Ynis Witrin v3

Les armées démoniaques assiègent le Continent, mais une île résiste toujours
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 De la nostalgie dans l’arbre

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: De la nostalgie dans l’arbre   Mar 22 Juil - 19:38

Voilà bien une heure que Miriel était perché sur la branche d’un arbre. Cet arbre était grand, rien d’extraordinaire par rapport à ses confrères. Mais il était surtout plain de branche et agréablement feuillus. Ce qui évitait à d’improbable promeneur de voir facilement Miriel, qui s’était confortablement installé.
Aujourd’hui elle avait subitement eu envie d’être tranquille. Elle n’avait pas vraiment compris ce sentiment. Elle était sur l’île depuis un petit moment. Et de ce fait elle avait temporairement abandonné plusieurs habitudes qu’elle avait prises sur le continent. Le fait de voir des personnes devait peut-être la troubler. Car cela changeait de ses longs voyages qu’elle faisait en solitaire.
Un croassement c’était subitement fait entendre. Enfin en solitaire. C’était sans compter la présence de Torme. Mais peut-être aussi, parce qu’elle ne c’était pas encore tout à fait habitué à son nouveau rythme de vie. Après tout, elle n’était pas là depuis une éternité.
Poussant un léger soupir, l’elfe regardait les rayons de soleil passait entre les feuilles. Dire qu’elle était sensée s’entraîner au tir à l’arc. Pas qu’elle en avait vraiment besoin, mais elle ne voulait pas rouiller. Mais pour la première fois depuis quelques années, elle séchait un entrainement.
Souriant un petit peu, elle s’était mis à imaginer les chasseurs la rechercher dans la forêt.

On pouvait le dire. Depuis le temps qu’elle avait quitté le village. Elle n’avait jamais pris la peine et n’avait jamais vraiment eu le temps de repenser à ce qu’elle avait quitté. Tout en poussant un long soupir, l’elfe avait calé son dos contre l’arbre. Laissant tomber ses jambes de chaque côté de la branche, elle leur avait imprimé un mouvement de balancier. Ces talons cognant régulièrement le tronc de l’arbre à chaque fois qu’ils revenaient en arrière.
C’était à ce moment que Torme avait décidé de se montrer. Il avait plongé droit vers le sol et fait une remonter en flèche. Le but avait été de passer à toute vitesse très près du visage de Miriel. Mais cette dernière était habituée à ses acrobaties, c’est tout juste si elle avait bougé un cil. L’oiseau était venu sagement se poser à quelque centimètre de Miriel. Au tout début, Torme se laissait difficilement touché. Même s’il avait décidé de suivre l’elfe. Mais aujourd’hui il ne rechignait plus à être manipuler dans tous les sens. Enfin … Dans tous les sens … C’était juste une façon de parler. Mais le corbeau ne faisait plus attention à Miriel, quand cette dernière le touchait.
L’elfe poussa à nouveau un soupir. Elle avait pris un petit sachet dans sa poche. Elle s’était mise à montrer le sachet à Torme.


"Sa te dit de jouer un peu ?"

Elle n’avait pas attendu l’avis de l’oiseau, qu’elle avait déjà ouvert le sachet. Dedans il y avait de grosse graine pour oiseau que Miriel faisait personnellement pour Torme. Elles avaient le poids de petite pierre. L’idéal pour les lancer en l’air et voir si l’oiseau arrivait à les rattraper avant qu’elles ne tombent par terre. Elle en avait lancé trois en tous, et l’oiseau en avait loupé un. Elle allait en lancer un quatrième quand elle avait crue entendre quelque chose …


-Privée-Syamoc
Revenir en haut Aller en bas
Koutetsu Shinsei
Maître d'Armes
avatar

Masculin Nombre de messages : 46
Age : 27
Localisation : Sur Ynis pardis ! xD
En deux mots : Membre du clan Koutetsu...
Date d'inscription : 22/06/2008

MessageSujet: Re: De la nostalgie dans l’arbre   Mar 22 Juil - 20:27

La forêt... un endroit parmi d'autres n'est-ce pas? Cependant Syamoc s'y était rendu pour trouver le calme, loin de la civilisation et du continent. Bien qu'il n'y soit pas aller très souvent contrairement aux autres chevaucheurs. Peut être qu'il a même été effacé des registres... ? Non, Namibe avait laissé insinué que ce n'était pas le cas la dernière fois. Namibe... y paraitrait qu'elle s'est mise à vivre sur le continent... Les gens changent.
Syamoc marchait dans la foret, ne laissant pas le bruit de ses pas se faire entendre. Il avait ses mains mises dans ses poches et marchait la tête très légèrement baissé et les yeux fermé. L'air était pure, comme partout sur l'ile paraitrait-il, à part peut être au sommet du volcan que Syamoc a déjà pu voir de près, trop près. Ce corps démoniaque avait réussie à passer la frontière de l'île, Syamoc remerciait souvent la déesse de temps en temps pour ça, même s'il n'était pas sur qu'elle l'entende. Après tout, son âme est humaine et n'est pas mauvaise malgré tout ce qu'on pourrait croire. Sa marche était modérée, il était dans ses pensés, se demandant quand une bataille aura de nouveau lieu et si ses pouvoirs seront toujours sous son controle. Il savait comment ils marchaient maintenant, mais sur le terrain, ce sera peut être une autre affaire... Il espère qu'il ne touchera pas l'un de ses alliés, qu'il ne blessera pas un ami, pas comme pour Ange...
Sur le chemin il entendit des légers de cognements sur les arbres. On pouvait laisser entendre que ce n'était que de simple bruit de forêt mais un chevaucheur ne se satisfait pas de cela. Il se dirigea donc dans la direction, évitant les troncs et les branches au sol grâce à son seul instinct. Après tout, Syamoc a approché la mort, non, il a été mort et possède maintenant un corps développé de démon. Plus le temps passe, mieux il le contrôle. Il a déjà des sens plus développer que ce que peut faire un corps humain. Après avoir marché dans la direction des bruits, il sortit l'une des mains de sa poche et attrapa entre son majeur et son index une sorte de graine. Il ouvrit les yeux et pencha légèrement la tête pour observer cette graine qu'il venait d'attraper au vol.


" C'est une chose travaillé par les mains de l'homme, ou autre chose, mais ce n'est pas la nature qui a fait cela... "

Il tourna la tête et observa les branches avant de fixer une direction, celle dans laquelle se trouvait la demoiselle à qui appartenait la graine, du moins qui l'avait jetée. Il fit un sourire en coin et relança la graine d'un geste du pouce. La graine était levée en l'air et retomba non loin du lieu où se logeait la lanceuse. Syamoc remit ensuite sa main dans sa poche et fixa la direction sans encore savoir ce qui pouvait y être. La seule chose qu'il savait, c'est que la chose pouvait lancer des graines et les modeler. C'était, dans le pire des cas, un singe habile, ou au mieux un humanoïde dotés d'intelligence. Il leva alors assez la voix pour que ce qui s'y trouvait l'entende.

" Je peux savoir pourquoi vous balancez des graines de ce genres sur les voyageurs qui veulent trouver calme et sérénité ? "


Il fit un léger sourire en coin montrant son ton ironique et moqueur. Il n'était pas méchant et ne prenait pas vraiment mal le fait d'avoir reçu une graine. De toute façon, la graine ne l'avait pas blessé étant donné qu'il l'a attrapé au vol.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://i-shuku-n.skyrock.com
Invité
Invité



MessageSujet: Re: De la nostalgie dans l’arbre   Mar 22 Juil - 21:52

Son ouïe ne l’avait pas trompé. Miriel avait bien entendu quelque chose, bien qu’elle était loin de se douter que c’était une graine qui avait été relancée. Reposant son bras droit, Miriel était en train de regarder en direction du sol. Elle se demandait si quelqu’un ne l’avait pas localisé et lancé une pierre pour signaler sa présence. Effectivement il y avait bien quelqu’un, mais cette personne n’avait pas vu Miriel. Du moins au début puisque apparemment il s’était pris une graine sur la tête. C’était sûrement celle que Torme n’avait pas réussi à attraper au vol. L’elfe c’était mis à sourire d’un air espiègle.

"Je sais pas …"

Sous-entendu, qu’elle avait volontairement envoyé la graine. Bien que ce n’était pas du tout le cas, elle n’avait aucune réponse à fournir. Non, en fait s’en foutait un peu de savoir ce que pensait cette personne.
Elle avait toujours se sourire espiègle sur le visage, bien que se sourire montrait juste une envie de taquiner son monde. Surveillant du coin de l’œil son oiseau, elle observait cet inconnu. Il était vrai aussi qu’elle ne connaissait rien des habitants de l’île puisqu’elle n’avait pas encore pris la peine de se mêler aux autres.
Levant à nouveau son bras, Miriel avait lancé la quatrième graine. Par contre, elle avait fait exprès de viser cette personne. Cependant, il était impossible qu’il puisse attraper cette graine. Miriel avait fait exprès de l’envoyer vers lui, car justement Torme était en train de prendre le chemin pour passer au-dessus de l’inconnu. L’oiseau noir avait réussi, sans aucune difficulté, à attraper la graine au vol. Ce geste avait montré par la même occasion pourquoi l’inconnu c’était pris de la nourriture pour oiseaux. Peut-être que rencontrer des gens ne pouvait pas lui faire de mal.

Son air espiègle avait disparu de son visage. Elle s’était complètement appuyée contre le tronc de l’arbre maintenant. Son visage affichait maintenant un air d’ennuis. Il est vrai que Miriel n’avait pas vraiment la tête à bayer aux corneilles comme elle avait l’habitude. On aurait dit qu’elle avait complètement oublié l’étranger. Mais s’il avait pu la voir de plus près. Il aurait remarqué que le corps de Miriel n’était pas détendu. Il était près à réagir au quart de tour. Elle avait peut-être perdu quelques habitudes acquises sur le continent. Mais cela ne voulait pas dire qu’elle avait perdu toute les habitudes. Bien qu’extérieurement elle était détendu, peut-être trop, ainsi que confiante. Elle avait encore l’habitude de se méfier des étrangers. C’était peut-être pour ça qu’elle ne c’était pas encore mêlé aux autres. Bien que les démons et peut être même certaines autres personnes. N’avait pas accès à l’île, cela ne voulait peut-être pas dire qu’elles avaient tous de bonnes intentions envers son prochain. Pourtant, cette personne n’avait pas l’air bien méchant pour le moment.
Revenir en haut Aller en bas
Koutetsu Shinsei
Maître d'Armes
avatar

Masculin Nombre de messages : 46
Age : 27
Localisation : Sur Ynis pardis ! xD
En deux mots : Membre du clan Koutetsu...
Date d'inscription : 22/06/2008

MessageSujet: Re: De la nostalgie dans l’arbre   Mar 22 Juil - 22:27

Syamoc laissa son sens auditive lui confirmer la position de la demoiselle lorsque celle-ci lui répondit. Elle était donc bien derrière les feuilles qui l'empêchait de la voir. Il se déplaça légèrement et ils purent enfin se voir légèrement. C'était une demoiselle. Elle venait de lancer une autre graine, vers Syamoc qui attendait le dernier moment pour réagir, comme à son habitude, comme en combat. Le dernier moment est le plus fatal pour l'adversaire qui, croyant avoir gagner, se relâche légèrement. Cependant, là, il ne put faire encore une fois démonstration des réflexes de son nouveau corps. Un oiseau noire (c'est bien un corbeau? ^^) passa proche de lui pour récupérer la graine. Syamoc fit un léger sourire en coin. Elle ne faisait donc que s'amuser avec cet être à plumes? Cela le fit sourire. La demoiselle savait, contrairement à ce qu'elle disait. Insociable peut être? Quelle chance, il ne sait pas s'y prendre avec les gens. Il ne fit qu'entreprendre une ascension de branches en branches sur un arbre non loin de celui de la demoiselle. Il s'accroupit sur une des branches de l'arbre pour être au niveau de la demoiselle. Sa petite taille se fit ressentir, le corps qu'il possédait était beaucoup plus petit que le précédent. Même plus petit que la moyenne. La demoiselle était sans doute plus grande que lui mais il ne pouvait le juger étant donné sa position. Il avait gardé ses mains dans ses jusque là, même pour l'ascension qu'il avait fait en sautant et en ne s'aidant que de ses jambes.

" Pas très bavardes. Tu es? "

Syamoc observa la demoiselle. Il ne la connaissait pas... Elle était soit nouvelle, soit elle ne se montre jamais à la population. Ceci dit, il ne savait pas encore qu'elle était chevaucheuse, tout comme lui... Mais peut être que cela sera dévoilé par la suite. Dans tous les cas, il ne faisait que la fixer, d'un regard interrogatif sans être trop harcelant pour autant. Il détourna même le regard au bout de quelques secondes, par peur de la gêner comme cela.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://i-shuku-n.skyrock.com
Invité
Invité



MessageSujet: Re: De la nostalgie dans l’arbre   Mer 23 Juil - 15:08

Elle avait lancé la quatrième graine. Et il semblait évident que l’objectif de cet inconnu, était de l’attraper au vol. Mais il ne c’était pas attendu à ce qu’un corbeau l’attrape avant. Bien installé contre le tronc, Miriel était en train d’observer cette personne du coin de l’œil. Elle avait ainsi constaté que cet inconnu avait un très jeu de jambe. Il avait grimpé de branche en branche sans même avoir sorti ses mains de ses poches. Chose que Miriel préférait éviter, surtout si ce genre d’activité se passait la nuit.
Faisant comme si elle l’ignorait totalement. L’elfe avait balancé l’une de ses jambes sur le même côté de la branche, pour continuer dans un même mouvement fluide son geste. Geste qui consistait à se coucher sur la branche et étant sur le dos. Torme son corbeau en avait profité pour venir se poser sur l’un de ses genoux replié.


"Hm … Ne faut-il pas se présenter avant de demander l’identité d’une autre personne ?"

Elle avait fait tomber ses bras de chaque côté de la branche, ainsi qu’une de ses jambes. Elle avait aussi tourné la tête vers ce visiteur inattendu. Ainsi ils pouvaient tous deux se regarder dans les yeux. Et dans ceux de Miriel on pouvait y voir une lueur d’amusement. Lueur qui était quelque peu en contradiction par rapport au reste de son corps. Qui donnait plus l’impression que l’elfe s’ennuyait. Ce qui était légèrement le cas. Bien que la présence de cette personne était une bonne occasion pour elle de se divertir un peu. Et pourquoi pas aussi, une occasion qui lui permettait de connaître un peu mieux certains des habitants de l’île. Après tout, ne c’était-elle pas fait la suggestion de rencontrer des personnes de l’île ? Mais il était vrai qu’elle n’était pas très bavarde aujourd’hui. En temps normal elle aurait dû répondre en donnant un peu plus d’ouverture de conversation. C’était peut-être parce qu’elle s’ennuyait trop pour avoir envie de faire quelque chose. En gros, elle avait envie d’être paresseuse. C’était sûrement ça.
Détaillant à son tour le garçon. Elle était en train de juger sa taille, elle était curieuse de le connaître. Curieuse parce qu’elle n’avait pas rencontré grand monde.
Revenir en haut Aller en bas
Koutetsu Shinsei
Maître d'Armes
avatar

Masculin Nombre de messages : 46
Age : 27
Localisation : Sur Ynis pardis ! xD
En deux mots : Membre du clan Koutetsu...
Date d'inscription : 22/06/2008

MessageSujet: Re: De la nostalgie dans l’arbre   Jeu 24 Juil - 14:16

Syamoc fit un sourire en coin à sa remarque. Il retira ensuite ses mains de ses poches et s'installa de manière plus confortable contre le tronc de l'arbre. Il croisa les jambes sur la branche et posa ses bras derrière sa tête. La demoiselle le regardait dans les yeux. Elle pourrait peut être y voir son âme, certaines personnes en son capable. Cependant, elle pourra surtout voir à quel point l'âme ne correspond pas aux corps si elle en était capable... Il fit alors un sourire entier cette fois et ouvrit la bouche pour lancer quelques autres paroles après avoir inspiré assez d'air pour tenir quelques mots.

"Je voulais voir à quel point tu étais sur tes gardes. Je me nomes Syamoc, Solty Syamoc, chevaucheur des ombres depuis plusieurs années, malgré une absence de plusieurs mois... "

Il soupira et tourna son regard vers l'oiseau. Il semblait être proche de sa maitresse et après tout c'est normal étant donné qu'elle le nourrit. L'attitude de la demoiselle laissait dans le doute Syamoc. Les yeux de la demoiselle reflétait de l'amusement, du moins quelque chose qui semblait joyeux, vivant. Son corps semblait au contraire blasé, ennuyé... faignantise ? Ou simple manipulation pour prendre Syamoc au dépourvu? Il n'en savait rien et attendait juste la suite des événements pour connaitre les intentions de la demoiselle. Dans tous les cas, elle ne pourra pas le prendre au dépourvu, la distance qui les sépare n'étant pas si petite que ça et la position dans laquelle elle se trouve ne lui permettra pas de faire de gestes rapides... Syamoc s'était installé dans une position assez similaire, montrant qu'il n'était pas là pour l'attaquer ou quoi que ce soit d'autres de ce genre.

" Je peux savoir qui tu es maintenant? Ou plutôt, qui vous êtes? "

Il tourna son regard vers l'oiseau qu'il identifiait comme personne à part entière. Pour lui, chaque chose a le droit à son intérêt, même les insectes... Même les démons qu'il a pu côtoyer dans sa mort, l'un de leur roi est d'ailleurs assez sympathique, même si c'est peut être le seul à l'être dans ce monde de sauvagerie et de cruauté. Cet chose lui aura fournis une arme, une chance de retourner à la vie. Évidemment, il utilisa Syamoc pour combattre une bête qu'il ne pouvait combattre, non pas par manque de puissance mais par législation, il n'avait pas le droit de tuer un démon de ce rang. Syamoc, lui, en avait tous les droits n'étant pas atteins pas les lois démoniaques...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://i-shuku-n.skyrock.com
Invité
Invité



MessageSujet: Re: De la nostalgie dans l’arbre   Jeu 24 Juil - 15:25

Cet inconnu avait un petit corps. Elle était sûre de pouvoir le dominer par sa taille. Mais elle n’était pas là pour savoir lequel était le plus grand. D’autant qu’au juger de la musculature, c’était lui qui gagnait pour la force.
La remarque de l’elfe ne l’avait pas du tout vexé, peut-être que ça l’avait un peu amusé. En tout cas il y avait au moins un signe qui le montrait. Et comme suggéré, il s’était présenté comme étant un chevaucheur d’ombre. L’elfe avait tourné la tête en direction du ciel, comme si elle n’avait rien dit.


"Hm …"

Elle faisait exprès de laisser passer quelques secondes. Ou plutôt non, elle ne faisait pas vraiment exprès. Elle était étonnée de rencontrer quelqu’un de sa guilde aussi rapidement. Au moins cela lui permettrait d’apprendre à connaître un futur camarade de mission. Qui sait. Regardant toujours le ciel elle avait fini par répondre.

"Miriel Illouë."

Elle avait levé la main gauche en même temps. Elle contenait une graine que Torme, c’était empressé de prendre en se posant sur la main de Miriel.

"On peut dire que je suis t’à collègue."

Signifiant ainsi qu’elle faisait aussi parti des Chevaucheurs d’Ombres. En extérieur Miriel ne semblait pas du tout intéresser par Syamoc. Mais dans sa tête, elle était curieuse de le connaître un peu mieux. Elle regardait à nouveau dans la direction de ce chevaucheur. Elle avait remarqué qu’il semblait s’intéressé autant par le corbeau que par elle-même. Tournant le visage vers son oiseau, elle était en train de le regarder se nettoyer des plumes. Sa main toujours levé. Elle s’amusait à bouger ses doigts sur lesquelles l’oiseau avait posé ses pattes. Elle l’obligeait par la même occasion à garder son équilibre sur un perchoir récalcitrant.

"Il s’appel Torme."

Elle ignorait s’il souhaitait connaître l’identité de l’oiseau, mais puisqu’il avait l’air intéressé par ce dernier. L’elfe avait voulue répondre à sa curiosité. Si réel curiosité il y avait eu. Elle avait subitement poussé un léger soupir, car elle venait de se souvenir d’une chose qu’elle n’avait, pour une fois, pas du tout remarqué.

"Ne te sent pas obligé de me vouvoyer."

Elle avait prononcé cette phrase sur un ton de lassitude. Elle trouvait ça superflue d’utiliser le vouvoiement. Surtout que pour Miriel, cela voulait dire mettre de la distance entre deux personnes. Et comme Syamoc ne devait sans doute pas être un supérieur. Bien qu’il prétendait avoir de l’ancienneté. Elle ne voyait pas l’intérêt de le vouvoyer, ou d’être vouvoyé par lui.
Revenir en haut Aller en bas
Koutetsu Shinsei
Maître d'Armes
avatar

Masculin Nombre de messages : 46
Age : 27
Localisation : Sur Ynis pardis ! xD
En deux mots : Membre du clan Koutetsu...
Date d'inscription : 22/06/2008

MessageSujet: Re: De la nostalgie dans l’arbre   Jeu 24 Juil - 16:16

Syamoc acquiesça très légèrement de la tête en entendant le prénom de la demoiselle. Il le mémorisera, Miriel. Son nom ne lui importait peu, il ne comptait pas l'utiliser et ne pense pas en avoir besoin. Elle lui avoua ensuite être sa collègue, du moins que l'on pouvait dire. Syamoc ne mit pas longtemps à comprendre, elle était donc chevaucheuse des ombres, comme lui, bien que lui soit plutôt chevaucheur et non chevaucheuse mais passons !
Il soupira, l'attitude de la demoiselle le laissait dans le doute et l'hésitation. Il sentait en elle une certaine curiosité mais pourtant elle montrait tout le contraire. C'est en entendant sa phrase sur le vouvoiement qu'il ne put s'empêcher de rire à éclats, un rire grave malgré sa petite taille, un rire non retenu et moqueur. Il se calma après quelques secondes et essuya une légère lueur humide au coin de l'oeil avant de prendre un sourire moqueur qu'il envoya à la demoiselle.


" Saches que je ne vouvoie plus depuis que j'ai affronté la mort. Ça ne sert à rien, aucun homme est supérieur à un autre. Je parlais juste toi et de ton ami. Vous deux ! "

Il se retenu de partir de nouveau vers un rire en soupirant, amusé. Il rabattit ses jambes vers lui et se releva en s'appuyant sur ses jambes et sur le tronc avec son dos. Il porta sa main à sa ceinture et se rappela qu'il avait laissé son arme au centre d'entrainement. Il faudra qu'il aille la chercher. Il fit tout de même une légère grimace de frustration. Si quelqu'un venait à essayer de s'en servir, il sombrerait dans folie, à moins de posséder une forte détermination ou un corps de démon comme Syamoc. Il tourna ensuite son regard vers la demoiselle et lui fit un sourire en coin.

" Alors comme ça tu es chevaucheuse? Depuis combien de temps? J'y suis depuis leur création personnellement. "

Il prit un air fier, un faux airs évidemment, il n'en était pas personnellement fier étant donné qu'il les avait temporairement abandonné pour des histoires hors travaille. Ce n'était évidemment pas volontaire, on ne meurt pas en le voulant... bien qu'il ai pu le souhaité, il avait juste glissé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://i-shuku-n.skyrock.com
Invité
Invité



MessageSujet: Re: De la nostalgie dans l’arbre   Jeu 24 Juil - 18:15

Elle avait à nouveau tourné la tête vers Syamoc, quand ce dernier c’était mis à rire. Qu’est-ce qu’elle pouvait bien avoir dit de drôle ? Elle s’était retenue de sortir une exclamation de surprise. Elle n’avait pas compris qu’il était en train de parler d’elle et de Torme quand il avait demandé leurs identités. Bah, de toute façon il avait eu ce qu’il voulait donc ce n’était pas très grave. Au moins il avait eu l’occasion de rire un peu, même si c’était au dépend de Miriel. Cette dernière ne s’en était pas vexée, de toute façon c’était elle qui avait dit une bêtise en quelque sorte.
Suivant l’exemple de son interlocuteur, l’elfe c’était redressé. Mais elle s’était contentée de s’accroupir sur la branche. Elle avait, par la suite, posé le corbeau en face d’elle, avant de pouvoir poser ses mains sur ses genoux. Si elle s’était déplacée, ce n’était pas par méfiance pour Syamoc. Mais c’était plutôt parce que c’était plus agréable de regarder et parler à quelqu’un, quand on était dans une position … Plus confortable dirait-on.

Bien qu’elle s’était déplacée pour un peu plus à l’aise, pendant qu’elle était en train d’écouter son interlocuteur. Cela ne l’avait pas empêché de pousser un profond soupir d’agacement. Comme cela l’embêter de devoir lui répondre. Ce qui, en réalité, n’était pas du tout le cas. Mais son comportement de fille qui proteste toujours pour un rien était trop bien ancré en elle pour le changer pour une simple conversation.
Elle avait remarqué son air fier pour sa longue appartenance. C’est sûr que s’il avait été là depuis sa création, il pouvait se venter d’avoir vu les débuts de la guilde. Chose dont Miriel ne pourrait pas se vanter. Ce qui ne l’avait pas empêché de répondre à sa question.


"Seulement quelques jours."

Son ton avait une très légère intonation boudeuse. Comme si elle n’était pas tout à fait contente d’y être que depuis récemment. Ce n’était pas vraiment vrai, mais elle ne devait pas encore savoir tout ce qui concerne la guilde. Comme d’autre membre par exemple … Et comme lui était là depuis longtemps …

"Tu dois connaître pas mal de choses alors, petit ancien."

Elle avait dit ça sur un ton gentiment moqueur, avec en prime un petit surnom. Qui était destiné à le taquiner un peu. Ou peut-être parce qu’elle avait décidé qu’il s’appellerait petit ancien à partir de maintenant.
Revenir en haut Aller en bas
Koutetsu Shinsei
Maître d'Armes
avatar

Masculin Nombre de messages : 46
Age : 27
Localisation : Sur Ynis pardis ! xD
En deux mots : Membre du clan Koutetsu...
Date d'inscription : 22/06/2008

MessageSujet: Re: De la nostalgie dans l’arbre   Jeu 24 Juil - 18:50

Il fit détourna le regard en sentant son attitude toujours aussi ennuyée tout en se grattant la joue. Elle soupirait et répondit à sa question avec une intonation qui en disait long sur sa pensée... du moins, c'est ce que Syamoc pensé, ne lisant pas dans l'âme, du moins pas quand son œil du dragon est protéger par le bandeau, il ne peut pas savoir ce que pense la demoiselle et ses intentions. Il sentait tout de même quelque chose, une sorte de curiosité venant d'elle. Elle posait des questions sans vraiment en poser, comme dans sa dernière phrase. Cette dites phrase lui fit hérissé les poiles. Il grogna légèrement et croisa les bras d'un air boudeur tout en détournant le regard sans vraiment regarder ce que ses yeux ciblaient. Il soupira brusquement et tourna le regard vers la demoiselle.

" Chuis pas ptit. "

Il tira la langue, laissant paraitre un son proche de l'enfantin, une sorte de "beuuh" qui ne colle pas du tout à son air fier et confiant. Lui aussi avait des airs qui caché son vrai fond. Moqueur, très moqueur, il l'est. Bien sur, ce n'est jamais méchant. Confiant, il ne l'est pas plus que ça. Il connait ses aptitudes physiques, mais il n'a aucune confiance lorsqu'il doit protéger quelqu'un. Toujours cette peur de blesser la personne qu'il doit protéger à cause de ce pouvoir défiant toutes lois pyromanciennes dont il avait eut vent lors de sa jeunesse. La demoiselle avait changé de position, Syamoc, boudeur, s'en rendait compte peu à peu. Il décroisa les bras puis se décida à arrêté de bouder après quelques secondes.

" Bon... En faites je dois t'avouer que si tu veux connaitre l'histoire de la guilde et tout ce qu'il s'y passe, je suis le moins bien placé. Je te conseillerais plutôt le boss, Dan, qui connait tout sur le bout des doigts... "

Le ton de sa parole changea lorsqu'il commença à évoquer Dan. Il semblait, moins enthousiasme à parler de cette personne. Pourquoi? Simplement parce qu'il ne la connait pas assez bien et qu'il trouve en ce chef un supérieur qu'il vouvoiera justement. Il n'est pas hommes qui mérite les vouvoiements plus que le chef des chevaucheurs des ombres. Ce n'est évidemment que ce que pense Syamoc. Parlez comme cela du leader le gênait légèrement.

" Autrement, il y a Namibe mais j'ai entendu dire que son habituelle délicate gentillesse était devenue plus... sombre. Elle vit maintenant sur le continent, c'est pour te dire. "

Il s'arrêta, forcé par sa propre respiration qui manquait après avoir tant parlé. Il secoua légèrement la tête, si sa respiration n'avait pas fait défault, il parlerait encore d'elle, sans s'arrêter s'il le pouvait... mais de l'ancienne Namibe seulement, celle qu'il connait sur le bout des doigts. Maintenant, il ne sait presque pas ce qu'elle devient, ce qu'elle a fait et tout ce qui la concerne. Le manque d'information est une chose cruelle qu'il déteste. Cela le fit soupirer avant de resserrer son bandage au bras qui s'était légèrement défait lorsqu'il avait croisé les bras. On pu d'ailleurs légèrement distinguer son tatouage en forme de dragon noir, l'oeil seulement au niveau du poignet. Il resserra donc sans bandage et laissa de nouveaux ce bras pendre, tendit que l'autre trônait sur son bassin. Il s'adossa ensuite au tronc et laissa l'un de ses pieds quitter la branche pour s'appuyer contre le tronc. L'autre restera sur la branche pour le soutenir.

" Si tu cherche un guide, je peux peut être t'aider. Je connais bien les lieux et quelques personnes, surtout les chevaucheurs à vrai dire, mais disons que... c'est mieux que de ne rien connaitre... "


Il ciblait directement Miriel dans ses mots, et cela sans vraiment s'en rendre compte. Elle ne connaissait personne pour le moment, apparemment. Ce n'est pas vraiment de sa faute étant donné qu'elle est ici depuis peu. Ceci dit, il repensa aux chevaucheurs en général, recruté sur des critères libres et pourtant restreins. Les chevaucheurs ont tous un passé plus ou moins difficiles. Syamoc laissa son regard plonger dans celui de la demoiselle, qu'elle était le sien?

[HRP: Pas fameux fameux, désolé ^^']
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://i-shuku-n.skyrock.com
Invité
Invité



MessageSujet: Re: De la nostalgie dans l’arbre   Ven 25 Juil - 15:40

Miriel n’avait pas loupé une seule miette de la réaction de Syamoc. Alors qu’il était en train de finir de lui tirer la langue, un immense sourire était apparut sur son visage. Un sourire qui en disait long sur ce qu’elle pensait et qui ne devait pas vraiment rassurer Syamoc. Elle avait trouvé le mot qui allait être le sujet de taquinerie. Puisqu’ils étaient tous deux chevaucheurs d’ombres, il y avait de forte chance pour qu’ils se rencontrent encore. Et Miriel contait bien profiter de chaque occasion pour lui rappeler sa taille. Bien entendu, dans la tête de Miriel c’était pour pouvoir le taquiner. Il n’y avait rien de méchant dans ses intentions. Mais est-ce que Syamoc allait le comprendre ? Cette question n’avait pas eu le temps de bien s’implanter dans les pensées de Miriel, qu’elle l’avait déjà chassé.

Cependant, son attitude avait vite repris son air habituel. Le regard était maintenant au loin, comme si elle écoutait seulement d’une oreille distraite. Mais en fait, elle était en train d’enregistrer ce qu’il disait. Il avait mentionné Dan, le chef de la guilde. Elle ne le connaissait guère et elle n’allait sûrement pas lui demander de conter l’histoire de la guilde. Ce n’était pas le genre de choses qui intéressait le plus Miriel. Elle regardait Syamoc du coin de l’œil, l’elfe avait entendu le changement de ton quand Dan fut évoqué. Elle ne c’était pas avancé plus dans ses réflexions, mais continuait à observer Syamoc. Elle ne faisait pas de commentaire, mais cette fois elle était en train de le regarder. Elle était curieuse de connaître sa pensée au sujet des deux personnes qu’il avait citées. Miriel avait commencé à tendre son esprit vers lui, mais elle s’était aussitôt rétractée. Cela ne la concernait pas, elle n’avait pas à utiliser sa télépathie pour des choses qui n’étaient pas vraiment nécessaires.

Son regard ne c’était pas déplacé une soit dans une autre direction. Elle réfléchissait à sa proposition d’être un guide. Proposition qui était intéressante, car cela lui permettrait de pouvoir mieux installer ses repères sur cette île. L’elfe n’avait pas détourné ses yeux quand Syamoc c’était mis à la regarder. Un instant Miriel c’était demandé si dans cette île, elle allait retrouver un lieu aussi plaisant que la forêt où elle avait vécu avant l’attaque.
Finalement elle avait fini par se lever et se mettre à son tour, le dos contre l’arbre. Son regard était parti ailleurs, d’un air pensif.


"Un guide … hm … Au vu de t’à taille, le rôle te convient très bien."

Un sourire amusé était apparut sur le visage de Miriel. Elle se moquait gentiment de lui, mais elle acceptait cette proposition avec plaisir. Bien qu’intérieurement elle se disait qu’elle aurait dû mal à retrouver une ambiance tel qu’elle l’avait connu quand elle était petite.
Revenir en haut Aller en bas
Koutetsu Shinsei
Maître d'Armes
avatar

Masculin Nombre de messages : 46
Age : 27
Localisation : Sur Ynis pardis ! xD
En deux mots : Membre du clan Koutetsu...
Date d'inscription : 22/06/2008

MessageSujet: Re: De la nostalgie dans l’arbre   Sam 26 Juil - 22:37

Syamoc soupira à sa remarque. La remarque de la demoiselle laissait de nombreuses interprétations possible étant donné qu'elle n'avait fait qu'énoncer sa taille sans précisé s'il était grand ou petit. Il ne comprenait juste pas comment un guide pouvait avoir une taille favorable, mais après tout, il ne demanda rien et ne fit que lancer un grognement teigneux avant de pousser des coudes pour s'avancer sur sa branche. Il mit ensuite ses mains dans ses poches et prit un regard plus neutre que précédemment, ses regards précédents étant fait pour gagner la confiance de la demoiselle, maintenant il se retiendrait un peu plus, n'aimant pas trop extériorisée ses sentiments et ses pensés. Il se plaça au bord de la branche qui ne faisait que se courber légèrement. Poids plumes mais surtout contrôle de ses énergies corporelles, Syamoc envoyait toutes ses énergies vers le haut pour pouvoir tenir sur la branche sans que celle-ci ne cède. Il fit ensuite un léger sourire à la demoiselle.

" Je vais devoir aller chercher mon katana, je l'ai oublié à la salle d'entrainement... Il ne faut pas que quelqu'un y touche, question de vie ou de mort... pour ce quelqu'un. Veux-tu m'accompagner? "

Il pensait en avoir peut être trop dit... Il espérait qu'elle ne lui pose pas trop de question sur son katana maudit, ce katana dont l'aura démoniaque pourrait assommer un troupeau de buffle. Évidemment, un humain qui fait indirectement face à cette aura n'en sera que gêné, comme si l'air était devenue plus lourde. Par contre, un humain qui pourrait tenir le manche de ce katana sans tomber dans l'inconscience, c'est plutôt rare. Il n'y a que ceux dont la volonté dépasse celle de celui qui a posé la malédiction sur le sabre qui peut survivre. Quelqu'un dont la volonté surpasse celle de Lucifer. Syamoc n'a pas de volonté, mais il n'est plus tout à faire humain, comme dit, ce n'est plus son corps. C'est un corps démoniaque qu'il possède et les démons peuvent prendre le katana sans problème, bien sur, ils ont aussi cette sensation de gêne respiratoire lorsque le katana est dégainé, mais Syamoc s'y est habitué, grâce, entre-autre, à Ange qui l'a aidé à devenir plus fort. Ce n'est cependant pas encore parfait, d'où ses entrainements quotidiens au Katana, dans la salle d'entrainement justement. L'aura reste tout du moins enfermé dans son fourreau, forgé par Lucifer qui fut blasé de devoir se trouver de nouveaux acolytes à chaque fois que les anciens se trouvaient dans la même pièce que le katana.
Ceci dit, Syamoc se trouvait toujours sur le bout de la branche, celle-ci tombait de plus en plus à cause du poids de Syamoc qui perdait le rythme pour les mouvements d'énergies. Il fit alors un pas en arrière pour se placer sur une partie plus solide de la branche. Après ça, il se plaça accroupi, en face du vide et tourna son regard vers la demoiselle, attendant une réponse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://i-shuku-n.skyrock.com
Invité
Invité



MessageSujet: Re: De la nostalgie dans l’arbre   Mar 29 Juil - 15:15

Miriel ignorait s’il avait compris son allusion à sa taille. Mais en même il n’avait peut-être pas les mêmes préjugé qu’elle. C'est-à-dire que pou elle les bons guides c’étaient des petits enfants. Peut-être qu’elle avait lu un peu trop d’histoire de ce genre. Quoi qu’il en soit elle n’était plus en train de regarder Syamoc. De ce fait elle n’avait même pas fait attention à ce qu’il arrivait à faire. Ou plutôt jusqu’où il arrivait à se mettre sur la branche, sans que cette dernière ne cède. Miriel avait vu qu’il avait des capacités, alors pourquoi pas jouer les poids plume sur une branche ? Tandis qu’il lui proposait de venir avec lui pour récupérer son katana. Miriel était en train d’observer le vide, comme si elle était à des kilomètres de là. Elle avait fait attention à ce qu’il avait dit. Mais à quoi ça servirait de lui poser des questions ? Elle n’était pas là pour apprendre tout de la vie des autres. S’il voulait expliquer pourquoi c’est une question de vie ou de mort, ce serait son choix.

Alors que le petit se préoccupait de son emplacement sur la branche. Miriel était en train de se pencher doucement sur le côté. Au moment même ou Syamoc regardait à nouveau dans sa direction pour connaître sa réponse. Miriel était tombé de la branche. Plus bas elle s’était adroitement rattrapée avec les mains sur une autre branche. Puis elle avait utilisé ses jambes pour la projeter vers le tronc d’un autre arbre. Elle avait par la suite, pratiqué le même mouvement pour faire les derniers mètres qui restaient. Elle avait atterri sur le sol avec légèrement avant de regarder en direction de Syamoc. Torme était venu se poser sur son épaule. Avec dans le bec, le sachet de graine qu’elle avait complètement oublié. Elle l’avait remis dans sa poche tout en posant sa question/réponse à Syamoc.


"On y va tranquille ou au pas de course ?"

[C'est pas terrible cette fois dsl =___=]
Revenir en haut Aller en bas
Koutetsu Shinsei
Maître d'Armes
avatar

Masculin Nombre de messages : 46
Age : 27
Localisation : Sur Ynis pardis ! xD
En deux mots : Membre du clan Koutetsu...
Date d'inscription : 22/06/2008

MessageSujet: Re: De la nostalgie dans l’arbre   Jeu 31 Juil - 17:02

Syamoc l'observait alors qu'elle semblait ne même plus l'écouter. Il soupira enfin puis lorsqu'il tourna la tête, elle n'était plus là. Il ferma les yeux quelques dixièmes de secondes puis il entendit quelques bruits plus bas, tout en sentant une présence vers ce même lieu. Il tourna son regard vers le sol vit la demoiselle à qui il parlait en train de faire des mouvements pour arriver sur la terre ferme. Il fit un léger sourire en coin, elle avait des capacités, c'est sure. Il ferma ensuite les yeux et se laissa tomber le sol, face à la terre. Il resta comme cela dans les airs, sans mouvements apparent. Vers les deux tiers du chemins, il tourna rapidement sur lui même et laissa une flamme noir l'entourer. Cette flamme noir se dirigea vers le sol et ralentit sa chute pour qu'il puisse atterrir sans fracas. Il posa donc ses jambes puis les flammes s'évaporèrent en un instant dévoilant le corps sans aucunes brulures de Syamoc. Il était en train de remettre son bandage autour de son bras, dévoilant un peu plus son tatouage de dragon noire.

" Comme tu veux, je suis assez en forme mais un peu faignant de nature, donc je te laisse choisir. "

Il posa ses mains dan ses poches, comme à son habitude. Il fixait la demoiselle et s'approcha d'elle. Il devait maintenant lever les yeux pour la voir, ce qui lui fit détourner le regard sur le cotés d'un boudeur tout en laissant s'échapper " Pfeuh " teigneux. Il commença ensuite à marcher dans la direction du pavillon de verre, là où se trouve la salle d'entrainement, là où se trouve son katana maudit. Il repensa à ce qu'il venait de faire avec sa flamme. Il la contrôlait mieux et pouvait plus de chose qu'avec les flammes normales. Cette mort l'aura peut être rendu plus fort même si maintenant il ne peut plus faire appelle à ses compagnons des flammes... Du moins, il n'a jamais encore vraiment essayé... Et si un phénix de flammes noirs pouvaient être invoqué? ... Étant donné la nature agité et incontrôlable du feu noirs, il ne voudrait mieux pas. Et de toute façon, ce n'est pas un lieu pour tester cela. Les salles d'entrainements sont beaucoup plus adaptés à ça.

[HRP: Pas mieux désolé, au moins y'a les dix lignes lol ^^']
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://i-shuku-n.skyrock.com
Invité
Invité



MessageSujet: Re: De la nostalgie dans l’arbre   Ven 1 Aoû - 14:37

Une fois arrivée en bas, Miriel avait tourné la tête vers la branche ou était encore Syamoc. Cependant, il n’était pas resté dessus très longtemps. Il était descendu et avait atterri de manière … Inhabituel. L’elfe avait froncé un petit peu les sourcils, tandis que le Petit remettait son bandage en place. La première fois qu’il l’avait remis, Miriel n’avait pas fait attention au tatouage qui y était. Mais cette fois elle avait eu l’occasion de l’admirer. Du moins, elle avait eu l’occasion d’en admirer un bout.
Il était vraiment bizarre. Tout du moins, les deux capacités dont il semblait être doté sont étranges. Quoi que le premier, qui était de tenir sur l’extrémité d’une branche comme s’il était un poids plume. Etait moins étrange que cette apparition de flemme noire qui l’avait aidé à atterrir. Si cela avait été des flemmes de couleur normal, d’accords. Mais quand même, noir …

Un léger soupir était sorti de la bouche de l’elfe tandis qu’elle fermait les yeux. Elle les avait ré ouvert quand Syamoc c’était dirigé vers elle. Miriel affichait son air de lassitude habituel. Mais cela ne l’empêchait pas de se poser des questions, pour arriver à la conclusion qu’il n’était pas vraiment normal. Mais cela ne servait à rien de se poser des questions. Elle n’avait aucun élément pour comprendre et elle ne savait pas s’il lui répondrait.

Elle avait mis ses mains dans ses poches, tandis qu’un grand sourire était apparut sur son visage. Décidemment, elle allait beaucoup aimer l’embêter sur sa taille. Surtout s’il se sentait vexé rien que parce qu’elle était plus grande que lui. Cependant, elle n’avait pas fait de commentaire. Elle s’était contentée de faire de grandes enjamber pour le rattraper. S’il marchait, Miriel ne voyait pas pourquoi elle n’en ferait pas autant. De toute façon, elle aimait bien faignanter aussi. La preuve, voilà un bon moment qu’elle était sensée s’entraîner au tir à l’arc.
Tandis qu’ils étaient en train de marcher, Miriel avait repensé à ce qu’il avait dit plus tôt. Il avait l’air sérieux quand il l’avait annoncé. Cependant, Miriel en doutait encore un peu.


"Syamoc … Elle est si dangereuse que ça pour les autres ?"

Elle regardait le jeune homme du coin de l’œil pour voir sa réaction. Mais aussi pour voir s’il allait lui répondre.
Revenir en haut Aller en bas
Koutetsu Shinsei
Maître d'Armes
avatar

Masculin Nombre de messages : 46
Age : 27
Localisation : Sur Ynis pardis ! xD
En deux mots : Membre du clan Koutetsu...
Date d'inscription : 22/06/2008

MessageSujet: Re: De la nostalgie dans l’arbre   Ven 1 Aoû - 20:58

Syamoc lui fit un léger sourire à sa remarque. Il ferma les yeux tout en avançant, évitant par connaissance des lieux les différents arbres présents devant lui. Il leva légèrement la tête et tout en gardant le rythme de ses pas, prit le temps de répondre à la demoiselle après avoir lâcher un léger soupire et repris sa respiration.

" Oui, Miriel. "

Il ouvrit légèrement l'oeil du cotés de Miriel pour la fixé d'un regard en coin. Il lâcha un rire qui le fit s'arrêter et baisser légèrement la tête puis il se redressa et reprit la marche. Il avait maintenant ses yeux ouvert et repensa au jour où il avait reçu cette chose, le katana maudit de Lucifer, le fameux katana dont l'aura est capable de terrasser les hommes au cœur fragile, les hommes pouvant accepter la puissance que ce katana leur offre, dans l'idée. En effet, quiconque sentant cette aura deviendrait fous s'il ose penser à instant que posséder une arme dont l'aura dégage autant de puissance pourrait le rendre plus fort. Il n'est jamais arrivé qu'un humain ne touche le manche du katana à vrai dire, ce ne sont que des choses dont l'avait prévenue Lucifer... peut être était-ce des idées fausses qu'il avait mit dans la tête de Syamoc pour qu'il garde ce katana au près de lui. Peut être même que c'était fait pour le détruire lui, mais hélas pour le démon des enfers, cet aura lui fait de moins en moins d'effet et ça, c'est irréfutable. Dans un combat, il pouvait même s'en servir en avantage, écrasant avec cette énergie monstrueuse la volonté des menus fretins et handicapants les plus vaillant alors que lui ne serrait que légèrement gêné par celle-ci. Heureusement, il y a le fourreau magique aussi résistant que la peau d'un des 7 plus puissants démons des enfers, dont Lucifer. Ce fourreau est capable de retenir cette énergie monstrueuse et anéantit celle-ci tant que le katana sera rangé dans celui-ci. Lucifer lui avait aussi dit qu'un jour il pourrait contrôler cette énergie pour l'anéantir tout seul et même annulé son effet lorsqu'elle touche un allié et le multiplier lorsqu'il touchera son adversaire... Néanmoins, il lui a dit que pour faire cela il devrait comprendre le katana et Syamoc n'a pas encore compris les paroles du faux sages démoniaques... alors comprendre un katana... Après quelques secondes de marche, il lui expliqua, même si elle ne lui avait pas demandé, il avait envie de le faire, ce qui pouvait s'entendre dans l'intonation de sa voix et dans son attitude.

" C'est un katana maudit par l'un des 7 démons les puissants des enfers, Lucifer, je ne sais pas vraiment si cela pourrait être mortel pour celui qui touche prend le manche en étant humain, mais celui-ci m'a assuré que ce serrait le cas... Et comprends moi, je ne veux pas faire de test. A moins que tu sois volontaire ? "

Il tourna son regard vers elle, un sourire au lèvre qu'il transforma en rire grave et fier. Il fit un léger clin d'œil à la demoiselle après ça et lui tira la langue d'un air enfantin.

" Je plaisante. Hors de question. "

Il reprit son air sérieux sur sa deuxième phrase montrant qu'il était impossible de discuter cela puis continua d'avancée vers le pavillon de verre. La sortie de la foret approchait enfin. Il laissa son regard allez vers l'oiseau puis il fit un léger sourire en coin.

" Ne le laisse pas s'envoler trop haut, les gardiens sont sur leur garde depuis l'élection du nouveau capitaine. Étant donné qu'on se dirige vers leur bâtiment, méfie toi. "

Il ferma les yeux et reprit son attitude froide qu'il avait lorsqu'il était entrée dans la foret. Il préférait garder cette attitude en publique, pour ne pas avoir à attirer des personnes vers lui, vieille habitude de son ancienne vie où il était plutôt populaire grâce à sa taille et son corps que les gens disaient parfait.

[HRP: Voilà, désolé pour l'attente, surtout que ça en valait pas la peine vu comme mon post est nul u.u, désolé ><. Et en passant, je change de couleur, si ça t'embête tu me le dis, je reprends le marron ^^']
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://i-shuku-n.skyrock.com
Invité
Invité



MessageSujet: Re: De la nostalgie dans l’arbre   Dim 3 Aoû - 15:32

[Euh ... J'ai même pas remarqué que t'avais changé de couleur Oo]

La question qu’avait Miriel n’avait pas fait réagir Syamoc, enfin fait réagir de manière négative. Cependant, l’elfe semblait avoir pris sa réponse au sérieux. Elle continuait à marcher, elle distançait le Petit qui s’était arrêté pour rire. Mais on pouvait voir que son allure c’était très légèrement ralenti. Suffisamment en tout cas, pour que le compagnon de Miriel retourne facilement au même niveau qu’elle. Tout comme Syamoc, Miriel c’était plongé dans ses pensées. La forme de certains arbres qu’elle était en train de croiser, lui rappelait ceux avec les quelles elle s’amusait à grimper quand elle était gamine. Peut-être que si elle prenait le temps de visiter les arbres de cette forêt. Elle arriverait à trouver un parcours qui lui permettrait de voyager de branche en branche. Après tout, elle avait remarqué que certains arbres étaient assez proches et que d’autres. À défaut d’avoir des troncs proches les uns des autres, avaient des branches qui se frôlaient parfois. Et puis au moins ça lui ferait une occupation quand elle s’ennuie.
Elle avait faillit ne pas entendre le début de la longue tirade explicative de Syamoc. Elle ne lui avait rien demandé de plus, parce qu’elle avait décidé que sa confirmation lui suffirait. Mais apparemment il avait envie de partager un peu ce qu’il savait. Miriel n’avait eu aucun geste qui aurait pu montrer qu’elle était intéressée par ce qu’il disait. Elle s’était mise à sourire quand il lui avait proposé de faire le teste pour voir si ce que Lucifer avait dit été vrai. Elle avait ignoré son air sérieux c’était mis à rire après qu’il est précisé que c’était hors de question.


"Comme si j’allait prendre ce genre de risque."

Miriel n’était peut-être pas très courageux, mais il lui arrivait de savoir être prudente. Et puis, elle n’était pas venue jusqu’ici, pour mourir en faisant un teste. Pour toute réponse à ce qu’avait dit Syamoc au sujet des gardiens. Miriel avait levé la main, aussitôt après. Torme c’était dirigé vers elle pour se percher sur son épaule gauche. Elle doutait un peu qu’un oiseau puisse inquiéter quelqu’un, mais elle n’allait pas non plus prendre le risque. Juste au cas où. Le chemin qu’il parcourait se passait dans le silence, alors que tous deux se dirigeaient vers les salles d’entraînements pour reprendre larme de Syamoc.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: De la nostalgie dans l’arbre   

Revenir en haut Aller en bas
 
De la nostalgie dans l’arbre
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Un sous-vêtement dans l'arbre [Libre]
» Une lumière dans un arbre [ forêt de jade ]
» Nostalgie et Air de Chanson.. ~ [ Terminé ]
» [Libre] Une foret dangereuse ?
» Du sang et des flammes [Terminé]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ynis Witrin v3 :: ~.*.~ Hors Rp ~.*.~ :: Archives :: Topics-
Sauter vers: