Ynis Witrin v3

Les armées démoniaques assiègent le Continent, mais une île résiste toujours
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Un Autre Horizon

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Un Autre Horizon   Mar 15 Juil - 17:33

Quand on a rien, on a rien a perdre !


Sur l’île le vol n’était pas aussi facile que sur le continent. Ici les gens se connaissaient tous entre eux et bon nombre de ces personnes avait déjà remarqué la disparition de trop de chose. Certains la regardait même à la manière d’une criminelle et elle ne pouvait se cacher nulle part. Elhorah se sentait comme un fauve mis en cage pour une public attiré par la souffrance et le sang. Cette mise en scène était déplaisante. Elle n’avait plus un sous en poche, ses cheveux étaient sales et emmêlés, la plaie qu’elle s’était faite e tombant quelque jour avant paraissait s’être infectée et pour couronner le tout, elle mourrait de faim. Ce dernier fait attisait d’autant plus sa rancœur et sa colère.
Déambulant sur le pavé, trop propre à son goût, des rues de la ville, la jeune voleuse ruminait sa colère. La désillusion était totale. Elle qui pensait découvrir une Eldorado se retrouvait dans une endroit qu’elle jugeait austère et inhospitalier. Elle en avait l’habitude, mais la solitude nouvelle pesant également sur ses maigres épaules accentuaient ce sentiment. Pour un peu, elle aurait presque avoué que le clan lui manquait. Et c’était en quelque sorte le cas.

Ruminant ses mornes pensées, la jeune femme ne fit pas attention à la route et lorsqu’elle releva les yeux, l’image d’une dague à la lame noire s’imposa. L’arme lui plut immédiatement, titillant ses sens, faisant frémir sa peau. Le goût du risque, de l’aventure, et l’envie éclipsa tout autre émotion. Et d’un murmure enjôleur, elle s’adressa à l’icône :


« Toi ma jolie, tu seras bientôt à moi. »

Restait un problème à élucider. Comment pénétrer à l’intérieur du bâtiment ? L’entrée principale était définitivement à écarter même si elle semblait libre de tout regard indiscret. Souple et agile, elle se fondu dans l’ombre du bâtiment et en fit le tour. Lorsqu’elle fut enfin de l’autre côté, elle se concentra et posa sa main contre le mur. Inspirant profondément, un sourire typique naquit sur ses lèvres. Elle ne se sentait jamais aussi vivante et libre que dans ces moments là. Quelque chose vibrait alors en elle d’une telle force que tout son corps en était emplit , qu’elle l’exhalait. Soudain, son corps perdit de sa consistance, se fit transparent et impalpable et elle traversa le mur qui la séparait de l’objet qu’elle recherchait. Il était caché quelque part dans ce bâtiment, il ne restait plus qu’à savoir où.
Une fois entrée, la jeune femme observa la pièce, un intérêt vif brillant au fond de son regard. Rapide et rusée, elle repéra en un clin d’œil une malle fort intéressante.

Elhorah sourit victorieusement. Elle s’avança à la manière d’un tigre nonchalant. Mais à l’instant même où elle s’apprêtait à dématérialiser sa main pour la passer à travers, un grincement perça le silence qu’elle avait prit soin de conserver dans la pièce. Sans attendre, la demoiselle, alors à accroupie, fit volte face en sortant ses twin blades qu’elle croisa devant elle dans un tintement métallique menaçant.
Elle ignorait qui était là mais si elle devait se défendre, elle n’hésiterait pas une seule seconde.


- Dan Ryu -
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Un Autre Horizon   Mer 16 Juil - 0:15

Comme tout les matins, du moins comme tout ceux qu'il passait sur Ynis, Dan s'était levé tôt. Il devait se rendre à son bureau, étudier les rapports sur les forces démoniaques, leur nombre et leurs mouvements. Ses nombreux animaux-espions lui étaient d'une grande aide, discrets, efficaces. Une autre tâche qui l'attendait était de réorganiser les équipes de Chevaucheurs. Organiser la Guilde avait été bien plus compliqué qu'il ne l'aurait cru au tout départ. L'inconstance de ses hommes allait de paire avec leurs passés chargés et les cimenter les uns les autres demandaient plus de temps qu'il n'en avait. Que Namibe ait quitté son poste laissait un grand vide pour son travail. Fort heureusement, elle n'avait pas quitté son existence. Il en était fort heureux. Pourtant il lui fallait trouver un remplaçant, de même que d'autres chefs d'équipes. Et même d'autres Chevaucheurs. Ils étaient toujours en nombre réduit, variable qui plus était. Tout ceci lui causait beaucoup de tracas, mais il appréciait de plus en plus ce rôle chaque jour. Au moins il se sentait utile. Servir Stellae lui donnait une raison de vivre. Une raison de se battre.
Quelque chose était étrange ce matin dans le bâtiment. Il n'aurait su dire quoi. Une chose qui n'était pas dans ses habitudes. Ne parvenant à mettre le doigt sur ce qui le titillait, il chassa cette idée de son esprit, entra dans son bureau. La porte grinça. Elle le faisait depuis quelques temps déjà. Il se disait qu'il lui faudrait la huiler. Mais il oubliait chaque jour. Sans doute s'était-il habitué à ce petit grincement... Il ne jeta pas de regard dans la pièce, trop habitué. C'est l'odeur qui la trahit. Il laissa tomber les dossiers qu'il avait dans les mains précipitamment pour dégainer deux poignards qui luisirent dans leur célérité. Il observa la jeune femme proche de sa malle. Quel étrange accoutrement ! Dan se demanda un instant si les clochards existaient sur Ynis Witrin. C'était la première fois qu'il en voyait un. Une en fait. Il se détendit en voyant sa posture de combat. Simple, efficace, mais elle n'aurait jamais le dessus contre lui dans une simple danse des lames.


"Et bien, je vous félicite, je n'avais pas été surpris depuis fort longtemps. Qui êtes vous, comment êtes vous entrée ici et surtout... que voulez-vous?"
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Un Autre Horizon   Mer 16 Juil - 20:43

L’œil avisé elle comprit tout de suite qu’elle ne gagnerait pas dans un combat loyal face à lui. Heureusement pour elle, Elhorah ne se battait jamais à la loyal, soit elle dématérialisait sont corps pour éviter les coups, soit elle choisissait tout simplement la fuite temporaire pour mieux revenir à l’assaut ensuite. Une mèche de cheveux lui tombait devant les yeux, lui donnant un air sauvage. Elle n’avait jamais été aussi sale et mal habillée. Apprendre à vivre seule et à se sustenter seule s’avérait une épreuve bien plus difficile qu’elle ne l’aurait cru.

Le souffle court à cause de la surprise, sa poitrine se soulevait et se rabaissait à un rythme cadencée qui s’apaisa de seconde en seconde. Les yeux rivés sur l’homme, les sens en alertes, les muscles bandés, elle avait l’air d’un tigre prêt à bondir sur sa proie. Si elle n’avait pas la force, elle avait l’agilité d’années d’entraînements.

La jeune femme descendit ses jambes avec souplesse pour se remettre debout sans à-coup et sans baisser sa garde. Etait-il le maître des lieux ? Un simple passant ? Un voleur tout comme elle ? Aucune de ces possibilités ne devait être écarté.

Malgré son apparence de souillon, l’orgueil reprit le dessus et un sourire narquois se peignit sur ses lèvres.


« J’ai vu de la lumière, dans mon pays c’est une invitation à entrer. »

Bien sûr, elle mentait, elle n’avait pas de patrie et les seuls traditions qu’elle avait jamais suivit était celle du clan. Et encore toutes n’avaient pas été respectée par ce petit bout de femme.

Elhorah continuait de faire face à l’inconnu. Elle fit un pas presque imperceptible en arrière, une arme dans chaque main, leur lames recourbées caressant avec légèreté ses avant-bras nus. Si elle était agile à la manière d’un chat habitué à rôder et à chiper dans la discrétion la plus total, ses bras chétifs révélaient un manque de force et d’entraînement au combat.

L’observant avec une attention toute particulière, elle décida de jouer le tout pour le tout et c’est avec un culot particulier qu’elle redressa son buste pour se donner de la contenance et annonça de suite :


« Quant à ce que je veux, c’est que vous quittiez mon bureau. Et vous que faites-vous ici ? »

Si ça tournait mal, elle pourrait toujours prendre ses jambes à son cou. Si l’hameçon appâtait le poisson en revanche, il serait prisonnier de sa toile mensongère, elle le mettrait à la porte et continuerait son œuvre jusqu’à trouver l’objet de son désir.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Un Autre Horizon   Lun 21 Juil - 20:23

Dan rangea ses poignards dans un geste fluide et rodé, ne cherchant même pas les fourreaux tant il avait l'habitude. Elle avait vraiment l'air d'une sans-abri, et Dan l'aurait cru sur le champ s'il n'avait su que sur Ynis tout le monde possède son toit. Il suffisait de demander. Un véritable mystère que cette jeunette. Surprenante pour pénétrer aussi facilement dans son bureau. Sans éveiller la garde. Il était déterminé à percer à jour cette curiosité. Il la sentait prête à bondir. Et en était content. Une vrai volonté, une rage du combat, ... une vrai Chevaucheuse en puissance que cette petite. La fougue, le physique et la discrétion de toute évidence. Et une telle arrogance!

"De la lumière? Au cœur de la Guilde des Chevaucheurs d'Ombres? Quelqu'un n'a pas éteint sa chandelle?"

Il avait le ton rieur. Moqueur en fait. Elle ne se laisserait pas faire, bien entendu. La petite 'plouc' dégageait cette fierté que possède les princesses, il s'y connaissait. Ou à défaut des princesses, de celles qui ont su être le centre d'attention. Serait-il possible de la faire rejoindre ses rangs? Peut-être. Mais il allait falloir jouer serrer. S'il blessait son égo, jamais elle n'accepterait. Pour autant, il ne devait la laisser dominer la situation, auquel cas il perdrait sa crédibilité. Dan sentait le potentiel. Il le voulait à son service. Peut-être Namibe lui avait-elle donné de mauvaises habitudes.

"Votre bureau? Oh, je m'excuses ! J'étais venu voir le maître de cette guilde. Qui se nommerait Dan Ryu. Dan... quel étrange nom pour une jeune femme. Auriez-vous oublié de prendre un bain ces derniers mois, chère Dan?"

Narquois maintenant. Cette cocasse situation lui était amusante. Une diversion forte agréable en somme. Il prit place sur l'un des tonneaux vide servant de siège, se hissant sans effort. Puis prit une mine faussement sérieuse.

"Alors donc, les dirigeants de l'île d'envois quémander quelles sont les nouvelles à propos de la réorganisation de la Guilde et de l'affectation des nouveaux effectifs. Avez-vous bien avancé?"
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Un Autre Horizon   Jeu 24 Juil - 10:56

« Quelle ironie n’est ce pas ? »répondit-elle du tact au tac.

Elle n’avait pas en son sang l’art du mensonge. Ses réponses était trop rapides, comme si elle avait quelque chose à cacher. Ely avait conscience de cela pourtant, elle ne parvenait pas à se débarrasser de la rapidité des battements de son cœur qui la préoccupait et lui ôtait toute sérénité. Or pour exceller dans le mensonge et la tromperie, il faut non seulement de l’assurance, mais un calme et un sang froid égal en toute circonstances. Même lorsque son mensonge risque d’être découvert.

A l’instar de son vis à vis, elle baissa ses armes et leur fit regagner leurs fourreaux de fortune – de simple lanière en cuir – qui pendaient sur le côté extérieurs de ses cuisses.

Pour rattraper son inexpérience, Elhorah décida de s’approprier les lieux, de les faire sien comme une pièce s’imprègne de l’odeur et es habitudes de son propriétaire. Pour se faire, la demoiselle rejeta très brièvement un coup d’œil sur la disposition de la pièce, s’assurant de l’avoir bel et bien mémorisé la première fois. Tel était le cas.

« Cela m’a également surprise, mais que voulez vous, nous servons la lumière. » poursuivit-elle, faisant référence à l’élégante graphie qu’elle avait lue sur le fronton de l’entrée du bâtiment.

Elhorah sentit la tension se relever d’un cran, comme si la poulie maintenant la guillotine venait de glisser un peu plus vers son cou offert à la mort. Ne pas perdre contenance, surtout pas. Fière et arrogante, elle releva son regard vers l’intrus et plissa les yeux. Non content de l’empêcher de commettre son larcin, il fallait maintenant qu’il la dérange, et se montre narquois. Elle le sentait moqueur dans ses propos, comme s’il savait qu’elle n’était pas celle qu’elle prétendait. Qu’importe, il fallait garde contenance, poursuivre la pièce, maintenir son rôle sans faillir. Peut-être parviendrait-elle à se rendre crédible. Peut-être ne faisait-il que la tester pour la pousser à révéler son identité ? Alors elle ne lâcherait pas prise et jusqu’au dernier instant, elle prétendrait être la chef des chevaucheurs d’ombres.

« Sachez Monsieur que je reviens du continent pour régler quelques affaires, j’ai rencontrer quelques badauds qu’il a fallut… éloigner. Comprenez vous ? » Elle détestait, viscéralement, employé le ton et le langage des riches et des nobles. Cela lui ressemblait si peu. « Quant à mon nom, il sied parfaitement à mon rang, douteriez vous de mes compétences simplement parce que je suis une femme ? »

Hargneuse, les sourcils froncés, elle cherchait à le pousser dans ses retranchements, à le mettre mal à l’aise pour gagner du terrain. Suivant son invité, elle se hissa sur la table d’un mouvement agile et commença à balancer ses jambes dans le vide. Autre trait qui mettait en péril sa comédie mais maintenant qu’elle avait commencé, s’arrêter si brusquement serait davantage gênant que continuer. Et puis, cela la mettait plus à l’aise.

En appuie sur ses paumes, elle fixait son adversaire du moment et fit mine de l’écouter, réfléchissant à toute allure. Ne sachant que répondre, n’ayant connaissance en rien de cette « réorganisation », il lui fallait gagner du temps.


« Ils vous envoient dîtes vous… Puis je connaître votre nom ? Comment m’assurer de votre identité ?

Mais allons bon ! Sachez que cela poursuis son cours et que je viendrais moi même m’entretenir avec eux lorsqu’il sera temps. Maintenant si vous n’avez rien d’autre à ajouter… »


Et d’un air parfaitement narquois, elle lui tendit la porte d’un geste de la main !
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Un Autre Horizon   

Revenir en haut Aller en bas
 
Un Autre Horizon
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Aimé Césaire, la liberté pour horizon
» UN AUTRE CAS D'USAGE DE FAUX ! SENBLE JUDE CELESTIN PA INGENIEUR VRE !
» Une Etoile s'éteint, une autre renait... [Mort d'Etoile de Satin, Ceux qui veulent lui rendre hommage]
» Club de Karaté et autre du meme genre
» Une silhouette dans l'horizon

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ynis Witrin v3 :: ~.*.~ Hors Rp ~.*.~ :: Archives :: Topics-
Sauter vers: