Ynis Witrin v3

Les armées démoniaques assiègent le Continent, mais une île résiste toujours
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Marléne Pendragon

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Marléne Pendragon   Lun 1 Sep - 12:55

Savez-vous ce que l’on dit ici bas? Dans les plus vieux grimoires d’alchimie il est écrit que cette science aux nombreuses facettes ne devait jamais et en aucun cas servir la cupidité d’autrui. Et pourtant la fameuse pierre philosophale est recherchée par les plus nobles des alchimistes, il reste cependant impossible de dire si ces derniers ont percé ou perceront ce secret mais ce que l’on peut affirmer c’est que cette quête en conduit plus d’un à la folie.
L’académie était un endroit immense et imposant, elle bordait la seine. En cet endroit se réunissait les plus grands penseurs, les plus grands savants, les plus talentueux des artistes et bien sur les plus surprenants des alchimistes. Dans une des 150 pièces de l’édifice, une pièce immense faite de bois et de feuilles d’ors, se tient une jeune femme nerveuse. Assise à une grande table de bois d’érable, une feuille de parchemin devant les yeux et une plume à la main, elle tremble. Depuis sa plus tendre enfance elle rêve de faire la découverte qui lui permettrai l’accès comme membre à l’académie, elle a suivit de nombreuses études d’alchimies pour en arriver la. Et justement… Elle tient LA découverte.

Glissant une main dans sa poche, elle touche et joue avec une petite pierre ambrée. Renversant son visage en arrière et fixant le plafond, elle souffle comme pour se détendre.


« Oh… Joli lustre »

Finalement elle se repenche sur le parchemin, celui n’est qu’une simple feuille d’inscription que chaque prétendant à la place de membre se doit de remplir en y couchant son identité ainsi que sa découverte.



I- Identité


  • Nom: Pendragon
  • Prénom: Marléne
  • Age: 23 ans – nuit du 24 décembre
  • Origine : France – Paris la capitale
  • Famille:
    Ses parents elle ne les a aperçut que rarement au cour de son enfance. Elle savait que les frais pour l’internat et l’école étaient très élevés et que, par conséquent ils devaient donner une lourde somme pour lui permettre d’y rester. Marléne ne pouvait les voir qu’une fois par an, c’était souvent une rencontre rapide, ils étaient tout deux toujours trop occupé pour passer du temps avec elle. Si bien, que l’enfant finit par ne plus les considérer comme ses parents, ils étaient simplement les gens riches qui payaient les frais de sa scolarité. Riches ? Ils l’étaient Assurément, il fallait voir les grandes robes taillées dans les plus beaux tissus que portait sa mère, une femme très élégante et affreusement hautaine. Mais aussi les costumes de son père et cette satanée petite montre en or qui se balançait au bout de sa lanière dorée que son père sortait 10 fois par heure lorsqu’il venait voir sa fille.

    De plus, il y avait ce nom, Pendragon… Cette noblesse déroutante qui s’échappe de sa prononciation, Marléne avait toujours eu du mal à le prononcer, elle détachait chaque son avec dégout et possédait l’envie de se cacher lorsque ses interlocuteurs s’émerveillaient d’avoir en face d’eux la fille unique de ces personnes. Chaque fois les gens déballaient leur science, ils donnaient sans cesse les mérites qu’ils connaissaient et attribuaient aux Pendragon. Irritant ! A force de l’entendre, bien sur que Marléne savait sur quoi avait été basé cette renommée. Elle n’ignorait évidemment pas que sa famille ou du moins ceux qui portaient son nom étaient de dignes parents de la famille royale. Pourtant l’enfant n’en tirait aucune fierté et préférait la simplicité dans laquelle elle vivait que le luxe que parfois ses parents lui proposaient.


  • Race: Humaine
  • Profession:Alchimiste



II- Profil psychologique



  • Caractère:
    Elle n’est pas une personne au caractère impressionnant, Marléne est simplement normale. Enfin l’on entend normal par un caractère variant de la gentillesse un peu niaise à la cruauté la plus commune. Son point fort est certainement son acharnement à poursuivre son but, elle ne lâche jamais l’affaire. Et même si elle doit affronter une violence aussi bien physique que mentale, elle tiendra bon jusqu’au bout. Sa voix enfantine et douce la fait apparaitre comme une personne délicate et réservé mais il n’en est pas toujours ainsi. La pointe d’humour dont elle fait preuve à de nombreuses occasions lui procure une touche d’insouciance. Un défaut important notamment, sa maladresse, il ne se passe pas une journée sans qu’elle ne renverse un philtre en lâchant un juron vulgaire.
    Vive, elle réagit toujours aux propos qu’on lui tient et si une insulte ou une insolence abusive viendrait à sortir de vos lèvres, elle vous décernerez une gifle magistrale en vous lançant de ses yeux ambre un regard haineux. Vous voyez, elle est plutôt normale non ?

  • Signe(s) particulier(s) Mental(aux): Affreusement bornée et butée

  • Qualités: Souriante, serviable. Elle possède une gentillesse à tout épreuve. Très ouverte d’esprit et optimiste.
  • Défauts:Maladroite et touche à tout, elle ne peut pas se contenter de regarder simplement il faut qu’elle sente la matière, c’est une grande curieuse. Elle est peut être trop enfantine parfois et ne sait pas s’arrêter même quand cela devient dangereux.



III- Apparence physique


  • Physique:
    De loin l’on ne repère que sa longue chevelure flamboyante, celle-ci à d’ailleurs tendance à retomber devant son visage et par fainéantise, Marléne ne repousse que rarement ses cheveux donc il arrive bien souvent que l’on aperçoive son nez, avec un peu de chance ses yeux et ses lèvres mais ceux-ci sont cachés. Ses yeux de couleur ambre penchant parfois vers le doré sont certainement la chose la plus sensuelle et envoutante de son anatomie. Un regard expressif et captivant, on s’y perdrait avec joie. Son visage est souligné par des traits enfantins, ses lèvres pales rappellent une féminité encore camouflée.
    Elle possède une silhouette fine et élancée, elle n’est pas très grande et s’en plaint très souvent.
    Son style vestimentaire favori se cantonne à des tuniques en cuir ou un lin à multi poche. De colorie différent selon son humeur, elle se vêtirai de marron comme de rouge et pourquoi pas de vert. Attention elle ne mélange que rarement les couleurs. Elle aime particulièrement les tuniques à lacets et les grosses bottes confortables.


  • Signe(s)particuliers Physique(s) :Souvent caché par sa chevelure, il ya de chaque coté de son visage des marques, cicatrices de brulures et de coupures.


  • Animal de Compagnie: aucun


V- Armes & Pouvoirs


  • Pouvoirs:
    -Feu - elle est capable entre autre du bout de ses doigts de créer une flammes cela s’avère pratique dans l’élaboration de ses potions.
    -télékinésie – déplace les objets

  • Armes: les flacons qu’elle créés, les élixirs. Mais aussi, vous trouverez toujours dans la doublure du cuir de ses bottes une petite dague à la lame doré et à la poignée noire.
  • Talents/Hobby/Loisirs:Son passe temps favoris et de partir très tôt le matin dans les bois à la recherche de plantes et d’herbes nécessaires à ces philtres. Par contre elle déteste avoir à aller rechercher la mandragore, elle trouve cette plante irritante et bruyante. Son temps elle le passe à essayer de créer l’élixir de vie mais elle ne se souvient plus de la technique pour fabriquer la prima materia.


VI- Hors rp


- Comment avez vous eue connaissance du forum? j’y joue déjà =)
- Que pensez vous du design? très joli
- Des suggestions? aucune
- Le mot de la fin?Bon appétit


Dernière édition par Marléne Pendragon le Dim 7 Sep - 11:39, édité 6 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Marléne Pendragon   Lun 1 Sep - 23:36

IV- Biographie


  • Histoire:

    Les salles de classe ont toujours été bruyantes et malodorantes, cette odeur de souffre qui vous remplis les narines est à vomir. Ce matin la, les élèves se tenaient dans l’entrebâillement de la porte, se serrant et se bousculant pour pouvoir voir ce qui se passait dans la salle de classe. Certains semblaient excités à l’idée de l’issu de l’expérience, d’autres fermaient les yeux en se mordant les lèvres.
    L’objet de toutes les attentions était une fillette aux cheveux devant les yeux et aux gestes maladroits. Elle se tenait au centre de la pièce sur l’un des pupitres, des pupitres s’échappaient des volutes de fumées noires qui emplissaient la pièce. Reposaient ensuite des éprouvettes dans lesquelles tournoyaient des substances blanchâtres. La jeune fille donc, était là, le visage penché au dessus d’un chaudron incandescent et courait d’étagères en étagères à la recherche d’ingrédients. Son but créer la Prima Materia, essence de mercure qui était la base de beaucoup d’élixir. Seulement la demoiselle n’en faisait qu’a son idée, dans l’école elle était d’ailleurs reconnut pour ses erreurs.

    Le mélange entrait en ébullition, ca bouillonnait dangereusement, la fillette jetait dans la mixture nombre de plantes et de flacons aux substances non identifiés. Au bout d’un moment elle se retourna vers ses camarades, planta fièrement ses mains sur ses hanches et s’exclama.


    « Ca va cartonner z’allez voir ! Je serais la première élève à réussir à créer l’essence »

    Sa confiance vacilla quand elle vit les autres enfants se planquer derrière la porte en hurlant et se bouchant les oreilles. Elle fit volte face mais eu juste le temps de hurler un cri strident avant que le contenu n’explose et ne l’envoi valser au fond de la classe. Ca sentait le brulé, le sol était collant et mouillé, des pas précipités raisonnaient dans le couloir, plusieurs professeurs apparurent sur le pas de la porte qui avait été soufflé par la déflagration.

    « Que se passe t-il ici ?! » Vociféra l’un des professeurs.

    L’un des élèves leva timidement son doigt et répondit entre deux gémissements.
    « C'est Marléne monsieur elle s’est trompée dans les doses. »

    Une autre professeure se précipita vers la fillette un peu sonnée et l’examina inquiète tandis qu’encore un autre jetait des coups d’œil aux flacons dispersés sur le sol dont certains étaient brisés.
    « L’idiote ! C’est quoi tous ces ingrédients ! » Il se baissa pour ramasser un des flacons. « Pourquoi à t-elle mélangée de l’essence de roche volcanique ! »

    Marléne assise pleurnichée tandis que la vieille femme à ses cotés appelée le plus jeune professeur pour l’emmener à l’infirmerie. Elle l’aimait bien ce monsieur, il était gentil avec elle et même quand elle faisait des erreurs il trouvait toujours le moyen de la rassurer. Monsieur Marlon était un jeune homme qui devait n’être pas loin de la vingtaine, c’était l’un des plus jeunes professeurs à ce jour. Assez mince, il avait de très long cheveux bruns et de grands yeux sombres. Il saisit la fillette, la porta et quitta la pièce en direction de l’infirmerie.

    « Alors dis moi, qu’elle était le challenge du jour ? »

    Marléne prit un air sérieux et expliqua en toussotant parfois.
    « C’est simple j’ai pensé que puisque la prima materia était une essence de mercure dont on avait extrait, l’air, la terre et l’eau, on observe donc l’absence du feu et jme suis dit que si j’ajoutais un peu de feu très vieux qui venait des volcans ca marcherai. »

    Le jeune brun éclata d’un rire clair, il fit mine très vite de reprendre son sérieux en voyant l’air courroucé de la gamine, il répondit simplement.
    « Bonne initiative miss catastrophe. »

    Voila une des nombreuses mésaventures de Marléne à l’école, elle n’était pas idiote, chacune de ses erreurs avaient été basées sur un raisonnement construit qui aurait pu réussir si les doses avaient été moindre. La jeune fille réussit néanmoins à se faire diplômer et à être reconnut comme telle. Lorsqu’elle quitta l’établissement, elle se souvint encore des quelques larmes qui perlaient au coin des yeux de sa professeur car après tout vivre 18 ans avec toujours les même personnes ce n’est pas rien, on y laisse forcément son cœur.

    Après cela, elle refusa de revenir auprès de ses parents et effectua de nombreux voyages en portant l’espérance de trouver les matières nécessaires pour créer une pierre. Pas n’importe quels caillou que l’on ramasserait à terre non, une pierre aux effets fabuleux. L’on la nomme la pierre philosophale, créée a partir de la primera materia et de souffre traité. Les facultés de cette pierre tout le monde en a eu connaissance un jour ou l’autre, capable de changer n’importe quel métal ou pierres quelconques en or. Quelle douce ambition pour les avides de richesse.


    Cette quête faillit lui couter la vie, pouvant accéder à la richesse de ses parents malgré tout, elle loua un vieux local insalubre pour y poursuivre sa recherche et y expérimenter ses philtres. Marléne ne cessée d’aiguiser le feu, faisant jaillir de ses mains des flammes incandescentes encore et encore. La température se devait d’être élevée voir insupportable, ses vêtements furent en partie brulés, ses cheveux avaient l’odeur de la cendre. Sur son front perlait de grosses gouttes de sueur tandis qu’elle pansait une fois de plus ses mains meurtris par les brulures du fourneau. Alors qu’elle se tenait prés de l’énorme four de pierres brutes, le feu menacé a chaque instant. Elle finit par ne plus le maitriser, et la température grimpa de plus belle, esquissant une grimace de douleur elle se recula mettant par instinct ses mains devant ses yeux. Ce geste sauva sa vue car à peine quelques secondes plus tard, le contenu du chaudron explosa, de grandes gerbes de flammes vinrent bruler tout ce qui se trouvé dans la pièce. Les éprouvettes se brisèrent dans un grand éclat, quelques morceaux de verre vinrent couper le visage de la jeune femme qui gémit en se jetant a terre, se recroquevillant dans l’endroit le plus éloigné. L’explosion fut t’elle qu’elle souffla le bâtiment, arrachant le toit.

    Marléne finit par s’évanouir quelques heures, ayant poussé son corps jusqu'à son ultime limite. Elle ne s’éveillera que deux heures après au milieu des décombres et d’un Amat de bois brulés. En dehors elle entendit vaguement des exclamations de voix, plissant les yeux, la douleur lui lacerait le visage et les membres. Posant a plat ses mains sur le sol elle se rendit compte que celui-ci était humide, apparemment les gens de l’extérieur avaient tenté d’éteindre le feu. La jeune femme toussa assez violement, la fumée avait certainement envahit ses poumons, elle se sentait faible et lourde. Elle s’écroula sur le sol en grimaçant. Après une ou deux minutes ou la jeune femme restait immobile, seul le sifflement qu’elle produisait en respirant avec difficulté assurait qu’elle était consciente. Elle tenta de s’assoir doucement puis jeta un regard au four, le chaudron ne semblait pas trop mal en point, a part quelques traces noirs sur le cuivre, il ne semblait pas amoché. De toutes ses forces, elle tenta de ramper jusqu’au récipient, une étrange couleur en émanait. Elle se traina, encore et encore puis saisit le bord pour se relever. Ah que ses jambes étaient faibles. La lueur a l’intérieur semblait presque magique, ca semblait flotter autour d’elle et l’attirer. La tout au font du récipient, sous un tas de cendres grises, il y avait quelque chose en dessous. Elle tendit sa main noircie vers le fond, remua les cendres avant de se saisir de l’objet brillant. Le retirant, elle le jeta dans sa main droite puis sa main gauche, c’était chaud !


    « Aie aie aie ! »

    Elle se tortilla ainsi quelques secondes avant de le saisir, le dépoussiérer avec les lambeaux de ce que l’on appelait vêtement et l’observa incrédule et silencieuse. Ca scintillait, c’était magnifique, cette couleur ambre qui agissait comme un cœur, qui illuminait par pulsation, diminuant puis augmentant la luminosité. Il fallut à Marléne un temps de réflexion avant de sursauter et de se précipiter sur un des établis en bois, d’un coup de bras elle envoya valser les restes d’éprouvettes et d’appareils de mesures qui y reposaient, en se coupant parfois. Elle posa la pierre au centre, courut chercher une des barres de fer qui avaient été expulsé avec la déflagration puis rejoignit le matériau lumineux. Avec une appréhension et une excitation qui faisait vibrer l’atmosphère, elle le fit toucher la pierre. C’est alors que le métal se réchauffa, une couleur dorée se mit a courir sur la barre. Surprise par la réaction, Marléne lâcha l’objet en hurlant. Se mettant dos aux deux matériaux, elle sautillait sur place en s’exclamant.

    « Ca y est ca y est ca y est ! »

    Faisant volte face, elle saisit la barre de fer qui était maintenant… en or ! Un rire rauque et incontrôlable s’échappa de ses lèvres, elle saisit la pierre la fourra dans la bourse qui pendait encore négligemment a sa ceinture, d’ailleurs c’était presque la seule chose qui avait survécut aux flammes. Juste après, de nombreuses personnes pénétrèrent l’entrepôt et la pressèrent de quitter ces immondices pour rejoindre un soigneur. Ce qu’elle fit sans attendre, après quelques jours de récupération elle se précipita à l’académie pour faire part de sa découverte…

    Son regard caché derrière ses longues mèches rousses qui retombaient devant son visage, elle restait pensive, faisant négligemment tourner sa plume entre ses doigts. Elle se décida enfin à se pencher sur le parchemin, commença à y inscrire les premières lettres de son prénom, son âge, sa profession… sa découverte.

    Respirant profondément elle y gravit simplement.

    *Pierre ph….*

    Ses doigts se crispèrent, allait-elle réellement révéler à tous qu’elle avait réussit à fabriquer telle merveille ? Que deviendrai alors sa découverte… La cupidité finirai par tous les ronger, le désir de richesse les annihilerai. Alors dans un sursaut de conscience, elle se leva, saisit le parchemin le déchira négligemment puis quitta l’académie d’un pas pressé et confiant. Que vaut la renommée et la richesse face aux voyages et à la liberté ? Elle avait choisit, elle ne se soumettrai pas à une assemblée de vieux savants mal lunés, il valait mieux partir. Et pourquoi ne pas partir pour cet endroit dont les rumeurs faisaient courir le lieu. Car après tout, les rumeurs naissent bien d’une vérité, si cet endroit existe alors elle en découvrirai tous les secret et se servirai de ce lieu comme d’un congé sabbatique a durée indéterminée ou elle pourrait expérimenter ses projets sans être enviée ni convoitée par l’académie. Mais surtout sans subir les ordres de sa famille qui souhaitaient la voir revenir et devenir une dame noble comme le voulait la tradition.

    Elle arpenta donc les routes, vêtue d’une longue cape de voyage, le regard avide de découverte à la recherche de cette ile mystérieuse qu’elle trouverai… assurément.


[Fiche Terminée]


Dernière édition par Marléne Pendragon le Sam 13 Sep - 16:12, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Stellae
Toute Puissance
avatar

Nombre de messages : 238
En deux mots : Déesse du temps et des Etoiles, Protectrice d'Ynis Witrin
Date d'inscription : 18/05/2008

MessageSujet: Re: Marléne Pendragon   Jeu 4 Sep - 3:09

Coucou miss!!

Alors petite fiche à nous!

1) tout d'abord pour ton introduction! J'ai un petit probleme avec ton melange des temps! Et y'a des tites fautes de grammaire aussi. Et ta dernière phrase et soit mal construite, soit il y manque un petit quelque chose!! Tu devrais le voir en relisant!^^

2)fait attention aux accords avec le verbe être^^, et aux féminins plus généralement parlant.

3) petit beug de mise un forme!! y'a un gros [/size] qui traine après le physique!!^^XD

4)-génère le feu ; notamment elle est capable entre autre du bout de ses doigts de créer une flammes cela s’avère pratique dans l’élaboration de ses potions. ===> alors là je dirais qu'il faut choisir!! genre "elle est notamment capable de créer une flamme du bout de ses doigts et cela s'avère très pratique..."

5)jpense que tu peux enlever le "histoire en cours"^^

6)excuse moi mais je verrai ton histoire demain!! là je fatigue!! milles pardons! e plus je dis demander un petit truc à ma camarade de validation^^

_________________
Toute Puissance
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Stellae
Toute Puissance
avatar

Nombre de messages : 238
En deux mots : Déesse du temps et des Etoiles, Protectrice d'Ynis Witrin
Date d'inscription : 18/05/2008

MessageSujet: Re: Marléne Pendragon   Ven 5 Sep - 0:00

Alors je n'ai pas entièrement lu ton histoire car après en avoir discuté avec Lyan, pour moi le coup de l'école ne colle pas vraiment avec le contexte du forum! On peut en discuter par mp si tu veux m'exposer ton point de vue!! J'ai peut etre mal compris tes intentions!! Mais de mon côté je ne vois els écoles que très rares et pour de hautes distinctions! Il en est donc de même pour es internats!

_________________
Toute Puissance
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Marléne Pendragon   Dim 7 Sep - 11:51

- Intro remaniée et corrigée (je pense xD)

- statut des parents detaillés dans la partie "famille"

-Correction (a peu prés) de certaines fautes avec le vb être

-Bug de mise en page [/SIZE] corrigé

-Correction du pouvoir

- [histoire en cour] retiré

-Correction de petites fautes et accords dans l'histoire

- rajout de petites info sur la famille:
"Elle refusa de revenir auprès de ses parents et effectua ...."
"pouvant accéder à la richesse de ses parents malgré tout"
"Mais surtout sans subir les ordres de sa famille qui souhaitaient la voir revenir et devenir une dame noble comme le voulait la tradition."

Voila =)
Revenir en haut Aller en bas
Stellae
Toute Puissance
avatar

Nombre de messages : 238
En deux mots : Déesse du temps et des Etoiles, Protectrice d'Ynis Witrin
Date d'inscription : 18/05/2008

MessageSujet: Re: Marléne Pendragon   Lun 8 Sep - 14:13

Marlène je ne t'ai pas oublié!! J'ai juste pas trop de temps j'essaye de te voir ca ce soir promis!!Very Happy Mais je ne garantie pas !!

_________________
Toute Puissance
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Stellae
Toute Puissance
avatar

Nombre de messages : 238
En deux mots : Déesse du temps et des Etoiles, Protectrice d'Ynis Witrin
Date d'inscription : 18/05/2008

MessageSujet: Re: Marléne Pendragon   Jeu 11 Sep - 1:40

J'ai tout relu!! tes changements me vont parfaitement, mais il y a bien trop de fautes dans ton histoire!! surtout de grammaire avec les accords, que ce soit pour les conjugaisons mais aussi pour les pluriels!! une tite correction vite faite et je te valide miss!

_________________
Toute Puissance
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Marléne Pendragon   Sam 13 Sep - 16:13

voilaaaa correction a peu prés faite xD il doit surement rester des fautes ;_; mais jai tout tout relus bien donc ca signifierai que je les ai pas vu o_o

bref =)
Revenir en haut Aller en bas
Stellae
Toute Puissance
avatar

Nombre de messages : 238
En deux mots : Déesse du temps et des Etoiles, Protectrice d'Ynis Witrin
Date d'inscription : 18/05/2008

MessageSujet: Re: Marléne Pendragon   Mar 16 Sep - 16:35

Validée!!

_________________
Toute Puissance
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Marléne Pendragon   

Revenir en haut Aller en bas
 
Marléne Pendragon
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Guenièvre Pendragon
» Présentation de Syre Pendragon [Validée]
» On dirait que rien n'a vraiment changé... Ft Arthur Pendragon et Merlin
» UTHER PENDRAGON
» Cérémonie d'octroi du vicomte de Gimont

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ynis Witrin v3 :: ~.*.~ Hors Rp ~.*.~ :: Archives :: Fiches-
Sauter vers: