Ynis Witrin v3

Les armées démoniaques assiègent le Continent, mais une île résiste toujours
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Un frère inconnu...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Un frère inconnu...   Lun 4 Aoû - 3:33

* Une sœur ?...Mais où est elle maintenant ? Pourquoi me l’avez-vous cachée ?*

Odeur de mort, intense attente pesante, dans la douleur causée par la perte des êtres chers. Pourquoi s’était il éloigné tout ce temps ? Pourquoi n’avait il pas voulu suivre sa famille dans le monde des mortels ? Pourquoi avait il choisit cette vie, au milieu de la guerre avec les démons ? Elrohir n’était pas de ceux qui arrivent à tout quitter pour une vie paisible. Il aimait rester dans le feu de l’action et pourtant…ce jour là…il aurait préféré être avec sa famille dans le monde des humains.

*Ma sœur…Arwana… Il faut que je la retrouve, elle ne peut rester ainsi seule dans ce monde !*

Le jour même, le jeune elfe de vingt ans faisait son sac et partait à la poursuit de sa petite sœur de dix ans sa cadette. Il se demandait comment elle pouvait bien être, ce qu’elle pouvait bien ressentir ou encore ce qu’elle faisait. Il ne savait même pas où leur parents et elle, s’étaient installés dans le monde des mortels. Tout était inconnu pour et être d’un autre monde. Il devait ainsi commencer ses recherches de zéro. Commencer par (ohh que c’est original !) le commencement. Il n’eut pas vraiment de mal à établir un ordre stratégique et des questions types. Il était chef de son élite guerrière dans son pas. Et, qui plus est un des meilleurs guerriers.

La maison, ça oui, il l’avait trouvé ! Mais dans quel état ? Tout était rasé, ravagé par les flammes. Uniquement des braises subsistaient. Tous les souvenirs, tout ce qui appartenait à sa famille avait maintenant disparut, dans l’oubli, pour ne jamais reparaitre. Et…au loin il voyait se dessiner, encore, malgré les flammes qui étaient passées par là, deux corps, ou du moins ce qu’il en restait. Durant trois secondes, son cœur s’arrêta de battre. La sueur coulait presque de son front. Les larmes perlaient. Son cœur se serrait de plus en plus fort. Lentement, il mit cependant un pied devant l’autre et avança vers ce qui était…sa mère et…son père. Elrohir tomba à genoux et malgré tout ce qui avait pu le séparer de ses parents, il sentit la douleur l’envahir. C’était comme une déchirure interne, faite à vif qui saignait encore et encore et encore…

Cependant, son esprit finit par se tourner vers le seul être de sa famille encore vivant, sa petite sœur. Il se releva, les larmes coulant les unes après els autres, et fouilla un peu les décombres, cherchant désespérément un signe de sa sœur inconnue. Mais la fortune ne fut pas au rendez vous, la seule chose qu’il trouva fut un médaillon. Il devait appartenir à sa mère, car à l’intérieur subsistait une petite photo de l’enfant. Il se promit alors de le garder sur lui quoi qu’il arrive, pour pouvoir le donner à Arwana en gage de retrouvailles. C’était à présent une des choses qui l’aideraient à tenir bon dans les épreuves.

Après quelques heures de fouilles, l’elfe fut défait. Aucunes traces de la demoiselle, il repartait de rien, et le monde était vaste ! Comment faire. Elrohir se posa alors quelques instants près d’un arbre, adossé au tronc, observant les ruines qui autrefois n’étaient que beauté et vie. Il fixa un point qui autrefois devait être un lieu de vie et de joie. Soudain, il s’imagina : un salon, décoré de couleurs vives, une petite fille courant et jouant à cache cache avec sa mère, amusée par le fait qu’elle ne la trouve pas ou qu’elle court dans tout les sens. Un salon emplit de la présence d’une fillette qui à présent errait seule au milieu de ce monde sans pitié. Son visage se déforma alors. Ses traits passèrent en un éclair de seconde de la tristesse à une rage sans nom. Elrohir était décidé, cette vision de bonheur de vie et de joie avait provoqué ce déclic, celui qui vous donne la rage de réussir, à n’importe quel prix.
Il reprit alors son chemin, plus déterminé que jamais à trouver sa petite sœur. Il avait à présent ce médaillon pour l’aider à la retrouver mais la tâche ne s’annonçait vraiment pas aisé. Sur le chemin, en effet, il avait rencontré deux ou trois habitants des maisons environnantes, mais personne ne se souvenait même de la famille Gélina. A croire qu’on leur avait effacé un morceau de la mémoire ! Et peut être cela était il une idée à retenir. Un démon, Oui cela était facile pour lui de faire cela si il disposait des pouvoirs adéquats. Ce fut alors la piste qu’il suivit. Et en effet il traversa plusieurs villages, où, selon lui, les gens perdaient la mémoire ! Il le vérifia sur de petites choses basiques de la vie, que l’on ne pouvait oublier. Comme une personne que l’on a en image dans son salon, on ne peut l’oublier et pourtant…

Seulement, avec ceci Elrohir se frottait à plus gros et plus puissant que lui. Alors que sa piste le menait vers le désert, il tomba dans un piège. Un vampire, un démon des sables et un escorteur corrompu. Il pensait pouvoir gagner ! Il avait tout en main ! La rapidité, le camouflage, la vue perçante de l’elfe et surtout la télékinésie. Mais c’était sans compter le bloqueur de pouvoirs. Une pierre chargée en magie qu’Elrohir avait plusieurs fois rencontrée auparavant, surtout dans sa cité puisque les scientifiques de chez lui en étaient les instigateurs. Ainsi, l’elfe à la recherche de sa sœur fut capturé par l’ennemi.

Son entrainement à Glanearana lui avait permis d’obtenir une forte résistance à la torture, amis quels pouvaient en être les séquelles ? Jamais, ô grand jamais auparavant telle situation avait pris le jeune elfe ! Il résista encore et encore aux questions. De toutes manières, il ne savait pas bien de quoi on lui parlait pour la plupart du temps. Un lieu nommé « Ynis », un lieu qui serait caché et dont il devrait savoir l’existence. Mais non, il ne savait rien, lui voulait uniquement retrouver sa sœur, c’était son seul but. C’était le seul fait qui le faisait avancé et résister. Ainsi, un jour où les tortures et questionnaires n’avaient pas eu lieu, il trouva un moyen de s’échapper, un moyen infaillible face à de si stupide démons. Il se ferait passer pour mort, et serait jeter dans le désert pour être offert aux rapaces ou autres démon nécrophages.

Le jour J, Elrohir feinta et mis son projet en exécution. Seulement son moral en avait déjà pris un coup ainsi que son esprit. Il était comme omnibulé et peu cohérent et pourtant il réussit à garder conscience et à être assez fort pour se sortir lui-même de là. Comme prévu, il fut jeté en plein milieu du désert jugé comme inutilisable. Mais la suite fut dur et éprouvant, peut être même encore plus que l’acide ou le fouet sur sa peau fine et souple. Le soleil écrasant et tordant, le manque d’eau et de nourriture, tout jouait de plus en plus avec lui dans l’unique but de le mettre hors jeu. Mais Elrohir ne comptait absolument pas sur cela et il se battait, sa santé mentale décroissant de plus en plus. Et il marcha jours et nuits, nuits et jours…

Il marchait toujours, épuisé, lorsqu’il rencontra une personne. A la sortie du désert, un homme, un autre elfe, cela se voyait à sa démarche et à son allure, se tenait là près d’un arbre et l’observait. Jusqu’au moment où il vint lui apporter son aide. Il se présenta donc. Son nom était Mèndélath. Elrohir fit alors de même, son conscient reprenant le dessus. Puis durant quelques jours, ils firent route ensembles, l’autre jeune elfe ne sachant pas vraiment où il allait, où soit, voulait il bien l faire croire. Ce fut de cette manière, qu’Elohir confia à Mènndélath son désir. Il espérait, oui énormément même, qu’il puisse l’aider. Il lui confia qu’il recherchait sa sœur, et lui raconta ce qu’il lui était arrivé. Il le supplia de l’aider à lui transmettre un message si jamais il avait la chance de la retrouver là où il allait. Il le supplia de prévenir Arwana de sa présence, de son existence même, si jamais il venait à la rencontrer.

Et leur chemin se séparèrent….
Revenir en haut Aller en bas
 
Un frère inconnu...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Un frère abusif ? [PV]
» « Toi que j'appellais mon frère, comment peut tu autant me hair ? Est-ce vraiment ton désir ?» •• PV ISRAËL
» Monsieur, Frère Unique du roi, Philippe Ier d'Orléans
» (?) Adam Levine ? frère
» (m) CALEB LANDRY JONES, Frère jumeau

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ynis Witrin v3 :: ~.*.~ Hors Rp ~.*.~ :: Archives :: Autres-
Sauter vers: