Ynis Witrin v3

Les armées démoniaques assiègent le Continent, mais une île résiste toujours
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 [Chambre de Cassandre] ~ La révélation d'un mal ~ (PV)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: [Chambre de Cassandre] ~ La révélation d'un mal ~ (PV)   Dim 8 Mar - 13:39

Le soleil filtré à peine à travers les fenêtres bordées de chêne de la chambre, le palais se réveillait petit à petit et déjà les domestiques s'affairaient à préparer cette nouvelle journée qui commence. Ce matin, le médecin privé de Lyan avait fait un détour par une autre chambre que celle de notre angélique dirigeant. Cela fait plus d'une semaine que la « compagne », la « favorite » (appelée la comme bon vous semble » du prince refuse de quitter son lit. Les domestiques qui l'entoure condamnent ses humeurs. La reine est malade murmure t-on entre ces murs. Elle est assommée d'une fatigue sans borne et se plaint de nausées incessantes. Seul son lit lui procure un peu de calme et de bien être.

Alors contre son gré, on fit venir le médecin qui frappa à la porte l'air anxieux. La reine des catins était loin d'être un sucre et tout le palais avait vent de ses sottes d'humeur. Ouvrant ses paupières paresseusement, Cassandre se leva lentement et se vêtit d'une longue robe de chambre de soie rouge.
Puis elle se leva mais des qu'elle fut sur ses deux pieds, elle fut prise de violentes nausées. Plaquant une main devant sa bouche, elle se précipite à la fenêtre et l'ouvre en grand, l'air frais lui fit un bien fou et calma ses troubles. Inspirant profondément, elle finit par céder aux insistances de la personne qui frappe à sa porte. Face à lui, le regard sévère, elle le jauge du regard puis s'exclame.


« J'avais pourtant demandé à ne pas être dérangé. »

Confus, le noble docteur toussote légèrement avant de prendre tout le sérieux et la sévérité nécessaire pour la faire plier sous ses exigences. Il lui certifia qu'il était dans l'obligation de trouver son mal et qu'il ne partirai pas tant que l'examen ne serait pas effectué. La belle brune surprise, laissa échapper un simple rire avant d'être reprise de nausée qui la stoppèrent net et elle courra rendre ce qui lui tenait à l'estomac par la fenêtre. Esquissant une mimique gêné devant la scéne, le médecin pénétra la chambre, ferma la porte soigneusement et se dirigea vers une petite table de bois pour déballer son attirail de parfais médecin.

Se rinçant la bouche abondamment, Cassandre revint s'assoir sur le lit et observa songeuse l'homme âgé. Les examens s'éternisèrent, derrière la porte de la chambre s'était agglutinait cinq ou six domestiques qui curieux venaient s'enquérir de nouvelles de la favorite.

Un cri retentit de la chambre, surprenant tout le monde, les curieux en tombèrent à la renverse terrassés par la surprise d'une telle réaction. Cela bien sur, ne fit qu'enflammer d'avantage leur petit vice. Le médecin surpris lui aussi, pensant annoncé une merveilleuse nouvelle recula d'un pas tout décontenancé. Cassandre elle, avait le visage déconfit, les traits défiguré par une peur immense et une angoisse mal cachée. Se relevant précipitamment, elle se revêtit et fondit sur le pauvre médecin avant de l'empoigner et de le secouer violemment.


« Dites moi que c'est faux! Refaite des analyse! CHARLATAN! »

Le pauvre homme, attrapa rapidement les mains de la jeune femme et les tenant fermement la fixa et répliqua.

« Je suis confus, mais mon diagnostic est certain. Vous attendez un enfant. »

Cassandre le lâcha net lorsqu'il répéta l'affreuse nouvelle. Révulsée parla nouvelle, elle porta ses mains a son visage et se détourna du médecin en poussant bon nombre de jurons. Le vieil homme resta humble et statique puis souhaitant lui remonté le moral lui dit d'une voix mielleuse.

« Notre bon dirigeant sera certainement ravit d'une telle nouvelle, de plus tout le royaume fêtera l'arrivée d'un héritier. »

La grande brune se retourna, d'un geste rageur renversa tous les outils du médecin qui étaient restés sur la table.

« LA FERME! »

Elle arracha un sursaut terrifié au vieillard qui s'empressa de rassembler tous ses outils en maugréant. Détournant son attention de lui, elle se laissa tomber sur le lit ses mains empoignant sa chevelure avec force. Se faisant un peu mal pour digérer l'affreuse nouvelle. Quelle malédiction s'était joué d'elle pour la rendre fertile.
Revenir en haut Aller en bas
Lyan Key Aleyna
Admin Sadique
Dirigeant de l'Île/ Membre du Conseil

Mister Ynis de l'Eté

avatar

Féminin Nombre de messages : 456
Age : 27
En deux mots : ~~ La fin justifie les moyens ~~
Date d'inscription : 26/03/2008

MessageSujet: Re: [Chambre de Cassandre] ~ La révélation d'un mal ~ (PV)   Mar 10 Mar - 12:18

Depuis quelques jours, il évitait Cassandre volontairement, tout d’abord parce qu’approcher quelqu’un de malade ne l’enchantait guère et deuxièmement parce que les sautes d’humeurs de la ténébreuse reine le fatiguait, même si la voir malmener ses domestiques était un plaisir certain. Ce matin là, le dirigeant s’était levé très tôt pour relire pour la énième fois le journal de sa cousine, à force, il connaissait chaque phrase par cœur sans jamais y trouver ce qu’il cherchait… Les artefacts.

Assis dans la bibliothèque, il s’acharnait contre une phrase incompréhensible que l’ancienne dirigeante avait écrite d’une main tremblante en sortant d’un cauchemar. Le prince lisait et relisait les mots sans que ceux-ci daignent faire sens dans son esprit. Au bout d’un moment, la rage se saisit de lui et il lança le fin livre à la reliure du cuivre à l’autre bout de la pièce en s’écriant :


« Ca n’a aucun sens ! »


Irrité de ne pas obtenir ce qu’il voulait d’un simple bouquin qui s’amusait à lui tenir tête, il se leva d’un bond. Il ramassa l’ouvrage l’enferma dans un des tiroirs du bureau et sortit de la pièce, bien décidé à prendre l’air et trouver des réponses ailleurs. Il traversait donc le couloir du troisième étage lorsque passant devant la chambre de la reine, le médecin qui en sortait en s’affairait, visiblement paniqué, le bouscula. Le regard noir de Lyan le dissuada de toute explication et il s’excusa, visiblement embarrassé. Le dirigeant arqua un sourcil devant cet attitude étrange de la par de son médecin. Cassandre avait-elle donc passé ses nerfs sur lui ? L’homme chercha à s’en aller mais Lyan le retint en tendant le bras. Son comportement était bien trop étrange pour qu’il ne cache pas quelque chose.

« Qu’est ce qu’il se passe ? »
Siffla-t-il.

« Vous devriez demander à Madame, Monsieur. »

L’homme de science baissa la tête et s’éloigna à grand pas. Lyan soupira. Son agacement ne faisait qu’augmenter à mesure que la journée avançait.

« Bien. » murmura-t-il, plus pour lui-même que pour l’homme qui déjà disparaissait à sa vue au détour du couloir.

Lyan daigna frapper un coup sec à la porte mais c’est sans attendre qu’elle le lui permette qu’il pénétra dans la chambre de la reine. L’état dans lequel il la trouva lui fit serrer les dents. Elle était défaite. Elle n’avait rien à voir avec la femme qu’il avait voulu ramener ici. Le prince avait le cœur dur, et il acceptait encore moins la faiblesse lorsqu’elle venait de cette femme. Celle qui avait une si grande influence sur lui n’avait aucun droit de se laisser aller comme cela, ce n’était pas décent.

Il referma la porte en bois sans prononcer un mot et s’y adossa, les mains dans le dos, le genou gauche légèrement plié.


« Eh bien Cassandre, qu’as-tu fais à mon médecin? »

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [Chambre de Cassandre] ~ La révélation d'un mal ~ (PV)   Mar 10 Mar - 21:05

Son visage trahissait une faiblesse qu'elle aurait su ardemment camoufler si la nouvelle ne l'avait pas autant affecté. Instinctivement elle avait peur, peur de ce qui allait arriver, peur de cette chose qui a présent s'accrochait à ses entrailles mais surtout peur d'elle même. Elle était Cassandre, une femme de caractère et de charme, une catin bourrée de vice. Elle n'était pas faite pour avoir un enfant, elle n'était pas de celle qui donnait la vie. Tout se bousculait dans sa tête, elle sursauta en voyant Lyan entrait dans sa chambre et refermer la porte. Instinctivement elle se recula , une expression de terreur la défigurant.

Elle le fixa sans un mot lorsqu'il lui posa la simple question, il lui fallut quelques secondes avant de se reprendre, de secouer la tête mécontente et de s'exclamer furieuse.


« Un médecin ça?! Un escroc oui! Il a dit... il a.. »

Son regard s'agrandit comme si elle venait d'avoir une révélation. Une main portée à ses levres, elle finit par comprendre ou tout du moins, admettre ce qui l'arrangeait dans un premier temps. Sa robe de chambre glissé à moitié de ses épaules et avant qu'elle ne soit dénudée, elle la saisit et la remonta rapidement avant de s'approcher de Lyan. Repoussant une de ses boucles brunes, elle pointa un doigt accusateur vers lui et répliqua a haute voix.

« Mais... Ce qui m'arrive, c'est ta faute! Oh oui tu es le responsable! Bon sang! »

Lui jetant un regard haineux, elle se détourna de lui pour aller se soutenir contre la fenêtre, une main plaqué contre ses lèvres roses. Retenant une nausée, elle baissa son regard vers son propre ventre, tout en elle criait à l'injustice. Elle hébergeait en elle une chose monstrueuse... une chose qui serait comme elle en partie. Restant silencieuse quelques instants, le visage défait, elle inspira profondément puis se maintenant le plus noblement et droit possible elle fit face au prince et enchaina.

« Je suis... »

Elle se mordit la lèvre inférieur et se saisit de son pendentif pour se perdre dans drogue. Des que l'objet toucha ses lèvres, elle l'arracha violemment de son cou et le jeta au pied de son amant dans un geste rageur avant de hurler de plus belle.

« Tu m'as mise enceinte! »

voilà, la bombe était lâchée et allait tout détruire sur son passage. Dans quelques mois seulement, un enfant naitra de cette femme facile et de cet homme soumis à l'abus. Et pourtant le fait que Lyan soit le père n'était pas ce qui la tracassait, il était noble et droit au fond. Il n'était pas aussi pourris qu'elle.
Le toisant froidement, elle ne bougea pas bien que ses jambes pouvaient à tout instant lâcher, elle le scrutait, espérant une étincelle de remord au fond des prunelles du prince. Espérant qu'il l'implore de le pardonner même si elle ne savait pas si elle en était capable. Au fond d'elle, la catin savait pertinemment qu'il ne n'abaisserai jamais à l'implorer, elle appréhender sa réaction la sachant violente.
Revenir en haut Aller en bas
Lyan Key Aleyna
Admin Sadique
Dirigeant de l'Île/ Membre du Conseil

Mister Ynis de l'Eté

avatar

Féminin Nombre de messages : 456
Age : 27
En deux mots : ~~ La fin justifie les moyens ~~
Date d'inscription : 26/03/2008

MessageSujet: Re: [Chambre de Cassandre] ~ La révélation d'un mal ~ (PV)   Mer 11 Mar - 21:09

Et le volcan explosa, recrachant sa lave pour étouffer ceux qui s’était aventurés à l’approcher.


Lyan serrait les dents. Les sautes d’humeurs de Cassandre avaient le mérite de l’agacer convenablement. Une chose était sûre, il ne l’avait jamais vu dans cet état. Si défaite, si faible, presque… hystérique. Et la haine jaillissant de tous les pores de sa peau, suintant depuis sa langue pour envelopper les mots jetés à son visage. Il se raidit lorsqu’elle l’accusa. Lui, responsable d’elle ? N’en avait-il pas déjà assez fait ? Orgueilleux, il répliqua :


« Si tu as attrapé la syphilis prends en toi à Barthelem. »

Le dirigeant réagissait à la colère, au feu de sa maîtresse par la glace et la cruauté. Cassandre tournait autour de pot. Ce comportement étrange l’intrigua tout autant qu’il l’irritait. Il n’avait pas l’habitude de devoir attendre, il ne supportait que mal les réprimandes injustifiés d’une femme qui se montrait soudainement si faible qu’elle en devenait pathétique. Cœur de marbre. Joli masque de pierre.

Devant la rage de la reine, il s’inclina pour ramasser le pendentif et le serra dans sa paume. Et puis la nouvelle tomba comme un couperet. Un genoux à terre, il releva les yeux vers elle, blême. Lyan déglutit difficilement, le regard soudainement vide. Les images et les pensées se succédaient dans sa tête sans qu’il n’y trouve le moindre sens. Lorsque les fées s’étaient penchées sur le berceau du prince, elles avaient sans doute oublié de lui faire don de l’instinct de paternité. Tout d’abord, il ne pouvait lui être père. Deuxièmement, son enfant ne pouvait avoir pour mère une catin, une traînée, une femme sans aucune naissance, indigne. C’était tout simplement inconcevable.

Avec un calme gelé, il se releva et planta ses prunelles dans celles de Cassandre. Le visage du dirigeant n’avait rien de celui de l’homme qui acceptait la nouvelle comme un don du ciel. Ce n’était pas une punition. C’était une trahison. Un mensonge. Quelque chose qui ne devait pas être.


« Menteuse. » Lâcha-t-il simplement.

Dangereusement, il franchit les quelques pas qui les séparaient et passa sa main sur la joue de la jeune Reine, la future mère. Il ne pouvait permettre qu’une chose pareille arrive. Il ne pouvait tolérer que sa vie soit gâchée par cette chose qui à chaque seconde gagnait en force dans les entrailles de sa mère. Lyan enfonça le pendentif d'opium entre les lèvres de Cassandre, fit glisser sa main sur son cou de nacre et lui murmura :

« Cela ne doit pas arriver, m’entends-tu ? »

Les yeux du prince n’étaient plus que noirceur et ténèbres. Brusquement, sans préavis, il serra ses doigts avec force pour priver Cassandre de tout air. S’il tuait la porteuse, l’enfant ne naîtrait pas. Et puis, faire mourir sa Reine de ses propres mains… Elle n’appartiendrait plus jamais qu’à lui seul. Quelle belle mort! A son étreinte funeste, il ajouta une autre main, comme aliéné par son désir de destruction.
Parce que… Cette chose n’avait pas le droit de vivre.


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [Chambre de Cassandre] ~ La révélation d'un mal ~ (PV)   Mer 11 Mar - 22:51



Le fardeau était révélé, l'ignominie allait être connut de tous. La catin était enceinte du prince, ce même prince qui aurait du accueillir dans ses draps la plus noble et richissime princesse que le monde ai porté. Mais au lieu de cela, il avait préféré l'ardeur et la frivolité d'une trainée. L'ironie était à son comble lorsque la trainée en question avoua porter sa descendance. Il est certain que ce cher destin devait en cet instant se tordre de rire, quelle situation remarquable.

Cependant Cassandre ne trouvait pas la situation si remarquable, les traits défaits, elle jetait un regard accusateur et perdu au sombre prince attendant sa réaction. Elle n'avait pas peur de lui, il était impensable qu'elle se sente oppressée par celui qu'elle tenait sous envoutement. Un envoutement dont on pouvait se passer depuis quelque temps car même sans cela, le sombre lien qui les unissait était au summum de son attraction.

Au simple mot de Lyan, elle croisa ses bras pales sur sa poitrine, son visage arborant une mine mécontente. Provocante, un fin sourire cynique apparut sur ses lèvres alors qu'elle lui souffla suavement.


« Si seulement.. »

Quand il s'approcha, ses bras retombèrent le long de son corps, aucune expression définit ne transparaissait sur ses traits. Elle ne dit mot lorsqu'il força l'opium à toucher ses lèvres, lorsque sa main glissa de sa joue pour atteindre son cou.
Plongeant ses prunelles sombres dans celle de son amant, elle vit immédiatement que quelque chose ne tournait pas rond, et quand elle sentit ses doigts se resserrer autours de sa gorge, elle laissa échapper un hoquet de stupeur.

Il souhaitait donc sa mort? A elle? Elle, la reine, la trainée qu'il avait si ardemment vengé et accueillit sous son toit il n'y avait pas si longtemps. Son sang ne fit qu'un tour, tout en elle se détruisait. Même si elle ne l'avait jamais avoué, Lyan était son réconfort, les bras dans lesquels elle pouvait se nicher sans avoir a demander une quelconque compensation. Il était à elle, et en cet instant, le jouet devenait indépendant et était prêt à détruire son créateur. Elle comprenait alors qu'une telle trahison ne pourrait être pardonnée et alors que l'air commencé à lui manquer, pour la première fois elle aurait aimé pleurer. Pourquoi ne pouvait elle être considérer comme une réelle personne? Et puis qui sait s'il avait voulut de l'enfant, elle aurait peut être finit par l' accepter. Qui sait...

elle toussait, essayant de rattraper l'air qu'on lui refusait, que cette main sur sa peau était douloureuse. Sa vie n'avait été qu'un trou noir, un sable si poisseux qu'on s'y enfoncé à chaque pas et pourtant elle n'avait jamais pensé mourir. Alors elle se ressaisit, elle ne mourrait pas maintenant, pas ici pas comme ça! Plus violente que jamais, elle trouva la force de le gifler, oh pas une simple gifle non, elle frappa si fort que ses ongles se firent un plaisir a pénétrer la chair de la joue gauche du prince. Enfin elle le repoussa violemment, titubant et crachant lorsque les mains de son agresseur cédèrent. Par réflexe, elle se précipita derrière la petite table de bois et la renversa au sol en hurlant de rage.


« ORDURE! Tu as... tu as voulu me tuer?! »

Elle cracha son venin et raviva sa fierté alors éteinte. Il venait de réveiller Cassandre, une Cassandre furieuse et dévastatrice. Le fusillant du regard, elle répliqua.

« Tu ne vaux pas mieux que n'importe quel homme finalement! Enfin tu me hais comme n'importe quelle femme! »

Elle se dirigea furibonde vers la porte et s'arrêta dans l'embrasure, elle se débarrassa des bijoux qui ornaient ses poignées et les lui jeta violemment.

« VA CREVER LYAN. »

elle se détourna de lui et s'élança dans les escaliers avec la ferme conviction qu'elle devait quitter cet endroit. Elle n'y reviendrait pas!

C'est ainsi que son parfum, l'éclat de son charme, la fraicheur de sa peau et la douceur de ses boucles brunes ne seraient plus qu'un souvenir lointain dans cette chambre trop luxueuse.
Une fois de plus elle perdait son toit, qu'importe elle s'y était habituée.


Une fois de plus, on lui vola sa maison...


[ je te laisse cloturer rien que pour voir Lyan réagir I love you ]
Revenir en haut Aller en bas
Lyan Key Aleyna
Admin Sadique
Dirigeant de l'Île/ Membre du Conseil

Mister Ynis de l'Eté

avatar

Féminin Nombre de messages : 456
Age : 27
En deux mots : ~~ La fin justifie les moyens ~~
Date d'inscription : 26/03/2008

MessageSujet: Re: [Chambre de Cassandre] ~ La révélation d'un mal ~ (PV)   Jeu 12 Mar - 23:02

Plus rien n’existait. Tout ce qu’il vivait en cet instant précis ne lui paraissait être qu’un mauvais rêve auquel il devait mettre terme. Cela ne pouvait être la réalité, c’était impossible. Comme possédé, inconscient de ses propres actes, Lyan resserrait son étreinte autour de la gorge qu’il avait tant embrassée. Il fallait que cela cesse. Son regard en trahissait aucun remord. Son âme semblait avoir déserté son corps en cet instant morbide. Et cette idée obsédante, envahissante : Cassandre devait mourir.

La gifle magistrale qu’elle lui administra le ramena à la réalité. Lyan relâcha son emprise et cligna des yeux, comme s’il venait de s’éveiller. Il porta sa main à sa joue douloureuse et plissa les yeux, furibond. Comment osait-elle lever la main sur lui ? L’insulte qu’elle lui lança eut pour effet d’exacerber la colère du prince. De quel droit, mais de quel droit lui infligeait-elle cela ?


« Quoi ? » interrogea-t-il, prenant à peine conscience de l’ampleur de la situation qu’il venait lui-même de créer.

Le venin sortit des lèvres pulpeuses de la madone et le frappa de plein fouet ? La mâchoire serrer, il l’observa jeter tout ce qu’il lui avait donné, jeté ce qui avait fait d’elle une reine pour redevenir la Cassandre des rues. Elle fuyait, comment osait-elle fuir, la quitter ? Sans attendre, il la suivit dans l’escalier et la retint par le bras, une main de fer dans un gant de satin. Le prince se plaça devant elle, insensible aux regards des domestiques qui observaient la scène avec effarement. Cet étalage de pure violence entre le couple terrible n’était pas habituel.

« Je t’interdis de t’en aller ! » Hurla-t-il.

La voix du prince résonna dans toute la demeure. Ses yeux n’étaient plus que deux fentes de hargne et de rage. La nouvelle avait annihilé en lui toute trace de raison. Mais il avait oublié, en proie à sa folie, que personne ne dictait sa conduite à Cassandre. Pas même lui. Une nouvelle gifle fusa. Il lâcha consciencieusement le bras de la reine et la laissa s’enfuir. Il entendit ses pas résonner derrière lui alors qu’elle quittait le pavillon de verre.

Soudainement vide de toute énergie, Lyan colla ses paumes contre son front, plongeant ses doigts dans ses cheveux noirs, le regard hagard. Cassandre était partie. L’offense était intolérable, l’humiliation, insupportable. Brusquement dans un accès de rage non contenu, il remonta les escaliers quatre à quatre et se rendit dans la chambre de la Reine. Tremblant de rage, il dévasta tout, tira sur les tentures, renversa les bijoux, déchira les toiles, brisa le miroir de son poings. Et lorsqu’il eut finit son ouvrage, Lyan se laissa tomber au sol. La reine était partie. L’enfant était sauf.


"Je te hais" murmura-t-il pour lui-même.

- Topic clos -


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [Chambre de Cassandre] ~ La révélation d'un mal ~ (PV)   

Revenir en haut Aller en bas
 
[Chambre de Cassandre] ~ La révélation d'un mal ~ (PV)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Cassandre
» Un pot de Chambre, signé Jean Erich René
» Chambre des députés / Fin de Mandat / « Qu’ils partent », soutiennent la société
» Démission de la vice présidente de la Chambre de commerce
» La Chambre Basse veut voler au secours de la population et renvoyer Alexis

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ynis Witrin v3 :: ~.*.~ Hors Rp ~.*.~ :: Archives :: Topics-
Sauter vers: