Ynis Witrin v3

Les armées démoniaques assiègent le Continent, mais une île résiste toujours
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Arwin |Apprentie Chevaucheuse|

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Arwin Manluna
Habitante de l'Île
avatar

Féminin Nombre de messages : 37
Date d'inscription : 14/07/2009

MessageSujet: Arwin |Apprentie Chevaucheuse|   Jeu 13 Aoû - 12:13

I- Identité


  • Nom: Manluna
  • Prénom: Arwin
  • Age: 13 ans.
  • Origine :Ynis Witrin
  • Famille: Des parents aimants, Arya et Elissan, disparus sur le continent lorsqu’elle avait neuf ans. Une sœur Oaki et un frère, partis eux aussi. Bien qu’elle n’ait pu les retrouver, toute la famille est probablement morte à ce jour.

  • Race: Elfe Sylvestre.
  • Profession: Pour le moment, simple habitante.



II- Profil psychologique



  • Caractère: Arwin était une enfant timide, curieuse et joviale. Elle aimait la vie plus que tout et croquait dedans à pleine dent. Mais voilà, son ciel s’est assombri. L’enfant chérie de l’île quitta sa forêt natale pour les terres hostiles du continent. C’est là que tout commença. Pour survivre, elle dut apprendre à grandir, à devenir forte. Sa naïveté s’estompa, ses vestiges furent dissimulés derrière un regard méfiant. Les autres, elle aime les observer, les comprendre, mais elle ne discute plus avec eux, elle les observe de loin. La petite a grandi et est devenue plus sauvage, plus difficile à approcher.

    Mentalement, elle s’est endurcie. Son courage, elle l’a gardé au fond d’elle et modelé pour qu’il devienne source de force. Jamais elle ne se permettra d’abandonner. Arwin n’a pas l’habitude de se plaindre de la rudesse de la vie, elle s’y accommode. D’une curiosité insatiable, la petite elfe apprend vite, désireuse d’engranger le plus de connaissances possibles. A peine sortie de l’enfance, elle se cherche encore, incertaine de ce qu’elle veut et de ce qu’elle est. La seule chose dont elle est sûre c’est qu’elle veut se battre. Pas pour la violence ou le sang, ni pour l’ivresse de la bataille, elle veut se battre pour ses idéaux, pour qu’aucune petite fille n’est à subir les épreuves qu’elle a enduré. Arwin rêve de voyages, d’étendus d’eau infinis, de montagnes si hautes qu’elles paraissent infranchissables et de forêts à perte de vue. Elle veut voir le monde, découvrir les merveilles de la nature, mais elle veut faire ça dans la paix. Ses yeux trop jeunes ont vus des horreurs que bon nombre d’adultes peinent même à imaginer.

    Elle aurait pu s’effondrer, abandonner, mais cela n’était pas une option. Des gens biens avaient cru en elle, Emma Aleyna, Raziel… Toutes ces personnes qu’elle avait aimées et à qui elle avait tant voulu ressembler. Elle se bat par amour, elle continue d’avancer parce qu’elle croit qu’un avenir meilleur est possible. Et cette conviction là est sans doute la plus belle de toute.
    Bien sûr, malgré sa maturité étonnante, Arwin n’est encore qu’une enfant. Elle ressent encore quelque part le besoin de faire ses preuves face aux adultes. La solitude constante qu’elle ressent lui pèse sur le cœur. Avoir un foyer, un endroit où revenir, lui manque. La chaleur d’une main pour la guider lui manque. Le regard fier d’un allié sur ses progrès lui manque. Qui voudrait être seul à cet âge ? Pourtant, cet isolement la pousse à repousser les gens de prime abord. Ce n’est pas parce qu’elle ne les apprécie pas, simplement les abandons à répétition lui ont infligés une profonde blessure. Elle ne veut plus voir personne la quitter.

    En raison de tout cela, les réactions de la jeune fille sont souvent vives, à fleur de peau. Elle a du mal à contrôler son caractère, à gérer ses émotions. Elle est encore excessive, indomptable, indépendante. Sa liberté, elle ne la vendra à personne. Arwin est désobéissante et têtue. Elle se fraye un chemin à la seule force de ses mains, et cela même si parfois il lui faut emprunter des détours. Mais même quelqu’un comme cela, a besoin d’être aimé sans condition.

  • Signe(s) particulier(s) Mental(aux): Amnésie due à un choc traumatique.

  • Qualités: Courageuse, débrouillarde et tenace, Arwin possède un sens aigu de la justice et du bien. Elle n'hésitera pas une seule seconde à mettre sa vie en péril pour ses convictions. C'est une jeune fille encore pure dans son cœur, et qui ne baisse pas facilement les bras.
  • Défauts:Parfois trop indépendante, il lui est difficile d'obéir aveuglément à quelqu'un sans comprendre. Têtue, si elle croit avoir raison, elle ne lâchera jamais le morceau jusqu'à ce qu'elle l'ait prouvé. Solitaire et sauvage, la petite manque parfois de connaissances en ce qui concerne les us et coutumes. De plus, en raison de son impulsivité chronique (XD), elle a du mal à modérer ses émotions et à réfléchir avant d'agir.



III- Apparence physique


  • Physique: Avez-vous entendu parler de la grâce naturelle des elfes sylvestre, de leur haute taille et de leur finesse ? Et bien oubliez cela tout de suite. Arwin a beau être une elfe à part entière, elle ne mesure pas plus d’un mètre quarante, un mètre quarante cinq tout au plus ! Depuis sa plus tendre enfance, la demoiselle est restée plus petite que les autres mais elle a su faire de cette différence un atout. Peut-être que oui, elle n’avait pas de longues jambes, ou de légèreté digne d’une plume mais elle serait rapide, elle serait agile et vive. Elle apprendrait par elle-même les qualités de son corps sans observer les autres. La petite tint cette promesse. Son corps se modela petit à petit à force d’entraînement et de voyages. Elle se muscla d’avantage pour ne plus être l’enfant fragile qu’elle avait été. Elle apprit à se défendre à coups d’égratignure et de cicatrices.

    Pour devenir plus forte et survivre sur le continent, elle ne négligea aucun sacrifice. Arwin a l’allure d’une petite sauvageonne. Sa peau halée par le soleil est souvent noircie par la terre et couverte de poussière. Elle s’en moque. Toujours nus pieds, elle ne troquera jamais son plaisir de sentir et de ressentir cailloux, herbe, et terre contre une paire de chaussure. Il paraît que ce n’est pas l’attitude que doit adopter une jeune fille, et alors ? Elle s’en fiche. Ses vêtements sont souvent terreux, en lambeaux, elle n’en a cure. Ils ne sont là que pour protéger sa poitrine naissante et ses parties intimes, ils n’ont qu’une fonction utilitaire selon elle. Ses longs cheveux rose sont continuellement en bataille mais contrairement à ce que l’on pourrait penser, le sang elfique coulant dans ses veines, leur permet de garder force et vitalité. Il faudrait probablement qu’ils rencontrent une paire de ciseaux mais là encore, pourquoi une telle coquetterie ? Son visage porte encore les rondeurs de l’enfance, ce qui lui donne une apparence mutine qui lui sied bien. Ses grands yeux prune n’attirent pas particulièrement l’attention, c’est son regard qui intrigue. Trop pur sans doute, trop franc, sur la défensive mais excessivement expressif. Il faudrait également songer à cacher la cicatrice circulaire qui orne son front, mais ça, elle ne s'y résoudra jamais. C’est la marque de ce qu’elle a perdu, sa corne d’invoqueuse. Et même si elle ne parvient pas encore à se souvenir de ce qui se trouvait sur son front avant, la petite a la conviction qu’il s’agissait d’une chose très importante alors c’est avec fierté, qu’elle arbore ses blessures de guerre.

    Pour elle qui depuis longtemps se débrouille par elle-même, les toilettes, les bijoux et le maquillage sont des éléments étrangers à son apparence et sont d’une inanité frisant l’absurdité. Elle admire bien sûr ces femmes qui prennent soin d’elles, les elfes à la peau pâles et à la grâce naturelle. Simplement, elles sont femmes et c’est un statut qui lui paraît inaccessible. Arwin ne veut pas être une femme, elle veut être une guerrière, une aventurière, elle veut se battre pour protéger ce qu’elle aime. Les seuls bijoux qu’elle porte sont simples et sans extravagance. Un bracelet de bois entoure le haut de son bras, présent de sa mère, et une améthyste pend à son cou grâce à une cordelette noire.

    Arwin n’est pas une poupée que l’on habille et façonne, c’est une fille de la nature, une petite guerrière au cœur pure qui est tout de même jolie, simplement, elle l’est à sa manière.

  • Signe(s)particuliers Physique(s) : La jeune fille arbore de multiples cicatrices ainsi qu'une brûlure dans le dos mais ce qui marque le plus, c'est la cicatrice en forme circulaire d'un peu plus d'un centimètre de diamètre. C'est là qu'auparavant se trouvait sa corne.

    Arwin enfant.
    Spoiler:
     
    Arwin plus tard quand elle sera grande.
    Spoiler:
     



V- Armes & Pouvoirs


  • Pouvoirs:

    - Invocations. Arwin est une petite invoqueuse aux grands pouvoirs. Les chimères auxquelles elle fait appel ont toutes des caractéristiques magiques différentes. Néanmoins, l’exercice de ce pouvoir est éreintant et draine son énergie. De plus, elle ne peut invoquer qu’une seule créature à la fois. Ces créatures sont parfaitement mortelles et ont toutes des points faibles. [NB : Pour l’instant, la jeune fille ne se souvient plus de cette capacité]

    - Célérité. La petite elfe est capable de se déplacer si rapidement que l’œil humain ne peut suivre ses déplacements. Ce don est très utile pour fuir ou se cacher.

    - Enfin, petite, elle se pensait capable de communiquer avec les animaux mais il s’est avéré que ce don ne lui appartenait pas et que seul Flit pouvait communiquer avec elle. Arwin n’a donc pas de troisième pouvoir.

  • Armes: Elle ne possède pour l’instant aucune arme, et même si elle savait manier plus ou moins un arc, aujourd’hui elle ne s’en souvient pas. Cependant, elle garde toujours sur elle une fronde.
  • Talents/Hobby/Loisirs: Assez sauvage, Arwin a aimé se retrouver seule dans la forêt pour se ressourcer, il li arrive régulièrement de s’y enfuir plusieurs jours sans donner de nouvelles. Enfant, elle passait des heures à observer les prêtresses et leurs rituels, fascinée par la grâce et la beauté de ces personnes. Mais ce dont elle ne pourrait se passer, ce sont ces escapades. Son besoin avide de connaître le monde n'a pas de limite et lui cause parfois bien des problèmes.


VI- Hors rp


- Comment avez vous eue connaissance du forum? Devine v_v
- Que pensez vous du design? Devine aussi !
- Des suggestions? Je m’en auto ferais si j’en ai n_n
- Le mot de la fin? Chocolat


Dernière édition par Arwin Manluna le Jeu 13 Aoû - 16:15, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arwin Manluna
Habitante de l'Île
avatar

Féminin Nombre de messages : 37
Date d'inscription : 14/07/2009

MessageSujet: Re: Arwin |Apprentie Chevaucheuse|   Jeu 13 Aoû - 16:14

IV- Biographie


  • Histoire:

    « Cours, et ne te retourne pas. »

    « Et toi ? »

    « Ne t’inquiète pas, je serais toujours là. »

    « Non je veux pas te laisser, comment tu vas faire tout seul ? T’y arriveras pas ! »

    « Winnie… Ne sois pas bête. » Il déposa un baiser sur son front. « Tout ira bien pour moi. Je m’en sortirais. N’aies pas peur, je te protègerais. Promets-moi de courir sans te retourner ! » Une masse s’abattit au milieu de buisson, séparant les deux enfants. Le regard de Flit se fit insistant et il hurla « Maintenant !»

    Le garçon sauta au milieu de la route, faisant face à trois démons enragés. Arwin était tétanisée, la brûlure du baiser sur son front lui serrait le cœur. Mais elle entendit sa voix dans sa tête « Cours ! Lève-toi, sauve-toi Arwin, vite ! ». Il était son meilleur ami, le seul et l’unique. Celui qui avait partagé sa vie depuis ses quatre ans. La fille bondit à son tour. Ses genoux, ses coudes et ses paumes étaient en sang. Son corps portait les marques d’une maltraitance physique et d’une malnutrition évidente. Mais elle courut. Elle s’enfuit de l’autre côté aussi vite que son corps le pouvait. Et tandis qu’elle prenait de la vitesse, la voix de Flit s’estompait dans sa tête. Elle ne devint qu’un murmure et puis bientôt il y eût le silence. Un silence oppressant. Son cœur battait à tout rompre, la terreur qui se lisait sur son visage était horrifiante. Elle courut longtemps, traversant grâce à son pouvoirs des milliers de kilomètres en très peu de temps. Bientôt, elle toucha au but, elle put sentir l’air se rafraîchir. Dissimulée par les ailes de la nuit, Arwin se hâta de rejoindre l’embarcadère qu’elle n’avait pas revu depuis près de trois ans. Elle y vola une barque. Ses gestes étaient précipités, maladroit, bien différents de ceux de la meneuse qu’elle était autre fois. Elle rama. Aussi vite que ses bras le lui permettaient et quand l’embarcation de bois fut entourée des brumes, elle n’hésita pas. Elle murmura les incantations qu’elle connaissait par cœur. Son front se remit à saigner. La lueur dorée qui avait si souvent entourée sa corne lorsqu’elle ouvrait le rideau de brume vacillait, hésitante. La petite persista, elle poursuivit inlassablement son chant. Et soudainement, les brumes s’écartèrent sur son passage. Ce fut la dernière chose qu’elle vit, la douleur de son front fut fulgurante et l’enfant tomba de tout son long dans la barque.

    - Je me suis pas retournée Flit, je me suis pas retournée...

    Elle était comme Orphée ayant perdu Eurydice. La barque continua à dériver sur le lac jusqu’à atteindre l’île sacrée. Mais la petite elle, n’en savait rien. Derrière ses paupières closes, elle revit son passé, une dernière fois avant que son subconscient ne l’enferme à clé au fond de son esprit…

    ~.~.*.~.~


    Elle s’appelait Arwin et elle avait treize ans. Native d’Ynis Witrin, elle avait passé les huit premières années de sa vie dans la plus totale sérénité. Dernière de la famille Manluna, elle était chérie par ses parents mais mise à l’écart par son frère et sa sœur, de neuf et douze ans ses aînés. Cela la rendit plus indépendante sans doute, peut-être solitaire. A l’époque où le monde des adultes lui semblait être un endroit merveilleux et inaccessible, la fillette au cheveux roses avait l’habitude de se réfugier dans la forêt et ce dès son plus jeune âge. Ses parents ne s’inquiétaient pas outre mesure de ses disparitions répétées, Arwin était une enfant débrouillarde et une elfe de surcroît. Cette liberté d’explorer l’île était à ses yeux un cadeau du ciel, mais seule, cela perdit vite de son intérêt. C’est à l’âge de quatre ans qu’elle le rencontra. Un jour où elle se sentait triste et délaissée par sa sœur, la fillette fila dans les bois. Elle se mit à pleurer, recroquevillée sur elle-même pour que personne ne le voie. Mais quelqu’un l’a remarqua. Un très jeune écureuil tout aussi solitaire entra dans sa vie en lui balança accidentellement une noisette sur le haut de la tête.

    - Hey !


    Arwin se releva d’un bond, outrée par un tel affront. L’écureuil lui se hâta de se cacher. Mais il fut trop lent, elle l’avait repérée. Elle grimpa dans un arbre à sa poursuite, n’hésitant pas à monter toujours plus haut. Mais, lorsqu’ils atteignirent la cime, l’animal redescendit à toute vitesse pour ne pas être attrapée par cette chose à deux pattes. Il en profita pour récupérer sa noisette et filer dans la broussailles.

    - Si tu crois que tu vas t’en tirer comme ça !

    Grâce à son don de célérité, elle rattrapa aisément et le coinça entre ses mains. Il la mordit avec force mais elle ne lâcha prise. Ce n’était pas sa première blessure et ce n’était surtout pas ça qui allait l’arrêter.

    – Lâche moi sale troll !

    La fillette sursauta. Est ce que cet écureuil venait bien de s’adresser à elle? Et puis d’abord, elle n’était pas un troll mais une elfe ! Elle ne le comprit pas tout de suite, mais elle venait de rencontrer son meilleur ami. Dès lors, ils furent inséparables, se taquinant à propos de tout, mais se connaissant mieux que personne. L’écureuil au pelage brun s’appelait Flit et il s’avéra qu’il était possessif, bagarreur, trouillard et absolument intenable. Mais il avait un don particulier, le même que celui qu’Arwin possédait à ses yeux, celui de faire disparaître comme par enchantement la solitude…

    Le temps passa alors très vite au rythme de leurs bêtises et de leurs découverte. Puis un jour, ils s’introduisirent dans la demeure de la dirigeante d’alors, Emma Aleyna. Juste pour voir à quoi pouvait bien ressembler la maison d’une princesse. Ils se firent prendre, évidemment. Mais alors qu’ils s’attendaient à se faire longuement enguirlander, elle leur offrit un chocolat chaud et des biscuits. La petite se confia au fur et à mesure de la discussion et Emma lui offrit son premier travail. Arwin était si fière de devenir meneuse de barque, d’apprendre qu’elle avait du talent !

    Dès lors, la petite qui ne parlait jamais aux adultes, celle dont le passe-temps favori était d’observer les prêtresses de loin commença à grandir et à prendre confiance en elle. Durant plus de deux ans, elle conduisit des gens sur l’île, discutant à chaque fois un peu plus avec eux, au grand dam de Flit. Les passagers lui racontaient souvent de belles histoires, parfois teintées de tristesse, n’hésitant pas à lui décrire la cruauté des démons et la beauté des lieux qu’ils avaient visités. Mais la conjoncture changea. L’île fit vite en danger et même si cela lui échappait, les mesures de sécurité qu’elle du prendre pour ses voyages l’inquiétèrent.
    Et finalement, ses parents partirent un matin pour le continent. Ils n’en revinrent jamais. La petite Arwin du apprendre à se débrouiller par elle-même pour se nourrir et pour vivre. Mais bientôt, l’inquiétude et le doute gagnèrent du terrain. Elle se mit à questionner chacun de ses passagers. Avaient-ils rencontrés ses parents ? Savaient-ils où ils se trouvaient. La réponse était inlassablement la même. Non.

    Mais un jour, quelqu’un lui donna la réponse qu’elle attendait tant. La petite sentit son cœur se gonfler de joie et d’espérance. Ils convinrent de partir le lendemain même. Mais sur l’embarcadère, personne d’autre qu’elle et Flit ne mirent les pieds. Arwin ne se découragea pas pour autant. Avec pour seul bagage son arc et sa fronde, elle vogua sans prévenir personne vers le continent. La petite avait dix ans quand elle quitta l’île. Bien avant la mort de sa dirigeante bien aimée.

    Elle voyagea beaucoup, sans jamais trouver d’indices sur ses parents. A croire qu’ils n’avaient jamais mis les pieds là bas. Flit et elle trouvaient majoritairement leur nourriture en forêt et dormait dans les arbres, à l’abri des animaux. Mais parfois, des âmes charitables les accueillaient chez eux pour la nuit. Pourtant peu à peu, les gens furent moins enclin à laisser entrer des étrangers dans leur demeure, et les deux enfants moins désireux d’entrer chez des inconnus. Ils firent de belles rencontres, d’autres moins agréables. Parfois ils durent travailler dur dans des endroits insalubre pour gagner un peu de nourriture et un lit douillet pour la nuit. L’enfant perdit peu à peu espoir.

    Et alors qu’elle se résignait à son sort, sa destinée rencontra celle d’un autre homme. Il lui posa de nombreuse question sur sa corne. Dans sa naïveté, la fillette de douze ans accepta de répondre à ses questions et lui fit même une démonstration de ses talents contre l’avis de Flit. Ce fut l’erreur qui détermina sa vie.

    La nuit même, elle fut enlevée. On l’enferma dans des souterrains, la privant d’eau et de nourriture. Démons et mages noirs l’étudièrent sous toutes les coutures, la forçant encore et encore à invoquer. Ils voulaient comprendre l’origine de cette magie qui leur était inconnu. Il voulait la posséder. Ils songèrent à lui faire des enfants mais abandonnèrent vite l’idée en constatant que l’enfant n’était pas pubère. Puis un soir, ils essayèrent autre chose. Cela faisait des mois que la petite était entre leur main. Il la frappait régulièrement quand elle ne parvenait pas à invoquer et n’hésitait pas à la priver d’eau et de nourriture. Ils l’enfermèrent plusieurs jours dans une pièce noire sans bruit pour faire craquer sa résistance. Mais la petite ne cédait pas. Flit, enfermé dans une autre pièce de la tour lui parlait sans arrêt. Tour à tour, ils se rassuraient, se redonnaient courage et force. Mais un soir… Tout bascula.

    Ils virent la chercher dans sa prison. Ils l’enchaînèrent à une table de vois et lui arrachèrent sa corne sans préavis. Arwin hurla de toute ses forces avant de s’évanouir. Ils lui avaient arraché quelque-chose, une petite partie d’elle-même. Elle se sentait mutilée, affaiblie. Ses paupières se fermèrent.

    Lorsqu’elle se réveilla, elle était dans les bois, dans les bras d’un garçon. Elle voulut crier mais il plaqua avec force sa main sur sa bouche.

    – Tais toi ! Ils vont nous repérer !

    Son sang ne fit qu’un tour dans ses veines. Elle plissa les yeux, étourdie.

    – Flit ?

    La garçon hocha la tête. Il était à peine plus vieux qu’elle, d’un ou deux ans peut-être. Il soigna le front de la jeune fille et lui expliqua. Quand il l’avait entendu hurler, il s’était senti tellement furieux. C’était un protecteur. Un quoi ? Un protecteur. Un humain dissimulé dans le corps d’un animal pour protéger au gré de sa vie la personne à qui il était lié. Il l’avait choisie elle. Alors quand il avait vu à quel point elle était en danger, il avait enfin réussi à se transformer. Maintenant tout irait bien…

    Arwin peina à assimiler toute ses informations et s’endormit très vite, épuisée. A l’aube, leur fuite commença. Celle ci dura de nombreuses semaines. Les démons voulaient récupérer l’enfant aux dons étranges. Ils leur envoyèrent des traceurs qui les pistèrent sans relâche jusqu’à finalement les retrouver. Eux qui étaient si près de leur but : Ynis Witrin. Quand Flit comprit qu’ils ne pourraient pas fuir, il entraîna son amie derrière un buisson et lui parla. Il lâcha sa main, lui mit autour du cou son améthyste et la rassura une dernière fois. Il fallait qu’elle courre. Et elle courut.


  • Animal de Compagnie: Aucun.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Arwin |Apprentie Chevaucheuse|
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Mentor/Apprentie Le Départ!
» Une apprentie bien mignionne [PV Nuage de l'Aube]
» 2 lunes, demi-apprentie (PV : Flamme Noire)
» - Event II - Jolie Jeune Femme... Fatale !
» Apprentis Exorcistes

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ynis Witrin v3 :: ~.*.~ Au Commencement ~.*.~ :: Les Parchemins :: Fiches-
Sauter vers: