Ynis Witrin v3

Les armées démoniaques assiègent le Continent, mais une île résiste toujours
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion
anipassion.com
Partagez | 
 

 Balade Nocturne (pv Alaïss, suite)

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Balade Nocturne (pv Alaïss, suite)   Mar 15 Juil - 1:05

Alaïss avait semblé insisté sur la compagnie du jeune mage blanc. Puisqu'elle le voulait, Aris ne se détournait pas d'une petite promenade dans la nuit. Risquée mais sympathique s'annonçait-elle.
A sa grande surprise, Alaïss avait placé son bras avec le sien. Connaissant peu les modes d'interaction de la société, il fut étonné quelques secondes, sans pour autant lui montrer. Il était évident que la jeune femme avait un besoin de parler ou de se sentir accompagnée, même si elle ne se l'avouait pas. Et Aris ne pouvait lui en vouloir, les soucis de la vie sont difficilement partageable. Elle lui avait donc proposé de continuer avec elle, qui ne se sentait pas fatiguée, ni las de sa présence. Le choix du lieu serait tout vite définit, Aris ne connaissant qu'encore très peu les environs. Il fermait la porte de la bibliothèque qui se verouillait seule après qu'ils aient
passé le seuil.
Aris entraînait Alaïss vers la grande rue en face d'eux. Celle qui menait à un parc joliement constitué. Par cette nuit calme et tiède, il serait certainement agréable de passer par là. Du moins pour Aris, il l'espèrait. Il marchait lentement avec la jeune femme, toujours à son bras. Il trouvait cette présence agréable, proche, mais agréable. Après quelques minutes de silence, Aris décidait d'en savoir plus sur la membre du Conseil.

-
Puis-je savoir votre âge ?, d'une voix plus calme qu'à la bibliothèque, et surtout plus douce.

Elle paraissait jeune mais ô combien les apparences étaient trompeuses. Dans son esprit, il lui donnait 24, 25 ans. Une autre question se posait. C'était un peu la question qui l'aiderait à cerner la jeune femme, Aris éprouvait un intéressement en l'analyse d'une personne comme elle. Et enfin, il pensait aussi qu'une question par une question serait plus judicieux. Pour la presque première fois de sa vie, il était un peu impatient.

( je fais des post courts, pas la peine de s'aventurer dans les grandes tirades étant donné que c'est une discussion =) )
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Balade Nocturne (pv Alaïss, suite)   Mar 15 Juil - 18:30

Son bras enroulé autour de celui d'Aris, la jeune femme avançait, un pied devant l'autre, d'une démarche posé et tranquille, comme si tout le temps du monde lui était donné. Un léger sourire étirait ses lèvres rouges. Elle avait la tête légère, les yeux perdus dans l'immensité du ciel parsemé ici et là d'étoiles plus lumineuses les unes que les autres. L'air était doux, agréable. Sans un mot, elle laissait son compagnon guider leur pas, et il les emmena dans une grande rue éclairé qui les dirigeait vers l'un des points de verdure qu'elle préférait de la ville.

Sans vraiment changer d'expression face à la question d'Aris, elle releva tout de même son petit nez comme si cette question n'avait pas lieu d'être. D'une voix qu'elle voulait d'un ton de reproche elle ouvrit la bouche pour répondre.


« Monsieur, en voilà des manières. Ne vous a-t-on pas appris à ne pas demander l'age d'une dame? »

Mais, comme si voulu, ses yeux pétillaient malicieusement dans la nuit. Elle continua alors, d'une voix plus distraite, observant se qui les entourait de manière superficielle.

« Qu'elle age me donneriez-vous? »

Même si son attention semblait attirer par toute autre chose que la réponse qui n'allait pas tarder à arriver, toute son attention était porté sur le médecin à son bras. Plus malicieuse que jamais, sa voix raisonna de nouveau, plus basse, avec une pointe de menace qui ne pouvait tenir la route avec le sourire qui illuminait un peu son visage de poupée.

« Attention à se que vous allez répondre, mon bon monsieur. Il est préférable de ne pas froisser une dame sur la question de son age »

Leur pas raisonnaient sur les dalles rondes. Il n'y avait personne d'autre à part eux, eux et le calme silence qui les entourait.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Balade Nocturne (pv Alaïss, suite)   Mer 16 Juil - 13:49

Aris fut un peu perturbé par les propos de la femme, ne sachant pas si elle avait prit ça sur un ton ironique ou sérieux. Toutefois, il s'agissait d'une question comme d'une autre, et le jeune mage blanc n'y voyait aucune attaque susceptible d'offenser. L'atmosphère était légère, pas de bruit mis à part ceux de leurs pas sur les pavés de la rue. Ils avaient presque rejoint le parc qui menait à la maison de vie. Il ne répondait pas à la question d'Alaïss, ne jugeant pas utile de trouver une réplique. Non il ne savait pas, et il découvrait qu'il ne fallait pas. Compliquée la société, à ses yeux.
Aris avait pensé qu'elle aurait certainement 24 ou 25 ans. Quand elle lui demanda qu'elle âge lui donnerait il, ce fut avec soin et analyse consciencieuse qu'il répondait calmement et clairement :
ui
- 24 ans.

Ensuite, un silence s'imposait. Il enchaînait alors sur une question qu'il aimait. Afin de pouvoir savoir un peu plus à qui il parlait.

- Possèdez vous une arme ?

Par là il entendait seulement la possession mais aussi le rang qu'elle occupait dans la hiérarchie réelle. Combattante ou Politicienne. Ces deux derniers termes n'étaient qu'honorifiques, c'est à dire que par politicien il voyait la personne qui ne bougeait pas en bataille, qui restait dans l'ombre et se cachait à l'abri des effusions de sang. De son apparence, Aris voyait qu'elle se situait dans aucun des deux termes, un équilibre entre les deux surement.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Balade Nocturne (pv Alaïss, suite)   Mer 16 Juil - 15:34

Sans dire un mot, elle pressa un peu plus le bras d'Aris contre le sien en signe d'approbation. Il avait vu juste en lui disant qu'elle avait 24 ans. Les premiers arbres était à leurs côtés, les couvrant de leurs bras noueux. La lune d'argent jouant à un jeu de cache cache derrière les feuillages d'émeraudes les baignait de ses rayons lumineux par endroit.

« Je possède une arme, oui »

Elle n'avait éprouvé que peu de surprise à cette question mais posa tout de même un regard interrogateur sur son compagnon.

« Pourquoi me demandez-vous cela? »

Curieuse de savoir, la jeune conseillère aperçut dans le coin de son oeil le mouvement furtif d'une petite créature de la nuit. Puis elle continua, comme lui, sur le chemin des questionnements.

« Mais dîtes moi, qu'elle age avez-vous, vous? »

Son visage fermé ne lui donnait pas réellement la possibilité de lui fixer un age. Ses traits figés le vieillissait surement, pensait-t-elle. Alaïss n'aurait su dire exactement s'il était du même age qu'elle, ou alors s'il était bien avancé dans la trentaine. Passant distraitement sa langue sur ses lèvres elle raisonna une fois de plus de sa voix suave.

« Je me demandais. N'êtes vous pas dérangez de m'accompagner ainsi? Je veux dire, n'avez vous pas mieux à faire, comme relire vos ... bouquins? »

Comme pour le taquiner sur leur rencontre elle avait ponctué la fin de sa phrase d'une ironie ouverte, mais plus sérieusement elle ne comprenait pas vraiment pourquoi, après leur dites rencontre, il acceptait aussi tranquillement de se balader à son bras.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Balade Nocturne (pv Alaïss, suite)   Mer 16 Juil - 18:23

Elle était donc armée. Il s'agissait donc d'une femme qui savait se défendre et il en avait douté jusque là. Les apparences sont toujours aussi trompeuses. Après cette brève réponse il pensait à l'arme qu'elle pouvait possèder. Pas une épée, pas une lance, pas un arc. Une dague ou une épée courte. Ou alors simplement de la magie. Elle faisait ressortir une energie assez importante, elle avait certainement un don puissant. Mais impossible de savoir lequel, puisque aucun n'était élémentaire.

- J'essaye de faire la conversation.

Les yeux rivés devant lui, il avait dit ceci d'une voix un peu perdue, relachée. Comment fallait il s'y prendre pour converser avec une personne ?
Il était un peu dépassé par les modes de vie et d'interactions de la société. Mais il apprenait au bras d'Alaïss, avec un sentiment agréable. Il avait pensé que cela aurait été plus difficile étant donné le recul qu'il s'imposait face aux gens.

- J'ai 23 ans.

Il était un modèle quand on parle d'apparence trompeuse. Les cheveux blancs glacés, le visage sans émotion avec des traits durs. Il avait le physique d'un trentenaire. Mais non, il était encore jeune. C'était l'une des différences entre son peuple et le reste du monde. Les gens des Pays du Nord sont physiquement plus avancé par rapport à un homme du même âge. C'est donc dans une carapace imposante mais jeune qu'était Aris.
Une chouette fendait le silence en hululant longuement à travers les hauts sapins du parc.
Alaïss eut une réplique assez perturbante. Pour une première fois, Aris ne ressentait pas le besoin de refuge et de silence solitaire. Il se plaisait bien à discuter au bras d'une femme sympathique. Et même si Alaïss eut un certain amusement en reprenant le terme de bouquin, Aris eut un léger sourire réticent. Finalement, il apprit sur le coup que les gens se prêtaient aussi à l'amusement en des temps assez durs.

- Votre compagnie me plaît. J'essaye d'apprendre à travers vous, les attitudes à adopter en présence d'autres personnes. L'intégration n'est pas mon objectif mais votre présence est fort sympathique. Le travail de nuit, ce n'est pas ce que je préfère le plus.

Sur un ton calme, toujours aussi posé, il tournait la tête vers la jeune femme :

- Pouvez vous me parler de votre fonction principale au sein de l'île ?

Alaïss était intéressante. Ce fut juste que le jeune mage soit curieux d'en savoir plus sur la personnalité de cette femme si séduisante.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Balade Nocturne (pv Alaïss, suite)   Jeu 17 Juil - 16:06

Elle apprit, non sans une pointe de surprise dissimulé par les ombres projetaient des arbres, que son interlocuteur était bien plus jeune qu'il n'apparaissait. Plus jeune qu'elle. Cela eu pour effet d'éveiller une petite animosité envers le jeune homme qu'elle réprima par une petite toux discrète. Alaïss avait le plus grand mal à accepter qu'un personnage plus jeune qu'elle, même si cela n'était que d'une année, est pu lui causer autant de tort un peu plus tôt. Mais cela était passé, il fallait avancer, ainsi donc elle ne dit rien pour éviter tout nouveau conflit.

Même s'il ne lui avait pas dit, Alaïss aurait deviné qu'il n'était pas de ceux qui avaient l'habitude d'être en présence d'autrui. Et encore moi en présence d'une femme. Sauf dans le cadre de son travail.


« Je suis flattée de savoir que ma compagnie vous convient. »

Ils passèrent devant une longue pique noir, avec en son extrémité une grosse boule lumineuse qui les éclaira. Profitant de cette nouvelle source de lumière, Alaïss jeta un regard furtif en direction d'Aris. Il avait beau esquissé un sourire, elle était sur que si il se forçait plus son visage se fissurerait. Puis, tout en avançant, ils s'éloignèrent de la boule lumineuse et ils se retrouvèrent de nouveau plongés dans une obscurité partiel.

Répondant alors à sa nouvelle question, elle donna l'impression de redresser son dos afin d'être parfaitement droite, et de sa main libre enroula l'une de ses boucles d'or autour de son index caché sous un gant noir.


« Je suis conseillère monsieur. Je suis la, comme d'autre du même rang, pour éviter toutes décisions folles et dérisoire. Du moins essayé. »

Elle repensa aux anciennes dirigeantes quelques secondes, puis les chassa de son esprit. Leur dirigeant était Lyan Key Aleyna maintenant, il fallait qu'elle oubli les anciens jours pour se porter dans des visions plus sombres et chaotiques

« Si vous voulez mon avis, nous ne sommes réellement là que pour faire joli. Au final, nous ne faisons que conseiller, glisser nos pensées et nos idées parmi celles de nos supérieurs, qui peuvent à leur gré les oublier et n'en tenir nullement compte. Nous sommes la pour faire croire qu'il n'y a pas qu'une seule femme, ou un seul homme à la tête de cette ile. »

Laissant en suspend sa phrase, elle laissa échapper un petit rire insouciant.

« Non, je suis dure en disant cela ainsi. Ma fonction première est de préserver votre bonheur, tout en affrontant des situations sur lesquelles je préfèrerais fermer les yeux. »

Sa rencontre avec Lyan plus tôt ce matin était toujours vif dans ses souvenirs. Une guerre ... Elle ne voulait pas voir cela. Mais elle ne pouvait pas, elle ne devait pas, ignorer ce fait approchant. Au bras de Aris, elle se demanda si elle pouvait le protéger lui, si elle pouvait les protéger eux, habitants. Pour la première fois de sa vie, le souffle du doute vint happer l'air de ses poumons, en même temps qu'un sentiment de peur venait nouer ses entrailles. Cette guerre ... le continent ... Allen? Une vrai tempête rugissait sous sa joli tête blonde, mais nul regard extérieur n'aurait sur le dire. Mais comme toujours, ses sentiments passèrent du tout au tout et bien vite la tempête nouvelle née se dissipa.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Balade Nocturne (pv Alaïss, suite)   Jeu 17 Juil - 20:42

C'était bien ce qu'il pensait. Elle n'avait qu'un rôle fictif, rendu utile aux yeux de la société. Il trouvait ça bien dommage. Les situations, Aris les connaissait. La guerre, la protection de l'île... Tout ceci était remis en cause. Tout n'était plus qu'une question de temps. Elle avait l'air à nouveau perturbée par la discussion, comme si chaque parole échangée était un rappel à un souvenir douloureux.
Le jeune mage se sentait un peu mal à l'aise de créer cette atmosphère fragile. Le futur sombre de l'île était inévitable. Et Aris c'était bien préparé pour l'occasion, la maison de vie ne ressemblait plus trop à l'immense batîsse aux briques blanches. Il avait disposé des barrières magiques puissantes autour de l'enceinte de la maison de vie. Si il fallait un endroit sûr pour se reposer ou se soigner, ce serait bien la maison de vie. Aris avait mis beaucoup d'effort et un sourire s'étirait légèrement sur son visage. Oui, son endroit était parfaitement protégé, pour ainsi dire quasi invisible.

- Je trouve dommage que votre poste soit si peu valorisant. Mais peut-être que d'être proche du dirigeant vous donnera d'autres opportunités d'actions, quand les temps seront moins propices aux décisions individuelles.

Ce Lyan Key Aleyna... Aris n'avait que très peu apprécié son discours. Réaliste mais trop personnel. Hautain. Ils ne seraient sans doute pas amis. Mais Aris savait qu'il devrait mettre ses sentiments de côté quand les temps viendront à rassembler les gens pour un objectif commun.

- Nous savons que la guerre approche et vous faites bien votre travail auprès des faibles personnes. Ce... Lyan, a-t-il quelque chose de prévu pour l'avenir ? Ou est-il toujours aussi personnel dans ses plans ?

Elle était conseillère, elle le savait surement donc. Mais après, peut-être que la discussion allait trop loin et que les propos d'Alaïss serait sous secret défendu. Et Aris respectait assez les règles de chacun. Seulement, les question qu'il venait de mettre à plat, elles n'étaient nullement penchées sur un secret d'Etat. Enfin, Aris venait à penser que l'île n'était prête en cas d'assaut. Même si il était inutile d'affoler les gens en disposant les défenses partout, en rassemblant les armées, en protégant les faibles, que se passerait-il si les démons envahissaient l'île demain matin ?
Sombre avenir, oui.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Balade Nocturne (pv Alaïss, suite)   Sam 19 Juil - 23:47

Alaïss ria tranquillement et glissa de son étreinte avec Aris. Elle avança un peu plus, puis se posta devant le jeune homme les mains sur les hanches.

« Mon jeune ami, ne parlons pas de ces choses. Regardez autour de vous. Est-ce une nuit à discuter de lendemains hasardeux? »

Elle laissa son visage se fendre dans un magnifique sourire. Écartant les bras, elle tournoya sur elle même, la tête basculait en arrière, les yeux perdus dans la voute pailleté d'or et d'argent qui s'étendait avec somptuosité au-dessus d'eux. Ses gestes étaient gracieux, dénuaient de toutes impulsions juvéniles. Elle esquiva silencieusement la question d'Aris, et ne se cachait pas de lui montrer. La tête lui tournait maintenant, et elle revint presque titubante, une main sur son front, vers monsieur Limenta.

« Le ciel est tellement beau ce soir, je n'ai pas pu m'empêcher. »

Dit-elle d'une voix qui ne cherchait nullement à s'excuser mais qui laissait transparaitre son besoin de se justifier. Ayant quitté le plafond de branches et de feuillages, Alaïss les avait mené sur un autre chemin. La maison de vie était loin derrière eux, et les premières lumières de la ville leur apparaissaient. Ayant reprit sa place auprès de son compagnon, sans pour autant replacer son bras sous le sien, elle lui indiqua un banc.

« Asseyons nous un moment avant d'atteindre la ville. Je trouverais cela fort dommage de ne pas pouvoir profiter de ce joli spectacle en si bonne compagnie. »

Sur ses mots, elle s'approcha du petit banc de sa démarche langoureuse. D'un fer blanc il s'entremêlait en d'élégantes boucles qu'Alaïss effleura du bout de ses doigts gantés. Enfin elle s'assit, lissant les plis de ses robes noires.

« Je n'aime pas avoir ma vision troublé par les lumières non naturelles. »

Disant cela, elle jeta un rapide coup d'oeil aux boules de lumières qui pouvaient effacer de sa vue ces petites perles brillantes qu'elle appréciait tant. Ils étaient assez loin de ces sources de lumière pour que la belle ne soit pas dérangeait, mais ils étaient assez prêt pour pouvoir définir clairement visage de chacun. Alaïss eu l'impression que les traits durs de son interlocuteur étaient encore plus marqué, mais elle s'avisa de tout commentaire et son attention fut attiré par des cris lointains.

« Des ivrognes sans doute ... »

Dit-elle fraichement, puis elle détourna toute son attention de la ville, direction d'où venait les bruits. Elle aimait avoir son petit confort, supportant mal que des êtres inconscient de leur état vienne la déranger.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Balade Nocturne (pv Alaïss, suite)   Sam 2 Aoû - 8:47

Le sujet de la discussion était mal venu. Elle fut en quelque sorte décontenancée à ce propos, c'était là sa fragilité. Ne pas vouloir accepter la vérité d'un futur si proche qu'il fallait pouvoir en discuter à tout moment afin d'en tirer des premiers enseignements. Et pour en revenir au changement de sujet de la jeune dame, Aris n'en comprit que très peu le sens.

- Qu'a cette nuit que les autres n'ont pas ?

On ne pouvait plus simple. Même si Aris savait la réponse, même si le jeune médecin savait qu'Alaïss ne voulait pas en venir à cette autre question, il voulait tellement savoir pourquoi l'humain se défiler autant face aux proches évènements. Aris se sentait bien autre chose que l'humain alors, même si ses racines sont proches. Enfin, il n'attendait pas de réponse à sa question plus réthorique que curieuse.

- Je n'insisterais pas.

Il avait encore du mal à éprouver des sentiments envers la nature. La beauté des lieux ne le touchaient pas, il était tant habitué à la seule glace dans sa ville natale. Pas de végétations possibles là-bas. D'ailleurs il ne s'y était jamais aventuré la nuit, car même résistant au plus grand froid, Aris était trop jeune pour risquer son corps en formation. Un passé qui eut pour effet de faire sourire faiblement le jeune mage blanc. Alaïss fut alors perturbé par des cris lointains, des lumières dansantes. Aucune idée de quel type d'indivu dont il pouvait s'agir, mais ils se rapprochaient. Dans un soupir :

- L'endroit n'est pas très sûr et vous n'avez pas l'air d'apprécier les individus qui viennent. Si vous jugez bon de partir de cet endroit, je suis de votre compagnie.

Compagnie qu'il appréciait tant. Mais, toujours d'un calme paisible, il ajoutait :

- Et vous auriez aussi raison de me dire qu'ils n'ont pas à nous déplacer sous prétexte qu'ils arrivent. Sont-ils dangereux ?

Si c'était le cas, Aris savait que l'altercation ne durerait pas et que les deux compagnons du soir s'en sortirait sans avoir même eu le temps de porter agression. Il se demandait même si Alaïss aurait comprit. Le médecin avait parlé d'une multitude de sortilège protégeant la maison de vie. Même si elle était encore loin, ils se situaient tout deux dans la première zone de protection qu'il avait installé. Mineure, mais puissante pour repousser l'individu dénué de conscience et/ou d'intelligence. Par conséquent, ils étaient dangereux pour ceux qui voulaient se tenter à la violence.

( si tu as envie d'un peu de mouvement :p )
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Balade Nocturne (pv Alaïss, suite)   Mer 13 Aoû - 13:40

La petite conseillère regarda les hommes approcher et leva un peu plus haut son nez frémissant de dédain.

« Je ne pense pas qu'ils soient dangereux, mon doux ami. Nous sommes sur Ynis Witrin ne l'oublions pas »

Dans sa joli tête blonde, Alaïss était persuadé qu'aucun homme présent sur cette île ne pouvait causer de grand tord. Mais sous les effets de l'alcool même le plus doux des agneaux pouvaient se transformer en vil créature. Elle se contenta de les ignorer, de toute façon ils ne pourraient rien leur faire.

« Non, nous sommes très bien ici. Ils se contenteront de passer leur chemin, j'en suis sure »

Faisant mine de ne pas leur prêter attention, la jeune femme s'amusa du bout des doigts avec les feuilles d'un arbuste à ses côtés. Comme attendu, les deux individus ralentirent le pas mais ne s'attardèrent pas plus sur leur cas sauf pour un qui regarda avec insistance Alaïss.

« Vous avez du les effrayer avec votre air renfrogné »

Dit-elle avec moquerie. Puis elle se leva dans un frottement de soierie et fit jouer ses perles claires avec les rayons de la lune. Elle s'approcha d'Aris et lui prit la main.

« Cher Aris, je vais devoir quitter votre agréable présence. J'espère que nous aurons de nouveau l'occasion d'être ensemble. Qui sait, approfondirons nous peut-être ces questions qui vous turlupinaient? »

Laissant échapper un petit rire, elle se mit sur la pointe des pieds et déposa un délicat baiser sur la joue glaciale de son interlocuteur. Surprise par le peu de chaleur émanant de son corps elle ne se permit aucun commentaire. Elle se détourna alors de lui et avança vers la ville.

« Prenez soin de vous lors de votre quête, mon bon ami. »

Elle savait que le jeune médecin allé faire parti de l'expédition qui s'en irait sur le continent. Peut-être aurait-elle du s'y inscrire aussi? Trop tard de toute manière. Ses pas la menèrent dans l'éclat lumineux des lampadaires, puis elle disparut de la vu de son compagnon s'engouffrant dans une ruelle plus sombre, moins accueillantes. La soirée allait enfin commencer ...

[ mouarf au revoir compagneuhhh!! hihi Wink ]
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Balade Nocturne (pv Alaïss, suite)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Balade Nocturne (pv Alaïss, suite)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Balade nocturne - PV (terminé)
» Balade nocturne [ pv : Matt ]
» Balade Nocturne [PV Itsumy et Deino, si tu veux]
» [FB -3 mois] Balade nocturne sur west blue [ solo]
» Balade nocturne (ouvert)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ynis Witrin v3 :: ~.*.~ Hors Rp ~.*.~ :: Archives :: Topics-
Sauter vers: