Ynis Witrin v3

Les armées démoniaques assiègent le Continent, mais une île résiste toujours
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Glow Pulcinella |Commerçante|

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Glow Pulcinella
Commerçante de fioles
avatar

Féminin Nombre de messages : 11
Localisation : dans sa roulotte ou en train de comploter
En deux mots : Magicienne espiègle et commerçante, qui a plus d'un tour dans son sac.
Date d'inscription : 07/07/2009

MessageSujet: Glow Pulcinella |Commerçante|   Mer 8 Juil - 13:03

    I- Identité


    Nom: Pulcinella

    Prénom: Glow (avec pour surnom « Puella » non seulement à cause de son apparence enfantine car ce mot signifie « petite fille » en latin, mais aussi par rapport à ses sonorités qui sont proches de son nom de famille, qui vient de l’italien voulant dire « polichinelle »)

    Age: en apparence Glow a 17 ans, cependant cette information ne peut être affirmée avec exactitude, du fait de son attitude et de son raisonnement qui sont ceux d’un parfait adulte. Cependant, elle a quelques fois cette mentalité ingénue qui peut porter à confusion.

    Origine : cette magicienne de pure souche provient d’une île à l’appellation poétique : Cendre-Lune. Elle possède pour capitale une cité qu’on surnomme allègrement La Ville des Lumières, du fait de ses commerces multiples dont les éclairages, vus du ciel, font scintiller des milliers de lucioles.

    Famille: cette adolescente a pour seule famille deux parents toujours vivants, à savoir Ronald et Gabriella Pulcinella, qui l’ont toujours considérée comme une ratée. Pourquoi ? Probablement par rapport à son grand frère tragiquement disparu, suite à l’ensevelissement d’un navire sur lequel il voyageait pour atteindre une autre île à l’appellation inconnue. Il était talentueux dans les disciplines qui sont propres aux personnes de leur espèce, alors forcément, la considération que lui portaient ses géniteurs était sans faille, et d’ailleurs, aujourd’hui encore ils continuent de l’admirer, en préservant sa mémoire du mieux qu’ils le peuvent. Par conséquent, leur relation avec leur dernière enfant est quasi inexistante, puisque du fait de ses aptitudes beaucoup moins développées, elle n’obtiendra aucune importance à leurs yeux. Obnubilés par cette mort qui les aura anéantis, ils en ont oublié qu’ils avaient encore une génération à sauvegarder, celle de Glow.

    Race: magicienne cent pour cent jus. Elle ne possède aucune autre origine, seul le sang de cette race aussi considérée comme un clan, coule dans ses veines. Elle en est très fière, et n’a jamais utilisé ses pouvoirs pour faire le mal autour d’elle, quoiqu’elle possède une personnalité teintée de malice.

    Profession: Glow est commerçante de fioles, sauf que ces dernières ont des propriétés aphrodisiaques. Très passionnée par la chimie dès son plus jeune âge, les potions n’ont plus de secrets pour elle, et après en avoir appris les premières bases, elle commencera à les créer et à les commercialiser. Voyant que son business marchait bien dans son pays, elle trouvera un moyen tout à fait singulier de faire partager son art à travers le monde, nous verrons comment dans la suite de cette fiche. La raison pour laquelle elle investira dans le commerce de l’Amour, est qu’elle-même n’aura pas connu ce sentiment, que ce soit sous sa forme maternelle, fraternelle ou celle que l’on connaît avec une personne rencontrée hasardeusement. Elle souhaite donner aux autres ce qu’elle n’a jamais eu.


    II- Profil psychologique



    Caractère: Aux premiers abords, quand on ne connaît pas Glow, on sent par ses gestes rustres qu’elle est énergique et qu’elle ne manque pas de tonus pour attirer son prochain. Elle a toujours ce petit sourire indicible qui affaisse son visage, et lui permet de mettre quiconque dans sa poche. Elle adopte tout le temps une démarche enjouée, quelques fois provocatrice et séductrice, mais cela est involontaire. Toutefois, ce comportement trahit son métier qui consiste à commercialiser l’amour sous toutes ses formes, sans oublier que la séduction est très importante dans ce domaine. Par conséquent, on sait que cette magicienne a tendance à minauder pour avoir ce qu’elle veut, et elle sait user de ses atouts physiques pour faire craquer autrui, bien que son objectif premier n’est pas de s’enticher de quelqu’un mais de faire du bénéfice. En effet, mademoiselle a un esprit vénal, elle apporte énormément de valeur à l’argent, qu’elle voit comme un bien indispensable pour vivre de nos jours. S’accrochant dur comme fer à ses rins qu’elle câline amoureusement après les avoir reçus et comptés, elle semble inapte à éprouver un sentiment quelconque pour autre chose. Cependant, ce qui lui manque le plus, c’est assurément la considération puisqu’elle n’a jamais été vue comme une personne qui peut avoir de la valeur. Il a toujours fallu qu’on la rabaisse, qu’on lui dise quoi faire, qu’on l’empêche de mener ses projets à bien sous prétexte qu’elle n’est même pas fichue de les concrétiser. Alors forcément, il lui est arrivé de faire un complexe d’infériorité, et pour se protéger de cette faiblesse qui la bouffe inéluctablement de l’intérieur, elle se donne un visage rayonnant, qui attire ses clients pour pouvoir faire marcher son commerce. Il faut aussi noter qu’elle a une sacrée éloquence, et qu’elle sait vanter ses produits en en nommant les capacités les plus avantageuses. Très astucieuse et surtout habile en matière de tchatche, elle ne laisse rien au hasard lorsqu’il s’agit de se faire plaisir en amassant le plus gros pactole qu’il soit. A coup sûr, depuis sa plus tendre enfance, le commerce était son terrain de prédilection puisqu’elle a toujours été extrêmement réputée pour son optimisme, sa fougue et cette malice qui lui permet de tourner toutes les situations à son avantage. Toutefois, ne mettons pas de côté les émotions et les sentiments qui sont extrêmement importants pour elle, puisqu’elle en fait son travail. Derrière tous ces artifices qui font d’elle une magicienne qui pète la forme, se dissimulent indubitablement des meurtrissures qui ne cessent de s’ouvrir, lorsqu’elle se sent mise de côté. Par conséquent, n’essayez pas de la mettre sur le banc de la touche, puisqu’en plus d’être déterminée elle est têtue, et tant qu’elle n’a pas obtenu ce qu’elle convoite, elle mettra tout en œuvre pour l’obtenir. Elle est donc semblable à une lionne qui poursuit inlassablement sa proie, jusqu’à temps que tout lui soit donné par le plus heureux des hasards. Pour elle, chaque opportunité est cruciale, et aller de l’avant est son credo. Elle ne supporte pas de se plonger dans le passé, car elle considère qu’il ne nous permet pas d’avancer. Elle ne veut pas stagner en ressassant le manque d’estime de ses parents, et préfère avancer la tête haute, par fierté, tout en protégeant sa dignité. En amour, Glow est beaucoup plus distante que cela, puisqu’en vérité, elle ne peut pas aborder ce sujet avec maturité. Chose normale, puisqu’elle ne l’aura jamais expérimenté. En gros, elle peut créer l’amour de ses mains, mais elle ne se sentirait pas capable de l’affronter ou de le subir, pour la simple et bonne raison qu’elle serait dans l’impossibilité de le comprendre. Pour une adolescente qui a déjà bien du vécu, c’est une honte, et elle se refuse d’avouer qu’elle n’a jamais connu son premier baiser, et encore moins sa première fois.

    Pour résumer les qualités de cette magicienne au grand cœur, on peut dire qu’elle est magnanime puisqu’elle accepte d’offrir l’amour et un pouvoir de séduction infaillible à qui le veut bien. Elle sait se mettre au service des autres, ce qui l’aide lorsqu’elle doit exercer son métier. En dehors de ce dernier, elle reste une personne suffisamment sociable pour se lier d’amitié avec le premier venu, bien qu’elle ai toujours ce goût indescriptible pour le jeu, ce qui la rend difficile à cerner. Souriante et optimiste, le carpe diem est une chose importante pour elle, et elle a toujours tendance à faire un peu trop la fête. Elle ne se refuse jamais une bonne bouteille de vodka, ou encore une grande chope de bière. Les hommes ce sont toujours étonnés en la voyant ingurgiter ces litres d’alcool sans craindre de les recracher quelques secondes après. Ce qui fait sa force, c’est aussi qu’elle peut tenir, bien qu’étant ivre, et son côté fêtard en fait une amie qui est toujours partante pour oublier les petits soucis du quotidien. A l’écoute, ce n’est pas pour autant qu’elle résoudra vos problèmes puisqu’elle peut se montrer aussi lâche que fidèle. Il ne faut jamais lui accorder entièrement votre confiance, car vous risqueriez de le regretter. Moqueuse et quelques fois calculatrice, on ne sait jamais si elle s’intéresse à autrui pour l’argent qu’il pourrait mettre dans l’une de ses fioles aphrodisiaques, ou pour sa personnalité qu’elle trouverait plus intéressante que celles déjà observées. Quelques fois, elle peut se montrer insultante et vulgaire, mais cela uniquement pour cacher à quel point elle est déstabilisée. Intenable et hyperactive, elle ne pense qu’à son commerce, littéralement obsédée par l’idée de gagner en notoriété.

    Signe(s) particulier(s) Mental(aux): En plus de toute cette personnalité qui la rend authentique, Glow a un tic qui consiste à tourner sa langue cinq fois dans sa bouche avant de parler notamment lorsqu’elle s’apprête à commencer une longue séance de vente. Il faut voir cette particularité mentale comme un rituel, et on constatera en la connaissant davantage qu’elle est pleine de manies.


Dernière édition par Glow Pulcinella le Sam 11 Juil - 19:58, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://nelyss.exsay.fr/
Glow Pulcinella
Commerçante de fioles
avatar

Féminin Nombre de messages : 11
Localisation : dans sa roulotte ou en train de comploter
En deux mots : Magicienne espiègle et commerçante, qui a plus d'un tour dans son sac.
Date d'inscription : 07/07/2009

MessageSujet: Re: Glow Pulcinella |Commerçante|   Mer 8 Juil - 13:05

    III- Apparence physique


    Physique: Comme toute magicienne qui se respecte, Glow a une apparence très atypique. Lorsqu’on l’aperçoit pour la première fois, on est étonné par le bleu de sa longue chevelure ondulée, qu’elle agrémente de chouchous en forme de bonbons ronds, qui ont généralement une couleur très voyante. D’un bleu pour le moins turquoise, ses mèches qui frisent à leurs extrémités encadrent ingénument un visage un peu rondouillard, mais qui n’en reste pas moins mature. Il est constitué d’une paire de sourcils, de la même couleur que sa coiffure, mais qui reste néanmoins voilée par une frange qu’elle prend soin d’entretenir pour en conserver le volume. Un petit nez aquilin, ainsi que des lèvres légèrement pulpeuses et colorées de rouge sont son secret pour être belle et unique. Elle utilise rarement du maquillage, puisque du fait de sa peau légèrement mate, elle ne peut pas se permettre toutes les fantaisies. De plus, elle n’a jamais beaucoup apprécié cette méthode pour s’embellir, puisqu’elle considère que le naturel paye mieux que toute dose de mascara savamment apposée sur nos cils. Elle ne supporte pas les choses superficielles, et sait se rendre élégante, par des senteurs florales qu’elle applique sur ses vêtements. Généralement, ce sont des créations qu’elle se fait toute seule, en dehors de ses aphrodisiaques qu’elle utilise très rarement pour son propre compte. Lorsqu’elle sourit, on remarquera une fossette qui est plus marquée sur le côté droit de son faciès que sur le côté gauche, où elle n’apparaît que timidement.

    La corpulence de Glow est comprise dans la normale. La Belle n’est ni trop formée, ni trop plate. Elle possède des formes comme il faut et où il faut, regrettant cependant de ne pas avoir un peu plus d’atouts notamment par rapport à sa poitrine. Elle envie toutes celles qui sont mieux formées qu’elle, et est prête à leur vendre un produit frauduleux pour les punir de leur beauté naturelle. Elle n’en voudra jamais assez à Dame Nature de ne pas lui avoir léguée toutes les qualités nécessaires pour correspondre au mieux à son métier, qui après tout a autant un rapport avec l’amour qu’avec la séduction, qui compte beaucoup sur l’apparence. Par conséquent, elle se rattrape en mettant en valeur son postérieur justement bombé, qu’elle sait mettre en relief par des jupettes assez courtes, sous lesquelles elle enfile une paire de collants aussi flashie d’un point de vue couleurs que tout le reste de sa tenue vestimentaire. On l’aura compris, elle mise tout sur cela et n’est pas prête de s’arrêter. Par ailleurs, ses pulls possèdent quelques fois des messages romantiques voire obscènes, pour inciter les gens à venir vers elle et à lui acheter tout ce qu’elle peut leur refiler. Moderne dans son genre, elle porte souvent cette même écharpe à rayures qu’elle sait ajuster simplement avec des coloris qui s’agencent parfaitement avec elle. En réalité, aussi surprenant que cela puisse paraître, Glow est très fragile au niveau de la gorge, et a une santé qui ne tient qu’à un fil. Le moindre courant d’air peut la clouer au lit pendant une bonne semaine voire quinze jours, le temps que le mal passe. Heureusement que les remèdes de grand-mère existent chez les magiciens.

    Signe(s)particuliers Physique(s) : Le vrai signe distinctif que possède Glow est assurément ce tatouage qu’elle porte sur le dessus de sa main droite. Elle a su le mettre en valeur dès qu’elle se l’ai fait, en choisissant une couleur pour le moins inhabituelle en matière de tatouages à savoir le rose. Un rose fluo qui ressort admirablement sur le teint légèrement mate de sa peau, et qui n'a pu être créé que grâce à une touche de magie. En effet, elle l'aura fait concevoir par un magicien de sa ville qui était spécialisé dans ce domaine. C’est pour cela que la magicienne voit les gants en horreur, car elle sait quelle fascination les personnes crédules vouent à cette marque, qu’elle se sera autorisée contre l’interdiction de ses parents. Cette étoile est en fait un souvenir de cette adolescence, passée à provoquer ses géniteurs, pour les forcer à la voir une fois de temps en temps.

    V- Armes & Pouvoirs


    Pouvoirs:
    Le premier pouvoir de Glow est de faire apparaître sa roulotte quand et où bon lui semble en un claquement de doigts. Sachant que cet équipement est relativement encombrant, on comprend pourquoi elle a choisi ce charme pour se faciliter la vie. Cependant, cette roulotte lui sert aussi d’habitation provisoire lorsqu’elle n’a pas les moyens de se trouver un lit douillet dans un hôtel ou chez une personne hospitalière.

    Son second pouvoir consiste à changer son apparence, mais seulement trois fois par jour, et elle ne peut garder l’apparence empruntée que pendant une durée limitée puisque cette capacité magique lui demande plus d’énergie qu’à l’accoutumée. Généralement, elle se sert de ce pouvoir pour prendre l’apparence d’une bimbo susceptible de faire envie à ses acheteurs potentiels de fioles.

    Enfin son troisième pouvoir est de lancer des petites boules d’énergie sur quiconque souhaite l’agresser. Contrairement aux deux pouvoirs précédemment expliqués, celui-ci sera plus utile lors de combats qui la mettent en difficulté. Cependant, peu habituée à ce genre de situations, elle préfère les éviter en marchandant avec son interlocuteur.

    Armes: chimie oblige, les seules armes que possède Glow pour se défendre sont des petites fioles de deux catégories. La première englobe des minis explosifs, c’est-à-dire que lorsque les fioles se brisent, elles laissent s’échapper un gaz inconnu qui crée des petites détonations, visant à effrayer mais aussi à blesser si jamais le projectile vous atteint de plein fouet. La seconde catégorie consiste à répandre une purée de poix pour aveugler son adversaire, et permettre à la magicienne de prendre ses jambes à son cou. Elle utilise rarement ces fioles, puisqu’elle esquive le combat du mieux qu’elle le peut.

    Talents/Hobby/Loisirs: Le principal talent de la demoiselle reste évidemment la conception de recettes pour faire des potions très diverses. Cependant, après s’être spécialisée dans les aphrodisiaques, elle aura un petit peu oublié les autres bases qui lui permettraient d’exploiter un autre domaine, en conséquence, il y aurait tout à reprendre. Son autre loisir qui n’est pas si loin de la chimie reste sans conteste la cuisine, qu’elle sait faire avec brio. Jamais elle ne vous cramera un bon steak, elle saura le cuire à point, de même qu’elle ne ratera jamais la pâte de ses succulentes tartes à la fraise. Cette qualité en ferait une excellente mère au foyer. Son autre loisir est le chant, qu’elle pratique notamment pour attirer ses clients, en composant sur le vif des chansons d’accueil. Pour accompagner ses interprétations vocales, elle se sert de son talent de comédienne pour se mettre en avant et faire mouche auprès de ses futurs acheteurs potentiels.

    VI- Hors rp


    - Comment avez vous eue connaissance du forum? Par Loïs il y a très longtemps, et je me suis finalement inscrite tout en profitant des vacances.
    - Que pensez vous du design? Je l’aime beaucoup, il est très agréable !
    - Des suggestions? Aucune, je trouve le forum très bien comme il est.
    - Le mot de la fin? Play the game *-*


Dernière édition par Glow Pulcinella le Sam 11 Juil - 20:00, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://nelyss.exsay.fr/
Glow Pulcinella
Commerçante de fioles
avatar

Féminin Nombre de messages : 11
Localisation : dans sa roulotte ou en train de comploter
En deux mots : Magicienne espiègle et commerçante, qui a plus d'un tour dans son sac.
Date d'inscription : 07/07/2009

MessageSujet: Re: Glow Pulcinella |Commerçante|   Mer 8 Juil - 13:07

    IV- Biographie


    Histoire:

    Au beau milieu d’un océan en pleine effervescence se trouvait une île appelée Cendre-Lune. Cette appellation poétique lui avait été conférée, à cause de son aspect divin et lunaire. En effet, ses rivages étaient parsemés de cratères, ses plages n’avaient rien de paradisiaques, si ce n’était ce sable poudreux et basané qui faisait le bonheur de ses habitants, mais qui n’était en rien très appréciable. Les vagues fouettaient ses bords de leur écume moussante, et tandis qu’une forêt noire débutait sitôt qu’on atterrissait sur cette plage lunaire, nous pouvions apercevoir au centre de l’île une gigantesque muraille de pierre qui pouvait s’élever à une hauteur telle qu’elle était sûrement capable de chatouiller la voûte céleste. Des sillons de fumée s’en dégageaient, provenant d’on ne savait où, à moins de pouvoir transpercer ces murs titanesques pour en comprendre l’origine. La pierre était aussi glaciale que le sol qui la soutenait. Quand on s’approchait lentement mais sûrement des herses qui clôturaient perpétuellement ce cercle de roche, on pénétrait dans une ville qui s’étendait sur plusieurs kilomètres. C’était une véritable métropole, et vue du ciel, elle était illuminée par des milliers de lucioles provenant de commerces qui marchaient vingt-quatre sur vingt-quatre. En s’immisçant dans les ruelles, nous pouvions voir des enfants courir parmi les nombreux étalages qui avaient été exposés là par leurs propriétaires. La majeure partie d’entre eux étaient vêtus de couleurs voyantes et extravagantes, qui mettaient en valeur leur bonne humeur et leur esprit de commerçants. Bienvenue dans la Ville des Lumières, capitale de cet espace insulaire et atypique qui ne manquait pas d’imagination. Gouvernée par des politiciens tout à fait corrects et aussi délurés que leurs villageois, elle existait depuis plus d’un siècle et était passée par toutes les évolutions possibles. Ici, on ne vivait pas sans magie, et se débarrasser de cette dernière serait un sacrilège et une erreur extrêmement regrettable, puisque tout, y compris l’ouverture des portes, fonctionnait à l’aide d’enchantements dont il fallait connaître les runes par cœur. Et faisant partie de cette masse qui avait appris à vivre de ces fantaisies, la famille des Pulcinella vivait aisément. Elle était constituée d’un couple qui s’aimait, à savoir Ronald et Gabriella, qui étaient mariés depuis plus d’une vingtaine d’années. Leur amour était toujours aussi vivace, et ils continuaient de se le transmettre mutuellement, usant de plus d’une stratégie lubrique pour alimenter sa flamme. Entre eux deux se trouvait leur fille, pratiquement invisible dans leur dynastie. Elle se prénommait Glow, elle portait le prénom qui symbolisait la Lumière et le flamboiement, en adéquation avec cette ville dont elle faisait partie. C’était une magicienne comme ses géniteurs, et elle apprenait du mieux qu’elle le pouvait, ingurgitant le plus de connaissances possibles. Réputée pour ses astuces loufoques en tant que fille de marchands, elle s’était faite une place parmi les personnes de son âge, mais jamais elle n’avait établie une relation fusionnelle avec sa famille. La faute à son frère aîné qu’elle avait à peine connu, et qui dès son plus jeune âge s’était noyé alors qu’il voyageait sur un navire, désormais enseveli dans les profondeurs abyssales de l’océan. Etant dans une société médiévale, les mages, en dépit de toutes leurs aptitudes magiques, ne furent pas en mesure de retrouver l’équipage du bâtiment marin. Ainsi, on resta sans nouvelles de tous ces jeunes gens qui avaient été désignés pour découvrir d’autres contrées, qui auraient probablement pu permettre à l’ensemble de la capitale d’élargir son terrain en matière de commerce. Le but de Cendre-Lune était de s’étendre toujours plus, puisque depuis sa naissance, ses habitants avaient toujours eu un goût très accru pour la vente, les richesses, et tout ce qui s’y rattachait. Dans la Ville des Lumières, on ne pouvait pas vivre sans argent, à moins de subsister dans les venelles en volant et pillant tout ce que l’on pouvait se mettre sous la dent. Glow n’avait pas envie de devenir ainsi, alors elle travaillait dur pour plaire, et pour obtenir un minimum d’attention de ses parents qui étaient encore sous le choc, des années après la mort de leur fils bien-aimé. Dans leur petite maison confortablement aménagée, ils avaient exposé des photos souvenirs dans les quatre coins du salon, de la cuisine, de leur chambre et même de la salle de bains. Ils n’arrivaient pas à se défaire de ces réminiscences qui restaient perpétuellement dans leurs esprits, et quand ils parvenaient finalement à accorder un semblant d’attention à leur dernière progéniture, ils la gratifiaient d’insultes toutes plus décourageantes les unes que les autres.
    - Tu es une petite magicienne irresponsable, tu ne sais rien faire d’autres que t’amuser avec les gamins de ta classe. Tu n’apprendras jamais rien ainsi, et si tu penses pouvoir arriver à la cheville de ton frère, tu te mets le doigt dans l’œil, car il était unique ! répétaient-ils inlassablement.
    Ce à quoi Glow répondait toujours :
    - Je n’ai jamais voulu être comme lui, je souhaite être unique et triompher à ma manière. Je ne suis pas un substitut, je suis moi. Mon frère était quelqu’un d’autre.
    Mais on ne l’écoutait pas et continuait de la châtier verbalement. Abattue et lassée de toutes ces critiques infondées, Glow poursuivait son apprentissage en compagnie de ses camarades de classe qui l’encourageaient. Ils avaient eu vent de la vision extrêmement péjorative que ses parents cultivaient à son encontre, puisque de mères en mères, et de pères en pères, on se partageait les mérites de ses rejetons. Malheureusement, jamais un compliment n’avait été émis par qui que ce soit lorsqu’il s’agissait de notre petite magicienne à la chevelure bleutée. Le seul message qu’on pouvait lui envoyer était : Dépêche-toi de progresser pour être comme lui, comme cet homme que tu n’as finalement jamais connu. Comment suivre une ombre dont on connaissait à peine le physique et le caractère ? Pour elle, c’était impossible, alors à quoi bon se démener pour une chose qui n’en valait pas la peine ?

    En grandissant, Mademoiselle Pulcinella trouva un endroit qu’elle finit par aimer par-dessus tout. Il s’agissait d’un laboratoire qu’elle s’était confectionné pour elle-même, et qui était situé dans les profondeurs de la cité, plus particulièrement dans ses égouts. Un endroit insolite mais discret pour expérimenter ses recettes, et autres sortilèges qu’elle se faisait un plaisir de concocter. Contrairement à ce que tout le monde pensait, elle avançait, mais à l’inverse de son frère qui n’avait jamais cessé de se pavaner pour être remarqué, elle poursuivait son bonhomme de chemin dans l’ombre. Elle pensait qu’elle serait plus méritante en s’extirpant subitement de l’anonymat, criant sa victoire au monde entier, prouvant ainsi sa valeur. Cependant, ce secret était si lourd à garder qu’elle était plusieurs fois tentée d’inviter sa mère ou son père dans son laboratoire, leur expliquant ainsi ses manœuvres. Toutefois, comment prendraient-ils le fait qu’elle se terrait dans des égouts, alors qu’elle aurait tout autant pu rester tranquillement dans sa chambre ? En réalité, elle avait besoin d’un petit coin bien à elle, où se recueillir et pleurer silencieusement cette absence d’amour. Un jour, elle finit par comprendre à quoi ses pouvoirs étaient destinés. A mesure qu’elle ingurgitait des connaissances très diverses, elle se mit à imaginer des recettes susceptibles d’apporter aux autres ce qui lui manquait pour être vu de l’être aimé. Elle fut très inspirée, et agrémenta ses menus d’ingrédients très connus pour leurs pouvoirs de séduction, et leurs effluves généralement sensuelles et passionnées. La première fiole prête, elle chercha un cobaye pour en tester l’étendue. Elle sortit donc de son trou, jaillissant discrètement de sous une plaque d’égout. Elle ne tenait pas à passer pour une souillonne qu’elle n’était pas, et cette magouille serait un excellent moyen de se faire remarquer, et d’attirer une tierce personne vers son laboratoire secret. Sa fiole au liquide rose entre les mains, elle se gratta l’arrière crâne, cherchant une âme désespérée par sa solitude. En peu de temps, une connaissance lui vint à l’esprit : Orodreth. Ce pauvre garçon qui était dans sa classe et qui possédait des origines elfiques, avait du mal à s’affirmer auprès de Lulubeth, une jeune fille tout à fait charmante et érudite, non dénuée d’une certaine candeur qui lui seyait à ravir. Un sourire espiègle fendit les lèvres de notre magicienne qui l’accosta à la fin d’une longue et pénible journée d’étude.
    - Orodreth, j’ai quelque chose pour toi ! J’aimerais que tu l’essayes pour moi.
    Elle lui tendit le produit, ni vu ni connu.
    - Qu’est-ce que c’est ? demanda-t-il, intrigué et à la fois inquiet.
    - C’est la solution à tes problèmes de séduction. J’ai parlé à Lulu tout à l’heure, elle est d’accord pour te voir en privé dans la salle du cours de potions. Tu as dix minutes pour avaler ce liquide et la rejoindre, pour lui montrer l’étendue de ton sex appeal.
    - Je ne marche pas avec les drogues de ce type Glow.
    - Hé mais ce n’est pas de la drogue, promis juré ! Tu seras dans ton état normal en lui parlant. N’as-tu jamais rêvé de cette occasion ? Tu vas casser la baraque baby ! Le pouvoir d’Eros est en toi ! s’écria-t-elle triomphalement, à un point tel qu’elle attira l’attention des autres élèves qui sortaient à peine de l’établissement scolaire.
    Orodreth rougit et but la fiole d’une traite, guidé par le pouvoir de cet amour pour l’heure à sens unique. Dès qu’il l’ingurgita, son physique devint étrangement plus rayonnant. Il n’y eut aucune modification physique en fait, seulement son aura qui changea radicalement et le rendit plus attractif, plus capable d’être apprécié par sa prochaine.
    - Vas-y, allez ! le poussa-t-elle en le forçant à faire volte face et en plaquant sa main entre ses omoplates.
    Dans la salle de classe, Lulu dont la chevelure blonde était d’une longueur impressionnante, était appuyée contre le modeste bureau en bois du professeur, bras croisés, attendant que le prince charmant n’arrive. Timide et réservée, mais aussi extrêmement naïve, elle ne se doutait pas de la déclaration qu’on s’apprêtait à lui faire. Elle espérait que ce rendez-vous improvisé par Glow n’était pas une mascarade digne d’elle, puisqu’elle était aussi très connue pour ses farces qui promettaient des résultats chaotiques, tant elles prenaient des tournures étranges.
    - Lulubeth, l’interpella une voix suave et romantique.
    - O…Orodreth. Glow m’a donné rendez-vous ici alors je…
    - En fait, c’est moi qui voulais te voir.
    Dans son sourire, on aurait très bien pu imaginer ses dents de devant briller de mille feux, comme tout lover de soap opera était capable de faire. Il avait un charme indéniable, et à en juger par le regard surpris et séduit de son interlocutrice, la mission de notre apprentie faiseuse d’aphrodisiaques allait être un franc succès. Cachée derrière la porte d’entrée de la salle de classe, elle était tapie dans l’ombre du corridor, guettant la suite des évènements. Toujours ce sourire amplement satisfait sur son visage candide, elle espérait du fond du cœur que son ami trouverait son bonheur aux côtés de la blondinette.Tous deux méritaient de finir ensemble, car leurs personnalités étaient en adéquation l’une avec l’autre. Il y avait des couples comme ça qu’on pouvait prévoir, parce qu’il était évident qu’ils s’assemblaient parfaitement. Ainsi, ce ne fut pas compliqué de rabibocher ces deux pré-adolescents, qui se contemplaient passionnément.


Dernière édition par Glow Pulcinella le Sam 11 Juil - 20:05, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://nelyss.exsay.fr/
Glow Pulcinella
Commerçante de fioles
avatar

Féminin Nombre de messages : 11
Localisation : dans sa roulotte ou en train de comploter
En deux mots : Magicienne espiègle et commerçante, qui a plus d'un tour dans son sac.
Date d'inscription : 07/07/2009

MessageSujet: Re: Glow Pulcinella |Commerçante|   Mer 8 Juil - 13:09

    Lorsque Glow atteignit l’âge de l’indépendance et de la liberté, elle profita de cette autonomie pour faire de son laboratoire un véritable logis, exploitant au maximum ce coin aux senteurs peu ragoutantes, appartenant aux souterrains d'une ville entière. Elle ne se souciait pas de ce détail, trop occupée par les projets qui voletaient dans sa tête. Elle se demandait franchement où tout cela pouvait la mener, et après avoir constaté les résultats positifs de son premier aphrodisiaque sur Orodreth, elle en perfectionna la recette. Elle en inventa d’autres dont les effets étaient peut-être légèrement plus puissants, ce qui permettait aussi d’obtenir d’autres conséquences agréables, telles qu’une peau à la douceur qui vous faisait succomber, ou encore une légère modification de votre voix pour séduire votre proie. C’était tout un art que de provoquer l’amour entre deux personnes, et à mesure qu’elle se perfectionnait dans ce domaine, mademoiselle Pulcinella prenait son pied. Elle se faisait plaisir et compensait ainsi son manque d’amour en constatant celui qu’éprouvaient les autres entre eux, grâce à sa bienfaisance. Vous allez me dire qu’elle aurait très bien pu utiliser l’une de ses fioles pour susciter l’amour de ses parents à son égard, mais elle était terrifiée à l’idée de devenir une enfant gâtée, ou encore d’être tellement submergée par l’amour qu’elle serait lassée de cette passion qui allait lui servir de métier.

    Cette dernière idée surgit dans son esprit lorsqu’elle accumula suffisamment d’années d’expérience pour se permettre d’exposer ses produits sur le marché. Dans un commerce d’antiquités où des parchemins de toute sorte étaient vendus, Glow s’en alla à la rencontre de l’antiquaire qui, pour lui vendre un produit qui en valait la chandelle, lui proposa une formule qui permettait d’invoquer une roulotte. Après démonstration, et constatant l’espace impressionnant dont la magicienne pourrait bénéficier, autant pour la concoction de ses fioles, que pour sa vie quotidienne, elle accepta l’achat. Cependant, elle fut contrainte de supplier le vendeur de la lui mettre de côté puisqu’elle n’avait pas encore les moyens de se la procurer.
    - Pas de problèmes ma petite demoiselle. Je peux vous donner un coup de pouce si vous voulez. Je peux vous trouver une place de premier choix sur le marché dominical, vous ne serez pas déçu. De plus, d’après ce que vous m’en dites, votre commerce risque d’avoir énormément de succès. D’ailleurs, j’aimerais bien faire partie de votre clientèle alors…qu’avez-vous à proposer à un vieillard qui rêve de conquérir le cœur d’une donzelle ayant dix ans de moins que lui ?
    - Je lui propose ma fiole spéciale quinquagénaire ! s’exclama-t-elle en extirpant joyeusement une fiole violette de sa besace. Elle vous assurera un charisme tel qu’on ne verra plus votre âge ! Je l’ai testée il y a peu, c’est le succès assuré !
    Ils s’échangèrent un sourire complice, et peu après avoir constaté l’efficacité de cet achat, le vieillard lui donna un prix qui lui permit de renflouer ses caisses. Fière et épanouie, elle se retrouva en un beau dimanche de printemps sur le marché, en compagnie des autres vendeurs qui s’étonnèrent de voir une simple adolescente faire son business. Dès son arrivée, elle sortit toutes ses fioles et les étiqueta soigneusement pour que chaque client soit prévenu des effets que pouvait avoir chacune d’entre elles. Elle les classa par couleur, et attendit en s’octroyant le droit de s’asseoir sur un tabouret au dessus rembourré. Ainsi, ses charmantes fesses ne souffriraient pas tout au long de la journée. Croisant gracieusement ses jambes, elle sortit une lime à ongles de fortune, et commença à se faire une manucure sous l’air médusé de ses voisins. Contrairement à eux, elle ne désirait pas sacrifier ses cordes vocales pour attirer son monde, car elle savait que la pancarte « Afro Diziaque : l’Amour à tout jamais », allait faire ses preuves. Et elle n’eut pas tort, puisqu’en deux temps trois mouvements, des hommes et des femmes de tout âge se présentèrent à elle et lui expliquèrent l’un après l’autre leur problème. De là, Glow leur proposait la fiole adéquate, et si une situation ne correspondait à aucune de ses substances, elle demandait à ses clients de patienter jusqu’à temps qu’elle fasse une recette pour les satisfaire. Ainsi, elle mit en place une liste d’attente, et son grimoire de fioles aphrodisiaques augmentait d’heure en heure. Les bénéfices furent fructueux, et elle ne tarda pas à atteindre la somme qu’il lui fallait pour s’acheter sa roulotte de commerçante.

    A l’achèvement de cette première séance de marchandage, Glow se dirigea vers le magasin d’antiquités, et présenta tous ses rins au vendeur qui les compta soigneusement. Le compte fut bon, il lui donna le parchemin qui allait lui permettre d’invoquer cette fabuleuse roulotte. Cependant, une question émise par le quinquagénaire, éveilla quelques anxiétés chez l’apprentie vendeuse.
    - Mais dis-moi ma petite, lorsque tout le monde aura réglé ses problèmes amoureux, où vas-tu aller ? Peut-être devrais-tu te faire connaître dans d’autres continents, qu’en penses-tu ? On ne peut pas régler tous les déboires amoureux de cette manière, et puis lorsque toutes tes fioles auront fait leur preuve, il se peut que ton agence matrimoniale tombe à l’eau.
    Confuse, elle ne répondit pas. Elle était d’ores et déjà découragée par cette perspective, qui exigeait qu’elle s’en aille de ses terres natales. Quand bien même si elle n’y vivait pas une existence rêvée, elle savait qu’elle regretterait de quitter ces rivages lunaires, et cette ville lumineuse qu’elle appréciait tant. Le sous-entendu du vieillard fit ressurgir ces inquiétudes qu’elle s’était refusée de voir, et elle fut tentée de l’envoyer paître en lui faisant comprendre qu’elle trouverait un autre moyen de triompher dans le commerce. Toutefois, avant qu’elle n’ait eu le temps de riposter quoique ce soit, il fouilla dans un tiroir de son bureau de travail, et lui tendit un billet tout froissé, qui avait la même apparence que tous ces parchemins que l’on pouvait trouver dans les bibliothèques de la ville.
    - En vérité, j’ai entendu dire que tes parents ne te considéraient pas comme une magicienne douée. Pourtant, je trouve que tu as de l’énergie et du talent à revendre. Je pense que même si tu ne le souhaites pas, tu devrais suivre une partie des traces de ton frère disparu, en voyageant tout comme lui. Ainsi, peut-être que ton absence leur sautera un jour aux yeux, et tu auras enfin de la valeur pour eux.
    - Vous croyez réellement qu’un périple réglera ce problème en particulier ? demanda-t-elle en s’emparant délicatement du billet. Et puis, c’est quoi ce morceau de papier ?
    - Ce morceau de papier, banal en apparence, c’est ce que l’on appelle un ticket de sortie du territoire. Depuis cet accident dont a fait partie ton frère autrefois, on n’en délivre plus dans Cendre-Lune. Celui-ci est une espèce rare, qui te permettra d’obtenir l’autorisation de t’en aller, en prenant le premier bateau qui viendra. Grâce à ça, personne ne t’empêchera de prendre ton envol, je peux te l’assurer. Il est encore valable. Utilise-le.

    Quelques jours s’écoulèrent après cet entretien. Dans sa chambre, tandis que ses parents devaient probablement se faire un dîner aux chandelles, Glow réfléchissait à la proposition du vieillard. En effet, voyager pouvait valoir le coup mais à quel prix ? Ce billet était peut-être la concrétisation de toutes ses espérances, toutefois, il se pouvait qu’un accident l’emporte, comme pour son frère. Après tout, on lui ordonnait de suivre ses traces, alors pourquoi pas mourir de la même façon que lui ? Ca serait tout à fait logique.
    Rainbow, sa perruche, l’observait de sa cage où il piétinait sur un misérable morceau de bois qui lui servait de perchoir. Ce magnifique animal ne méritait pas une telle captivité, et en repensant à cette longue quête de la richesse, Glow se dit que ce serait une bonne occasion de lui rendre sa liberté. De ce fait, elle ne serait pas seule à affronter divers obstacles susceptibles de l’empêcher de mener à bien son périple. Le vieillard avait raison, pour avoir de la considération auprès de ses parents, elle devait accomplir des choses hors normes, et si elle parvenait à sortir vivante de cette traversée marine, peut-être qu’ils penseraient à elle et se demanderaient ce qu’elle était en train de faire, pendant qu’eux roucoulaient. Elle hocha positivement de la tête, concluant qu’elle devait essayer. Ainsi en ce soir, elle prépara ses affaires et emporta son oiseau qu’elle libèrerait en allant dehors. Se sentant légèrement délaissée et nostalgique, elle alla se réfugier dans son égout pour cette nuit, observant mélancoliquement les parchemins sur lesquels elle avait griffonné mille et unes expériences, pour permettre à ses fioles de voir le jour. Elle avait travaillé d’arrache-pied, et ce que l’antiquaire lui avait confié était une chance d’exploiter ses capacités, et de les faire connaître mondialement. Avec cette roulotte et Rainbow à ses côtés, elle pouvait compenser son manque de matériel ainsi que sa solitude qui serait anéantie par les mordillements de son oiseau, qui s’acharnait généralement sur ses boucles d’oreilles. Il se poserait sur son épaule, et jouirait d’une liberté comme il n’en avait jamais connu. D’ailleurs, dès que les premières lueurs solaires apparurent, nos deux compères sortirent de leur trou et commencèrent à se diriger vers le vieux port. La pêche n’était pas le fort des magiciens de Cendre-Lune, et leurs bateaux n’étaient que des vieux raffiots qui ne devaient pas servir à grand chose, en particulier lorsque la mer était agitée. Quoiqu’il en soit, notre adolescente observa l’effervescence matinale, et ne tarda pas à apostropher un jeune marin, au physique d’Adonis, et aux manières légèrement efféminées.
    - Excusez-moi, pourrais-je savoir quel bateau part aujourd’hui et où ?
    - Vous avez un billet ? Car à moins de faire partie du métier, on ne peut plus sortir du territoire comme bon nous semble. Vous devriez le savoir mieux que quiconque, on vous enseigne forcément l’Histoire dans votre école.
    Suite à quoi, par provocation et surtout pour l’embarrasser, elle lui montra le ticket que lui avait donné gratuitement l’antiquaire. En dépit de sa vieillesse, il fascina le matelot et toute sa bande qui arriva derrière lui, et regarda par-dessus son épaule. Ils étaient littéralement stupéfaits devant ce trésor qu’on ne voyait plus depuis belles lurettes, tant l’ensevelissement d’un de leurs plus beaux bâtiments marins fut un véritable drame.
    - Dans ce cas là, y’a plus rien à dire mademoiselle. Ce bateau que vous voyez là part pour une destination inconnue. Un magicien qui a le don de prédire l’avenir pense qu’il y a une île un peu plus au Nord de la nôtre. Peut-être qu’elle fera votre bonheur si vous cherchez le dépaysement. Vous pourriez rejoindre son équipage avec ce trésor que vous détenez là entre vos mains.
    - Merci beaucoup, je vais tâcher de me renseigner. Bonne journée messieurs, dit-elle en les enjôlant de sa silhouette fluette qui se pavanait lascivement sous leurs yeux éblouis.
    Quant à Rainbow, il avait fini par trouver une place de premier choix sur son épaule droite. Il lui arrivait de mordiller son oreille et ses mèches bleutées comme elle l’avait imaginé, et volait quelques fois autour de sa tête pour se dégourdir les ailes. Le duo fut directement accepté par le mage qui avait organisé l’expédition pour la découverte de l’île inconnue, qui se ferait sur un bateau quelque peu endommagé mais qui avait connu plus d’une épreuve douloureuse. On ne la sollicita pas pendant le voyage, puisque l’équipage semblait se débrouiller à merveille. Le souffle de Zéphyr se montra très amical tout au long de leur traversée. Cependant un léger détail vint la perturber. Si la brise qui faisait gonfler les voiles était complètement inoffensive, les brumes qui se formèrent puis s'épaissirent en revanche, ne furent pas d'excellente augure. L'équipage s'inquiéta tandis qu'une véritable purée de poix était en train de s'amasser autour de leur bâtiment. On eut beau essayer d'avancer, de progresser d'arrache-pieds en exploitant mille et unes manœuvres, le navire fut automatiquement repoussé. Petit à petit, on se rapprocha du continent et entreprit de jeter l'ancre à cet endroit précis. Glow ne fut nullement informée par les réels inconvénients qui venaient de chambouler le bon déroulement du périple, et descendit sans se douter de quoique ce soit. Son piètre sac et son oiseau sur ses épaules, elle commença à se balader dans une petite ville portuaire où mille et uns attrape-touristes avaient été mis en place pour détendre les visiteurs. L'odeur de la mer était omniprésente, et la magicienne avait envie de quitter cet endroit, de changer de crèmerie pour poursuivre sa quête de la richesse. Comprenant rapidement que son déplacement en bateau venait de toucher à sa fin, elle se mit à marcher pour se balader, se dégourdissant ainsi les jambes après quelques jour passés à faire les cent pas sur le pont du navire. Elle longea les rives du continent jusqu'au moment où elle crut apercevoir quelque chose au loin, semblable à une installation. Elle entendit des gens parler, s'interpeller, et persista à s'orienter du mieux qu'elle le put, se risquant à se perdre à cause de son sens de l'orientation quasi nul. Tout à coup, l'apparition bel et bien nette de ce qu'elle avait cru voir fut une évidence pour elle : il s'agissait d'un embarcadère. Là, elle fut accueillie plus ou moins amicalement par des meneurs dont l'un d'entre eux lui demanda si elle souhaitait se rendre sur l'Ile. A ce nom, elle ne comprit pas exactement où il voulait en venir et se dit que plutôt que de rester ignorante, il valait mieux aller de l'avant. Elle acquiesça donc vivement et se fit accompagner sur une barque, qu'un homme affublé d'un chapeau de paille conduisait avec habileté. Petit à petit, la silhouette d'une île se forma dans son champ de vision, en dépit de toute cette brume qui formait un amas épais où seul cet inconnu pouvait s'orienter sans une once de difficulté, semblant pouvoir ouvrir ce mur rien qu'en le transperçant de sa barque. Et demandant où elle se trouvait, on lui répondit simplement :
    "Bienvenue à Ynis Witrin".

    Animal de Compagnie: en tant qu’animal de compagnie, Glow possède une perruche qui possède mille et unes couleurs qui évoquent féérie et magie. Venant tout droit de l’île de Cendre-Lune, on comprend rapidement d’où lui vient cette originalité. Cependant, la magicienne ne peut communiquer avec son oiseau que par la pensée, ce qui lui convient amplement. Ainsi tous leurs conciliabules peuvent rester secrets. J’allais oublier, ce volatile s’appelle Rainbow, en référence à l’aspect de ses plumes justement.


Dernière édition par Glow Pulcinella le Dim 12 Juil - 14:14, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://nelyss.exsay.fr/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Glow Pulcinella |Commerçante|   

Revenir en haut Aller en bas
 
Glow Pulcinella |Commerçante|
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Castielle de Sombrerue - Herboriste et Apothicaire
» Commerçante Apothicaire
» Mercenaire et commerçant. [Esther]
» [Activité] Partie d'échec géante !
» Mandat kont Aristide - No DYOL to talk!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ynis Witrin v3 :: ~.*.~ Au Commencement ~.*.~ :: Les Parchemins :: Fiches-
Sauter vers: