Ynis Witrin v3

Les armées démoniaques assiègent le Continent, mais une île résiste toujours
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Une visite surprise... surprise !

Aller en bas 
AuteurMessage
Tate Mukuro
Capitaine des Gardiens de l'Île/ Membre du Conseil
avatar

Masculin Nombre de messages : 291
Age : 28
En deux mots : Mot mot
Date d'inscription : 22/07/2008

MessageSujet: Une visite surprise... surprise !   Ven 14 Aoû - 5:16

Le soleil donnait ses premiers rayons et comme à son habitude, le capitaine sortait de la mini salle où il s'était lavé. Il avait mit un peu plus de temps que d'habitude, il a prévu de passer une visite surprise chez sa voisine de chambre... Un dernier coup d'œil à sa coiffure avant de sortir de sa chambre et se diriger vers celle de Sindanarie. Elle avait emménager depuis plusieurs jours et pourtant le capitaine n'avait jamais prit la liberté de venir lui faire un coucou. Quelques pas discret, il arriva devant la porte de la résidente de son cœur. Il ne toqua très faiblement, à cause de son éducation, il ne pouvait entrer sans toquer dans la chambre d'une demoiselle... Mais rien ne l'empêchait de contourner un peu ses propres règles. Il ouvrit ensuite la porte et ne vit personne si ce n'est une forme encore couchée dans le lit.

* Tiens? Elle dort encore? *

Le capitaine fit quelques pas silencieux vers la silhouette couchée dans le lit, il ne voyait que le haut de la tête de sa dulcinée. Il s'essaya sur le bord du lit délicatement et fit un sourire attendrit. Il laissa ses pensés divaguer jusqu'à se demander comment pouvait être les rêves de cette ancienne tueuse... Rêvait-elle de meurtre chaque nuit? Ou au contraire, de cerf et de biche gambadant en sa compagnie dans une foret magnifique et remplie de verdure époustouflante. Après ses quelques pensés, le capitaine laisse ses mains effleurer la chevelure de sa "bien aimée"... Un sourire aux lèvres, il accompagna cet effleurement de quelques mots destinés à la réveiller dans de bonnes conditions.

" Bonjour douce demoiselle... C'est ton capitaine qui te réveille aujourd'hui. "

[ Ça va comme ça? ^^' Pas très inspiré =x]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://karasu-crow.skyrock.com
Loïs Lleweyn
Voleur
avatar

Nombre de messages : 391
Age : 26
Localisation : Sous ton lit :3
En deux mots : Moi vouloir être chaaat ~
Date d'inscription : 12/07/2008

MessageSujet: Re: Une visite surprise... surprise !   Ven 21 Aoû - 1:16

[Oui oui n__n]


Hmmm. Le doux rêve dans lequel il était plongé s'estompait peu à peu, ne laissant que des traces floues dans l'esprit du garçon. Tout doux, confortable, dormir. Câlin aussi. Mais personne contre qui se blottir. Manger alors ? Non, pas manger maintenant. Dormir. Il eut vaguement conscience d'un bruit quelque part, mais son attention était encore perdue loin dans les brumes de ses songes de chat. Et puis quelque chose fit bouger légèrement le lit. Hm. Une caresse.
Il était bien au chaud sous la couverture, sans avoir la moindre envie d'émerger plus que cela. Ce devait être Sindanarie. Il s'apprêtait à feindre le sommeil pour terminer sa nuit en paix lorsque soudain, son sang fut glacé dans ses veines à l'écoute de cette voix inconnue. Ce n'était pas Sindanarie. Ce n'était pas du tout Sindanarie.

Loïs glapit et se redressa brusquement pour faire face à l'assaillant, à moitié encore dans le royaume de Morphée, mais ayant tout de même compris que quelque chose ne tournait pas rond. Les yeux écarquillés, il observa alors de haut en bas l'intrus, puis de bas en haut, sans se départir de son air traumatisé.
C'était un homme. Ça, il l'avait bien deviné. L'obscurité ambiante ne lui permettait pas de discerner plus de détails sur l'individu. Un homme, qui venait le voir dans son sommeil pour lui caresser les cheveux, c'était...

-Pervers !

Le gamin en pyjama attrapa un oreiller pour l'envoyer férocement dans la figure du chef des gardiens, tout en essayant de s'éloigner de ce dangereux personnage. Il manqua malheureusement son coup et le projectile passa à quelques centimètres d'une oreille de la cible. Il se mit à crier :

-Psychopathe ! Pédophile !

Douce demoiselle, et puis quoi encore ? Et puis d'abord, d'où il sortait celui-là ? C'était certainement un de ces hommes mariés qui n'assument pas leurs fantasmes et qui suivent discrètement les jeunes et innocents garçons pour venir les tripoter dans leur lit lorsqu'ils ne peuvent pas se défendre !
Il tenta frénétiquement de reculer sur le matelas, jusqu'à tomber par terre de façon fort disgracieuse pour n'avoir pas quitté des yeux le vieux type bizarre. Il se releva d'un bond, cheveux ébouriffés, survolté et presque réveillé :

-Tu m'auras jamais ! Vieil obsédé ! Humain vicieux ! Retourne dans ton trou !

Ça, non, il aurait fallu beaucoup plus de force que semblait n'en posséder l'intrus ne serait-ce que pour poser la main sur lui. Il allait le lui faire voir, nom d'une cuisse de vache !

_________________

Avatar by Karineko
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ghost-stories.forum-actif.net/
Tate Mukuro
Capitaine des Gardiens de l'Île/ Membre du Conseil
avatar

Masculin Nombre de messages : 291
Age : 28
En deux mots : Mot mot
Date d'inscription : 22/07/2008

MessageSujet: Re: Une visite surprise... surprise !   Lun 31 Aoû - 23:23

Tout allait vite, trop vite pour le capitaine qui d'habitude était assez rapide à réagir. Il ne pensait plus, la scène se déroula sous ses yeux. Un garçon, très jeune qui plus est, était là, à la place de la demoiselle que le capitaine était venu voir. Une première insulte et un oreiller qui passa à cotés du capitaine, effleurant son oreille et le sortant de sa stupeur. D'autres insultes qui laissa encore le capitaine sans voix, l'un de ses sourcils étaient plus haut que l'autre, montrant ainsi qu'il ne comprenait pas tout. Ce garçon qui l'insultait... c'était Sindanarie?! C'est pas possible, elle ne l'aurait pas insulté comme ça... elle l'aurait reconnu... non?... En tout cas, il semblait effrayé par le capitaine, et sa chute le fit légèrement rire avant que d'autres insultes lui coupe ce rire. Après ces insultes, le capitaine recula de quelques pas, levant le main pour faire signe au garçon de ne pas bouger. Il passa la porte et leva la tête. Il était bien dans la chambre de la demoiselle qui habitait son cœur.

" C'est quoi ce binz? "

Le capitaine se remit à quelques mètres du lit, et ne quitta plus non plus le garçon des yeux, toujours un sourcil levé signe d'incompréhension. Il sera tout de même les poings en repensant aux insultes, et son visage changea quand il finit par comprendre qu'une personne était là, à la place de Sindanarie.

" Où est Sindanarie? Qu'est-ce que tu lui as fais? J'te préviens, t'as beau être un gamin, si tu lui as fais quoi que ce soit... "

Il fixait toujours le garçon mais coupa sa phrase... comment un petit garçon comme ça aurait pu faire quoi e ce soit à l'ancienne tueuse?

" Maintenant que j'y pense, un maigrichon comme toi n'aurais jamais pu lui faire quoi que ce soit. "

Il fit un léger sourire, pour narguer le garçon, avant de croiser les bras et taper du pieds en rythme. Il était venu voir sa demoiselle, et il trouvait quelqu'un d'autre. Malgré le fait que le capitaine soit quelqu'un de très gentil, il n'est pas toujours très patient...

" Alors? Explique toi. "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://karasu-crow.skyrock.com
Loïs Lleweyn
Voleur
avatar

Nombre de messages : 391
Age : 26
Localisation : Sous ton lit :3
En deux mots : Moi vouloir être chaaat ~
Date d'inscription : 12/07/2008

MessageSujet: Re: Une visite surprise... surprise !   Mar 1 Sep - 23:28

Le vieux pervers avait sorti une excuse bidon. Visiblement, il connaissait la mercenaire. Est-ce que c'était un complot ? Dans tous les cas, il n'allait pas se risquer à croire que sale type n'était qu'un visiteur importun ! Il lui avait caressé les cheveux, donc, il était coupable ! (logique)

...maigrichon ? De toute les paroles qu'avait pu prononcer le gardien, c'était ce seul mot qu'il avait retenu. Comment ça maigrichon ? Et comment ça, il n'aurait rien pu lui faire ? Et c'était quoi ce sourire narquois ?
Furieux, Loïs contourna le lit en sortant les griffes.

-Non seulement tu projettes de réaliser tes rêves inavouables, mais en plus... mais en plus... tu changes de sujet... et puis... et puis tu te prends pour un truc intelligent et fort... et puis...

Le garçon aux cheveux noirs s'énervait tout seul devant l'apparente arrogance de cet intrus. Visiblement, la situation l'amusait. Et Loïs avait horreur qu'on ne le prenne pas au sérieux.

-T'AS OSE ME RÉVEILLER !, rugit-il.

Ses sourcils froncés laissaient voir dans ses yeux clairs une dangereuse lueur agressive. Il allait lui faire voir ce dont il était capable, non mais, et il allait lui faire payer tous ses crimes passés, tous ces pauvres enfants traumatisés, et lui faire passer l'envie de recommencer ! Et surtout, il allait lui montrer que mettre un Loïs en colère n'était jamais une bonne chose pour son intégrité physique...

-Immonde vieux truc bleu ! Humain dépravé ! Amende toi !


Juste après avoir proféré ces paroles d'un ton tout à fait aimable, il sauta sur cet horripilant visiteur et planta ses dents dans la première chose qu'il trouva, en l'occurrence un tendre morceau de bras. Le goût du sang à travers le tissu l'encouragea à enfoncer plus encore ses canines pointues dans la chair. Hm, c'était un assez agréable petit déjeuner.

Il se demandait s'il allait réellement manger le bras de ce bipède, tout en maintenant fermement sa prise. Peut-être bien qu'il allait le manger en entier, c'était tentant. Sindanarie allait sûrement râler à cause du sang partout, mais bon, il nettoierait. Et il jetterait les os par la fenêtre avant qu'elle arrive.

_________________

Avatar by Karineko
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ghost-stories.forum-actif.net/
Sindanarie
Admin Diabolique
Mercenaire

avatar

Féminin Nombre de messages : 415
Age : 29
En deux mots : "Jamais je ne me fixe, jamais je ne m'attarde. De même que le vent porte un oiseau, de même je me laisse pousser par la vie. [...] Point de demeure pour moi hors du ciel étoilé, point d'abri dans les toits posés au-dessus de ma tête."
Date d'inscription : 23/06/2008

MessageSujet: Re: Une visite surprise... surprise !   Mer 2 Sep - 1:05

Loin du raffut dont elle ne pouvait soupçonner l'existence, la journée avait commencé tôt pour la semi-elfe. Une pensée l'avait réveillée un peu avant le jour et l'avait empêchée de se rendormir paisiblement. Cela faisait maintenant un certain temps, quelques jours du moins, qu'elle (et, dans sa foulée, Loïs) avait emménagé à la Tour de Verre, et l'idée qu'elle avait toujours omis de signaler à Mukuro ce pensionnaire inattendu la mettait chaque jour plus mal à l'aise. Il fallait qu'elle lui dise qu'elle partageait son logement (sa chambre, en fait) avec le garçon-chat. Il comprendrait, sans doute... Oui, il comprendrait. Encore fallait-il le lui dire...

Arrachée, donc, par cette pensée au sommeil, Sindanarie avait laissé son colocataire préféré finir sa nuit, roulé en boule comme à son habitude, pour se diriger vers les cuisines. Car le plus dur pour la journée était à venir... S'il lui fallait affronter Mukuro, il faudrait sans doute aussi affronter l'adolescent jusqu'à le convaincre qu'il fallait qu'elle les présente. Et ça, ce ne serait pas une partie de plaisir si Loïs décidait de ne pas se montrer coopératif. Mais pour arracher un assentiment à la panthère, un bon bol de lait ne faisait jamais de mal. Direction les cuisines, donc.

Providentiellement, l'une des rares personnes avec lesquelles Sindanarie avait sympathisé dans l'enceinte du Pavillon de Verre était présente. Il s'agissait d'une cuisinière rousse qui devait avoir quelques années de plus que la semi-elfe, joviale et enjouée, qui avait la bonne idée de se contenter de rire à chaque fois que la mercenaire descendait de son antre pour demander du lait. Mais cette fois, à la mine quelque peu tendue de Sindanarie, la cuisinière sentit que quelque chose n'était pas comme d'habitude, impression qui se confirma quand l'ancienne assassine lui dit :


Pamp, j'ai besoin d'une jarre de lait. Tu pourrais me donner ça ?

La stupéfaction agrandit les yeux de la rousse, qui bégaya tout juste :

Une jarre entière ? C'est à se demander ce que tu fais de tout ce lait...

Un grand éclat de rire lui échappa soudainement (à la cuisinière, n'est-ce pas), et, lançant une plaisanterie sur le fait que Sindanarie finirait par prendre des bains dans tout ce lait qu'elle lui demandait, elle partit en quête de l'objet demandé. Au bout d'un temps qui sembla infini à la semi-elfe, la rousse revint avec une petite amphore du précieux liquide et le tendit à la mercenaire à l'auxiliaire des Gardiens. Avec un sourire de remerciement, la semi-elfe s'en empara et ressortit rapidement. Elle savait que la cuisinière n'en prendrait pas ombrage, et elle avait une semi-urgence à régler (avant que la semi-urgence ne devienne une urgence complète).

Mais quand elle reprit sa montée dans l'escalier de la Tour, Sindanarie comprit tout de suite que quelque chose clochait. D'abord, ces éclats de voix qui lui parvenaient indistinctement, amplifiés par un léger écho, étaient inhabituels. Loïs, à n'en pas douter. Et une voix plus basse, comme celle de... De Mukuro ? Mais enfin, qu'est-ce que c'était que ça ? Depuis quand Loïs nouait-il des contacts avec ses voisins ? Cela n'avait pas de sens... La semi-elfe pressa le pas et arriva pratiquement en courant sur son palier, où l'attendait la confirmation que quelque chose clochait. Les éclats de voix provenaient de sa chambre. Il y avait quelqu'un avec Loïs. Ni une ni deux, la semi-elfe déposa en silence la jarre contre le mur et poussa d'un geste rapide le battant de la porte.

Elle n'eut que le temps de voir Loïs se jeter sur Mukuro pour planter ses dents, qu'elle savait particulièrement acérées, dans le bras du Capitaine. Un cri, un son fort proche du hurlement en fait, passa ses lèvres, avant même qu'elle réfléchisse :


Loïs ! Arrête !

A son tour, elle bondit dans la mêlée, si l'on peut dire, et ceintura le garçon-chat pour le retenir. Qui pouvait savoir ce que le sang pouvait lui inspirer, avec sa couleur si chatoyante, son odeur si grisante ? Tout juste le temps de murmurer à l'oreille de Loïs que cet homme n'avait rien contre lui. Et de relever le regard vers le Capitaine. En espérant que ses yeux lui diraient assez bien son désarroi, sa surprise... Et plus si affinités (même si ce n'était pas vraiment le lieu ni le moment, je vous le concède, mais enfin... Le coeur, mes amis, le coeur ! ).

Par Eda, qu'avait-elle fait en ne lui disant pas que Loïs partageait son logis...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sindanarie.blog.mongenie.com/
Tate Mukuro
Capitaine des Gardiens de l'Île/ Membre du Conseil
avatar

Masculin Nombre de messages : 291
Age : 28
En deux mots : Mot mot
Date d'inscription : 22/07/2008

MessageSujet: Re: Une visite surprise... surprise !   Lun 7 Sep - 23:50

Un picotement d'abord, qui, rapidement, très rapidement, devient ensuite un douleur, une simple douleur douce et coulante, un élargissement d'un trou fais dans la peau, du sang qui coule lentement, puis plus rapidement. Un douleur qui s'accentue puis qui diminue... Non, qui ne diminue pas, mais qui ne surprend plus et qui devient habitude. Le capitaine avait été surpris. La colère du jeune garçon l'avait amusé, mais sa réaction et surtout l'agilité du maigrichon avait pris de vitesse celui qu'on ne prend pas de vitesse. Le capitaine resta neutre d'abord, ou plutôt un sourire figé, à demi étonné, un sourire qui devint rapidement plus effrayant, un sourire qui passait de la joie, à l'horrible sadisme, un sourire exagéré et terrifiant. Cependant, quelque chose arrive avant, chose ou plutôt un être, un être dont la voix toucha le capitaine au plus profond de son cœur, la voix de celle pour qui il était venue... Devait-il la haïr ? Pourquoi? Non, il ne peut pas, elle est tout. Un mouvement, peut être deux, le capitaine ne les comptait plus, pas. Il ne discernait plus rien c'était plus intense encore que la fois où il avait affronté ce démon. Cette fois, il saigne, il n'y a pas que simple douleur, petite coupure. Ce sont deux trous profonds qui font couler le sang, le sang qui trône maintenant sur le sol sur une petite surface en gagnant du terrain à chaque fois qu'une goute rejoint le bataillon.

" Je saigne... "

Ses paroles contrastaient avec son sourire effrayant, ou alors, il rendait la scène encore plus effroyable. Le capitaine n'était plus lui même, cela se voyait. Il sera les poings, la tête légèrement levé, absent à moitié à présent, le sang coulait plus vite à cause de l'effort.

" Sindanarie, je t'offre un toit, et tu tente de me tuer via cet être ? "

Il rabaissa la tête, son regard avait changé, déception et tristesse, il ne savait pas quoi penser. La haïr? Il ne le pouvait pas, elle était tout, si elle était tout, et qu'elle avait voulu le tuer, le tout devient rien? Bien sur que non, comment cela pouvait-il être? Mais il ne pouvait pas croire. Parle, explique... Pourquoi un simple regard? Tu n'as donc rien à dire? Encore faut-il que le capitaine lui en laisse le temps, mais celui-ci ne pouvait plus, le temps était trop long, chaque secondes étaient minutes à présent, son excitation l'emporte, l'adrénaline active son œil malgré le fait qu'il soit bandé, et encore heureux, sinon qui sait ce qu'il verrait. Son poing était serré et même le chat devait sentir à présent qu'il ne valait mieux pas se prendre un coup lorsqu'il était dans cet état. Il est fort le capitaine, mais cette force habituelle est très inférieur à celle qu'il obtient lorsque l'adrénaline l'envahit. Il bougea, il fallait qu'il évacue, il ne veut pas, il ne veut pas la toucher, et lui non plus. Si elle l'aimait lui, tant pis, il ne le toucherait pas, après tout, il ne sait pas ce que c'est qu'aimer, et puis tout ça c'est bien beau mais si elle est tout, et qu'elle part, il perdra tout? Que lui restera-t-il si il ne lui reste rien?

" Je trouve un homme, un gamin dans ton lit, celui-ci tente de me tuer. "

Il tourna la tête, approchant un meuble de rangement en bois, fais par les mains du capitaine qui adore la menuiserie, qui adore construire en générale, qui déteste démolir.

" Si tu voulais me tuer, fais le toi, je veux mourir de ta main... Pas de celle d'un GAMIN ! "

Son poing sanglant frappa le bois du meuble, le réduisant en morceaux. Sa haine montait, et ne disparait pas. Qu'elle trouve les mots, et vite, qu'elle le rassure. Son sourire sadique contrastait avec yeux, ses yeux qui en disait beaucoup sur l'état d'âme du capitaine. Simple paranoïa, ou naïveté, lorsque l'adrénaline monte, il ne réfléchit plus.

[ Un peu plus et je pleurais avec mon perso XD, j'espère que c'est pas trop extrême quand même ^^' ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://karasu-crow.skyrock.com
Loïs Lleweyn
Voleur
avatar

Nombre de messages : 391
Age : 26
Localisation : Sous ton lit :3
En deux mots : Moi vouloir être chaaat ~
Date d'inscription : 12/07/2008

MessageSujet: Re: Une visite surprise... surprise !   Mar 8 Sep - 22:44

Le garçon aux cheveux noirs fut brusquement tiré en arrière, et la surprise lui fit desserrer les dents, ce qui épargna relativement le bras du damoiseau. Sindanarie ?! Arrête ? Pourquoi, arrête ?!

-Mais il a essayé de me tripoter !

Il se débattit un peu pour terminer ce qu'il avait commencé, mais l'apparition de sa colocataire avait calmé son ardeur et de plus, elle le maintenait fermement. D'un côté, le goût métallique du sang l'appelait, de sa voix suave, à la chair de ce tendre humain. De l'autre, la demoiselle qui le retenait, qui semblait vouloir tenir à sa vie, et qui était arrivée comme un cheveu sur la soupe, un cheveu pacifique et plein de bonne volonté, mais un cheveu tout de même.

Loïs reporta son attention sur l'intrus. Il s'était mis à sourire d'une façon inquiétante, comme s'il se satisfaisait de la situation, comme si son esprit s'évanouissait pour laisser place à la démence... Allons bon, c'était quoi ça encore ? Un schizophrène ? Les humains ne servaient vraiment à rien !

Mais ces paroles étaient étranges. Je t'offre un toit... tu tentes de me tuer... C'était son locataire ? Et il la connaissait ? Et pourquoi la soupçonnait-il de vouloir le tuer ? Je trouve un homme dans ton lit... et alors, Sindanarie faisait ce qu'elle voulait, non ? C'était de la jalousie ?

Il ne comprenait pas grand chose et cela l'irritait. Tout allait très vite. Il sentait la colère qui émanait de l'homme aux cheveux bleus, il sentait son agressivité. Et puis il le traita encore une fois de gamin...

La jeune panthère était plus calme à présent. Elle maîtrisait ses sens et sa frustration malgré tout ce liquide écarlate qui attirait sans cesse son regard. Elle se tourna vers Sindanarie, planta ses grands yeux d'or dans ceux de la mercenaire et lui annonça d'une voix douce :

-Je vais le manger. Je nettoierai, ne t'en fais pas.

Il n'attendait qu'un signe de tête, un acquiescement.

_________________

Avatar by Karineko
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ghost-stories.forum-actif.net/
Sindanarie
Admin Diabolique
Mercenaire

avatar

Féminin Nombre de messages : 415
Age : 29
En deux mots : "Jamais je ne me fixe, jamais je ne m'attarde. De même que le vent porte un oiseau, de même je me laisse pousser par la vie. [...] Point de demeure pour moi hors du ciel étoilé, point d'abri dans les toits posés au-dessus de ma tête."
Date d'inscription : 23/06/2008

MessageSujet: Re: Une visite surprise... surprise !   Mar 15 Sep - 18:18

Le sang coulait le long du bras de Mukuro, créant une petite flaque pourpre au sol, alors qu'il restait immobile, se contentant de sourire d'une manière inhabituelle. Sindanarie s'était figée en voyant cette transformation par rapport au Capitaine qu'elle adorait. Elle était restée incapable de parler et l'avait simplement regardé laisser libre cours à sa colère, à sa fureur. Elle avait laissé ses phrases fendre l'air et la frapper, plus vivement qu'un fouet, plus douloureusement aussi. Et Loïs en avait rajouté une couche en lui disant qu'il mangerait Mukuro, qu'il accusait d'avoir essayé de le tripoter, pour reprendre ses mots...

Soudain, la semi-elfe, qui était jusque là restée figée à retenir Loïs, sentit qu'elle perdait totalement pied. La situation glissait hors de son contrôle. Il était manifestement urgent de prendre la parole, avant qu'un Capitaine exaspéré les réduise tous les deux, le garçon-chat et elle, en petits morceaux. Ne serait-ce que pour l'exemple... Aussi se fit-elle violence et dit-elle, d'un ton impérieux qui ne lui était pas coutumier avec son colocataire :


Non, tu ne le manges pas. Ni maintenant, ni plus tard, s'il te plait. C'est... Hum, c'est le Capitaine Mukuro. Le Capitaine des Gardiens.

Un rapide murmure plus chaleureux (ce qui n'était pas bien dur) à l'oreille du garçon-chat l'informa que manger Mukuro était formellement interdit. Comme le pigeon, c'était mal, mais pas exactement pour les mêmes raisons. Le manger lui, c'était manger son coeur à elle...

Le regard émeraude se tourna de nouveau vers Mukuro. L'appréhension en avait été bannie manu militari pour être remplacée par toute la fanchise dont l'ancienne assassine était capable. Sa situation était délicate, elle le sentait, et si elle manquait son but, les deux s'entretueraient, elle l'aurait parié. Ce qu'elle s'apprétait à improviser serait le morceau de bravoure de la journée... Persuader cet homme qu'au contraire, elle ne voulait en aucun cas qu'il meure et qu'elle se mettrait en travers du chemin de quiconque tenterait de lui faire du mal. Continuer, vite, vite, avant que l'un des deux ne lui coupe la parole et fasse dégénérer la situation. Plantant son regard dans celui du Capitaine furieux, elle commença :


Mukuro... Je n'ai jamais tenté de te tuer, et ne le tenterai jamais. je ne te trahirai pas. Tu dois me croire...

Et s'il considérait qu'introduire un colocataire clandestin à la Tour de Verre, c'était justement le trahir ? Enchainer, enchainer, continuer, le regard toujours solidement planté dans ses yeux...

Tu te souviens, le jour où nous sommes allés dîner ensemble ? Je t'avais parlé de mes débuts sur l'Île, du fait qu'on m'avait dérobé mes économies et mes affaires... C'est ce garçon qui m'avait joué ce tour. J'ai retrouvé ce qu'il m'avait pris, puis je l'ai retrouvé, lui. Puis je lui ai proposé de partager mon toit. Il vivait dans la forêt, il n'avait personne, il lui fallait voler pour vivre... C'était avant que je ne vienne te trouver pour te proposer mes services, et je ne pouvais pas deviner que tu me demanderais d'emménager ici.

Elle s'interrompit. Une brève seconde. et c'est d'une voix vibrante qu'elle se lança, après une profonde inspiration :

Qu'aurais-je dû faire ? L'abandonner, le laisser comme ça, sur le bord de mon chemin ? Le renvoyer comme on renvoie un domestique ? L'abandonner comme un animal devenu fardeau ? Mukuro, il fallait qu'il vienne avec moi... Je ne pouvais pas le renvoyer à sa solitude.

D'un coup, elle s'interrompit, les bras passés autour de Loïs, non plus pour le retenir mais d'une manière plus instinctive, plus maternelle, ou plus fraternelle. Après tout, il était ce qu'elle avait de plus proche d'un petit frère... dans une certaine mesure, c'était même sa seule famille. Si seulement il pouvait comprendre... Si seulement ils pouvaient comprendre...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sindanarie.blog.mongenie.com/
Tate Mukuro
Capitaine des Gardiens de l'Île/ Membre du Conseil
avatar

Masculin Nombre de messages : 291
Age : 28
En deux mots : Mot mot
Date d'inscription : 22/07/2008

MessageSujet: Re: Une visite surprise... surprise !   Mer 16 Sep - 18:50

Des paroles murmurées par le garçon, des paroles agaçantes, encore, le capitaine ne savait pas ce qu'il le retenait encore, comme des chaines, des chaines très puissant, une attente, des explications, une chance qu'elle s'explique... Le meuble qu'il avait fait était en morceau devant lui, réduit à l'état de cure dent mal taillé, d'un coup... Les chaines étaient de plus en plus tiré, prête à casser à tout moment, les chaines qui retenait encore ce cotés psychopathe du capitaine. Les chaines se détendaient, les paroles de sa douce étaient simple mais c'était celle qu'il voulait à tout prix entendre. Si ça avait été quelqu'un d'autre, il aurait tout fait pour la contredire, pour qu'elle n'ai plus d'échappatoire, plus rien à répondre et que le crime soit enfin avoué. Mais là, c'était elle... et le capitaine veut la croire. Cependant il resta tourner sur le cotés, le regard sur le meuble en morceau, il ne pensait à rien, la colère restait, demeurait, même si on pouvait remarquer que ses muscles se détendaient peu à peu au fil des paroles de la demoiselle. Quand elle eut finit, le capitaine tourna le regard vers elle, un regard légèrement attristé, mais un sourire aux lèvres, son sourire innocent.

" Suis-je trop effrayant et tyrannique pour que tu n'ai pas eut le courage de m'en parler avant? "

Il détourna le regard de nouveau vers le meuble, relâchant les poings et s'accroupissant pour ramasser à main nue les morceaux du meuble, risquant de prendre des échardes, mais il voulait s'occuper et se punir de s'être emporter comme ça... Car oui, là, pour le coup, le capitaine culpabilisait de s'être emporté pour ça, juste ça... Pourquoi n'y a-t-il pas pensé plus tôt? Lui qui tente d'abord de trouver une cause positive aux actions des personnes avant de rendre coupable de quoi que ce soit. Son cœur fit un saut en voyant le sang couler sur le bois, son sang. Comment cela se faisait-il qu'il saignait? Ce sang, il venait de cette blessure... cette blessure, causé par le garçon. Son regard changea une légère seconde en même temps qu'un frisson parcourra son corps. Il resserra sa main, rendant les chances de s'être planter des échardes dans celle-ci beaucoup plus grande.

" Cet animal, ce garçon, il est rapide quand j'y pense. "

Mukuro se releva et laissa tomber le bois par terre avant de retirer quelques bouts qui s'était bel et bien logé dans la peau du capitaine.

" Il s'appelle Loïs je crois? Tu crois qu'il sera capable de ne pas s'attaquer à mes gardiens? Si jamais il venait à en blesser un sans raisons... Je ne pourrais pas lui pardonner. Enfin, pour le moment, on peu dire qu'on est quitte, même si moi, je ne lui ai pas ouvert le bras. "

Le capitaine plissa légèrement l'oeil et fit un sourire sarcastique en regardant le garçon.

" En tout cas, maintenant que je sais que tu es là, fais attention quand tu dormiras, je risque de venir te faire des choses dans ton sommeil. "

Le capitaine se tourna vers la sortie en riant, une façon de se venger de sa blessure. Peut être que le jeune garçon aura du mal à dormir pendant quelques temps avec un peu de chance, eh eh eh... Bien sur, le capitaine ne lui fera rien, il n'est pas comme ça, mais le fameux Loïs ne le sait peut être pas. Quelques pas vers la sortie, le capitaine préférait partir, mais ses pas étaient lent, il était concentrer à essayer de freiner ses pulsions chaotiques, il se rendait compte à quel point il devait maitriser cette seconde personnalité...

[ ~notez que je marche lentement et que je suis pas encore sorti ! ^^', désolé pour ce post pas terrible~ ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://karasu-crow.skyrock.com
Loïs Lleweyn
Voleur
avatar

Nombre de messages : 391
Age : 26
Localisation : Sous ton lit :3
En deux mots : Moi vouloir être chaaat ~
Date d'inscription : 12/07/2008

MessageSujet: Re: Une visite surprise... surprise !   Mar 22 Sep - 17:50

Bon. Elle ne voulait pas qu'il le mange. Tant pis. Le capitaine des gardiens ? Cela ne voulait absolument rien dire pour Loïs, qui ne voyait qu'une espèce de type bizarre aux cheveux bleus avec un comportement irrationnel. Il se retint de demander “pourquoi” avec véhémence, mais se promit de le faire plus tard une fois la situation plus... stable.

Laisser Sindanarie parler était pour l'instant la meilleure solution quant à leur avenir proche. Aussi n'ouvrit-il pas la bouche. Même quand il fut surpris par ses paroles, même quand il hésita entre colère et tristesse. Mais il décida tout de même de lui accorder le bénéfice du doute.

Pourquoi est-ce qu'elle lui racontait tout ça ? Pourquoi est-ce qu'elle lui racontait n'importe quoi ? Est-ce qu'il avait manqué un épisode ? Il n'était pas obligé de voler, il en avait décidé ainsi. Et il n'avait pas pensé que ce n'était que par pitié qu'elle l'avait gardé auprès d'elle dans cette nouvelle demeure.

Ah, il avait envie de partir, de s'enfuir de cette pièce pour respirer un peu d'air frais. Mais les bras de Sindanarie et la volonté de ne pas rendre plus difficile son incompréhensible plaidoirie le maintint en place, troublé, sans qu'il quittât des yeux le “Capitaine Mukuro”...

Celui-ci prit alors la parole. Comment, blesser les gens sans raison ? Ah, ce vieux machin bleu l'irritait. Il avait l'air de le prendre pour un gamin capricieux, une espèce de bête sauvage incontrôlable. Si cela continuait ainsi, et s'il obtenait la permission de Sindanarie, ce stupide humain ne tarderait pas à finir dans son estomac.

Et puis : je risque de venir te faire des choses dans ton sommeil... … … Loïs eut l'air effaré. Il était dangereux, ce type. Cet endroit n'était même plus sécurisant ! Qu'est-ce qu'il allait devenir ? On allait certainement squatter chez le patron un petit moment. Il murmura d'une voix blanche :

-Sindanarie, t'as vraiment des fréquentations bizarres !

Il se dégagea de l'étreinte de sa mercenaire, pour rejoindre le lit en quelques pas et se réfugier à côté de l'oreiller survivant, entourant ses genoux de ses bras. L'autre était sur le point de partir, mais il fallait se méfier tout de même. Peut-être qu'il allait se retourner brusquement pour leur sauter dessus et les étriper en éclatant d'un rire sardonique.

Va-t'en, va-t'en vite. Déguerpis pour qu'elle puisse m'expliquer son discours. Qu'elle me dise pourquoi il ne faut pas te manger. Qu'elle me dise qu'elle a menti pour te calmer. Et qu'elle ne recommencera plus.

_________________

Avatar by Karineko
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ghost-stories.forum-actif.net/
Sindanarie
Admin Diabolique
Mercenaire

avatar

Féminin Nombre de messages : 415
Age : 29
En deux mots : "Jamais je ne me fixe, jamais je ne m'attarde. De même que le vent porte un oiseau, de même je me laisse pousser par la vie. [...] Point de demeure pour moi hors du ciel étoilé, point d'abri dans les toits posés au-dessus de ma tête."
Date d'inscription : 23/06/2008

MessageSujet: Re: Une visite surprise... surprise !   Mer 23 Sep - 0:11

D'un coup, Sindanarie se sentit démunie. Mukuro faisait mouvement vers la porte, et Loïs s'arracha à elle pour aller se lover dans le lit après un murmure qui fut loin de la rassurer. Peut-être avait-il eu peur... Non, elle n'avait absolument pas fait le bon choix en descendant tôt ce matin-là. Maintenant elle en était sûre. L'idée avait été résolument mauvaise. Il n'y avait pas trente-six solutions. Il fallait qu'elle rassure Loïs, qu'elle s'occupe de lui. Quelques mots suffiraient pou le moment pour Mukuro, même si le reléguer ainsi à l'arrière-plan était plutôt contre-intuitif pour la semi-elfe.

S'avançant à sa suite d'un pas rapide, non sans avoir jeté un coup d'oeil triste au Chaton, elle attrapa le Capitaine par le bras et lui dit à voix basse :


Ne lui parle pas comme ça, s'il te plait... C'est un garçon que j'adore, et il n'est un danger pour personne. Du moins, si on ne lui fait pas peur ou si on ne le surprend pas...

Un peu plus haut, et poussant légèrement Mukuro vers la porte, elle reprit :

Ecoute, j'aimerais mieux qu'on en discute un peu plus tard... Je te retrouverai dans ton bureau, si ça te convient.

Et, en lui laissant tout juste le temps de répondre et en récupérant d'un geste vif la jatte de lait jusque là abandonnée sur le palier, elle referma la porte sur l'être qu'elle chérissait sans doute le plus sur cette nouvelle terre et posa ladite jatte contre le mur, à l'intérieur cette fois. Le rangement attendrait un peu. Il lui fallait s'occuper de son presque petit frère... Qu'il avait l'air jeune, qu'il avait l'air vulnérable, ainsi recroquevillé sur le lit !

Chaton... Ca ne va pas, hein ?

Sans prendre la peine d'ôter ses bottes (au diable les bonnes manières, ce n'était pas le moment !), la mercenaire s'assit sur el lit à côté de Loïs et l'entoura de ses bras pour le serrer contre elle.

Je suis désolée, Loïs. Je ne voulais pas que ça se passe comme ça. Tu sais, cet homme... Il peut paraître un peu bizarre, mais il est bon, au fond.

Qu'est-ce qu'elle pouvait lui dire ? Comment lui expliquer leur situation ? D'un coup, l'ancienne assassine se sentait démunie. Elle découvrait, tardivement, combien la vie en société était difficile. Jamais l'ampleur des problèmes et malentendus causés par la vie en communauté ne l'avaient autant frappée. Les mots continuaient à affluer à ses lèvres, en un fleuve qui semblait intarissable, même si la voix de la semi-elfe semblait d'instant en instant moins assurée, plus fragile.

En fait... C'est lui, mon patron, c'est lui qui nous loge maintenant... Je voulais vous présenter l'un à l'autre avant que vous vous tombiez dessus. Je ne t'aurais jamais laissé seul, en tout cas, si j'avais su qu'il passerait ce matin.

Sindanarie finit par poser le front sur l'épaule de Loïs. D'une toute petite voix, elle finit par ajouter :

Tu sais que je ne t'aurais jamais abandonné... Que je ne pourrais jamais vouloir t'abandonner... Hein ? Tu n'en as pas douté, Chaton ?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sindanarie.blog.mongenie.com/
Tate Mukuro
Capitaine des Gardiens de l'Île/ Membre du Conseil
avatar

Masculin Nombre de messages : 291
Age : 28
En deux mots : Mot mot
Date d'inscription : 22/07/2008

MessageSujet: Re: Une visite surprise... surprise !   Lun 28 Sep - 20:30

Le capitaine continua sa marche, écoutant les paroles de sa douce d'une oreille attentive avant de s'arrêter dans son élan pour lui lancer quelques mots tout aussi discret. Des mots qu'il sorti rapidement sans vraiment réfléchir à la tournure.

" Je le taquine, après tout, j'aime les enfants, mais pas comme il le pense bien sur. Je veillerais sur lui autant, si ce n'est plus, que sur les autres êtres de l'ile, ne t'inquiète pas. Si il est dans ton cœur, il sera dans le miens. "

Il marmonna un léger rire avant de continuer tout aussi bas son explication sur ses propos.

" Je me vengeais juste un peu de toutes les choses blessantes qu'il m'a dit... Je m'excuserais plus tard, si il est toujours haineux envers moi. "

Son rire se coupa sur un soupira amusé avant de reprendre sa route et laisser ce qui semblait plus être une mère et son fils qu'un garçon voleur et une ancienne tueuse. Le capitaine descendit lentement les marches, et pour la première fois depuis qu'il est capitaine, silencieusement. Aucune sifflement ou air de musique chanté, ou marmonner, le capitaine réfléchissais, revoyait cette air que la demoiselle qu'il aime, ne le cachons plus, avait sur son visage... ces yeux, oui ces yeux, comment a-t-il pu engendrer ce regard? Il était magnifique mais il ne voulait plus le revoir, pas comme ça.

" Et bien et bien, encore une gourde Mukuro.... "

Ceci dit, ses pensés voguèrent rapidement vers son deuxième état, l'état second, qu'il avait atteint en étant blessé par le jeune homme. Il devait devenir fort, comme ça, pulvériser un meuble d'un coup de poing, sans réel élan, sans excitation de combat, simple montée d'adrénaline ou de je-ne-sais-quoi qui l'aurais rendu comme cela.
Ses pensés furent coupé par l'arrivé à la sortie de la tour, afin de se rendre dans un petit endroit qu'il avait aménagé à l'air libre non loin, un endroit où des poteaux de bois sculpter était aligné avant que le capitaine s'entraine à frapper. Il s'y entrainera jusqu'au soir.


[hj: voilà voilà... ^^' ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://karasu-crow.skyrock.com
Loïs Lleweyn
Voleur
avatar

Nombre de messages : 391
Age : 26
Localisation : Sous ton lit :3
En deux mots : Moi vouloir être chaaat ~
Date d'inscription : 12/07/2008

MessageSujet: Re: Une visite surprise... surprise !   Mar 29 Sep - 19:15

[Moi je t'ai menacé ? J'aurais osé ? xD]



Le garçon se laissa aller contre la demoiselle, sans cependant s'ouvrir complètement. Il la laissait parler, espérant qu'elle donne d'elle-même les explications qu'il attendait. Ses paroles, combien réconfortantes soient-elles, n'apaisaient pas son malaise.

Comme elle lui posait ces questions, il demanda doucement, en guise de réponse :

-Pourquoi est-ce que tu lui as dit que je n'étais qu'un misérable gamin que tu n'as pas eu le cœur de laisser derrière toi ? Un pitoyable gamin... qu'on ne peut pas laisser se débrouiller seul ?

Elle qui avait été le chercher au cœur de la forêt ? Son regard se perdit dans les plis de la couverture. Il se rappelait très bien ce qu'elle lui avait proposé : une association à but purement économique. Et une fois qu'elle avait trouvé ce nouveau logement, elle l'avait emmené aussi, parce que bon, après tout, il était son chat, et on ne laisse pas son chat mourir de faim dans un coin, ça ne se fait pas.

Ils avaient emménagé ici il y avait à peine quelques jours, et n'avaient pas vraiment eu le temps de discuter finances. Il n'y avait pas de raison qu'elle le loge gratuitement, et maintenant qu'il y pensait, Loïs regrettait de n'avoir pas soulevé plus tôt le sujet.

-C'est ma faute, je suis désolé... il faut que je te paie pour les jours où j'ai dormi ici.

Il ne voulait pas être accepté ici par pitié. Jamais. Il était adulte et responsable. Et s'il n'avait pas assez, et bien, il retournerait dans la forêt. Et c'était comme ça.

Il ferma les yeux quelques instants en essayant de faire disparaître la boule qui s'était formée dans sa gorge. Change de sujet, allez...

-Pourquoi est-ce que je ne peux pas le manger ? Un jour, il va te faire des choses bizarres aussi. Il a dû te raconter n'importe quoi pour pouvoir venir te tripoter pendant que tu dormiras.

Un bon humain, hein. Les humains étaient tous tordus. Même ses humains à lui.

_________________

Avatar by Karineko
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ghost-stories.forum-actif.net/
Sindanarie
Admin Diabolique
Mercenaire

avatar

Féminin Nombre de messages : 415
Age : 29
En deux mots : "Jamais je ne me fixe, jamais je ne m'attarde. De même que le vent porte un oiseau, de même je me laisse pousser par la vie. [...] Point de demeure pour moi hors du ciel étoilé, point d'abri dans les toits posés au-dessus de ma tête."
Date d'inscription : 23/06/2008

MessageSujet: Re: Une visite surprise... surprise !   Lun 19 Oct - 0:10

Il se laissait un peu aller contre elle, ce presque petit frère, cette ombre de la famille à laquelle elle avait simplement pu aspirer. Une grande inspiration après quelques secondes de silence, et Sindanarie se lança.

Si je lui ai présenté notre situation comme ça, c'est parce que je voulais l'attendrir. Tu sais, cet homme est profondément bon. Cela se sent quand on s'entraine avec lui, quand on se bat contre lui. Alors j'ai pensé que ça l'aiderait mieux à t'accepter... J'ai peut-être eu tort, et je te jure que je ne voulais pas te blesser, Chaton. Je sais que tu peux te débrouiller sans moi, que tu n'as jamais eu besoin d'aide...

Une seconde pour se reprendre, et quelques mots fusèrent de nouveau.

Je ne veux pas de ton argent.

Le ton était sans appel, même devant ce Loïs décontenancé qui devait penser qu'elle s'était moquée de lui en le gardant près d'elle quand elle s'était installée à la Tour de Verre. Pour un peu, la semi-elfe aurait retrouvé sa fermeté coutumière, si l'on pouvait parler de fermeté envers le garçon-chat.

Que pensait-il donc qu'il était ? Un boulet à la cheville, un fardeau, un hôte indésirable ? Comment pouvait-il croire pareille abomination ? Elle n'avait jamais su dissimuler ses répugnances, hormis dans l'exercice de ses talents d'assassine... Et elle n'avait pas pratiqué depuis un certain temps. Depuis son arrivée sur l'Île Cachée. Comment pouvait-il donc le croire ? Parce qu'elle avait un peu arrangé leur histoire pour en présenter une version légèrement revue et corrigée au Capitaine des Gardiens ? Parce qu'elle ne lui avait jamais demandé d'honorer leur "engagement financier" ? Mais pourquoi s'en serait-elle donc souciée, à présent qu'elle avait un emploi et un logement a priori stables ?


Loïs, je m'en moque éperdument, de cette contrepartie. Tout ce que je souhaite, c'est que...

La voix de Sindanarie s'étrangla. Désarmée pour de bon, cette fois, la mercenaire l'était. Cette situation lui procurait la même impression que le fait de fixer une Gorgone dans les yeux. Elle sentait son corps se paralyser sans qu'elle puisse détourner le regard de ce qui pouvait la perdre. Et pourtant, il fallait sauter le pas... Et adviendrait que pourrait. Eda, qu'il était difficile de s'humaniser enfin ! Etait-ce donc cela que les humains appelaient douleur ? Cette impression d'être entre l'enclume et le marteau, écrasé entre deux forces indissociables ?

D'une toute petite voix, la semi-elfe reprit :


C'est que tu t'entendes avec lui. C'est mon patron, c'est mon Capitaine, et c'est le seul homme pour qui j'ai pensé à abandonner mon état d'assassine. C'est pour ça que je ne veux pas que tu le manges. Il compte énormément pour moi. Il...

Une boule s'était formée dans la gorge de Sindanarie, sa voix mourut sur son dernier mot, et elle posa le front contre l'épaule du jeune Loïs. Cacher les yeux soudain brillants. Empêcher la larme de couler comme elle le voudrait, et empêcher les autres de suivre la première. Et murmurer, si bas que les mots furent presque inaudibles :

Tu me fais confiance ?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sindanarie.blog.mongenie.com/
Loïs Lleweyn
Voleur
avatar

Nombre de messages : 391
Age : 26
Localisation : Sous ton lit :3
En deux mots : Moi vouloir être chaaat ~
Date d'inscription : 12/07/2008

MessageSujet: Re: Une visite surprise... surprise !   Lun 26 Oct - 19:57

L'attendrir... Pourquoi personne ne le prenait jamais au sérieux, hein ? Il n'était plus aussi sauvage. Le contact quotidien avec ces humains atténuait ses instincts et ses pulsions, et il était plus considéré comme un gamin mignon que comme un fauve anthropophage.
Loïs prit une inspiration, promena son regard sur la chambre encore plongée dans l'obscurité, puis finit par répondre d'un ton boudeur :

-Je ne veux pas qu'il pense ça de moi. Quand il ne sera plus fâché, tu lui diras qu'en fait, je suis le sale mioche le plus fort et indépendant et beau et musclé et insoumis et dangereux que t'as jamais rencontré.


Il plissa légèrement les yeux et passa un bras autour de Sindanarie, dont il sentait la peine, tangible, comme un poids sur son cœur. Il détestait les situations comme celles-ci, où il ne pouvait rien contrôler et perdait pieds dans une marée de paroles, de sentiments et de principes, dans un domaine émotionnel qu'il gérait comme un chameau sur une patinoire.

Elle parla alors de l'autre, du machin bleu, et Loïs avait envie de lever les yeux au ciel. Quelle idée, mais quelle idée ! Cela sentait la romance à plein nez. Sindanarie la grande, la droite, la redoutable, s'était laissée embobiner par le capitaine des gardiens ? Il ne l'avait jamais vue avec un homme, et elle n'en avait pas ramené à la maison en sa présence. A vrai dire il l'imaginait plus comme une espèce de guerrière amazone qui s'envoyait en l'air de temps en temps pour survivre, et qui revenait à son train de vie normal ni vu ni connu. Mais en même temps, elle était gentille, donc forcément, ce qui devait arriver était arrivé...

Un long silence plana jusqu'à ce que la jeune femme pose sa tête sur son épaule. Il passa son autre bras autour d'elle et déclara sans hésitation :

-Bien sûr que je te fais confiance.

C'était presque même la seule humaine fiable qu'il avait rencontré depuis un bon moment. Mais comme tous les humains, elle faisait des bêtises. Et en plus elle était bornée. Soupir. Bon, maintenant qu'il allait mieux, c'était elle qui était triste. Quelle splendide matinée.

-T'es quand même pas tombée amoureuse ? Pis si tu ne prends pas mes sous, le machin bleu va croire que tu m'entretiens parce que je suis ton amant. Et ça c'est pas bon pour les couples en général.

Il se mit à grommeler tout en lui caressant les cheveux que c'était pas croyable, et qu'on pouvait pas la laisser cinq minutes, et que de toute façon elle n'avait pas le choix, puisque mince, hein, c'était lui le mâle de la maison, c'était lui qui décidait, alors il allait la payer et c'était tout, et que le capitaine n'avait pas intérêt à lui piquer sa place au coin du feu ni ses bols de lait, et que s'il venait encore le tripoter la nuit, ça allait mal se passer, et qu'elle n'avait pas le droit d'aimer un type bizarre plus que son propre chat, parce qu'il l'avait vue avant, lui, et quelques autres choses inintelligibles, dont certainement quelque chose qui ressemblait à “mais je t'aime quand même”. Bon, il avait pu râler copieusement, et quand il râlait, cela signifiait qu'il ne lui en voulait pas beaucoup et que c'était à moitié pardonné.

Mais de là à s'entendre avec lui, il y avait encore quelques kilomètres à franchir.

_________________

Avatar by Karineko
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ghost-stories.forum-actif.net/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Une visite surprise... surprise !   

Revenir en haut Aller en bas
 
Une visite surprise... surprise !
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Une visite surprise qui porte bien son nom... [Ewan]
» Surprise surprise... Retrouvailles
» Surprise, surprise ! (Emma)
» Surprise, surprise ! (Wyatt)
» Surprise Surprise [pv Roxy]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ynis Witrin v3 :: ~.*.~ Le Pavillon de Verre ~.*.~ :: Aile Est, Garnison :: La Tour de Verre-
Sauter vers: