Ynis Witrin v3

Les armées démoniaques assiègent le Continent, mais une île résiste toujours
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Du rêve au cauchemare, la vision de l'apocalypse.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Tate Mukuro
Capitaine des Gardiens de l'Île/ Membre du Conseil
avatar

Masculin Nombre de messages : 291
Age : 27
En deux mots : Mot mot
Date d'inscription : 22/07/2008

MessageSujet: Du rêve au cauchemare, la vision de l'apocalypse.   Ven 14 Aoû - 5:04

[ Désolé pour le titre... XD ]

Devenir fort, assez pour protéger sans avoir à tuer... Le capitaine des gardiens de l'ile, Tate Mukuro, il n'avait plus que cette idée en tête depuis quelques jours. Comment pouvait-il devenir plus fort? Entrainement physique, mise au point de nouvelle technique... mais surtout, cette chose qui habite son œil, cette malédiction, ou bénédiction, il ne sait plus trop bien ce que ça peut être... il faut qu'il la maitrise.
Le capitaine s'était levé de bonne heure, comme à son habite lorsqu'il n'y avait rien de trop important de prévu. Lavé, habillé pour l'entrainement, le capitaine s'était éloigné de la ville en laissant un mot sur son bureau comme quoi il ne serait pas là de la journée, qu'en cas de besoin, il fallait s'adresser à Ezéchiel ou accessoirement, à Sindanarie, bien qu'elle ne soit pas là pour seconder le capitaine. De l'herbe, des quelques arbres rares, le près étaient une étendue de verdure magnifique. Le capitaine profita de ce lieu pour s'entrainer à maitriser cet œil mystérieux. Assit sur un roche, l'oeil encore bandé, le capitaine venait d'arriver.


* Enfer... Cette vision, en était-ce un aperçu? *

Mukuro faisait référence à la vision qu'il avait eut, celle qui avait, en quelque sorte, déclencher l'instabilité de son sort. Peut être devrait-il aller voir beaucoup plus loin... Plus loin que cette vision, où une armée de soldat, tous similaire et vêtu de blanc, fonçait au pas de charge vers une armée de monstruosité diversifié qui, elles, couraient beaucoup plus chaotiquement vers l'armée organisée. Était-ce le combat final? La fin du monde? Il doit vérifier ça, peut être était-ce un message de quelque chose de plus haut.

* Bien... Voyons ce que le futur nous réserve... *

Un sourire amusé et quelques peux inquiet s'afficha sur les lèvres du jeune homme, car oui, Mukuro reste un homme assez jeune... La seconde d'après sa réflexion, il posa deux doigts sur son bandeau et le décala pour rendre visible son œil maudit, encore fermé. Il inspira de l'air... puis l'expira avant d'arrêter sa respiration et ouvrir l'oeil. Il observa l'herbe et y voyait, de son œil normal, les insectes bougés, et de son autre œil, ces mêmes insectes mais plus loin, ou ayant réussie ce qu'ils tentaient de faire... Simple vision qui lui permettait de voir quelques minutes dans le futur... simple vision... Le décalage ne semblait pas s'agrandir.

* Mmmh... peut être que... *

Le capitaine ferma son œil normal laissant son autre œil, moins normal, ouvert seul. Cette action produisit rapidement l'effet attendu... les insectes accéléraient tout semblaient changer. Plusieurs personnes passaient dans les près, sa vision étaient rapide, il ne pouvait quasiment rien identifier, même pas les personnes... Cependant, sa vision se mis à ralentir, il voyait des visages qui lui était familier. Lui, avec elle, souriant l'un à l'autre d'un plus ou moins enfantin, observant un soleil qui se couchait. Les lèvres de son alter-ego s'ouvrirent pour dire quelques mots à cette demoiselle. Ces mots étaient deux, simple, et efficace. Deux autres mots, sortirent de la bouche de l'interlocutrice du capitaine, avant que leur sourire se voit devenir plus sérieux, que leurs visages rougissent et se retrouvent attirés l'un vers l'autre. La vision s'accéléra, le capitaine n'ouvrit pas son œil normal, mais son visage montrait qu'il restait tout de même sous le choc bien que la vision ne lui ai pas déplu... il était surprit, et heureux à la fois... Cependant, la vision continuait de défiler ce qu'il voyait le fit changer d'expression. Tout devenait chaotique, des choses volaient dans le ciel... des choses ni humaines, ni même vivante... La vision ralentit, laissant à Mukuro le temps de voir une autre scène. Trois personnes, trois hommes assez âgés... le capitaine crut reconnaitre le dirigeant de l'ile avec quelques rides... Et celui de dos lui était familier, une nouvelle fois, mais il n'arrivait pas à voir qui ça pouvait être. Ils étaient, apparemment, en train de discuter de quelque chose de sérieux... Cependant, le capitaine ne pouvait pas les entendre... D'ailleurs... comment se fait-il qu'il ai pu entendre les mots lors de la précédente scène?... Il n'eut pas le temps de réfléchir à la réponse de sa propre question que le futur s'accélérait encore une fois. Une autre scène... Un enfant, armé, accompagné d'une demoiselle très jeune et armée, elle aussi... Ces deux enfants s'entrainaient... Cette vision fit serrer le cœur du capitaine... Ce garçon, c'était lui?! Non... pas possible... Pourtant, il ressemblait au reflet de lui qu'il avait pu voir... mais non? Il n'était jamais venu sur cette ile avant, et puis, les visions ne sont-elle pas sensé montrer le futur?
Encore une fois, le capitaine n'eut pas le temps de trouver réponse que la vision s'accéléra pour lui donner d'autres questions à se poser. Elle accéléra beaucoup plus rapidement, très rapidement... une accélération qui continuait, donnant un mal de crane horrible au capitaine qui ne ferma pas l'oeil pour autant... cependant son corps semblait pâlir... Et lorsque la vision ralentissait pour afficher une scène, le corps du capitaine tomba en arrière pour s'allonger sur l'herbe... La scène lui montrait des soldats, habillés d'un équipement blanc, une nouvelle fois... Cependant, cette fois, il n'était pas sur un champ de bataille, mais dans un bâtiment, sans doute construit dans le près. Il était assez étrange ce bâtiment, construit d'un métal semblable à celui qu'était sa lance... Construire un bâtiment entièrement en métal? Les futurs menuisiers ont d'étrange idée... le métal c'est froid ! D'ailleurs, dans l'air, le capitaine devrait ressentir le fraicheur de l'air... Et pourtant, il avait chaud, comme si il se trouvait près d'un feu de cheminé...


" Jeune homme, je peux vous aider? "

Un homme venait de poser sa main sur l'épaule du capitaine... celui-ci se retourna et ce fut un choc lorsqu'il vit une réplique de lui même, portant un vêtement blanc similaire au soldat, avec une lance similaire à la sienne caché à moitié derrière son dos, à la différence que, cette lance là avait l'air d'avoir subit de lourd dégâts...

" C'est... à moi que tu parle? "

Cependant, la vision s'arrêta là, quelque chose força cela...

[Voili, voilou ^^ au secours^^ J'espère que si Lyanounet passe par là, il m'en voudra pas d'avoir donner des rides à son perso ^^']
[Edit de Lyan: Même avec des rides je serais toujours aussi beau Muku chou ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://karasu-crow.skyrock.com
Mesarthim Pampinea
Prêtresse / Cuisinière
avatar

Nombre de messages : 21
Date d'inscription : 22/07/2009

MessageSujet: Re: Du rêve au cauchemare, la vision de l'apocalypse.   Mer 26 Aoû - 1:31

[En cours, j'essaie de finir demain et je te préviens quand c'est fait Wink ]
[Presque fini^^]

[La fin est toute pourrite, mais c'est fait^^ Si tu veux que j'édite, tu sais où me trouver *devant le japonais vendredi soir xD* *sort*]

L'air frais du petit matin avait arraché un large sourire à la jeune prêtresse quand elle était sortie du Temple de Verre pour cueillir des simples et autres plantes aromatiques dans les prés qui entouraient la Cité. C'était pour elle à la fois une occasion de s'échapper des routines des cuisines et du Temple et de paraître, autant que possible, être normale (en l'occurrence, avoir besoin de faire un certain trajet pour trouver certains ingrédients). La fine silhouette vêtue, comme toujours, de bleu avait rapidement quitté les rues, qui commençaient déjà à s'éveiller, pour entrer dans les basses collines verdoyantes où paissaient une bonne partie des troupeaux de l'Île Cachée.

Il lui avait toujours semblé étonnant qu'un tel contraste existe entre la ville et la campagne qui l'entouraient. La Cité de Verre bruissait toujours, hormis quelques heures pendant la nuit, de multiples activités, les voix et leurs cris s'entremêlaient, les rues étaient encombrées de divers attelages et de personnes à pied... Mais, dès que l'on passait les portes de la Cité, le calme régnait en maître. Peu de monde à l'extérieur de l'enceinte de la ville, surtout ceux qui s'occupaient de leurs bêtes et des champs. Quelques promeneurs. Et quelques personnes comme elle se penchaient çà et là, en quête de matériaux aussi divers que du bois de chauffage ou des aromates.

Toujours est-il que Mesarthim arpentait, quelque temps après l'aube, les prés, se baissant de temps à autre pour cueillir quelques tiges, brins, fleurs ou feuilles de plantes diverses, allant de la valériane au thym et au romarin, du coquelicot à la violette et à la lavande. Ces plantes allaient s'entasser dans la large besace, encore très vide au-dessus d'une petite miche de pain enroulée dans un morceau de tissu, besace qui pendait le long de son flanc au bout de sa longue bandoulière. Elle suivait un chemin creux qu'elle connaissait bien pour y cueillir régulièrement de quoi agrémenter ses plats et expérimentations (pas toujours appréciées, d'ailleurs) quand il lui sembla entendre un bruit.

Il était léger, sans doute encore lointain, à peine plus qu'un murmure. Un grommellement aurait sans doute défini au mieux ce bruit qui frappait les oreilles de Mesarthim. Après avoir escaladé un talus pour sortir de son chemin creux, mue par la curiosité, la jeune rousse se retrouva dans un océan de verdure. L'herbe du champ chatouillait ses chevilles, l'horizon et le pré s'agrémentaient de quelques arbres et étaient parsemés de plus ou moins gros rochers. Mais l'origine du grommellement lui apparut après quelques secondes de contemplation seulement.

C'était un jeune homme aux cheveux d'un étonnant bleu sombre, assis sur un rocher. Mue par la curiosité, elle se rapprocha et se rendit compte qu'un seul de ses yeux était ouvert. Un oeil étrange, rouge, au centre duquel semblait briller un signe dans une écriture qu'elle ne connaissait pas. A moins que ce n'ait été un symbole... Qu'importait ? La prêtresse reporta son regard sur les traits de l'homme. Elle était sûre de l'avoir déjà vu...

Mais d'un coup, il pâlit et, l'oeil rouge toujours grand ouvert, il bascula en arrière. Mesarthim sursauta, bien qu'elle fût encore à quelques pas de l'homme, et elle se précipita vers lui. Qu'est-ce qu'il fabriquait ? S'il était mal, il fallait... Eh bien, le ramener à la ville, faire quelque chose ! Qu'est-ce qu'elle en savait, elle ? Elle n'était pas formée à la médecine, même si elle utilisait parfois des traitements simples à partir d'herbes bien connues (mais tout le monde pouvait faire cela)... Un instant, la panique obscurcit son esprit et se répercuta violemment sur son visage.

Quand elle fut enfin, au bout de quelques secondes qui lui parurent une éternité, la jeune femme tomba à genoux à côté de l'homme étendu. Il semblait tourmenté, quelque part entre cette réalité et une autre. Rêve, cauchemar ou vision... Se pouvait-il que, lui aussi ?... Peu lui importait, et ce fut avec véhémence qu'elle le secoua par les épaules en lui criant pratiquement :


Réveillez-vous ! Mais réveillez-vous, enfin ! Quelque chose ne va pas ? Qu'est-ce qui vous arrive ?

Cessant de le secouer, la prêtresse sembla se calmer d'un coup et posa sa main sur le front de l'homme. Apparemment pas de fièvre, mais elle savait que l'air de l'aube avait trop refroidi ses mains pour qu'elles lui donnent des informations fiables sur une quelconque température. Ces cheveux bleus lui rappelaient quelque chose... Sans doute l'avait-elle croisée au Temple... Ou au Pavillon ?

Mais... N'était-il pas en train de se réveiller ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tate Mukuro
Capitaine des Gardiens de l'Île/ Membre du Conseil
avatar

Masculin Nombre de messages : 291
Age : 27
En deux mots : Mot mot
Date d'inscription : 22/07/2008

MessageSujet: Re: Du rêve au cauchemare, la vision de l'apocalypse.   Mar 8 Sep - 0:04

Se réveiller, il ne dormait pas. Il se sentit aspirer quelques secondes, entendant une voix qui ne lui était pas familière. Il ne voyait rien, son œil ne lui montrait plus grand chose de descriptible. Il ouvrit donc son autre œil, avec du mal, comme si il venait de s'entrainer plus qu'il ne pouvait le supporter, comme si il était épuisé comme lorsqu'il rentrait d'une mission très difficile... Il était bel et bien fatigué, cependant, il arriva à ouvrir son œil entièrement, le normal. Avec sa main qu'il porta à son bandeau avec quelques difficultés, il couvrit son œil. Ses couleurs revenaient peu à peu.

" Mmf... "

Il cligna de son œil unique et remarqua la présence d'une demoiselle, une demoiselle qui semblait inquiète. Le capitaine mit quelques temps à réagir puis il se redressa. Il s'asseyait sur l'herbe, adossé au rocher où il était précédemment assit. Il secoua la tête se frotta le visage comme si il se réveillant d'une longue sieste. Il observa ensuite la demoiselle avant de lui faire un sourire.

" Désolé, j'ai du m'endormir... "

Sa fin de phrase fut plus évasive, partant dans ses pensés, le capitaine savait bien qu'il n'avait pas dormit... Cette chose, c'était son œil qui lui avait montré... enfin, ce n'était pas une simple vision, cela était certain. Il secoua la tête pour évacuer ses pensés, il verra ça plus tard.

" Excuse moi... j'espère que je ne t'ai pas trop inquiété. Ceci dit, on se connait? J'ai l'impression de t'avoir déjà vu quelque part. "

Le capitaine tutoyais, c'est normal, d'après lui, nous sommes tous égaux. Son air fatigué fit rapidement accompagné d'un grognement venant des entrailles de son estomac. Le capitaine avait faim... Son étrange vision l'avait énormément vidé, cela se voyait..
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://karasu-crow.skyrock.com
Mesarthim Pampinea
Prêtresse / Cuisinière
avatar

Nombre de messages : 21
Date d'inscription : 22/07/2009

MessageSujet: Re: Du rêve au cauchemare, la vision de l'apocalypse.   Ven 18 Sep - 13:29

[Je finis bientôt et te préviendrai aussi sec Wink ] [Pas extraordinaire, mais j'suis de tellement bonne humeur que mes persos le sont aussi^^ Pareil que d'habitude s'il y a un souci Wink ]

Stellae soit louée, il s'était réveillé et lui avait confirmé que c'était juste un somme qu'il faisait. Tout allait donc bien, n'est-ce pas ? Un sourire soulagé vint orner les lèvres de la prêtresse quand elle s'assit en tailleur à son tour, sourire qui se mua rapidement en un éclat de rire quand elle entendit le ventre de l'homme aux cheveux bleus gronder. Plongeant la main dans sa besace, elle en sortit la petite miche de pain qu'elle avait emportée et lui tendit, après avoir épousseté les brins des plantes aromatiques et des simples qui s'étaient déposés dessus.

Non, ça va, j'en ai vu des pires... Mais enfin, tenez, prenez ça, dit-elle, souriant toujours d'un air amusé. Cela vous fera sans doute du bien !

Prenant le temps de la réflexion pour lui répondre, la rousse détailla le dormeur. Enfin, l'ancien dormeur, puisqu'il ne dormait plus... Alors... Des cheveux de cette couleur, ça ne s'oubliait pas facilement, tout de même ! Les pensées tournaient à toute vitesse dans l'esprit de la prêtresse. Où donc, où donc ? Si lui la reconnaissait également, c'était bien qu'ils avaient dû se croiser quelque part... Ils avaient forcément un lieu en commun, quelque part sur cette île. Selon toute vraisemblance, la Cité de Verre, puisque Mesarthim n'en sortait presque jamais, mis à part ses expéditions en quête de plantes...

Et dans la Cité, elle fréquentait surtout le Temple et le Pavillon, puisque c'était pour l'un son lieu de résidence et le lieu de culte de la Déesse et pour l'autre le lieu où elle exerçait ses talents culinaires. Il était donc soit fidèle de Stellae, soit lié aux hautes sphères du pouvoir, car si cet homme avait fait partie, comme elle, du personnel du Pavillon, elle aurait su sans hésitation aucune mettre un nom sur son visage. Et comme elle connaissait plutôt bien la plupart des fidèles, ils devaient plutôt s'être croisés au Pavillon. Ou dans une fête organisée en l'honneur de Stellae. La Fête de l'Hiver, peut-être ?

Revenant subitement à la réalité, sortant brusquement de ses spéculations, la jeune femme rougit en se rendant compte qu'elle n'avait pas cessé de fixer celui qui était assis face à elle. Avec un sourire d'excuse, elle dit :


Je cherchais d'où votre visage pouvait m'être familier... Auriez-vous un lieu avec le Pavillon de Verre ? Comme j'y travaille assez régulièrement, j'ai pensé que c'était sans doute là que nous avons pu nous croiser.

Avant un léger éclat de rire cristallin, la jeune femme n'accorda au silence que quelques secondes de répit, puis elle reprit :

Mais je suis d'une impolitesse monstrueuse... Je m'appelle Mesarthim et je suis prêtresse de Stellae et cuisinière au Pavillon. Pouvez-vous me dire votre nom ? Cela aiderait sans doute ma pauvre mémoire déjà défaillante !

Et, une lueur amusée dansant dans ses prunelles limpides, lueur due au déroulement inhabituel de cette promenade en quête d'herbes aromatiques et autres simples, la rousse attendit patiemment que le jeune homme lui réponde.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tate Mukuro
Capitaine des Gardiens de l'Île/ Membre du Conseil
avatar

Masculin Nombre de messages : 291
Age : 27
En deux mots : Mot mot
Date d'inscription : 22/07/2008

MessageSujet: Re: Du rêve au cauchemare, la vision de l'apocalypse.   Mar 6 Oct - 21:17

Le capitaine observa les alentours, émergeant et surtout reprenant des couleurs, cela était surement ce qui montrait le plus qu'il était en train d'aller mieux. La demoiselle qui était venu la réveillé, le sauver peut être, lui tendit de quoi atténuer, voir cesser, la faim qui rongeait l'estomac du capitaine. Cette vision lui avait littéralement pompée toute son énergie. Lui qui avait vécu toute sa vie avec le pouvoir de cet œil actif, là, en quelques minutes, minutes... peut être des heures? secondes? bref, en quelques temps, il venait de s'épuiser comme s'il venait de combattre tout une armée à lui seul... les blessures physiques en moins.

" Merci beaucoup. "

Il marmonna un rire en prenant ce que lui tenait la demoiselle qu'il se remit à regarder d'une manière plus franche. Il l'avait réellement vu quelque part, dans un lieu très important qui plus est, cela était certains. Peut être la tour? Ce n'est assurément pas une guerrière... Mais peut être fait-elle partie de la noblesse de l'ile? ... Il ne voyait pas. Il commença à manger ce que lui avait donné la demoiselle, affichant une expression qui montrait que l'homme appréciait ce qu'il mangeait.
Il fit un sourire amusé lorsque la demoiselle s'excusa. Lui aussi la fixait, sans s'en être rendu compte, pour la même raison en plus... alors ces excuses n'était pas du tout utile. Mais bon... Il s'apprêtait à répondre lorsque le rire de la demoiselle le coupa, sans qu'il n'ai commencé ni même pu montrer signe qu'il allait le faire. Cuisinière du pavillon, et bien voilà ! On avait finit par trouver le fin mot de l'histoire.


" Ce n'est rien voyons, je faisais de même envers toi." Il sourit encore une fois avant de reprendre. " Et bien certes, je suis souvent dans ce lieu.... et maintenant que vous le dites, je vous reconnais, vous êtes de ceux qui me nourrisse lorsque je me laisse ce petit plaisir et droit que m'offre mon rôle. "

Il prit une pose plus héroïque, digne de la fierté qu'éprouvait le capitaine envers son métier. Il était celui qui dirigeait l'armée qu'était les gardiens de l'ile, ces soldats dont l'amour envers l'ile n'est plus à prouvé... Dirigé par cet homme même pas originaire de l'ile dont l'amour envers celle-ci est au moins aussi grande que celle des autres gardiens.

" Je suis le capitaine des gardiens de l'ile, Mukuro, Tate Mukuro. "

Il marmonna un rire avant de se redresser et de se dépoussiérer. Il termina la dernière bouché du pain qu'il lui restait avant de s'étirer et d'observer la demoiselle en souriant de son air gai habituel.

" Je vous dérange peut être dans votre.... euh... balade? "

Son sourire changea légèrement en air interrogateur, que faisait-elle ici déjà?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://karasu-crow.skyrock.com
Mesarthim Pampinea
Prêtresse / Cuisinière
avatar

Nombre de messages : 21
Date d'inscription : 22/07/2009

MessageSujet: Re: Du rêve au cauchemare, la vision de l'apocalypse.   Mer 4 Nov - 19:15

[Tellement de temps pour ça... Désolée. Si tu vois une modification à faire, n'hésite pas à me le dire^^]

Le Capitaine... Evidemment, cela expliquait pourquoi elle avait l'impression que ce visage lui était familier. Repliant le bras droit et posant la main sur sa gorge, Mesarthim s'inclina légèrement en signe de respect. Avec un sourire, qui était apparu dès que le Cpitaine avait mordu dans le pain qu'elle lui avait donné, elle répondit à l'ultime question du Capitaine :

Non, ma... promenade était pratiquement terminée, j'ai pu cueillir tout ce dont j'avais besoin.

Le regard limpide de la rousse se fixa résolument sur le visage du jeune homme. C'était évident, il reprenait des couleurs à vue d'oeil... Ce devait donc être un sommeil bien agité, plus encore que celui qu'elle avait soupçonné quand elle s'était précipitée vers lui. Ce n'était peut-être pas ses affaires, mais la prêtresse était curieuse et ne pouvait s'empêcher de se demander quels rêves pouvaient troubler à cec point, si longtemps après son réveil, un dormeur... Elle-même s'excluait de sa réflexion, ayant oublié ce que les rêves étaient avant que la Déesse ne décide de lui envoyer des songes pour la plupart prémonitoires.

Quel sujet pouvait troubler à ce point, creuser une telle faim dans un ventre, faire perdre tant de couleur à des joues après quelque temps de sommeil ? Quel genre de personne était-on quand l'on s'endormait ainsi avant que l'astre du jour ne parvienne au zénith ?

La rêverie avait repris sa place dans les yeux de la jeune femme, et s'en fit chasser aussitôt qu'elle se rendit compte qu'aucune de ces questions n'était posable. Souriant toujours, elle se résigna à ne pas aborder de manière frontale le sujet, et choisit plutôt de demander :


Mais vous, j'espère ne pas vous avoir trop dérangé... Enfin, même si je vous ai réveillé.

Mesarthim buta légèrement sur ce dernir mot, bien involontairement comme en témoigna le léger voile rouge qui couvrit ses joues, et continua rapidement, sur le ton de la plaisanterie :

Je vais repartir vers la Cité... Rentrez-vous avec moi, Capitaine ? Ou dois-je vous laisser ici, à peine réveillé et à moitié mort de faim ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tate Mukuro
Capitaine des Gardiens de l'Île/ Membre du Conseil
avatar

Masculin Nombre de messages : 291
Age : 27
En deux mots : Mot mot
Date d'inscription : 22/07/2008

MessageSujet: Re: Du rêve au cauchemare, la vision de l'apocalypse.   Dim 15 Nov - 23:15

[ Mais non c'est parfait ^^ Puis pour le temps.... Rolling Eyes ]

Le capitaine afficha un sourire avant de se lever d'un coup, le poing levé et un air déterminé sur le visage. Il n'allait pas resté là, ô que non, le capitaine avait trop de chose à faire... Et en ce qui concerne cette expérience, il est clair qu'il ne le refera plus en étant seul. Maintenant, il est temps de rentré... Qu'allait-il faire ensuite? Surement commencé l'élaboration de sa nouvelle arme de combat.

" Ce n'était rien voyons, puis je ne crois pas que je dormais.... J'ai même l'impression que je serais mort si vous ne m'aviez pas sorti de ce cauchemar. "

Il lâcha un rire qui ne collait pas du tout avec ses paroles, mais après tout, c'est la façon d'être du capitaine, sourire et rire même lorsque qu'il devrait pleurer. A l'heure qu'il est, la seule chose qui peut vraiment faire plier la carapace du capitaine, c'est sa demoiselle... Et aussi ses camarades, personnes ne doit toucher ses gardiens au risque de ne plus rien pouvoir toucher.

" Oh non ! Ne me laissez pas, je suis bien trop faible pour marcher seul ! "

Il marmonna un autre rire avant de commencer la marche... Seulement il ne lui fallut que quelque pas rapide pour comprendre que ses propos n'étaient pas qu'une simple blague et que celle-ci était vraiment réel... Il était faible comme il ne l'avait jamais été. Ses jambes étaient abominablement lourde, comme si ses mollets avaient été remplit de roche et que ses cuisses avaient pris une centaine de kilo chacune.

" Ouh... En fin de compte, vous devriez peut être y aller sans moi, je ne risque de mettre du temps à atteindre la ville... Je ne suis pas au meilleur de ma forme... "

Il s'était tourné vers la demoiselle, se grattant l'arrière de la tête, un sourire gêné au visage... Une mimique souvent employé par les gens de son peuple, il ne perdra donc jamais ses vieilles habitudes, le capitaine des gardiens d'Ynis. Il serrait fortement les poings une fois que ceux-ci s'étaient retrouvé le long de corps épuisé.

" Je dois absolument devenir plus fort... "

Son regard absent fixait l'horizon, qui sait ce qu'il pouvait avoir en tête à cet instant...

[ Moi par contre c'est pas top >.<''' ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://karasu-crow.skyrock.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Du rêve au cauchemare, la vision de l'apocalypse.   

Revenir en haut Aller en bas
 
Du rêve au cauchemare, la vision de l'apocalypse.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Developpement touristique: Vision du gouvernement
» Vision cauchemardesque [Pv : Dark_Sky (Sora) et Oeil d'Argent]
» [Archive 2006] Le Samain, ma vision des choses
» [THEME] En prévision du bal [PV]
» révision démarreurs

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ynis Witrin v3 :: ~.*.~ Les Environs de la Ville ~.*.~ :: Les Prés-
Sauter vers: