Ynis Witrin v3

Les armées démoniaques assiègent le Continent, mais une île résiste toujours
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Bureau des inscriptions pour les gardiens.

Aller en bas 
AuteurMessage
Tate Mukuro
Capitaine des Gardiens de l'Île/ Membre du Conseil
avatar

Masculin Nombre de messages : 291
Age : 28
En deux mots : Mot mot
Date d'inscription : 22/07/2008

MessageSujet: Bureau des inscriptions pour les gardiens.   Dim 24 Aoû - 14:39

C'est au sommet de l'asile de verre que se trouve la pièce la plus importante pour les gardiens... Du moins, plus importante normalement... Il faudra monter tout en haut, au dernier étage, et s'approcher d'une porte massive où est gravé cette inscription :

Citation :
Vous voici donc dans le bureau du capitaine des gardiens, le fameux capitaine Tate Mukuro. Il se peut qu'il ne soit pas toujours dans son bureau mais généralement il y est, impatient de tester ses victi soldats pour juger leur capacité et leur affecter un rang. La liste des membres et leurs rangs est inscrite sur le tableau d'affichage, à coté de la porte. Ceux qui n'y sont pas inscrit doivent entrer pour se faire répartir.

Merci de votre lecture,
Capitaine des gardiens, Tate Mukuro.

Il y avait en effet un mur à cotés où était posté plusieurs fiches plus ou moins récentes. ~ Voir le topic : Tableau d'affichage pour les gardiens.

Ensuite, pour ceux qui oserait s'aventurer derrière la porte, il faudra forcer un peu sur la poignet et pousser en donnant un peu de son énergie sur cette porte massive pour pouvoir entrer. Une fois dedans, il y a en face le bureau de Mukuro. C'est un bureau simple, en bois de l'île fait par les mains du jeune capitaine. Il n'était pas très massif, le moindre coup puissant le briserait mais Mukuro pourrait en refaire un sans problèmes. Ensuite, derrière ce bureau, il y avait un siège, mieux fait que le bureau, il pouvait tourner sur lui même et était assez grand pour cacher le jeune gardien lorsque le siège était tourner de façon à être dos à ceux qui rentraient. Il pouvait y avoir, ou non, Mukuro sur ce siège mais généralement il préfère être debout, contemplant la vue que donnaient la tour de verre, derrière le siège. Ensuite, il y a sur la gauche une pièce de bois où était posé des veuilles. Une légère inscription "Fiche d'inscription, servez vous. " étaient mises ici. Les fiches d'inscriptions étaient présentées comme cela, les espaces pour écrire en plus:

Citation :
Nom:
Prénom:
Âge:

Armes fétiches et brève façon de les utiliser:
Pouvoirs et brève explication sur la façon de les utiliser:

Bref résumé de votre histoire personnel avant d'arriver ici:

Comment doit-on penser pour protéger une personne?

Enfin, quel est votre vision du rôle d'un gardien?

A gauche, se trouvait un siège et un petit bureau encore plus simple que celui de Mukuro, c'était ici qu'il fallait remplir la fiche. Après ça, la fiche devra être remit à Mukuro, s'il est présent bien sur, puis il vous affectera un test à passer pour qu'il puisse juger de vos capacités et vous donner un rang.


Dernière édition par Tate Mukuro le Mer 26 Nov - 16:03, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://karasu-crow.skyrock.com
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Bureau des inscriptions pour les gardiens.   Lun 25 Aoû - 3:14

La tour de verre, c’est dans cet endroit que l’ange vivait à présent. Le moins que l’on puisse dire c’est que, maintenant, il commençait à se sentir chez lui et il ressentait aussi le besoin de protéger cette « maison ». C’est pour ça qu’il avait tout fait pour faire partir des Gardien de l’île, normal pour un ange…gardien… Il était donc aller jusqu’à l’endroit où se trouvait le Capitaine des Gardien afin de confirmer son appartenance à cette caste. Il s’était arrêter devant la porte, son regard se posant sur un bout de papier. En le lisant, il ne pus s’empêcher d’avoir un petit sourire sur les lèvres. Bon, et bien, maintenant il n’avait plus qu’à entré dans le bureau apparemment… Avant de faire ceci, il avait tout de même jeter un œil au dit tableau. Il était encore bien vide pour le moment, cela surprenait quand même assez le jeune ange.

Kironian fixa la porte et soupira, ne restait plus qu’à affronter son supérieur maintenant. Il ouvrit la porte, ne s’attendant pas vraiment à ce qu’elle soit si réticente. Voilà, maintenant il entrait dans le bureau de Tate Mukuro. D’un regard, il parcourut la vaste pièce et son regard se posa brièvement sur un homme.


« Bonjour. »

Avait elle simplement dit, par pure politesse. Ensuite, ce regard à l’œil unique se posa sur une pile de feuille sur un autre bureau et un écriteau qui les côtoyait de peu. Kironian pris donc l’une des fiches d’inscription et ne pris même pas la peine se s’asseoir pour remplir cette fiche.


Citation :
Nom :
Leodegranz

Prénom :
Kironian.

Âge :
25 ans.

Armes fétiches et brève façon de les utiliser :
Bâton de combat :

Je m’en sert majoritairement de façon assez aérienne pour les attaques. Sinon je m’en sert simplement pour repousser les attaques adverses.
Epée :
Epée longue, également gestes légers, assez gracieux et même fluides. Il ne s’en sert presque pas pour se défendre, n’ayant pas peur d’être blesser, il se contente de harceler l’ennemi jusqu’à ce que celui-ci en vienne à avoir des faiblesses dans sa garde.

Pouvoirs et brèves explication sur la façon de les utiliser :
Vol :

Oui, comme tout les anges qui se respecte, je sais voler, et même si mes ailes semblent à peine assez grande pour me porte je suis assez habile dans les airs, bien plus que sur terre d’ailleurs.
Illusion :
Je peut créer des illusions qui peuvent semblées très réelles sans aucun problème, si ce n’est que la maintenir visible à trop de monde à tendance à me pomper vraiment pas mal de force.
Guérisson :
C’est plus une sorte d’absorption des dommages que de la guérison, je suis capable de totalement guérir une plaie chez quelqu’un, à condition de poser mes mains sur la plaie, même un bref instant, mais en échange, une plaie de la même envergure apparait quelque part sur mon corps… C’est comme ça que j’ai perdu un œil.

Bref résumé de votre histoire personnel avant d’arriver ici :
J’ai vécut dans le nord enneiger ou j’ai décidé de protégée une personne, il s’est avérer suite à une attaque de démon que le meilleur de la protéger était de la faire partir pendant que je les retardait. Je suis alors venu sur l’île. Et j’ai envie de protéger cet endroit parce que c’est le seul où je me sent à ma place où tout du moins je m’y sent chez moi.

Comment doit-on penser pour protéger une personne ?
Pour pouvoir correctement protéger une personne, il ne faut pas penser à sa propre sécurité, uniquement à celle de l’autre. Peut importe si on est blesser pour peu que l’autre ne risque rien et puisse être en sécurité et sain et sauf. Voilà ma façon de pensée grandement résumé… Vraiment très grandement résumé…

Enfin, quel est votre vision du rôle d’un gardien ?
Un gardien se doit de protéger l’île et de veiller à ce qu’elle ne tombe pas sous les attaques, même si il doit y laisser sa vie, un gardien doit tout faire pour veiller à la sauvegarde de l’île et de ses habitants, ainsi que s’assurer que leur bien être pourra perdurer indéfiniment sans risques.

Après avoir remplit cette fiche, l’ange s’était redresser et, avec un mouvement de tête, il avait envoyer une mèche de sa frange pour qu’elle se place de sorte à ne pas le gêné dans ce qui allait pouvoir se passer. Il posa alors tranquillement la plume et se rapprocha de l’endroit où était le Capitaine des gardiens, il avait légèrement fait craquer son dos avant d’aller poser sa fiche sur le bureau de Mukuro. Ca avait toujours été une habitude chez lui, il ne donnait jamais les papiers en main propre, les posant toujours… Peut être que c’était une sorte de moyen de défense qu’il avait mis en place… Il se recula ensuite d’un pas et attendit de savoir si il avait autre chose à faire ou si il pouvait disposer. Quel que soit l’option, cela ne le dérangeait pas, qui plus est, il avait même juger bon de venir avec son épée et son bâton de combat. Et de toute façon, il avait du temps devant lui alors il n’avait vraiment aucune raison d’être pressé.

En fait, pour tout dire, le seul problème que l’ange gardien avait actuellement s’était que ses bandages se détachaient, celui de son œil et celui qui maintenant à présent ses longs cheveux blond clair. Il fit de son mieux pour ne pas s’en laisser perturber, même si les bandages de son œil était tout de même sérieusement gênant. Kironian soupira doucement et se mordit l’intérieur de la lèvre.
Revenir en haut Aller en bas
Tate Mukuro
Capitaine des Gardiens de l'Île/ Membre du Conseil
avatar

Masculin Nombre de messages : 291
Age : 28
En deux mots : Mot mot
Date d'inscription : 22/07/2008

MessageSujet: Re: Bureau des inscriptions pour les gardiens.   Lun 25 Aoû - 13:40

Mukuro venait d'emménager son bureau, son meuble était installé, les fiches remplies se sa main dans un nombre assez important pour satisfaire tous les gardiens qu'il pourrait y avoir, et enfin il avait nettoyer toute la salle laissé à l'abandon pas l'ancien capitaine des gardiens. Plus le temps passaient, plus Mukuro avait une mauvaise vision de cet homme. Laisser les gardiens se terrer dans l'ombre, ne rien faire pour protéger l'île et tout ça en laissant la tour de verre devenir sale à un point quelque peu horripilant. Alors qu'il frottait la grande vitre se trouvant derrière son bureau, caché par son siège, un homme entra. La masse de la porte étant assez important, Mukuro la ressentit se mettre en mouvement. Des mouvements de pas léger et gracieux se posaient sur le sol puis s'arrêtèrent pour laisser place au bruit de la plume sur du papier. Enfin, les mouvements de pas reprirent jusqu'au bureau. Mukuro avait eut le droit à un bonjour, montrant que c'était bel et bien à homme. Il s'assit alors sur son feuille et le fit tourner sur lui même pour se retrouver face au jeune homme. Il était jeune, physiquement, mais plus âgé que Mukuro, encore une fois. Dans tout les cas, cela ne le dérangeait pas d'avoir à tester plus vieux que lui, au contraire. Il fit un léger sourire à l'homme, trouvant dans sa blessure à l'oeil un léger mystère fascinant. Il espérait aussi que le gardien face à lui ne serrait pas effrayé par son œil rouge à la pupille terrifiante, en forme de kanji "Enfer". Il dissipa ses pensés en attrapa la fiche entre ses deux mains et la tourna pour la lire avec attentions. Une fois terminé, il posa la fiche sur le bureau, sur un des coins de celui-ci plus exactement, avant de faire grincer ce meuble fragile en s'appuyant dessus pour se lever. Il tendit la main vers l'homme, simplement pour la serrer.

" Et bien, Kironian, Tate Mukuro est heureux de te compter parmi les gardiens. Je vais devoir te faire passer un test si tu es libre, je t'expliquerais en quoi il consiste une fois dans la salle prévue à cet effet. "

Il fit un léger sourire, calme et pleins d'assurances, fier de pouvoir donner des ordres et commander, même s'il ne peut toujours pas les donner sans laisser un choix à la personne visé. Ici, il ne lui ferrait pas passer le test tout de suite si il était occupé alors qu'il ne devrait pas lui laisser le choix. Il laisse aussi aux gardiens le choix de décider quand ils pourront venir se référencer. Après tout, son jeune âge et son éducation lui ont apprit à ne pas être trop tyrannique dans ses actions. Peut être qu'avec le temps, il se raffermira et deviendra plus brutal comme son oncle mais pour le moment, il garde la douceur et le mystère de sa mère dans son comportement, bien qu'il soit tout de même aussi, voir plus, puissant que son oncle en terme de capacité.
Ceci dit, Mukuro laissa son regard croiser l'unique du jeune homme, amusé par le fait d'avoir quelqu'un avec une bizarrerie oculaire devant lui, se sentant légèrement proche par ce fait avec cet homme. Il réfléchissait déjà au test à lui faire passer et même à quel catégorie il le placerait. Il le placerait bien dans la catégorie soin, mais s a capacité est plutôt... violente, pour ne pas dire très dure à accepter. La vision à Mukuro sur la manière de penser pour protéger quelqu'un est plutôt "Il faut d'abord pouvoir se protéger soit même pour pouvoir protéger quelqu'un d'autre." Et le pouvoir de l'ange est tout sauf protecteur à son égard... Un transfert de blessure, il ne manquerait plus que cette blessure soit fatale... Dans tous les cas, il sera normalement dans le groupe de Mukuro et donc, il n'aura pas besoin de se servir de son pouvoir si tout va bien.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://karasu-crow.skyrock.com
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Bureau des inscriptions pour les gardiens.   Lun 25 Aoû - 15:43

Le bureau était donc encore en travaux… C’était quand même impressionnant, apparemment ce Capitaine là n’avait le poste que depuis peu… Lui, avant ce jour, il n’avait pas fait partit des gardien, étant un simple habitant qui passait ses journée à guetter l’embarcadère dans l’espoir de l’arrivée de celle qu’il attendait… Quoi qu’il en soit, notre jeune ange avait tranquillement remplis la fiche d’inscription, comme il lui était demander de le faire et il l’avait emmené à cet homme qu’était le Capitaine des Gardiens. Alors que ce dernier parcourrait la fiche du regard, il en profita pour détailler l’homme du regard, il semblait plus jeune que lui, bien que l’age n’ait que peu d’importance quand il s’agissait du désir de protéger les autres. Il avait vu l’œil que son supérieur avait un œil rouge avec un symbole étrange en filigrane, il ne s’en souciait pas le moins du monde… Chacun était comme il était, et après tout, lui-même n’en avait qu’un en état de marche … Il avait donc simplement entendu qu’il parle.

Quand il se décida à le faire, il lui souhaita en quelque sorte la bienvenue puis, il parla d’un test, si il avait le temps. Etant d’un naturel assez solitaire, à part l’entraînement et les heures qu’il pouvait passé à simplement jouer de la harpe au bord de l’eau, c’est là qu’il se sentait vraiment bien. Quoi qu’il en soit, il se contenta de simplement hocher la tête en regardant Tate Mukuro.


« J’ai plus de temps qu’il n’en faut devant moi, si il vous plait de me faire passer ce test le plus rapidement possible. »

Avait il simplement dit en souriant à son tour, un sourire doux, mais en même temps douloureux et coupable sans que l’on puisse deviner d’où venait cette douleur et cette culpabilité. On avait pas à s’en soucier celons lui, puisque, de toute façon cela ne concernait que lui. Sans enlever son bandage, Kironian entrepris de le resserrer, à le voir agir ainsi, on pouvait deviner qu’il avait l’habitude de ce genre de geste et donc qu’il avait rapidement pris le coup de son œil estropier. L’ange gardien n’avait jamais eut vraiment à cœur sa propre protection favorisant plus celle de ses rares amis et de ceux qu’il pouvait apprécier ou ceux à qui il était reconnaissant d’une chose ou d’une autre, pour changer ça, il faudrait changer l’ange en profondeur et ce n’était pas demain la veille que ces changements pourraient s’effectués.

Les regards des deux hommes se croisèrent un moment et Kironian resta un moment avec son œil unique plongé dans l’œil rouge de l’homme, avec une certaine curiosité, mais rien de plus que ça. Alors, il finit par détourné son regard et laissa à nouveau tomber ses mains le long de ses flancs, puisqu’il avait maintenant finit de remettre son bandage en place. Il étouffa un léger soupire. Maintenant, il n’avait plus qu’à attendre que cet homme se décide à lui dire où et quand il devrait passer ce test… Bien que le « où » lui semblait assez évident pour ne pas se poser de question à ce sujet.
Revenir en haut Aller en bas
Tate Mukuro
Capitaine des Gardiens de l'Île/ Membre du Conseil
avatar

Masculin Nombre de messages : 291
Age : 28
En deux mots : Mot mot
Date d'inscription : 22/07/2008

MessageSujet: Re: Bureau des inscriptions pour les gardiens.   Mar 26 Aoû - 19:31

Le jeune ange n'était pas gêné par l'oeil du jeune homme, tant mieux... Il n'aurait pas besoin de cacher pour lui. Il le ferrait pour ceux que ça gênerait, il attendrait juste que quelqu'un le lui dise. Le jeune ange ne lui serra pas la main. Au lieu de ça, il se contenta d'un hochement de tête et d'une réponse oral qui fit sourire Mukuro. Il rangea sa main le long de son corps. Il fit un autre sourire plus sadique pendant quelques secondes, plongés dans ses pensés et ses idées de test qui fusaient à l'intérieur de son crane comme les idées d'inventions dans l'esprit d'un savant fous. Il posa sa main sur la fiche de Kyronian et lui donna un plan qu'il avait sortit de son tiroir en utilisant son autre main.

" Voilà, ça te mèneras à la salle où tu m'attendras pour le test. C'est une salle faite pour ton style, je pense. "

Il fit un léger sourire, moins sadique mais tout de même. Il prit la fiche du jeune homme, et se mit à la relire en se dirigeant vers sa lance, caché dans un angle de la salle. Il ne regardait même pas où il allait, comme s'il savait ce qu'il allait faire avant de le faire, sans vraiment s'en rendre compte. Il revint ensuite sur son bureau, ouvrit avec sa lance un tiroire et y plaça la fiche de son ainé et soldat. Il sortie de la salle et se rendit dans une autre sale pour chercher de quoi faire passer le test. Après ça il se rendra à la salle des tests d'aptitude des nouveaux pour faire passer le fameux test. Ce sera un test d'agilité avec une énorme contrainte, une contrainte qui fera réfléchir Kironian... Mukuro riait dans les couloirs, se disant qu'il avait eut là une autre idée génial, se demandant aussi si ce fameux ange gardien y arrivera et surtout s'il n'abandonnera pas. Après tout, même s'il échoue, il ne sera pas viré des gardiens, mais il aura plus de mal à passer les échelons pour devenir un gardien d'élite...

[HJ: Vivement le test, que j'ai de quoi faire bouillir mon imagination, parce que là... C'est vide, désolé ><]

(Edit ajout HJ: Pour les autres gardiens, vous pouvez poster à la suite, soit je suis là avant de partir à la salle et je vous dis de m'attendre dans une autre salle après avoir lut votre fiche, soit vous arrivez quand chuis pas là pendant que je fais passer le test où un autre jour, soit après le test de Kiro quand vous voulez ^^)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://karasu-crow.skyrock.com
Ezéchiel Akai
Bras droit des Gardiens
avatar

Nombre de messages : 99
Date d'inscription : 20/09/2008

MessageSujet: Re: Bureau des inscriptions pour les gardiens.   Lun 22 Sep - 20:46

Des bruits de pas se faisaient entendre dans les escaliers qui menaient au sommet de la tour de verre. Ezéchiel était arrivé sur l’île il n’y a pas longtemps, mais il avait préféré attendre avant, de s’inscrire en tant que gardien. Il avait d’abord préféré voir d’un point de vue extérieur les changements que ce nouveau capitaine était en train de faire. Oh, bien sûr il n’avait pas gardé énormément de souvenir de ce qu’était les gardiens quand il était tout petit. Il avait pu observer des différences, mais il avait surtout constaté la motivation de ce jeune capitaine. C’était amplement suffisant pour Ezy, au moins les choses bougeraient.

Une fois arrivée devant la porte, le nouveau gardien jeta un œil à ce qui était affiché. Apparemment plusieurs sont déjà venus s’inscrire pour devenir gardien. Il se demandait même s’il allait croiser des connaissances parmi les plus vieux des gardiens. Avec un petit sourire, Ezy ce rappelait le nombre de fois ou certains des gardiens devaient lui courir après pour le ramener chez lui par la peau des fesses. Sauf que maintenant il n’était pas venu pour venir embêter avec sa bouche pleine de questions, mais il était venu en tant que gardien de l’île.
Après avoir rapidement regardé ce qui était accroché, Ezéchiel avait frappé à la porte avant de l’ouvrir. Le jeune homme ignorait que la porte était légèrement récalcitrante à ouvrir, mais avec la force surhumaine qu’il possédait il ne c’était pas rendu compte de la petite difficulté qu’elle offrait. Il avait, sans s’en rendre compte, utilisé sa force pour l’ouvrir.


"Capitaine."

Il avait parlé sur le même ton que s’il avait dit bonjour, c’était la manière qu’il utilisait pour saluer le capitaine quand il le croisait. Du moins quand il vivait encore à Ozette, il ignorait quel était la préférence de cette personne. En tournant la tête de droit à gauche, Ezy fini par trouver un petit pâté de feuille qui devait sûrement être le formulaire d’inscription. Il avait pris une des feuilles avant de s’asseoir devant une table qui semblait avoir été installé exprès pour être utilisé par celui qui voulait s’inscrire. Le jeune gardien était venu seulement avec ces armes, parce qu’il avait envoyé son armure chez un forgeron pour pouvoir le remettre en état. Durant son voyage pour revenir sur l’île, les pauvres plaques de protection en avait vu des vertes et des pas mûrs. Sa lance entièrement fait de métal était à présent posé sur le mur le plus proche d’Ezy. Le jeune homme avait alors pris de quoi écrire de sa main gauche et avait commencé à répondre aux différentes questions.

Citation :
Nom : Akai
Prénom : Ezéchiel
Âge : 24 ans

Sa plume s’interrompit un instant pour pouvoir lire les autres questions qu’il y avait dans le formulaire.

*Il chercher à en apprendre le plus sur ces subordonnés … Sa va lui servir à quoi ?*
*Tu le sauras bien assez tôt, regarde les autres questions.*

Obéissant à Yari, la plume d’Ezéchiel avait recommencé à gratter la feuille pour pouvoir remplir le blanc laissé exprès pour les réponses.

Citation :

Armes fétiches et brève façon de les utiliser : Une épée à une main et une patte de griffe dans l’autre.
La patte me sert surtout à faire mal quand il n’y a pas assez d’espace pour manier la lame, ou alors pour forcer l’adversaire à prendre ces distances. Je me sers souvent de l’épée avec rapidité pour forcer l’adversaire à faire des ouvertures pour pouvoir l’atteindre, à ce moment j’utilise ma force pour le tuer en un coup.
La lance …

À nouveau la plume c’était arrêté pour laisser le temps à Ezy de savoir ce qu’en pensait Yari. Après tout c’était lui qui maniait la lance, donc il était le mieux à même de savoir comment il l’utilisait pour se battre. En fait, plutôt que de lui poser la question le jeune homme laissait le contrôle de son corps à Yari afin qu’il puisse répondre lui-même sur la feuille.

Citation :

La lance je l’utilise de plusieurs manières différentes, selon mon adversaire. S’il est plus faible je me contente d’utiliser ma force pour le vaincre, si je tombe sur un adversaire plus coriace ou fortement habile je m’en sers de façon beaucoup plus fluide ou chaque mouvement est destiné à percer la défense et frapper aux points faibles. Parfois quand il y a un grand nombre d’ennemi je l’utilise pour les tenir à distance le temps de trouver une faille dans l’un des assaillants.

Mais je pense que le mieux est de voir le résultat et non une petite description sur la façon de l’utiliser.

Ezy avait poussé un léger soupir quand il avait vu ce qu’avait écrit son compagnon de corps. Il est vrai qu’il était beaucoup mieux de regarder quelqu’un à l’œuvre plutôt que de garder un jugement sur une simple explication. Mais ce capitaine devait sûrement avoir prévu quelque chose pour voir si ce qui est sur le papier est la même que sur le terrain.

Citation :
Pouvoirs et brève explication sur la façon de les utiliser : Force sur humaine
Très grande rapidité de déplacement
Agilité hors du commun.

Je pense que l’explication d’utilisation est inutile, parfois j’ai juste conscience que parfois mes capacités augmentent quand cela est nécessaire.

La plume c’était encore une fois arrêté tendis qu’Ezy lisait la question suivante. Qu’est-ce qu’il devait faire ? Non pas que racontait son histoire le dérangeait, mais c’était plutôt au sujet de Yari. Beaucoup de gens le prenaient pour un schizophrène et avaient parfois tendance à s’éloigner de lui, car les schizophrène avaient la réputation d’être dérangé. Hors s’il tentait de lui expliquer ce qu’était vraiment Yari, il n’était pas sûr que le capitaine le croie. D’un autre côté il ne pouvait pas cacher son existence car de toute façon cela sera découvert tôt ou tard. Surtout que si cette personne était destinée à être son capitaine il lui devait bien la vérité, mais d’un autre côté c’est de son histoire personnelle dont il a besoin … À nouveau la plume se remit à gratter la feuille.

Citation :

Bref résumé de votre histoire personnel avant d'arriver ici : J’ai vécu mes premières années sur l’île et j’allais souvent déranger les gardiens qu’il y avait à cette époque là. Plus tard j’ai dû retourner dans la ville natale de ma mère où j’ai continué ma formation sous la tutelle d’un ancien gardien de l’île, nommé Nasir.
Quelques années plus tard, après une violente attaque fait par un grand nombre d’humain j’ai décidé de retourner sur l’île car plus rien ne me rattacher à la ville où j’ai vécu quelques années.

Pour être bref, le résumé était plutôt bref. Mais au moins cela précisé comment il connaissait l’île et pourquoi il a décidé de devenir un gardien dans cette île. De toute façon si ce n’était pas suffisant le capitaine pourrait toujours venir lui poser des questions supplémentaires, il n’avait rien à cacher.

Citation :

Comment doit-on penser pour protéger une personne ? On doit à tout pris On doit penser à la protéger à tout pris et faire en sorte que l’ennemi ne l’atteigne d’aucune façon qui existe. Cependant, à vouloir trop protéger quelqu’un on a tendance à ne plus faire attention à soi-même, hors si on meurt qui est-ce qui pourra protéger à notre place ? Personne, c’est pourquoi il faut risquer sa vie avec modération pour faire en sorte que la personne protégée est une réelle chance de s’en sortir, car à ce moment-là quelqu’un s’assure que personne ne la mettra en danger.
On doit protéger, mais pas au prix de risquer sa vie, ou alors seulement si on est sûr d’arriver à bout de l’ennemi. Alors, seulement à ce moment-là on peut vouloir protéger au péril de sa propre vie. Sinon, ne pas penser à risquer sa vie si c’est pour que l’ennemi ait encore la capacité d’attaquer celle qu’on voudrait protéger.

La plume avait rapidement gratté la feuille tandis que Yari était en train d’écrire sa manière de penser. Ezéchiel avait été un peu trop étonné pour réagir ou reprendre le contrôle du corps. Il se contenait de lire avec fascination ce qu’il était en train d’écrire à sa place. Ezy n’aurait pas écrit ce genre de choses, mais en y réfléchissant bien il était plutôt d’accord à ce qu’il écrivait. Mais d’un autre côté ça lui allait bien d’écrire cela alors qu’il avait risqué sa vie pour protéger un petit garçon qui aurait pu mourir un peu plus tard.
Cependant, le jeune homme avait décidé de ne rien dire, car ce cas était un peu spécial il fallait l’avouer.

Le nouveau gardien avait finalement repris le contrôle de son corps pour pouvoir écrire la dernière réponse au questionnaire.


Citation :

Enfin, quel est votre vision du rôle d'un gardien ? Le gardien doit protéger ce qui lui est chère ou ce qui lui semble important. Il doit protéger ce en quoi il croit et moi je crois en cette île et en l’avenir de ces habitants, voilà pourquoi je veux et je dois la protéger.

La réponse avait été courte, mais on pouvait dire qu’Ezéchiel et Yari avaient mis tous leurs cœurs dans cette réponse. Parfois quelques mots valaient mieux qu’un long discours.
Après avoir relu rapidement les différentes réponses, Ezéchiel c’était levé et avait repris sa lance avant d’aller poser la feuille sur le bureau en attendant que le capitaine la lise. Ce dernier était revenu alors qu’Ezéchiel avait commencé à répondre aux différentes questions.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tate Mukuro
Capitaine des Gardiens de l'Île/ Membre du Conseil
avatar

Masculin Nombre de messages : 291
Age : 28
En deux mots : Mot mot
Date d'inscription : 22/07/2008

MessageSujet: Re: Bureau des inscriptions pour les gardiens.   Mer 24 Sep - 22:00

Un sifflement rythmé, accompagné parfois de paroles fraternel, une idée lui venait d'ailleurs à l'esprit, tout en montant les nombreuses marches de la tour de verre pour atteindre son bureau quasiment installé au sommet de cette tour. L'ancien capitaine ne quittait quasiment jamais son bureau, et ce n'était pas parce qu'il avait beaucoup de travaille mais par fainéantise, incapable de se décider à descendre ces marches pour devoir les remonter. Pour Mukuro ce n'était rien, cela lui permettait de siffler tranquillement sur un trajet assez long pour pouvoir varier les notes. Mais passons, son idée est de lancer une sorte d'hymne pour les gardiens, un chant leur permettant de prendre courage dans une bataille, une sorte de chanson qui permettrait de rassurer le peuple qui l'entendrait, une chanson qui annoncerait leur arrivé et, qui plus est, serrait jolie à entendre et plaisante à chanter. Peut être devrait-il chercher un musicien pour la composer avec lui? Mais il devrait d'abord consulter ses gardiens, leur demander leur avis... N'est-ce pas? Son sifflement tournait en chant un peu chaotique, presque honteux. Sa voix raisonnait dans l'étage, une mélodie sans paroles, juste des sons sans sens, un petit délire du jeune capitaine qui, après tout, venait de quitter à peine l'adolescence.

" Oh? "

Sa surprise arrêta brusquement son délire lorsqu'il vit que la porte de son bureau était ouverte. Sa fierté l'empêchait d'avoir honte mais il arrêta tout de même, espérant ne pas voir dans son bureau une ancienne admiratrice, ancienne après avoir entendu cette face cachée du capitaine... Il poussa donc la porte du bout de deux doigts, gardant sa lance dans son autre main et des dossier sous le bras qui accompagnait la main armée. Il laissa son regard visité son bureau, cherchant une présence qu'il repéra rapidement. Il crut d'abord se voir, voyant une personne armée d'une lance entièrement en acier, mais son habit rouge coupa cette illusion.

" Helloow, excuse moi, j'étais à la remise. "

Il laissa un léger rire marmonné accompagné son entrée. L'homme présent dans la pièce dégageait une certaine présence imposante, il n'était pas grand mais fort, ça c'était sure... Mais il n'y avait pas que ça, il avait quelque chose, comme si il valait deux hommes... Il se ferait surement remarquer dans un groupe de gardien... Ce sera aussi surement l'un des premiers soldats du groupe d'élite, car pour pouvoir porter une arme tel quelle, il faut avoir du talent. Mukuro passa donc à cotés de l'homme pour s'installer sur son siège en face, posant sa lance dans une sorte de pince, fabriqué par le capitaine sur le fauteuil. Il aimait avoir ce genre de confort, même s'il n'aime pas le luxe, il aime le confort et les petites choses utiles qui facilite la vie... Mais seulement si ces choses viennent de son esprit ou qu'elles ont été faites sur sa demande.
Après s'être installé et avoir lancé un léger sourire à Ezéchiel pour le rassurer au cas où il stresserait, il prit la fiche entre ses mains fixant l'homme avant de se concentrer sur la feuille.


" Tu seras pris chez les gardiens dans tous les cas, sauf si vraiment j'estime que tu n'as rien à faire ici. Donc ne t'inquiète pas... C'est une formule que je dis à tout ceux qui s'inscrivent. "

Il fit un autre sourire, un sourire amusé et rassurateur, même si le postuleur n'avait assurément pas besoin d'être rassuré, Mukuro préfère montrer la bonne ambiance qu'il devra y avoir dans l'équipe...
Il commença ensuite à lire la fiche... commençant par le nom, le prénom et l'âge... Akai... Est-il japonais?... Cela se pourrait bien et dans ce cas il viendrait du même pays que Mukuro. Pourtant son prénom n'avait rien de japonais, il sonnait plutôt comme un nom elfique ou autre chose de ce genre aux oreilles du capitaine. Enfin son âge plus avancé que le siens de 4 ans était convenable et il n'avait rien à y redire dans tous les cas. Il passa ensuite aux armes à leur utilité. Tuer fut le mot qui marqua le plus l'esprit de Mukuro même si lui n'avait jamais tué, il est vrai que les gardes du corps féodales ont toujours été entrainé pour tuer au moindre problème. Mais pour Mukuro, tuer ne doit être fait qu'en dernier recourt, il faut toujours laissé la chance à son combattant de pouvoir prendre sa vengeance. Autre chose saisit le jeune capitaine dans ce texte. Les deux parties n'étaient pas écrit avec le même état d'esprit... La première partie était plus direct, je défonce la défense et j'achève... La deuxième était plus réfléchit, je cherche le point faible et je l'attaque. Mais il garda cela pour lui, il n'y avait personne d'autres qu'eux deux dans la salle, Mukuro en était persuader...

Ensuite vient la description des pouvoirs. Le futur gardien n'avait que des pouvoirs physiques, comme Mukuro, enfin, Mukuro ne sait pas encore qu'il a aussi autre chose mais passons. Le jeune homme était donc fort physiquement, rapide et agile. Parfait. Des montés de puissances? L'ancien destiné à la place de garde féodale plissa les yeux à ce passage, ne comprenant pas comment cela pouvait se faire ? Lorsqu'il venait à être en danger, la monté d'adrénaline le rendait plus fort?... Mais cela est pareil chez tous les hommes, non? Enfin bref...

Son histoire personnel lui montrait qu'il était plus ancien que lui sur l'île et que, contrairement à ce qu'il avait supposé, il n'est pas originaire du japon mais directement de l'île. Tant pis ! Ça ne lui aurait rien changer qu'il soit d'ici ou d'ailleurs de toute façon, ce qui importe c'est ses aptitudes et sa manière de penser, qu'il soit Ynisoie, Japonais, Français ou même Kal'thalasiens ce qui est surement impossible pour l'homme étant apparemment humain.

Le point le plus important du questionnaire, comment doit-on penser pour protéger?... L'homme lui révéla une façon de penser que Mukuro dévora plusieurs fois en relisant la description. Le sacrifice est inutile s'il met en danger la personne à protéger, il est vrai et c'est exactement pour ça qu'il a été entrainé de façon à ne jamais être blessé. Mukuro releva les yeux vers l'homme, laissant un sourire en coin lui montrer qu'il avait adoré ce passage, bien qu'il n'avait surement aucune idée d'où le capitaine en était.

Il termina ensuite le questionnaire sur une réponse tout aussi plaisante. Cette homme se battait à la lance, il avait des attitudes physiques développé et enfin, un idéalisme de la protection proche de celui de Mukuro. Son sourire changea, en même temps que son regard... Il se répétait sans cesse dans son esprit les mots "Intéressant, très intéressant... "
Il se leva ensuite, posant la feuille sur le bureau, et les yeux toujours posés sur le papier avant de se redresser et de lever les globes oculaires vers la personne qui avait réussie à exciter la curiosité du capitaine.


" Akai Ezéchiel, je suis Tate Mukuro, capitaine des gardiens comme tu t'en doute. Je vais devoir te passer un test. "

Il ouvrit le dossier qu'il avait emporter avec lui puis en sortie une feuille et un dessin. C'était un ordre de mission, ce sera sans doute le test.

" Mais ce test sera particulier. Ce sera un test en condition réel. Accepte-tu cela où préfère tu passer un test normal? Bien sur, si tu passe le test en condition réel, il y a de grande chance que ton rang dans la hiérarchie des gardiens fassent un bond. Qu'en dis-tu Ezéchiel ? "

Son regard sadique montrait à quel point il était intéressé par cette homme, à quel point il avait aimé sa fiche. Il espérait juste que ce qu'il avait écrit n'était pas que du blabla dans le but de séduire le capitaine... De toute façon, si c'était le cas, ce sera vite repérable par la suite, et corrigible.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://karasu-crow.skyrock.com
Ezéchiel Akai
Bras droit des Gardiens
avatar

Nombre de messages : 99
Date d'inscription : 20/09/2008

MessageSujet: Re: Bureau des inscriptions pour les gardiens.   Jeu 25 Sep - 20:23

Durant un instant Ezy avait cru entendre un sifflement plutôt rythmé monter les marches. Un léger sourire était alors apparut sur son visage, mais le jeune homme ne s’en était pas plus préoccupé. Chacun avait une manie et celui du nouvel arrivant semblait être sifflé. La première chose que Yari avait remarquée, était que le jeune capitaine maniait aussi la lance. Bien que de forme différente la lance de Yari et du capitaine étaient faits de métal. Ce détail avait rapidement été mis dans un coin tandis qu’Ezéchiel saluait son nouveau capitaine de la tête, sans pour autant dire un mot.
Il était curieux de voir dans quel bois il avait été fait. Tate Mukuro était jeune, mais il avait réussi à ce percher au rang de capitaine des gardiens. Ce n’était pas quelque chose qui se gagnait comme ça, même si c’était par simple vote d’après ce qu’il avait entendu dire. Alors qu’il prenait le formulaire en parlant, Ezy ce contentait de le regarder calmement faire. Non sans avoir légèrement souri à la dernière phrase du capitaine.


*Les pauvres …*

Alors que Mukuro était occupé à lire la fiche, Ezéchiel laissait libre court à l’observation de Yari. Ce dernier portait un certain intérêt à ce jeune homme tout juste sorti de l’adolescence. D’après les quelques souvenirs qu’il possédait encore, personne n’était capitaine de quoi que ce soit à cet âge là. Mais sa curiosité était d’autant plus poussé que lui aussi se battait avec une lance fait de métal. Ezéchiel se doutait que son compagnon était en train d’évaluer cette personne pour juger de sa force. Cependant, observer quelqu’un qui était tout bêtement assis n’était pas suffisant bien qu’il existe certains signes qui n’étaient pas trompeur.
Le jeune homme savait se faire remarquer, ou tout du moins il avait une certaine prestance délicate. Mais l’évaluation des capacités du capitaine devait attendre, car Yari ne pouvait pas juger correctement et se faire une idée de cette personne.
Quant à Eszéchiel, il avait remarqué qu’un certain passage de sa fiche semblait plaire au capitaine. En regardant ses yeux il avait l’impression qu’il relisait la même chose plusieurs fois. Cependant, il n’en était pas très sûr, c’était difficile de voir les mouvements des yeux bien que leurs lueurs montraient un certain intérêt. Le sourire qu’il lui lançait alors, montrait bien que ce jeune homme avait apprécié quelque chose.
Mais sage, pour le moment, Ezéchiel se tenait droit devant le bureau du capitaine le temps qu’il finisse de lire et lui dise la suite des choses.

Alors qu’Ezy se demandait combien de temps il allait encore devoir attendre, le capitaine c’était soudainement levé pour se présenter à lui de manière … Officielle, avant de passer tout de suite au teste.
Le visage du nouveau gardien ne montrait aucune surprise, il s’était attendu à ce qu’il y ait un teste après ce questionnaire. Restait à savoir si c’était pour vérifier si certaine donnée de la feuille était exacte, ou si c’était pour évaluer de lui-même les capacités des nouveaux. Dans un cas comme dans l’autre le teste pourrait servir à faire les deux.


*Je me demande ce que ça va être …
*… Je vais peut-être te laisser seul.*

*Oh ?! Pourrais-je savoir pourquoi très chère ?
*Pour voir si tu t’es amélioré.*

*Ah … Ce n’était pas suffisant sur le continent ?*

Yari n’avait pas répondu à la question, de toute façon pour lui-même une heure à dormir pouvait parfois servir d’entrainement. Mais il n’avait pas encore pris la peine de le lui expliquer, c’était peut-être trop long à dire …
Quoi qu’il en soit Mukuro avait sorti une feuille pour pouvoir annoncer la couleur des choses.


"Hmm …"

Alors qu’Ezy faisait semblant de réfléchir, il s’était mis à se gratter la tête avec le bout en métal d’un des doigts de son arme qui faisait penser à une patte de félin. Bien entendu il était évident que le nouveau gardien avait déjà la réponse toute prête.

"C’est que je risque d’en faire, des jaloux."

Il avait parlé sur le ton de la plaisanterie, malgré ces paroles il se prenait pas déjà à rêver devenir le plus prestigieux de tous les gardiens en effectuant simplement ce teste. Non, il avait la tête bien accroché sur les épaules. Après son trait d’humour, que le capitaine n’avait peut-être pas goûté, Ezéchiel était soudain redevenu un peu plus sérieux. Bien qu’assez intéresser de voir et de savoir pourquoi il avait droit à un teste réel et non fictif comme certains gardiens qui étaient venus plus tôt.


"En quoi consistera ce teste particulier ?"

Un léger sourire au coin des lèvres montraient qu’il était intéressé par la proposition du capitaine. Il était là depuis un moment sans rien faire d’autre que de s’entraîner seul et il fallait avouer qu’il était tenté par un petit peu d’action. Mais il ne savait pas encore en quoi ça allait consister, il ne fallait pas vendre la peau de l’ours avant de l’avoir tué après tout.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tate Mukuro
Capitaine des Gardiens de l'Île/ Membre du Conseil
avatar

Masculin Nombre de messages : 291
Age : 28
En deux mots : Mot mot
Date d'inscription : 22/07/2008

MessageSujet: Re: Bureau des inscriptions pour les gardiens.   Mar 30 Sep - 21:53

Alors que Mukuro relisait rapidement d'une traite la fiche tout en écoutant les réponses du jeune homme, un sourire lui vint aux lèvres précédé un rire dissyllabique qu'il ne retenait assurément pas, comme tous les rires qu'il peut lâche à chaque fois que l'envie lui prend. L'humour du capitaine pouvait paraitre assez enfantin et facile mais cela ne l'empêchait bien sur pas de lâcher des remarques tordantes et beaucoup plus réfléchis si l'occasion lui venait. Après tout, Tate Mukuro a eut des cours de langues très développé et sa culture ne manque pas de ressource pour faire de l'humour qu'on peut dire "haut". Cependant, il aime les blagues faciles, l'humour qu'on qualifie de nul mais qui est souvent cause de fous rire qui peuvent duré toute une soirée... C'est un bon vivant, qui, malgré le fait d'avoir perdu en une journée toutes sa famille, ses raisons d'être et ses buts, peut maintenant rire et être heureux, maintenant qu'il sait que ses parents et son oncle peuvent être fier de lui, là où ils sont.

Mukuro, venant de finir de relire la fiche, posa la feuille sur un coin de la table et pris la mission. Il tendit la feuille à l'homme. Dans cette feuille se trouvait l'ordre de mission qui n'était, évidemment, pas une mission très difficile pour un gardien surentrainé mais qui pouvait se révélé fatal pour des novices. Mukuro le savait, c'est pour ça qu'il les suivra et interviendra sur leur demande.

" Toi et trois autres recrues ayant déjà fais leur preuve aller mener cette mission à bien. Ce sera ton teste, tu seras chargé de récupéré le caisson de matière première que l'un des nôtres devait amené. Il a été capturé lors de sa traversé. Il suffit de récupéré le caisson... Et si par hasards notre camarade est encore en vie, de le ramené. Il est partit de l'ile avant mon élection et devrait être revenu depuis deux jours. Nous savons que ce sont des bandits qui l'ont fait d'après le témoignage d'un anonyme. A vous quatre de trouver le lieu et la façon de procédé. Tu peux évidemment me demander conseil mais tu perdras des points. Enfin, n'oublie pas que si tu venais à être blessé, ou même si l'un de tes camarades étaient blessé, tu ne seras bien sur pas recalé pour ton passage, mais tu n'auras que très peu de chance de monter des échelons... sache que les plus bas échelons ne font que de simples missions de nettoyages des locaux... "

Après son long et, sans doute, ennuyeux discours, le capitaine tendit trois autres dossier contenant les informations des membres qui l'accompagneront. Ce sont trois gardiens peu talentueux mais qui possèdent tout trois des qualités qui leur sont propre. Ezy ne les connaissait surement pas, c'est pour cela que Mukuro préférait lui donné ces dossiers étant donné que eux se connaisse entre eux. Il pourra ensuite se présenter à eux mais après tout, ils ne sont pas noté dans cet examen et n'auront donc pas besoin de faire attention à ce que leur nouveau camarade ne soit pas blessé...

" La mission commence demain matin. Des questions? Je vous attendrais devant une embarcation car, évidemment, cela se passera sur le continent... Des bandits n'auraient jamais pu venir sur l'ile... j'espère. Tu as la carte du trajet de l'homme sur la fiche de la mission, à toi de trouver le meilleur emplacement potentiel pour une planque. A demain. "

Mukuro lui fit un léger sourire avant de se placer face au mur de verre derrière lui et d'observer le paysage de l'île qui s'offrait à lui.

[HJ: Tit post, désolé, en ce moment ça va fort niveau RP... ^^']
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://karasu-crow.skyrock.com
Ezéchiel Akai
Bras droit des Gardiens
avatar

Nombre de messages : 99
Date d'inscription : 20/09/2008

MessageSujet: Re: Bureau des inscriptions pour les gardiens.   Mer 1 Oct - 21:16

[Mdr, y a des jours avec et des jours sans ^ ^]

Le capitaine n’avait pas tardé pour lui donner le document contenant tous les renseignements nécessaires dont il avait besoin. Cependant, Ezy ne l’avait pas encore ouvert, de toute façon il aurait bien le temps de le faire une fois sortie du bureau. En tout cas le long discours de Mukuro lui donnait aussi tous les renseignements dont il avait besoin. 3 nouvelles recrus dont il ignorait tout pour le moment et une mission qui ne semblait pas vraiment compliqué à première vu. En règle générale les brigands n’étaient pas trop difficiles à mater, mais il ne devait pas non plus crier victoire trop vite, puisqu’il y avait encore trop de facteurs inconnus. L’un de ces facteurs inconnus allait vite être réglé puisqu’il comptait aller rencontrer directement les trois autres personnes assigné à cette mission.
Cela voulait dire aussi que le capitaine allait les suivre et surveiller leur évolution, ou plutôt surveillait comment Ezy allait réagir et ce comportement au cours du déroulement de mission.

*C’est un bon teste …*

Oui, Yari n’avait pas tort. Dans ce genre de mission il y avait beaucoup de choses qui pouvaient arriver, elle pouvait se retrouver plus ardue que prévu par exemple. Mais il y a aussi la possibilité que la mission soit tellement facile que Mukuro n’aura rien à se mettre sous la dent pour pouvoir l’évaluer. Bas, de toute façon il verra bien le moment venu. Plutôt que de penser à ce qui va arrivé le lendemain il faudrait d’abord penser à ce qu’il fallait faire tout de suite pour préparer.


"Je n’ai aucune question capitaine."

Il avait pris les dossiers concernant les recrues qui allaient l’accompagner. Dire qu’Ezéchiel n’aimait pas trop tout ce qui était paperasse … Là il était servi, encore heureux que ce soit juste de la lecture. En tout cas l’entretien était clos, le nouveau gardien n’avait pas besoin de rester plus longtemps dans le bureau.

"Si vous le permettez …"

Même si le capitaine lui tournait le dos, Ezy avait salué de la tête avant de tourner les talons. Au final il ne savait pas vraiment comment Mukuro voulait que ces subalternes le traitre, donc à défaut de savoir il faisait comme s’il était encore à Ozette. Mais alors qu’il n’avait pas encore quitté la pièce il était déjà en train de lister tout ce qu’il avait à faire, comme par exemple aller récupérer son armure chez le forgeron tout en lisant les documents en marchant …

*Entre une lance et un balai, c’est le balai qui est plus facile à manier, non ?
*… Je sais ne pas, tu n’auras qu’à me le dire.*

*Hey, c’est toi qui manie la lance, pas moi.*

Il était maintenant sorti du bureau en ouvrant et en fermant la porte sans même sentir la résistance que cette dernière offrait normalement.

[Voilà, maintenant je vais m’éclater à préparer son teste ^ ^]

[Edit de Mukuro: Pour les gardiens suivant, vous pouvez entrer quand Ezy sort ou sinon vous faites comme vous voulez, je m'adapterais dans tous les cas ^^]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Valmis Veneanàr
Gardien de l'île
avatar

Masculin Nombre de messages : 5
Age : 27
En deux mots : La jeunesse veut l'espace ; la vieillesse, le temps.
Date d'inscription : 29/10/2008

MessageSujet: Re: Bureau des inscriptions pour les gardiens.   Mar 27 Jan - 21:35

Valmis arriva accompagné de Blue, au pied de la tour de verre alors que le crépuscule arrivait. On lui avait indiqué le chemin à son arrivée. C'était un endroit où toute personne maîtrisant une arme pouvait avoir un travail, et participer à la défense de l'île, lui avait-on dit. Il ausculta la tour, à travers sa forme, comment était l'architecture... raffinée... mais également très haute.

* On m'avait également parlé d'une épreuve, et je suppose que le capitaine se situe au sommet de la tour... Peut être que l'épreuve commence dès maintenant... Devoir monter toutes ces marches, quel calvaire pour un vieillard comme moi. Qu'est-ce que je raconte, je ne suis pas vieux ! Ce n'est qu'une impression !
...
Allez, j'y vais ! *

" Attends moi ici Blue, je reviens. "

Raccrochant Calmacil, son épée, à sa ceinture, Valmis rentra d'un pas sûr dans la tour puis commença à grimper les marches. Par amusement, il les compta, histoire de l'occuper durant cette pénible montée. Il se demandait surtout si le capitaine des gardiens prenait la peine de monter et de descendre ces marches de cette tour interminable plusieurs fois par jour, ou bien, seulement une fois, ou encore, s'il y dormait. Au bout d'un moment, Valmis siffla un petit air que sa sœur lui apprit par le passé, puis imagina quel serait l'hymne des gardiens de l'île... sans succès.

Quelques temps plus tard, Valmis se retrouva devant une porte massive. Il ne savait combien de temps il avait mis pour monter les marches de cette tour, mais il était content, content d'avoir réussi ce premier test qu'il s'était imposé à lui-même, surtout que le ciel commençait à être noir.
Cette porte, le dernier obstacle entre le capitaine qu'il devrait affronter, ou plutôt, entre son ancienne et sa nouvelle vie. Il hésita un moment, puis l'ouvrit. Il tira sur la poignée pour l'ouvrir, en vain... il fallait la pousser.


* Peut être ai-je l'air vieux, mais je reste aussi maladroit qu'un bleu *

Il se ressaisit puis l'ouvrir, d'une main sûre mais cette fois en poussant la massive porte. Il entra. La première chose qu'il vit était le siège du capitaine, tourné vers la fenêtre, caché. Valmis sentit une présence sur ce siège. Il s'agissait sans doute du capitaine. Certes son œil avait sentit une présence, mais il ne pouvait malgré tout confirmer l'identité de cette personne.

" Bonsoir. "

Il ne s'attendait pas à une réponse, ou du moins, pas tout de suite. Il regarda autour de lui, et distingua sur une petite table à gauche de la pièce, un petit tas de feuilles. Il s'approcha et lu la première ligne : "Fiche d'inscription, servez vous." Il pris donc un formulaire et commença à le remplir avec soin ; il fallait qu'il donne une bonne image de lui, d'autant plus que son apparence n'allait pas aider.

Citation :
Nom :
Veneanàr
Prénom :
Valmis
Âge :
65 ans, pour 25 vécues.

Armes fétiches et brève façon de les utiliser :
2 catégories d'épées : Une épées bâtardes, Calmacil, ainsi qu'une zhanmadao, forgée par moi-même.
L'utilisation que j'en fais dépend en grande partie de mon adversaire, mais, pour faire bref, j'emploie la zhanmadao en combat de mêlée, pour atteindre mes ennemis avant que je ne sois à leur portée. Avec Calmacil, c'est un style de combat plus rapproché, souvent utilisée lors d'un combat en groupe, ou bien lors d'un duel, ou encore pour faire preuve de force brute.

Pouvoirs et brève explication sur la façon de les utiliser :
Ma boucle d'oreille. Elle me permet de développer mon instinct et de mieux sentir ou localiser les choses, vivantes ou non. Il s'utilise inconsciemment, mais à faible niveau. Plus je pousse le pouvoir, plus je peux sentir et localiser les choses sans pour autant qu'elles soient dans mon champ de vision, en contre partie d'une baisse de portée. Effet secondaire irréversible : mon œil gauche est devenu blanc.

Bref résumé de votre histoire personnel avant d'arriver ici :
Adopté dans une famille de mercenaire reconnue sur le continent, j'ai grandit au milieu des armes. Après le décès de mes parents lorsque j'avais 18 ans, je repris les affaires de la famille avec ma sœur, qui fut tuée au combat. Pour expliquer mon apparence de vieille homme, malgré mon âge, disons juste qu'après avoir fait un compromis avec un mage, il m'a donné une force surhumaine temporaire afin que je puisse me venger, en échange de la moitié de ma vie. Suite a ces évènements, je suis venu sur l'île, plus précisément dans votre bureau.

Comment doit-on penser pour protéger une personne ?
Pour penser protéger une personne, il faut qu'un pacte de confiance se mette en place entre le gardien et la personne à protéger. Si la confiance entre les deux individus ne se fait, ils se mettrons mutuellement en danger. Il faut par ailleurs respecter plusieurs règles, notamment deux que j'énonce ici même, enseignées par mon père : Il ne faut en aucun cas laisser l'ennemi blesser son protégé. Cependant, il ne faut pas faire de folie, en se sacrifiant pour rien. Un juste milieu doit donc se mettre en place. Le tout mêlé au bon état d'esprit, la protection peut alors se faire. Mais il s'agit là de théories.

Enfin, quel est votre vision du rôle d'un gardien ?
Le gardien est une personne qui défend, qui protège. Il doit non seulement protéger les individus, mais également garder les traditions, les mœurs. Par gardien, on peut aussi parler de l'agent de police, chargé de surveiller l'intérieur de l'île et non uniquement l'extérieur. Ainsi seulement, l'île, ou toute autre société ayant des gardiens, pourra indéfiniment subsister.

Une fois la fiche remplie, Valmis pris la chaise du petit bureau, la tourna en direction du bureau du capitaine, se demandant toujours s'il était là ou non. Il ne savait si c'était un humain, si c'était quelqu'un de cruel ou de sympathique. Valmis hésitait à utiliser son pouvoir afin de savoir une fois pour toute qui était là. Après une rapide réflexion, il jugea qu'il serait impoli de l'utiliser et qu'il ferait mieux de faire preuve de patience. Il observa du coin de l'oeil sa fiche, laissée au milieu du bureau, la plume posée de telle manière à cacher son âge. Il tata machinalement la poignée de Calmacil, tout en se demandant si Blue allait bien ou non. Il garda sa position et attendit calmement que le capitaine ne revienne, ou se retourne.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tate Mukuro
Capitaine des Gardiens de l'Île/ Membre du Conseil
avatar

Masculin Nombre de messages : 291
Age : 28
En deux mots : Mot mot
Date d'inscription : 22/07/2008

MessageSujet: Re: Bureau des inscriptions pour les gardiens.   Mer 28 Jan - 2:50

Une journée calme, une journée où le capitaine ne pouvait rien faire. Il voulait ranger le débarras où était entreposé le stock massif d'armes des gardiens... déjà fais par ses soins. Il voulait trier les archives... ahah... déjà fais... Il voulait torturer les prisonniers, malheureusement, il n'y en a plus. Que faire?...
Assis sur son siège, le capitaine était face à sa la fenêtre de verre, celle qui partait du plafond et allait jusqu'au sol. On voyait quasiment toute l'ile de cette vue, et surtout, on pouvait voir le soleil de se coucher. Il commençait d'ailleurs à disparaitre dans l'horizon, cela attira le regard du capitaine qui termina par s'endormir sur son siège, par ennuie. Un bruit de chaise réveilla le jeune homme qui se frotta les yeux, son œil unique et l'autre étant caché par le bandeau qui tomba en passant sous le bureau. Le capitaine soupira puis ferma son œil le temps d'accueillir la personne qui faisait acte de présence derrière lui. Celle-ci semblait assez poli pour ne pas avoir lever la voix et attirer l'attention de la personne, même plus que ça, il ne faisait rien pour accélérer les choses. Mukuro fit tout de même tourner son siège pour se mettre face à lui. Un homme dont l'âge l'étonna. Un gardien? ça? Pourquoi pas, les anciens sont toujours très expérimenté, et souvent assez fort... Comme lui a souvent montré son oncle malheureusement... Il observa l'homme et lui adresse un signe de tête accompagné d'un léger "bonsoir" trop officiel pour être prit à cœur. Il prit ensuite la fiche de l'homme et buta sur le nom, Veneanàr... Valmis... Le capitaine fit un léger sourire amusé, avant de lever son regard unique vers l'homme, remarquant en passant qu'il avait un œil blanc... décidément, il ne devait pas être qualifié pour faire partit du groupe des premières lignes. Il fera surement partit des têtes pensantes, des stratégies et pourquoi pas de ceux qui forment les recrues.


" Tate Mukuro, enchanté. "

Il replongea ensuite son attention dans la fiche de l'homme âgé... ou pas? Mukuro dût relire plusieurs fois la phrase pour la comprendre. 65ans pour 25 vécues? Un être dans un corps ne lui appartenant pas? C'est une question qu'il posera par la suite. Il continua la lecture de la fiche. Deux armes qu'il n'avait pas eut l'occasion de manipuler souvent, il avait fabriqué l'une d'elle apparemment, c'est une bonne chose, le meilleur maitre d'une arme n'est autre que son forgeron. Son oncle lui avait montré ça. Le pouvoir de l'homme l'amusa légèrement, ils étaient proche, mine de rien. Un œil maudit, bien que celui de Mukuro soit plus choquant, et une façon de voir les attaques venir. Amusant, Mukuro laissa un autre sourire amusé apparaitre à ses lèvres avant de reprendre un air sérieux pour la suite. Le résumé de la vie de l'homme lui expliqua le floue lié à son âge, d'ailleurs un léger geste d'approbation montra que Mukuro avait bien comprit la situation. Il lisait ensuite les deux derniers points avec grand intérêt, la façon passé du faux vieillard correspondait beaucoup à l'idée de Mukuro se faisait sur le fait de protéger. Ils serraient surement capable de s'entendre ces deux là. Au moins en ce qui concerne la protection des personnes. Il posa ensuite la fiche sur la table, face à lui au cas où besoin de se rafraichir la mémoire si besoin. Il fixa ensuite l'oeil de l'homme et fit un léger sourire.

" J'ai moi même un œil différent, il me permettrait apparemment de voir dans l'avenir... Cependant gardez le pour vous s'il vous plait... d'ailleurs, puis-je vous tutoyez? Même si votre apparence physique m'incite à vous vouvoyer. "

Il marmonna un léger rire. Pendant qu'il parlait de son œil, il avait ouvert celui-ci, dévoilant de cette façon cet œil maudit remplit de rouge, avec une pupille noir dessinant un kanji, celui de l'enfer. Il ferma ensuite son œil et s'excusa pour disparaitre derrière son bureau pendant quelques secondes, le temps de récupérer son bandeau de le remettre. Un simple bandeau peu décoratif. Il devrait peut être penser à son faire faire un par un tailleur de l'ile... Après tout le capitaine veut plaire... Surtout à certaines personnes... Mais passons.
Par la suite, il parlera en tutoyant si l'homme lui avait répondu positivement, sinon, ses paroles seront à la deuxième personne du pluriel.
[HJ: J'écris à la deuxième, mais si par hasards ton perso est du genre à pas kiffer ça, tu fais comme si il te vouvoyais en gros ^^']

" Tu as une façon de penser qui me plait. Même si je ne suis pas pour la vengeance, le fait est que tu pense qu'il faut être capable de se protéger soit même autant que de protéger quelqu'un. Je pense que de toute façon, si l'on peur, on ne pourra plus protéger la personne et elle sera en danger. Il faut son survivre, c'est presque prioritaire. Passons. Ton pouvoir est intéressant... Ton âge et ta situation est étrange mais cela ne me gênera pas plus que ça si tu es capable de te battre. Après tout, je ne veux pas faire de discrimination. Même les enfants peuvent se rendre utile, alors pourquoi pas les vieillards? "

Il lâcha un léger rire montrant qu'il ne faisait que le taquiner. Il rangea ensuite la feuille dans son bureau, classée rapidement dans le tas. Il s'approcha ensuite de la porte et l'ouvrit sans aucuns efforts tout en se tournant vers l'homme.

" Tu vas passer un test, les salles de testes se trouvent plus bas, excuse moi de te faire redescendre après être monté mais je n'ai pas le choix, ils n'ont pas voulu que j'agrandisse cette étage. "

Il marmonna un autre rire avant de commencer à réfléchir au test.

" Je ne te dis pas encore de quoi il s'agit comme test, chaque gardien a le droit à un test différent en fonction de sa fiche. Je vais surement te faire combattre... C'est ce qui m'intrigue le plus, ta capacité à combattre... On verra bien. Attend moi dans la deuxième salles à droites en face des escaliers. "

Il sortit ensuite de la salle, laissant d'abord le vieillard sortir en lui tenant la porte, non pas par pitié mais simplement par politesse, avant de se rendre là où il le faut pour préparer les matériaux nécessaires pour le test.

[HJ: Voilà, c'est peut être pas d'aussi bonne qualité que le tiens, mais j'ai vraiment l'impression de régresser... ^^']
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://karasu-crow.skyrock.com
Valmis Veneanàr
Gardien de l'île
avatar

Masculin Nombre de messages : 5
Age : 27
En deux mots : La jeunesse veut l'espace ; la vieillesse, le temps.
Date d'inscription : 29/10/2008

MessageSujet: Re: Bureau des inscriptions pour les gardiens.   Mer 28 Jan - 3:44

Suite à l'invitation de Mukuro, Valmis se leva doucement, comme s'il voulait abuser de son apparence. Il redressa Calmacil instinctivement, signe qu'il baissait sa garde face à l'impressionnant capitaine. Impressionnant en effet, car il ne s'attendait pas à trouver un homme ayant une certaine joie de vivre, empli de rires et de sourires qui semblent sincères. La droiture de Mukuro, sa manière de se déplacer, d'un pas fluide et silencieux, sa force... "Presque comme un elfe" pensa Valmis, cependant, l'aura qu'il dégage reste celle d'un humain..." Il en était persuadé. Après être resté sur place durant quelques secondes après que Mukuro ait ouvert la porte, il se décida à répondre à sa question.

" Vous pouvez bien évidemment le droit de me tutoyer voyons, et vous en avez le droit, mais dans ces cas là, je v..." Il marqua un arrêt, le temps de se rectifier " Je te tutoie également, pour éviter de nous mettre mal à l'aise mutuellement. Qu'en dis-tu ? "

Il fit un pas en avant, puis s'arrêta à nouveau avant de rajouter,

" A propos de votre œil et de son pouvoir, tu ne sembles pas sûr de ce qu'il t'apporte. A ta demande, j'en garderai le secret, mais je te demanderai également de garder le secret quand à mon âge et mon histoire, je n'aime guère la raconter et, je commence à apprécier le fait d'être un vieil homme... Cela apporte une nouvelle vision du monde, où l'on profite de chaque instant... "

Valmis sourit à son tour, puis reprit sa marche d'un pas soutenu, sortant sa pipe de sa poche, et, tout en la mettant dans la bouche, l'alluma.
Une fois dans l'escalier, il regarda en l'air tout en marchant, pensant à ce qu'il avait déjà entendu auparavant dans une taverne. * Mukuro... Mukuro, ce nom me dit quelque chose, mais je ne sais plus quoi... En tout cas, je sens qu'on va bien s'entendre... On se ressemble dans un certain sens. Peut être nous sommes nous déjà croisé par le passé... Ça reste toutefois assez improbable. *

Alors qu'il descendit Valmis se rendit compte qu'il venait de faire un long et ennuyeux discours... Il se comportait effectivement de plus en plus comme un vieillard, mais, savait qu'il n'avait perdu aucune maîtrise de son épée, si bien qu'il ne redoutait pas l'épreuve de Mukuro... Il avait tellement subit auprès de son maître, qu'il se sentait prêt à tout endurer pour pouvoir aider de son mieux. Il était venu sur cette île, car il y trouvera l'Espoir, comme le mage le lui avait dit. Cet espoir, il pense que Mukuro pourrait le lui donner... lui donner une famille à protéger, la famille étant l'île entière.
Valmis pensait à toute vitesse, notamment sur un propos de Mukuro : il n'était pas pour la vengeance... Pourtant, malgré tout, le vieil homme estimait que cette vengeance devait avoir lieu, pour laver l'honneur de sa famille qui l'a recueilli et élevé, entraîné au combat, sans quoi il n'aurait pu être en face de Mukuro ce jour.

Il se décida et ajouta tout en continuant de descendre les escaliers.


" Quel est le plus important pour toi ? L'honneur, ou la survie ? Pour moi, il s'agit de l'honneur, et je mets en jeu ce dernier à chaque fois que j'utilise une de mes lames, même si par moment, la fuite fait fi à l'honneur... Je n'aime pas la vengeance également, mais, je devais le faire... pour elle... Qu'en est-il de toi, si ce n'est indiscret ? "

Valmis s'arrêta inconsciemment devant la porte indiquée par Mukuro, comme s'il connaissait déjà les lieux. Il avait, lors de sa monté, analysé chaque recoin de l'escalier, retenu ce qu'il pouvait voir à travers chaque fenêtre, quels étaient les possibilités de combat dans cet endroit restreint. Peut être était-il plus un tacticien qu'un combattant à première vue... tout dépendrait de Mukuro et de son test. Il fit un demi-tour sur place et attendit que le capitaine n'arrive, debout, tout en se tenant droit, la pipe dans sa bouche, lâchant une bouffée de fumée de temps à autre. Il tata une dernière fois le pommeau de son épée, ainsi que sa boucle d'oreille ; il était fin prêt à l'épreuve que ce dernier lui avait préparé.

[HJ: tu plaisantes ? C'est génial ce que tu écris ^^' Moi et mon style exécrable ne faisons pas le poids... Wink]

[Edit de Mukuro: Bon bah la suite dans la salle d'entrainement ^^. Pour les prochains gardiens, postez à la suite, comme les autres, si vous voulez que je sois là pendant que vous écrivez, ou que j'arrive après, hésitez pas. Vous pouvez aussi poser la fiche et partir. Pis si vous vous en fichez, laissez moi le choix ^^]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eysiana Desteria
Gardienne de l'Île
avatar

Féminin Nombre de messages : 15
Age : 25
En deux mots : "Telle une poignée de dès que l'on n'a pas encore jetée, l'Avenir se trouve plus que jamais à la merci de tous les Hasards possibles..."

Date d'inscription : 22/07/2009

MessageSujet: Re: Bureau des inscriptions pour les gardiens.   Jeu 30 Juil - 21:34

Dès son arrivée sur l’Île, le souci prioritaire d’Eysïana était sans nul doute de se renseigner auprès d’un gardien de l’île pour se faire recruter.
Après une minutieuse recherche, elle avait appris qu’il lui fallait se rendre dans la Tour de Verre. Plus précisément à l’aile Est du Pavillon de Verre.

Après avoir longé maintes ruelles, la jeune femme tomba enfin devant ce qu’on appelait aussi le Pavillon de Verre. Elle leva les yeux pour voir jusqu’à où se dresser cet imposant pavillon mais son regard se perdit dans des milliers de petites lumières blanches qui brouillaient son champ de vision. C’était tellement haut qu’elle en avait été aveuglée par la lumière du Soleil.
Eys’ baissa alors la tête, ferma les yeux un court instant pour que, quand elle les ouvre à nouveau, sa vision soit normale.

*C’est un pavillon ct’engin ? On doit pas avoir la même conception du mot « petit » ici…*

Eysïana reprit sa marche pour s’arrêter devant l’aile Est du « Pavillon ». Elle y croisa un garde qui lui sourit par courtoisie et lui confirma qu’elle se trouvait bien au bon endroit.


« Oui c’est bien ici qu’on se fait recruter mademoiselle. Aurons-nous la chance de vous compter parmi nous bientôt ?

- Je n’emploierai pas le mot « chance » à votre place, ça n’est pas très approprié…»


Elle lui fit signe de la tête pour le remercier et entra dans la tour de verre. Elle s’adossa au mur froid. Il faisait bon ici, comparait à la canicule de dehors. Il n’y avait pas grand-chose à part un escalier qui montait jusqu’au bureau d’inscription des gardiens.
Eysïana rabattu la capuche de sa cape sur ses épaules, caressa la poignée tiède de Clairion et respira un bon coup. Elle grimpa deux à deux les marches pour arriver face à la porte du bureau.
La jeune femme posa une main sûre sur la poignée de la porte et poussa, mais à sa plus grande surprise, la porte ne s’ouvrit pas... Etait-ce parce que la porte était massive, donc lourde ? Ou plutôt parce qu’elle était fermée ?

*Trop de questions… Je vais pas me prendre la tête…*

Avec détermination elle retenta à nouveau sa chance et y mit un peu de bonne volonté et de force et la porte céda avant de grincer doucement.
Eysïana la poussa et cette dernière s’ouvrit sur une pièce où trônaient en son centre un bureau et un siège pivotant. La nouvelle chercha des yeux la présence de quelqu’un, mais il ne semblait y avoir personne. Tant pis, si dit-elle. Elle avança doucement vers le bureau et y vit une pile de feuilles d’inscription sur la gauche du bureau.


« Bien apparemment, je dois remplir ceci, dit-elle en prenant la première feuille de la pile et la parcourant rapidement des yeux.Une plume peut-être ? »

Un sourire se dessina sur ses lèvres quand elle vit une plume et un encrier posés non loin des fiches d’inscription. Elle s’assit sur une petite chaise et commença à remplir le bout de papier.


Citation :
Nom : Desterïa
Prénom : Eysïana
Âge : Dix-neuf ans
Armes fétiches et brève façon de les utiliser:
Une épée et une dague
★ L’épée est mon arme de prédilection et je m’en sers pour les combats rapprochés ou en mêlés pour chercher des ouvertures chez l’adversaire et ainsi le rendre hors d’état de nuire. Clairion étant une épée particulièrement légère me permet ainsi différents types d’offensives, variant selon les adversaires. En général, je suis plus axée sur mon agilité et les faiblesses de l’ennemi, plutôt que me fier à ma force…
★ La dague ne m’est utile que très rarement. Je m’en sers pour les attaques à distance (du genre lancé de couteau …) ou pour duper l’ennemi en lui faisant croire que je suis désarmée, sans ressource, etc…

Pouvoirs et brève explication sur la façon de les utiliser :
★ Lumière divine : Matérialisation d’un bouclier lumineux pour protéger les alliés ou moi-même. Sa taille varie en fonction du nombre de personnes à protéger et peut être utilisé à distance. Il est aussi d’intensité croissante ou décroissante permettant d’aveugler l’ennemi présent.
★ Vol : Utilisé aussi bien pour les offensives que pour de multiples raisons.


Bref résumé de votre histoire personnelle avant d'arriver ici :
Née dans un village nommé Lucis-Cella et j’y ai vécu six ans et demi. C'est-à-dire, jusqu’à l’assassinat de mes parents. N’ayant pas de famille, j’errai de longues années avant qu’un homme du nom de Peridin ne m’accueille. Il me servit de maître et m’apprit tout ce que je sais à présent : utilisation de mes pouvoirs, lectures, culture, art du combat…
J’ai pris il y a deux mois la direction d’Ynis Witrin pour des raisons personnelles.

Comment doit-on penser pour protéger une personne ?
Le « moi » n’est-il qu’une illusion dans ce cas là ? Non.
Quand on doit protéger une personne on ne doit se concentrer que sur celle-ci. Qu’importe les blessures, notre but est qu’aucun mal ne lui soit fait. Nous devons minimiser les risques qui sont susceptibles de survenir entre l’être à protégé, le danger, et nous-même. Cependant, à trop s’exposer pour la protection de l’individu, nous devenons vite vulnérables et sommes souvent en danger. Si nous mourrons, qui se chargera de la protection de cette personne ? Nous devons donc agir en conséquence et non pas seulement protéger l’individu en question, mais nous aussi, également. Les blessures sont tolérées, mais la mort, elle, ne l'est pas.
A noter que pour pouvoir protéger de manière utile, il faut qu’un climat de confiance s’instaure entre le protecteur et le protéger.

Enfin, quelle est votre vision du rôle d'un gardien ?
Le gardien est avant tout quelqu’un qui protège. Individus, terres, il est le protecteur de tout ce qui touche à l’Île et à son bien être… Il veille à ce que justice soit faite de façon égalitaire et bénéfique. Le gardien et le défenseur de l’Île.

Une fois que la fiche fut remplie, elle la relu rapidement et la déposa, avec la plume, sur le bureau, en face du fauteuil de façon à ce que le capitaine puisse lire.
Elle rangea la chaise et se leva pour se diriger vers la sortie avant de s’arrêter.

*Dois-je attendre le retour du capitaine ?*

Elle pivota vers le bureau et alla se placer devant la baie vitrée, contemplant la vue qui lui était donnée à voir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tate Mukuro
Capitaine des Gardiens de l'Île/ Membre du Conseil
avatar

Masculin Nombre de messages : 291
Age : 28
En deux mots : Mot mot
Date d'inscription : 22/07/2008

MessageSujet: Re: Bureau des inscriptions pour les gardiens.   Ven 31 Juil - 1:32

Quelques bruits de pas, léger mais rapide, rythmé sans imperfection. Le capitaine entendait des pas dans les couloirs, une personne passa devant la porte de la remise où il rangeait les archives des gardiens. Il aimait que tout soit ordonné, présentable, classe et assuré, en un mot, parfait. Il se dépêcha de finir, le bruit des pas étaient peut être ceux d'une nouvelle recrue, ou de sa dulcinée rejoignant enfin sa chambre. Quoi que, sa présence est moins facile à sentir, les pas étaient toujours silencieux avec cette demoiselle, du moins pour le moment. Surement pour se faire faire discrète. Mukuro termina de ranger le dernier dossier et se dépoussiéra, il était censé passer un coup de balais et de plumeau, mais ce sera pour plus tard. Quelques minutes plus tard, le capitaine venait de monter les escaliers, bizarrement sans son air sifflé habituel. Il faut dire que le capitaine commence à changer, son esprit souvent vide ou occupé de penser plus ou moins inutile n'était plus que des réflexions sur sa lui même. Mais passons. La porte venait d'être ouverte, le premier test avait été passé, cela amusa le capitaine qui se laissa prendre un sourire. Il poussa la porte d'une main, sans difficulté apparente. Il faut dire que le capitaine s'entraine beaucoup en ce moment et qu'il est déjà possesseur d'une force herculéenne malgré sa musculature qui n'a absolument rien à voir avec celle de certains guerriers grec. Il entra dans son bureau, remarque directement une fiche posé sur son bureau mais son regard fut rapidement attiré vers la fenêtre. La personne qui venait de monter les escaliers étaient encore là, normal, il l'aurait vu redescendre sinon.

" Excuse moi... Bonjour, je suis le capitaine Tate Mukuro, je pense que vous êtes là pour rejoindre les gardiens? Étant donné que je ne vous ai jamais vu ici... Je lis votre fiche et on en discute tout de suite après d'accord ? "

D'un sourire charmeur digne de son rang, un sourire commercial et radieux, il se rendit à son bureau et se plaça sur son siège, faisant signe que la demoiselle pouvait s'assoir sur le siège de devant si elle y tenait. Il commença donc ensuite la rédaction de la fiche après l'avoir pris de ses deux mains. Desterïa Eysïana, 19 ans. Prénom qui lui rappellera vaguement celui de son bras droit, à cause du surnom dont il pensa automatiquement lui donner. Eysi, Ezy, c'était assez similaire... peut être devra-t-il trouver autre chose, ou l'appeler tout simplement par son nom... Mais ça serait contre sa façon de faire... cette façon qui le rend si proche de ses gardes, ses compagnons. Son âge montre qu'elle a encore la fraicheur de la jeunesse mais peut être pas l'expérience de l'âge avancé. Ensuite... Les armes et les pouvoirs... Une épée, une dague, basique, et elle semble être capable de s'adapter aux situations, signe qu'elle aurait déjà eut l'occasion de tester ses compétences. Bon point. Le pouvoir de la demoiselle fit sortir le capitaine de son ton neutre pour un ton souriant et amusé. La demoiselle avait un pouvoir qui, si il pouvait se permettre de penser cela, était parfait pour être gardien. En plus, le capitaine est un membre du clan Tate, du moins, il l'était, le clan Bouclier, donc en quelque sorte, il se sent flatter de pouvoir recruter une demoiselle capable de créer des boucliers de lumières. Enfin, le dernier pouvoir le fit retourner dans son cotés sérieux. Elle pouvait voler. Il ne se fit pas prier pour lui poser une question lié à ce pouvoir.

" Tu as des ailes pour voler? Ou c'est de la lévitation? Tu fais comment? "

Il continua après la réponse de la demoiselle, le résumé de l'histoire de la demoiselle le fit légèrement grimacer, l'envie de lui dire qu'il était désolé était bien présente, mais à y réfléchir, ça lui ferait peut être ressasser ses souvenirs. Enfin bon. La fin par contre fit retourner rapidement le capitaine dans une neutralité, voir, une certaine expression de désaccord. Des raisons personnelles.

" Ces raisons personnelles... Est-ce que je pourrais les connaitre dans le futur? Je ne t'y oblige pas, j'accorde juste plus facilement ma confiance à quelqu'un dont je n'ai aucune impression qu'il me cache quelque chose. "

Il marmonna un léger rire avant de reprendre la lecture, montrant qu'il n'était pas quelqu'un de sévère, juste qu'il aimait vraiment être proche de ses compagnons, être amis avec eux tous, être leur capitaine, être le capitaine parfait. La pensé et le rôle du gardien plu beaucoup capitaine qui le montra d'un sourire, la demoiselle pensait pareil que Mukuro, même si pour lui, il ne faut pas être blessé non plus pour protéger. D'ailleurs il ne pourra pas s'empêcher de lui dire.

" Je pense que si tu es blesser pendant que tu protéger une personne d'une attaque, si cette blessure peu t'handicaper, cela est nocif pour la protection. Il ne faut pas que tu sois blessé, cela doit être en dernier recours, uniquement si tu n'as pas le choix. La mort, elle, n'est même pas envisageable. Enfin bref, je dois t'avouer que j'aime la façon dont tu vois les choses, j'espère que tu as déjà adopté cette façon de penser. Enfin passons. Je peux d'or et déjà te déclarer membre des gardiens, si tu n'as toujours pas changé d'avis en me voyant. "

Un autre de ses rires marmonner avant de poursuivre sur le test qu'elle devra passer.

" Ton test se passera dans une des salles prévu à cette effet, tu peux soit y aller maintenant, soit m'accompagner dans la remise, comme ça on fera la route ensemble. J'irais y chercher le matériel nécessaire à l'évaluation de tes compétences. Ah oui, si tu le souhaite, je peux t'évaluer plus tard... Cependant c'est un passage que j'aimerais que tu fasse, j'aime tester les nouveaux... "

Son sourire passa à quelques choses de plus effrayant, plus... sadique... Suivit ensuite d'un rire proche du machiavélique. Voilà ce à quoi ressemblait le capitaine des gardiens, Tate Mukuro.

[HJ: Tu peux répondre à la suite, ou répondre directement dans la salle en créant un topic là bas ^^]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://karasu-crow.skyrock.com
Eysiana Desteria
Gardienne de l'Île
avatar

Féminin Nombre de messages : 15
Age : 25
En deux mots : "Telle une poignée de dès que l'on n'a pas encore jetée, l'Avenir se trouve plus que jamais à la merci de tous les Hasards possibles..."

Date d'inscription : 22/07/2009

MessageSujet: Re: Bureau des inscriptions pour les gardiens.   Ven 31 Juil - 11:52

Eysïana ne put s’empêcher de sourire quand le capitaine lui déclara qu’elle avait rejoint l’Ordre des Gardiens.

*Ce n’était pas si sorcier que ça… Enfin le plus dur reste à venir je suppose…*

Elle remercia Mukuro mais quand elle l’entendit parler de test, elle tressaillit. Oui il y avait bien quelque chose d’autre à faire, une seconde épreuve à passer qui lui permettrait de montrer ses compétences autrement que sur un bout de papier…

*Bien bien, on dirait que ça va se corser un peu… Je me demande à quoi je vais avoir le droit. Mais je n’ai pas le droit à l’erreur.*

Le rire du capitaine ne présageait rien de bon. Eysïana se permit même un moment d’égarement en remettant en cause la santé mentale du capitaine.


« Un test dites-vous ? En quoi consistera-t-il ? Oh, et ne vous inquiétez pas je suis totalement disponible... maintenant. »

Soudain elle se rappela de la question que lui avait posé le capitaine. : « Ces raisons personnelles... Est-ce que je pourrais les connaitre dans le futur? »

« J’avoue ne pas avoir été maligne de marquer ça, à vrai dire je ne pensais pas que ce serait utile de développer…Mais en y pensant bien, on peut prendre ça dans le sens contraire de la chose. Je ne suis pas sur l’Île pour des raisons mauvaises, rassurez-vous. »

Elle s’interrompit et affronta le regard du jeune homme qui se tenait en face de lui. Sa gaîté avait disparu pour être remplacé par un sentiment de mélancolie profonde. Une page d’un roman clos, une page qu’elle avait tourné depuis longtemps mais qui était indiscutablement la plus importante : elle justifiait tout de sa présence ici, sur l’Île… De vieilles paroles prononcées de la bouche d’un être cher rendant l’âme… Des paroles pourtant si fraîches dans son esprit.

« A vrai dire… ces raisons personnelles sont plutôt une promesse, mon capitaine. Avant que ma mère ne rende son dernier souffle, elle m’a fait promettre de venir ici, sur l’île. Le seul endroit encore « pur » sur cette terre. Elle m’a fait promettre de veiller à ce que rien n’arrive à Ynis Witrin, à ses habitants… Que l’île demeure intacte qu’importe le prix que cela me coûtera… »

Sa voix n’était plus douce, on aurait dit un lointain murmure qui s’effaçait, s’éloignait mais qui demeurait pourtant audible.
Sa plus grande faiblesse était ses souvenirs beaucoup trop douloureux. A chaque fois qu’elle devait parler de ça, c’était comme si une plaie qui cesser de saigner, mais ne cicatrisée pas pour autant, se rouvrait…

La jeune femme secoua la tête et fixa le capitaine avant de s’excuser avec empressement :


« Pardonnez-moi mon égarement mon capitaine ! Ce ne sont pas mes sujets de conversations favoris… »

*Montrer ma faiblesse dès ma première rencontre avec le capitaine, la honte !*


«Ah oui, pour ce qui est de mon pouvoir de voler! Permettez-moi de vous montrer ma réponse...»

*Si je lui dis que j'ai des ailes, je trahirai mon secret... Mais,si un jour j'en viens à voler et qu'il est là, il le saura donc cela ne me coûte rien...*


Elle ferma les yeux et plaça sa main droite devant elle, la paume en direction du ciel. Une lumière chaleureuse enveloppa Eys' et disparut comme elle était venue... Quand elle rouvrit les yeux, une plume d'un blanc pur tomba au creux de sa main et elle sourit pour masquer son anxiété. Deux grandes ailes étaient apparues dans le dos d'Eysi... Des ailes qu'elle ne montrait jamais, sauf en cas d'ultime nécessité...

« Ne me jugez pas mon capitaine, s'il vous plait...»

Pour elle, être ange était comme un pêché... Alors que des centaines de personnes aimerait avoir ses dons, la jeune femme ne souhaitait que la normalité...


[Désolée pour ce post pas très recherché T_T]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tate Mukuro
Capitaine des Gardiens de l'Île/ Membre du Conseil
avatar

Masculin Nombre de messages : 291
Age : 28
En deux mots : Mot mot
Date d'inscription : 22/07/2008

MessageSujet: Re: Bureau des inscriptions pour les gardiens.   Ven 31 Juil - 14:29

Le sourire du capitaine se resserra en sentant le ton et l'air mélancolique de la demoiselle. La mère de Mukuro lui avait dit, il était de ces hommes qui ne supporte pas, plus que tout, de voir une demoiselle malheureuse, triste ou blessé. Mukuro serait capable de tuer la cause de ces conséquences et bien sur, ce sentiment et infiniment multiplier si la victime était la demoiselle qui logeait dans la chambre proche de la sienne.

" Merci de m'avoir avoué tout ça, je suis désolé de t'avoir demander cela... C'est juste que j'aime que mes compagnons ne me cachent rien. "

Vient ensuite le moment de la réponse en ce qui concerne la pouvoir de la demoiselle. Elle peut voler. Elle lui montra comment, mais la lueur était légèrement aveuglante. Il comprit rapidement qu'elle ne souhaité pas lui montrer. Cependant la plume qu'elle tenait maintenant, il la prendra comme réponse. Après ça, il se leva de son siège et attrapa le bloc note où il notait les résultats de tout ceux qu'il testait. Il prit aussi la fiche de la demoiselle, au cas où, et il la glissa dans son bloc. Il attrapa sa plume personnalisé et posa sa main sur la tête de la petite demoiselle, en souriant.

" N'ai pas honte de ta nature. Tu es le symbole de la pureté. "

Il laissa glisser son bandeau avec le pouce qui tenait son bloc note, dévoilant son œil dont la pupille, rouge sang, laissait se dessiner une forme noir qui voulait dire "Enfer" en japonais. Ce signe, il l'avait depuis sa naissance, une sorte de malédiction. D'ailleurs il n'appelle pas cette œil une bénédiction, bien au contraire. Elle est à la foi, la malédiction qui lui a détruit son passé, et l'enchantement bénéfique qui lui a donné ce futur.

" On a tous quelque chose de plus au moins sombre en nous. Toi, tu es la lumière qui nous éclairera, d'accord? "

Il lâche un rire, pour la rassurer, avant de reprendre sa route vers la porte qu'il ouvra facilement de sa main libre, ouvrant le passage à la demoiselle. Élevé pour être un gentleman et un guerrier parfait, le capitaine des gardiens est un homme peut être instable, mais c'est un homme bien.

" Ah, et pour le test, tu verras en temps et en heure. "

Son sourire redevint machiavélique et son rire allait en être de même s'il ne s'était pas sorti de ses pensés lui-même.

" Au faite, si tu veux me suivre jusqu'à la remise, n'hésite pas pour poser toutes les questions que tu veux sur notre organisation où sur les personnalités importantes de l'ile. Je suis à ta disposition pour toutes questions. "

Son sourire charmeur et chaleureux remplaça rapidement son autre facette précédente. Mukuro, l'homme sadique ou l'homme chaleureux... Même son bras droit et celle qui habite son cœur ne doivent pas toujours le comprendre.

[HJ: Au faite, je te le dis et ça vaut pour tous mes post, si je fais quelque chose qui ne te plait pas, n'hésite pas à me le dire pour que j'édite ^^. Pour la suite, je te propose soit de répondre une dernière fois ici en suivant mon perso dans les escaliers, il y a seulement un ou deux étage entre ici et la remise, mon perso y prendra un tas de matériel. Tu pourras poser des questions ou laisser cours à ton imagination pour meubler ton post. Ou descendre seule les escaliers jusqu'à la salle. Donc en gros, soit tu réponds ici et je créerais le topic après, soit tu cré tout de suite le topic, comme tu veux ^^]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://karasu-crow.skyrock.com
Eysiana Desteria
Gardienne de l'Île
avatar

Féminin Nombre de messages : 15
Age : 25
En deux mots : "Telle une poignée de dès que l'on n'a pas encore jetée, l'Avenir se trouve plus que jamais à la merci de tous les Hasards possibles..."

Date d'inscription : 22/07/2009

MessageSujet: Re: Bureau des inscriptions pour les gardiens.   Ven 31 Juil - 16:59

Eysïana avait préféré le suivre jusqu’à la remise, afin de savoir un peu à qui elle avait affaire.
Mukuro était quelqu’un de particulier, ça c’était sûr. A la fois gentil et chaleureux comme assez sadique. L’envie d’être proche des hommes qui sont sous ses ordres, la façon de s’être excusé quand elle avait parlé de sa motivation qui l’avait poussé à venir ici font de lui quelqu’un de bien et presque attachant. Mais la manière avec laquelle il avait parlé du test qu’elle allait devoir passer, ainsi que son rire…c’était différent. Cela montre bien deux facettes distinctes du capitaine des gardiens de l’Île. Bon peut-être n’était-ce qu’une plaisanterie… car tant qu’elle n’avait pas passé le test en question, elle ne pouvait juger de cette deuxième facette plus… « étrange ».

La nouvelle gardienne n’est pas du genre à faire des préjugés, elle aime juste avoir une vague idée sur la personne qu’elle côtoie. Et ce Mukuro semblait bien lui plaire… Il avait l’air d’être quelqu’un de confiance ; mais bien entendu ce ne sont que des hypothèses. La véritable opinion sur le capitaine se forgera avec le temps…et Eys espérait ne pas subir une nouvelle trahison car sa confiance envers les hommes… c’était quelque chose qui laissait à désirer.

Ils commencèrent à gravir les escaliers, mais Eysïana demeurait silencieuse. Son rythme cardiaque s’était accéléré. Tout aller se jouer lors du test… Mais qu’est ce qui allait l’attendre ? Elle avait demandé auparavant en quoi ça consistait mais le capitaine avait préféré laisser planer le mystère.

Des questions sur l’organisation, ou sur les personnalités de l’île ? Elle n’en avait pas. Elle préférait tout découvrir d’elle même…
Or, elle avait une question qui lui trottait dans l’esprit. Une question personnelle pour le capitaine. Son œil, quel était son secret ? Dès qu’elle l’avait vu elle avait été attirée par celui-ci. Que cachait-il ?Non la question est bien trop indiscrète… Eys soupira discrètement et demanda d’un air distrait :


~ Quelles seront les premières missions que vous attribuez aux nouvelles recrues ?

La jeune femme n’était pas quelqu’un de pressé mais se savoir utile, le plus vite possible, lui était important. Elle donnera donc le meilleur d’elle-même pour faire bonne impression à Mukuro.

*J’espère que je lui conviendrai…*


[HJ: Voilà, je te laisse t'occuper de l'autre topic n_n (quelle galanterie Rolling Eyes )]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ewen Feän
Infirmier des Gardiens
avatar

Nombre de messages : 15
Date d'inscription : 25/10/2009

MessageSujet: Re: Bureau des inscriptions pour les gardiens.   Mer 28 Oct - 13:55

Ewen aimait généralement partir en mission, ce qui était mieux pour sa santé mentale étant donné son statut de Gardien. Mais par delà la simple satisfaction de dorer un peu plus la bannière des protecteurs de l’île, il appréciait voir du pays et rencontrer d’autres personnes, d’autres points de vue, d’autres manière de combattre ou de soigner… histoire de se dire que le commun des mortel était bien naïf et que l’éducation militaire valait bien la peine d’être suivie. Et puis ré oxygéner son cerveau après quelques semaines enfermé dans l’ambiance chaleureusement compétitive de la tour de verre faisait toujours un certain bien à ses petits neurones. Oui, mesdames et messieurs, les militaires sont pourvus de matière grise et peuvent très accessoirement savoir s’en servir !

Or donc, Ewen aimait généralement quitter le studio, plutôt confortable, qu’il partageait avec un Gardien de la promotion antérieure à la sienne… et qui visiblement avait passé les 24 jours de solitude, non pas en solitaire, mais en hôte de 'petit déjeuner partie' 'déjeuner partie' 'goûter partie' 'dîner partie' et 'gambades sous la couette partie', à en juger par l’impressionnante transformation de l’appartement en forêt automnale d’immondices. Même son lit paraissait avoir été témoin de tardif rendez-vous sous l’édredon. Il allait falloir qu’il révise son jugement sur le potentiel d’organisation cataclysmique de son compagnon de chambre, qui visiblement avait fourni ses plus grands efforts dans son honorable quête de détruire la moindre parcelle de propreté. Pour peu, Ewen aurait été touché par tant de zèle. Il remarqua tout de même qu’un bout de parchemin, mal accroché au bac à réfrigération et enduit de substances inconnues, lui était adressé : ''J’espère que c’était cool. Désolé, on a un peu fait de bordel et une fourchette manque au bataillon. Faut que t’ailles t’inscrire chez le corbeau. Amy t’a apporté des beignets, mais au bout de trois jours des vers ont commencé à en sortir. Ils sont sous ma pochette de stratégie si tu veux les manger.''

C’est ainsi que, bien plus tard dans la journée, après cinq heures de retard sur son emploi du temps pour cause de 'débarras des objets à identité non identifiée : check' 'enterrer les beignets, paix à leur âme :check' 'rangement : check' 'ménage : check' 'vaisselle : check' 'lessive : check' 'mettre les pendules du colocataire à l’heure : check' 'emmener ledit colocataire à l’infirmerie pour cause d’overdose de pizza : check', qu’Ewen eut enfin l’occasion de se présenter au sommet de la tour de verre pour un geste qu’il avait du remettre à plus tard en raison de son imminent départ en mission lors du discours du nouveau Capitaine. Mission qui avait été annulée, puis reportée, puis re-validée, puis à nouveau annulée en raison des changements de pouvoirs, jusqu’à ce que son plus haut supérieur direct écrase une araignée sur son bureau en s’écriant que si l’administration des Gardien devenait une salle de manucure pour adolescentes indécises, alors il leur ferait avaler leurs immondes jupons par les fosses nasales. Et la mission avait donc été validée une fois pour toutes. Et Ewen était parti sans avoir écouter le, sûrement formidable, discours de leur nouveau Capitaine.

Citation :
Vous voici donc dans le bureau du capitaine des gardiens, le fameux capitaine Tate Mukuro. Il se peut qu'il ne soit pas toujours dans son bureau mais généralement il y est, impatient de tester ses victi soldats pour juger leur capacité et leur affecter un rang. La liste des membres et leurs rangs est inscrite sur le tableau d'affichage, à coté de la porte. Ceux qui n'y sont pas inscrit doivent entrer pour se faire répartir.

Merci de votre lecture,
Capitaine des gardiens, Tate Mukuro.

Le jeune homme haussa les sourcils à la mention du 'dans' et décida de ne pas commenter la rature. Parce qu’il n’avait pas exactement l’habitude de parler tout seul. Enfin si, mais dans un lieu public il essayait de s’abstenir.
'Tate Mukuro'. C’était donc ainsi que se nommait leur très cher Capitaine. Oh, il avait bien entendu son nom une ou deux fois… peut-être même trois, à bien y réfléchir, et il l’avait aussi aperçu sur les listes électorales, mais déjà qu’ordinairement il n’avait pas vraiment une bonne mémoire, alors les prénoms… Ca lui passait généralement au-dessus du cuir chevelu, une des raisons pour laquelle il cédait assez souvent aux surnoms, plus faciles à retenir.

Consciencieux, il vérifia tout d’abord qu’il n’apparaissait sur lesdites listes puis ouvrit la porte. Tenta d’ouvrir la porte comme il ouvrait toutes portes dignes de ce nom. En forçant consciemment sur la poignée et la massive porte, il grommela intérieurement en se disant qu’avec cette taille, et celle des ego de ses supérieurs, et la rareté des bons artisans, il aurait dû se douter de cette plaisanterie. Il pénétra donc dans la salle en referma derrière lui. Le plus doucement possible. Claquée, cette porte devait faire un bruit d’enfer. … Et son onde de choc aurait peut-être été suffisante pour briser les vitres de verre des derniers étages. Ouay, éviter de faire exploser les nouveaux bureaux de son supérieur dès le premier jour, ça passe moyen dans le dossier.

Il jeta un coup d’œil alentours. Qui paraissaient approximativement vides. D’où il était il pouvait déjà profiter de l’extraordinaire vue qu’offrait le sommet de la tour de verre. Comme il en avait profité à l’étage d’en dessous. Comme à l’étage d’encore en dessous. Et encore en dessous. Et encore… Comme il en profitait au mieux chaque instant passé au pavillon de verre, tout en se disant que question intimité c’était quand même moyen. Et qu’il avait plutôt intérêt à ne pas se prêter à de douteuses activités sous la grande fenêtre de son cher Capitaine. Mauvais pour la réputation.

Après quelques secondes passées à observer l’horizon, les contours du bureau qui semblait pouvoir redevenir poussière sous le simple poids d’un sac, et le siège qui ferait pâlir d’envie son petit frère, il décida de s’avancer un peu dans la pièce… jusqu’à ce qu’il aperçoive la pile de papiers, posée sur une pièce de bois à sa gauche, et redirige automatiquement ses pas vers elle comme si elle l’attirait, comme si elle lui criait ''Ewen, Eweeeeeen, viiiens à moi mon petiiiit''. Ce qui n’était pas le cas, nous sommes d’accord, hein ? Il parcouru rapidement la feuille du dessus et en déduit qu’il s’agissait de fiches d’inscription. Dommage, il aurait été drôle qu’il eut été question des plans d’action de son supérieur. Qui, soit dit en passant, aimait prendre des risques en laissant porte ouverte à n’importe qui. A moins qu’il n’eut été dans un coin de la salle depuis le début et observait ses mouvements comme un prédateur observe sa proie. Ce qui était fort possible puisque, de un il n’aurait peut-être pas laissé la porte non fermée à clef s’il était parti, et de deux les problèmes de vue d’Ewen avaient tendance à lui rendre invisibles les personnes immobiles et vêtues sombrement. Qui plus était, s’il ressentait bien quelques présences, il ne pouvait les distinguer. Et la pièce elle-même, rongée d’histoire, laissait peser dans l’atmosphère comme une présence bienveillante.

Citation :
Nom:
Prénom:
Âge:

Armes fétiches et brève façon de les utiliser:
Pouvoirs et brève explication sur la façon de les utiliser:

Bref résumé de votre histoire personnel avant d'arriver ici:

Comment doit-on penser pour protéger une personne?

Enfin, quel est votre vision du rôle d'un gardien?

Réussit-il à décrypter. Heureusement qu’il avait toujours un crayon sur lui. Pour les autographes. Il corrigea machinalement le 'quel' en 'quelle', le 'personnel' en 'personnelle', et re-parcouru la feuille des yeux. Pour se rendre compte qu’à cette distance qu’il n’y voyait plus rien susceptible de lui donner de précises indications. Il sortit donc deux flèches de son carquois – parce qu’en plus il était entré armé jusqu’aux dents et on l’avait laissé faire – les accola sur le dessus de la pile, débordant sur le côté droit, et glissa sa fiche à la verticale entre les deux bouts de bois. Et recula de quelques pas.

Citation :
Nom :
Prénom :
Âge :

Il revient vers la pièce de bois, sortit la feuille de la fente et visa les trois premières tâches noires. Depuis le temps où il perdait fâcheusement ses lunettes tous les 13 du mois, il avait apprit à écrire lisiblement en y voyant flou.

Citation :
Feän
Ewen
19 ans

Il re-glissa la fiche entre les deux flèches et refit quelques pas en arrière. Regrettant énormément d’avoir gracieusement cédé ses lunettes à une petite fille qui n’avait pas les ressources pour s’en procurer. Et qui ne connaissait pas de lunettier dans le coin, non plus, accessoirement.

Citation :
Armes fétiches et brève façon de les utiliser :

Il haussa les sourcils et sourit narquoisement. Et espéra, dans une seconde d’auto survie, que son nouveau Capitaine n’était vraiment pas dans la pièce. Il était bien tenté d’apposer ce qu’il pensait véritablement, mais ne se sentait pas de prendre un aller simple pour le domaine familial. Il n’avait pas fait tout ce chemin pour rien ! Il répéta la même opération que plus tôt.

Citation :
- couteaux fins : actions à distance en étroits espaces et marge de sécurité en cas de perte inopinée des autres armes, pour raisons x ; technique académique ; utilisation très rare
- arc : pour toutes actions à distance demandant dissuasion par les armes, ou nécessité de dommages matériels pour se sortir d’une situation ; technique académique et elfique (cf. rapport de mission 0027) ; utilisation fréquente
- dagues : actions rapprochées de dissuasion et défense ; technique académique et autres (cf. stages 0004, 0010, 0016, 0029, 0055, 0083 et 0084 ; cf. rapports de mission 0001, 0002, 0015 et 0026) ; utilisation très fréquente
- épée : actions rapprochées de dissuasion et défense ; technique académique ; utilisation rare

Il répéta la même opération jusqu’à ce qu’il ait finalement réussi à remplir la feuille. Mais pas exactement réussi à garder tout son sérieux. Même s’il lui semblait l’avoir complétée le plus honorablement possible en étant lui. Bien qu’être quelqu’un d’autre aurait pu être dur, bref…

Citation :
Nom: Feän
Prénom: Ewen
Âge: 19 ans

Armes fétiches et brève façon de les utiliser:
- couteaux fins : actions à distance en étroits espaces et marge de sécurité en cas de perte inopinée des autres armes, pour raisons x ; technique académique ; utilisation très rare
- arc : pour toutes actions à distance demandant dissuasion par les armes, ou nécessité de dommages matériels pour se sortir d’une situation ; technique académique et elfique (cf. rapport de mission 0027) ; utilisation fréquente
- dagues : actions rapprochées de dissuasion et défense ; technique académique et autres (cf. stages 0004, 0010, 0016, 0029, 0055, 0083 et 0084 ; cf. rapports de mission 0001, 0002, 0015 et 0026) ; utilisation très fréquente
- épée : actions rapprochées de dissuasion et défense ; technique académique ; utilisation rare

Pouvoirs et brève explication sur la façon de les utiliser:
Eventuelles visions.

Bref résumé de votre histoire personnelle avant d'arriver ici:
Enfance au domicile parental.
Etudes générales jusqu’à l’âge de 10 ans.
Etudes de médecine jusqu’à l’âge de 13 ans.
Etudes militaires et aide infirmière auprès des médecins des Gardiens dès 14 ans.

Comment doit-on penser pour protéger une personne?
Ne pas penser, ça vaut généralement mieux pour éviter de mourir d’une crise synaptique du pour ou contre. Et ça prend moins de temps.

Enfin, quelle est votre vision du rôle d'un gardien?
Elle est par définition personnelle et utopique, et ne viendra en aucuns cas disputer avec les devoirs de Gardiens. Sauf changement drastique desdits devoirs, éventuellement.

Et il faudrait bien que ça convienne aussi à son Capitaine, ou que ce dernier se débrouille pour trouver les détails. Il hésita un instant. Qu’était-il censé faire de sa fiche après ? La poser sur le bureau ? La laisser là en plan ? La lui donner en personne ? La donner à son supérieur direct ? Un faire un bateau ? … Il parcouru les environs du regard, à la recherche d’une indication qu’il aurait manquée… Et peut-être que la grande tâche sombre dans le coin de la salle, là, juste là, était Tate Mukuro. Qui donc avait bien été là durant tout son manège. Ou était entré en douce, avec la furtivité d’un Elfe.

Dans le doute, il fit quelque pas dans la direction des étranges contours pour finalement remarquer qu’il s’agissait d’un mini baobab
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tate Mukuro
Capitaine des Gardiens de l'Île/ Membre du Conseil
avatar

Masculin Nombre de messages : 291
Age : 28
En deux mots : Mot mot
Date d'inscription : 22/07/2008

MessageSujet: Re: Bureau des inscriptions pour les gardiens.   Dim 15 Nov - 23:01

[ Désolé pour l'attente et je m'excuse d'avance pour la qualité de mon post ^^' ]

Un soupire, c'est ce qui sortait de la bouche du capitaine en cherchant dans sa réserve quelques objets et matériaux brut qu'il travaillera pour les transformer en quelque chose d'utilisable. En effet, ses gants temporaires ont cédé il y a peu lors d'un entrainement... Il doit fabriquer quelque chose de plus ingénieux, utilisant toutes les lois de physique connue à ce jour, aussi peu nombreuse soit-elle. Il ne faut pas que son arme se brise pendant le combat.... Si seulement son oncle était là, il était le meilleur forgeron qui soit à Édo et surement sur terre ! Il savait comment rendre les armes puissantes, résistante, fidèle. Il n'y avait qu'à voir la lance de Mukuro, aussi superbe qu'aux premiers jours.... D'ailleurs, en parlant de lance, il arrivait au capitaine en regardant sa lance au réveil ou le soir en se couchant, de repenser à cette fois, sa vision dans le pré, ce garçon qui lui ressemblait comme deux goutes d'eau avec une lance abimée similaire à la sienne... Il portait une étrange armure aussi... enfin tout ça reste plein de mystère qu'il devra résoudre aussi...
Enfin, tout est là, dans les boites qu'il avait pris avec lui, elles étaient vides avant qu'il ne descende à la réserve, maintenant, elles sont pleines.
Il remonta donc en tenant ses trois boites l'une sur l'autre dans ses mains, tentant de trouver un air siffloter sans que rien ne lui vienne, son esprit était trop en conflit pour avoir la tête à siffloter.
Il arriva rapidement devant son bureau, décalant une de ses mains sous la piles de carton, libérant ainsi son autre main pour qu'elle puisse tourner la poignet de sa porte massive. Il la poussa ensuite de pleine main, sans effort apparent puis l'ouvrit en grand pour que aérer un peu la pièce. La porte ne se referme jamais seule, trop lourde pour que les courants d'air la referment. Il posa ensuite les boites qui lui cachait la vue sur son bureau avant d'enfin remarquer l'homme qui se tenait près d'un mannequin d'entrainement couvert d'un manteau (<= ou peut être d'un mini baobab, comme tu veux ^^).


" Mmmh excuse moi, je ne t'avais pas vu ! Tu dois être un gardien. "

Il montra du doigt la fiche qu'il tenait dans ses mains, peut être qu'il l'attendait depuis un moment ? Il n'est pas remonté dans son bureau depuis un moment le capitaine, au moins depuis ce matin. Il afficha ensuite un sourire, son sourire habituel, celui empli de pureté qui rassure certains sur ses intentions, celui qui effraie les anciens, préférant les gens cruels pour remplir la tâche d'éduquer leurs protections.

" Je suis Tate Mukuro, le capitaine des gardiens, je vais examiner ta fiche si tu me le permet. "

Il marmonna un léger rire, repositionnant son bandeau légèrement déplacé par les mouvements qu'il avait effectuer pendant sa montée des escaliers, le bandeau qu'il portait sur l'oeil maudit, celui qui voit ce que les humains ne devrait pas voir... Il tendit ensuite la main pour que l'homme lui rende la fiche et qu'il puisse enfin la lire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://karasu-crow.skyrock.com
Ewen Feän
Infirmier des Gardiens
avatar

Nombre de messages : 15
Date d'inscription : 25/10/2009

MessageSujet: Re: Bureau des inscriptions pour les gardiens.   Mer 18 Nov - 15:57

… Qu’il s’agissait d’un mannequin couvert d’un manteau. D’un mannequin d’entraînement à ce qu’il y paraissait. Pourquoi diable habiller un objet censé être frappé ? L’absence de portemanteau en était peut-être la raison. Ou alors le côté excentrique de son supérieur. Parce que déjà, un punching-ball dans un bureau c’était pas commun – et Ewen n’était pas certain de vouloir connaître sa signification – alors vêtu ça frôlait la folle extravagance. Mais bon, pourquoi pas. Du moment que ce Mukuro faisait bien son travail, le reste importait peu.

Un léger couinement détourna son attention du mannequin et il tourna les yeux vers la massive porte de la pièce. Un homme, d’une vingtaine d’années – enfin d’après ce qu’il apparaissait derrière la montagne de boîtes, venait d’entrer. Sans aucunes gênes, visiblement. Etait-ce le chef des Gardiens en personne ou bien son secrétaire ? Ou peut-être même son partenaire… Décidemment, cet endroit était un véritable moulin à vent ! Etaient-ce les prémices de la nouvelle politique imposée aux Gardiens ? Laissez les autres vous approcher, laissez-les penser vous connaître, mais gardez toujours pour vous les véritables objets de valeur comme vos intimes pensées, vos missives privées, ou vos actes de guerre. Ou peut-être était-ce tout simplement un caprice de caractère que de toujours laisser sa porte ouverte.

L’inconnu – qui était donc bien un inconnu sans e parce qu’avec sa grâce et le blocus visuel de caisses c’est qu’on aurait pu confondre – déposa son fardeau sur le bureau – qui étrangement résista au poids – et sembla noter sa présence. Et d’agir en conséquence, à l’inverse d’Ewen qui avait choisi la solution de rester circonspect.

- Mmmh excuse moi, je ne t'avais pas vu ! Tu dois être un gardien.

En même temps, pour apercevoir quelque chose derrière la pile de boîtes il aurait fallu qu’il possède une vision de hibou ou le don de voir au travers de la matière. Et, soit dit en passant, s’il avait voulu être remarqué, il ne serait pas resté dans son coin à attendre le déluge ! Aaaaah, la politesse ! La plus belle des hypocrisies !

- Je suis Tate Mukuro, le capitaine des gardiens, je vais examiner ta fiche si tu me le permets.

- Feän Ewen, effectivement Gardien… se présenta à son tour le jeune homme.

Et ravalant le : "qu’est-ce qui vous a mis sur la piste, le lieu, la présence, les armes, la fiche, ou votre don de déduction visiblement hors du commun ?" Si il ne se serait pas retenu avec son supérieur direct, il ne tenait pas à voir son dossier partir pronto en tant que nourriture pour quelques feux de joie. Puisqu’il se tenait apparemment en l’éminente compagnie du chef des Gardiens. Autant pour les autres spéculations. Et Mukuro laissait donc véritablement sa porte ouverte à quiconque passait par là.

Ewen se rapprocha lentement – mais pas comme un escargot asthmatique non plus – du bureau où se tenait son supérieur, en profitant pour essayer de graver dans sa mémoire les traits de celui-ci. Il aurait quand même été dommage de le croiser dans un couloir et ne pas se souvenir de qui il s’agissait ! Quoiqu’il retenait mieux les visages que les prénoms. Et qu’avec ces cheveux bleu foncé, cette grâce et cette force émanant de lui, et la couleur de son œil non bandé, il devrait pouvoir associer assez facilement la silhouette de Mukuro et son surnom de Corbeau qui commençait à se répandre, rapidement et furtivement, entre les rangs des Gardiens. Ouaip, ça devrait le faire.

Arrivant à la hauteur du chef des Gardiens, Ewen lui tendit la feuille en question. La fiche qui allait être examinée.

- Dites-moi, vous avez déjà fait de la politique ? lâcha le jeune homme avant de pouvoir y repenser à deux fois.

Parce que sérieusement, l’inscription c’était déjà un premier pas maladroit, à en faire pâlir les plus pauvres livres de diplomatie, alors au train où allaient les légères bévues du verbe de son supérieur, il commençait sincèrement à plaindre les personnes dont la vie reposerait sur ses qualités de négociateur. Toutes les situations ne nécessitaient pas une pesée constante des mots, certes. Et ça n’était encore, peut-être, qu’une façade de Mukuro. Une façade qui lui affichait un authentique sourire et un petit rire. … Enfin, après tout, il ne le connaissait pas. Seul le temps pourrait lui donner l’occasion d’appréhender totalement son caractère.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tate Mukuro
Capitaine des Gardiens de l'Île/ Membre du Conseil
avatar

Masculin Nombre de messages : 291
Age : 28
En deux mots : Mot mot
Date d'inscription : 22/07/2008

MessageSujet: Re: Bureau des inscriptions pour les gardiens.   Mar 24 Nov - 0:10

[ HJ: Corbeau? Rolling Eyes Tu m'intrigue là ^^ ]

Une réponse brève et dont le ton sonnait aux oreilles du capitaine de façon très... blasé? Le contraste entre l'enthousiasme du capitaine et l'air dés-enjoué de l'homme frappait, du moins aux yeux, à l'oeil, du capitaine qui ne tenta pas de discuter sur ce point là... Pour le moment. Il prit ensuite la fiche remplie que l'homme lui apporta avec le même esprit que sa réplique précédente... toujours du point de vue du jeune Tate évidemment. Il se posa par la suite sur son grand siège qu'il avait lui même retapé, trouvant celui du prédécesseur trop imposant le jeune homme qu'il était.
Politique? Il est le capitaine du corps d'armée de l'ile et un membre du conseil de l'ile... Alors la politique... Mais il est vrai qu'il n'a pas forcément était élevé pour faire de la politique... Cependant, le capitaine n'arrivait pas à voir pourquoi cet homme intriguant lui posait cette question... sans doute pour le tester? non?


" Non, pas avant d'être élu capitaine. "

Il ne s'attarda pas sur cela, bien que sa curiosité le titille sur cette question, le capitaine au sourire d'habitude contagieux concentra son attention sur le papier qu'il tenait entre les mains.
Il remarqua tout de suite les corrections apportés par, semblait-il, l'homme qui lui faisait face. Un simple sourire amusé et un regarda qui voulait tout dire sur l'originalité de l'homme... Personne n'avait oser reprendre les champs de sa fiche, il était l'unique premier, unique car il était évident qu'il allait rapidement corriger ces fautes qui s'était incrusté surement à cause du fait qu'il ai voulu faire trop vite lors de son élection... Un discours sans fautes, des tas de mesures prises... Mais il s'en veut, c'est sur, il aurait dût les vérifier.
Enfin passons, il se lança enfin réellement - non, pas physiquement - dans la lecture de la fiche d'Ewen. Son nom et son prénom était très originaux, du moins pour lui qui venait d'un pays où personne ne porte ce genre de nom... Mais les gens qui passent dans son bureau ont souvent des noms originaux... à croire qu'il est le seul qui vient d'Edo sur l'ile... Aaah, si il savait.


" Tiens, on a presque le même âge. "
Fit-il sans détourner les yeux de sa lecture en concluant par un léger rire amusé, enfin quelqu'un de plus jeune que lui...

Il remarqua que l'espace laissé pour le champ des armes et de leur utilisation avait été bien consommé, mais surtout par des nombres... Aaah... les stages et les rapports de missions... Il est évident que le capitaine ne les a pas lut un par un... Surtout que les méthodes d'entrainements changeaient depuis son arrivé... Oui il faisait beaucoup de changement, et cela pouvait déplaire, mais après tout, c'est lui le patron des gardiens, nah.

" Que compte tu fais si tu te retrouve à affronter quelqu'un qui maitrise les arts miliaires mieux que toi? Tu n'as pas l'air d'avoir de spécialité, de méthode de combat unique. Bien sur, ce n'est pas contre toi, tu as dût suivre à la lettre les entrainements de l'ancien capitaine... "

Il afficha un sourire, repensant d'ailleurs à la question de tout à l'heure à propos de la politique, voyant un peu mieux pourquoi cette question avait été posée... Il coupa son sourire avant de reprendre la lecture tout en écoutant la réponse de l'homme, s'il répondait. Ensuite le pouvoir... des visions? Éventuelle qui plus est, quelle étrange similitude avec le capitaine qui n'arrive pas à contrôler les accélérations des écarts temporelles de son œil bandé. Contrastant avec le champ des armes, les trois derniers que le capitaine trouvait plus important était beaucoup plus bref... Enfin, cela n'est fait que pour aider le capitaine à mieux cerner ses membres.

" J'espère que j'aurais l'occasion de voir comment tu te débrouille sur le terrain. Tes définitions ne sont pas très précise celons moi, mais je ne suis pas du genre à t'ordonner de les développer. Enfin bien sur, si tu as envie de m'en parler à l'oral, n'hésite pas, je suis pas qu'une machine à donner des ordres. "

Son sourire passa en coin, l'air provoquant, il se leva et rangea la fiche dans un tiroir en attendant de pouvoir la ranger dans les archives. Il se plaça ensuite devant la vue que lui offrait son bureau sur l'ile, les bras croisés derrières son dos droit. Il souriait, un sourire plus saint cette fois, un sourire d'émotion, de fierté.

" Si je te dis que je veux détruire Ynis, me suivras-tu ? "

Son expression ne changea pas et dieu seul savait ce à quoi pouvait penser le capitaine des gardiens d'ile dont la première utilité est, jusqu'à preuve du contraire, protéger Ynis.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://karasu-crow.skyrock.com
Ewen Feän
Infirmier des Gardiens
avatar

Nombre de messages : 15
Date d'inscription : 25/10/2009

MessageSujet: Re: Bureau des inscriptions pour les gardiens.   Mer 25 Nov - 16:27

[HRP : parce que du haut de sa tour, maître corbeau surveille ses apprentis d’une œil perçant sous ses cheveux de jais ^^ (mes connections neuronales sont parfois défectueuses, ça donne d'étranges résultats...)]

Pas de politique avant d’être élu Capitaine ? Uhu. Mais d’où sortait donc Mukuro ? Même lui, simple Gardien, avait eu droit à de longues heures d’approche à la diplomatie… et quelques expériences sur le terrain. Notamment dans le domaine 'mais tais-toi, t’es pas en train de crever, j’vais juste bander ta jambe alors arrête de bouger'. Peut-être aurait-il dû plus prêter attention aux fiches de présentation des candidats au poste. Ce qu’il avait sûrement fait, mais n’ayant pas une super mémoire, et n’ayant pas voté pour Mukuro, il n’arrivait pas à mettre le doigt sur la plus petite information officielle concernant son supérieur.

Comme son âge, par exemple. Ils avaient presque le même âge ? Aaaaaah… Formidable, avec un peu de malchance leur nouveau Capitaine n’était qu’un enfant prépubert avec assez de connaissances et de charmes pour arriver au sommet. Ewen priait les déesses pour que ce 'presque' signifie 'un peu plus âgé que toi', histoire de ne pas avoir sur la conscience qu’il s’agissait d’un bambin – sans véritable expérience politique – qui dirigeait les Gardiens. Il était connu que certaines personnes avaient accédé bien tôt dans leur jeunesse au pouvoir, mais l’histoire prouvait que généralement lesdites personnes passaient leur vie en mégalomanes et périssaient rapidement en psychopathes. Donc bon, si on pouvait éviter la déchéance prématurée de la tour de verre…

- Que comptes-tu faire si tu te retrouves à affronter quelqu'un qui maîtrise les arts miliaires mieux que toi? Tu n'as pas l'air d'avoir de spécialité, de méthode de combat unique. Bien sûr, ce n'est pas contre toi, tu as dû suivre à la lettre les entraînements de l'ancien capitaine...

Ah. Question existentielle. Et Ewen devait bien avouer qu’il n’était, effectivement, pas spécialisé niveau méthode de combat. Comme la plupart des jeunes gens formés à l’académie, et sans passé extraordinaire. Mais bon, ça ne l’avait jamais véritablement handicapé jusqu’à présent. Et ça n’était pas exactement comme s’il avait le temps de faire autre chose que de se consacrer aux entraînements dispensés par l’école, pour élargir ses connaissances du combat dans une voie x.

- Allié ou ennemi ? répondit par une question le jeune homme en haussant les sourcils. Je lui demanderai peut-être des cours.

- J'espère que j'aurai l'occasion de voir comment tu te débrouilles sur le terrain. Tes définitions ne sont pas très précises selon moi, mais je ne suis pas du genre à t'ordonner de les développer. Enfin bien sûr, si tu as envie de m'en parler à l'oral, n'hésite pas, je suis pas qu'une machine à donner des ordres.

L’envie d’observer l’autre sur le terrain était donc réciproque. Même si de son côté, c’était juste pour se rassurer des capacités du corbeau – compenser les mauvais points en stratégie – et que de celui de son supérieur, c’était sûrement surtout histoire de dire quelque chose. De diplomatiquement correcte.

- Non, bien sûr, nous pourrions aller faire des crêpes ensemble tout en pleurant sur ma vie privée, maugréa Ewen avant de pouvoir retenir sa langue.

Ok, d’accord, il n’était pas non plus la crème de la crème niveau tact. Mais il n’avait pas le rang de Capitaine des Gardiens et avait passé les dernières heures à, soit parler à une pièce en bataille, soit se taire pour observer Mukuro. Son naturel ironique et spontané reprenait le dessus. Ce qui n’était pas exactement une bonne chose en présence du possesseur de son dossier. Il s’apprêtait donc à se lancer dans une tirade sur les arts militaires histoire de faire passer, et oublier, ses dernières paroles, lorsque Mukuro lui balança en pleine poire :

- Si je te dis que je veux détruire Ynis, me suivras-tu ?

Ewen cligna des yeux.

- Avant ou après que vous ayez été éjecté des Gardiens ? Parce qu’après, je ne serai plus vraiment sous votre commandement. Mais j’imagine que c’est plutôt avant qui vous intéresse, déballa le jeune homme en fixant le sourire du Capitaine.

Ce type était une machine à sourire. Ou alors, il était employé à mi-temps par l’apothicaire pour promouvoir sa crème 'réparation et blancheur' pour dents. Etait-il toujours heureux ou compensait-il ce non fait en mitraillant d’expressions de joie tous ses interlocuteurs ? Ewen n’était pas un expert en étude comportementale de l’espèce humaine, surtout en l’espace de trois secondes vingt-sept centièmes, mais il était à peu près certain que Mukuro n’était pas très net. Qu’il lui manquait un rond. Voir un calot. Un être avec autant de pouvoirs, de responsabilités, de devoirs et de préoccupations, ne pouvait pas être aussi enthousiaste qu’un mannequin sur une affiche publicitaire, trois secondes vingt-sept centièmes d’affilées, sans avoir quelque chose d’énorme à cacher. Ou sans être légèrement perturbé du système.

- Je ne vous croirais pas, continua-t-il malgré le fait qu’une large partie de son monologue intérieur l’ait conduit à penser que leur nouveau Capitaine était approximativement dingue.

'Et vous ne le feriez point. Donc la question ne se pose pas.' fut laissé en sous-entendu. Si le coup des crêpes lui avait échappé, il essayait à présent de garder quelques réflexions de ce genre pour lui-même.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tate Mukuro
Capitaine des Gardiens de l'Île/ Membre du Conseil
avatar

Masculin Nombre de messages : 291
Age : 28
En deux mots : Mot mot
Date d'inscription : 22/07/2008

MessageSujet: Re: Bureau des inscriptions pour les gardiens.   Jeu 26 Nov - 23:28

[ HJ: Ah oki ^^, j'étais intrigué vu que mon pseudo en dehors d'Ynis c'est Crow... j'commençais à virer parano Rolling Eyes Joli post soit dit en passant ^^]

Le capitaine des gardiens encaissaient chacune des réponses de l'homme sans vraiment y répondre sur le coup... Lorsqu'il répondit à la dernière question posé, le capitaine posa ses mains sur la vitre de verre qui permettait au capitaine d'observer une grande étendu de l'ile... Cette ile qu'il devait protéger. Certes, il ne la détruirait pas... Mais il a déjà détruit des choses qu'il n'était pas sensé détruire. Son père, sa famille, le meuble de la chambre de sa dulcinée, peut être la confiance de ses camarades... Tout ça, tout pesait, chaque destructions, erreur de calcule causé par l'hystérie de son étrange personnalité, cette personnalité qu'il ne contrôle pas encore... Il suffirait qu'il brise cette vitre, que les éclats fassent saigner sa personnes pour que l'ile subisse de gros dommages, et cette pensée était insupportable au jeune garçon. Enfin... Une fois ses pensés dispersées, il se tourna vers l'homme qui était venu ici s'inscrire et, apparemment, montrer sa personnalité au capitaine.

" Tu passeras un test d'aptitude physique, mais dehors. Je t'affronterais. "

Le regard unique du capitaine était différent, plus sombre et sévère... Son aura et la tension autour de sa personne aussi... Colère? Non... Le regard était différent, mais le sourire aussi... Il était... Effrayant, grand, à pleines dents. Le capitaine adorait autant tester ses gardiens, oui ses gardiens, pas comme s'ils étaient ses esclaves, mais comme si ils étaient sa famille... Et il voit en ce jeune homme un membre de cette famille, comme tous les autres gardiens qui sont sur cette ile...
Une fois sa phrase annoncée et quelques secondes passées, il se réinstalla sur son siège et attrapa la première caisse qu'il avait amené en montant.


" Je te donne rendez quand le soleil sera face à fenêtre, ce soir, dans la foret. Si tu es occupé, on peu faire ça un autre jour. "

Le capitaine sortit du carton un bout de bois brut et un couteau, il commençait déjà à tailler le bois... Ahah, sa passion du bricolage ? Ou était-il en train de réaliser sa nouvelle arme à laquelle il pense tant?...

" Un ennemie de te ferais surement pas de cours. "

Le sourire de tout à l'heure s'était évidemment effacé pour redonner place à ce sourire amusé et jovial... ce sourire que tout le monde commence à connaitre... Certains s'en méfient, d'autres ne veulent pas voir le capitaine sans ce sourire... Dans tous les cas, le jour où Tate Mukuro ne sourira plus, ce jour sera surement mauvais pour ses ennemis.

[HJ: Désolé, pas très inspiré ^^' ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://karasu-crow.skyrock.com
Ewen Feän
Infirmier des Gardiens
avatar

Nombre de messages : 15
Date d'inscription : 25/10/2009

MessageSujet: Re: Bureau des inscriptions pour les gardiens.   Sam 28 Nov - 1:04

[HRP : ola, non, je n’avais aucune idée de ton pseudo ^^'' mci ]

Ewen attendit sagement que son supérieur ait eu fini d’intégrer ses dires dans le silence le plus religieux. Etait-il si incompréhensible que cela dans ses propos, ou Mukuro avait-il des connections neuronales anarchiques ? Ou peut-être contemplait-il la vue, au quel cas le jeune homme pouvait sûrement effectuer un repli stratégique. Parce qu’il n’avait pas non plus que ça à faire, nan mais sans blagues. Mais il resta planté là où il était, militairement correctement droit et impassible, attendant de recevoir la formelle permission de se retirer. Et se posant milles questions sur ce que pouvait bien penser le corbeau, tout en sachant pertinemment que toutes ces spéculations ne l’amèneraient nulles parts.

- Tu passeras un test d'aptitude physique, mais dehors. Je t'affronterais.

Heu ? Ewen haussa les sourcils. Okay, alors là, ça n’était décidemment pas au programme. Un test d’aptitudes physiques ? Histoire de connaître plus personnellement ses capacités sur le terrain ? Ou du moins niveau combat. Le Capitaine des Gardiens espérait-il vraiment pouvoir garder en mémoire chacune des rencontres avec ses sous-fifres, chacun de ces tests ? D’accord, tout le monde n’avait pas un cerveau aussi passoire que le sien, mais là, c’était quand même pousser loin. Combien de personnes avait-il déjà vues défiler ? De combien se souvenait-il ? A moins qu’il ne s’agissait que d’un étrange traitement en sa faveur ? Après tout – comme dit dans déjà beaucoup de poste ci-dessus – il ne le connaissait pas. Et n’était pas certain de vouloir le connaître intimement, à ce qu’il avait déjà entraperçu.

- Bien, répondit automatiquement sa bouche maintenant habituée aux ordres tandis que ses neurones procédaient toujours l’information.

Cherchant une quelconque explication dans l’attitude de Mukuro, le jeune Gardien se rendit rapidement compte que le comportement de ce dernier avait changé. Pas vraiment subtilement. Physiquement, juste quelques traits s’étaient assombris, fermés, et son air n’était plus effrayamment joyeux, léger. Mais Ewen ressentait plus qu’il ne voyait. Et il se doutait que n’importe quelle autre personne, à sa place, aurait discerné le revirement d’atmosphère, considérant le fait qu’il avait à présent l’impression d’avoir été largué dans la cage d’un fauve. Un fauve sur le point d’avoir faim, et préférant donc jouer avec sa nourriture avant de se repaître. Cette nouvelle ambiance mettait ses sens en alerte et il pouvait percevoir les prémices de poussées d’adrénaline. Parfois, il détestait son corps. Parfois, il détestait sa vision. 'Et si nous baissions le taux de testostérone, avant que nous ne nous mettions tous à copuler joyeusement ou se déchiqueter avec la grâce de pachydermes à dansant le tango' s’ordonna le jeune homme en repensant à quelques répliques de sa sœur. Keely qui possédait autant de tact que Mukuro.

- Je te donne rendez-vous quand le soleil sera face à la fenêtre, ce soir, dans la forêt. Si tu es occupé, on peut faire ça un autre jour.

Tout en essayant de se détendre, Ewen prit en considération les paroles de son supérieur et… Et…

- Devant cette fenêtre ? demanda-t-il en grimaçant devant la taille de celle-ci.

Sérieusement ? Il allait devoir poireauter une bonne partie de la fin d’après-midi, et de la soirée, jusqu’à ce que Mukuro daigne le mettre à l’épreuve physiquement ?

Le Capitaine des Gardiens sortit un couteau, et Ewen aurait tressaillit si l’atmosphère n’avait pas commencé à s’alléger considérablement, pour entailler un bout de bois.

- Un ennemi ne te ferait sûrement pas de cours.

- Hum, oui, non, sûrement pas, commenta le jeune homme cogitant sur les demandes de son supérieur et ses mouvements de taille. Au quel cas j’effectuerai peut-être la fuite. Et s’il est aussi meilleur que moi au sprint, je n’aurai plus qu’à m’acheter une boule de cristal pour choisir mes missions. Si j’y survis.

Il irait voir son compagnon de chambre à l’infirmerie, ça ne devrait pas être long. Quoique. Il devrait écrire son rapport de mission, ça, par contre, allait prendre du temps. Il n’était pas de corvée cuisine : check. Ni ménage : check. Ni devoirs extravagants apposés par un de ses supérieurs : check. Ah si, débriefing pratique chez son maître médecin direct. Rapide, il n’avait rien vu d’extraordinaire lors de son expédition.

- Un autre jour sera tout aussi occupé, mais ça m’arrangerait de ne commencer que lorsque le soleil touchera l’horizon, avoua-t-il de but en blanc.

Prendre n’importe laquelle de ses soirées pour passer ce test l’importait peu. Après tout, il avait l’excuse la plus haute en pouvoir. Mais il préférait tout de même laisser ses devoirs quotidiens à leur emplacement temporel, et ajouter les éventuelles tâches autres sur son temps de récupération.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Bureau des inscriptions pour les gardiens.   

Revenir en haut Aller en bas
 
Bureau des inscriptions pour les gardiens.
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Isil au bureau des inscriptions
» Inscriptions pour la Partie 70 - Lost in Thiercelieux
» Pré-inscriptions pour le combat de Mech
» Inscriptions pour le 1er tournoi des masters.
» Inscriptions pour le DBF [jusqu'au 15/04/11]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ynis Witrin v3 :: ~.*.~ Le Pavillon de Verre ~.*.~ :: Aile Est, Garnison :: La Tour de Verre-
Sauter vers: