Ynis Witrin v3

Les armées démoniaques assiègent le Continent, mais une île résiste toujours
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Tapisseries, vases, cervoise... éboulement ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Tapisseries, vases, cervoise... éboulement ?   Sam 19 Juil - 7:59

Bon, ce post sera sans doute plein de faute ou pas très long. Pour ma défense, il est 06:35

Sujet réservé


    "Ah, merveilleux"

    Se hissant sur la pointe des pieds, la naine tendit ses petits doigts pour tenter d'en agripper la frange. Avec un ronchonnement, elle alla poser sa lampe à huile un peu plus loin, pour revenir et tenter à nouveau sa chance avec la tapisserie. Elle représentait le vaillant mineur Gurdil, aux prises avec des elfes hautains et surtout très laids. Cela ferait très bon effet dans sa taverne où la clientèle n'était pas pour ainsi dire elfophile. Au mieux, il y avait là bas quelques elfes déchus qui traînaient dans les environs, mais ils détestaient leur propre race presque autant que les nains, ce qui faisait d'eux une assez bonne compagnie. Mais pour l'heure, le vaillant Gurdil se trouvait encore trop haut pour que Rhollan ne s'en empare. Rageant tant et plus, la demoiselle s'entêta encore un peu, avant de jeter l'éponge pour, le visage dans les mains, allez s'asseoir un peu plus loin, regardant d'un œil mauvais la tapisserie qui toujours se soustrayait à ses mains.


    "Pas possible que des nains aient monté ça là-haut"
    Grinça-t-elle.

    Finalement, reprenant la lampe qui avait encore une bonne réserve d'huile à brûler, elle fit encore quelques pas à la recherche d'autre chose. Plus loin, elle trouva un joli vase ouvragé qui, si elle ignorait à quoi il pouvait bien servir dans une mine, ferait un parfait range cuillères et autres ustensiles dans sa réserve. On ne pouvait pas dire que la cuisine était la passion de Rhollan, et moins encore que la cuisine de Rhollan passionnait ses clients, mais peut-être un joli vase aiderait la naine à renouer avec les fourneaux... A l'aide de lanière, Rhollan se chargea donc savamment le dos de ce vase, avant de poursuivre son exploration des mines de son peuple. Elle trouvait toujours des merveilles appréciables, en ces lieux. Armes, décorations, pintes ouvragées... Elle avait même trouvé, une fois, un matériel à brasser authentique, mais la rouille l'avait découragée.
    Elle tomba d'ailleurs alors sur une étagère où, sous la poussière, on pouvait discerner de splendides chopes d'étain. Elle souffla dessus, son souffle se répercutant dans la vaste salle silencieuse, puis, avec un sourire satisfait bien que toussant un peu à cause de la poussière, elle les tapota pour découvrir de très jolies gravures. Si ces chopes ne trouvaient pas d'utilité dans son Coffre, elle pourrait toujours les revendre. Sortant une nouvelle lanière de sa besace, elle se l'attacha en bandoulière, et y pendit une bonne demie-douzaine de chopes, par l'anse. Leur tintement, à chacun de ses pas, égaya grandement la naine, qui tomba encore sur de nombreuses merveilles.

    Mais tout à coup...


    "BRAOUM"


    Elle se retourna, vive, et toussa à nouveau lorsque le nuage de poussière l'envahit. Après une bonne quinte de toux elle leva sa lampe. L'air était tant saturé de poussière qu'elle n'y voyait rien à deux pas. Elle n'avait pas peur pour autant. Bon, peut-être un petit peu. Les pans d'une gallerie creusée par des nains ne s'effondraient pas comme cela... Elle était à l'abri de ce genre de choses puisqu'elle se trouvait en zone habitable, donc renforcée par les plus grands mineurs et bâtisseurs de la création... Pour vous dire ! On leur prêtait la création des Eners. Si c'est pas du bon souterrain, ça !!

    Haussant un sourcil, elle donna un peu de sa voix mélodieuse (hm) et de son accent rocailleux du nord pour brailler :
    "QUI VA LA ?"

    Elle n'avait pas de raison de craindre qui que ce soit ^^. Une tenancière de taverne était habituée aux malfrats, surtout sur le continent. D'ailleurs, ces derniers la respectaient, et elle savait qu'ils n'oseraient pas s'en prendre à elle. D'autant plus qu'il la connaissaient, et savait ce dont elle était capable....

    Une main sur sa hanche droite, l'autre tendant la lampe à huile bien haut (du moins, le plus haut possible) et un peu voûtée sous sa charge, elle attendit la personne qui venait de se prendre une galerie sur la tête.


Réservé à Miriel Illouë
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Tapisseries, vases, cervoise... éboulement ?   Sam 19 Juil - 16:11

[Il est bien ton poste ^ ^ J'aurais juste préféré que Miriel ne se prenne pas de galerie sur la tête Laughing ]

Parcourant les galeries de la Mine de Mythril. La jeune elfe baladait ses yeux un peu partout sur le sol et les murs. Cependant, Miriel ne faisait presque pas attention à ce qu’elle regardait. Elle était occupée à calculer combien de temps il restait à son double avant de disparaître. Ce dernier était sensé s’occuper de trouver un endroit bien tranquille ou paresser. Pendant qu’elle, la vraie Miriel. Cherchait … Un peu n’importe quoi.
En faite, la jeune elfe cherchait des objets intéressants à vendre. Puisqu’elle n’avait plus vraiment une grande économie.

Ses yeux avaient fini par s’arrêter sur le poignet d’une épée. Elle paraissait magnifiquement décorée, malgré la poussière qui la recouvrait en partie. Mais Miriel ne pouvait pas la prendre à cause d’une poutre qui s’appuyait sur elle et sur une pierre adjacente. Regardant un peu les lieux à l’aide de sa lampe à huile. La jeune elfe avait constatée que cette poutre venait probablement du plafond. En étant tombé elle s’était calée contre le mur et la pierre qui lui faisait face. Emprisonnant de la même manière cette épée.
Posant la lampe à huile sur le sol, l’elfe tentait de pousser la poutre. Mais c’était peine perdue. Elle c’était bien calée et ne bougerait pas avec une simple poussée. Regardant sur toute sa longueur, Miriel avait décidé de le cassé par le milieu. Endroit part nature plus fragile, mais aussi parce que la moisissure s’y était bien installé.
Un coup-de-pied … Deux coups de pieds … Six coups de pieds plus tard le bois moisi émit un craquement satisfaisant. Donnant un dernier effort, Miriel avait réussi à casser complètement la poutre. La partie inférieure était tombée sur le sol, libérant par la même occasion l’objet désiré. La lame était cassée vers la zone ou la poutre la retenait prisonnière. Le poignet de l’arme, après avoir enlevé la poussière, pouvait facilement être revendu.
Mettant cette trouvaille dans son sac, ainsi que la lame brisée. Miriel ne faisait pas tout à fait attention à la poussière qui tombait et au léger tremblement qui l’accompagnait.
C’était seulement après s’être pris un caillou sur la tête. Que l’elfe s’était rendu compte de la valeur de cette poutre cassée. Levant haut la lampe à huile, Miriel avait cru voir le plafond se fissurer. Poussant un léger juron, la jeune elfe s’était mis à courir droit devant pour échapper à l’effondrement qui allait arriver.



"BRAOUM"



Un objet non identifier était tombé sur l’épaule gauche de l’elfe. Elle s’était retrouvée déséquilibré et avait fini sa fuite sur le sol. Par chance elle s’était suffisamment éloignée, évitant ainsi de se prendre le plafond proprement dit, sur la tête. Ce qui ne l’avait pas empêché de recevoir d’autre objet non identifié et une quantité incroyable de poussière.
Miriel c’était mis à tousser à cause de toute cette poussière. Elle était, durant quelques secondes, incapable de bouger à cause de cette toux. Quand la poussière avait commencé à se reposer sur le sol, Miriel avait fini par se lever et marcher devant elle pour accéder à une pièce. Pièce d’où provenait sûrement la grosse voix qu’elle avait cru entendre.


"Juste quelqu’un qui se balade …"

Elle avait réussi à répondre d’une voix éraillée à cause de l’irritation due à la poussière qu’elle avait respirée. Miriel avait encore son sac sur le dos, mais durant sa chute elle avait laissé tomber sa lampe. Cette dernière était sûrement inutilisable maintenant. Et la jeune elfe ne pris pas la peine d’aller voir si c’était bien le cas. Elle préférait plutôt s’intéresser à la source d’une autre lumière qui appartenait sûrement à la voix rocailleuse.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Tapisseries, vases, cervoise... éboulement ?   Dim 20 Juil - 18:18

Désolée hihi

    Elle devait avoir une drôle d'allure, la naine, avec son vase chargé sur le dos, ses chopes qiu tintaient en bandoulière... D'autant plus que la taille du vase étant assez considérable, il semblait presque plus grand qu'elle. Par chance, elle était dotée d'une telle force que cela ne la gênait pas le moins du monde. Avec une moue un peu incommodée, elle leva plus encore sa lampe en entendant du bruit au devant. Elle aurait préféré ne pas avoir de visite le temps de ses explorations, mais visiblement, c'était peine perdue. Restait à voir qui avait été assez habile pour faire s'effondrer une galerie. La personne en question lui répondit. pas ce qu'elle voulait, mais elle se fit tout de même entendre. Une demoiselle. Avec un soupir de regret, Rhollan abaissa un peu sa lampe et attendit. Avec un peu de chance, ça ne serait pas une elfe... Mais quitte à être dérangée, elle aurait tout de même préféré l'être par un charmant jeune mâle... Une main sur ses hanches, l'autre tendant toujours la lampe, elle perçut alors une silhouette. Une silhouette qui s'agrandissait tant et si bien qu'elle finit par la mettre mal à l'aise. Lorsque la demoiselle apparût enfin dans la faible lueur de sa lampe, Rhollan l'agita quelque peu.

    "Et on peut savoir ce que vous faites là ?" Grogna-t-elle avant de se retourner pour se remettre au travail. C'est alors qu'elle trouva une agréable petite chose qui brillait, sur une porte. Elle s'en approcha, posa la lampe, puis l'étudia de plus près. Il s'agissait d'un heurtoir fort agréable, représentant un marteau et une enclume. Il ferait très bon effet dans sa taverne. Elle sortit de sa besace un pieu et un marteau, pour se débarrasser du bois tout autour, et l'en extraire. Elle souffla dessus, le rangea dans le sac, puis se retourna vers la demoiselle d'un air un peu sévère. Elle n'avait toujours pas vu ses oreilles. Par chance, sans doute.

    "C'est pas un lieu sur, faut pas s'y promener quand on connait pas."
    Venant d'une naine haute comme trois pommes, sans armes apparentes et avec un décolleté provoquant, cela pouvait, certes, paraître un tantinet déplacé. Mais Rhollan avait ses ressources. Si ça taverne tenait toujours debout, c'était bien qu'elle avait mis au pli les plus récalcitrants des démons... Elle était donc dans l'expectative d'une réponse, qui, étant donnée sa moue, devait être satisfaisante. Elle souffla sur une boucle auburn venue se glisser devant ses yeux et tordit ses petites lèvres rosées. Son regard était celui d'une matrone, comme si l'elfe était chez elle, elle qu'elle lui devait des comptes. Quelque part, c'était un peu le cas pour Rhollan, dont le cousin aurait tout aussi bien pu bâtir le lieu. Les nains étaient tous frères, et d'une carrière à l'autre, ils étaient accueillis comme s'ils rentraient au bercail. Il fallait donc faire attention à ce que l'on y faisait lorsqu'on tombait sur l'un d'entre eux. D'autant plus lorsqu'il avait le caractère de Rhollan Gablin.


C'est pas bien long, mais c'est mon premier rp avec elle, faut que je me l'approprie ^^
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Tapisseries, vases, cervoise... éboulement ?   Lun 21 Juil - 15:04

Miriel c’était rapproché de la source de lumière pour voir … Une naine. Une naine qui était chargée comme un âne. Parmi toutes les races qui existaient, il fallait que l’elfe tombe sur un nain. D’un autre côté ce n’était pas très étonnant, puisque la Mine de Mithril avait appartenu à la race naine. Mais quand même, les nains n’aimaient pas trop les elfes. Tout du moins d’après ce qu’avait pu voir Miriel. Mais il fallait avouer que ce sentiment était assez réciproque. Mais Miriel ressentait juste un peu de méfiance envers les nains, sans pour autant les détester.
Et en ce moment même ce sentiment était d’autant plus présent, parce que l’elfe ne se trouvait pas au bon endroit.
La jeune elfe c’était mis à observer cette petite chose. Elle avait rencontré surtout des nains mâles et non des nains femelles. Ce n’était pas une grande première, mais c’était quelque chose de rare pour Miriel.
Apparemment, tout comme Miriel, cette personne était venue ici pour recueillir des objets de valeur. Mais l’elfe ne pouvait pas dire qu’elle était ici pour cette même raison. Surtout si l’interlocuteur était un nain.

Plaçant ses cheveux de manière à un peu mieux cacher ses oreilles. Miriel était en train de réfléchir à la réponse qu’elle pourrait bien lui fournir. Et puis finalement, pourquoi chercher une réponse qui pourrait satisfaire la naine ? Pourquoi ne pas tenter de s’amuser un peu ? Miriel n’avait pas de réponse potable à lui fournir. Réponse que cette naine semblait attendre de pied ferme.


"Je sauvais ma vie."

La réponse n’était sûrement pas satisfaisante pour la naine. Mais Miriel avait décidé de répondre à la question dans le sens : Ce que faisait Miriel dans cette pièce en ce moment même. Et non dans le sens : Ce que faisait Miriel dans la Mine de Mithril.
L’elfe se doutait que ce n’était pas cette réponse là que voudrait la naine. Mais elle se comportait comme si c’était bien là, la réponse attendue. Se grattant légèrement le dessus de la tête avec un faux air songeur. Miriel avait fini par enlever son sac pour vérifier son contenu. Et dans le cas présent, elle vérifiait s’il n’y avait pas une autre lampe à huile. On ne sait jamais, des fois que Miriel avait joué les prévoyantes. Cependant, elle voulait surtout faire croire à cette inconnue, que la question de sa présence ici était close. Alors qu’en faite, l’elfe cherchait toujours une raison un peu plus satisfaisante. Faut dire que Miriel n’avait guère envie de ce chamailler avec quelqu’un, elle avait trop la flemme pour ça.


[C'est pas très grave, perso je ne suis pas une romancière ^ ^]
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Tapisseries, vases, cervoise... éboulement ?   Mar 22 Juil - 18:55

    La naine, l’œil aiguisé, mais pas doté du sens des détails, ne prêta pas grande attention au geste que fit la demoiselle pour rabattre ses cheveux sur ses oreilles. D’ailleurs c’était ses yeux, qu’elle regardait avec cette intensité. Elle les regardait travailler à une réponse. Visiblement, c’était une colle qu’elle lui avait posée. L’effrontée pensa d’ailleurs la duper par une nouvelle pirouette. Mais c’était sous-estimer le sale caractère notoire des nains ! Il y avait tout juste deux jours de cela, c’était un seigneur démon qui, se présentant à son auberge, prétendit la réquisitionner et y être servit gratuitement. Par chance pour lui, ses mensurations lui avaient fait trouver la grâce de Rhollan. En revanche, elle ne s’était pas laissée faire un instant, tant et si bien qu’avant d’avoir bu la moindre goutte d’alcool, gratuit ou pas, le démon avait plongé dans une ivresse telle que non seulement il n’avait pas bu des délicieux nectars de la naine, mais qu’en prime il lui avait fait un don très généreux pour l’entretien de sa taverne, ainsi qu’un petit don en nature que la donzelle avait particulièrement apprécié. Démon ou pas, la naine croquait tout ce qui lui titillait les boyaux ainsi…
    Ce démon, c’était un important chef de guerre, qui venait de ratisser nombre de villages, et qui avait réduit à néant la puissance d’un certain nombre de combattants du bien. La morale de l’histoire : il était impensable de tenir tête à la naine. Elle donna un coup d’épaule à son chargement, afin de l’arranger, puis se mit, comble de l’agacement, à tapoter du pied.


    « Oui, vous sauviez votre vie, parce que vous avez fait tomber une galerie… Maintenant, ma question : que faisiez-vous avant de vous prendre des tonnes de terre sur le râble ? »

    Et sur ces mots, elle leva le nez, pour soutenir le regard de la demoiselle. A la voir avec tant d’aplomb, il était difficile de croire que c’était une si petite créature.
    Pour le coup, elle pensait arrêter là ses recherches, mais il était hors de question de laisser une étrangère se taper une promenade de santé dans les couloirs de ses ancêtres sans en apprendre davantage sur elle. Si l’étrangère se montrait indésirable en ces lieux, elle savait déjà exactement quoi faire, restait encore à faire tomber le masque de l’étrangère.


    « Vous ne ressemblez pas à une naine, je peux savoir ce qui vous a conduit dans leur royaume ? »

    Cette fois-ci, mis à part le mensonge, chose qu’elle connaissait bien, il allait être difficile à la donzelle d’esquiver…
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Tapisseries, vases, cervoise... éboulement ?   Mar 22 Juil - 20:46

Comme Miriel s’y était attendu, son explication n’avait pas du tout satisfait la naine. Par chance son cerveau fonctionnait correctement et chercher un autre mensonge un peu plus convainquant. De ce fait elle avait fait exprès, enfin presque fait exprès. De détourner ses yeux sur son sac pour chercher autre chose. Et pour éviter aussi que la naine puisse voir qu’elle réfléchissait encore. Cependant, elle avait relevé la tête d’un air interrogateur quand elle avait entendu le cliquetis des chopes. Lui permettant par la même occasion de voir que la naine n’était pas d’humeur à avoir une réponse évasive. Elle était peut-être petite, mais Miriel pouvait voir que la naine avait du caractère. Et au juger de son chargement, de la force. Miriel c’était mis à espérer qu’elle n’avait pas aussi une bonne rapidité de déplacement. Dans le cas où elle se mettrait à la charger comme un taureau.

Par chance elle avait fini par trouver un mensonge qui tenait la route. Bien que les détails n’étaient pas encore au point, cela devrait largement suffire. Enfin normalement. Dans le pire des cas elle pouvait toujours partir en courant, mais y aller dans le noir n’était pas une très bonne idée. Dans son sac elle avait fini par constater qu’elle avait pris une autre lampe à huile. Elle était plus petite mais, elle devait largement suffire pour retrouver la sortie. Mais au lieu de la sortir, Miriel avait pris sa gourde pour se désaltérer un peu. Si elle pouvait s’en sortir avec la naine, ce n’était pas la peine de perdre son temps à l’allumer.
Cependant, juste après avoir ouvert sa gourde. Pile au moment ou la naine posait sa dernière question. Miriel s’était mis à pousser un soupir légèrement agacé. Agacé parce que cette fille n’allait sûrement pas lâcher l’affaire. Cependant, son soupir pouvait être pris autrement avec ce que Miriel rajouta par la suite.


"Je cherche Torme …"

S’interrompant, elle regardait la naine droit dans les yeux, comme si elle se demandait si elle allait tout lui expliquer. Même si pour être plus exact, Miriel se demandait si elle allait tout lâcher sur ce qu’elle avait inventé comme mensonge. Ou si elle allait faire attendre la naine pour qu’elle ait envie de poser des questions. En même temps … Ce n’était pas une très bonne idée, si elle se mettait à tout lâcher au compte goutte. La naine risquait fort d’être encore plus agacé qu’actuellement. Poussant un léger soupir, comme si elle était prête à se jeter à l’eau elle rajouta.

"Il voulait visiter la mine …" Puis continuant sa phrase plus basse, comme pour elle-même. "… Sans doute pour trouver des trésors."

Chose qui n’était pas faux. Puisque Torme, même si c’était un corbeau, aimait bien se comporter comme une pie parfois. Cependant, comme la naine ne connaissait pas Torme, elle allait sûrement en déduire que c’est un individu. Mais quand même … Pourquoi avait-il fallut qu’elle se retrouve dans cette situation. Et pourquoi est-ce qu’elle était tombée sur un nain. Un nain obstiné qui plus est. Dire que Miriel était tranquillement partie à la chasse au trésor … Même si elle avait trouvé une épée brisée, elle aurait aimé continuer un peu plus longtemps. Mais l’elfe pensait que maintenant, il était plus sage de prendre docilement le chemin de la sortie. Se rappelant qu’elle avait une gourde ouverte dans sa main, Miriel avait fini par boire deux gorgée avant de la ranger. En même temps elle était en train de se demander ce que la naine allait faire.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Tapisseries, vases, cervoise... éboulement ?   

Revenir en haut Aller en bas
 
Tapisseries, vases, cervoise... éboulement ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Changement de tapisseries
» Ligue des tavernes VS Confrérie de la cervoise.
» LES TAPISSERIES D'ANGERS
» La bande dessinée
» BELLE TAPISSERIE

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ynis Witrin v3 :: ~.*.~ Hors Rp ~.*.~ :: Archives :: Topics-
Sauter vers: