Ynis Witrin v3

Les armées démoniaques assiègent le Continent, mais une île résiste toujours
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 La Fête de l'Hiver - Topic Commun -

Aller en bas 
AuteurMessage
Stellae
Toute Puissance
avatar

Nombre de messages : 238
En deux mots : Déesse du temps et des Etoiles, Protectrice d'Ynis Witrin
Date d'inscription : 18/05/2008

MessageSujet: La Fête de l'Hiver - Topic Commun -   Ven 5 Déc - 21:25

~.*.~La fête de l’hiver ~.*.~


Tout le monde y était convié, cela faisais des semaines que les habitants ne parlaient plus que de cela, s’égayant à la simple idée de s’y rendre. La fête de l’hiver existait, leur semblait-il, depuis la création même d’Ynis Witrin. C’était un moment de rassemblement et de communion.

Ce jour là, le premier jour de l’hiver, les portes de Temple de Verre restaient grandes ouvertes. Les habitants montaient lentement les marches, passait par l’esplanade puis étaient accueillis par les prêtres et les prêtresses, vêtus pour l’occasion de tuniques bleu pâle L’on devait enlever ses chaussures, saluer la statue en verre de la Déesse. Puis, ils pénétraient ensuite dans la cour des chuchoteur.

Pour l’occasion, les enchanteresses du temple élevaient un dôme magique au couleur de l’hivers. Pourtant nul froid ne faisait frissonner. Pour dire vrai, la température y était douce et une fine brise balayait de temps à autres le visage des invités. Le sol était recouvert d’une neige d’une blancheur séraphique, on la foulait sans laisser de trace, sens qu’un froid ne glace la chaire ou ne la fasse rougir. Paradoxalement, le jardin était magiquement maintenu en fleur. Des cerisiers bordaient les quatre coins de la cours, leurs pétales se balançant doucement dans l’air avant d’atteindre le sol. Pourtant, il semblait que jamais ils ne cessassent leur manège. Immortels et pérennes.

Des paniers de fruits mûrs étaient posés sur de longues nappes bleu, à même la terre. Une fontaine trônait au milieu de la cours, quelques bassins sur les côtés, certains habités par des poissons aux milles couleurs que les enfants essayaient d’attraper, d’autre juste pour le plaisir de plonger ses mains ou ses pieds dans une eau encore tiède.

Par ici, l’on célébrait l’hiver par le printemps. Par ici, l’hiver semblait être doux et accueillant. La douceur de la musique qui s’échappaient des doigts experts des prêtres aurait enchanté n’importe qui. La cour éblouissait de calme et de sérénité. L’hiver n’est pas à craindre, semblait murmurer le vent.


Et cette année là, malgré l’absence de la Grande Prêtresse, maintenait la tradition. Les portes vous sont ouvertes.


- Vous pouvez tous postez à la suite si le cœur vous en dit
-

_________________
Toute Puissance
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sindanarie
Admin Diabolique
Mercenaire

avatar

Féminin Nombre de messages : 415
Age : 28
En deux mots : "Jamais je ne me fixe, jamais je ne m'attarde. De même que le vent porte un oiseau, de même je me laisse pousser par la vie. [...] Point de demeure pour moi hors du ciel étoilé, point d'abri dans les toits posés au-dessus de ma tête."
Date d'inscription : 23/06/2008

MessageSujet: Re: La Fête de l'Hiver - Topic Commun -   Sam 13 Déc - 14:03

Sindanarie n'était que peu au courant des usages de l'Île qui l'avait recueillie. Fidèle à ses habitude, elle aimait cependant à s'habituer au lieu qu'elle habitait, ne serait-ce que pour le comprendre. Maintes fois auparavant cela lui avait été utile, bien qu'elle n'eût pas alors prêté une telle attention aux moeurs et usages dans des intentions toujours pures et claires.

Quand, dans les rues où elle passait encore un certain temps tous les jours, elle avait appris que cette fête avait lieu, la semi-elfe avait compris que cela serait sans doute primordial pour comprendre Yinis. Souvent, d'après ce qu'elle avait observé, les hommes et autres êtres pensants se laissaient influencer par tout ce qui pouvait ressembler à une religion, et comprenre cette religion permettait de comprendre une part de la mentalité d'une population. Aussi, quand le jour fut venu, suivit-elle la foule qui se pressait dans les rues qui menaient au Temple de Verre. Le rituel était simple, apparemment...

Suivant le flot bigarré de la foule venue assister à cet événement, Sindanarie pénétra dans le temple, attentive à tout se qui se passait autour d'elle. Sur une vaste esplanade, chacun était accueilli par des personnes vêtues de tuniques d'un bleu pâle. Aux quelques mots qu'ils laissaient filtrer, l'on devinait aisément qu'ils étaient prêtres. Sans doute prêtres de cette déesse que l'on appelait Stellae, puisqu'elle semblait être la seule divinité que l'Île vénérait. La mercenaire n'avait pas encore creusé cette question, et se promit de le faire sous peu.

Une fois ce premier espace passé et les chaussures abandonnées, la foule entrait dans une vaste cour. C'était un enchantement pour les yeux que ce qui s'offrait à la vue, et Sindanarie étouffa une exclamation d'émerveillement en s'avançant. Partout des arbres en fleur, alors que partout ailleurs l'hiver règnait en maître sur les arbres dénudés ; sur le sol, des paniers de fruits mûrs ; autour des fontaines, le rire d'enfants qui s'amusait manifestement dans l'eau, qui devait être tiède encore, vu la température de l'air. Le sol d'une blancheur immaculée ne montrait pas la moindre trace des multiples pas qui l'avaient pourtant foulé, et n'était pas même froid sous les pieds nus de la jeune femme. Une brise légère soulevait de temps à autre les cheveux de l'assistance, et jouait avec les longues mèches qu'elle attrapait, comme pour suivre la musique qui imprégnait l'atmosphère. Tournant sur elle-même pour chercher la source de ce son, la semi-elfe aperçut finalement des prêtres (ou du moins, leur habit étant semblable à ceux des prêtres chargés d'accueillir la foule sur l'esplanade, elle supposa que c'en étaient) qui jouaient.

L'ensemble était magnifique, tout simplement. S'arrachant à sa contemplation, Sindanarie commença à déambuler, calmement. Nul sans doute n'aurait pu deviner que l'ancienne assassine, gardant ses vieilles habitudes, avait conservé, cachée sous sa longue tunique noire, une fine dague. Savait-on jamais ce qui pouvait arriver, après tout... Sans doute n'aurait-elle même pas à s'en servir, ce qui était d'ailleurs le plus probable. Jamais elle ne s'était aussi peu servi d'armes que depuis son arrivée sur Yinis. Au fil de sa marche, il lui semblait reconnaitre quelques visages, sans doute croisés dans les rues, certains étaient peut-être des Gardiens, elle ne le savait pas trop, ne les reconnaissant pas encore tous. Elle espérait en tout cas croiser quelqu'un qui pourrait la guider un peu dans ce monde qu'elle ne connaissait que trop peu. Peut-être croiserait-elle même le Capitaine... Ses pensées suivirent leur cours tandis qu'elle explorait la foule et les lieux.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sindanarie.blog.mongenie.com/
Ezéchiel Akai
Bras droit des Gardiens
avatar

Nombre de messages : 99
Date d'inscription : 20/09/2008

MessageSujet: Re: La Fête de l'Hiver - Topic Commun -   Sam 13 Déc - 21:54

La fête de l’hiver … Depuis le temps que les habitants en parlent, Ezéchiel se demandait encore comment il avait bien pu l’oublier. Enfin … Presque l’oublier puisqu’il était en train de se diriger tranquillement vers le temple de verre. Il se souvenait encore qu’il y allait étant petit, toujours à courir de partout, à jouer dans l’eau, à croquer dans de délicieux fruits et à tirer sur les capes des hommes qui en portaient. Généralement pour cette occasion, les gens étaient assez joyeux pour tapoter gentiment sur la tête du petit garçon qu’il était à l’époque. Aujourd’hui par contre, s’il jouait comme quand il était enfant il passerait plutôt pour un fou. Comme au par avant, beaucoup de personnes se dirigeait calmement là-bas, pas mal c’étaient habillé avec de beau vêtement.
Ezéchiel pour ça part, avait juste mis de simple vêtement sombre, mais qui possède quand même une découpe qui donnait un air noble à Ezy. Seul détaille qui pouvait faire un petit peu tâche, était la cape à capuchon rouge qu’il portait. Cela n’aurait pas parut choquant si elle avait était neuve, mais bien que la couleur à garder toute sa brillance le bas de la cape était déchiré et troué. Laissant par la même occasion apparaître quelques longues mèches de ses cheveux qu’il avait décidé de garder en dessous. Par contre pour cette occasion et rien que pour celle-ci, Ezéchiel ne portait aucune arme sur lui.

Après avoir était accueillit par un prêtre, Ezy avait enlevé ces chaussures pour se retrouver pieds nus, comme le reste des invités. Automatiquement il c’était tourné vers la déesse en verre pour pouvoir la saluer. Déesse … Ce mot résonnait étrangement dans le cœur de Yari, comme si inconsciemment il savait qu’il avait oublié quelque chose d’essentiel. Que pouvait-elle bien être cette chose ? Encore une fois, le guerrier se demandait si un jour son compagnon allait retrouver l’intégralité de sa mémoire, mais surtout … Est-ce que c’était possible pour lui ?
Dans la cour des chuchoteurs Ezéchiel ne put s’empêcher d’admirer le spectacle qui s’offrait à lui. En y repensant, quand il était petit il se préoccupait surtout d’aller jouer. Maintenant il prenait la peine de regarder autour de lui et de voir toute la beauté qui se présentait à ces yeux. Les prêtres et les prêtresses avaient fait un travail magnifique pour enjoliver cette salle au couleur de l’hiver, tout comme pour les plantes fleurit.
Ne sachant pas trop quoi faire, Ezéchiel avait décidé de déambuler un peu entre les personnes. En faisant attention aux enfants qui courraient par-ci par-là et en se retournant une fois de temps en tant quand un des garnements tirer sur sa cape. Apparemment cette manie était loin de se perdre parmi les plus jeunes, sauf que parfois ce sont des cheveux qu’ils tiraient en même temps que la cape …
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La Fête de l'Hiver - Topic Commun -   Mar 16 Déc - 2:04

Mmh mmh mmh...

La rumeur ou plutôt l'approche d'une fête se laissaient entendre dans les rues. Les gens ne parlaient plus que de ça. La fête de l'hiver, n'est-ce pas? Pourquoi pas? Après tout, tout noble qui se respecte se doit de participer à ce genre d'activité tout aussi noble. Quoi de mieux pour s'amuser?! Amusement, la magicienne du temps était depuis son jeune âge très attirée par ce mot, par cet chose, par ce concept. Elle aimait rire, jouer et taquiner, ça, c'était un fait. C'est d'ailleurs pour cela qu'elle vit, c'est d'ailleurs même ce qu'elle appelle vivre. La joie, la bonne humeur et l'amusement, ce sont les trois choses qui définisse la vrai vie pour elle. Bien sur, l'amour contribue à ces trois choses tout comme l'amitié et même l'argent dans certains cas.

C'était donc habillée pour l'occasion d'une robe violette extrêmement belle et pâle qu'elle se rendit, en un clin d'œil, non loin du temple de verre qu'elle avait déjà vu auparavant, attiré par cet architecture original et merveilleusement belle. La demoiselle étant attiré par tout ce qui est beau de nature, elle ne pouvait pas ne pas connaitre ce bâtiment qui trône sur cette île. Une fois devant le temple, elle observa le peuple présent qui s'y rendirent. Il fallait porter du bleu pâle? Bougre, peut être qu'elle devrait aller se changer?... Non, après tout, une noble se doit d'arriver à l'heure... Bien que le temps ne soit pas vraiment un problème pour notre Haruka.
Elle laissa ses pas la guider vers l'un des prêtres.


" Excusez moi, je suis Haruka Kito, puis-je entrer habillée comme cela? "

La demoiselle vit se concerter trois des prêtres de la rangée, ils n'avaient pas l'air de se décider. Elle vit une personne, une personne qu'elle trouvait assez familière et qu'elle ne tarda pas à reconnaitre, se rendre dans le temple. Elle venait de se déchausser... Sans doute une règle à respecter. Haruka fit de même. Après ça, elle retenue sa respiration, figeant le temps pour elle, en ayant légèrement marre d'attendre le verdict. Elle entra dans le temple avant de reprendre sa respiration et donc laisser le temps reprendre son cours. Elle se posa non loin d'un mur, le temps de reprendre son souffle puis elle se rendit devant la statue de la grande déesse. la magicienne plaqua ses mains l'une contre l'autre et ferma les yeux, laissant son esprit réciter quelques dire en témoignage de respect envers l'accueil de la divinité. Bien sur, Haruka n'était pas croyante, pour elle qui fut élevé dans une famille non croyante, elle ne peut pas croire en dieu. De plus, elle en connait un, dieu, un vrai... Même si ce n'en est pas vraiment un à proprement parler. Cette légèrement pensé la fit d'ailleurs se crisper. Elle se rendit là où elle pût s'assoir et pris place. Le gardien du temps, était-il un dieu? comme cette Stellae? Peut être qu'il n'était pas mauvais, comme elle. Ahah... En y repensant, c'est impossible, il a déjà tué bon nombre de personnes lié à Haruka et ce n'est pas demain la veille qu'il s'arrêtera. Si seulement elle pouvait le comprendre, savoir pourquoi il fait cela?... Si seulement quelqu'un pouvait l'aider à le comprendre...
Haruka se perdait dans ses pensés, elle soupira alors pour s'en sortir et se concentrer sur les visages des gens. Personnes sur cette île, elle ne connaissait personne. A part la mercenaire... Cette mercenaire qu'elle avait perdue de vu, un jour, il y a de cela fort longtemps... Encore cette histoire de temps. Le temps est quelque chose même la maitresse n'arrive pas à maitriser...


" Ça manque un peu être d'animation... "
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La Fête de l'Hiver - Topic Commun -   Mar 16 Déc - 20:02

C'est en entendant une conversation des plus soporifiques dans le marché qu'Hélia avait eu vent de la fête de l'Hiver. Les jeunes femmes toutes émoustillées en parlait en gloussant, les jeunes hommes roulaient des mécaniques pour se faire inviter, bref tout le monde semblait excité par cette cérémonie. Curieuse, la jeune magicienne décida de d'y aller, le cavalier n'étant pas obligatoire pour entrer, elle se contenta d'enfiler une robe chinoise et se présenta devant le Temple de Verre. Elle ne portait que ses bracelets pour bijou, n'avait aucun maquillage et contait bien passer inaperçue parmi la foule de personnes.

Le lieu était magnifique, somptueux, indescriptible. Fleurs, miroirs, lumières, sol impeccable, buffet extravagant, et pleins d'invités. Hélia resta immobile sur le pas de la porte pendant quelques secondes, se contentant d'observer et d'apprécier. Elle rigola sous cape en voyant les tenues farfelues de certaines femmes mais ne fit aucun commentaire à voix haute. Et de toute façon, à qui parler ? Elle s'avança un peu plus dans la salle, déambulant, foulant la neige moelleuse de ses petits pieds nus. Elle s'arrêta devant un cerisier en fleur et sentit quelque seconde un bourgeon fraîchement éclos. Elle s'apprêta à cueillir une fleur mais s'arrêta. A quoi bon ? Les pétales allaient faner, la fleur perdre son odeur et son aspect merveilleux. Elle laissa retomber sa main et balaya la salle du regard une nouvelle fois. Elle y vit des elfes, des humains, rigola faiblement lorsqu'un enfant tira frénétiquement sur la cape d'un invité, lui arrachant un long cheveux au passage. Cet univers était si différent de ceux qu'elle avait vu !

Avisant un buffet qui présentait des centaines de fruits différents, elle chercha son fruit préféré. Une pomme verte vif posée en équilibre dans une corbeille parmi ses semblables. Elle se pencha en avant pour en attraper une au même moment qu'un femme passait devant elle avec une longue cape en soie. Trop longue. Avant d'avoir pu faire le moindre mouvement, Hélia sentit ses pieds glisser sur le tissu soyeux. Elle eu juste le temps de pousser un juron sonore qui résonna très clairement tout autour d'elle, dans un périmètre assez conséquent, et s'écrasa lamentablement au sol, étranglant au passage la femme à la cape. Hélia ne s'affala pas sur le buffet mais juste à côté, n'emportant avec elle dans sa chute que la pomme qu'elle visait. Cette dernière roula au sol, et s'arrêta juste à côté de sa tête.
La magicienne ne rougit même pas, se contenta de rigoler faiblement. Elle n'en ratait jamais une, son sens de l'équilibre était tellement défectueux qu'il fallait absolument qu'elle tombe dans ce genre de soirée. Tant pis ! Elle se releva vivement, prenant sa pomme verte dans la main droite. Sourit à la foule qui la dévisageait, certains hilares, d'autres choqués et lança clairement, suffisamment haut pour que les gens l'entourant l'entende :

"Navrée d'avoir choqué vos délicates oreilles avec ce grossier langage..."

Elle fit une courbette ironique et croqua tranquillement dans sa pomme, en continuant de contempler la beauté du lieu, comme si de rien n'était.
Revenir en haut Aller en bas
Loïs Lleweyn
Voleur
avatar

Nombre de messages : 391
Age : 25
Localisation : Sous ton lit :3
En deux mots : Moi vouloir être chaaat ~
Date d'inscription : 12/07/2008

MessageSujet: Re: La Fête de l'Hiver - Topic Commun -   Jeu 19 Fév - 0:29

Voilà un concept bien étrange. Les humains semblaient aimer à enfermer leurs dieux derrière des murs. Cela voulait certainement dire qu'il y avait quelque chose de précieux à l'intérieur. Niéhé. Deux grands yeux jaunes luisant de cupidité, une touffe noire ébouriffée, vous l'avez deviné... le chat entrait sur scène.
A l'affut des moindres nouveautés, il avait cru comprendre que quelque chose d'important allait se produire dans le temple de verre. Un bal, une soirée, quelque chose de ce genre... mais... qui dit fête dit buffet. Qui dit buffet dit manger. Niéhéhé. Deuxième raison d'aller faire un tour chez cette déesse inconnue, qui n'oserait pas lui refuser son hospitalité, n'est-ce pas?

Un frein à cette ambition grandissante l'empêcha de se rendre directement dans le lieu sacré. Il risquait d'y rencontrer des personnes qu'il valait mieux pour lui ne plus jamais revoir s'il tenait à son intégrité physique. Ah, être honnête avait parfois ses avantages, notamment concernant l'envie de la moitié de l'île de vous étriper. Seul dans la rue, hésitant, il eut un soupir... Allez, la ville était vide, ils avaient tous eu envie de se goinfrer sans lui... à curiosité s'ajouta la frustration. Bah, après tout, il avait le chic pour se sortir de toutes les situations périlleuses sans y perdre trop de poils, il survivrait à une escapade hors de son milieu. L'idée de les laisser tout manger lui était difficilement supportable.

Après quelques minutes de délibérations intérieures, l'aventure prit le pas sur la prudence et il se trouva sur le pas du temple, se disant qu'il allait éviter de laisser ses mains se promener dans les poches des gens en un tel lieu, sous peine peut-être de se prendre un coup de foudre sur la tête. Ou que les enfers s'ouvrent sous ses pieds pour l'avaler tout cru. Ou que des anges démoniaques viennent le kidnapper et s'amusent à le transpercer avec des fourchettes.

Le garçon enleva ses chaussures, lançant des regards admiratifs autour de lui. Que de sous dilapidés dans l'architecture. Que de sous dilapidés pour abriter quelque chose d'invisible.
Plusieurs religieux tout de bleu vêtu s'approchèrent pour souhaiter la bienvenue. Aucun d'entre eux ne sembla reconnaitre ses traits innocents. Il s'inclina rapidement devant la statue, avant de se glisser dans la salle de façon discrète.

La cour des chuchoteurs était bondée. Plus il y avait de monde, mieux c'était pour les affaires. Le chat se faufila vers ce qui ressemblait au buffet sans trop se préoccuper ni des personnes présentes, ni du décor extraordinaire. Une fois sa panse agréablement remplie, il commença à se rendre compte de l'agréable atmosphère qui rendait bien loin le froid hivernal. Pas normal. Qu'avaient-ils encore trifouillé pour manipuler la nature? Les humains étaient irrécupérables, un de ces jours, ils allaient détruire la planète!

Un visage connu, non loin, qui ne l'avait pas remarqué. Tiens tiens. La-madame-à-la-grande-épée. Il recula doucement afin de ne plus se trouver dans son champs de vision. Maintenant qu'il avait tout vu, il ne tarderait pas à s'en retourner pour trouver un coin chaud où digérer en paix. Il savait désormais à qui s'adresser en cas de petit creux!

_________________

Avatar by Karineko
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ghost-stories.forum-actif.net/
Lyan Key Aleyna
Admin Sadique
Dirigeant de l'Île/ Membre du Conseil

Mister Ynis de l'Eté

avatar

Féminin Nombre de messages : 456
Age : 28
En deux mots : ~~ La fin justifie les moyens ~~
Date d'inscription : 26/03/2008

MessageSujet: Re: La Fête de l'Hiver - Topic Commun -   Jeu 19 Fév - 19:32

- Très court, j’en conviens. Cass', si tu veux que je modifie quoi que ce soit n'hesite pas I love you -


Un carrosse pourpre s’arrêta alors devant la porte du temple. Charismatique et noble, le dirigeant en descendit mais ne se dirigea pas tout de suite à l’intérieur. Les regards curieux des habitants s’étaient accrochés à son long kimono blanc bordé d’un bleu pâle. Il n’aimait pas la couleur mais la tradition voulait qu’il se plie aux coutumes de pays. Et puis il ne fallait pas froisser les personnes importantes de l’île, elles devaient être soumises à sa volonté.

Une main féminine rejoignit sa paume tendue et un sourire étrange vint se peindre sur les lèvres de Lyan. Galant puisque les yeux de l’audience les dévoraient littéralement, il aida sa compagne à descendre et lui donna le bras avant de se diriger vers l’intérieur. Ils traversèrent l’esplanade d’une marche altière. La reine des catins, méconnus de tous ici-bas, n’était autre en ce lieu que la compagne du roi.


« Sois sage mon ange. Et tâche de ne tuer personne. »

Lui susurra-t-il discrètement à l’oreille, de manière sensuelle et diabolique. Il laissa ses chaussures à l’entrée, joignit ses mains et s’inclina devant la statue de la déesse et entra enfin, toujours accompagnée de sa cavalière. Une dizaine de paire d’yeux se tournèrent vers eux. Il s’amusait de leurs regards et se délectait de leur curiosité. Cassandre allait sans doute être au centre de nombreuses attentions. Une vieille dame, une des nobles d’Ynis Witrin, ne tarda d’ailleurs pas à venir les saluer. Lyan s’inclina poliment et après un court échange mondain, prit congé des deux dames.

Il allait enfin voir si Cassandre pouvait ici aussi dominer tout comme elle l’avait faite dans cette autre ville. Il ne doutait pas d’elle non. Mais il se méfiait de son caractère enflammé, de sa jalousie et ses ensorcellements. Personne ne pouvait contrôler cette femme, pas même lui. Cependant, il se doutait qu’elle devait être consciente qu’il ne la laisserait pas détruire ce qu’il construisait ici. Et quand il le voulait, il pouvait se montrer extrêmement cruel et rancunier.

Chassant de son esprit ces possibilités, il alla saluer les enchanteresses et les félicité pour leur travail plus que réussit. Peut-être devrait-il dire quelques mots ? Quoi qu’il en soit, il s’en préoccuperait plus tard car une touffe de cheveux bruns en bataille venait d’attirer son attention. Presque félin, il se dirigea derrière lui et murmura dans un souffle :


« Tu ne comptes tout de même pas dévaliser des trésors sacrés j’espère ? »

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La Fête de l'Hiver - Topic Commun -   Jeu 19 Fév - 20:37

[ Pas de soucis c'est parfait] I love you

Une sublime robe d'un blanc immaculé reposait sur son lit. La catin assise sur le divan de sa chambre observait le vêtement d'un mauvais œil. On voulait lui faire porter du blanc, à elle? Fronçant les sourcils visiblement mécontente, elle effleurait de son index ses lèvres rouges. Sa vie au palais n'était pas désagréable mais tous ces protocoles, ces bonnes manières lui insufflaient un profond dégout. Lâchant un soupir, l'italienne daigna se lever et attrapant le vêtement du bout des doigts, alla le flanquer devant sa porte. Plutôt s'empoisonner que de porter une telle robe, un habit de prude, sans sensualité. Se dirigeant alors vers l'immense armoire, elle opta pour une magnifique robe noire au coutures dorées. Voilà qui pouvait enflammer un regard, un décolleté pigeonnant, un tissu brillant sur une peau lisse, de magnifiques bottines en cuir noir. Devant vous se présenté enfin la vrai, la sensuelle et perverse prostituée.

La soirée s'annonçait exquise, elle allait pouvoir étaler ses charmes et révulser toutes ces minettes qui se rêvaient aux bras du prince... son prince.
Le carrosse traversa les rues a faible allure et s'arrêta devant le temple de verre. Assise, l'air noble et
hautain, Cassandre ne descendit pas immédiatement, laissant le sombre prince s'exhiber un peu pendant qu'elle se délectait déjà de l'effet qu'elle ferait en apparaissant.
Enfin elle se décida, humectant ses lèvres elle tendit sa main à l'extérieur du carrosse pour la poser sur celle de Lyan. Puis elle se leva prenant appui, elle se montra enfin. Elle contrastait avec la tunique somptueuse et blanche du dirigeant.

Quel plaisir infini que d'avoir tous ces regards curieux braquaient sur elle, la reine trônait enfin dans toute sa splendeur. Acceptant le bras du prince, ils se dirigèrent vers l'intérieur. Un ravissant sourire ornait ses lèvres sanguines, toute sa personne dégageait cet exotisme qui lui allait si bien, elle débordait de charme et de sensualité. Au parole de Lyan, elle passa une main dans ses boucles brunes qui tombaient souplement sur ses épaules dénudés puis elle lui murmura d'une voix suave.


« Chasse cette idée mon prince, ce soir je serait séductrice. Qui sait peut-être trouverai-je des hommes larmoyants à consoler. »

Un petit rire s'échappa de ses lèvres avant qu'elle ne reprenne son semblant de sérieux. Retirant à son tour ses chaussures, elle resta derrière lui lorsqu'il salua la statue de la déesse, la belle brune ne bougea pas d'un pouce, ramper devant une babiole de fanatique la laissait totalement indifférente. En pénétrant dans la grande salle, ses yeux s'illuminèrent un instant. Son bordel était bien loin mais les regards sur elle restait les même. Rongé de curiosité ou d'admiration, le couple des son arrivée fut la cible de bavardage.

Une vieille femme s'approcha des deux amants, l'observant des pieds à la tête le visage inexpressif, Cass jugea bon de faire bonne figure. Un large sourire totalement hypocrite illumina son visage tandis qu'elle répondait poliment à l'ancêtre. Lorsque Lyan s'eloigna d'elle, son fort interieur avait envie d'envoyer balader la vieille femme. Mais forcé par le paraître, elle reposa ses grands yeux sombre sur son interlocutrice.


« Quelle jeune personne charmante. Comment avez vous rencontré le prince? »

La catin retint un rire, que cette question était drôle! Elle se serait extasier de lui répondre : « Dans un bordel en Essaline, c'était mon petit client favoris! » Juste pour voir sa réaction. Retenant un sourire cynique, elle répondit simplement d'une voix sensuelle emprunte d'un accent italien.

« Croyez moi, vous n'aimeriez pas le savoir. Passez une bonne soirée. »

S'éloignant d'une démarche gracieuse, elle plaça sa main droite devant ses lèvres et laissa échapper ce rire moqueur qu'elle avait jusqu'alors retint tant bien que mal. Se dirigeant vers le buffet, elle se saisit d'une coupe remplit de liqueur et la porta devant son nez pour en humer les saveurs. Les yeux fermés, savourant l'odeur envoutante d'un alcool noble.
Revenir en haut Aller en bas
Loïs Lleweyn
Voleur
avatar

Nombre de messages : 391
Age : 25
Localisation : Sous ton lit :3
En deux mots : Moi vouloir être chaaat ~
Date d'inscription : 12/07/2008

MessageSujet: Re: La Fête de l'Hiver - Topic Commun -   Ven 27 Fév - 12:16

La voix connue fit l'effet d'une douche froide au damoiseau. Celui-là, il ne l'avait pas senti approcher. Et s'il avait su qu'il serait présent à la fête, il serait certainement resté au fond d'une rue le ventre vide. Ses mirettes dorées examinèrent éperdument la foule, mais il ne semblait pas avoir placé de gardes ou de tueurs à gages armés jusqu'au cou dans le but de retourner sa veste. Bon, son espérance de vie n'avait pas diminué tant que ça.

-Ca n'était pas dans mes intentions, mais on peut s'arranger si vous voulez...

Ah, malgré son appréhension, les paroles continuaient à sortir toutes seules de sa bouche. Mieux valait qu'il s'éloigne avant de déclencher un massacre. Un rapide sourire et il s'éclipsa dans la foule, regardant en arrière d'une façon qui traduisait sa méfiance. Toujours aussi bien fait de sa personne, et toujours aussi glacial. L'impression qu'avait Loïs en cet instant, était d'avoir quitté un homme à l'étoffe d'un despote sadomasochiste, pervers, psychopathe et névrosé. Ô soulagement suprême.

Alors qu'il cherchait la sortie, une jeune femme près du buffet attira son attention. Robe noire aguicheuse, cascade de cheveux sombres, regard de braise, dégoulinante d'assurance... une noble, certainement. Elle sentait fort. Elle sentait la courtisane. Elle avait quelque chose d'intrigant, comme une aura qui fascinait tout le monde autour d'elle. Le chat avait également été touché, mais cette espèce d'audace naturelle dans son attitude lui déplaisait. Il préférait les femmes plus simples comme Sindanarie, qu'il aimait bien malgré tout ce qu'il lui avait fait subir. Elle au moins n'étalait pas sa supériorité sur le visage des gens comme de la confiture sur une tartine.

Il finit par se détourner, mais la chance ne daignait pas jouer en sa faveur. Entre lui et la seule issue, la Lame Brisée, qu'il ne pourrait croiser sans se faire remarquer. Monde cruel. Combien de temps allait-il devoir rester coincé au milieu de tout ce joli monde?
L'adolescent se faufila dans un coin, et finit par s'adosser à l'un des murs, inconscient de l'irrévérence de cette posture. Que se passait-il dans les fêtes humaines, d'habitude? Ses doigts vinrent trouver le pendentif serti d'une pierre précieuse, passé autour de son cou depuis des années, et le caressèrent rêveusement. Il se sentait seul dans toute cette foule, dans ce monde qui n'était pas le sien. L'énorme carence affective se faisait ressentir à ce moment précis.

Allons, personne ne voulait d'une espèce de monstre insupportable et poilu pour décorer l'un des fauteuils près de sa cheminée?

Peut-être devrait-il porter un panneau: A adopter. Multifonctions. L'amusement qu'il apporte couvre largement les dégâts quotidiens. Manipuler avec précaution. Les citoyens semblaient ne pas le voir: leurs regards s'approchaient puis s'enfuyaient, comme s'il faisait partie intégrante du mur, ou qu'il eut mieux valu ne pas l'observer trop longtemps sous peine d'attraper quelque maladie contagieuse. Vivement qu'il puisse sortir d'ici. Avant d'étouffer.

_________________

Avatar by Karineko
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ghost-stories.forum-actif.net/
Sindanarie
Admin Diabolique
Mercenaire

avatar

Féminin Nombre de messages : 415
Age : 28
En deux mots : "Jamais je ne me fixe, jamais je ne m'attarde. De même que le vent porte un oiseau, de même je me laisse pousser par la vie. [...] Point de demeure pour moi hors du ciel étoilé, point d'abri dans les toits posés au-dessus de ma tête."
Date d'inscription : 23/06/2008

MessageSujet: Re: La Fête de l'Hiver - Topic Commun -   Mar 24 Mar - 1:47

Un mouvement furtif, au milieu de la foule, attira l'attention de la mercenaire. Comme une touffe de cheveux noirs en désordre. Souriant pour elle-même, elle jeta un regard discret. Son impression, son instinct trouva confirmation de ce qu'il avait pressenti. C'était Loïs. Mais, avant qu'elle puisse aller vers lui, un homme à l'allure altière, hautaine, s'adressa à lui. Le garçon chat n'eut pas l'air d'apprécier outre mesure cet échange, et s'esquiva rapidement, après quelques mots que la mercenaire ne put discerner dans le brouhaha ambiant.

Le Loïs semblait vouloir se fondre dans la foule. Le suivant discrètement du coin de l'oeil, Sindanarie le vit, après l'avoir eprdu un instant, se détacher quelque peu des groupes environnants quand il s'adossa à un mur. Un léger sourire se peignit sur les traits de la semi-elfe. Pauvre petit, tout seul dans son coin... Elle avait pardonné volontiers les mésaventures arrivées quelque temps auparavant, et, quand elle y repensait, c'était un éclat de rire qui lui venait. Il avait l'air songeur, parcourut un instant la salle du regard, puis finalement parut s'absorber dans ses pensées, la main serrée autour d'un pendentif, selon toute probabilité.

Un sourire amusé se peignit sur les traits de la semi-elfe. Et si elle allait lui rendre une petite visite de politesse ? Hein ? Oh, elle ne lui ferait aucun mal, au chaton... Alors... Ceci étant arrêté, comment l'aborder ? Il était tout rêveur, tout perdu en lui-même, déjouer sa garde de félin dans une foule en mouvement perpétuel devait être dans ses cordes... Le regard émeraude de Sidnanarie glissa sur les groupes plus ou moins dispersés. Repérer ceux qui se déplaçaient dans la direction de Loïs.

Un groupe était intéressant. Dominé par un homme largement supérieur en taille à la semi-elfe, il n'était pas difficile en soi de se glisser derrière et de progresser, à couvert si l'on pouvait dire, vers le garçon-chat. Soit ! Ni une ni deux, voilà la mercenaire qui met son idée à application. Progressant prudemment, de peur d'effaroucher le damoiseau, elle se rapprocha lentement, suivant le groupe, d'un air assez détaché et admiratif pour paraitre simple promeneuse, restant cependant abritée derrière son rempart humain.

Quand elle jugea qu'elle devait avoir assez dépassé le garçon chat, elle se détacha du groupe, et, se glissant vers Loïs, elle s'adossa à côté de lui, articulant à mi-voix, sans le regarder, calmement, un soupçon d'amusement pointant dans la voix :


Comment vas-tu, petit chat ?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sindanarie.blog.mongenie.com/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La Fête de l'Hiver - Topic Commun -   Dim 5 Avr - 16:52

Des jours, des semaines, voir même des mois qu’Ivan n’était presque pas sortit de la forêt. D’ailleurs, la plupart des gens ne le connaissaient pas encore. Oui, il y avait un garde-chasse qui protégeait la forêt, mais qui ? Car en effet, depuis son arrivée, le jeune homme n’était que très peu sortit du côté de la zone plus civilisée et moins sauvage, là où tous ses congénères – humain, elfes et tant d’autres encore – passent habituellement la plupart de leur temps. Mais un jour, en surveillant discrètement un couple qui se baladait dans la forêt, il apprit qu’une grande fête allait être organisée en l’honneur de l’hiver, au Temple de Verre. Une occasion de se mêler à ses semblables ? L’idée ne le réjouissait que très peu mais, après tout, il était trop curieux pour laisser passer cela. Aussi, il décida de s’inviter à cette fête.

Vêtu d’une simple tunique gris-bleu (malgré tout, il ne pouvait se résoudre à porter du blanc) encore en très bon état (vu qu’il la garde pour les fêtes où il est nécessaire de ne pas venir vêtu comme un manant nauséabond), une cape de la même teinte passée sur ses épaules, il avait néanmoins laissé son épée et son arbalète de poing, se disant qu’elles ne lui serviraient pas ici. Et puis en cas de danger, il se camouflerait et s’éclipserait rapidement, voilà tout ! Lorsqu’il arriva devant le temple, il vit d’autres personnes rentrer, mais pas une foule non plus : la petite fête semblait déjà commencée. Il gravit les marches tranquillement, secouant négativement la tête à l’attention du rouge-gorge qui, apparemment, aurait souhaité le suivre. Ce dernier s’envola plus loin, et Ivan arriva en haut des marches. Accueilli par des prêtres et des prêtresses, il enleva ses chausses comme l’usage le voulait, d’après ce qu’il avait put voir et, comme tout le monde, salua respectueusement la déesse.


Après toutes ces convenances, il entra enfin dans la cour des chuchoteurs et là, resta figé à l’entrée. Habituellement, la simple et sobre beauté de la forêt suffisaient à l’émerveiller, et il n’était pas très impressionné par les créations autres que celle de dame nature. Mais cette fois, il ne pouvait qu’admirer le travail qui avait été fait pour décorer les lieux. Un dôme, sans doute magique, créait une ambiance hivernale mais douce, la neige sous ses pieds semblait être un manteau de pureté inviolable, et il fut même agréablement surprit par la beauté du jardin fleurie. Rien que pour ça, il ne regrettait pas sa venue en ces lieux.

*Et maintenant…je dois saluer quelqu’un ? Apparemment non, les convenances sont finies donc…oh, des fruits !*

Son regard se posa en effet sur de magnifiques fruits, posées sur de jolies nappes à même le sol. A présent, il savait où aller ! Slalomant avec douceur entre les convives, il alla chercher une poire et mordit avec gourmandise dedans. En effet, il ne serait pas venu pour rien ! Ces fruits étaient mêmes meilleurs que ceux qu’il pouvait trouver dans la forêt…serait-ce aussi de la magie ? Difficile à dire. Il laissa vagabonder son regard sur la pièce, observant tous les invités. Beaucoup de gens habillés de bien belle manière…ou parfois un peu trop, ce qui les rendaient ridicules. Il se sentait un peu étranger à cet univers, lui, habillé sobrement comme il était, même s’il remarqua que d’autres comme lui n’était pas friands des extravagances vestimentaires. Un attroupement plus loin se dispersa, une jeune femme semblait avoir trébuché en lâchant quelques joyeux jurons. Mais ce qui attira son regard fut la personne au centre de l’attention générale. Un homme, assez imposant de par son charisme et que beaucoup regardaient avec…de l’admiration ? De la crainte ? Un mélange des deux ? Difficile à dire. N’était-ce pas le dirigeant de l’île ? Peut-être que oui…à vrai dire, bien qu’étant ici depuis une année déjà, Ivan était encore peu au courant de la politique locale.

*La musique est agréable en tout cas…et si je jouais un peu de flûte avec ces musiciens ? Ce serait sans doute mal vu…autant attendre…oh une fontaine !*

Jetant un regard à sa flûte accrochée sous sa tunique, il sourit d’un air désolé puis alla s’asseoir au bord de la fontaine, observant avec amusement les poissons colorés nager avec agilité, esquivant les petites mains excitées des enfants joueurs. Levant ensuite les yeux, il vit au plafond le rouge-gorge de tout à l’heure voler et se poser dans un coin. Décidément celui-là, il n’écoutait jamais ce qu’il lui disait ! Enfin, à présent, Ivan avait trouvé une occupation : observer les personnes présentes avec attention, pour en apprendre plus sur cette île où il vit sans rien connaître ou presque. Et puis en plus l’eau de la fontaine est délicieusement tiède, parfaite pour y laisser tremper sa main…en espérant qu’aucun poisson un peu trop carnivore ne se soit invité à faire trempette ici !
Revenir en haut Aller en bas
Loïs Lleweyn
Voleur
avatar

Nombre de messages : 391
Age : 25
Localisation : Sous ton lit :3
En deux mots : Moi vouloir être chaaat ~
Date d'inscription : 12/07/2008

MessageSujet: Re: La Fête de l'Hiver - Topic Commun -   Jeu 9 Avr - 18:30

C'est une exclamation étranglée qui accueillit la mercenaire, tandis que le chat rattrapait son équilibre, perdue en sursautant. Mais d'où sortait-elle ? Complètement perdu dans ses réflexions, il ne l'avait absolument pas entendue arriver. Ce qui d'ailleurs n'était probablement pas très bon pour ses petites affaires personnelles, étant donné que la dernière fois qu'ils s'étaient croisés, il lui avait fait vivre des situations pour le moins saugrenues sans lui demander son avis. C'était à présent trop tard pour s'esquiver, sauf peut-être en cas d'extrême urgence... Il lui fallait affronter le danger en face.

Son regard d'or effleura timidement celui de la mercenaire.

-Tant qu'il y a à manger, ça va.

Le ventre de Loïs venait de parler. Il fallait maintenant faire mine de s'intéresser à son interlocutrice en priant très fort pour qu'elle ne réponde pas quelque chose du genre “j'ai très envie de manger du chat grillé”.

-Et toi madame ?

Ces grands yeux verts avaient l'éclat de pierres précieuses, comme si l'on avait emprisonné deux émeraudes à l'intérieur, et que leurs facettes luisaient de toutes leurs forces pour exprimer leur ardeur. Elle était belle, cette madame. Il se demandait ce qu'elle venait faire ici. Ce qu'il était également venu faire ici, si ce n'était pour s'empiffrer aux frais des honnêtes contribuables. Ce qu'il allait advenir de la fête. Si Sindanarie lui en voulait beaucoup.

Il la dévisageait, sans avoir l'air véritablement gêné ni craintif; elle avait été vraiment en colère, l'autre fois... et puis, à la sortie du bordel, elle avait parlé de “pardon”. Si bien qu'il s'était demandé si c'était une blague, sans trouver de réponse lorsqu'il l'avait secrètement suivie sur les toits.

-Ton pigeon n'est pas venu ?

L'esquisse d'un sourire étira ses lèvres, lorsqu'il revit ce glorieux animal gluant de bave et tout affolé. Peut-être bien qu'il avait dû faire une crise cardiaque avant de retrouver sa maîtresse. Cette dernière avait été vraiment cruelle de ne pas lui permettre d'avaler tout de suite la pauvre bestiole, ce qui lui aurait certainement épargné bien des souffrances. Il eut un regard vers les hauteurs de la salle, mais les dieux ne toléraient peut-être pas les bêtes en leur temple... raison de plus pour n'y pas rester trop longtemps !

_________________

Avatar by Karineko
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ghost-stories.forum-actif.net/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La Fête de l'Hiver - Topic Commun -   Mar 21 Avr - 13:53

L'elfe faisait les cents pas à quelques mètres du temple de verre, caché sous les ombres des arbres. Elle voulait aller à cette fête, y participer, mais n'osait y aller à cause du nombre de convié. Elle était la depuis quelques temps maintenant et elle n'avait cessé de voir défiler des carrosses, des chevaux, des Dames et leurs compagnons. Quant à elle, elle venait seule. Ce qui n'était pas étonnant en soit puisqu'elle n'était arrivé que recensement, ne connaissait strictement personne et n'avait pas particulièrement fait d'effort pour en rencontrer, mais Keela se sentait mal à l'aise de venir non accompagné, ici, ce soir. Dans un long soupir, elle lissa le devant de sa robe verte. La couleur émeraude de celle-ci lui donnait un air royal sur sa peau blanche comme neige, sous ses cheveux blonds comme l'or.

Après avoir fait ces quelques pas pour la énième fois, la jeune femme baissa la tête, inspira longuement et prit son courage à demain. Fière et altière, l'elfe se dirigea vers le temple de verre, sortant des fourrés des bois sans même trouver ça étrange. Ce qui n'était peut-être pas l'avis de tous ici présent. Elle monta les marches, les muscles tendus et contempla la déesse qui se dressait, imposante, face à elle. Devait-elle elle aussi lui payer ses respects? Alors qu'elle ne connaissait rien d'elle? Il n'était pas l'heure de se poser des questions aussi futile. Keela pinça chaque côté de sa robe et exécuta une révérence travaillé et soigné, répété des milliers de fois. Lorsque cela fut accomplit, l'elfe pénétra le temps, ses yeux s'extasiant, émerveillé.

" Que c'est joli " Murmura-t-elle en esquivant quelques corps qui discutaient entre eux.

Ses yeux se baladèrent rapidement de tête en tête s'arrêtant parfois pour essayer de donner un nom à un visage. Elle reconnut bien évidemment le dirigeant de l'île mais pas sa compagne. Quelques membres du conseil trainaient ici et là, quelques nobles, quelques gens de la ville. Une soirée variée à l'atmosphère plaisante pensa-t-elle en souriant presque avec regret.

Keela fit en sorte d'esquiver le plus de mon possible. Elle n'était pas ouverte à la discussion et préféré garder ses distances, observer dasn l'ombre tout en se glissant d'une table à l'autre pour regarder se qui y était posé. Ici des liqueurs, la bas des fruits, un peu plus loin des gâteaux. Un vrai paradis pour les papilles gustatives. Mais elle ne se permit aucune de ces douceurs, son regard sautant de personne en personne toujours un peu plus vite. Comme si leur présence lui était oppressante. Et c'était vrai. L'elfe se sentait de plus en plus mal avec tous ces gens. Elle commençait même à avoir l'impression que sa robe la serrait tant qu'elle n'allait bientôt plus pouvoir respirer. Alors elle prit appuie contre une table.
Revenir en haut Aller en bas
Lyan Key Aleyna
Admin Sadique
Dirigeant de l'Île/ Membre du Conseil

Mister Ynis de l'Eté

avatar

Féminin Nombre de messages : 456
Age : 28
En deux mots : ~~ La fin justifie les moyens ~~
Date d'inscription : 26/03/2008

MessageSujet: Re: La Fête de l'Hiver - Topic Commun -   Mar 21 Avr - 14:40

- Attention post à lire, il change la donne -



« - Merci mais je me passerais de tes services. »

Chuchota-t-il d’une voix doucereuse alors que le chat s’était déjà éclipsé. Lyan le chercha des yeux un instant, en vain. Un sourire malsain naquit sur ses lèvres. Il ne put savourer sa victoire qu’un instant car déjà les mondanités reprenait et un noble d’un certain âge venait lui faire la conversation, le félicitant d’un air étrange au sujet de la beauté de sa compagne. Cassandre une nouvelle fois, avait su faire son effet.

Le prince le remercia, baissa respectueusement la tête et s’échappa à son tour en s’excusant. Rapidement, il se saisit d’un verre de liqueur et le porta à ses lèvres. Une goutte d’alcool ne pourrait que le détendre et l’aider à supporter ce manège dont il avait tant l’habitude. Il vida rapidement son verre et le reposa. Puis il entra dans la danse.

Sourire. Poignée de main. Discussion. Sous entendus subtils. Nouveau sourire. Nouvelle poignée de main. Lyan passait entre les invités avec élégance et raffinement. Il avait bien appris ses leçons, son éducation était parfaite. Se montrer en société n’avait aucun secret pour lui. C’est là que son regard s’accrocha à une jeune femme d’une beauté remarquable. Une peau de neige, des cheveux blonds, une robe et un port qui reflétait la noblesse. Une aristocrate de l’île qu’il n’aurait pas encore rencontré ? Le dirigeant plissa ses yeux noirs et s’avança vers la dame d’un pas assuré. Il vit celle-ci se retenir à la table et demanda poliment :

« -Il y a-t-il un problème, Ma Dame ? »

C’est alors que la voix d’un des prêtres s’éleva dans la salle. Il demanda le silence et commença un discours parlant de l’hiver qui passerait et de la richesse des terres de l’île. Il leva alors une coupe en parlant d’abondance. La foule avait fixé ses yeux sur lui. Et soudainement… La coupe éclata, les morceaux s’envolant à toute vitesse vers les invités. Lyan sentit la tension monter d’un cran en lui. Le petit autel était baigné du sang que la coupe avait laissé s’échapper.

Des murmures réprobateurs se firent entendre, de l’inquiétude aussi. Le prêtre tenta par ses mots de rassurer ses invités :

« - Pas de panique. Il doit… Il doit y avoir eu une erreur dans l’incantation, ce n’est rien. Personne n’est blessé ? »

Son sourire se voulait rassurant. Lyan serrait les dents, les sourcils froncés. Quelque chose n’allait pas.

Un coup de tonnerre résonna dans la salle, couvrant la voix de tout un chacun. Lyan leva les yeux vers le dôme qui protégeait les lieux. Le ciel de printemps s’était changé en colère orageuse. Des nuages noires assombrirent la salle et des éclairs jaillirent du dôme, détruisant les entrées – et donc les sorties – et attaquant les habitants. Le tonnerre était assourdissant. La panique commençait à soulever les cœurs des invités. Les portes en pierres s’étaient effondrées.

« - Mettez vous à l’abri ! » Conseilla-t-il à la jeune femme.

Et sans attendre, il fendit la foule à la recherche d’une jeune femme brune. Cassandre. Il devait la retrouver. Il cria son prénom au milieu des invités, la cherchant sans jamais la trouver. Un nouvel éclair fendit alors un des arbres en deux. L’abondance devenait désolation.

- Trouvez donc un moyen de sortir mes choux :p -


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La Fête de l'Hiver - Topic Commun -   Mar 21 Avr - 15:28

Notre cher garde-chasse s’était laissé aller à ses pensées, jetant des regards furtifs vers les autres invités mais en restant néanmoins absent, perdu dans sa propre réflexion. Oh si, il avait bien vu cette belle jeune femme qui semblait se sentir mal mais, avant de pouvoir aller voir si tout allait bien, quelqu’un l’avait devancé : le dirigeant en personne, une belle attention de sa part, sans nul doute. Puis une voix s’éleva et Ivan se leva à son tour pour écouter avec attention. Il s’agissait d’une sorte de cérémonie organisée par les prêtres, le genre de chose en laquelle il ne croyait pas trop. Seule dame nature pouvait se permettre ce genre de cérémonie…mais cela ne l’empêchait pas d’apprécier le spectacle !

Un spectacle qui, néanmoins, ne tourna apparemment pas comme prévu. La coupe que tenait le prêtre éclata, dispersant de toute part quelques fragments, dont un qui faillit le toucher, s’il n’avait pas eu le réflexe de faire un pas de côté. Le sang recouvrait maintenant l’autel, et tout ne devînt alors que chaos. Le ciel, auparavant si calme et beau, devenait cauchemardesques, lançant de part et autre des éclairs peu rassurants…oui, peu rassurants était le mot, car ceux-ci détruisirent leur seule sortie possible, les gardant piégés à l’intérieur, cibles faciles face à la violence de ce maléfice.


"Et bien sur…je n’ai pas prit mon épée…un champ de force m’aurait été utile…bon, par où sortir ?"

Alors que tous couraient ou regardaient partout en paniquant, Ivan lui, marchait paisiblement, cherchant une éventuelle sortie, un air calme et souriant peint sur son visage. A un moment, il poussa même avec un peu de brutalité un quelconque noble qui se trouvait proche de lui. Ce dernier faillit protester, mais il se retint en voyant un éclair frapper l’endroit où il se trouvait avant. Pas le temps pour les remerciements, le jeune garde-chasse s’était déjà éloigné et leva les yeux vers le plafond. Faisant signe au rouge-gorge qui volait dans tous les sens, paniqué, le petit oiseau fondit en piqué et vînt se poser sur son épaule. Au moins, il n’y avait pas encore de pertes à déplorer, même si la violence de cette attaque ne resterait pas sans conséquences si cela continuait.

*Me rendre invisible ne me servirait à rien…et utiliser ma flûte aussi, il y a trop peu d’animaux susceptibles de m’aider dans les environs. Une charge de sangliers serait parfaite pour libérer la sortie…mais ils sont faignants pour ça.*

Le plus utile aurait été son épée, capable de générer un champ de force pour le protéger, mais par respect pour une fête qui devait normalement se dérouler sans problèmes, il l’avait laissée chez lui. Il ferait sans. Continuant de marcher avec une étonnante tranquillité, il ne cessait de chercher une autre issue possible, mais rien ne venait pour l’instant. Aussi il se contentait de pousser les quelques personnes qui restaient un peu trop immobiles et qui, de ce fait, faisaient des cibles de choix pour ces magnifiques éclairs. Enfin, le bon côté des choses, c’est que les évènements imprévisibles mettent du piment dans la vie ! Enfin, il y a comme même des limites à la prise de risques…
Revenir en haut Aller en bas
Sindanarie
Admin Diabolique
Mercenaire

avatar

Féminin Nombre de messages : 415
Age : 28
En deux mots : "Jamais je ne me fixe, jamais je ne m'attarde. De même que le vent porte un oiseau, de même je me laisse pousser par la vie. [...] Point de demeure pour moi hors du ciel étoilé, point d'abri dans les toits posés au-dessus de ma tête."
Date d'inscription : 23/06/2008

MessageSujet: Re: La Fête de l'Hiver - Topic Commun -   Ven 8 Mai - 15:38

[Le lendemain]

Les rumeurs allaient bon train dans la Cité de Verre après l’incident qui avait bouleversé, la veille, le déroulement de la Fête de l’Hiver. C’était la première fois qu’un tel incident avait lieu dans l’enceinte du sanctuaire de la déesse Stellae. Certains y voyaient une simple erreur d’incantation, réalisée par un trop jeune prêtre, encore inexpérimenté. D’autres, au contraire, plus désabusés, y voyaient le signe de l’affaiblissement des protections de l’Île et la promesse d’heures sombres. Si quelqu’un avait pu provoquer cela… Jusque sous le nez de la déesse… C’était qu’il devait se tramer quelque chose, quelque chose de terrible, qui pouvait frapper à tout moment et en tout endroit sur Yinis.

Mais parmi ceux qui colportaient de telles rumeurs, peu nombreux étaient ceux qui avaient vu se voiler la lumière du grand dôme créé par les prêtres pour la cérémonie, peu nombreux étaient ceux qui avaient entendu le tonnerre rompre l’harmonie du bruissement des fontaines et du murmure des conversations. Peu, tellement peu d’entre eux avaient vu les éclairs détruire les entrées du dôme, peu avaient vu la panique qui s’était répandue dans cet espace désormais clos. Peu enfin avaient su ce que c’était que de chercher à se protéger des nuages et des éclairs menaçants qui attaquaient les présents.

La panique avait atteint des sommets. Presque tout le monde s’était mis en mouvement, évitant les éclairs. La confusion était totale. Ici, on aurait pu discerner un homme en habits luxueux criant le nom d’une femme ; là, un homme avançait calmement au milieu de la tourmente, poussant les personnes qui, trop immobiles, auraient constitué des cibles de choix pour les éléments déchainés ; ailleurs, on aurait pu voir une femme, avec un garçon aux yeux de chat, tenter de le protéger par résurgence d’un instinct de protection trop longtemps ignoré ; à cet endroit, une jeune femme en magnifique robe verte, presque calme, quoique visiblement mal à l’aise ; plus loin, une jeune fille, qui avait pratiquement laissé choir la pomme dans laquelle elle venait de croquer ; retrouvant l’homme aux habits luxueux, une femme brune avait échappé à un groupe de vieilles rombières paniquées.

La solution était venue d’une femme de noble extraction, visiblement. Elle maîtrisait le pouvoir de déplacer les gens, employant des tunnels dont elle seule, dans l’assistance, connaissait les secrets et les détours. C’est elle qui attrapa le premier groupe qui passa à côté d’elle, et qui, de groupe en groupe, évacua l’assistance entière. Chaque voyage la laissait plus faible, et finalement, quand elle entreprit de retourner dans le funeste dôme pour vérifier qu’elle n’y avait oublié personne, elle ne reparut pas. Nul ne sut ce qui s’était passé à ce moment, pendant ce dernier trajet, mais l’on peut penser qu’Haruka Kito avait été victime de son irréductible ennemi, qui aurait profité de son extrême finesse pour enfin parvenir à ses fins.

Peu de gens sans doute conserveront la mémoire d’Haruka Kito, peu se souviendront de son nom, mais son visage, sans doute, restera gravé dans la mémoire de ceux qu’elle a sauvés.

Le lendemain de cet incident, le calme était revenu. Les rumeurs avaient commencé à aller grand train, la Cité de Verre avait tremblé et s’était calmée successivement à leur gré, avant de retrouver tout son calme quand l’on avait appris qu’il n’y avait pas eu de mort, juste une disparue qui replongeait dans le Dôme pour vérifier que nul ne s’y trouvait plus. Il courait également le bruit que le Temple de Verre avait subi d’importantes dégradations, dans sa cour principalement, ce que tout le monde pouvait encore venir constater. Mais ce que l’on ne savait pas, du moins parmi les gens du commun, c’était que les prêtres, dans le secret de leurs appartements et des cours du Temple, parlaient à voix basse du sabotage qu’ils avaient découvert et qui avait causé ce désastre. Seuls quelques élus extérieurs au Temple le savaient. Seuls quelques élus pouvaient légitimement s’inquiéter.


- Topic clos -

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sindanarie.blog.mongenie.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La Fête de l'Hiver - Topic Commun -   

Revenir en haut Aller en bas
 
La Fête de l'Hiver - Topic Commun -
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» TOPIC COMMUN - Un escalier bien capricieux
» Evénement #3 : Halloween 2013 [Topic Commun]
» [Topic commun Poufsouffle] Chocolat, soleil et mini-jeux
» TOPIC COMMUN - THIS IS HALLOWEEN.
» Event #3 : Noël 2014 [Topic Commun]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ynis Witrin v3 :: ~.*.~ Hors Rp ~.*.~ :: Archives :: Scénarios-
Sauter vers: