Ynis Witrin v3

Les armées démoniaques assiègent le Continent, mais une île résiste toujours
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Groupe 1: Mukuro, Miriel, Aura

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Groupe 1: Mukuro, Miriel, Aura   Mar 9 Sep - 0:07

Postez le combat à la suite de ce topic!
Je vous laisse environ deux semaines de posts.
Si c'est trop ou pas assez dites le moi!
Votre PNJ sera jouer par Anarion. Si vous avez un problème MPisez le!^^

C'est à vous!!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Groupe 1: Mukuro, Miriel, Aura   Dim 14 Sep - 16:31



Depuis quelques temps, de nombreux démons convergeaient vers Cyllanca. Les lieux étaient réputés pour abriter un démon très puissant dont l’énergie servait au peuple pour assurer leur défense. Selon les légendes, ce démon vivrait encore et n’attendrait qu’une seule chose : être libéré de sa prison. C’est d’ailleurs dans ce but que Beren avait fait toute cette route. Bien sûr, le démon ne faisait pas cela par bonté d’âme mais dans un but bien précis : ressusciter la femme qu’il aime.
Cette dernière avait trouvé la mort quelques jours auparavant suite à une attaque organisée par les habitants du village qui se trouvait à proximité de leur petite demeure perdue dans les montagnes. Tous deux vivaient dans cette maison depuis tout juste six mois et leur unique souhait était de vivre en paix loin des villageois qui n’acceptaient ni leur présence ni leur couple. La raison à cela ? Lui était un démon et même s’il n’était pas violent de nature, aucun humain n’acceptait de lui donner sa chance et seul le rejet existait. Quant à sa femme, Ellona, elle était humaine et c’était d’ailleurs bien ce fait qui leur attirait les foudres de ceux qui n’acceptaient pas cette relation hors normes. Ainsi, l’ignorance et l’intolérance avaient fait basculer les gens dans une haine qui se manifesta par un meurtre, celui d’Ellona qui fut organisé alors que Beren était parti en forêt. Lorsqu’il en revint, il découvrit sa maison en cendre mais également la dépouille de celle qui y fut emprisonnée et exécutée. A cet instant, cette haine, qui avait poussé les autres à un meurtre aussi innommable, venait de s’emparer de lui, réveillant alors ces instincts de démons. Ainsi, ce jour là, pour venger celle qu’il aimait tant, il exécuta un à un tous les habitants du village sans faire de distinctions.

Aujourd’hui, sa route l’avait mené jusqu’en Cyllanca afin de libérer le démon qui y serait encore prisonnier. De cette manière, il espérait recevoir la seule récompense qui pouvait compter à ses yeux : ressusciter sa femme. D’ailleurs n’était-ce pas ce qu’on lui avait promis ? Cette voix inconnue qui résonnait dans sa tête lui répétait que s’il était en mesure d’éliminer le petit groupe de trois individus qui venait dans sa direction alors tous ces rêves seraient exhaussés. Il ne fallait donc plus perdre de temps et c’est pourquoi il se montra à eux sans plus attendre et sans dire un mot. Pour le moment, seule l’observation lui suffisait et il ne mit pas longtemps avant de comprendre que ceux qui s’avançaient vers lui, un homme et deux femmes, n’étaient pas de simples voyageurs mais des personnes sachant combattre. Comment pouvait-il en être autrement si leur objectif était de s’emparer des pouvoirs du démon endormi comme cette voix le lui répétait ? Enfin, après cette brève observation, il ouvrit le petit médaillon qu’il portait autour du cou et dans lequel une peinture miniature de sa femme se trouvait.


* Lorsqu’ils seront morts, nous serons de nouveau ensemble, je te le promets Ellona. *

Après avoir embrassé le portrait de son épouse, il referma le médaillon et commença à avancer en direction de ses adversaires qui devaient clairement le distinguer vu qu’il se trouvait totalement à découvert. Beren détestait se battre mais depuis l’assassinat ses pulsions de démons s’étaient emparées de lui et avaient développé ce goût du sang qu’il avait réussi à mettre en sommeil auparavant. A présent, à cause de la bêtise humaine, il était devenu tout ce qu’il détestait et tous les humains qui croiseraient sa route allaient payer le prix de leur intolérance puisqu’il les mettait tous dans le même panier.

Désormais, il ne restait plus que dix mètres le séparant de ses nouveaux ennemis et c’est à ce moment là qu’il décida de donner un violent coup de poing dans le sol qui vibra sous l’impact avant de se fissurer devant de lui. Après le choc, le sol se mit à trembler de nouveau jusqu’à ce que trois miroirs sortent des fissures. Chacun de ses miroirs venait de se matérialiser et de s’aligner en face de chaque combattant. La surface des objets n’était pas en verre comme on pouvait s’y attendre. En fait, cette surface était constituée d’eau si bien que l’on aurait pu croire que pénétrer dans les miroirs reviendrait à plonger dans les profondeurs d’un océan. Toutefois, y plonger ne servirait à rien car c’était de ces objets que quelque chose venait de sortir pour se matérialiser devant les yeux de ceux qui se trouvaient devant. Ainsi, chacun allait très vite se rendre compte que son double venait d’apparaître devant lui.
Ces copies étaient tout simplement parfaites dans le sens ou la ressemblance physique était identique. Il ne pouvait pas en être autrement d’ailleurs puisque les miroirs avaient capté le reflet de ceux qui se trouvaient devant. La seule différence résidait dans ces visages qui restaient et resteraient figés sur une expression vide de tout sentiment.


- « Affrontez vos propres pêchés et repentissez-vous de vos meurtres en mourrant, humains ! » s’exclama-t-il avec une profonde haine.

Depuis la mort de son épouse, le démon mettait tous ceux qui n’étaient pas des démons au même niveau même si sa haine actuelle n’était que la répétition de celle qu’il ressentait pour les assassins de sa femme, haine que la vengeance n’avait pas permis d’apaiser. Enfin, il ne s’en rendait plus compte lui-même.
Puis, quelques secondes après leur création, les trois copies s’élancèrent chacune vers leur double et lancèrent des attaques qui montreraient à quel point le mimétisme était poussé. Ainsi, la copie de Miriel se dédoubla et chacun de ses clones l’attaqua au corps à corps armé de deux longues dagues chacun. Le double de Mukuro opta lui aussi pour un corps à corps qui s’annoncerait particulièrement difficile vu que lui aussi possédait le même œil et la même agilité que lui tout en étant armé d’une lance. Enfin, le clone d’Aura concentra son énergie dans ses mains avant de lui envoyer une puissante vague d’énergie électrique pour un combat serait davantage à distance.

Si tout allait bien pour lui, Beren, qui observait désormais depuis les hauteurs d’un rocher massif, n’aurait même pas à combattre car ses copies ne pouvaient être vaincues que d’une seule façon. Ainsi, même s’ils parvenaient à les blesser, leurs plaies se refermeraient automatiquement. Comme il leur avait dit, tous allaient devoir expier leurs pêchés qui s’étaient finalement incarnés dans des doubles d’eux-mêmes. Or, le combat le plus difficile dans l’existence n’est-il pas celui qu’il faut mener contre soi-même ? Ils trouveraient bientôt une réponse à cette question.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Groupe 1: Mukuro, Miriel, Aura   Jeu 18 Sep - 12:59

Aura avait donc traversé le lac, comme à son habitude. Avec elle, dans sa barque, il y avait son amie Spirit, ainsi qu’une fille qui lui était totalement inconnue et qui était accompagnée d’un corbeau. Peu à peu, après que les autres furent prêts, la barque avait pris le chemin du continent et y avait accoster avec les autres barques, mais à cet instant même, la barque était camouflée dans les hautes herbes, comme Aura avait l’habitude de la mettre quand elle devait se rendre sur le continent. Les deux femmes, les deux équidés et l’oiseau étaient descendus de l’embarcation pour rejoindre le continent. Une fois que toute l’équipe fut réunit, Aura vérifia qu’elle avait bien son coutela sur elle. Puis, elle administra une légère caresse sur le cou de sa jument, comme pour leur donner courage à toutes les deux.

Mais, plus le temps passait, plus la jeune femme aux cheveux blancs se disait qu’une partie de son passé était en rapport avec ce continent, elle ne savait pas ce qu’elle y avait fait, mais elle savait qu’elle y avait été et que ça avait changé sa vie… D’instinct, elle porta une main à ses yeux dont la rétine avait été abîmé, et ça non plus, elle ne savait pas comment cela c’était passer. Elle sentit Spirit pousser son épaule de son museau et la regarda avant de lui adresser un léger sourire pour lui faire comprendre qu’elle n’avait pas à s’en faire. Puis, la jeune créature virtuelle se hissa sur le dos de son amie et suivit le même chemin que les autres, même si elle avait rarement été silencieuse depuis son arrivée sur l’île. Sur tout le trajet, la jeune femme était restée d’un calme absolu, pourtant, son esprit bouillonnait, elle se posait mille et une question sur ce qu’elle avait pus vivre depuis que le scientifique était mort, et sur ce qui avait bien pus lui faire oublier tout ça... Aura n’avait rien d’humain, son apparence en était certes semblable, mais elle n’oubliait pas que ces « sensations » et ces « sentiments » n’étaient que très récents. Elle savait aussi que ce n’était pas du sang qui coulait dans ses veines, mais quelques choses dont le contact étaient beaucoup plus dangereux, de l’électricité pure… Si seulement elle recouvrait les souvenirs de son passé, peut être qu’elle pourrait comprendre ce qu’elle pouvait avoir en commun avec les humains qui habitait l’île et qui aurait pus habiter ses souvenirs.

Spirit avançait en silence, puis, tout à coup, ses oreilles se couchèrent, la jument avait sentit le danger avant même que ce dernier ne soit visible. Mais la jeune femme avait appris à faire confiance à l’intuition de son amie, même si elle ne savait plus comment lui était venue cette confiance, elle savait qu’elle était là, la sentant au plus profond d’elle-même. Aura sentait son cœur battre assez vite dans sa poitrine. Elle avait un peu peur… Comment ne pas avoir peur après tout, elle ne savait même plus si elle avait déjà vécut quelque chose de semblable par le passé. A nouveau, elle revit un visage dans son esprit et un long frisson parcourut son dos. Elle baissa les yeux sur le sol qui défilait sous les jambes de sa jument.


*Si seulement je savais qui il est… Je crois que ce serait une clef majeure de mes souvenirs… … … Allons Aura, ne rêves pas… Si je dois me souvenir, ça devra bien être par moi-même, personne ne peut m’aider…*

Elle soupira et releva doucement les yeux pour ne pas se laisser absorber par ses sombres pensées à ce moment là. Ce n’était pas le moment de ce laisser envahir par la tristesse, la détresse et la nostalgie, ils avaient une mission pour l’île… Et c’était bien là la chose la plus tangible de son passé. Alors, Aura comptait bien la sauvegarder et la protéger autant que possible pour pouvoir d’y raccrocher autant que possible. Plus Spirit était nerveuse, plus Aura sentait son corps être parcourut d’étincelles, ça lui était un peu douloureux, mais elle assignait ça à l’adrénaline humaine… Regardant devant elle, elle cru deviner une silhouette et fronça un sourcil, elle avait vraiment eut un mauvais pressentiment pour le coup et elle n’aimait pas ça.

Un instant plus tard, un événement qu’elle n’aurait pas vraiment su décrire sans repenser à l’endroit où elle était « née » se produisit et une créature qui semblait être elle en apparence apparut en face d’elle. Spirit hennit et se recula de quelques pas, la jument était effrayer de ce qu’elle voyait, mais la jeune fille qu’elle portait sur son dos se contentait de regarder la créature avec neutralité, elle avait sûrement vu pire dans le cauchemar qui avait précéder l’apparition de sa forme physique… La jeune femme avait alors entendu une voix dans le lointain et elle sentit son cœur se serrer, à la fois car elle repensait à Morganna qui avait fait des « Phases » ses ennemis… mais également parce que celui a qui elle avait appartenu avait du beaucoup souffrir pour penser ainsi… Mais elle n’eut en fait pas vraiment le temps de s’attarder sur le sujet…

En voyant cela, Aura parvint de justesse à épargner à Spirit le choc, et elle sauta au sol. Une fois qu’elle atterrit sur ce dernier, la jeune fille entendit son amie s’éloigner un peu et elle ferma les yeux, elle n’aimait pas se battre, mais elle savait que pour le cas présent, elle n’avait pas le choix. D’une prière muette, elle pria pour avoir la force et le courage qu’avait eut ses allié passé, ceux qui avait permit de faire d’elle celle qu’elle était à présent et qu’elle serait sûrement encore longtemps si elle survivait à cette bataille. Elle porta une main à la chaîne qu’elle avait autour du cou et soupira avant de l’enlever. Elle se laissa envahir par toute sa détresse et concentra son attention sur l’autre elle. Elle avait abandonner la seule chose qui l’aidait à contrôle son pouvoir, alors autant concentrer son action. Bientôt, il sembla qu’un orage avait éclaté autour de la fille et de son reflet. Elle tendit les mains, se servant de celle-ci comme paratonnerre, elle accumula des éclairs en serrant les dents, car cela lui était douloureux et elle les concentra alors vers sa cible, chose qu’elle réitéra à plusieurs occasion, même si la douleur était nécessaire si elle voulait avoir un minimum de contrôle sur ce qui arrivait. Une larme crépitante apparut sur sa joue alors que son visage restait vide de sentiment, comme quand elle n’avait pas encore de corps. Et donc, cette larme ne semblait pas vraiment avoir de sens et rares étaient les personnes qui pouvaient savoir d’où elle venait, de quel sentiment… Aura frissonna légèrement.

Au plus profond de son être, Aura espérait que son amie avait été se mettre en sécurité… Elle ne devait pas perdre… Neige comptait sur son retour et elle l’attendait sûrement dans la maison… Ce n’était pas pour elle qu’elle voulait vivre, voilà longtemps qu’Aura ne vivait pas pour elle… Elle ne l’avait d’ailleurs jamais fait… Elle ne s’accrochait à la vie que pour ceux qui croisait son chemin et qui tenait à elle. Actuellement, il se trouvait que ces personnes étaient des animaux, mais cela ne changeait rien au but final, car Neige et Spirit étaient les meilleures amies d’Aura, et les seules dont elle pouvait encore conserver quelques souvenirs en ce monde. Elle déglutit un moment et ce contenta un peu plus sur cet affrontement qui la faisait souffrir physiquement comme moralement, elle savait qu’elle ne devait pas se laisser aller, elle ne devait pas le faire, pour elles deux, pour sa chatte et sa jument, et pour personne d’autre à présent.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Groupe 1: Mukuro, Miriel, Aura   Jeu 18 Sep - 20:20

La traversée sur l’embarcation c’était passé en silence. La meneuse avait un bref instant tenté de commencer un semblant de conversation, mais l’elfe c’était contenté d’acquiescer de la tête en regardant au loin. Voilà un bon moment que Miriel n’avait pas remis les pieds sur le continent. Ce lieu ne lui avait pas du tout manqué, elle avait même l’impression qu’elle ne l’avait pas quitté il y a très longtemps pour venir s’installer sur l’île. Après être descendu de la barque, l’expédition c’était mis à dos de cheval pour pouvoir continuer la route qui menait à l’endroit désiré.
Son corbeau c’était mis voler haut dans le ciel et à planer un peu dans tous les sens. Comme s’il jouait les rapaces qui tentaient de trouver une proie adéquate. Le voyage à cheval c’était passé sans aucun problème, apparemment il n’y avait personne dans les alentours des membres de l’expédition. La seule chose intéressante était la destination qui se montrait enfin. Mais ce n’était pas la seule chose qui s’était enfin montré, quoi que leurs apparitions auraient pu se faire attendre. Alors que les membres de l’expédition se retrouvaient séparés par des barrières, des démons étaient apparus. Sans vraiment cherché à comprendre ce qui allait se passer, Miriel avait mis pied-à-terre avant que son cheval ne réagisse trop violemment face à l’aura démoniaque qui se faisait ressentir.

Miriel se trouvait à présent en compagnie de la grosse tête, Capitaine Mukuro et d’Aura. Son corbeau était sûrement posé quelque part à l’abri par peur du démon qui était présent. Malgré le temps passé l’animal avait toujours une certaine crainte, ou tout du moins un souvenir de mort dans son esprit quand il croisait ce genre de créature. C’était une bonne chose, car l’elfe n’avait pas très envie de perdre son compagnon à plume puisque que c’était l’un des tous derniers souvenirs qu’elle avait de sa vie de petite fille.
Cependant, Miriel ne devait pas s’étaler sur d’autre sujet, mais se concentrer sur le combat qui allait suivre. Son arc était resté sur la selle du cheval, mais elle sentait qu’elle n’en aurait aucune utilité pour combattre à distance. Ce qui ne l’avait pas empêché de garder son carquois rempli de flèche sur son dos, juste au cas où puisque ces instruments pouvaient être utilisés de différente manière quand on avait de l’imagination.
Mais même avec de l’imagination, Miriel ne c’était pas attendu à devoir combattre contre … Elle-même. Un corps ressemblant entièrement à l’elfe était apparut dans un miroir, cela ne faisait aucun doute qu’elle était apparut en tant qu’ennemi et non allié. Mais sans ce détail c’était quand même troublant de se voir elle-même de face sans avoir été obligé d’utiliser son propre pouvoir.
Tout en sortant rapidement ces deux longues dagues, Miriel avait jeté un petit coup d’œil en direction des autres. Apparemment elle n’était pas la seule à avoir cette surprise.

L’elfe n’aurait pas dû s’occuper des deux autres compagnons de voyage, car en reportant son attention sur son double elle se faisait attaquer. Elle ne s’attendait pas dû à ce qu’elle se retrouve avec deux doubles d’elle-même. N’ayant pas le temps de faire autre chose que de se défendre, Miriel c’était retrouvé en train de reculer de 2/3 pas. Ces quelques coups échangés lui avait permis de comprendre que le reflet possédait toutes les qualités de l’originale. Cette erreur de jugement lui avait valu de petite blessure anodine, mais si elle continuait seule comme cela elle s’épuiserait et en aurait de plus grave. Son double était alors rapidement arrivé pour enlever un adversaire à l’originale. Cependant, même si elles étaient à deux contres deux, Miriel avait l’impression que le combat n’allait pas être facile. Les échanges étaient rapides et fluides entre les adversaires et l’elfe était obligé de se concentrer entièrement sur le combat, car elles étaient exactement de même niveau apparemment.
Revenir en haut Aller en bas
Tate Mukuro
Capitaine des Gardiens de l'Île/ Membre du Conseil
avatar

Masculin Nombre de messages : 291
Age : 27
En deux mots : Mot mot
Date d'inscription : 22/07/2008

MessageSujet: Re: Groupe 1: Mukuro, Miriel, Aura   Jeu 18 Sep - 22:48

Les barques sont enfin arrivé... enfin? non, déjà arrivé. Mukuro avait eut le droit à la compagnie fort plaisante d'une guerrière à demi elfique et c'est légèrement triste qu'il devra la quitté. En effet, ils n'étaient pas dans le même groupe, ce qui est dommage, mais après tout ce n'est pas bien grave. Il se leva lorsque la barque approcha du sol et sauta du bord, laissant la barque bougé très légèrement à cause de l'élan, puis il arrêta du bout non pointu de sa lance la barque qui avait prit un peu de vitesse. Il ne valait mieux pas que l'arrêt soit trop brutale, c'est pour cela que Mukuro accompagna la barque tout en la ralentissant sans être brusque. Une fois la barque à l'arrêt, il se mit derrière et la poussa, se maudissant d'avoir mal calculé son coup et de n'avoir pas profité de la vitesse de la dites barque. Enfin, il aida la demoiselle à débarqué et les chevaux, miraculeusement monté, à descendre. Il arma son cheval d'une selle et monta dessus tout en saluant la demoiselle et laissant quelques mots d'au revoir sortir de sa bouche pour rejoindre les oreilles de la plaisante au regard. Il se dirigea ensuite vers ce qui semblait être les personnes qu'il devrait accompagner, ou qui devait l'accompagner celons les points vues.

" Hey hey, je crois qu'on va devoir faire le chemin ensemble donc jme joins à vous ! "

Son enthousiasme fit vite étouffé par le silence des deux jeunes demoiselle. L'une ayant un silence hautain, l'autre un silence aux semblants timide... (HJ: si ça vous dérange, vous me le dites, j'édite^^) Il soupira légèrement et se mit dans le groupe, légèrement en retrait par rapport à elles. Après quelques pas, il ressentit quelques choses et prévoyait, inconsciemment, une chose dangereuse. Il se laissa donc descendre de son cheval et lui demande de s'éloigner et de ne revenir que lorsqu'il sifflera. Son cheval s'éloigna donc, comme s'il avait comprit ce qui fit sourire Mukuro, ému maladroitement.

" Brave bête ! "

Il s'essuya une légère larme au coin de l'oeil avant de faire face à une ombre qui s'avançait au loin sur le chemin. Il eut la légère impression d'être en retard lorsqu'il remarqua que les deux collègues étaient déjà armé au sol. Mais c'est alors que trois choses apparurent devant eux. Mukuro remarqua alors que ce n'était autre que son reflet qu'il voyait dans l'un des miroirs.

" Waw, salut beau gosse ! "

Il fit un léger clin d'œil à son reflet et se massa le menton en changeant complètement d'attitude, passant du sourire niais pour détendre l'atmosphère, au sourire sérieux, comprenant que la situation était grave. En effet, son clin d'œil n'avait pas été réfléchis... Si ce n'était que ça, le visage du reflet était complètement figé dans une expression désagréablement neutre. Après quelques secondes, Mukuro fit un sourire, mais pas n'importe quel sourire, ce sourire qu'il ne sort que lorsqu'un combat intéressant se préparait, ce sourire qu'il montrait qu'il allait être sérieux. Son reflet venait de sortir du miroir.

" Montre moi ce que tu es, moi. "

Son humour restait présent mais au vu de sa bassesse, il aurait mieux fait de s'abstenir, n'est-ce pas?... Le reflet quant à lui sortit derrière son dos une lance... non, la lance, celle fabriqué des mains de l'oncle de Mukuro. Ce dit Mukuro se laissa distraire quelques secondes pour regarder sa propre arme et constater qu'il l'avait bel et bien toujours en main. Cela lui couta une coupure à la joue et cela grâce à son pouvoir dont il n'avait pas encore conscience. Il a pu voir sa mort avant qu'elle n'arrive et donc réagir en temps que tel. Étrangement, cela est normal pour lui, de voir ce qui va se produire quelques secondes, voir parfois minutes, avant que cela ne lui arrive. Il croit, et est même persuadé, que c'est ce qu'on appelle réflexe. Il envoya ensuite sa lance vers le bassin du reflet qui l'esquiva de peu avant d'élancer son arme vers sa proie qui l'esquive de nouveau pour attaquer et se faire esquiver.... Ce petit échange se laissa faire pendant quelques temps, jusqu'à ce que Mukuro décide de réfléchir pour trouver une plan. Il semble que son reflet ne se fatigue pas et, bien qu'il ne se soit fait touché qu'une fois au début du combat, Mukuro ne pourra pas tenir indéfiniment contre une chose aussi forte que lui et infatigable. Il fit donc un long saut en arrière avant d'utiliser l'arrière de sa lance pour atterrir et se projeté un peu plus loin, le temps d'observer ailleurs. Les deux demoiselles étaient dans le même cas apparemment... Que faire? Détruire les miroirs? S'échanger nos adversaires? Vaincre le démon?... il est le capitaine des Gardiens de l'île. Il doit trouver une solution.

" Hey les filles, je pense que pour pouvoir résister contre nos reflets le temps de trouver une solution, il faudrait échanger nos adversaires, sinon on ne pourra jamais agir. "

A ce moment là, la copie de la lance de son oncle vola vers son visage, il se vit traverser par celle-ci quelques secondes avant l'impacte et eut donc le temps de placer sa propre lancer devant. Le choc de l'impacte approcha la pinte jusqu'à son œil mais ne l'atteint pas, fort heureusement. Par contre, l'une des autres points le toucha à la joue très légèrement, laissant un petit filet de sang couler. Mukuro profita de l'attaque de son reflet pour récupérer sa lance et les manier toutes les deux, attaquant son adversaire en envoyant des coups avec la lance. Son adversaire les esquiva sans problème évidemment mais n'eut tout de même pas assez d'occasion pour reprendre le dessus. Mukuro profita de cela pour divulguer une idée.

" Je pense qu'en détruisant les miroirs on peut détruire les reflets, je peux essayer d'utiliser ma lance pour briser un miroir... Mais lequel? Je pense pas que la fausse lance fera quoi que c... "

Le reflet tenta de contre attaquer en passant entre les deux lance mais Mukuro sauta en arrière et ramena ses lances vers lui, se servant du bout de celles-ci comme dagues pour faire reculer son adversaire avant de reprendre du dessus et de la marge en distance qui les sépare.

" ... quoi que ce soit contre le miroir d'où elle vient. "

Il attendit donc l'avis de ses deux coéquipier tout en se combattant lui même, bien que ce combat soit assez barbant sachant qu'il sera composé de 99% d'esquive...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://karasu-crow.skyrock.com
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Groupe 1: Mukuro, Miriel, Aura   Sam 20 Sep - 14:57

Beren, toujours perché sur les hauteurs d’un rocher, observait avec attention les combats qui se déroulaient à quelques dizaines de mètres de lui. D’ici, il ne craignait aucune attaque car la distance à parcourir serait suffisante pour qu’il puisse entrevoir toute tentative offensive mais aussi car il savait que les doubles qu’il venait de faire apparaître seraient des adversaires plus que coriaces. Ces clones étaient tout simplement des copies parfaites des originaux tant au niveau de l’apparence qu’à celui des pouvoirs. Ainsi, que ce soit l’art du combat ou la façon de pensée, ces créatures pouvaient tout reproduire à l’identique puisqu’elles étaient les véritables reflets de ceux qu’elles combattaient. Toutefois, une chose les rendait supérieures à leurs originaux : leur énergie était infinie. Tout humain, toute créature se fatigue forcement à un moment ou un autre mais ce n’était pas le cas de ces reflets qui pouvaient alors apparaître comment étant immortels. Ceci, les trois combattants allaient très vite s’en rendre compte par eux-mêmes et ceci commença par celle qui était en mesure de contrôler l’électricité.

Le démon fixa avec attention cette femme qui venait de déployer ses pouvoirs après avoir retiré la chaîne qu’elle portait autour du cou. Concentrant ses pouvoirs dans ses mains, elle accumulait l’énergie qui lui était envoyée par son clone avant de la relancer contre lui. Cette technique était particulièrement astucieusement mais il était évident qu’elle demandait beaucoup d’efforts et de concentration. Un point de rupture allait donc se faire ressentir au moment où se forces auraient trop diminué, ce n’était qu’une question de temps. Toutefois, le temps ne serait pas suffisant pour que cela arrive puisque le double, cherchant à changer de stratégie, fut frappé de plein fouet par une décharge électrique qui le projeta au sol. L’impact avait causé une plaie béante au milieu de l’abdomen et tout laissait croire que le reflet ne se relèverait plus mais après quelques secondes, il se releva tandis que sa blessure se referma peu à peu avant de ne laisser aucune trace de son existence, comme si rien ne s’était passé. Puis très vite, il adopta la stratégie qu’il aurait dû mettre en place s’il n’avait pas reçu un tel choc. Ainsi, il leva ses mains au ciel et projeta son énergie qui retomba sous la forme de puissantes colonnes de foudre comme si les dieux eux-mêmes cherchaient à frapper la jeune femme de leur puissance. C’est donc face à cette pluie de foudre et à un clone inépuisable qu’elle devrait faire face désormais.

Pendant ce temps, l’autre femme du groupe menait également un combat acharné. De toute évidence, elle n’appartenait pas à la race humaine mais cela n’avait aucune importance pour lui qui reportait sa violence sur tous ceux qui n’appartenaient pas à celle des démons. Ainsi, elle, comme tous les autres, allaient payer le prix de la violence aveugle qui s’exerçait contre ceux qui ne demandaient pourtant qu’à vivre en paix. D’ailleurs, ces deux clones se débrouillaient parfaitement bien face à elle qui souffrait déjà de quelques petites blessures. Le combat qui se déroulait à deux contre deux était des plus intéressants. Le niveau de chacun était exactement le même mais, à nouveau, la question de la fatigue prendrait bientôt tout son sens et jouerait contre l’original qui combattait à un rythme conséquent. Le combat pouvait donc durer encore un bon moment et le temps était venu de lui apporter un peu plus de piment et c’est pourquoi un autre double fit son apparition après être sorti du miroir. Contrairement aux deux précédents, ce dernier tenait un arc dans ses mains et sa flèche pointait désormais en direction du corbeau qui s’était réfugié dans un arbre peu de temps auparavant. De toute évidence, ce volatil semblait compter aux yeux de la guerrière et si elle voulait le sauver, elle allait devoir s’en prendre à ce nouveau reflet tandis que les deux premiers continuaient à se battre au corps à corps.
A distance, Beren était en mesure d’insuffler de telles stratégies à ces créations et il n’en avait pas le moindre scrupule car, de cette manière, il mettait ces adversaires dans la situation où il se trouva lui et sa femme. Tout ceci n’était qu’un juste retour des choses, sa manière de se venger, qu’il copiait sur ce qu’on lui avait fait subir.

Son regard finit par se poser sur le troisième combattant de ce petit groupe. Cette fois-ci, il s’agissait d’un homme qui n’adoptait pas du tout la même attitude face à sa réplique. Ce dernier n’hésitait pas à faire de l’humour malgré la situation et on pouvait clairement lire son excitation face à l’adversaire qui se trouvait en face de lui. Rien que pour cela, Beren considéra que cet homme était loin d’être à prendre à la légère. Son pouvoir était également surprenant dans le sens où il ne résidait pas dans l’offensif mais dans un système d’esquive presque parfait. Etant lié à ses créations, Beren comprit que les pouvoirs du jeune homme résidaient dans son œil qui lui permettait de sentir les attaques à l’avance. De toute évidence, il serait un adversaire coriace mais également dangereux puisqu’il proposait désormais des manœuvres à ses alliées pour tenter de vaincre toutes les répliques. Ses propositions n’étaient d’ailleurs pas négligeables et le démon se devait de réagir face à celui qui disposait, de toute évidence, d’aptitudes de leader. Ainsi, un halo de lumière se diffusa à partir du miroir se trouvant en face de lui et vint offrir à son clone, deux lances qui firent leur apparition dans ses mains, remettant les deux combattants au même niveau par la même occasion. Ceci compliquerait grandement la tâche de celui qui réfléchissait trop à son goût et qui pouvait sortir son petit groupe du piège tendu. Le temps allait jouer contre lui et la pugnacité de ces clones avait pour but d’empêcher une coordination efficace entre ces trois là.

Beren avait parfaitement conscience que ces créations pouvaient être vaincues mais il savait également que s’ils parvenaient à ce miracle, ils s’exposeraient ensuite à un combat qui serait bien plus dangereux encore. Quoi qu’il en soit, tout était encore à jouer mais le démon ne pouvait s’empêcher de penser à sa défunte femme. Ainsi, le médaillon dans lequel se trouvait son portait restait continuellement au creux de sa main droite comme s’il le protégeait davantage que sa propre vie. Cette voix mystérieuse lui avait répété qu’en tuant ces combattants, il pourrait faire revivre sa femme et cette idée ne se contentait pas d’être gravée en lui, elle lui donnait une raison de vivre encore.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Groupe 1: Mukuro, Miriel, Aura   Sam 20 Sep - 16:56

Aura sentait son cœur se serrer à chaque attaque, elle n’aimait pas se battre… Avant elle ne se battait jamais elle-même… Alors, en plein milieu du combat, elle repensa à tout ceux qui c’était battu pour la protégée et de nouvelles larmes coulèrent sur ses joues. Elle ne devait pas perdre… pour eux… La créature virtuelle continuait son combat, se battant encore et toujours pour les autres, et non pour elle. Tout à coup, une décharge frappa son « ennemie » et elle la vie projetée au sol alors que son cœur se serrait. Elle se recula peu à peu, regrettant ce qui avait pus ce passé, mais l’autre se releva et une bouffée de panique provoquer par le moment présent replongea la jeune femme dans son passé, elle perdit un moment le contrôle d’elle-même et une des colonnes faillit la blessée gravement, elle parvint tout de même à se dégager, n’ayant que son bras blessé. De nombreuses étincelles étaient alors sortie de la blessure, rendant l’atmosphère encore plus électrique qu’elle ne l’était. Le cœur de la jeune femme battait à tout rompre alors qu’elle réfléchissait à ce qu’ils pouvaient fait. L’idée de leur allier n’était pas mauvaise loin de là… Mais maintenant que la force ennemie était à peu près jaugée, autant rééquilibrer les choses.

Étant elle-même faite de chaire et d’électricité, Aura pouvait sentir son « sang » réagir à la proximité d’une nouvelle colonne, un moment, elle cessa le combat, se contentant d’esquives. Puis, sa voie s’éleva dans les airs en un air infiniment doux. A mesure que le chant s’élevait, les plaies de ces alliés cicatrisaient, la sienne fut la dernière à le faire alors qu’elle esquivait une nouvelle colonne. Elle savait qu’elle pouvait attaquer d’une certaine façon, mais c’était une attaque suicide, et elle ne pouvait pas se le permettre… Aura avait mal, mais elle se rappelait que cette douleur était un sentiment qu’on lui avait « programmé » et elle la chassa pour le moment dans un coin de son esprit. A nouveau, elle fit de son mieux pour se concentrer et canaliser l’électricité… Puis, elle risque un coup d’œil vers ses coéquipier, le métal canaliser, elle ne pouvait pas agir si ils restaient au corps à corps… Elle déglutit alors et fut obliger de se concentrer sur son adversaire pour pouvoir à nouveau éviter de se prendre une nouvelle décharge.


[désolée, entre ma mère et ma maladie je ne sais pas faire mieux et ce poste est nul -_-‘ Mais en étant déranger a toutes les phrases voilà quoi…]
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Groupe 1: Mukuro, Miriel, Aura   Sam 20 Sep - 20:19

Miriel était dans un combat acharné qui ne semblait pas vouloir prendre fin. Durant les nombreux échanges, elle avait pu constater que les clones se soignaient instantanément à chaque fois qu’ils recevaient une blessure. Ce qui n’était pas le cas de l’original ou du double qu’elle avait fait apparaître pour l’aider. Heureusement Miriel avait de l’endurance, mais même avec de l’endurance elle ne savait pas combien de temps elle pourrait tenir à ce même rythme.
Alors que les échanges continuaient, Mukuro c’était mis à parler pour leur donner des suggestions. L’elfe n’était pas sûr qu’échanger les adversaires était une bonne idée, puisqu’elle avait eut le temps de constater qu’Aura combattait plutôt à distance. Hors tous les autres clones se battent au corps à corps. De toute façon il l’avait peut-être remarqué déjà, elle n’avait pas vraiment le temps de regarder ailleurs. En revanche, la seconde suggestion était plus intéressante et même très logique. Si les clones provenaient de ces miroirs avec un peu de chance ils disparaîtraient en même temps si l’un des miroirs venait à être brisé. Le seul moyen de savoir était d’essayer, mais pour cela il fallait se débarrasser de son adversaire que de quelques secondes pour pouvoir s’attaquer à un miroir.

L’elfe avait décidé de tenter le coup, son propre double occupait déjà l’une des deux Miriel adversaire. Quant à l’original, elle avait décidé de changer de forme de combat. Plutôt que de s’acharner à attaquer et à défendre à tour de rôle avec les longues dagues. L’elfe avait décidé d’utiliser d’autres instruments pour pouvoir se débarrasser de son adversaire durant les quelques secondes nécessaires à l’opération suggérée.
Un coup-de-pied peu puissant, mais placer de manière à mettre son adversaire en déséquilibre. Miriel l’avait fait suivre de près par un second coup-de-pied beaucoup plus puissant qui frappa son adversaire aux visages. Le coup suffisamment fort avait mis la mauvaise Miriel au tapis, l’original n’avait pas pris le temps de savoir si c’était pour longtemps qu’elle s’était mie à regarder en direction d’un miroir. C’est alors qu’une autre Miriel était apparut avec un arc et une flèche. Un coup d’œil rapide dans la direction qu’indiquait la pointe lui appris tout ce qu’elle devait savoir.


"Torme."

Un unique son d’avertissement pour prévenir son oiseau de s’envoler. Pour sa part l’elfe avait pivoté sur elle-même pour pouvoir donner plus de puissance à son lancer. Une longue dague qu’elle utilisait pour se battre était rapidement partie en direction de l’archer, le coup était destiné à empêcher le tir. Mais Miriel avait réussi à viser de manière parfaite. Comme le fil de l’arc était tendu, près à faire partir le trait. La lame avait tranché ce fil ainsi que la gorge de la copie. Normalement ce coup était mortel, mais l’original ignorait totalement si pour ces copies cette règle existait. Dans tous les cas, l’elfe était obligé de reculer rapidement pour éviter de se faire attaquer par la copie au sol.
Elle avait réussi à se donner quelques secondes, mais cet imprévu l’avait empêché d’appliquer son plan de départ. Ne se préoccupant plus de cette sorte d’échec, l’elfe profita de l’ultime temps qui lui restait pour établir un contact mental avec Mukuro et Aura. Ayant la capacité et le contrôle parfait sur son pouvoir de télépathie, elle pouvait rapidement aller dans leurs esprits.

L’elfe c’était concentré sur eux, tout doucement elle était entrée dans leur tête en cachant sa présence. Ces compagnons n’avaient pas le pouvoir de télépathie, donc ils ne pouvaient de toute façon pas la sentir, normalement en tout cas. Mais Miriel voulait le faire de façon la plus discrète possible pour ne pas les déconcentrés durant leurs combats. Sa copie attaquait à nouveau et Miriel était obligé de contre attaquer avec une seule lame. Peut importe, car sa propre création finie par lui envoyer l’une de ces armes pour qu’elle soit à nouveau à égalité.


*Essais le miroir d’Aura.*

Alors, même qu’elle se battait Miriel n’avait plus aucun mal à maintenir sa télépathie étant donné que le plus dur dans l’opération était sûrement d’entrer dans la tête de quelqu’un. Mais Miriel avait eu le temps d’y aller et de faire progressivement sentir sa présence pour qu’ils soient le moins troublé possible par son intrusion. De plus son pouvoir permettrait d’éviter que l’ennemi sache ce qu’ils comptaient faire.
Revenir en haut Aller en bas
Tate Mukuro
Capitaine des Gardiens de l'Île/ Membre du Conseil
avatar

Masculin Nombre de messages : 291
Age : 27
En deux mots : Mot mot
Date d'inscription : 22/07/2008

MessageSujet: Re: Groupe 1: Mukuro, Miriel, Aura   Mer 24 Sep - 21:16

Mukuro laissa un autre de ses sourires bien à lui apparaitre inconsciemment sur son visage. Celui qui l'affrontait, et de par se fait qui était son adversaire, se trouvait être lui même... Et le voilà armé de deux lance, tout comme Mukuro... Voir en quadruple la perfection créé des mains de son oncle était une chose qui l'amusait beaucoup et qui, en même temps, lui pinçait légèrement le cœur. Après tout, son oncle était comme son père, et il est mort à l'heure qu'il est, cela ne fait aucuns doutes. Mais ne serrais-ce pas là un hommage lui étant offert de pouvoir combattre quatre fois plus avec l'arme qui représente tous les sentiments de son ancêtre? C'est ce qu'il se disait pour se rassurer et pouvoir combattre pleinement... car combattre pleinement était obligé ici.

" Mmmh? "

Le miroir pouvait donc créer des armes à volonté? Ou même des copies à en voir le combat de celle qui ne tardera pas à répondre à sa question. Apparemment, elle pense que détruire le miroir d'Aura était la meilleur chose à faire... Mais... Détruire le miroir... Et si, en détruisant ce qui a créé le reflet, nous détruisions la seule chance de vaincre? Car ils sont invincible, cela ne fait aucun doute... Mais il n'est pas impossible que la seule façon de les vaincre est de les renvoyer dans les miroirs... Kss, tout en réfléchissant, le reflet en profita pour blessé Mukuro à l'épaule. En effet, leurs échanges étaient rapides et très difficile à suivre. Mukuro sentait ses muscles proches de rupture à force de maintenir ce rythme élevé et surhumain. Il devait rapidement trouver une solution pour vaincre ces choses... Ces reflets... Ces copies... Peut être ont-elle leurs sentiments?

" Ton œil est moche !! "

Il tentait de blessé sa copie mais en disant cela, c'est lui même qu'il blessait, perdant un peu de sa concentration, il se vit toucher encore une fois à l'épaule, et cette fois, il ne faisait pas que frôler mais sa peau fit accompagner d'un peu de chair... Rien de fatal pour le moment, il perdra juste un peu de force dans son bras pour le moment. Il se propulsa en arrière à l'aide de l'une de ses lances, tout en parant avec l'autre avant de terminer par balancer sa lance vers son propre miroir, prenant le risque, s'il advenait que la créature ne puisse être détruire, de devoir combattre cet adversaire pour toujours... Après tout ce génie du combat vit pour combattre. Mais il est vrai qu'un combat contre soit même n'est pas aussi intéressant qu'il l'aurait crut.

" Atteint le... ! "

Il tomba sur le dos, s'étant projeté à une assez grande distance, glissant sur le sol et laissa ses coudes en morfler. La lance se dirigeait parfaitement vers le miroir... Il espérait que rien ne sortirait du miroir pour empêcher son arme d'atteindre le but, la solution qu'il espérait avoir trouver... Dans le cas contraire, ce serrait un combat à deux contre un, le combat d'un capitaine aux bras blessés, n'ayant plus qu'une arme fictive, contre deux copies de lui même, intactes et ayant pour l'une d'elle deux armes. Allongé sur le sol, tête vers le ciel, plusieurs choses volaient dans son esprit... le fait de devoir nommé son arme, cela lui donnerait peut être plus de classe, chose non futile pour un capitaine d'après Mukuro... Ensuite le fait qu'il puisse mourir en cas d'échec de cette stratégie...? Non, il ne mourra pas... Il ne l'a pas vu dans son destin.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://karasu-crow.skyrock.com
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Groupe 1: Mukuro, Miriel, Aura   Ven 26 Sep - 2:09

Les créations du démon pouvaient apparaître comme étant de simples sous-fifres dans un combat qui ne le concernait finalement pas. Pourtant, ces affrontements l’intéressaient au plus haut point tandis que son regard scrutait chacun des mouvements de ses adversaires indirects. Bien qu’étant lié aux clones, il n’était pas en mesure de deviner tous les pouvoirs copiés par ces derniers à moins de les voir par lui-même. Ainsi, au fur et à mesure de l’avancée des duels, il apercevait les aptitudes tout à fait étonnantes de ses ennemis qui ne semblaient pas vouloir céder à la fatigue. Il commençait également à se faire une petite idée de leurs caractères qui semblaient différents. Par exemple, alors que l’homme recourait à l’humour, celle qui lançait de l’électricité versait des larmes. Chacun semblait avoir une approche différente dans ces affrontements, ce qui lui laissait croire qu’ils ne formaient pas une équipe solide, défaut qui pourrait leur être fatal.

Voir les larmes qui perlaient sur le visage de cette jeune femme le troubla quelque peu. Il ne comprenait pas pourquoi elle se retrouvait dans cet état face à un adversaire. Avait-elle peur ? Elle n’en avait pas l’air. En fait, il comprit que ces larmes cachaient un surplus de puissance qui vint ensuite s’abattre sur son reflet. Ainsi, cette femme avait puisé dans ses émotions pour se battre, chose qui l’étonna lui dont la vision des humains était terriblement noircie depuis le meurtre de son épouse. Quoi qu’il en soit, ses efforts resteraient vains et le fait que son double se relève sans la moindre trace de blessure le lui ferait peut-être comprendre. Chacune de ses copies pouvait guérir et revenir à la vie sans le moindre problème. De plus, lorsque le reflet mourrait, cela signifiait pour lui un échec qui ne devait pas se reproduire, ce qui expliquait pourquoi le reflet d’Aura utilisait désormais une nouvelle stratégie d’attaque. Cette dernière fut d’ailleurs efficace puisque la jeune femme souffrait désormais d’une blessure au bras qui devait être douloureuse puisqu’elle se résignait à utiliser une technique basée sur l’esquive uniquement. En tout cas, c’est ce qu’il croyait et c’est avec étonnement qu’il découvrit que son adversaire pouvait soigner ses blessures et celles des autres à l’aide de sa voix qui s’exprimait dans un chant mélodieux.
Comment pouvait-elle réussir une telle prouesse alors que sa copie l’oppressait par des attaques incessantes ? Pourquoi pensait-elle aux autres alors qu’elle pouvait périr à tout instant ? Beren ne se l’expliquait pas tandis qu’un doute commençait à s’emparer de lui peu à peu. En fait, il se surprenait à douter de la noirceur de cette humaine. Ses larmes et maintenant son chant, il n’avait encore jamais vu autant de douceur chez une humaine hormis chez son épouse elle-même. Faisait-il une erreur en la combattant ? Non, il ne voulait pas y croire. La voix qui résonnait dans sa tête lui promettait de ressusciter sa femme lorsque ces trois là seraient morts et il ne pouvait plus faire confiance aux autres. Autrefois, malgré la haine qu’on lui portait, il avait persisté à croire en une vie paisible auprès de son épouse mais ceci l’avait conduit à sa perte. Il chassa donc ces doutes de son esprit et se délecta de l’agressivité du reflet qui continuait à faire tomber des piliers de foudre qui ravageaient totalement les lieux.

Son regard se posa ensuite sur l’autre femme de ce groupe qui s’avérait être, contrairement aux deux autres, un elfe. Cette dernière semblait vouloir suivre la stratégie proposée par son compagnon et pour cela, elle avait comprit qu’elle devait se débarrasser, ne serait-ce que durant quelques instants, de son double afin de pouvoir s’attaquer au miroir. La laisser continuer sur sa lancée aurait été prendre un trop gros risque et c’était pour cette raison que Beren venait de faire sortir une nouvelle copie du miroir. Ce reflet prit tout de suite pour cible le corbeau qui accompagnait son adversaire et qui se trouvait non loin de là. Ceci permit de stopper l’élan de l’elfe qui avait pris le miroir pour cible mais s’était sans compter sur sa dextérité hors pair qui lui permit de couper la corde de l’arc tout comme la gorge du clone qui s’écroula au sol avec un regard vide.
La suite des événements fut encore plus surprenante. Le combat reprit entre elle et sa copie qui fut projetée à terre quelques instants auparavant mais les gestes de la combattante semblaient différents comme si son attention était dispersée. Pour tenter de percer ces signes discrets, le démon fixa son regard sur elle pour tenter de comprendre ce qui était en train de se dérouler mais il n’y parvenait pas. Enfin, cela n’avait pas vraiment d’importance car que pouvait-elle tenter alors que le double dont la gorge fut sectionnée venait de se relever sans traces de blessures et s’élancer vers elle ? Si ses gestes masquaient une stratégie nouvelle, Beren estimait que ceci ne serait pas une menace sérieuse tant elle aurait forte à faire avec ses trois doubles inépuisables.

Le combat qui opposait le dernier combattant à son double fut particulièrement serré mais il tournait de plus en plus à l’avantage de ce dernier depuis que son maître avait fait matérialiser deux nouvelles lances. La fatigue semblait se faire particulièrement sentir chez son adversaire qui venait de se faire méchamment blesser à l’épaule alors que sa partenaire l’avait soigné juste auparavant. De toute évidence, le combat allait se terminer dans moins de cinq minutes mais c’était sans compter sur un geste à la fois désespéré mais surtout plein d’audace. Contre toute attente, l’humain venait de projeter l’une de ses lances en direction de son propre miroir, mettant ainsi sa stratégie en œuvre. Cette décision s’avéra être un succès puisque le double n’eut pas le temps de stopper cette arme qui vint traverser l’intérieur du miroir et le faire voler en milles morceaux. Bien que n’étant pas constitué de verre, cette simple attaque avait suffit à troubler sa matière constituée d’eau, ce qui eut pour effet de briser le flux magique qui nourrissait ce miroir. Ainsi, cet homme venait de trouver le seul et unique point faible de son opposant qui s’écroula au sol comme une marionnette à qui on aurait coupé les fils. Désormais, ses deux partenaires n’avaient plus qu’à suivre son exemple en brisant les miroirs restants pour en finir elles aussi mais Beren n’allait pas leur en laisser le temps.


- « Arrêtez de combattre ! » s’exclama-t-il à l’intention de ses créations.

A peine eut-il fini de prononcer cet ordre que les doubles encore debout s’écroulèrent à terre tandis que les deux miroirs encore intacts retournèrent dans le sol. Contre toute attente, le démon venait d’épargner des efforts supplémentaires à ses adversaires et c’est vers ce petit groupe qu’il se dirigeait à présent tout en lez fixant du regard. Arriver auprès d’eux ne lui prit pas plus d’une minute. Son regard se posa sur chacun d’eux tour à tour tandis qu’un sourire s’était dessiné sur son visage. Pour le moment, aucun de ces combattants n’était en mesure de connaître ses véritables intentions mais le moins que l’on puisse dire était qu’il ne les craignait pas au vu de la très courte distance qui le séparait d’eux.
En observant ses adversaires, il ne pouvait que constater leur fatigue voir leurs blessures. Leur état devenait un moyen de contre-balancer leur avantage numérique, il en avait parfaitement conscience. Il savait également que celle qui maniait l’électricité était en mesure de guérir ses blessures et il décida la garder particulièrement à l’œil afin de l’empêcher de renouvelle cet exploit. Il le négligerait pas non plus cet elfe qui cachait probablement un don et cet homme capable d’esquiver presque l’intégralité de chaque attaque portée contre lui comme s’il pouvait les voir à l’avance. Beren possédait également un autre avantage sur ses adversaires puisqu’il connaissait une bonne partie de leurs pouvoirs alors qu’eux ne savaient rien de lui si ce n’est qu’il était capable de créer des clones via des miroirs. Enfin, le moment n’était plus au silence mais à la parole et c’est lui qui décida de la prendre.


- « Personne ne peut effacer ou nier ses péchés. Même si un miroir est brisé, il en existera toujours d’autres qui vous rappelleront les péchés que vous et ceux de votre race avez commis. » dit-il avec une voix lente mais teintée de colère.

Après ces quelques mots, il leva sa main droite jusqu’à son visage, ce qui eut pour effet de faire vibrer les corps des copies qui gisaient sans vie sur le sol à quelques mètres de lui.


- « Face à la réalité, on peut combattre un temps mais personne ne dispose d’une force infinie. Ainsi, votre combat trouvera bientôt une fin car je ne peux perdre le mien, telle est la réalité. »

A cet instant, chacun des cadavres fut entouré par une aura magique qui partit de leurs corps pour ensuite envelopper celui du démon et venir s’y perdre. En moins d’une poignée de secondes, l’énergie qui se trouvait dans ses créations venait d’intégrer son propre corps. Une nouvelle puissance venait de l’envahir et tous pourraient à la fois la ressentir mais également la voir sous la forme d’une aura noire qui se diffusait autour de lui.
Beren regardait désormais la paume de ses mains avant de caresser l’une de ses paupières. Visiblement, il n’était plus le même et il découvrait en quoi. En fait, tous les pouvoirs mais également toutes les connaissances détenues dans les reflets se trouvaient désormais en lui. Beren ne possédait aucun pouvoir direct mais il pouvait les acquérir via ses créations et c’était ce qui venait de se passer à l’instant.


- « Vos pouvoirs sont vraiment impressionnants… Je ne pensais pas que des humains pouvaient en détenir de si puissants. » leur avoua-t-il sans plus de précisions tandis que de petits éclairs apparaissaient dans ses mains.

Le démon aurait très bien pu profiter de l’effet de surprise pour s’attaquer directement à ses adversaires mais il voulait connaître la raison de leur présence ici. C’était étrange mais d’une certaine façon, ce désir de communication était un des derniers vestiges dans son état d’esprit passé. Et puis au-delà de ça, il voulait poser une question plus particulière à celle qui avait attiré son attention par son attitude face à un ennemi.


- « Avant de poursuivre les hostilités, j’aimerai connaître vos motivations. Pourquoi êtes-vous venu ici ? Et toi, pourquoi as-tu versé des larmes sur un champ de bataille ? Et ton don pour guérir, serais-tu prêtes à l’utiliser sur un démon ? »

Son regard était bien évidement posé sur Aura dont l’attitude le troublait. En fait, elle ressemblait un peu à Ellona et c’était peut-être ça qui le poussait à dialoguer autant. En tout cas, cette entrevue orale pouvait se terminer immédiatement si l’un d’eux décidait de porter le premier coup.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Groupe 1: Mukuro, Miriel, Aura   Ven 26 Sep - 20:00

Aura avait mal au cœur rien que de se battre ainsi, décidément, elle commençait à se dire que de participer à cette mission n’avait pas été une bonne idée, elle n’aimait pas se battre, surtout avec son pouvoir, c’est pour ça qu’elle avait son collier pour la freiner… Même si elle n’avait plus aucun souvenir d’où elle tenait ce dernier… C’était étrange… Pourquoi elle avait ainsi perdu la mémoire ? Elle déglutit un peu. Elle ne savait rien sur elle en arrivant dans ce monde, et là, elle savait que son sang était électrique, tout comme ses larmes qui contenait aussi un surplus d’électron… Comment elle le savait ? Elle l’ignorait… Elle savait aussi que quelque chose l’avait pousser à apprendre à se défendre seule, mais quand, pourquoi et comment elle y était parvenue, elle l’ignorait tout bonnement. La jeune femme pleurait en combattant et elle fixait le double qui lui faisait face, elle n’aimait pas voir ça. La femme aux cheveux blancs avait encore reculé de quelques, elle n’aimait vraiment pas se retrouver dans ce genre de situation…

La créature virtuelle n’était pas comme les autres, elle n’avait jamais été comme les autres et elle apprenait encore la vie. Elle vivait en humaine mais n’en était pas une découvrant simplement les similitudes entre ce qu’elle était et la façon dont vivaient les autres êtres humains. La jeune femme sentit son cœur se serrer et inspira profondément avant de hocher doucement la tête. Le cœur d’Aura était encore serré et elle plissa doucement les yeux se demandant ce qui allait pouvoir se passer à présent. De tout temps, Aura s’était mise en danger pour les autres, et certains l’avaient ensuite aidé à se sortir des ennuis qu’elle avait eut, mais elle ne les avait forcé à rien au final. Peu a peu, Aura commença à se dire qu’elle pourrait ne pas s’en sortir, c’est à ce moment là qu’elle entendit Spirit hennir un peu plus loin. En fait, cela sembla même lui redonner un peu de force et de confiance en elle. Elle devait tenir bon, pour elle. Elle avait arrêter de se battre, se contentant maintenant de dévier la foudre, elle était trop fatigué pour attaquer, mais pouvait tout de même continuer à se défendre… Du coin de l’œil, Aura vit que le jeune homme avait réussit à briser le miroir. Un petit sourire c’était alors posé sur ses lèvres tout de même assez pales. La jeune fille avait rapidement perdu ce sourire mais tout de même, elle était un peu inquiète et tremblait un peu, mais rien de plus.

Mais, finalement, avant même qu’elle ait pus tenter elle-même quelque chose, elle entendit un ordre claqué dans l’air. La Créature Virtuelle avait alors sentit une vague de terreur monté en elle, mais elle s’était hâtée de la refouler au plus profond d’elle-même et, ainsi, de ne pas se laisser aller à cette peur. Les miroirs disparurent et les clones tombèrent au sol. Aura se mordit alors l’intérieur de la lèvre ressentant étrangement de la peine pour ces êtres, même si elles n’auraient pas du vivre… Après tout, il en allait de même pour elle… Elle n’était que le caprice de celui qui avait créer l’endroit où son « âme » était née, mais elle n’aurait, en théorie, jamais du avoir un corps. Elle aurait du rester cette créature errante dans les système de son monde. Monde qui était loin d’être celui-ci, donc théoriquement, Aura n’avait en rien sa place en ce monde et en cet endroit. Elle secoua alors légèrement la tête pour chasser toutes ses pensées, ce n’était pas le moment ! Si elle voulait se laisser aller à cette sensation d’être intruse, elle y repenserait plus tard, quand tout ça serait finit. Elle se concentra sur ce qui se passait pour le moment.

Le souvenir d’avoir pêcher… Mais, après tout, cela faisait peut être aussi partit des souvenirs qu’elle avait perdu quand elle s’était égarer sur le continent la dernière fois qu’elle y était aller assez longuement. Elle coula un furtif regard vers ses compagnons… Le pêcher… Mais c’était quoi au juste le pêcher ? Il leur disait qu’il ne pouvait pas perdre son combat… Mais eux non plus ne pouvaient pas perdre le leur. Peut être pas pour les mêmes raisons, mais tout de même. Quand il parla de leur pouvoir, Aura ne répondit pas et se contenta de hocher doucement la tête. Quand il avait parlé, il avait en même temps utilisé un pouvoir semblable au sien. Elle n’avait pas plus parlé… Mais, il s’adressa à nouveau à lui et elle soupira doucement. La jeune fille aux cheveux blancs ne daigna pas répondre à la première question qui lui était posée…


« Car, que ce soit celui d’un adversaire ou d’un allié, il est toujours déplorable de verser du sang, car peut importe si c’est par attaque, ou simplement par défense. Chaque mort en ce monde rend des gens triste… Chaque mort mérite d’avoir des larmes qui sont versées pour elle… »

Elle se tut un instant, elle ne savait pas si les autres comprendrait ce qu’elle avait voulu dire, mais c’était ce qu’elle ressentait… La seconde question qui lui avait été posée, c’était au sujet de son don de guérison, elle pris le temps nécessaire pour réfléchir, puis, elle hocha un instant la tête.

« Oui… Je pense que si ce démon ne risque pas de me tuer, moi ou ceux de qui je suis proche, je serais prête à le soigner… Je ne vois pas pourquoi je n’agirait pas ainsi car je veux croire que tout les démon ne son pas des semeur de mort et qu’une paix entre les races est possible… »

Aura soupira un peu et se recula de quelques pas, elle n’aimait pas vraiment la proximité de cet homme. Enfin, elle avait quand même l’impression que cette personne n’était pas réellement un homme…
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Groupe 1: Mukuro, Miriel, Aura   Sam 27 Sep - 14:58

Miriel avait décidé de suivre la suggestion du capitaine, mais c’était sans compter sans l’apparition d’une copie supplémentaire qui l’avait fait changer d’objectif. Son combat avait par la suite rapidement repris contre l’adversaire qu’elle avait réussi à mettre à terre quelques secondes plus tôt. Mais ce qu’elle n’avait pas prévu, c’était que la copie qui s’était fait trancher la gorge c’est relevé et engagé à présent le combat avec elle.
Non sans pester l’elfe était obligé de se mettre en défense et d’esquiver les coups de ces deux adversaires. Dommage que son pouvoir ne lui permettait pas de faire plusieurs clones d’elle-même. Miriel était déjà fatigué et le fait de combattre deux adversaires était plus difficile qu’au tout début. Si elle continuait longtemps à esquiver les coups comme ça, l’elfe allait finir par se prendre une blessure sérieuse. Elle était en train de réfléchir à un moyen de se débarrasser l’une des deux fausses Miriel quand un ordre cingla dans l’air. Aussitôt les fausses Miriel étaient tombés, comme raide mort. Maintenant seul l’original et la copie qu’elle avait elle-même fabriqué restait debout. En jetant un œil autour d’elle avait remarqué que la grosse tête avait réussi ce que Miriel n’avait pas pu faire. C’était sans doute pour ça que les combats avaient cessé, une fois le point faible trouvé il était facile de suivre le même exemple.

Cependant, ce n’était pas le moment de baisser la garde, car l’ennemi approchait rapidement. Tandis qu’il parlait une chose étrange était en train de se produire, comme si le démon absorbait ce que contenaient les copies couchées au sol. Mais il ne semblait pas vouloir engager le combat maintenant. Soit, ce n’était pas pour déplaire à l’elfe qui s’était alors accroupi par terre. Quitte à ce qu’il face la conversation autant en profiter pour se reposer au cas où un autre combat allait s’engager. Cependant, cela ne voulait pas dire que Miriel n’était pas prêt à se remettre au combat si c’était nécessaire. Elle était attentive aux mouvements de ce démon, tout comme elle écoutait attentivement ce qu’il disait. Normalement il aurait dû attaquer, mais c’était étrange de voir ce genre de créature vouloir faire causette. Depuis son expérience nocturne quand elle habitait encore dans la forêt, Miriel avait toujours cru que les démons passaient leurs temps à combattre. Mais celui-ci réagissait un peu différemment par rapport aux autres, c’était vraiment étrange. Est-ce que ça voulait dire qu’il fallait encore plus s’en méfier que les démons qu’elle avait pu déjà croiser jusqu’à présent ?

Cet adversaire c’était alors directement adressé à Aura parce que son comportement avait été étrange durant le combat. Mais pour Miriel ce qui étirait l’attention était plutôt la première réponse d’Aura. L’elfe n’avait jamais pris la peine de pleurer les personnes perdues lors de la nuit où la forêt de Gorachia avait été attaquée. Plutôt que de se remémorer certains souvenirs, l’elfe avait décidé de regarder dans la tête du démon. Avec son pouvoir télépathique elle pourrait peut-être un peu comprendre son étrange comportement de vouloir parler plutôt que d’attaquer.


[Pas vraiment d'idée =___=]
Revenir en haut Aller en bas
Tate Mukuro
Capitaine des Gardiens de l'Île/ Membre du Conseil
avatar

Masculin Nombre de messages : 291
Age : 27
En deux mots : Mot mot
Date d'inscription : 22/07/2008

MessageSujet: Re: Groupe 1: Mukuro, Miriel, Aura   Dim 28 Sep - 21:44

Mukuro était allongé au sol, reprenant son souffle, ayant utilisé toute ce qui lui restait de carburant éolien pour à la fois se projeté en arrière et balancer son arme. Le résultat fut tout de même plus que satisfaisant. Sa vie était sauve et il venait de trouver l'espoir de vaincre ces intuables. Quelques instants plus tard, les autres copies tombèrent elles aussi à terre, sous l'ordre de celui qui les avait créés. Mukuro se redressa, les mains vides d'armes à présent, pour rejoindre le groupe. Ce même groupe se fit rapidement rejoindre par le démon. Mukuro chercha son arme des yeux, celle-ci était allé se loger dans un rocher plus loin, preuve qu'elle n'avait pas été lancé sans effort. Le démon ne semblait pas avoir peur de ses adversaires car il venait de placer juste devant eux, à une distance assez proche. Il n'attaqua pas tout de suite, peut être n'en avait-il plus l'envie? Dans le doute Mukuro resta sur ses gardes. Le démon s'adressa à la meneuse de barque qui les accompagnait. Il avait aussi parlé de pêché, mais Mukuro ne comprenait pas quel pêché il pouvait avoir commit? Peut être le fait d'avoir laisser son père et son oncle se faire tué?... Peut être le fait d'avoir fuit pour exaucer leurs dernières volontés? Il avait, dans son voyage, trouvé un groupe de marchant attaqué par des bandits. Il n'avait bien sur pas pu protéger les marchants sans tuer ces bandits... peut être était-ce aussi un péché?

Enfin, ceci dit, Mukuro se déplaça pour se placer entre Aura et le démon, un regard méfiant envers le démon. Il ne pouvait pas laisser son groupe se faire blessé devant ses yeux.


" Pourquoi nous attaque-tu? Es-tu assez faible pour écouter tes instincts premiers? Est-ce autre chose? "

Mukuro gardait son air méfiant, tentant de résonner le démon pour qu'il n'y ai pas besoin de combattre. Après tout, celui-ci ne semblait pas si cruel que ça. Il se battait sans doute avec un but, et le capitaine voulait vraiment le découvrir.

" Suis-tu des ordres? Ou cherche tu juste à te divertir en prenant la vie d'autrui ? "

Ses paroles toucheraient peut être le démon là où il ne faut pas, mais s'il venait à attaquer, il le verra venir et se prendrait l'attaque de tel sorte qu'Aura ne soit pas touché, quitte à être gravement blessé.


[HJ: Ouh, c'est nul, désolé, j'avais une idée en tête, mais j'ai eut du mal à la mettre en place ^^']
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://karasu-crow.skyrock.com
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Groupe 1: Mukuro, Miriel, Aura   Mer 1 Oct - 2:19

L’affrontement était entré dans une phrase sensiblement différente à présent puisque Beren ne se montrait pas agressif tout comme ses adversaires qui étaient marqués physiquement voir moralement par leur combat avec leurs reflets. Après avoir tenté de connaître leur façon de combattre, qu’il venait d’intégrer en lui via ses clones, il cherchait à comprendre leurs intentions et leurs buts. Son intérêt était plus particulièrement focalisé sur celle qui avait versé des larmes durant les combats mais il ne négligeait pas les autres pour autant car chacun apparaissait comme un adversaire de taille même s’il ne se voyait pas perdre contre eux. Tout à l’heure, un miroir avait été brisé, mettant fin à l’immortalité d’une réplique mais ceci n’avait plus le moindre sens face à lui. Tout comme ces créations, il détenait les pouvoirs de ses adversaires mais il n’y avait pas d’astuce pour le battre. Dans un sens, il était une union parfaite des dons de ces trois là comme s’ils formaient une équipe parfaite. Enfin, ce degré de perfection ne pourrait jamais être atteint au vu du combat précédent au cours duquel leur esprit d’équipe ne s’était pas montré très convaincant.

Ces trois-là étaient vraiment étranges finalement. Il s’était approché d’eux et aucun n’avait tenté de s’attaquer à lui malgré ce qui venait de se passer. Cette attitude était peut-être une erreur qui serait lourde de conséquences d’ici peu de temps. Enfin, quoi qu’il en soit, l’elfe était désormais accroupie comme si elle ne craignait pas de se faire attaquer. Malgré ces blessures, cette attitude de confiance était à la fois respectable mais également suicidaire aux yeux de leur ennemi. Quoi qu’il en soit, il ne comptait pas les attaquer pour le moment et les réponses fournies par la femme maîtrisant la foudre ne l’y inciterait pas davantage, bien au contraire. Ses mots résonnaient avec force dans sa tête allant jusqu’à supplanter celle qui le poussait à les tuer.


** Chaque mort mérite d’avoir des larmes qui sont versées pour elle. **

Pour lui, les humains n’étaient que des menteurs fustigeant l’hypocrisie alors qu’ils y recouraient chaque jour sans vergogne. Ainsi, il s’était préparé à entendre les mensonges de cette femme, pensant qu’il ne pourrait pas en être autrement de toute façon. Finalement, il fut véritablement surpris de sentir une nouvelle fois le doute s’emparer de lui. Malgré toute sa « bonne » volonté et son ressentiment, il ne parvenait pas à déceler le mensonge dans le timbre de sa voix mais aussi dans ses expressions. Ses réponses n’étaient pas celles d’une personne cherchant à tromper car leur intensité était trop grande. Ceci, il ne pouvait s’empêcher de le penser mais sa haine était trop forte pour qu’il y croit pleinement. Ses blessures étaient trop fraîches et trop profondes pour qu’il puisse de nouveau tenter de croire que les hommes ne cherchaient pas uniquement à détruire les démons. Il n’était alors pas en mesure de lui répondre avec la rage qu’il souhaitait tout d’abord parce qu’elle était freinée par la sincérité de sa voix mais aussi parce qu’il ressentit une sorte de douleur au crâne comme si quelqu’un tentait d’y pénétrer de force.
Très vite, il se rendit compte que cette manœuvre était le fait de l’elfe. Ainsi, il comprit enfin ce qui s’était déroulé un peu plus tôt. Etant désormais doté des mêmes pouvoirs qu’elle, il venait de se rendre compte qu’elle maîtrisait la télépathie. Ce don pouvait s’avérer être une arme redoutable pour créer une stratégie sans attirer l’attention d’un adversaire et c’était vraisemblablement cela qu’elle avait tenté de mettre en place durant les affrontements avec les clones. Bref, tout comme les deux autres, cette combattante était une ennemie redoutable qu’il devrait espionner mentalement à son tour afin d’être sûr qu’elle ne mette pas en place une stratégie de groupe contre lui. Cela, il allait le lui faire comprendre d’une façon qui lui serait plus que familière.


* Inutile de tenter la télépathie sur moi, ça ne te donnera rien car je la maîtrise moi aussi désormais. Merci pour ce précieux cadeau. * lui dit-il par la pensée tout en la fixant avec un regard noir.

Par cette simple phrase, et si ça n’était pas encore assez évident depuis que les auras de ses créations étaient venues l’entourer, il voulait lui montrer que leurs pouvoirs étaient désormais à lui également. Par conséquent, même s’ils s’en servaient contre lui, ils ne pourraient pas les rendre pleinement efficaces. Toutefois, une chose lui avait échappé : au moment où elle était entrée dans son esprit il pensait à son épouse, comme toujours d’ailleurs. Ainsi, alors que l’homme du groupe venait de s’interposer entre lui et sa partenaire en lui demandant pourquoi il se battait, la télépathe aurait déjà une partie de la réponse. En fait, Beren ne cessait de penser à son épouse défunte et l’image de cette magnifique jeune femme pouvait très bien avoir été perçu par la télépathe avant même qu’il se rende compte de l’intrusion. C’était pour elle qu’il se battait aujourd’hui afin de la faire revivre mais ceci restait encore un secret qu’aucun de ces trois là ne pouvait connaître.
En s’interposant de cette manière, celui qui possédait un œil si particulier, s’exposait à la première attaque mais offrait une protection à sa partenaire qui avait reculé de quelques pas après ses réponses. De toute évidence, il essayait lui aussi de dialoguer mais dans le but de tenter d’éviter les combats, chose que Beren n’envisageait pas. Aucun d’eux n’avait expliqué la raison de sa présence en ces lieux et maintenant, celui-là voulait retourner les questions et s’il cherchait à le faire réagir alors le pari était gagné car il ne supportait pas certaines de ses allusions auxquelles il allait réagir tandis que son aura se faisait de plus en plus agressive.


- « Est-ce que toutes ces réponses t’intéressent vraiment ? Ne sommes-nous pas en ce moment même en train de nous inscrire dans l’éternel combat opposant les hommes et les démons ? Pourquoi chercher des raisons à cet affrontement alors qu’il semble si naturel aux yeux de tous ? Nous n’avons qu’à nous entretuer dans les règles de l’art et de toute façon, personne ne se souviendra de ce combat ni même de son sens quand nous aurons tous disparus. Ainsi, les réponses que tu cherches, tu ne les entendras que si je suis amené à rendre mon dernier souffle. En attendant, le temps n’est plus à la parole car je suis fatigué d’entendre les mensonges des humains ! »

La situation venait de basculer depuis la tentative d’intrusion dans ses pensées. Cette violence qui s’était emparée de lui depuis la mort de sa femme s’était de nouveau saisie de lui alors qu’elle avait été ébranlée par les mots de celle qui croyait que chaque mort méritait que des larmes soient versées pour elle. Ainsi, le sol trembla sous l’effet de cette accumulation de pouvoirs qu’il concentrait dans chacune de ses paumes. Là, il s’élança à une vitesse folle sur l’homme qui se trouvait tout juste devant lui et lui envoya une violente décharge en apposant sa main droite sur son abdomen. Au vu de ses capacités à esquiver, il était probable qu’il puisse éviter une partie du choc mais en se plaçant de manière à servir de bouclier, il avait sacrifié une partie de sa garde et il était affaibli par le combat précédent. Le champ était désormais libre pour s’en prendre à celle qu’il protégeait mais l’elfe qui se trouvait non loin de là était une menace qu’il ne pouvait négliger. Ainsi, il fit apparaître un double de lui-même directement derrière le dos de la combattante. Cette technique était évidemment une copie de celle de l’elfe et il l’utilisait désormais contre elle.
Le double de Beren lui porta un puissant coup à la nuque. Cette partie du corps était un point faible à la fois chez les humains mais également chez les démons et un coup bien placé pouvait venir briser la nuque d’un adversaire qui trouverait ensuite une mort sans détours. Toutefois, le coup qui venait de lui être porté n’était pas suffisamment violent pour la tuer mais elle ne pourrait certainement pas avoir les idées claires avant un bon moment. Il ne restait donc plus que cette fille aux cheveux blancs vers qui il avança avant de lui porter un coup de poing dans l’abdomen de façon à l’empêcher de bouger suffisamment longtemps pour lui permettre d’exécuter l’attaque qui allait suivre. Là, alors qu’il était à quelques centimètres d’elle, il décida de prendre la parole avec une voix qui trahissait des regrets sincères.


- « S’il m’était encore possible de verser des larmes alors je les utiliserai pour pleurer ta mort. Ce monde ne mérite pas des gens comme toi et j’espère que l’endroit où je t’enverrai sera un véritable monde de paix et d’amour. » lui dit-il en la regardant droit dans les yeux.

Après ces quelques mots qu’il n’aurait jamais pensé prononcer après la mort de son épouse, un champ magnétique l’entoura tel un dôme avant de l’élever dans les airs. Ce champ d’énergie était chargé par la foudre et il flottait à l’intérieur à près de cinquante mètres de hauteur. L’énergie qu’il emmagasinait depuis l’absorption des auras des répliques venait d’atteindre son paroxysme et il allait la faire exploser tout autour de lui. Ainsi, d’ici quelques secondes, il ne resterait plus rien de ce paysage si ne c’est un champ de ruines au sein duquel ces trois adversaires allaient trouver la mort. En tout cas, tout était aller très vite et les chocs qu’il avait infligé tour à tour à ses ennemis devaient être suffisants pour les maintenir à porter de l’attaquer.
Le moment était venu de dire adieu à ses voyageurs et c’est pourquoi il poussa un cri qui résonna tout autour de lui tandis que le champ magnétique explosa de toute sa puissance, soulevant tout ce qui se trouvait dans un rayon très large. Sous le choc, la terre semblait trembler comme si elle aussi allait plier sous l’impacte.
A présent, il ne devait plus rester de survivants et, tout en caressant son médaillon, il posa les pieds sur le sol ravagé. Pour lui, sa partie du contrat était remplie et il attendait d’entendre de nouveaux échos de cette voix qui lui promettait de réaliser son rêve.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Groupe 1: Mukuro, Miriel, Aura   Jeu 2 Oct - 22:05

Si à présent le combat passait à un stade plus verbal que physique. Elle était quelqu’un de pacifiste et elle n’aimait donc pas se battre. Si elle avait appris à se battre, c’était simplement pour se défendre, elle n’avait jamais donné le premier coup, et elle ne le ferait sûrement jamais, ce n’était pas dans sa nature, loin de là… Aura regardait donc le démon, sans aucune crainte. Les « démons », elle n’en avait plus peur depuis longtemps, depuis qu’elle les avait assimilé aux monstres de son monde natal. De plus, elle n’avait fait que répondre aux questions qu’il avait posé du mieux qu’elle avait pus le faire. Etrangement, en regardant leur adversaire, elle avait un instant eut l’impression qu’il avait été comme perturbé par ce qu’elle lui avait dit.

Alors qu’elle le regardait toujours, sans faire le moindre geste, Mukuro s’était placé entre elle et le démon mais la jeune fille n’avait eut aucune réaction quand il avait fait ça. Peut être avait elle trop l’habitude d’être protéger par les autres après tout… La créature virtuelle n’avait aucune peur d’être blessée ou de mourir. Pour le moment, les choses semblaient même sur le point de s’apaiser et elle se surpris à espérer que les choses s’arrêterait là… Mais c’était un rêve et Aura était sûrement trop rêveuse. Elle avait trop d’espoir en la paix et en l’être humain… Après quelques instants, Aura vit le démon lancé un regard noir à Miriel… Qu’est-ce qui avait bien pus se passé ? Pourquoi tout à coup Aura avait elle l’impression qu’une certaine tension était maintenant présente dans l’air.

Un léger souffle de vent vint passé dans les cheveux d’Aura, c’était agréable… Mais depuis quelques instants, la réaction de Mukuro de faire bouclier lui avait rappelé quelque chose… ou plutôt quelqu’un, et elle demeurait là, immobile et comme incapable d’agir. Elle voyait les traits d’un autre se superposer à ceux de l’homme. Un flash se créa en elle et ses yeux s’écarquillèrent un peu devant les visions qui passait maintenant sur l’écran de ses paupières désormais closes. Bien rapidement, elle se demanda qui était ce garçon qui avait hanté ses pensées à cet instant précis. Elle tremblait légèrement. Bientôt, des souvenirs lui revinrent de son passé perdu… Bien entendu, ce n’était pas le meilleur moment pour que cela arrive, mais il faudrait bien qu’elle fasse avec. Maintenant, elle se souvenait, elle se souvenait de ce garçon bizarre, celui qui l’avait aidé à se comprendre elle-même… C’était ainsi le premier et le seul que la jeune femme avait aimé… Elle se rappelait aussi qu’il l’avait laissé seule depuis de nombreux mois… Son visage était un moment rester marqué d’une douleur sans nom, elle eut envie de tout détruire, mais elle n’en fit rien.

Finalement, encore ailleurs, Aura avait cligné des yeux. Là, elle s’était aperçut que le démon semblait plus agressif et le sol avait tremblé, la faisant tomber à genoux. Elle se redressa bien vite mais ses yeux étaient brillants, maintenant, signe de la douleur qu’elle éprouvait encore. Elle ne put rien faire quand Mukuro encaissa cet électrochoc. Le combat était assez flou et il le fut encore plus encaissa ce coup. A moitié sonnée, elle l’entendit lui parler. Elle frissonna et de nouvelles larmes d’étincelles irradièrent ses joues et leur pâleur fantomatique. Elle était comme dans un état second.

Il y eut un instant de flottement, puis, Aura leva les yeux et elle compris, il n’y avait pas une seconde à perdre. Elle se laissa envahir par sa peine et sa douleur et les avait canaliser. Au moment où le démon avait crié, des sphères de courrant contraire à celui de leur adversaire s’étaient formées autour d’eux. Quand les deux courant se heurtèrent, ils provoquèrent des étincelles et forcèrent sur l’esprit de la créature virtuelle qui s’écroula à nouveau à genoux, à bout de forces. Elle ferma les yeux mais ne prononça pas le moindre mot avant d’être un peu moins sonnée.


« Guerres entre démons et humains… Guerres entre humains… Guerres entre démons… Ce ne sont que des raisons utilisées pour justifier le goût du sang… Pourquoi vouloir tuer si on ne veut pas que les nôtres soient tué… Il faut avoir énormément souffert pour penser que le sang doit être versé… Je suis désolée… mais je ne compte ni mourir, ni regarder les autres mourir… Tant que le sang coulera à flot, il n’y aura pas de paix et d’amour, juste de la souffrance… Je ne voudrais pas que mes amies vivent dans un tel monde… »

Et elle continuait de pleurer des larmes qui lui étaient douloureuse. La créature virtuelle serra ensuite un peu de terre dans sa paume.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Groupe 1: Mukuro, Miriel, Aura   Ven 3 Oct - 19:46

*Tout le plaisir était pour moi.*

Elle avait répondu au démon de la même manière qu’il lui avait parlé. Tout en lui rendant son regard noir on pouvait sentir dans son message qu’il était parfaitement ironique et quand vrai l’elfe n’était pas très enchanté de constater que grâce à elle il possédait la télépathie. Cependant, elle était aussi étonnée parce qu’elle avait tout juste eut le temps de voir dans la tête du démon. Elle avait nettement vu l’image d’une jeune femme humaine. Mais c’est tout ce qu’elle avait réussi à percevoir, donc elle n’arrivait pas à comprendre pourquoi cette femme était présente dans les pensées de l’ennemi. Miriel n’avait pas eu l’impression qu’il pensait à mal d’elle, mais elle n’avait pas eu le temps de recevoir assez d’information pour réellement comprendre.
Peut-être que son comportement avait un rapport avec cette femme, cela n’expliquait pas grand-chose. Mais si ce n’était pas un démon qui passait temps à tuer …

L’elfe n’était pas allé plus loin dans ces réflexions, car l’aura de l’ennemi ce faisait de plus en plus agressif. Elle pourrait toujours y réfléchir plus tard, car là elle devait se préparer à un autre combat si elle ne voulait pas se faire rapidement tuée. Bien qu’étend toujours accroupi, l’elfe avait bandé ces muscles pour être prête à bondir et à attaquer. Cependant, comme depuis le début, le démon était en train de parler et Miriel sentait que le combat allait vite être déclenché. Alors que l’ennemi attaquait le capitaine, Miriel avait à nouveau fait apparaître sa copie près de sa longue dague qu’elle avait lancée un peu plus tôt. Tout en se relevant l’elfe allait foncer droit sur le démon pour ne pas qu’il attaque Aura maintenant que Mukuro était parti valdinguer plus loin.
Mais Miriel avait fait une petite erreur, elle avait oublié que s’il possédait sa télépathie il pouvait aussi posséder sa capacité à faire apparaître un double de lui-même. Ce qu’il ne s’était pas gêné de faire en le faisant apparaître juste dans le dos de l’elfe. Cette dernière était un peu trop emporté dans son élan et ne pouvait pas changer direction pour esquiver le coup, d’autant plus qu’il était trop proche pour qu’elle l’évite rapidement. Elle reçu le coup à la nuque la projetant au sol et la sonnant durant quelques bonnes secondes. Mais avant qu’elle ne ce fasse frapper elle avait eu le temps de commander à son double d’envoyer la dague contre le double du démon. La cible se l’était pris en pleine poitrine et comme il n’était pas une copie de glace il avait rapidement disparu en laissant tomber la dague de l’elfe juste à côté d’elle.

Miriel ne pouvait plus vraiment réfléchir et n’arrivait plus à comprendre ce qui se passait autour d’elle. Par conséquent elle n’était plus vraiment consciente de l’énorme danger qui l’attendait. Une vague impression d’être entouré d’une sphère avant qu’elle ne perde conscience durant quelques secondes. Quand elle ouvrit à nouveau les yeux la sphère avait disparu et elle commençait à réfléchir normalement. Ses oreilles avaient captés la fin du monologue que prononçait Aura tendit que des larmes lui coulaient. L’elfe n’avait pas vraiment compris ce qui c’était passé, elle avait juste le sentiment de l’avoir échappé belle. Tout en ramassant ces deux longues dagues, l’elfe regardait autour d’elle pour voir comment allait le capitaine avant de focaliser son attention sur l’ennemi. À l’évidence il n’avait pas encore remarqué qu’ils étaient encore vivants, mais Miriel ne pouvait pas l’attaquer maintenant, bien que le coup qu’elle avait reçu n’était pas très fort, si elle se relevait trop vite maintenant elle risquait de perdre l’équilibre. Son double avait été détruit par l’attaque, mais ça n’avait pas d’importance puisqu’elle pouvait en faire un autre tant qu’elle avait des forces et les idées assez claires pour pouvoir la contrôler.
Revenir en haut Aller en bas
Tate Mukuro
Capitaine des Gardiens de l'Île/ Membre du Conseil
avatar

Masculin Nombre de messages : 291
Age : 27
En deux mots : Mot mot
Date d'inscription : 22/07/2008

MessageSujet: Re: Groupe 1: Mukuro, Miriel, Aura   Ven 3 Oct - 20:57

Alors que le démon paraissait encore calme il y a quelques minutes, il montre maintenant une facette beaucoup plus terrifiante. En quelques secondes, le pouvoir de Mukuro et celui de l'homme s'annulèrent malheureusement. Il suffirait que Mukuro prédise le coup et l'esquive pour que le démon prévoie qu'il l'a esquivé et l'attaque ailleurs, ceci-sur une infinité de coup, créant ainsi un bug temporel et donc empêchant le pouvoir de Mukuro, n'était pas contrôler mais instinctif, de fonctionner. Le résultat fut un coup puissant et surtout très rapide, étant donné que Mukuro n'a jamais eut de surprise de ce genre dans sa vie, voyant toujours les choses avec qu'elle arrive, ce pouvoir augmentant avec l'âge, se faire prendre par surprise est quelque chose d'encore plus douloureux que le coup lui même, surtout qu'il n'a pas pu préparer son corps à endurer l'attaque. Il s'effondra sur le sol, dans un piteux état, laissant les évènements se passer...

Quelques secondes ou minutes plus tard, il rouvrit les yeux, l'homme était dans le ciel, décimant toutes vies aux alentours tandis qu'il était entouré d'une chose étrange qui semblait le protéger de cette attaque dévastatrice. Il posa l'une de ses mains contre la terre et eut une vision qui le choqua. Ses deux compatriotes à terre. L'une à genoux, pleurant, l'autre qui semblait lentement s'en remettre. Mukuro ne pensa pas une seule seconde que le champs de force pouvait être l'œuvre de celle qui pleurait.

" Je... Je dois les protéger... "

Mukuro poussait de toute ses forces sur ses bras, crachant en passant un peu de sang, reste du coup qui lui avait sans doute brisé en passant quelques cotes au mieux. Il se redressait peu à peu, la tête baissé et caché par ses cheveux en batailles, légèrement électrisé par l'ambiance. Son sourire inexpressif se transforma rapidement en un sourire effrayant, un sourire de folie et de sadisme absolue.

" INTÉRESSANT ! "

Il observa les alentours, ignorant la douleur, non, s'en ressourçant, en y trouvant l'excitation nécessaire pour bouger, motivé de ce fait pour combattre le démon. Il se dirigea vers sa lance qu'il avait juste avant cherché du regard, son sourire sadique aux lèvres. Il traversa le champs de force ce qui lui provoqua donc de grosse douleur. Il se pencha légèrement et se cacha le visage enfin de se redresser et de rire en ayant quelques mimiques de douleurs qui entrecoupait son rire.

" INTÉRESSANT... ich... VRAIMENT.. uch... VRAIMENT INTÉRESSANT ! "

Son rire était affreux, dans ces conditions, rire comme cela pouvait vraiment faire douter de sa nature, est-ce qu'un homme comme ça pouvait réellement protéger qui que ce soit ? Évidemment, sa force se décuple naturellement lorsque l'adrénaline s'active... Et l'adrénaline ne s'active pas forcément en cas de peur, mais aussi en cas d'excitation extrême, dans ce cas de masochisme extrême.
Il reprit sa marche vers sa lance, une fois arrivé à celle-ci, il frappa sur le bord pour la faire tourbillonner sur elle même avant de l'attraper en vol. Il la fit ensuite tourner autour de son corps avant de foncer sur un rocher d'où il se projeta pour atteindre un endroit plus haut élevé pour se rapprocher du démon.


" Intéressant, intéressant, intéressant, INTÉRESSANT, TRÈS INTÉRESSANT.... VIENS, FAIS MOI MAL ENFLURE, PROCURE MOI CE PLAISIR QUI DÉCHAINE EN MOI TOUT CE QUI PEUT ÊTRE QUALIFIE DE JOUISSANCE "

Encore une fois, son rire termina ses propos, attendant une réaction du démon, son rire sadique aux lèvres succéda à son rire entrecoupé d' "Intéressant !" qu'il lâchait de temps à autres, espérant que le démon acceptera son invitation.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://karasu-crow.skyrock.com
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Groupe 1: Mukuro, Miriel, Aura   Dim 12 Oct - 19:39

Par son attaque, Beren venait de frapper tout ce qui se trouvait autour de lui dans un rayon de plusieurs kilomètres. Décidément, la foudre s’avérait être d’une puissance inouïe pour ceux qui étaient en mesure de la contrôler à volonté. En accumulant son énergie, il avait tenté de réduire ses ennemis en poussière mais une force de même nature s’était opposée à lui à ce moment précis, permettant alors de sauver la vie de ceux qui étaient encore au sol. Le démon devait donc trouver un autre moyen d’en finir rapidement et ceci allait s’avérer difficile au vu de la ténacité dont tous faisaient preuve. Ainsi, malgré un violent coup porté à la nuque, l’elfe était parvenu à faire disparaître son double en faisant appel au sien tandis que l’homme du groupe se relevait et il n’était pas difficile de sentir sa puissance s’accroître progressivement.

Beren se trouvait désormais au sol, non loin de ses adversaires et c’est là qu’il entendit les mots de celle qui versait une nouvelle fois des larmes qui vinrent s’abattre sur la partie du sol qui fut épargnée grâce à son intervention. Elle déplorait cet état de guerres entre les races et au sein même de ces dernières. De toute évidence, et même si elle possédait des pouvoirs colossaux, la violence la rebutait. Toutefois, elle devait avoir pris conscience que sa vie était véritablement en jeu à présent et que le moment était venu de se battre pour de bon. Toutefois, ses gestes n’étaient toujours pas ceux d’une personne prête à contre-attaquer et ceci pouvait être une erreur qu’elle paierait très chère malgré le fait que le démon ressentait de nouveau quelques réticences à lever la main contre elle.
De son côté, l’elfe s’était relevé difficilement mais, malgré les blessures, elle ne semblait pas prête à abandonner le combat. Il savait donc qu’il ne devait pas la négliger d’autant plus que, comme il venait de le faire, elle pouvait elle aussi créer un double qui viendrait le frapper dans le dos. Il ne pouvait pas non plus ignorer ses dons pour la télépathie mais ceci ne lui servirait probablement à rien pour la suite du combat car il la surveillait étroitement afin qu’elle n’y recourt pas.
Enfin, l’homme du groupe semblait devenir particulièrement agressif et violent comme si ce combat venait de faire monter son adrénaline. Ce comportement inédit ne passa pas inaperçu. Ainsi, plus que les deux autres, il cherchait le contact, l’affrontement et le sang dans une invitation qu’il lançait mais à laquelle Beren décida de ne pas répondre, du moins pour le moment.

Au sol, il décida qu’il ne pouvait plus perdre davantage de temps dans ce combat d’autant plus que cette voix résonnait de plus en plus violemment dans sa tête. Cette force qui lui promettait de faire revenir sa femme à la vie le pressait d’achever son objectif et il ne voulait pas prendre ceci à la légère de peur de ne jamais revoir son unique amour. Toutefois, avant de se lancer dans la dernière phase de ce combat, il voulait leur expliquer la raison de son combat. Tout à l’heure, celui qui s’était interposé pour défendre sa partenaire voulait connaître ses motivations mais il avait refusé de les fournir. A présent, il avait changé d’avis et voulait saluer la ténacité de ses adversaires en leur apprenant la vérité avant qu’ils ne meurent.
Situé à un peu plus de trente mètres d’eux, il prit la parole en les regardant chacun à leur tour. Tout en touchant son précieux médaillon comportant l’unique portrait représentant sa femme, il raconta son histoire et la raison de son combat. Sa voix était plus douce mais elle ne laissait rien transparaître si ce n’est des sentiments sincères à l’égard de celle pour qui il mettait sa vie en jeu aujourd’hui.


- « Je regrette sincèrement d’avoir à vous tuer mais je n’ai pas le choix. Au début, je ne voyais pas pourquoi je me confierai à mes ennemis mais disons que se sera la seule marque de respect que je peux vous témoigner dans ces conditions. »

Ce genre de déclaration était très loin d’être courant sur un champ de bataille mais ce combat était déjà loin d’être ordinaire de toute façon.

- « Je n’ai jamais accepté de vivre en compagnie des démons car je ne me suis jamais senti proche d’eux tandis que les humains me rejetaient. Un jour, une humaine qui s’appelait Ellona, m’a soigné alors que j’avais été attaqué par des habitants de son village qui refusaient que je vienne vendre les fruits de ma chasse sur la place du marché. Malgré les menaces, elle m’a soigné en me traitant comme son égal et, très vite, nous nous sommes rapprochés jusqu’à ce que l’on décide de se marier. Nous vivions une vie parfaite et nous habitions une petite maison perdue dans les montagnes. Tout allait bien, nous ne faisions de mal à personne et nous songions à avoir un enfant mais les villageois avaient décidé que notre bonheur devait cesser. Ainsi, alors que j’étais parti chasser en forêt, ils ont tué ma femme et brûlé notre demeure… »

Serrant son poing droit, il repensait à ces humains qui fustigeaient les démons alors qu’ils étaient comme eux voir même pires.

- « Même avec toute la bonne volonté possible, il est impossible de vivre en paix et si j’avais compris ça plus tôt, Ellona ne serait pas morte ! Aujourd’hui, on m’offre la possibilité de la faire revenir à la vie si je vous empêche d’aller plus loin et je c’est pourquoi je ne peux pas perdre. Ainsi, préparez-vous à mourir car rien n pourra vous sauver cette fois-ci. » s’exclama-t-il avec colère.

Beren n’avait plus rien à ajouter concernant son histoire. Tout avait été dit et le moment était enfin venu de lancer la dernière offensive. A ce moment, son aura se déploya tout autour de lui avant qu’un double de lui-même n’apparaisse à sa gauche. Là, tous deux frappèrent le sol de leurs poings pour faire apparaître cinq miroirs qui les entouraient et dans lesquels ils se reflétaient. Comme précédemment, des clones sortirent des ces miroirs si bien que les trois combattants se trouvaient maintenant face à sept adversaires au total.
Il aurait été simple de briser les miroirs pour faire disparaître les clones mais, contre toute attente, l’aura du démon se diffusa sur ces derniers et les enveloppa dans une sorte de sphère protectrice qui les rendait beaucoup moins vulnérables après que lui et ses doubles se soient alignés devant eux. Tous augmentaient leur aura à une vitesse folle et l’air semblait être chargé par la foudre. L’attaque qui allait suivre s’annonçait colossale tandis que tous chargeaient leur puissance dans leurs mains.


- « A nous sept, nous représentons les péchés des hommes et ces même péchés vont désormais se retourner contre vous ! » s’écria Beren en déployant une gigantesque vague d’énergie qui s’associa à celles de ses clones pour n’en faire qu’une seule à la puissance titanesque.

Cette vague couvrait, en largeur et en hauteur, une distance qui allait balayer ces trois adversaires sans leur laisser la possibilité de fuir. Le démon venait de mettre toute sa puissance dans cette attaque cumulée avec ses clones et il savait que c’était là que tout allait enfin se jouer. L’insupportable supplice qu’il se faisait endurer en se battant au-dessus de ces limites pourrait faire revenir sa femme dans ce monde et, pour ça, il était prêt à tous les sacrifices, y compris celui de sa propre vie.


[Vous pouvez porter le coup décisif contre Beren. Je concluerai dans mon prochain post concernant mon personnage.]
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Groupe 1: Mukuro, Miriel, Aura   Dim 12 Oct - 23:30

Aura se souvenait… Le choc électrique avait reformé ce que celui qu’elle avait reçut des mois plus tôt avait dissipé… Elle savait maintenant qu’elle avait appris à se battre pour ne plus être obliger d’imposer aux autres de la défendre… Mais maintenant que ses souvenirs lui étaient revenus, ses larmes n’avaient plus rien à voir avec le combat présent. Son cœur était serré d’une douleur muette, elle avait mal comme jamais encore elle n’aurait pensé avoir mal… Encore une fois, elle avait protégé les autres. La créature virtuelle se mordit doucement la lèvre avant d’entendre l’homme qui les accompagnait éclaté en… en jouissance ? La fille à la chevelure pâle plissa alors doucement les yeux en le fixant, il était devenu fou ce garçon, s’en était presque effrayant.

Quoi qu’il en soit, la jeune femme avait regardé tour à tour l’homme et le démon, elle était toujours à genoux au sol, sentant les étincelles formées de son sang courrirent sur sa peau avec de léger picotement. Elle aurait eut le temps de les soigner, mais, pour le moment, elle ne pensait pas du tout à ça. En fait, c’était surtout à ses souvenirs qu’elle pensait pour le moment. Elle se releva, comme si son corps agissait sans qu’elle lui ait demander de le faire, son regard oscillant toujours entre Mukuro et le démon. La jeune fille avait utilisé beaucoup de force pour les protéger, mais elle pourrait encore tenir quelques temps… Combien ? Ca, elle ne savait pas vraiment, mais une chose était sure, ce soir là, elle ne serait pas contre une bonne cure de sommeil… Quand elle fut debout, Aura s’aperçut qu’elle avait son coutelas en main, sans vraiment savoir quand elle l’avait pris…

Elle avait finalement été abandonnée par tout les humains qu’elle avait rencontré… Elle se décida donc de ne plus être aussi ouverte qu’avant. A quoi bon s’ouvrir plus aux autres, si c’était pour finalement être abandonné au moment où on ne pensait pas pouvoir l’être… Certes, elle aussi était partie… Mais elle était toujours revenue, contrairement aux autres. Elle ne voulais plus accorder autant sa confiance qu’avant maintenant… Finalement, le démon avait à nouveau parler et son regard s’était alors fixé sur lui alors qu’elle sembla se questionner un instant.

Le démon venait de leur dire qu’il regrettait de devoir les tuer… Ce qui la choqua le plus fut le « devoir » et elle haussa vivement un sourire en se posant certaines questions. Il n’avait pas voulu se confier… Pour ça, Aura pouvait le comprendre, on ne pouvait pas toujours voir l’utilité de se confier à des gens qu’on veut tuer. Il n’y avait absolument aucune utilité à le faire… Cependant, il leurs expliqua quand même pourquoi il devait ainsi les tuer… Une promesse ? Celle de ramener à la vie une femme qu’il avait aimé… Il croyait sincèrement que ce serait le cas ?


« Ridicule… »

Aura le regardait toujours avec tranquillité, même si, maintenant, quelque chose semblait avoir changer en elle. Elle avait serré son poing autour de son coutelas en gardant simplement son regard rivé sur lui.

« Vous croyez vraiment que celui ou celle qui vous à promis ça tiendra parole ? Et quand bien même ce serait le cas… Elle, elle ne vous le pardonnerait sûrement pas, car vous aurez sûrement brisé tout ce qu’elle a pus aimé chez vous. »

Ses paroles avait été un peu plus tranchante, chargé d’une certaine rancune, une rancune mêlée de tristesse. Elle, elle ne l’aurait pas permit en tout cas, cela aurait été trop lui en demander… Alors, la jeune femme déplaça un tout petit peu ses pieds, raffermissant ainsi son emprise sur le sol. Elle avait au passage pris une position qui était une position de défense mais pourrait aussi lui permettre de se déplacer rapidement, elle le fixait sans aucune peur et sans doute… Pas de doute, quelque chose avait changé en elle… Bientôt, le combat repris, et ils furent entourés de sept ennemis… La jeune femme dont les cheveux masquait maintenant la moitié de son visage.

« Sept contre trois… Le combat est décidément inégal… »

Mais elle savait que même si un combat pouvait être inégale, cela ne voulait pas dire qu’elle était perdue pour le camp en infériorité numérique… Elle serra alors vivement les dents en fixant simplement leur ennemi. A nouveau, il y avait des miroirs… Cette fois, Aura n’allait pas retenir ses forces, pas plus qu’elle n’allait utiliser sa propre force pour influer sur le reste… Maintenant, elle se souvenait de l’enseignement qu’elle avait reçut. Cet enseignement qui l’avait fait être en mesure de se défendre alors qu’elle était presque aveugle… Une espèce de grognement franchit ses lèvres. Elle leva son coutela en hauteur et plongea son autre main en direction du sol. Des éclairs se répandit tout autour d’eux alors qu’ils semblaient se répercuter dans le regard vide de la créature virtuelle… Parfois, ils étaient même trop près de ceux qui était ses coéquipier, mais elle ne s’en souciait pas, elle frappait les adversaires au petit bonheur la chance par des éclairs concentrer en s’empêchant juste de toucher Mukuro et Miriel…
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Groupe 1: Mukuro, Miriel, Aura   Dim 19 Oct - 15:38

Miriel c’était à présent relevé, mais au lieu d’attaquer le démon elle réfléchissait plutôt à un moyen de le combattre. Elle était épuisée, mais ça ne voulait pas dire qu’elle ne pouvait plus rien faire. Avec l’aide de la télépathie elle avait senti la présence attentive du démon, maintenant qu’il était au courant de son pouvoir il comptait bien la surveiller de près pour ne pas qu’elle tente de refaire comme au début avec les miroirs. Mais malgré la surveillance il avait finalement décidé de répondre à une question du capitaine des gardiens, la raison qui le poussait à faire ça. Qu’il le dise par respect pour eux ou non importait à l’elfe qui avait décidé de profiter de ce nouveau moment de répit pour chercher une solution et pour reprendre des forces pour un nouveau combat. Grâce à Aura ils avaient eu la vie sauve et il valait mieux profiter de cette chance dès que possible pour ne pas gâcher son action.
Mais plus il parlait et mieux Miriel comprenait la présence de cette jeune femme dans l’esprit du démon. Intérieurement elle était vraiment stupéfaite de voir que de tel caractère existait chez les démons. Cette découverte ne pouvait que la faire réfléchir sur ce qu’elle croyait toujours comme acquis au par avant, mais ce n’était pas le moment d’y réfléchir maintenant. Même s’il avait décidé de leur parler de ces motivations, il était encore là et surtout il était leurs ennemis. Il le prouva même en affirmant qu’il allait les tuer pour pouvoir faire renaître sa femme, mais est-ce qu’elle allait vraiment ressusciter ? L’elfe n’en savait rien, mais ce démon était persuadé que c’était possible, ce qui le rendait peut-être encore plus dangereux que n’importe qui.
Il ne tarda pas à le prouver en faisant apparaître un clone grâce au pouvoir qu’il avait pris à Miriel, il avait ensuite réutilisé le système des miroirs sur lui-même. Mais cette fois ils n’auraient pas la possibilité de les détruire, apparemment le seul moyen d’en finir définitivement serait de toucher le démon original et d’en finir une bonne fois pour toute. C’était leurs dernières chances, soit de rester en vie, soit de mourir.

Aura semblait l’avoir compris puisqu’elle s’était relevé et commençait déjà une nouvelle attaque basé sur les éclairs. En faite, elle semblait plutôt avoir changé, mais l’elfe ne se préoccupait pas de savoir pourquoi, car encore une fois ce n’était pas le moment.
Miriel de son côté c’était à nouveau posé accroupi sur le sol, les jambes pliées on aurait dit qu’elle était prête à attaquer à n’importe quel moment. À côté d’elle debout, son clone était apparut profitant que son double avait un arc, elle le lui prit pour pouvoir tirer des flèches à distance. Le combat précédent et le coup dans la nuque ne lui permettait pas vraiment de se battre avec sa rapidité et son efficacité coutumier, elle préférait envoyer son double au corps à corps. Puisque de toute façon une fois qu’il disparait, elle pouvait en faire apparaître un autre grâce à son pouvoir.
De son côté, l’original comptait bien tirer des flèches à distance. En même temps l’elfe avait l’intention d’utiliser son pouvoir télépathique pour attaquer mentalement l’adversaire et l’empêcher de se concentrer sur l’attaque qu’il s’apprêtait à faire pour pouvoir le ralentir un maximum et permettre à tout le monde d’avoir le temps de lui donner le coup de grâce. Seulement, le démon était aussi télépathe donc son objectif risquait d’être plus difficile à atteindre que la normal. Peut importe, elle était bien décidée à le faire et avec un peu de chance les années qu’elle avait passé à apprendre la télépathie l’aiderait.
Revenir en haut Aller en bas
Tate Mukuro
Capitaine des Gardiens de l'Île/ Membre du Conseil
avatar

Masculin Nombre de messages : 291
Age : 27
En deux mots : Mot mot
Date d'inscription : 22/07/2008

MessageSujet: Re: Groupe 1: Mukuro, Miriel, Aura   Mer 29 Oct - 12:55

Mukuro se trouvait donc en hauteur, alors que le démon qu'il comptait rejoindre était déjà descendu. Cela l'agaça légèrement et il le montra avec un rire nerveux. Le jeune homme était peut être bien devenu fous? Oui, et ce n'est pas contre sa volonté... la folie déchaine sa force, accentue sa force surhumaine et surtout, lui permet de se battre en contrant sa plus grande faiblesse, ou sa force. Son humanité, sa pitié peut être? Tout ce qui fait qu'il n'aime pas blesser ses adversaires, surtout pas les tuer. Alors que le démon expliquait ce pourquoi il agissait comme cela, Mukuro osa redescendre et s'approcher du démon, se retrouvant loin de ses compagnons, à la droite du démon, à une distance assez grande tout de même mais s'approchant peu à peu.

" Tu sais, démon, je pense que j'aurais pu t'apprécier, en dehors du fait que tu veuilles nous tuer, je te trouve plutôt sympathique et assez... humain. Dans le bon sens du terme évidemment. Cependant, tu nous montre un cotés horrible, celui qui est caché dans tous les êtres, même chez les humains, ces faibles êtres qui sont souvent influencé par ce coté maléfique. "

Il planta sa lance sur le sol, celle-ci ferait office de paratonnerre d'une part, et d'autre part, sans elle il pourrait se battre à pleine force... Car sa lance est un moyen de défendre ses alliés, attaquant ses ennemis avec une portée agrandit de beaucoup, les protégeant des projectiles en utilisant son "reflex" hors du commun.

" Je vais me battre contre toi à fond, fais de même. Ce qui devra arriver, arrivera. "

Il laissa son regard aller lentement vers ses alliés alors que le démon créait ce qui semblait être des clones. Il fit un léger sourire en coin et pris un léger air désolé.

" Je vais devoir mettre mon grade de cotés, oublié qui je suis et ce pourquoi je me bat... Je ne vais pas vous protéger, je suis désolé. Je vais me concentrer sur ce combat, faites de même, ne retenez pas vos coups, faites simplement attention à ne pas vous entre tuer... "

Il lâcha un léger rire marmonné avant se serrer ses points et de fermer les yeux.

" Je suis Tate Mukuro, l'élite des soldats, le plus fort de la ligné des Tate paraitrait-il. La fierté de mon oncle et de ma mère, la reconnaissance de mon père, tout ça fait que je ne peux pas perdre aussi facilement. Ce serrait une insulte envers leurs mémoires. "

Il frappa sur la lance pour la rentrer encore plus dans le sol, espérant que celle-ci absorbera le plus d'énergie possible, utilisant sa force surhumaine accentué par sa folie pour contrer celle-ci. La lance décolla à cause de la puissance, Mukuro se vit toucher par l'énergie légèrement atténué par la lance, mais pas assez pour éviter que Mukuro ne se voit projeter au sol.

"Kss.."

Il se redressa alors, l'arcane ouvert par une projection et le reste du corps blessé comme il se doit après un tel choc. Le sang allait jusqu'à son œil gauche, l'obligeant à le fermer, gardant seulement son œil maudit... Il ne le savait pas, mais c'était une façon d'accentuer son pouvoir, de le concentrer. Il voyait donc légèrement à l'avance les choses venir, mais d'une façon beaucoup moins floue, c'était légèrement perturbant pour Mukuro qui ne comprenait pas pourquoi il voyait ses gestes avant que celles-ci s'effectue, ce ne pouvait plus être de simples reflex... Cependant il n'avait pas le temps de penser à ça. Il fonça vers les clones, évitant les attaques à distances de ses alliés, ayant suivit du regard les choses, il tenta d'approcher le vrai pensant que si celui-ci était mit KO les autres tomberaient aussi. Il voyait tout ce qu'il devait se passer, se voyant parfois tomber à cause d'une roche sur le sol ou encore un projectile, il esquiva ceux-ci pour changer sa destinée, cette même destinée qui lui avait été retiré il y a peu par un chef absurdement fermé. Il était donc rapidement arrivé proche des démons, et c'est mains nues qu'il l'attaque... Cependant, il faut savoir que ses coups directs peuvent briser des roches, force surhumaine oblige, alors que ses coups de lance, à cause de la distance, de la taille et du poids de celle-ci, diminuait ses capacités. Il tenta donc de frapper de toutes ses forces le vrai démon, esquivant les coups s'il devait en être ainsi, se prenant ceux-ci si ça devait être la seule façon de l'atteindre.

[HJ: Gnah... C'était quoi l'énergie? De l'électricité? J'ai fais comme si ça en était :/. Si mon post ne plait pas, dites le, c'est juste que comme je suis capitaine, j'ose rendre les limites de la forces de mon personnages assez hautes ^^' Mais si ça plait pas, faut le dire ^^ En passant, si tu as le pouvoir de voir en avance les coups, si tu n'y es pas habitué, ça peut te perturber, et t'empêcher de comprendre ce qui se passe, vu qu'en voulant esquiver les choses qui n'arriveront pas tout de suite, tu peux te prendre quelque chose que tu aurais esquiver normalement en temps normal... enfin je sais pas si t'as compris mais bon, bref XD]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://karasu-crow.skyrock.com
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Groupe 1: Mukuro, Miriel, Aura   Jeu 13 Nov - 1:14

[ hors rp : Désolé pour le retard, voilà la conclusion de ce scénario me concernant. A bientôt pour une prochaine histoire peut-être ^^. ]


Avant de se lancer dans le dernier assaut de cet affrontement, Beren avait partagé son histoire avec ses adversaires à la fois pour leur montrer son respect mais aussi pour expliquer pourquoi il leur faisait face. Ces confidences ne pourraient pas changer la suite de ce combat qui devait connaître une fin violente puisque aucune solution pacifique ne pouvoir voir le jour. Toutefois, ces mots trouvèrent un écho chez ces adversaires. Ainsi, celle qui était la plus sensible jusque là ne montra que du dédain face à ces aveux dans le sens où elle ne croyait visiblement pas possible le fait que l’on ressuscite son épouse pour avoir vaincu ce petit groupe de trois combattants. Elle toucha également un point sensible dans le sens ou elle lui expliquait que ses actions ne seraient pas approuvées par celle pour qui il se battait. Cette hypothèse, il s’y était heurté depuis leur rencontre et même s’il lui donnait en partie raison, il ne pouvait pas se résoudre à laisser passer la possibilité de la faire revenir dans le monde des vivants. De plus, même si Ellona en venait à le détester alors il resterait heureux de savoir que la vie pourrait lui offrir une autre chance avec une autre personne qui, cette fois, ne causerait pas sa perte à cause de ses origines.

Ce fut ensuite au tour de l’homme du groupe de prendre la parole tandis que l’elfe restait silencieuse mais concentrée. Ces mots, aussi longtemps qu’il vivrait, il ne les oublierait probablement pas car celui qui allait combattre jusqu’à la mort contre lui venait de lui confier qu’il le trouvait assez humain et que dans d’autres circonstances, il aurait pu l’apprécier. Jusqu’à présent, hormis sa femme, personne ne l’avait considéré au même niveau qu’un humain même si ce n’était que partiellement. Finalement, il aurait simplement suffit que plus de personnes comme lui existent et sa vie n’aurait sûrement pas été la même aujourd’hui. Il aurait pu le lui dire mais cela n’aurait servi à rien du tout et il ne voulait pas que ce combat n’en soit plus un car ceux qui se trouvaient devant lui étaient ses ennemis et il ne pouvait ni l’oublier ni croire, comme ils le disaient, que leur mort ne ramènerait pas sa femme car dans ce cas il n’aurait plus aucune raison de continuer à vivre.

Beren n’avait finalement rien ajouté et s’était sans un mot qu’il préparait cette dernière attaque ou six de ses clones, ainsi que lui-même, frapperaient leurs adversaires dans une vague d’éclairs décisive. Fin tacticien, ses capacités à copier les techniques des autres s’accompagnaient d’une très rapide mise en application et c’était bien ce qui se passait en ce moment même. Toutefois, même s’il « innovait », il gardait cette continuité dans les paroles et c’est pour cela qu’il estimait que cette technique serait une sorte de punition liée aux péchés des hommes. Le démon cherchait encore à faire payer ceux dont les semblables avaient tout détruit dans sa vie.
En se concentrant, il apprit enfin le prénom de celui dont le regard ne laissait apparaître aucune peur. Celui qui se nommait « Tate Mukuro » allait donc être son plus farouche adversaire car lui aussi se battait pour d’autres que lui-même. Ainsi, il avait raison, tous deux auraient effectivement pu s’apprécier dans d’autres circonstances et pourquoi pas être… amis ?

Toute l’énergie du démon finit par exploser en direction de ses ennemis qui n’étaient pas décidés à mourir, bien au contraire. Ainsi, d’autres éclairs vinrent s’opposer aux siens mais tout cela n’était pas une surprise et l’énergie que déployait Beren restait plus importante même si celle de la jeune femme en ralentissait la progression. Au même moment, il sentit de nouveau l’elfe tenter de s’immiscer dans son esprit. Le démon avait certes déjà envisagé cette possibilité mais même si cette tentative avait peu de chance d’aboutir pleinement elle était suffisante pour diminuer sa concentration, ce qui faisait déjà beaucoup en considérant la résistance à laquelle il faisait face. Tout en tentant de pénétrer ses pensées, il se rendit compte qu’elle avait crée un clone mais ce dernier, il le savait, ne parviendrait pas à l’atteindre au corps à corps car les éclairs le réduiraient en cendres bien avant. En tout cas, son attention, une nouvelle fois détournée, l’avait empêché de constater la présence de Mukuro qui était sur le point de lui asséner un violent coup. A cet instant précis, il eut une vision de lui-même lui montrant que cet homme allait le frapper en plein cœur. Cette vision, il n’eut pas le temps de comprendre qu’elle était le fait de son œil, autre pouvoir de cet adversaire. L’impact fut tout simplement colossal et stoppa net les éclairs qu’il envoyait. Là, alors que son attaque ne le protégeait plus, il reçut une flèche en pleine poitrine ainsi que des décharges et c’est en sentant la pointe métallique s’enfoncer dans son corps qu’il s’écroula sur le sol.

Allongé sur le dos, le souffle coupé, son regard presque vide fixait désormais le ciel à défaut de pouvoir se porter ailleurs tandis que ses clones, ainsi que tous les miroirs, disparurent. Allait-il mourir ? Il ne voulait pas le croire car ceci aurait signifié la fin de son rêve mais cette même voix qui l’avait poussé à combattre résonna de nouveau dans son esprit et lui fit comprendre la réalité.


* Je pensais vraiment que tu me serais plus utile que ça. Finalement, hormis tuer de faibles villageois, tu ne peux pas faire de mal à grand monde. Enfin, tu peux me remercier car grâce à moi tu vas pouvoir retrouver ta femme malgré tout. *

Beren comprit à ce moment là qu’il ne fut qu’un jouet entre les mains de cet être mais ceci arrivait bien tard. Dans quelques secondes, il rendrait son dernier souffle et il prit conscience qu’il devait s’adresser à ceux qu’il avait combattus en vain. Ne pouvant plus bouger, il ne pouvait pas les voir mais il savait qu’en prenant la parole, même si sa voix était diminuée, ils l’entendraient.

- « Je n’aurai jamais la prétention de demander votre pardon mais… sachez que je suis… désolé… Je ne sais pas ce qui vous attend mais… continuer à vous battre pour ce en quoi vous croyez et méfiez-vous… un jour, un certain Anarion viendra détruire ce monde. » tentait-il d’expliquer tandis que du sang s’écoulait de sa bouche.

Beren utilisa ensuite ses dernières forces pour prendre le médaillon, contenant le portrait de son épouse, qui se trouvait autour de son cou. Après l’avoir ouvert, il regarda avec tendresse cette petite peinture représentant sa femme, l’unique personne qui pouvait lui permettre de trouver de la beauté à ce monde. Là, tandis que son sourire se dessinait, des larmes s’écoulèrent de ses yeux sur lesquelles ses paupières se baissèrent à tout jamais tout comme sa voix s’éteignit après avoir faire entendre le prénom de sa femme une dernière fois.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Groupe 1: Mukuro, Miriel, Aura   Ven 14 Nov - 16:53

Aura frissonna alors que sa foudre brisait le ciel et le sol de longues et larges cicatrices. Peu à peu, elle sentait ses forces filées en même temps que la foudre continuait à tombée, toujours plus proche, toujours plus dangereuse… Mais, la créature virtuelle ne savait plus vraiment où elle en était, elle avait encore beaucoup de mal à garder son contrôle sur sa magie. Elle plongea alors doucement sa main au fond de sa poche et en sortit sa chaîne. D’un geste tremblant, elle remit ce collier à son cou. Une fois qu’elle l’eu remit, l’orage s’apaisa peu à peu… Depuis que son passé lui était revenu, quelque chose semblait s’être brisée en elle. C’était comme si elle avait corrigée soudainement un mur qui allait la protéger des sentiments qui pourraient encore la blesser.

A ce moment là, Aura avait bien compris que leur adversaire avait été touché par les attaques. Maintenant, même si son visage restait neutre, son regard restait envahit d’une infinie tristesse. Elle resta alors simplement au sol, regardant simplement ses mains tremblées devant elle. En fait, la jeune femme aux cheveux pâle semblait maintenant être tellement coupée du reste du monde. C’est alors qu’elle entendit vaguement parlé le démon et soupira doucement en émettant un long sifflement. Pauvre démon, il s’était fait avoir… Oui, il s’était vraiment fait avoir comme un novice. On avait trouver son point faible et en avait abuser en prétendant pouvoir exaucer un souhait demeurant absolument irréalisable. Enfin, apparemment, les choses n’étaient pas prêtes de changer, tant qu’il y aurait des faiblesses à exploiter.


« Tu n’as fais que croire un imposteur… Au moins, tu auras la chance de bientôt pouvoir la rejoindre. »

A cela, elle n’ajouta rien et hocha simplement la tête… Il leur avait fait une mise en garde et elle choisit d’y réfléchir quelques instants. La jument d’Aura était maintenant près d’elle et baissa la tête vers la jeune fille. Cette dernière passa doucement ses bras autour du cou de la jument. En s’appuyant sur celle-ci, la jeune femme se releva, puis au bout de quelques instants, elle se hissa sur le dos de l’animal s’y tenant aussi droite que possible. En tout cas, elle aurait accueillit à bras ouvert un peu de repos, elle se sentait vraiment épuisée. La créature virtuelle garda la tête basse, en un silence presque religieux… mas une autre part d’elle jalousait ce démon et l’amour pur qu’il avait pus vivre… Cette fois la larme qu’elle versa laissa un sillon de chaire à vif derrière elle. Mine de rien, ce combat avait ébranlé la jeune femme.

En fait, elle qui, y avait encore une heure souhaitait ardemment retrouver ses pensées, elle n’avait plus qu’une envie : les oubliées à nouveau, elles et le passé qui les accompagnait et les enterrés dans le plus profond de son esprit, là où elles ne pourraient plus jamais sortir. Les mains fines d’Aura se resserrèrent autour du crin de sa mouture. Elle n’était qu’une idiote ! Qu’une gamine idiote et elle était trop naïve pour pouvoir un jour être vraiment considérer en adulte par tous, elle vint doucement flatter l’encolure de son amie équidé, comme pour se rassurer que, elle au moins était là aujourd’hui et que, malgré son amnésie elle ne l’avait pas abandonnée.


*Tu ne m’abandonnera pas toi, hein, Spirit ? Et Neige non plus… Oh ! J’ai tant besoin de vous mes amies. Vous êtes tout ce qui me reste. Alors je vous en prie, ne m’abandonner jamais… Tu me le jures mon amie ? Que nous pourrons toujours compté l’une sur l’autre ?... *

Aura avait besoin de se sentir rassurée par ses amies, et même si la jeune femme n’était pas télépathe et qu’elle ne possédait pas la langue chevaline, il semblait que Spirit ait compris car elle dressa fièrement les oreilles en laissant échappé un doux hennissement. Aura frissonna puis coula à nouveau son regard sur le cadavre du démon, quelques mots s’étaient posés, inaudibles, sur ses lèvres blanches. Une prière pour l’âme de la créature à la nature, qu’il lui soit accordé l’éternité près de celle qu’il aimait. Après ça, Aura ferma les yeux et demeura immobile, comme si elle était en catatonie…
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Groupe 1: Mukuro, Miriel, Aura   Mer 26 Nov - 15:44

Miriel avait écouté le démon parler, avait fait attention à ces paroles avant de les ranger quelque part dans son esprit. Ainsi elle avait compris l’origine de l’image de cette belle femme qu’elle avait vu par télépathie, d’une certaine manière elle pouvait comprendre ces sentiments, seulement si elle avait pris la peine de les analyser plus.
Mais voilà, Miriel se concentrait pour le combat et écoutait maintenant les paroles de ces compagnons pour les ranger dans un coin de son esprit. Pour le moment elle ne voulait plus y réfléchir, elle ne voulait même plus penser que ce démon était une personne qui possédait un côté humain. Pour le moment elle voulait que se concentrer sur le combat qui se préparait.

C’est ainsi que Miriel avait commencé à tirer des flèches, sans grand succès à cause du pouvoir électrique que dégageait le démon, même son clone ne pouvait pas traverser cette ligne sans se retrouver désintégrer, mais c’était sans importance. Au moins elle avait toujours sa télépathie pour l’attaquer mentalement, mais le démon possédait une grande résistance et l’objectif premier de l’elfe en était quelque peu compromis. Ce qui ne voulait pas dire que son action était totalement inefficace c’est pourquoi elle avait patiemment attendu le bon moment en position de tire. Une belle manœuvre du capitaine permis aux éclairs de l’ennemi de disparaître. C’était le bon moment pour envoyer une flèche qui toucha la cible vite suivi, ou plutôt en même temps que les éclairs qu’utilisait Aura. Il ne semblait pas possible à l’elfe que le démon survive à trois tels attaques. La preuve, les miroirs ainsi que les clones avaient disparu laissant le champ de bataille presque vide.
En ce relevant l’elfe avait une impression d’assourdissement après tout le bruit que les éclairs avaient provoqués, Miriel paraissait égaré durant un bref instant, comme si on venait de la sortir d’un rêve.
Une voix faible c’était élevé pour atteindre les oreilles de Miriel, le démon n’était pas encore mort et utilisait maintenant ces quelques dernières force pour leur parler. Pour leur dire qu’un certain Anarion allait détruire le monde, qu’il fallait se méfier et continuer à se battre pour ceux en quoi on croit. Cette fois elle l’écoutait et analysait ce qu’il disait, tout comme elle ne pouvait s’empêcher d’avoir des difficultés à croire à son comportement.
En l’observant de loin, elle crue le voir sortir un médaillon et regarder à l’intérieur, l’elfe n’avait pas besoin de savoir ce qu’il regardait, pour elle c’était l’évidence même. Il regardait une dernière fois des yeux la personne qu’il a aimé, qui l’avait fait vivre des moments heureux et pour qui il était près à tout faire pour la ramener auprès de lui. Un léger rire traversa alors les lèvres de l’elfe, quelle ironie. Il avait lutté pour pouvoir la ramener à la vie et vivre à nouveau avec elle, mais au lieu de ça il allait la rejoindre dans le monde des morts. Lui qui avait lutté pour vivre … Miriel trouvait ça bien comique, sans même savoir pourquoi des larmes étaient apparue sur son visage.

Si un jour on lui avait dit qu’elle rencontrerait un démon telle que lui, elle aurait ri au nez de son interlocuteur. Miriel avait toujours eu une vision très peu glorieuse sur les démons, pire à un moment elle les avait pris pour de simple gibier. Elle en avait tué beaucoup dans sa forêt natale plus parce qu’on le lui disait que parce que c’était un ennemi dangereux. Après la fameuse attaque l’elfe avait compris que les démons n’étaient pas de simple cible bête et méchante. Elle s’était mise à les détester pour ce qu’ils avaient fait au village, mais en même temps … Pourquoi était-elle parti de la forêt où elle était née ?
En la voyant on pourrait croire qu’elle avait facilement tourné la page sur ce qui s’était passé dans le continent, elle-même le croyait, mais peut-être que non finalement. L’elfe c’était tout bêtement enfuis pour ne pas avoir à supporter un trop grand chagrin, elle s’en rendait compte maintenant alors que ce combat était enfin fini.
Un nouveau rire avait franchi ses lèvres alors qu’elle se mettait en tailleur sur le sol. Pas une seule fois elle n’avait bougé depuis qu’elle avait vu le démon regarder le portrait de sa défunte femme. C’est parfois étonnant de voir le genre de choses qui pouvaient passer dans l’esprit de quelqu’un après un évènement. Juste parce que cet ennemi démon semblait trop humain elle était là à se demander ce qu’elle faisait là.

Un bruissement d’aile suivie de près par le contact froid des pattes d’un animal, Torme avait fini par revenir auprès de sa maîtresse après que son instinct lui ait dit qu’il n’y avait plus de danger. Un léger soupir traversa alors les lèvres de Miriel, elle commençait à avoir mal à la tête. Elle n’était pas habituée à utiliser sa télépathie de la sorte lors du combat, c’était une chose qu’elle avait exploité certes, mais difficile et douloureux pour sa tête. Cependant, cette douleur lui était bénéfique pour elle, juste se concentrer sur la douleur et passer à autre chose. Ranger ces doutes dans un coin pour y réfléchir plus tard quand elle sera seule sur une branche d’arbre.
Pourtant, Miriel n’avait pas envie de se lever tout de suite, se contenant de caresser le plumage de son corbeau elle préférait attendre de savoir ce que les autres comptaient faire par la suite. Elle était venue, mais alors que la mission n’était pas finie elle voulait déjà repartir pour pouvoir analyser ce qu’elle ressentait et ce qu’elle était en train de penser. Pas maintenant pourtant, elle s’était engagée dans quelque chose et elle devait y aller jusqu’au bout. Pourtant …
Revenir en haut Aller en bas
Tate Mukuro
Capitaine des Gardiens de l'Île/ Membre du Conseil
avatar

Masculin Nombre de messages : 291
Age : 27
En deux mots : Mot mot
Date d'inscription : 22/07/2008

MessageSujet: Re: Groupe 1: Mukuro, Miriel, Aura   Jeu 27 Nov - 21:08

Enfin finis... Le démon était enfin vaincu, Mukuro encore debout, le poing légèrement sanglant à cause de son coup puissant et le reste du corps sérieusement amoché. Quelques minutes avant il était encore pris de cette sensation bizarre, de puissance, d'incapacité de perdre. C'est comme si il avait été portée par ses parents et son oncle. Les paroles du démon le laissa réfléchir, Anarion disait-il? D'ici là, le grand Tate Mukuro aura formé une troupe invincible, ahah. Son rire intérieur fut vite anéantit par quelques choses d'effrayant... Comme si tout autour de lui prenait de la vitesse. Il observa ses gestes qui disparaissait, fondait, comme si il n'était plus de ce monde mais carrément dans une autre. Pourtant, il entendait les alentours, même un hennissement de cheval et une prière.

" Ah.. eh... Qu'est-ce que?... "

Il n'arrivait plus à suivre tout ce qui se passait. Il voyait tout changer, le sol se fondre, des choses horribles courir dessus, des être horribles, d'autres horriblement beau au semblant pure, les affrontant dans un combat plus qu'étrange, où des armes étranges étaient utilisés... Cependant, à peine commençait-il a s'habituer à cette vitesse de défilement que cela accélérait encore, le sol se détruisait, pourrissait, les plantes disparaissait, le sol commençait même à disparaitre, se réduire, s'éloigner avant qu'une lueur se rapproche d'un coup, une lueur apocalyptique. Mukuro tomba au sol en voyant cette lueur, sur l'arrière train. Il se masque l'oeil maudis et s'essuya l'autre œil, tentant de se rassurer en observant les alentours, essoufflé. Il garda l'oeil maudis fermé et tenta de retrouver sa vue, ce qui se révélait être difficile étant donné la quantité de sang présent dans cette œil.

" Est-ce que... vous pourriez m'aider à me diriger?... Au moins le temps que je retrouve la vue. "

Il se posait un tas de question, quels étaient ces êtres étranges qui combattaient? Était-ce une prémonition? Ou...? Et quel était cette lueur au final? La fin du monde...? Mais ne devrait-il pas ne pas la connaitre, il devrait être mort depuis longtemps lorsqu'elle-ci arriva, du moins, il l'espère.... !
Il rampa jusqu'à sa lance qu'il retrouva de mémoire, elle avait été projeté plus loin pendant l'attaque du démon. Il l'utilisa pour se relever puis comme support pour se diriger. Il siffla pour faire venir son cheval qui vint sans problème avant de monter dessus et d'attendre tout en gardant en tête cette vision... Celle-ci prit moins d'ampleur lorsqu'il se posa des questions sur son œil. Il l'ouvrit quelques secondes et regarda sa main qu'il bougea. Celle-ci avait déjà bougé lorsqu'il avait ouvert son œil, il commençait à comprendre peu à peu...


" Cet œil est... Il est donc vraiment une malédiction en fin de compte?... "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://karasu-crow.skyrock.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Groupe 1: Mukuro, Miriel, Aura   

Revenir en haut Aller en bas
 
Groupe 1: Mukuro, Miriel, Aura
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Joueur cherche groupe D&D ou Vampire ou Exalted ou SW
» BLINK-182[Groupe de Musique Punk Rock]
» MJ Dédale[Groupe Matt]
» Jarome Iginla joint un groupe sélect
» Le groupe T-vice victime d'un vol à main armé à Saint Domingue

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ynis Witrin v3 :: ~.*.~ Hors Rp ~.*.~ :: Archives :: Scénarios-
Sauter vers: