Ynis Witrin v3

Les armées démoniaques assiègent le Continent, mais une île résiste toujours
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Zane, le guerrier venu du futur

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Zane, le guerrier venu du futur   Ven 11 Juil - 13:57

I- Identité


  • Nom: Inconnu
  • Prénom: Zane
  • Age: Né un 15 avril, il a 31 ans ( âge qu'il a au moment où il remonte le temps )
  • Origine : Région d'Eréa ( sur le continent )
  • Famille: Ses parents sont assassinés alors qu'il n'a que dix ans. Dans le futur, il se marie avec Namibe Stark sur Ynis Witrin. Aujourd'hui, sa seule famille est une petite fille, Lili, une orpheline qu'il a receuilli

  • Race:Humain
  • Profession: Zane est à la fois un dragonnier et un invocateur. Dans le futur il fut gardien sur Ynis Witrin mais aujourd'hui, il s'est détaché de l'île.


II- Profil psychologique



  • Caractère: Il est nourri d'un profond désir de justice et les souffrances infligées au monde par les démons réveillent en lui un sentiment de vengeance qu'il a depuis l'enfance lorsque son village fut détruit par des monstres.
    Courageux mais parfois maladroit, il est un homme aux sentiments sincères. Il mit sa vie au service d'Ynis Witrin et c'est dans le passé qu'il va désormais faire de même. D'un caractère déterminé, il reste néanmoins fragile quand il repense à toutes les atrocités auxquelles il assista durant la guerre contre les démons.

  • Signe(s) particulier(s) Mental(aux): Zane vient du futur et connaît donc l'avenir. Il sait aussi beaucoup de choses sur certains habitants de l'île puisqu'il les a fréquenté à son époque.

  • Qualités: Sa principale qualité est sa détermination sans faille. C’est un homme de parole qui fera tout pour tenir ses promesses.
  • Défauts:Sa froideur. En quittant l’île, il s’est enfermé dans une profonde solitude qu’il ne cherche pas à contourner puisqu’il fuit désormais les autres. Heureusement, les choses changent pour lui lorsqu’il recueille Lili.


III- Apparence physique


  • Physique: Mesurant 1m75, ses cheveux et ses yeux sont de couleur marron. Ses traits sont fins et sa musculature est affirmée sans être imposante. Ses vêtements sont usés par les nombreux combats qu’il a livré mais il les porte malgré tout afin de ne pas les oublier. Il porte toujours des gants noirs afin de dissimuler les cicatrices se trouvant sur ses poignets. En effet, il doit se taillader les veines afin de pouvoir invoquer certaines créatures. Ces invocations l’ont beaucoup affaibli et aujourd’hui, alors que sa mort approche, il ne peut se déplacer sans un morceau de bois faisant office de canne.
  • Signe(s)particuliers Physique(s) : Son corps est considérablement meurtri par tous les combats qu’il a mené mais ce sont ces poignets qui sont les plus marqués puisqu’il doit se taillader les veines lorsqu’il invoque son puissant golem de sang.


IV- Biographie


  • Histoire:



Mon nom est Zane… Je suis l’un des derniers invocateurs de ce monde en ruine et, aussi loin que je me souvienne, le chaos et la peur ont toujours été mes compagnons de route.
Tout a commencé par la destruction de mon village natal alors que je n’avais que dix ans. Ce jour là, je fus le seul survivant hormis le petit dragon blanc que mes parents m’avaient offert à la naissance et qui , aujourd’hui encore, a pour habitude de ne jamais quitter mon épaule gauche… Après avoir versé toutes les larmes de mon corps, je pris la route afin de parfaire mon art des invocations dans le but de combattre les démons qui avaient tué ceux que j’aime. Durant plus de dix longues années, je me suis entraîné nuits et jours jusqu’à pouvoir invoquer ce que les anciens appellent un « golem de sang ». Je me sentais ainsi capable d’affronter les hordes de démons qui s’attaquaient de manière de plus en plus fréquente aux villageois et quelle que soit la partie du monde.
La planète était devenue leur terrain de jeu et il ne restait plus aucun endroit où être en sécurité. Pourtant, une légende évoquait l’existence d’une île légendaire où règne une paix sans faille. Cet endroit se nommait Ynis Witrin et j’ai alors décidé de m’y rendre afin de comprendre le secret qui leur permettait de ne pas avoir été attaqué par les démons. Il ne me fallut pas moins de cinq ans avant de pouvoir trouver cette île sur laquelle j’avais alors décidé de vivre.
Ainsi, durant plusieurs années, j’ai vécu une existence paisible sur cette île dont j’étais devenu l’un des gardiens. Nous menions des expéditions pour repousser les démons du continent mais leur nombre était devenu bien trop conséquent. Il nous fallut donc trouver autre chose car la situation était préoccupante. En effet, les démons avaient réussi à localiser l’île et tentaient à présent de s’en emparer. La barrière magique dressée par Leïa et Emma les repoussèrent à chacune de leur tentative mais elle finit par céder. Ce jour là, je fêtais mes trente printemps en compagnie de mon épouse. Ce jour-là… débuta une guerre qui dura plus d’une année. Notre but était de repousser les assaillants afin de pouvoir restaurer la protection de l’île. Pour réaliser cela, beaucoup d’entre nous trouvèrent la mort et il ne restait plus à présent qu’une poignée de défenseurs réunis autour du temple de Stellae qui abritait les enfants qui seraient le futur de cette île à reconstruire.
Je fais partie de ces survivants et j’ai décidé de mettre toutes mes forces dans cet ultime combat. A présent, je m’apprête à faire face à cette horde de démon qui s’élance sur nous par centaines. Je ne sais pas si je survivrai à cette attaque mais je promets de me battre jusqu’au bout afin de laisser à Leïa et Emma, le temps de mettre tout le monde à l’abri. Je promets de me battre pour venger ta mort Namibe, toi, celle qui m’a tant donné… celle que j’ai tant aimée…

----------------------------------------------------------------------------

La nuit était finalement tombée sur l’île d’Ynis Witrin. Son attente fut à la fois longue, car les survivants savaient que tous les démons se dirigeaient vers le temple, mais aussi courte car le temps nécessaire à la formation d’une nouvelle protection pour l’île était insuffisant. A présent, muni d’une lance possédant une lame à chaque extrémité et accompagné de son petit dragon blanc perché sur son épaule gauche, Zane fixait les démons qui s’approchaient de lui. A vue d’œil, il ne pouvait donner qu’une approximation de leur nombre tant ils étaient nombreux. C’est ainsi qu’il estima leur force à plus de mille alors qu’ils n’étaient que dix pour défendre le temple dans lequel Leïa et Emma récitaient des incantations magiques afin de restaurer la protection de l’île. Pour cela, il leur fallait du temps et c’est cela que devaient leur fournir les dix gardiens placés à l’extérieur.

Zane avança de quelques pas en direction des monstres qui n’étaient plus qu’à un kilomètre d’eux. Il tendit son bras devant lui afin que son dragon s’y déplace. Fixant son regard sur l’animal, il s’adressa à lui :


- « Hakouryo, j’ai besoin de ton aide mon ami. Révèle ta véritable force afin que nous puissions voler dans les airs pour mieux attaquer nos ennemis. »

Le dragon leva sa petite tête tout en poussant un cri strident. Ceci fit comprendre à son maître que l’animal avait accepté sa requête. Son maître le déposa alors au sol.
Peu à peu, le dragon qui ne faisait pas plus de trente centimètres devint de plus en plus imposant. Il avait alors atteint une taille de plus de vingt mètres, ce qui correspondait à sa taille adulte.


- « Je sais que c'est très pénible pour toi mais cette fois-ci, il faudra tenir plus que d’habitude car notre ennemi est puissant. Nous risquons de perdre la vie dans ce combat mais peu importe si cela permet de sauver la vie de tous les réfugiés du temple. »

Le gardien posa alors la selle qu’il avait faite sur le dos de son dragon. Il monta ensuite dessus et ordonna à Hakouryo de s’envoler tout en souhaitant bonne chance à ces compagnons.

- « Mes frères, mes sœurs, faisons tout pour protéger ce temple car le sort de ce monde en dépend. Nous sommes les derniers gardiens d’Ynis Witrin et nous devons honorer la mémoire de ceux qui sont tombés avant nous. Quoi qu’il advienne de nous, j’espère que l’on se reverra dans un monde meilleur. Bonne chance à tous et que la déesse veille sur nous en ce jour funeste. »

Regardant ses amis avec émotion, il s’assura de retenir ses larmes même si son cœur était serré. Il savait que même s’ils étaient puissants, ils n’arriveraient jamais à contenir l’armée de démons à eux seuls. Ils devaient donc gagner du temps et pour cela, ils ne devaient pas mourir. Pourtant, il ne pouvait s’empêcher de penser que ce combat était le dernier. Il caressa donc le bas du cou de son dragon qui volait déjà en direction de leurs ennemis.

- « Nous avons traversé de nombreuses épreuves ensemble mon ami et aujourd’hui nous allons nous battre côte à côte. Nous allons enfin avoir l’occasion de venger notre village et tous ceux que ces monstres ont tués alors vole aussi vite que tu le peux Hakouryo ! Lançons-nous au milieu de cette horde et empêchons-les de détruire ce monde que nous aimons tant. »

Poussé par la voix de son maître, le dragon devenu adulte vola à une vitesse prodigieuse et il ne lui fallut que quelques instants pour arriver au milieu des démons. A ce moment, Zane éleva son arme près d’eux et pourfendit tous les monstres se trouvant sur son passage tandis que les autres furent brûlés vifs par le feu qui jaillissait de la gueule du dragon.
Le sang de ces créatures retombait parfois sur le visage du gardien et ceci n’était pas sans le dégoûter. Cette violence lui déplaisait car il n’avait jamais aimé voir couler le sang même si c’était celui de ses ennemis. Cette retenue vis à vis du meurtre s’était estompée à la vue de tous ces êtres chers tombés au combat. Il repensa alors à chacun d’entre eux et en particulier à Namibe qui avait péri sous ses yeux en voulant le protéger. Son agressivité n’en fut alors que plus grande et sa lance continua à s’abattre sur ses ennemis sans leur laisser la moindre chance de survie.
Soudain, plusieurs personnes s’élancèrent vers eux en volant à vitesse conséquente. Très vite, il put mettre une identité sur eux. Il s’agissait là d’anges ou d’archanges. Il est vrai que bon nombre d’habitants du monde céleste avaient rejoint les forces démoniaques afin d’assouvir leurs ambitions sous l’influence de démons dont la puissance était supérieure à la leur. Ainsi, ces messagers du bien étaient devenus des messagers de l’apocalypse et la noirceur de leurs ailes témoignait à présent du camp auquel ils appartenaient.
Pointant sa lance dans leur direction, il ordonna à Hakouryo de se diriger vers eux. Un combat aérien débuta alors entre Zane et les dix anciens êtres célestes qui tentaient de le faire chuter lui et son destrier d’écailles.


- « Comment pouvez-vous attaquer des innocents de cette façon ? Vous avez été des êtres célestes protecteurs et aujourd’hui vous vous en prenez lâchement à ceux que vous protégiez. »

Zane n’avait été que rarement confronté à ce que l’on pouvait appeler un ange noir et il cherchait à comprendre pourquoi il agissait ainsi. Pourtant, sa question fut sans réponse. Ses ennemis ne semblaient chercher qu’une chose : sa mort. Il avait réussi à en vaincre cinq mais les derniers en vie étaient tenaces et Hakouryo lui-même avait du mal à les suivre tous. L’un d’eux arriva d’ailleurs à grande vitesse sur son maître et ce dernier eut juste le temps de contrer son épée avec sa lance. Les deux adversaires avaient alors le regard plongé dans celui de l’autre. Il pouvait voir la folie dans les yeux rouges de cet ange qui, à sa grande surprise, prit la parole.

- « Le monde céleste est peuplé d’incapables et les dieux ne valent rien comparé aux seigneurs démons que nous avons rencontrés et qui nous ont permis de décupler nos pouvoirs. Ils nous ont offert de nombreux pouvoirs en pensant que nous serons à leur service mais le fait est que pour l’instant, nous nous rangeons avec eux dans le seul but de diminuer le nombre de nos ennemis. Lorsque ceci sera fait, nous n’aurons plus qu’à les détruire et notre contrôle sur ce monde sera total. »

Affichant un sourire de supériorité, l’ange dévisageait son adversaire alors qu’aucun d’eux ne parvenait à prendre l’avantage sur l’autre.

- « Ynis Witrin est le dernier obstacle qui se dresse entre nous et nos ambitions alors sache que, lorsque nous aurons atteint ce temple que tu protéges avec tant d’ardeur, nous ne ferons aucun survivant. Tu es d’ailleurs le suivant sur notre liste. Adieu pauvre fou !! »

A ce moment, Zane n’avait pas pu voir que, derrière lui, se dirigeait un ange armé d’une lance. Ce dernier réussit à le frapper et sa lame était à présent plantée dans la chair du gardien qui hurla de douleur tout en se retournant pour voir son ennemi. Ce dernier geste fut d’ailleurs une erreur puisque celui qui lui parlait il y a quelques instants en profita pour lui porter un coup qui le fit tomber du dos de son dragon. Ce dernier fonça alors pour rattraper son maître mais ses assaillants étaient après lui. Il parvient à en tuer trois grâce à la puissance de ses griffes mais les deux derniers, ceux qui s’en étaient pris à son gardien, réussirent à lui planter leur lame sur ses deux flancs. Hakouryo chuta à son tour suite à la gravité de ses blessures mais il eut pourtant le temps de se poser de façon à ce que son corps amortisse la chute de son maître. Par ce geste, il lui sauva la vie.

Le choc avait pourtant était assez rude pour Zane qui se voyait déjà mourir de cette chute à laquelle aucun homme n’aurait pu survivre. Il caressa alors son dragon dont le souffle était lent et difficile. Il comprit qu’il devait le mettre à l’abri faute de quoi il ne survivrait pas à ses blessures. Il s’adressa alors à lui avec difficulté tant sa plaie à l’abdomen, causée par la lame de l’ange, le faisait souffrir.


- « Hakouryo… tu t’es très bien battu mon ami… tu m’as sauvé la vie alors laisse-moi sauver la tienne … »

Tout en gardant sa main sur sa blessure, il se releva pour faire face aux deux anges qui s’élançaient désormais sur lui et sur son dragon qui, à bout de forces, venait de retrouver sa taille normale. Zane se positionna devant lui afin de le protéger comme il l’avait fait auparavant. Son regard était fixé sur ses deux agresseurs pour leur montrer qu’il n’abandonnerait pas le combat malgré ses souffrances.

* Je ne parviendrai pas à les battre au corps à corps… Je vais devoir utiliser quelques illusions pour les tromper * pensa t-il en fermant les yeux.


Dernière édition par Zane le Ven 11 Juil - 14:45, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Zane, le guerrier venu du futur   Ven 11 Juil - 14:05

Il utilisa alors ses talents d’invocateurs afin de faire apparaître un épais nuage de brouillard qui enveloppa les deux anges noirs. Tous deux perdirent le sens de l’orientation et frappèrent celui qu’ils croyaient être leur adversaire. Leurs coups faisaient mouche et traversaient le corps de leur adversaire mais ceci ne l’empêchait pas de revenir devant eux.

- « Vous n’arriverez à rien ainsi. Vos attaques ne touchent que des reflets de moi-même et votre erreur est de ne pas vous en être rendus compte assez tôt !! » hurla t-il tout en apparaissant au-dessus d’eux avant de leur porter le coup fatal.

Quelques instants plus tard, le brouillard se dissipa et il se rendit compte que les démons étaient à présent tout proches de lui et du temple. Au même moment, il comprit qu’il était le dernier à défendre cet endroit car les auras de ces compagnons avaient toutes disparu. Il devait alors trouver un moyen de les repousser seuls tandis qu’ils arrivaient par centaines vers lui.

- « Mes amis… vous êtes donc vous aussi tombés sous les coups de ces monstres. Il ne me reste donc plus qu’une solution : je dois gagner le plus de temps possible afin que la protection soit restaurée. Pour cela, je ne vois qu’un seul moyen valable face à cette horde. »

Il prit alors la même posture que précédemment et tenta de concentrer toute son énergie en fermant les yeux. Quelques secondes plus tard, il ouvrit les yeux et poussa un cri qui eut pour conséquences de faire apparaître une armée de squelettes derrière lui. Le nombre était aussi important que celui de ses ennemis et il dirigea sa main dans leur direction afin de tous les faire attaquer au même moment.

- « Mon illusion sera très vite découverte alors je dois faire vite. » dit-il en orientant sa lame près de son poignet avant d’y faire une section conséquente mais non mortelle.

Ainsi, alors que les squelettes armés d’épées se jetaient sur les démons, Zane fit écouler son sang en un point du sol. Peu à peu, sa vie s’écoula en même temps que son sang. Il perdit alors peu à peu l’équilibre tandis que sa vue se troublait dangereusement.
Cette souffrance était pourtant nécessaire et il le savait. En effet, afin d’invoquer un « golem de sang », l’invocateur doit se taillader les veines à la limite de la mort. Ainsi, le sang versé associé aux incantations de rigueur allaient permettre l’apparition d’une créature terrifiante qui, selon la légende, pouvait détruire le monde entier si elle n’était pas contrôlée avec succès.
Le gardien commença ainsi à réciter ses incantations alors que les démons s’étaient rendus compte de la supercherie de cette armée de morts. En effet, lorsque ces créatures recevaient un coup, elles disparaissaient simplement sans laisser de trace. Les démons ne le savaient pas au début et ceci avait permis à Zane de gagner le temps nécessaire à l’invocation du golem de sang qui apparut progressivement en sortant du sol à l’endroit où le sang avait été versé avec abondance. C’est ainsi qu’apparut un monstre de près de dix mètres de hauteur à l’apparence terrifiante. En effet, cette créature était recouverte de sang des pieds à la tête et la longueur de ses dents n’avaient d’égale que l’importance de sa corpulence.


- « Golem de sang, moi, ton maître, t’ordonne de tuer tous ceux qui tentent d’entrer dans ce temple où de s’en prendre à nous ! » s’exclama t-il avec force en voyant ses ennemis se rapprocher de plus en plus.

Ce n’était pas la première fois qu’il invoquait cette créature mais il restait horrifié par l’aspect de ce monstre dont l’invocation diminuait l’espérance de vie de son maître. De plus, cette invocation avait le détriment de prendre fin au bout de trente minutes ou après avoir reçu un nombre de coups trop important. Le gardien se dit qu’il n’avait pas eu le choix et que la présence de ce monstre était un moyen de gagner du temps tant son champ d’action était large. C’est ainsi que, poussant un hurlement qui retentissait encore à travers toute l’île, le colosse se dirigea vers les démons qu’il allait tuer par dizaines.

Zane profita de la pagaille générale pour s’élancer en direction des démons qui avaient réussi à dépasser le golem débordé par le nombre d’assaillants. Il parvint à les maintenir à distance mais ceci n’était qu’un court répit. De plus, dans l’affrontement, il avait été de nouveau blessé et ceci rendait la situation encore plus délicate tant il perdait du sang. Il devait donc à présent s’appuyer sur sa lance plantée au sol tout en constatant que son golem faiblissait à mesure que ses adversaires enfonçaient leurs armes ou leurs griffes dans sa chair.


- * Il ne tiendra plus très longtemps à ce rythme là… Il me faut trouver quelque chose et vite sinon il sera trop tard. *

A bout de force, le dernier gardien de l’île s’agenouilla au sol avant de porter son regard vers le ciel obscur de la nuit. Il avait beaucoup de mal à reprendre son souffle et sa vue ne lui permettait presque plus de voir la distance à laquelle se trouvaient ses assaillants. Il repensa alors à tous ces compagnons morts au combat. Il repensa à ce jour où la femme qu’il aime se plaça devant lui afin de lui sauver la vie. Il avait alors tenu Namibe dans ses bras durant plusieurs heures après sa mort car il ne pouvait se détacher de celle qui comptait plus que tout pour lui. Celle qui lui avait avoué un passé qu’elle cachait avec ardeur. Celle qui lui avait dit oui par un beau soir d’été, date où leurs deux cœurs furent liés pour l’éternité devant les dieux.
Ses poings se serrèrent alors en repensant à tout ce bonheur qu’on lui avait arraché. Ils avaient tant de projets, tant de choses à partager… A présent, il ne se passait pas un jour sans qu’il ne repense à sa faiblesse. Cette faiblesse qui avait causé la mort de sa femme qui offrit alors sa vie pour sauver celle de Zane. Repenser à la haine qu’il avait ressentie à l’égard des démons à ce moment lui apportait un second souffle et lui permit de se relever pour faire face à ceux qui venaient de faire chuter le colosse qu’il pensait invincible.

Il courut alors en direction de ses ennemis tout en brandissant son arme et en récitant des incantations magiques qui lui permirent de créer une centaine de doubles de lui-même pour tromper l’ennemi. Il voulait profiter de cette ultime illusion réalisée avec le peu de forces qu’il lui restait. C’est ainsi que ses lames s’abattirent sur ses ennemis désorientés. Ceci lui permit de vaincre près d’une vingtaine d’ennemis mais cela était encore bien loin d’être suffisant tandis que ses doubles disparaissaient les uns après les autres au moindre coup ennemi venant dévoiler la supercherie.
Lorsque l’un de ses doubles disparaissait, c’était un peu de sa vie qui s’en allait avec lui. Il perdait en effet beaucoup de sang et la perte de l’un de ses reflets rapprochaient ses assaillants de l’original. Il ne devait donc pas relâcher ses efforts afin de pouvoir tuer le plus de démons possibles. Il ne comptait d’ailleurs plus ceux qu’ils tuaient et dont le sang retombait sur son être meurtri par les blessures mais aussi par toute cette tuerie… S’il survivait à cela, il le savait, il ne serait jamais plus le même car aucun homme ne pourrait se regarder de la même façon après un tel carnage. Ces créatures étaient maléfiques mais leur sang tâchait ses mains de façon irrémédiable et ceci lui fermerait certainement les portes d’un paradis dans lequel il ne croyait plus après avoir assisté à toute cette barbarie..

Soudain, alors qu’il enfonçait son arme dans le cœur d’un démon mesurant près de deux fois sa taille, il ressentit une douleur indescriptible. Il constata qu’une flèche avait atteint son torse et avait loupé de peu son cœur. Terrassé par cette dernière attaque, affaibli par l’énergie dépensée et les coups reçus, il s’écroula alors sur le sol en versant des larmes qu’il n’avait que trop retenues.
Ainsi, il assista impuissant à l’avancée des monstres en direction du temple dénué de tous ses gardiens. Tous poussèrent de féroces cris synonymes de victoire tandis que Zane était allongé au sol et dans l’incapacité de bouger.


- « Pardonnez-moi… j’ai manqué à ma parole… je n’ai pas réussi à vous protéger… Mon Dieu… Qu’allons-nous devenir ? »

Le regard du gardien se perdait vers le lointain alors que résonnait le bruit des pas et les voix de ses ennemis se rapprochant du temple. Ses larmes, teintées de la couleur du sang, s’écoulaient lentement sur l’herbe fraîche. Peu à peu, ses yeux se fermaient et sa vie l’abandonnait. S’approchant des portes de la mort, il repensa à celle qu’il aimait tant et, partagé entre réalité et illusions, se vit allongé dans un vaste champ de fleurs. Cet endroit, il le connaissait bien puisque c’était là qu’il avait rencontré Namibe pour la première fois. Il n’était pas tombé immédiatement amoureux d’elle mais il apprit à la connaître tandis qu’elle faisait de même. Son passé la faisait souffrir et l’avait marquée à jamais. Il avait tant redouté de ne pas pouvoir entrer dans sa vie mais ce ne fut pas le cas. Ils finirent par se retrouver chaque jour dans ce lieu où naquit leur amour. Ce sentiment si tendre qui était devenu une sorte de bouteille d’oxygène dans un monde asphyxié par la violence.
Ainsi, aux portes de la mort, il revit ce champ de souvenirs et remarqua une silhouette se rapprochant de lui. Peu à peu, il put voir le visage de cette inconnue qui n’était autre que Namibe. Il la regarda alors avec le cœur serré. Il ne cherchait en aucun cas à savoir si elle n’était qu’une illusion où une réalité et tendit sa main vers elle.


- « Tu es là ma Namibe… Si tu savais comme je t’ai attendu. J’ai.. j’ai tant de choses à te dire. Je … »

Il n’eut pas le temps de finir sa phrase car elle lui répondit tout en prenant la main qu’il lui tendait. Zane put alors sentir cette chaleur qu’il connaissait si bien. Cette aura de douceur qu’elle dégageait pour le rassurer quand il était plongé dans le doute.

- « Tu ne dois pas abandonner Zane. Tu dois te relever pour combattre et défendre cette île que nous aimons tant. »

Namibe ne rajouta rien de plus qu’un radieux sourire destiné à l’être aimé. Ce dernier, submergé par l’émotion n’eut pas le temps de chercher la réponse adéquate car elle disparut peu à peu devant lui comme un souvenir s’effaçant avec le temps.

- « Ne me laisse pas ! J’ai besoin de toi … Namibe !!! » hurla t-il de douleur tant son impression de la perdre à nouveau était grande.

Peu à peu, la réalité lui revint au visage alors que la femme qu’il aime et le champ de fleurs avaient disparu sous ses yeux sans qu’il puisse faire quelque chose.


- « Pourquoi es-tu partie ? Pourquoi êtes vous tous morts mes frères ? Pourquoi m’avez vous laissé ici ? »

La revoir ainsi avait réveillé en lui toutes ses interrogations. Toutes ces questions sans réponses reflétant sa profonde tristesse. Aujourd’hui, plus que jamais, il se sentait seul. Ses forces et ses espoirs l’avaient abandonné et sa vie aurait pu le faire elle aussi si une petite fleur jaune n’avait pas attiré l’attention du gardien qui n’eut aucun mal à la reconnaître tant elles étaient nombreuses dans le champ de fleurs qui venait de lui apparaître tel un rêve.

- « Cette fleur pousse là où l’on veut tout détruire… Elle est comme toi Namibe : si belle et si forte à la fois. En la voyant, j’ai l’impression que rien ne pourrait l’empêcher de pousser. Elle.. Elle semble se moquer des démons qui manquent de la piétiner… Est-ce donc un autre message que tu m’envoies ? » demanda t-il à bout de forces.

Contre toute attente, Zane entendit les hurlements de douleur des démons non loin de lui. Regardant dans leur direction, il put constater que son dragon avait retrouvé sa taille adulte et défendait la porte du temple en crachant des flammes. Ce dernier était gravement blessé mais le feu parvenait à repousser les nombreux assaillants.


- « Hakouryo… tu ne peux pas te transformer en étant aussi affaibli alors comment as-tu pu ? Mon ami… tu aurais dû rester au sol pur avoir une chance de survivre à cet enfer » [i]demanda-il avec étonnement.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Zane, le guerrier venu du futur   Ven 11 Juil - 14:27

La distance et le bruit les séparant ne lui permettaient pas d’entendre une réponse. Il restait pourtant stupéfait par la ténacité de son dragon qui continuait à combattre alors que ses blessures le tueraient à coup sûr faute de soin.
Voyant son compagnon d’enfance se battre seul contre tous, Zane trouva la force de se relever afin de faire face, à nouveau, aux démons qui voulaient détruire Ynis Witrin. Il s’adressa alors à eux avec force afin que tous remarquent qu’il était encore en vie et qu’il n’abandonnerait pas le combat.


- « Vous n’êtes pas encore venu à bout de moi !! Jamais… je ne vous laisserai jamais vous en prendre davantage à ceux que j’aime alors venez tous me combattre ! Approchez bande de lâches et laissez moi vous montrer la force que cette île me donne !!! » hurla t-il.

Sa voix avait réussi à interpeller tous les monstres présents près du temple alors qu’ils tentaient de franchir la défense réalisée par Hakouryo qui, lui aussi, regardait son maître se dresser une nouvelle fois contre ses adversaires.
Il ne fallut donc pas plus de quelques secondes avant qu’une partie des démons encore en vie ne s’élance contre celui qu’ils pensaient avoir tué. Leur nombre était bien moindre qu’il ne l’était au début mais ils étaient encore environ une centaine. Zane les regarda alors fixement tout en pointant sa lance vers eux. Son sang s’écoulait avec abondance sur l’herbe déjà teintée de rouge. Ses plaies le faisaient terriblement souffrir et sa vue ne lui permettait plus de distinguer ce qui l’entourait avec précision mais il décida de combattre jusqu’au bout.


- « Hakouryo ! Je ne te laisserai pas combattre seul alors fait moi l’honneur de mourir à tes côtés en ce jour. » lui demanda t-il en souriant.

Comme réponse, ce dernier poussa un long hurlement qui se voulait être un chant d’adieu. Ainsi, tous deux étaient résignés à mourir. Ils avaient affronté bon nombre d’épreuves ensemble et ceci serait certainement la dernière. Quoi qu’il en soit, s’ils devaient tomber tous les deux alors chacun d’eux s’éteindrait en considérant l’autre comme un ami et non comme un dragon ou un humain quelconque.


- « A présent, regardez tous ! Voici l’invocation ultime : celle où un homme offre sa vie pour la cause en laquelle il croit. Celle où un homme offre sa vie pour protéger celles des êtres qui lui sont chers. »

Zane s’élança alors sur ses ennemis à une vitesse si importante qu’il était difficile de croire qu’il ressentait encore la douleur de ses blessures. Son visage n’exprimait plus la peur ou la tristesse car il arborait un petit sourire de confiance et d’espoir.

- « Emma, Leïa, j’ai confiance en vous. Je sais que vous réussirez à sauver ce monde car vous l’aimez plus que n’importe qui alors je pars en paix. Je quitte ce monde pour retrouver nos frères et, de là-haut, nous veillerons sur vous à chaque instant. »

Il n’était plus qu’à quelques mètres de ces assaillants au moment ou il termina cette phrase. Dans quelques secondes, son destin serait scellé mais il l’avait accepté. Il prononça alors ses derniers mots avant d’embrasser la mort qui l’avait tant attendue depuis ce jour où son village fut détruit.

- « Je serai le bras armé de ceux que vous avez tués. Je changerai le destin de ce monde et vous ne pourrez plus m’en empêcher ! Que ma lame pourfende mon ennemi et permette à cette île de revivre ! »

A ce moment, une gigantesque boule d’énergie entoura Ynis Witrin toute entière et absorba Zane à l’intérieur. Dans sa tête résonna deux voix bien distinctes mais familières. Bien qu’étant presque inconscient désormais, il n’eut aucun mal à reconnaître ces voix qui étaient celles d’Emma et Leïa.

- « Merci pour tout Zane. Tu t’es battu avec courage pour défendre cette île et ses habitants mais nous n’avons pas réussi à recréer la protection qu’avait autrefois Ynis Witrin. Pourtant, il nous reste encore un espoir et c’est à toi que nous le confions. » lui dit Leïa avec une voix douce et posée.

- « Après de nombreuses recherches nous avons trouvé le moyen de t’envoyer dans le passé afin que tu changes le présent. Ainsi, nous te confions le sort du monde car l’utilisation de ce sort ne nous permet plus de l’utiliser sur nous-même. Tu es désormais le dernier gardien d’Ynis Witrin et ton combat ne fait que commencer. » ajouta Emma.

S’il en avait eu la force, il leur aurait répondu avec force mais ces blessures étaient trop importantes. Il disparut alors de la réalité en assistant à un dernier spectacle qu’il ne pourrait jamais oublier : il vit les derniers démons en vie rentrer dans le temple dépourvu de ses derniers gardiens.


- « Emma… Leïa… je… je changerai le destin… je vous le promets » murmura t-il avant de perdre connaissance.

----------------------------------------------------------------------------

Grâce aux pouvoirs des deux sœurs, Zane revint dix années en arrière alors que le monde était déjà l’objet de combats violents avec les démons. Ainsi, le sort du monde avait été confié à un seul homme et ce dernier, plus mort que vif, devait déjà trouvé la force de s’accrocher à la vie s’il voulait sauver celle de toute une planète.

  • Animal de Compagnie:
Son plus fidèle compagnon n’est autre que son dragon bllanc : Hakouryo. Il reçut ce dernier dès son enfance et depuis ils ne se quittent plus. Chacun à sauvé la vie de l’autre à de nombreuses reprises et si l’un des deux venait à mourir alors il est sûr que l’autre ne tarderait par à le rejoindre. Le reptile peut grandir quand il le veut et peut donc passer d’une taille de 30 centimètres à une taille dépassant les 20 mètres.

V- Armes & Pouvoirs


  • Pouvoirs:
    - Invocation du golem de sang. Pour y parvenir, Zane doit se taillader les veines et réduit ainsi son esperance de vie. La créature peut agir d'elle-même ou sous contrôle de Zane qui devient alors son marionnettiste.
    - Création d'illusions : cette capacité lui permet de créer de très nombreux doubles de lui-même. La plupart de ces illusions se dissipent dès qu'elles sont touchées mais certaines sont bien réelles et lui permettent de se battre à distance pour combler sa faiblesse physique actuelle ( liée au golem de sang ).
    - Zane peut également se laisser posséder par son golem. Ses yeux deviennent rouges et sa force physique devient colossale. Toutefois, sous cette forme, il devient un danger pour tout allié se trouvant à ses côtés car il n'est plus en mesure de se contrôler entièrement.

  • Armes: Une lance disposant d'une lame à chaque extrémité

  • Talents/Hobby/Loisirs: Ayant passé beaoucoup de temps sur les champs de batailles et en milieux hostiles, Zane connaît tout ce qui touche à la survie. C'est aussi un très bon combattant au corps à corps même s'il ne peut plus vraiment y recourir. Il aime voler sur le dos d'Hakouryo et il consacre le reste de son temps à sa fille adoptive qu'il affectionne plus que tout.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Zane, le guerrier venu du futur   

Revenir en haut Aller en bas
 
Zane, le guerrier venu du futur
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Thornac, le Nain guerrier
» Le futur d''Haiti selon l''homme d''affaire Mike Spinelli
» liste partielle du futur gouvernement
» Tralïn- guerrier nomade grand tueur d'orque
» Le Retour du Guerrier

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ynis Witrin v3 :: ~.*.~ Hors Rp ~.*.~ :: Archives :: Fiches-
Sauter vers: