Ynis Witrin v3

Les armées démoniaques assiègent le Continent, mais une île résiste toujours
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Le Tournoi d'Yinis - Première épreuve : le Labyrinthe

Aller en bas 
AuteurMessage
Stellae
Toute Puissance
avatar

Nombre de messages : 238
En deux mots : Déesse du temps et des Etoiles, Protectrice d'Ynis Witrin
Date d'inscription : 18/05/2008

MessageSujet: Le Tournoi d'Yinis - Première épreuve : le Labyrinthe   Mer 27 Mai - 23:17

Citation :
Le temps du premier défi est enfin arrivé !

Vous êtes en forme ? Bien ! Votre endurance et votre vitesse seront mises à rude épreuve durant cette partie du tournoi !

On vous a conduit devant une haute et très large haie de buis, qui semble dissimuler quelque chose. Elle s'étend sur plusieurs centaines de mètres à votre droite et votre gauche. En face de vous, une simple brèche dans ce dédale de verdure.

Inutile de garder le suspens plus longtemps : il s'agit d'un labyrinthe !

Le but est d'en sortir le plus rapidement possible, sachant bien sûr que pléthore de culs de sac et de chemins plus que semblables vous attendent. Si vous n'y êtes pas parvenu à la tombée de la nuit, vous aurez échoué. Malgré l'immensité du terrain, il n'est pas exclu de rencontrer d'autres participants.

Vitesse, mémorisation et endurance devront être vos maîtres capacités durant cette épreuve. Bon courage, et que Stellae soit avec vous !

Informations complémentaires :
-Ne vous en faîtes pas, si vous êtes sages, les arbres ne se montreront pas trop agressifs.
-On vous a confié un sandwich, au cas où vous y passeriez la journée.
-Inutile d'essayer d'escalader ou de passer à travers les haies.
-Il parait qu'un lutin malicieux s'est glissé dans le labyrinthe au cours de la nuit. Surveillez bien le susdit sandwich. (mais ce n'est peut-être qu'une rumeur)

- Topic commun -


Participants :
- Machi x
- Tate Mukuro x
- Loïs Lleweyn x
- Koutetsu Shinsei x
- Sindanarie x
- Isaac Sagara x
- Katen Saye

_________________
Toute Puissance
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Koutetsu Shinsei
Maître d'Armes
avatar

Masculin Nombre de messages : 46
Age : 28
Localisation : Sur Ynis pardis ! xD
En deux mots : Membre du clan Koutetsu...
Date d'inscription : 22/06/2008

MessageSujet: Re: Le Tournoi d'Yinis - Première épreuve : le Labyrinthe   Ven 29 Mai - 22:39

" Maitre ! Maitre ! "

Des petits bruits de pas se faisaient entendre, à un rythme assez rapide, sur un petit sol, avant d'entendre un bruit plus fort, plus lourd, suivit d'un silence puis d'un grognement. C'était Jakken le troll, qui courait après Shinsei. Le petit troll se relevait de sa chute avant de reprendre sa course, une fois qu'il avait atteint son maitre, il se posa sur la fourrure qui trainait sur le sol pour s'éventer et reprendre son souffle. Shinsei avançait toujours, le poids du troll ne le gênait pas, comme si il n'était qu'une insignifiante mouche posé sur l'arrière train d'un puissant taureau.

" Maitre, j'ai entendu dire que vous vous étiez inscrit pour le tournois dont tout le monde parle ! Est-ce vrai? "

Shinsei s'arrêta et tourna légèrement la tête, rare était les fois où il prenait la peine de répondre aux questions de son sous-fifre, pour ne pas dire souffre douleur. Son regard de dorée, inintéressé était accompagné d'un air neutre tellement blasé qu'il en devenait effrayant.

" Et tu viens avec moi. "

Il tira d'un coup sec sur sa fourrure, laissant le troll faire une galipette en l'air avant de retomber sur le sol et recevoir son bâton à deux têtes sur la sienne. Le petit troll se redressa et se remit à courir pour rattraper son maitre avant de marcher à son allure. Tout deux arrivèrent après un certains temps de marche devant le dit labyrinthe, lieu de la premier épreuve. Shinsei observa les règles de la premières épreuves, rien d'intéressant pour le maitre d'arme. Il reçu aussi de quoi se nourrir et il laissa le troll porter ça. Après quelques pas dans le labyrinthe, un premier mur de végétation se dressait devant devant eux. Il pouvait apparemment soit aller à droite, soit à gauche, l'option permettant d'aller tout droit semblait inaccessible. Shinsei sortit tout de même son épée maléfique, Toukijin, avant de frapper dans le vide avec son arme, produisant ainsi une onde choc maléfique qui rasa le mur sur son passage, alors qu'il s'apprêtait à ranger son arme pour continuer sa marche, il trancha deux vigne qui l'attaqua et fit un bond en arrière pour esquiver une troisième attaque. Il observa le mur qui se reconstituait à vu d'œil. Shinsei tourna légèrement la tête vers son serviteur.

" Feu ? "

Jakken marmonna un rire fier et instruit avant de répondre.

" Et bien, maitre, je suis désolé de vous apprendre que c'est une espèce de plante qu'il ne vaut mieux pas attaquer, celle-ci est joueuse et plutôt pacifique en temps normal, mais une fois qu'on l'attaque... Elle est quasiment indestructible, elle se régénère instantanément, le feu est donc inutile. J'en ai rarement vu d'aussi grande... capable de faire tout un labyrinthe avec cette espèce, cette ile est un vrai mystère... D'ailleurs je... "

Shinsei afficha un léger sourire, il repensait à son idole, le Tate, aurait-il abandonné en voyant ce genre d'obstacle? Non ! Alors abandonnera-t-il? NON ! Le Koutetsu attrapa son serviteur qui ne réagissait pas tout de suite, toujours en train de parler de son passé lié à sa première rencontre avec la plante, pis il le balança en l'air, ce qui fit réagir le troll qui hurla comme une troll femelle.

" Où est là sortie? "

Alors que le troll gagnait en hauteur, il se fit brutalement arrêter dans son ascension par un coup de fouet de la part du même mur, surement encore fâché par l'attaque du maitre d'arme. Celui laissa son troll retomber sur sa fourrure, sonné, avant de continuer son chemin dans le labyrinthe. Il tourna à gauche et tomba sur un cul-de-sac. Il fit demi tour pour tenter de tourner à droite cette fois, mais l'allure du labyrinthe avait changé, sans doute une farce de la part du labyrinthe.

" Et bien, on me cherche ? "

Shinsei leva son bras, ses ongles devinrent des griffes qui brillaient légèrement, il baissa rapidement son bras, laissant un tracer se produisent, une sorte de fils coupant qu'il envoya dans le sol assez fort que ça y reste. Après ça, il avança dans le labyrinthe, par un autre chemin, et si il tombait sur un cul de sac, il pouvait faire demi tour. Il tomba sur de nombreux cul-de-sac, le chemin fut très long et l'épreuve difficile... Heureusement, Shinsei possède un bon sens de l'orientation et il sorti au bout de quelques heures, ce fut long et difficile, mais après tout, c'était une épreuve d'endurance, ici la vitesse n'aura sans doute pas été le point fort de Shinsei.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://i-shuku-n.skyrock.com
Loïs Lleweyn
Voleur
avatar

Nombre de messages : 391
Age : 26
Localisation : Sous ton lit :3
En deux mots : Moi vouloir être chaaat ~
Date d'inscription : 12/07/2008

MessageSujet: Re: Le Tournoi d'Yinis - Première épreuve : le Labyrinthe   Dim 31 Mai - 22:47

Maudit, maudit, maudit soit cet endroit maléfique. Ses cheveux se hérissaient sur sa nuque tout comme ses poils le long de ses bras. Le sentiment d'insécurité qui planait crispait ses doigts et maintenait constant un taux élevé d'adrénaline dans son sang.
Le bruit léger mais rapide de sa respiration laissait deviner qu'il avait couru, trois cent mètres, peut-être quatre. Il se retourna une fois de plus, mais... personne. Rien que du vert, du vert, et encore du vert. Il fallait qu'il se calme.

Loïs avait appris à ses dépends que le labyrinthe était mû par une volonté propre. Soit la déesse de l'Ile l'avait pourvu d'une âme à part entière, soit il était habité par une foule d'êtres invisibles, et pas très aimables. Lorsqu'il marchait insouciamment à la recherche de la sortie, quelque chose était soudainement venu se glisser sous son pied et l'avait fait trébucher. Et ç'avait été le début d'une longue série de méfaits dans l'ombre. Quelque chose l'avait touché dans le dos, mais ses griffes n'avaient cinglé que le vide. Il avait senti deux fois un souffle froid dans sa nuque. Et ensuite, quelque chose avait tiré sur la petite besace qu'il avait à la ceinture. Cela faisait beaucoup trop de “quelque chose” pour garder intact le sang-froid du jeune voleur.

Etre persuadé qu'on allait finir ses jours ici dans ces lieux sordides à manger de l'herbe comme une vache était une chose. Mais avoir encore pléthore de choses à faire avant de passer l'arme à gauche en était une autre. Ce foutu labyrinthe n'était pas le premier à vouloir sa peau. Et ce ne serait pas non plus celui qui réussirait. Une lueur de détermination toute neuve s'alluma dans le regard du garçon aux cheveux d'ébène. Ca non, nul ne pouvait en finir si facilement avec lui.

Il prit le parti de tourner à gauche, chemin qu'il lui semblait avoir emprunté une bonne douzaine de fois. Il se demandait comment s'en sortaient les autres participants, si eux aussi étaient tourmentés par des monstres invisibles, ou s'ils avaient trouvé la sortie aussi simplement que s'ils allaient acheter du pain. Cela raviva la flamme de sa volonté et il pressa le pas. Le sandwich avait été avalé dès le début de l'épreuve histoire de lui donner des forces, mais c'était déjà le début de l'après-midi et il recommençait à avoir faim. Allez, on allait vite sortir de là et s'empiffrer tout un banquet pour se remettre de ses émotions ! (motivation motivation)

Tout à coup, il dresse une oreille. Un bruit de pas, non loin, dans les feuilles. Loïs se plaque silencieusement contre la haie de buis, aux aguets, puis avance pas à pas. Tous ses sens sont dirigés vers la chose de l'autre côté. Elle avance doucement également, comme si elle a compris qu'il l'attend. Loïs respire vite. Il va peut-être coincer une de ces foutues créatures soit disant invisibles ! Doucement... doucement... Le bout de la haie est à quelques mètres seulement. Encore un peu... Le chat passe la tête dans le tournant pour surprendre l'adversaire... et se retrouve nez à nez avec un visage non identifié.

-AAAAAAAAH !

Bond en arrière, hurlement étranglé, cheveux tout hérissés, tignasse doublée de volume. C'était quoi ça ? Sur le point de prendre ses pattes à son cou, la panthère finit par reconnaître que ça avait l'air humain et que c'était certainement un des autres participants au tournoi. Son coeur battait plus vite et plus fort dans sa poitrine que les tambours lors d'une fête à la ville. Peur de sa vie.

Une fois calmé, son côté opportuniste reprit le dessus. Le nouvel arrivant qui avait l'air choqué d'être tombé sur un gamin hystérique n'eut même pas le temps de voir disparaître son casse-croûte... et le mioche avec.
Reparti en courant vers de nouvelles aventures, le chat grignotait son butin. Pas question de passer encore des heures dans ce lieu empoisonné. Il lui sembla arriver à un croisement point encore découvert depuis le début de sa quête. Hm. Ca ne devait plus être très loin à présent ! Il progressait depuis plusieurs minutes, choisissant tantôt gauche, tantôt droite, au hasard. Il décela l'odeur d'un autre être humain dans les parages. Cette piste était peut-être une bonne affaire. L'animal remplaça bien vite le garçon, s'aplatissant dans les herbes pour repérer les effluves. Elles se rejoignaient... il y en eut deux, puis trois. Une heure plus tard, il se trouvait dans une espèce de couloir de verdure, dans lequel étaient déjà passés une dizaine de personnes.
Le pressentiment d'enfin parvenir à quelque chose se confirmait, loué soit le dieu des sales gosses. Il suivit la piste avec une concentration extrême, museau dans l'herbe et popotin en arrière pour pouvoir avancer convenablement, sa longue queue noire toute droite comme une antenne. Et là, ô joie ! Ô satisfaction suprême ! Ô bonheur intense ! Une brèche dans la haie de buis !

Un puissant ronronnement s'éleva dans le silence jalousement gardé par le labyrinthe : Et paf mon coco, je t'ai vaincu, c'est moi le plus beau et le plus fort du monde niéhé Cool
Le triomphe du chat ne dura pas bien longtemps : une vingtaine d'autres personnes étaient déjà arrivées et attendaient les autres en discutant, assis dans l'herbe. Il était sacrément en retard. Mais cette déception fut vite chassée quand il vit qu'une table avec des fruits, des boissons et des viennoiseries lui tendaient les bras.

Une fois de plus, Loïs le magnifique avait eu raison des obstacles qui s'opposaient entre son estomac et la vénérée nourriture...


[Si quelqu'un veut être la victime au sandwich, libre à lui xD]

_________________

Avatar by Karineko
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ghost-stories.forum-actif.net/
Isaac Sagara
Chef des Chevaucheurs d'Ombre / Membre du Conseil
avatar

Nombre de messages : 36
Date d'inscription : 05/05/2009

MessageSujet: Re: Le Tournoi d'Yinis - Première épreuve : le Labyrinthe   Lun 1 Juin - 12:34

[Moi veux être la victime XD]

La première épreuve ... Il fallait traverser un labyrinthe le plus rapidement possible. À première cela semblait facile, mais si les organisateurs avaient prévu un casse croûte pour midi, cela voulait sûrement dire qu'aucun participant ne pourrait le traverser en utilisant que la matinée, à moins d'un super rapide ... Ou de tricher.
Isaac avait beaucoup entendu parler de cette série d'épreuve, mais il avait un peu tardé avant de ce décidé à y participer. Il était arrivé récemment sur l'île et étais déjà devenu le maître de la guilde des chevaucheurs d'ombre. Cependant, il avait fait en sorte que ce ne soit pas trop officiel, laissant trainer juste une rumeur pour attiser un minimum la curiosité de certaines personnes.

Quoi qu'il en soit, le moment était celui de l'épreuve qui l'attendait. Le labyrinthe semblait paisible et rien ne laisser imaginer que les plantes qui le forment été mu par une vie propre. Après avoir pris le sandwich auquel avait droit chaque participant, Isaac s'enfonça d'un pas paisible dans cette série de haie. Marchant lentement, il écoutait les pas des autres participant s'éloigner au fur et à mesure que le choix des directions ce faisaient. Isaac pour sa part avait opté pour marcher le plus droitement possible. Il prenait à chaque fois la même direction qu'il avait pris en entrant dans le labyrinthe, ce n'était pas facilement puisqu'il n'y avait pas forcément la bonne direction, mais parfois un chemin à gauche ou à droite tourner dans la bonne direction quelques mètres plus loin.
Absolument rien d'étonnant ne lui était arrivé au cours de la matinée, mis à part que les choix qu'il faisait le menait assez souvent dans des culs de sacs. Ou bien quelques bruits de buisson, un peu comme si les haies se déplaçaient quand il ne faisait pas attention.

Tandis que le soleil était très haut dans le ciel, il devait déjà être le début de l’après midi maintenant. Poussant un léger soupir, Isaac resserra soigneusement le bandage qui cachait son œil gauche. Il n’avait guère envie que cette zone se mette à couleur du sang en plein milieu d’une épreuve. Alors qu’il faisait cette tâche en marchant, Isaac cru sentir une présence, sans doute celle d’un autre participant. Après tout vu les chemins qu’il y avait dans ce labyrinthe, il ne fallait pas s’étonner si des participants soient mener à se croiser à un endroit. Il le croisa assez rapidement, à un tournant pour être exacte, mais alors qu’Isaac s’attendait à voir une personne … Aux réactions normal il eu l’impression d’être face à un gros chaton tout poil hérissé. Etonné par cette rencontre, Isaac n’eux pas vraiment le temps de réagir tout de suite que l’animal était déjà repartit avec le manger du midi. D’abords choqué de s’être fait avoir si facilement, il se mit subitement à éclater d’un grand rire.


"Et bien … Voilà un participant peu banal."
*Sa ne te ressemble pas pourtant de te laisser surprendre*

*Je sais Lyre, mais sa peut arriver à n’importe qui.*
*Tu veux que je le poursuive ?*

*Non, sa ira. Je vais le suivre de près, peut-être qu’il trouvera la sortie plus rapidement que moi.*
*Alors cours, c’est un petit rapide.*

Sans ajouté un mot de plus à l’adresse de son Sekkou. Isaac partit en courant pour prendre la même direction que celle du chaton. Il le rattrapa plutôt rapidement, mais préféra rester loin de lui pour ne pas qu’il se face remarquer. Pour plus de sûreté, Isaac c’était même rendu invisible et marchait comme s’il était en chasse pour faire le moins de bruit possible dans le dos du minou.
Au début il ne semblait pas vraiment ou aller, jusqu’à ce qu’il finisse par trouver une odeur et le suive à la trace à la manière d’un chien. Ou presque … Sans doute parce qu’il avait un corps qui ressemblait à celui d’un humain, ce petit voleur c’était positionné de manière amusante pour pouvoir sentir l’odeur. Patient, Isaac le suivait tranquillement, remarquant qu’il n’était pas encore passé dans cette partie du labyrinthe, signe qu’ils suivaient peut-être le bon chemin. Un regard vers le ciel lui indiqua que bien des participants avaient sûrement fini l’épreuve et attendaient patiemment la fin de la journée.
Bientôt un ronronnement lui indiqua qu’il avait trouvé la sortie du labyrinthe, sortie qu’Isaac ne tarda pas du tout à voir. Non sans un petit sourire, le semi-félin désactiva son pouvoir d’invisibilité et accéléra le pas pour passer près du chat avant qu’il ne saute sur ce qu’il semblait regarder. Un magnifique buffet encore bien remplie. Lui ébouriffant rapidement les cheveux entre les deux oreilles Isaac s’adressa rapidement au minou.

"Tu me dois un sandwich chaton."

Avant d’aller se fondre entre les participants, ou plutôt se rendre invisible entre les participants déjà arrivé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tate Mukuro
Capitaine des Gardiens de l'Île/ Membre du Conseil
avatar

Masculin Nombre de messages : 291
Age : 28
En deux mots : Mot mot
Date d'inscription : 22/07/2008

MessageSujet: Re: Le Tournoi d'Yinis - Première épreuve : le Labyrinthe   Lun 1 Juin - 16:12

La vieille du concours dont tout le monde parlait, une personne s'entrainait encore, non pas pour le concours, mais simplement pour devenir plus fort, toujours plus fort. C'était le capitaine des gardiens. Il ne cessait plus de s'entrainer pendant son temps libre depuis son combat contre le démon. Ce monde est plus large, la force qu'il avait développé, supérieur à chaque être humain, n'était plus du tout assez... Maintenant, cette force est banale parmi les puissances démoniaque, de plus, ils sont accompagnés de magie et d'autres aptitudes que Mukuro n'a pas. C'est pour cela, qu'il doit devenir plus fort, et être capable de protéger tout être.
Son entrainement dura jusqu'à ce que la lune soit levé depuis plusieurs heures et que le soleil se soit éteint. Le capitaine partie ensuite se coucher, sifflotant dans les couloirs vide de la tour, marchant silencieusement en arrivant à l'étage où était sa chambre ~et donc celle de la demoiselle qui fait bondir son cœur à chaque pensé qu'elle occupe~ jusqu'à arriver dans la pièce où était le meuble qui allait rapidement subir le poids d'une chute. Le capitaine se coucha et laissa le sommeil prendre le dessus.

Le matin arriva ensuite, et comme à son habitude lors des jours importants, le capitaine se leva en retard. Il se lava rapidement et s'équipa du stricte minimum. Habit fait par sa maman, lance de son oncle, et motivation qui lui est propre. Le capitaine descendit la tour à vive allure avant d'arriver dehors, saluant les gardiens qu'il pouvait rencontrer en route. Il courra à toute vitesse jusqu'au labyrinthe jusqu'à arriver devant. Apparemment, tout le monde avait déjà commencé... Tant pis pour le retard, il le rattrapera. Il attrapa le sandwich qu'il dévora directement. Par la suite il se dirigea vers l'entrée du labyrinthe pour lâcher d'abord un grand sourire qui montrait sa hâte de commencer, puis planter sa lance dans le sol.


" AYAAAAH !! "

Il fonça dans le labyrinthe en vitesse de pointe, il courrait au maximum de ses capacités vers labyrinthe, percutant rapidement le premier obstacle face à lui, tentant malgré tous les avertissements qui avait pu être donné de passer à travers. Il avait mit, juste avant le choc, son bras devant ses yeux pour protéger ceux-ci d'éventuelles épines. Il sentait qu'il venait de rentrer dans la paroi végétal, puis ensuite il y eut beaucoup de mouvement avant de se rendre compte qu'il ne touchait plus le sol... Il ne fallut pas longtemps pour que le sol réapparaisse, contre son arrière train, violemment. Le capitaine dévoila son œil et remarqua qu'il était sorti du labyrinthe. Il se leva d'un coup et leva les bras.

" YATAAA !!! J'ai réussiiiiiiiiiii !!"

Il regarda aux alentours et ne vit personnes, il n'y avait que sa lance et l'entrée du labyrinthe. Le capitaine baissa les bras, d'abord triste qu'il n'y ai personne puis heureux que personne ne l'ai vu. Il attrapa ensuite sa lance et retourna, à plus calme allure, vers cet épreuve qu'est le labyrinthe. Il arriva vers la paroi qui l'avait rejeté puis il planta sa lance dedans pour voir ce qui aurait pu le renvoyer. Il se reçu directement après avoir planter la lance un coup dans le ventre avec cette même lance. Le capitaine recula.

" Ouw... j'l'ai pas vu venir celui-là... "

Il sera les dents et tomba à genoux pour frapper au sol avant de sourire à pleines dents, un sourire effrayant, autant que son regard unique. Il attrapa sa lance et hurla.

" SALETÉ DE LABYRINTHE, JE T'AURAIIIIIS !!! "

Il rigola de plus belle, un rire machiavélique et horrible. Il retira sans bandage et laissa son oeil maudit agir. Il pouvait voir toutes les possibilités de passage pendant les 2 minutes qui suivait l'instant présent. Dans toutes les possibilités qu'il avait, aucune ne le faisait sortir tout de suite, cela signifiait qu'on ne pouvait pas sortir de ce labyrinthe aussi vite.

" Et bien et bien... "

Il repositionna son bandeau sur ses yeux et courra en prenant les chemins qui ne le faisait pas tomber sur un cul de sac. Il arriva à un croisement et il remarqua au loin que la végétation bougeait. Il se massa le menton, montrant que le capitaine savait aussi réfléchir parfois, puis il se dirigea dans cette direction là. Si ça bougeait, c'est que ça doit être par là ! Il arriva alors à l'endroit où la végétation avait bouger, c'était un cul de sac. Le capitaine grogna.

" M'suis encore planté... "

Il sera les dents, cette fois, ce n'était pas sa rage de vaincre qui gagnait du terrain, mais son honneur qui en prenait un coup. Il en avait marre de toujours être aussi stupide, d'être toujours dans des situations aussi gênante à cause de son incompétences. Il doit devenir plus fort. Alors qu'il était au cul de sac, il entendu un rire puis un bruit de végétation derrière lui. Il se tourna rapidement et remarqua que les haies commençaient à se rejoindre pour enfermer le capitaine, celui-ci ne prit pas longtemps pour réagir, plaça sa lance devant lui et la fit tourner à une vitesse vertigineuse tout en courant vers la haie. Une fois arriver à porté, il sauta vers celle ci pour passer à travers avant qu'elle ne soit complètement formée. Il passa donc de l'autre cotés et se releva mais n'eut pas le temps de se reposer, la même chose était en train de se produire devant lui... Il refit la même chose, et encore, et encore... Au moins d'un moment, il sentait ses poignets souffrir, il n'arrivait plus à tourner aussi vite sa lance entièrement en métal. Encore et encore, il réitéra la même opération... Cependant, il n'en pouvait vraiment plus... Il remarqua que les haies qui commencer à se rejoindre devant lui menait sur l'extérieur. Il prit donc ce qui lui restait de volonté pour lancer de toute ses forces sa lance qui trancha des vignes, laissant le temps au capitaine de suivre se lance à pleine vitesse et de passer à travers un juste passage qui restait avant que la haie de se ferme complètement. Il roula sur le sol, attrapa sa lance en passant qui s'était plantée dans le sol et se releva. Il soupira avant de se tourner vers le labyrinthe. La sortie était en train de se rouvrir.

" Il devait pas beaucoup m'aimer ce labyrinthe... Peut être qu'il n'a pas apprécié ma petite insulte? "

Il marmonna un léger rire, se rendant ensuite compte qu'il se parlait à lui même, avant de se rendre vers le buffet et manger le peu qu'il restait. Il semblerait qu'un goinfre poilu est dévoré déjà une grande partie du buffet, eheh. Qui était-il d'ailleurs? Pourquoi a-t-il cette impression qu'il devrait le connaitre?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://karasu-crow.skyrock.com
Sindanarie
Admin Diabolique
Mercenaire

avatar

Féminin Nombre de messages : 415
Age : 28
En deux mots : "Jamais je ne me fixe, jamais je ne m'attarde. De même que le vent porte un oiseau, de même je me laisse pousser par la vie. [...] Point de demeure pour moi hors du ciel étoilé, point d'abri dans les toits posés au-dessus de ma tête."
Date d'inscription : 23/06/2008

MessageSujet: Re: Le Tournoi d'Yinis - Première épreuve : le Labyrinthe   Mar 2 Juin - 13:16

Le jour était venu... Elle s'était copieusement reposée dès la veille, pour autant que possible. Au contraire, Loïs semblait plein d'entrain, et elle avait eu un mal de chat à s'endormir paisiblement. Quand elle s'éveilla le matin de la première épreuve, le garçon-chat avait déjà levé le camp. Peut-ête pour aller, lui aussi, participer à ce tournoi... Il était toujours délicat d'établir l'emploi du temps dudit Chat. Sindanarie, elle, prit son temps. Elle ne fut tout de même pas si longue, comprenons-nous bien : le soin qu'elle apportait à se préparer pour un divertissement était globalement égal à l'intérêt de Plume-Noire (lequel resta d'ailleurs à vagabonder dans la forêt ce jour-là) pour une compotée de cailloux. Vêtements pratiques, sombres. Dague glissée dans la botte, comme toujours ou presque. Cheveux maintenus en une longue tresse. Voilà comment la semi-elfe se présenta à l'entrée du Layrinthe quelques heures après le lever du Soleil. Elle écouta les consignes avec attention, glissa le maigre déjeuner qu'on lui donna dans une poche, et s'engagea dans les couloirs végétaux.

Les labyrinthes n'avaient jamais été sa tasse de thé. Et celui-là semblait parti pour ne pas faire exception à la règle. Déjà, dès l'entrée, il était impossible d'aller tout droit. Elle qui aimait les chemins clairs et nets allait être servie... Un coup d'oeil vers le ciel. Le Soleil n'était pas encore au zénith. Il pouvait servir de point de repère, déjà haut dans le ciel, assez haut pour ne pas être masqué par les murailles d'arbres. Toujours ça de gagné... Et la semi-elfe se résolut à avancer. Pas droit devant elle, non, mais entre ces arbres qui guidaient ses pas. Et elle rencontra son premier cul-de-sac. Qu'à cela ne tienne, elle revint sur ses pas, et choisit un autre embranchement. Et la situation se répéta, encore et encore. Le Soleil montait dans le ciel. Il lui semblait qu'il n'y avait plus sur terre que ces arbres et elle, sous un ciel indéfectiblement bleu. Elle enfermée, lui infini. Une solitude parfaite. La situation idéale pour un cauchemar.

Cul-de-sac sur cul-de-sac, nouvelle solution sur nouvelle solution. C'était cela, les labyrinthes... Revenir en arrière pour mieux avancer. C'était comme l'esprit, se dit-elle d'un coup. Parfois, pour avancer, il fallait reculer. Mais ce n'était ni le lieu, ni le moment pour de telles pensées. Pour le moment, elle devait sortir. Arrivée à une intersection parfaite, une voie devant elle, visiblement un autre cul-de-sac, une autre derrière, une à droite et une à gauche, la semi-elfe s'assit à terre et ferma les yeux. Elle retraça mentalement le chemin qu'elle avait parcouru pour arriver jusque là. Elle avait dû explorer une bonne partie du labyrinthe, mais pas encore de solution. Ses changements d'orientation lui avaient certes permis de se repérer, mais pas encore de se diriger vers la sortie. Comme une ligne de lumière, son trajet entre les murailles végétales se dessina derrière ses paupières fermées. Elle voyait comment elle était arrivée là. Et elle vit, comme elle ne l'avait pas vue jusqu'alors, le chemin. Il était logique. Elle n'avait pas cessé de se méprendre. Elle avait tourné, mais il devait y avoir une voie qu'elle n'avait pas explorée. Une voie qu'elle venait de négliger. Juste derrière elle. La semi-elfe se releva d'un bond. Elle se croyait plus seule que jamais quand...

PLAF. Elle était étalée dans l'herbe, sur le dos. Le lutin était assis sur son ventre, riant à perdre haleine. Il tenait déjà entre ses longs doigts maigrelets le sandwich que l'on avait donné à la semi-elfe, et le portait avidité à ses lèvres quand il rencontra le regard de Sindanarie. Un regard qui voulait tout dire... Mais depuis quand pique-t-on la pitance des autres, hmmm ? Et surtout... Celui-là devait connaître le labyrinthe par coeur, pour l'avoir ainsi surprise. Elle aurait dû le sentir arriver... S'il avait été comme elle, perdu dans ces arbres. Mais il devait savoir s'y retrouver. Attrapant un pied de la petite créature malicieuse, riant à moitié elle aussi, Sindanarie lui dit :


Le sandwich si tu me mènes jusqu'à deux croisements de la sortie.

Après tout... Il n'était stipulé nulle part que le lutin ne pouvait pas être utilisé... Et, manifestement, la perspective de récupérer un peu de nourriture sembla le combler. Il acquiesça, la bouche pleine, se dégagea de l'emprise de Sindanarie et lui fit signe de le suivre. Il la ramena en arrière, là effectivement où elle s'était trompée, comme ses réflexions précédentes lui avaient indiqué, et la mit sur une nouvelle voie. Il la guida sur une certaine distance, s'arrêta brusquement pour se jucher d'un bond sur les épaules de la semi-elfe, lui colla une sorte de bise de lutin sur la joue, puis la laissa après avoir avalé la dernière bouchée de pain, disparaissant comme il était apparu, laissant une Sindanaie presque haletante d'avoir longtemps couru pour le suivre. Car malgré sa taille dérisoire, il se déplaçait à une vitesse folle... Elle continua à avancer, sourire aux lèvres, remerciant le lutin à voix haute, même s'il était déjà parti. Et bientôt, une trouée se dessina devant elle. Une trouée qui montra bientôt un buffet et des gens installés dans l'herbe, tranquilles et seeins. Ce ne pouvait plus être dans le labyrinthe. C'était obligatoirement...

La sortie. D'un pas désormais plus tranquille, et d'autant plus tranquille que, malgré ce qui avait été annoncé, les arbres ne semblaient pas s'ête occupés spécialement de sa présence (peut-être, se dit-elle, grâce à ce sang d'elfe qui coulait dans ses veines), la semi-elfe déboucha au milieu de ceux qui avaient déjà fini l'épreuve et attendaient sans prêter attention au buffet manifestement visité par un être vorace. Bon nombre de personnes. Vingt, vingt-cinq peut-être. Et parmi elles... Là bas, de dos. Son Capitaine. Mukuro. Et pas bien loin de lui... Oui, forcément. Sindanarie sourit, amusée, en reconnaissant la tignasse de Loïs. Pratiquement personne, en dehors du personnel de l'auberge où ils avaient habité quelque temps, ne savait qu'elle avait pris le garçon sous son aile. Pas même celui près duquel ils habitaient maintenant... Pas même Mukuro. Pourtant, ils s'étaient sans doute croisés, accidentellement, une ou deux fois. C'était logique, après tout, ils habitaient sur le même palier de la Tour de Verre... S'approchant du garçon-chat, ignorant résolument la personne qui lui avait adressé la parole, Sindanarie lui ébouriffa affectueusement les cheveux, et lui glissa :


Pourquoi ça ne m'étonne pas une seconde que tu sois ici ?

Rapidement, elle s'éloigna, prête déjà à s'acheminer vers la seconde épreuve. Le garçon-chat savait se débrouiller, et elle avait un Capitaine à saluer. D'ailleurs, elle posa un tendre baiser sur la joue, avant de reprendre son envol vers d'autres lieux. Vers le lieu de l'épreuve suivante. A jeun, oui, parfaitement...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sindanarie.blog.mongenie.com/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le Tournoi d'Yinis - Première épreuve : le Labyrinthe   Mer 3 Juin - 12:40

Méfiez-vous des contrefaçons.


L’ennui commençait à le gagner sur cette île. Le vagabond avait la bougeotte, après cela faisait près de deux ans qu’il s’était installé ici, ce qui constituait la plus grande période de sédentarité qu’il connaissait depuis ses six ans. Autant dire un miracle. Il délaissa à l’aube le lit conjugal et entreprit de fouiller dans le débarras de la boutique pour en sortir une petite pierre d’ambre qu’il glissa sans attendre dans sa poche avec un sourire satisfait. A ses yeux, le tournoi d’Ynis n’avait qu’un seul et unique but : le divertir !

Machi fut l’un des derniers participants à entrer dans le labyrinthe et si d’autres avaient eu l’air agacé, ce fut un sourire qui illumina totalement son visage. Cet endroit était tout simplement fantastique. Il posa sa main contre l’une des haies, s’évertuant à écouter ce que pouvait bien cacher ce labyrinthe. Caressant affectueusement les feuilles vertes, il chuchota :

-Par l’enfer, tu es une des choses les plus merveilleuses que j’ai jamais rencontrées, qui a bien pu t’enchanter ?


Vlan !


L’arbre avait dénoué une de ses branches et l’avait étiré pour fouetter le derrière du participant. Ce dernier fronça les sourcils et se massa les fesses. Puis, il haussa les épaules et siffla :

-Ce que lieux enchantés peuvent être susceptibles de nos jours, c’était tout de même un compliment !

De facto, il ne pourrait sans doute pas corrompre le labyrinthe pour qu’il le guide à la sortie ! C’était d’une injustice ! Machi poussa un long soupire et observa les alentours. Deux chemins parfaitement identiques l’un à l’autre s’offraient à lui. Il était donc temps de ruser car même si cette ballade était bien agréable, le magicien n’était pas un concurrent des plus rapides et au vu du sandwich qu’on lui avait donné, cette épreuve pourrait durer des heures. Autant ne pas laisser l’ennuie prendre la place du ravissement !

Il saisit alors la pierre d’ambre qu’il avait gardée dans sa poche et la porta à ses lèvres. La litanie qu’il murmura lui insuffla la vie. La pierre sembla se tordre, tressauter, s’étirer jusqu’à devenir une ligne d’une quinzaine de centimètre. Dès lors, elle se fissura et des toutes petites mains se glissèrent à travers la brèche. Elles écartèrent l’ouverture et la créature se révéla. La petite fée ne devait pas faire plus de dix centimètre. Elle était entourée d’un halo ambrée qui la rendait visible de loin. Elle voleta vers celui qui l’avait libéré et le fixa, interrogatrice. Il sourit, et déchira un petit bout de pain de son sandwich pour le tendre à sa nouvelle protégée. Celle-ci, malgré sa fine corpulence, le dévora en quelques secondes avant de reprendre sa position originelle. Ses immenses yeux flamboyaient de milles questions, mais une seule seulement allait obtenir une réponse.

-Je t’ai libéré petite Ambre. Paye ta dette en nous faisant sortir d’ici. Vole petite poupée.

La frêle créature hocha vivement la tête et partit comme une fusée, ne laissant derrière elle qu’une traînée de poudre mordorée. Fier de son petit tour, Machi se frotta les mains de contentement. Il flottait dans l’air comme une odeur de victoire ! D’un pas léger il suivit la traînée pendant une bonne demi-heure jusqu’à ce que celle ci s’étiole et disparaisse. Ca, ce n’était pas prévu dans le plan ! Il resta planté là un moment, les yeux plissés à réfléchir puis se tourna vers la droite. Là, sur les feuilles de buis, une immense tâche dorée apparaissait. Machi écarquilla les yeux, un sourire radieux sur le visage, il plaqua un poing sur sa hanche et apostropha le labyrinthe :

-Hey sale petit végétal doté d’une pensée, personne n’a jamais dit qu’il était interdit de tricher !

Et sans attendre, il se saisit d’une dague et tenta de déchirer branches et feuilles. Celles-ci se régénérant à la moindre blessure, Machi ne gagnait du terrain que de demi-centimètre en demi-centimètre. Mais, tout têtu qu’il était, il ne cessa de trancher que lorsqu’il sentit deux petites mains (et surtout une paire de mâchoires) s’agripper à ses doigts. Brusquement, le labyrinthe rejeta ce corps étranger et le magicien se retrouva au sol, la créature fermement accrochée à sa main. Essoufflé, il attendit quelques secondes avant de se relever et de s’épousseter.

- Ne t’éloignes plus de moi ou on risque de finir ici tout les deux.

La petite fée hocha la tête, bien décidée à ne pas troquer sa prison minérale contre une prison végétale. Ne volant désormais qu’à quelques centimètres devant lui, la petite fée dut monter au dessus des murs de feuilles plus d’une fois pour retenir le chemin qui menait à la sortie. Malgré cela, Machi se heurta bien souvent à des culs de sac, ne manquant pas de se moquer de ce labyrinthe qui s’amusait à déplacer les chemins. Au bout de plusieurs heures, au beau milieu de l’après midi, ils parvinrent enfin à sortir du labyrinthe. Le vagabond était éreinté mais satisfait. Aussi, à peine eût-il posé un pied dehors qu’il tapota la haie extérieure et chuchota :

- Sans rancune, c’était de bonne guerre !

Puis, sentant la fatigue s’emparer de ses jambes, mais ne se départissant pas de son sourire, il se laissa tomber un peu plus loin contre le tronc d’un arbre, surveillant les derniers participants.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le Tournoi d'Yinis - Première épreuve : le Labyrinthe   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le Tournoi d'Yinis - Première épreuve : le Labyrinthe
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Première épreuve : Le courage !
» Première Épreuve # 1, guérisseur de l'Ombre.
» (Première épreuve) (Chuunin) Haiko Hyûga VS Tsubaki Narahima [Terminé]
» (Première épreuve) (Chuunin) Nuigetsu Hozuki VS Dorumo Sabaku [Terminé]
» La première épreuve de l'examen Juunin.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ynis Witrin v3 :: ~.*.~ Le Continent ~.*.~ :: Scénarios-
Sauter vers: