Ynis Witrin v3

Les armées démoniaques assiègent le Continent, mais une île résiste toujours
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Réflexion & Regrets [LIBRE]

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Réflexion & Regrets [LIBRE]   Jeu 2 Juil - 22:14

Je posai pied sur l'île d'Yinis Witrin, l'île Cachée. Je regardai autour de moi comme si j'avais cinq ans et que je voyais pour la première fois de ma vie un arc-en-ciel dans un paysage entre la pluie et le soleil. C'était magique. Le soleil se couchait sur cette île, mon nouveau refuge. J'avais la quasi impression d'avoir toujours su que cette île, j'étais destinée à y aller.

Mais, alors que je faisais quelques pas, mon cœur se mit à chavirer. Que faisais-je ici ? Mais qu'ai-je fais ? Que vais-je faire ?
Mes idées et désirs se brouillaient dans mon esprit pour ne former plus qu’un nuage épais de stupidités et d’incompréhension.

Je pensais à l’Angleterre, terre que ma dernière famille, M. Mac Beaver et son fils, James, aussi mon fiancé, avait rejoint pour essayer de trouver une paix partielle. Je m’y étais formellement opposer. Nan mais franchement ! Quelle idée ! De toutes façons nous aurions du aussi fuir sur ce pays ; Moi, j’avais fais le choix de venir ici. Mais pourquoi ? Je n’avais plu de famille, perdu mon amour et sans aucune ressource. Qu’allais-je faire ? Qu’allais-je devenir ?

Je me posai sur une pierre à l’aspect d’un banc, plus loin des embarcations, face à l’océan qui s’ouvrait sous mes yeux.

Mes pensées se noyaient à présent dans un débat auquel mon esprit ne semblait pas assister. C’était un peu une réunion d’information de première importance à accorder au patron qui n’etait malheureusement pas là.

J’étais heureuse d’être en un lieu de paix mais, si triste d’avoir quitté mon univers. A mon univers, ce petit monde riche où j'étais propulsée au sommet car j'étais la petite-fille d’un Duc. Là, je devais tout recommencer du début. Un nouveau départ. Je savais que cela allait être difficile mais … Ne devais-je pas le faire ?

Je me rendis compte, soudain que des larmes glacées coulaient sur mes joues. Je tortillais la bague dans mes doigts. La bague de fiançailles. Oh, James ! Qu’avais-je fais ? Me pardonneras-tu un jour ?

Et puis, sans que mon cerveau ne l’ait commandé, je jetai la bague sur la surface lisse et miroitante. Je l’avais jetée avec ma main droite. Ma main « mauvaise ». Celle dont j’avais si peur à présent. Je portais un gant, le gant que m’avais remis Amélie, ma nourrice, lors de sa mort. Je cachais cette affreuse cicatrice qui m’avait donné le pouvoir monstrueux de tuer. Je ne l’avais jamais vraiment utilisé.

La colère, la tristesse, la nostalgie … tous ces sentiments me submergeaient. Au temps où j’étais encore avec ma famille, j’aurais mis l’un d’eux dans mon bracelet mais, j’étais seule et ils étaient trop nombreux pour que cela me fasse un quelconque effet.

J’étais seule. Ce fait était cependant moins certain. Si j’avais été plus attentive aux alentours qu’à mes sentiments, j’aurais sans doute entendu des bruits de pas …


Dernière édition par Charlie De La Roseraie le Mer 8 Juil - 15:48, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Lyan Key Aleyna
Admin Sadique
Dirigeant de l'Île/ Membre du Conseil

Mister Ynis de l'Eté

avatar

Féminin Nombre de messages : 456
Age : 28
En deux mots : ~~ La fin justifie les moyens ~~
Date d'inscription : 26/03/2008

MessageSujet: Re: Réflexion & Regrets [LIBRE]   Dim 5 Juil - 13:25

[ Alors Alors, Lyanichou Express corrige Surprised Fais attention à tes participes passés, ils sont souvent faux, si tu veux une astuce pour ne plus te tromper, je peux te la communiquer par mp. Attention aussi à ne pas trop mélanger temps du passé et temps du présent, ça provoque une rupture inélégante mais bon surtout, ça se fait pas. Et euh ah oui, petite erreur d’inattention je pense, tu as écrit « attentif » au lieu d’attentive, c’est dommage]


Ils lui donnaient la migraine, tous autant qu’ils étaient. Assis derrière son massif bureau de chêne, Lyan se massait les tempes en écoutant ses conseillers personnels. Ces derniers se disputaient sur des sujets divers. L’un affirmait qu’il était nécessaire de refuser l’entrée de l’île à plus de monde, il fallait à tout prix éviter qu’il ne se passe d’autres accidents. Les autres soutenaient qu’il était nécessaire de laisser l’accès à l’île ouvert par humanité, pour respecter la tradition d’Ynis Witrin. Il ne fallait pas plier devant l’ennemi. Il fallait traquer les espions. Oui, mais à quel prix ? Jusqu’au irions nous pour rendre à l’île sa sécurité d’antan ? Serions nous prêts à sacrifier des centaines d’innocents, voire davantage encore ?

Au bout d’une heure de discussion houleuse, le dirigeant se leva brusquement, les paumes plaquées sur son bureau.

- Fermez-la !


Il les avait écoutés gémir et se plaindre, attaquer toutes griffes dehors mais il ne parvenait toujours pas à prendre une décision. Ce n’était pas la justice que recherchait Lyan, mais la certitude qu’il agissait au mieux pour l’île et ses habitants. Il était donc face à un dilemme : interdire ou non l’accès à l’île. Il se refusait à céder face à la pression diplomatique. Ce n’était pas par bonté d’âme qu’il hésitait à fermer les portes de la cité de verre mais par prévoyance et lucidité. Les espions étaient déjà entrés sur l’île, rien ne les en délogerait plus, les informations basculeraient forcément sur le continent. De plus, faire vivre l’île en autarcie complète était exclu. Il fallait garder des liens avec les contrées qui tenaient encore debout. L’île ne pouvait s’isoler. Cela la conduirait inévitablement à sa perte. Le prince devait pourtant agir pour éviter que d’autres morts ne surviennent sur l’île.

De colère, il sortit à grand pas, rageant contre sa propre et soudaine incompétence. Lyan se sentait insuffisant et il détestait profondément ce sentiment. Il était Prince, il était Roi. Sans en prendre réellement conscience, il quitta le pavillon de verre, l’esprit agité. Il avançait sans but précis. Un pas, puis un autre, encore un, puis un autre… Ceux ci le menèrent vers l’embarcadère, le lieu des arrivées. L’endroit qu’l devait ou non fermer. Il y distingua la silhouette gracile d’une jeune femme. Il l’observa quelques secondes et devina à sa manière de se tenir, de se comporter, de fixer l’horizon et de jeter cet anneau dans le lac, qu’elle n’était pas d’ici. Une nouvelle venue donc. Excellent.

Lyan s’approcha davantage, jusqu’à se tenir derrière elle. Ses mouvements avaient été fluides et furtifs, de sorte qu’elle ne puisse l’entendre. Il l’observa encore un moment. Le prince de l’île arborait des cernes violacés et un visage tendu. Pourtant, l’éclat de ses yeux noirs ne s’était pas terni. Il agressait toujours le monde avec son regard brutal. Il glissa avec élégance ses mains dans son propre dos, tentant d’insuffler un peu de force et de charisme à sa posture et demanda d’une voix qui ne tremblait pas.

- Pensez vous que nous devrions interdire l’accès à l’île ?

La voix du prince était rigide, presque agressive. Cette petite femme n’aurait peut-être jamais dû croiser son chemin.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Réflexion & Regrets [LIBRE]   Mer 8 Juil - 19:04

Je fus prise d'un léger sursaut lorsqu'une voix, aussi dur que douce, parvint à mes oreilles.

- Pensez vous que nous devrions interdire l’accès à l’île ?

Je me retournai rapidement, en reculant un peu de la pierre où j'étais assise, pour mieux voir à qui j'avais à faire.
C'était un jeune homme, que j'avais déjà reconnu par la voix. Il était grand, musclé. Un visage doux mais dur, enfin, comme sa voix. Il était très bien habillé, ce qui me montrait un certain rang social. Globalement, c'était un bel homme qui semblait quelque peu ennuyé ou énervé, peu être les deux après tout.

Après m’être arrêtée assez longtemps sur son beau physique, je m’égarai dans l’eau en songeant à sa question. Je pris peur. Je venais d’arriver et on me demandait si on devait oui ou non interdire l’accès à l’île. Etais-je hors la loi ? Et puis, lui qui était-il ? Il ne me sembla pas correct de le lui demander maintenant. Répondre à sa question était plus judicieux.

Alors …
Si l’île est fermée, les réfugiés qui ne sont pas encore en sécurité risque de mourir. Ce serait donc purement égoïste de la part des habitants de cette île d’interdire l’accès à Ynis Witrin. Et pourtant, il y avait quelque chose d’étrange. Si cet homme lui posait cette question c’est qu’il devait avoir un problème dans l’immigration.
Le manque de place ? Non, de loin, je me rappelle, cette île est grande.
Le manque de vivre ? C’est possible, étant donné que le monde chute à cause des « méchants », il serait possible que les ressources de l’île ne se suffisent plus.
Et, si c’était à cause des « méchants » ? Serait-il parvenu à découvrir le refuge ? Et si les rumeurs se confirmaient, étions-nous tous en danger ? Dans ce dernier cas, la première question que je me poserai serait la suivante : « Devrions-nous interdire l’accès à l’île ? ».

Je compris. Je le regardai à présent avec des yeux ronds, grands ouverts. Je m’efforçai de rester calme.

- Et bien, … Je ne pense pas que nous devrions la fermer. Ce serait trop injuste pour les nouveaux arrivants, ceux qui recherchent paix et sécurité dans ce monde en ces temps durs. Mais, pourquoi, vous, vous voudriez la fermer ? Et puis concrètement se serait difficile à réaliser … Enfin, ce sont simplement mes pensées … Rien d’autre …

Je me sentais à peu bête d’exprimer des idées sur lesquels je n’avais jamais vraiment débattue et pourtant, j’étais là, à les dire à cet inconnu.


Dernière édition par Charlie De La Roseraie le Ven 31 Juil - 17:19, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Lyan Key Aleyna
Admin Sadique
Dirigeant de l'Île/ Membre du Conseil

Mister Ynis de l'Eté

avatar

Féminin Nombre de messages : 456
Age : 28
En deux mots : ~~ La fin justifie les moyens ~~
Date d'inscription : 26/03/2008

MessageSujet: Re: Réflexion & Regrets [LIBRE]   Mar 14 Juil - 12:50

Il ne la lâcha pas des yeux une seule seconde. Cette fragile petite femme qui avait eu le malheur de croiser son chemin. Il la sentit douter, il la vit réfléchir, prendre son temps pour répondre. Son regard s’affûtait à mesure que son impatience grandissait. D’humeur exécrable, son aversion pour l’attention n’en était que plus grande, tout cela était tellement irritant.

Lyan méprisa automatiquement l’expression de biche effarouchée que l’inconnue arborait. Il ne s’était pas adressé à la bonne personne. Qu’aurait-il pu attendre de toute manière d’un nouveau venu sur l’île, ou même d’un habitant si plein de bonnes intentions. Le prince marqua son agacement par un pincement de lèvres. Cette forme de colère était irrépressible. La faiblesse du genre humain provoquait chez lui une réaction quasi épidermique qui lui donnait envie d’écraser les personnes larmoyantes, hésitantes, gémissantes, etc… Et à ses yeux, la majorité de la population insulaire entrait dans cette catégorie. Cette femme n’échappait d’ailleurs pas à cette règle.

Etait-ce son étonnement, sa fragilité, ou bien sa naïveté qui l’agaçait à ce point là ? La fatigue avait éreinté la patience du prince qui la fusilla du regard. Elle semblait chercher à s‘excuser par ses derniers mots d’oser avoir une opinion personnelle. Glacial, il répliqua :

- Ne soyez pas idiote ! La paix et la sécurité ont disparus de ce monde. Il faut faire avec.

Le prince secoua la tête avec désapprobation, sentant la colère monter en lui de façon régulière, enflammant son sang et son esprit. Puisqu’il ne pouvait s’en prendre à personne de cette situation mais qu’il lui fallait un coupable, il désignait inconsciemment et de façon tout à fait naturelle la première personne qui se montrait faible devant lui. Cette femme était une proie facile, une victime toute désignée pour son accès de colère. C’était une loi inébranlable dans le monde des hommes. Ceux qui ne dominaient pas, étaient nécessairement dominés… En ce qui le concernait, Lyan avait choisi son camp depuis longtemps.

Il s’avança sur le ponton de bois et observa le mur de brume qui séparait l’île du reste du monde. Cette simple protection était à ses yeux fautive des vices des insulaires, de leur lâcheté compulsive. Peu d’entres eux trouvaient grâce à ses yeux : les chevaucheurs, certains gardiens, Alaïss, le sac à puce un jour sur deux…

- Si je comprends bien vous êtes venus vous terrer ici par pure lâcheté, je me trompe ? Lyan émit un claquement de langue désapprobateur et se tourna vers la jeune femme, la dominant de toute sa hauteur. Ses yeux de jais se plissèrent tandis qu’il l’observait. Que croyez vous que puisse devenir une île si on la remplit de lâches et de froussards ?


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Réflexion & Regrets [LIBRE]   Ven 31 Juil - 17:19

L'humeur de l'inconnu était très désagréable. Agacement, colère, impatiente ... Tout y passait ! Il n'était pas non plus optimiste sur la vision de monde actuel, cela l'empechait-il d'être poli ? C'est ce que je comprenais même si je trouvais cela fort regretable. Il est vrai qu'être traité d'idiote m'importait guère. Cet homme pensait ce qu'il voulait de moi et c'en était fini. L'idiotie n'est pas un véritable défaut de tout manière. Mais ces propos ne me touchaient pas parce que je savais très bien que c'était faux. Je n'étais pas une femme idiote. C'est sans doute pour cela que je ne lui répondis rien en ce qui concernait cette phrase. Une phrase qu'il pensait sans aucun doute.

Il s'avançait vers l'eau étrangement calme. A sa démarche, j'avais l'impression qu'il était boulversé. Sa colère le montrait. Je pense que boulversé ainsi devait être dur surtout pour un homme et pour quelqu'un ne développant pas le même étonnant on que moi.

- Si je comprends bien vous êtes venus vous terrer ici par pure lâcheté, je me trompe ?

Wouah! Cette phrase me boulversa au plus profond de mon être. Pourquoi ? Je n'étais pourtant pas lâche, j'étais venu ici dans le but de me battre ,non ? Alors pourquoi ça me touchais autant ? Je continuais mes réflexions pendant qu'il avait encore le dos tourné. Après toutn'étais-je pas venu ici dans le but de me battre ? De fuir lacheté ? Oh, je m'emmelais les pinceaux ... Soudain, il se retourna vers moi, me dominant sur toute sa hauteur. Vite, je remis les sentiments précédents dans mon bracelets, fuyant cette peur. Je me sentis mieux mais je savais que je devrais avoir à y faire de toute manière. Mais, seule ...

- Que croyez vous que puisse devenir une île si on la remplit de lâches et de froussards ?

Soudain, ce fut la peur qui s'empara de moi ... Mais je devais y faire face étant donné que j'avais déjà écarté un sentiement. Le ton qu'il prenait, la colère de ses yeux et pourtant son corps calme ... Je ne baissai pas les yeux cependant car un autr sentiment surgis. L'admiration ? Oui, une telle assurance ne pouvait faire resentir autre chose.

Je ne pris même pas conscience de mon geste quand je pris la parol sans même réfléchir. Ce genre d'attitude pour moi était catastrophique. En vérité, si je n prenais pas un minimum de temps pour réfléchir, je disais trop de choses ...

- Ainsi c'est ce que vous pensez de l'île où vous même vous vous êtes réfugié. C'est regretable. Car je pense que la majorité des personnes présentes sont là parce qu'ils sont courageux. Je ne dis pas qu'il n'y a pas de profiteurs, mais simplement que beaucoup de gens sont sans doute là parce qu'ils veulent retrouver la paix en eux même si ils svent qu'à l'exterieur, c'est autre chose ...

C'est après que je réfléchis. Envérité je pensais que les gens réfléchisais comme ça parce que ça c'était mes motivations !

Je me rendis compte que je m'étais emporté et même levé comme pour lui faire face. Honteuse, je me rassis. Je ne voulais pas que ma première rencontre ici se passe ainsi. Sinon, je pense que je repartirais ausitôt ... Rejoindre ma lacheté à fuir ... Je ne pus aller plus loin dan mes réfléxions étant donné que ce sentiment était enfuit dans mon bracelet.
Revenir en haut Aller en bas
Lyan Key Aleyna
Admin Sadique
Dirigeant de l'Île/ Membre du Conseil

Mister Ynis de l'Eté

avatar

Féminin Nombre de messages : 456
Age : 28
En deux mots : ~~ La fin justifie les moyens ~~
Date d'inscription : 26/03/2008

MessageSujet: Re: Réflexion & Regrets [LIBRE]   Lun 10 Aoû - 21:35

- Réfugié ?

Le prince ne pu retenir un rire dont le cynisme était des plus perçants. Il n’était pas un lâche, il n’était pas un faible. Il était attaché à ce lieu par une promesse que jamais il ne trahirait. Oh oui, il devait sauver les habitants de cette île, cette terre promise mais si ça continuait, il allait y perdre la raison, y perdre toute trace d’humanité.

- Et que feront-ils ces gens dîtes moi quand l’île sera à son tour attaquée ? Quand les brumes disparaîtront parce qu’ils n’auront pas été capable de faire preuve de la moindre once de courage ?

Un sourire malveillant était venu se peindre sur ses lèvres. La colère le rendait non seulement agressive mais aussi mesquin et perfide que pouvait l’être un serpent. C’était une colère de glace, des flammes gelées qui se déversaient dans son sang et coloraient sa langue de fiel.

Mais la rage est destructrice et tout en proie à sa colère, à son défoulement, Lyan baissa sa garde quelques secondes, juste assez de temps pour sentir la voix de la jeune femme percer sa tête avec une violence et une clarté inouï. Il n’avait pas cherché à utiliser son don de télépathe, celui-ci s’était enclenché de lui-même. Il l’entendait aussi clairement que si elle eut parlé.

Il plissa les yeux pour tenter de contrôler l’intensité de son pouvoir, ce pouvoir avide qui fouillait, cherchait dans l’esprit de cette jeune femme. Elle devait d’ailleurs sentir comme un fourmillement, une intrusion dans son esprit dont on avait forcé la porte. Il l’entendit songer à repartir aussitôt… Les lèvres pincées, le prince s’efforça à sortir de l’esprit de Charlie, il avait au passage glané cette information parmi d’autres, et s’éloigna instinctivement de quelques pas. Il devait se calmer sinon, il devrait affronter une crise comme il les connaissait si bien.

Le prince inspira profondément, les traits de son visage crispés par l’effort. Il ferma un instant les yeux pour tenter de s’apaiser un peu. Il lui fallut quelques secondes pour parvenir à ses fins mais il ne devait pas baisser sa garde.

- Vous ne pensez donc qu’à fuir ? Ici, c’est encore votre meilleure chance pour survivre, ne soyez ni assez stupide ni assez lâche pour la gâcher. Après tout, il me semble que vous n’avez plus rien à perdre n’est ce pas ?


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Réflexion & Regrets [LIBRE]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Réflexion & Regrets [LIBRE]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Obama en chute libre ...
» Un sous-vêtement dans l'arbre [Libre]
» JEAN JUSTE LIBRE HEUREUX ! JACQUES ROCHE EST MORT POU JE'L !
» Réflexion sur la question constitutionnelle aujourd'hui
» Pas sur la neige...[Libre]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ynis Witrin v3 :: ~.*.~ Hors Rp ~.*.~ :: Archives :: Topics-
Sauter vers: