Ynis Witrin v3

Les armées démoniaques assiègent le Continent, mais une île résiste toujours
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Valerian d'Elicähre | Noble Continental |

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Valerian d'Elicähre
Noble Continental
avatar

Nombre de messages : 13
Localisation : Auprès du Roi
Date d'inscription : 30/10/2009

MessageSujet: Valerian d'Elicähre | Noble Continental |   Ven 30 Oct - 1:54




I- Identité


  • Nom : /
  • Prénom : Valerian
  • Age : 26 printemps, né le 29 novembre
  • Origine : Le continent. Du domaine d'Elicähre.
  • Famille : Les régents actuels du domaine d'Elicähre sont ses parents. Sa mère est une dame assez matérialiste et ne s'est jamais beaucoup intéressée à lui. Elle aime organiser de grandes réceptions. En guise de figure maternelle, il a eu une nourrice qui s'est occupée de lui toute son enfance.
    Son père est l'actuel représentant d'Elicähre auprès du Roi, c'est un homme très occupé qui aime monter à cheval et parler politique.
    Sinon, Valerian a deux petites sœurs : Marille, sa chère et tendre, décédée, et Louvia, jeune fille de caractère, qu'il aime beaucoup.
    Il n'a que peu rencontré ses cousins et cousines et le reste de la famille l'indiffère.

  • Race : Humain
  • Profession/rang : Héritier noble au service de Gwendal



II- Profil psychologique



  • Caractère : Valerian d'Elicähre ? Ma foi, c'est un jeune homme de bonne compagnie. Il sait ce qu'il veut et semble prêt à tout pour accomplir son devoir. J'ai remarqué qu'il n'agissait pas que pour le bon plaisir du Roi, ses motivations sont celles de l'intérêt du peuple. Je pense que c'est un homme bon.

    Valerian ? Oh, Valerian, hihihi... hier soir, nous nous sommes croisés dans un couloir, et puis il m'a regardée, il m'a regardée !!

    Le jeune d'Elicähre est insupportable. Non seulement il laisse tout traîner partout, mais en plus il exige qu'on fasse le ménage sans déranger les objets de leur place. C'est à se demander s'il connaît le mot amabilité. Quel caractère ! Monsieur veut faire ceci, monsieur veut aller là. Un égoïste. Un malappris !

    Mon frère ? Il est très gentil. Je sais qu'il ne se montre réellement prévenant ou sincère qu'avec moi, mais ce n'est pas de sa faute. Il ne peut faire confiance qu'à très peu de gens. Il a toujours été quelqu'un de juste. J'espère qu'il trouvera bientôt une épouse, une femme qui lui donne l'amour dont il a besoin et qui puisse veiller sur lui...

    Le fils d'Elicähre... c'est un mauvais, un enhardi par l'argent et le pouvoir. Ses yeux bleus distillent le malaise et trahissent son arrogance. Je l'ai vu tuer froidement, sans conscience, sans remords. Son ambition risque de mettre en danger les équilibres de la cour, ainsi que la vie du Roi...

    Valerian... mon petit Valerian. Il a toujours eu ses propres méthodes et accepte assez mal qu'on lui dicte sa conduite. C'est sûrement parce qu'on l'a trop bridé étant enfant. A présent, il fait ce qu'il veut, et je le soupçonne d'attendre avec une certaine impatience le trépas de son père, qu'importe qu'il s'entende bien avec lui. En tous cas, il ira loin...

    Ah, l'aîné des d'Elicähre... il est courtois, comme doit l'être tout jeune homme à la cour. Pourtant il n'est pas très bavard sur lui-même et l'on a du mal à le cerner... que cache-t-il derrière ce regard d'océan ? Quelles manigances ? Quels secrets ? Imprévisible, imprévisible... qui sait.

  • Qualités : Valerian est perspicace, et sait assez bien orchestrer et résoudre une situation problématique. Il fait preuve d'une grande inventivité en matière de stratagèmes et se cultive régulièrement. Il est loyal envers le Roi et dévoué à la cause de son pays et de son peuple. Et, si l'on cherche un peu, on peut trouver de la bienveillance et de l'attention envers ceux qu'il respecte.
  • Défauts :Et après ? ...ben, pas grand chose. Il est assez susceptible. Très désordonné, perfectionniste pour certaines choses, superstitieux pour d'autres. Et impatient par dessus le marché. Il est doté d'un sens de l'humour particulier qui est loin d'être apprécié de tout le monde. Et puis il est capricieux et pas toujours aimable... Un sale gamin.



III- Apparence physique


  • Physique : Il a des yeux très bleus, et c'est sans nul doute ce que vous remarquerez en premier. Ou, pardon, ce devant quoi vous resterez émoustillée/troublé/méfiant. Ses cheveux sont blonds cendré comme ceux de la plupart des d'Elicähre. Quant au reste, que dire ? Un visage bien dessiné, un corps de jeune homme régulièrement entraîné, une attitude fière et confiante. Si l'on s'attarde sur sa tenue vestimentaire, on remarquera qu'il porte souvent des tenues sobres et confortables, évitant les caprices de la mode et les fanfreluches incompatibles avec ses activités. Des couleurs claires, une longue cape lorsqu'il fait froid, voilà le lot du quotidien. Pour les grandes occasions, vous le verrez certainement avec une tunique brodée.
    Je sais que vous auriez tout voulu savoir en détail sur l'état de ses pectoraux et de son chaste postérieur, mais que voulez-vous, dans la vie, on ne peut pas tout avoir. Maaais moyennant quelques espèces...

  • Signe(s)particuliers Physique(s) : Quelques cicatrices, un ou deux bracelets fabriqués par sa sœur, rien de bien particulier.


IV- Biographie


  • Histoire : Qui suis-je ? Où vais-je ? Cela était écrit, écrit déjà dans les étoiles, et il ne pourra en être autrement, car ceux qui naissent en Elicähre sont soumis aux devoirs de leur rang. Tu es le serviteur du Roi, et tu marcheras fidèlement à ses côtés jusqu'au trépas ; parce qu'il en est ainsi depuis l'avènement du premier souverain, et parce que l'honneur de la famille est entre les mains de tous, héritier !

    Souris aux invités. Tiens-toi droit. Mange proprement. Apprends ta leçon. Ne pleure pas, tu m'entends ?! Un homme ne pleure pas ! Ne joue pas avec les fils des domestiques, ils ne sont pas dignes de ta compagnie. Lave toi les mains. Cesse de faire du bruit !

    Les grands yeux bleus du petit garçon se voilent. Il baisse la tête et quitte la pièce, pour aller s'égarer dans le dédale de couloirs du château, et doucement poser son menton sur ses mains devant une fenêtre. Barrière infranchissable. Il voit les jardins du château, dans lequel courent ensemble une demi-douzaine d'enfants dans une nuée de cris et de rires. Le soleil courtise la ligne d'horizon, repeignant de teintes chaudes la plaine et l'immensité du ciel. On se croirait dans un tableau, pense-t-il, où les champs sont dorés, où la forêt se fige et la ville murmure. Lointaine. Inaccessible.

    Quelques années se passent encore, jusqu'au jour J, au jour béni, au jour où tout cesse de tourner rond et où le martèlement de son petit cœur semble résonner dans tout le domaine, dans le monde entier ! C'est une fille. C'est une fille ! Valerian a beau tenter de s'approcher de la chambre, des tas de bonnes femmes se pressent à l'entrée et il y en a toujours une pour lui dire de revenir plus tard. Il finit par y arriver en se glissant à quatre pattes entre les jupes de ces dames, pour apercevoir une demi-seconde la chose dans les bras d'une des suivantes. Va t'en, tu indisposes ta mère ! Et le revoilà dans le couloir, mais les yeux brillants, essoufflé, heureux.

    C'est un grand frère très dévoué. Maladroit, un peu trop zélé, mais très dévoué. Il est là sans cesse pour s'occuper d'elle, pour jouer, pour la consoler. Elle s'appelle Marille. Mais comme ces boucles blondes se multiplient, comme chaque mois il faut de nouvelles robes, plus grandes, lui aussi grandit. Et le temps vient de se mettre plus sérieusement à son éducation. Il doit étudier les sciences et l'histoire. Il doit apprendre à monter un cheval, à se servir d'une épée, à établir une stratégie. Il doit savoir par cœur tous les usages de la société et de la vie mondaine. Danser. Faire la conversation. Mentir. Dissimuler habilement ses émotions derrière un masque de marbre. Il passe tout son temps libre avec sa sœur, ou bien à fabriquer de petits jouets en bois qu'il cache précieusement.

    Et il grandit, grandit, grandit.

    Ne serre donc pas ta sœur ainsi, c'est inconvenant. Connais-tu parfaitement ta géographie ? Va te changer. Brandis ton arme comme un homme, pas comme un épouvantail ! Ne touche pas à l'alcool. Laisse ta sœur tranquille ! Va t'occuper de ton cheval. Ne revois jamais cette fille !

    Un second miracle est arrivé, mais il est encore trop tôt pour pouvoir s'occuper d'elle. C'est une fille, une seconde petite soeur. Une seconde petite merveille : Louvia. Il semble à Valerian que son cœur se remplit à chaque nouvelle année qui vient.
    Et les jours passent, passent, passent. La maladie arrive, recouvre le château d'un voile sombre, lugubre, étouffant. Elle emporte ceux qui lui plaisent, sans distinction de rang, sans distinction d'argent. Puis elle repart, laissant derrière elle un château vide et un cimetière peuplé. C'est ainsi que le garçon perd ce qu'il avait de plus cher, sa douce, sa mie, Marille. Et il se renferme sur lui-même, semble perdre le goût de vivre.
    Son père finit par s'énerver de le voir dans un tel état durant des mois et des mois, et l'envoie en voyage pour lui changer les idées. Il visitera le monde, les contrées lointaines et les forêts exotiques.

    Lorsqu'il revient, la petite tête blonde est devenue un jeune homme presque accompli. Il siège aux conseils de son père, connaît la politique, argumente assez bien. Il fera un parfait successeur, se dit son père. Assez sage, point trop bavard. Ce qu'il ne sait pas, c'est que Valerian n'est pas aussi sage qu'il en a l'air. Il s'est initié aux plaisirs des femmes durant son voyage, ainsi qu'à d'autres petites choses plus ou moins recommandables.
    Dans la famille, la seule que l'héritier des Elicähre aime vraiment, c'est Louvia. Même s'il est moins proche d'elle qu'il a pu l'être de Marille, il veille, aime partager du temps avec elle et fait en sorte d'être toujours là lorsqu'elle en a besoin. Quant à ses parents, il connaît leur rôle et leur rang, mais s'il doit réserver de l'affection à quelqu'un, ce sera plutôt à sa nourrice. Sa mère n'a toujours semblé montrer de l'intérêt pour lui que lorsque cela lui chantait. Quant à son père, il n'est apparu véritablement dans sa vie qu'autour de ses quatorze ans, lorsqu'il était en âge de disputer convenablement et de partager des choses intéressantes. Il s'entend que rester en compagnie d'un gamin immature n'est qu'une perte de temps. Mais tous deux vivent en bonne intelligence. Sans rester très proches toutefois...

    Sois droit et juste. Protège la veuve et l'orphelin. Tu n'as pas le droit à l'échec. Les paroles du Roi sont lois. Tire ta force de ton coeur et de ce en quoi tu crois. Respecte les autres. Et cesse de courir les jupons !

    Les séjours à la cour sont de plus en plus fréquents. Valerian commence à connaître Gwendal, qui l'apprécie pour ses idées perspicaces et son humour particulier : ainsi parvient-il à gagner sa confiance. Il a également du succès auprès des jeunes filles mais son père ne s'est pour l'instant pas décidé à le marier, et cela lui convient.

    Les années ont façonné sa personnalité et fait de lui un homme. Fier, parfois froid et distant, hautain, même cruel ; mais son attitude change en fonction de la personne à laquelle il s'adresse. Il a tendance à apprécier les gens simples qui le plus souvent sont ceux qu'il ne peut côtoyer.
    Car c'est au Roi qu'il appartient... on lui confie souvent des missions particulières, et il en accomplit certaines de sa propre initiative. Il faut avouer qu'il se prend au jeu et que passée la notion écrasante de « devoir », ses activités peuvent se révéler fort prenantes. Il commence d'ailleurs à se faire une réputation d'homme efficace, mystérieux et charmant d'après ces dames. On raconte qu'il vaut mieux éviter de s'opposer à lui, qu'il est capable de transpercer les cœurs de son regard d'océan, et que son habileté à l'épée n'est plus à prouver. Mais ce ne sont que des rumeurs, qui oublient de plus certainement beaucoup de ses défauts.

    Son nouvel objectif : Ynis Witrin. Il va se faire un plaisir de mettre son grain de sel dans cette trop belle histoire...

  • Animal de Compagnie : /


V- Armes & Pouvoirs


  • Pouvoirs : On arrive à tout avec un peu d'argent et de bons informateurs. Comment, ce n'est pas de la magie ? (S'il a des pouvoirs, Valerian ne les a pas encore découverts)
  • Armes : Une bonne vieille épée, comme tout le monde. Mais attention, il sait bien s'en servir.
  • Talents/Hobby/Loisirs : Inventer de nouvelles choses, dont la plupart ne servent à rien, lire des livres compliqués, et créer de petits jouets de bois, quelquefois. Il apprécie de pouvoir tester ses stratagèmes sur les gens et souvent à leurs dépends.


VI- Hors rp


- Comment avez vous eu connaissance du forum ? Double compte de Loïs
- Que pensez vous du design ? /
- Des suggestions ? On devrait créer un drapeau d'Ynis et du continent ! Avec moi dessus ! En faisant mon perso j'ai remarqué que très peu d'informations sur le type de noblesse ainsi que la cour de Gwendal étaient disponibles, il faudra donc travailler là dessus.
- Le mot de la fin ? Si tu votes pour moi, je n'irai pas séduire ta femme. Môa ? Du chantage ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ghost-stories.forum-actif.net
Sindanarie
Admin Diabolique
Mercenaire

avatar

Féminin Nombre de messages : 415
Age : 28
En deux mots : "Jamais je ne me fixe, jamais je ne m'attarde. De même que le vent porte un oiseau, de même je me laisse pousser par la vie. [...] Point de demeure pour moi hors du ciel étoilé, point d'abri dans les toits posés au-dessus de ma tête."
Date d'inscription : 23/06/2008

MessageSujet: Re: Valerian d'Elicähre | Noble Continental |   Sam 31 Oct - 2:24

Ben écoute... J'ai rien à dire, à part, bien sûr, que...

Je te valide !

J'ai trouvé ta fiche géniale Smile Un commentaire quand même : si tu mettais des tirets pour bien marquer que ce sont différents personnages qui parlent du tien, ce serait peut-être un chouïa plus clair... Cela dit, en deux phrases on comprend^^

Voilà voilà...

Félicitations pour cette fiche Smile

EDIT : Tu me diras si le rang te convient ou psa ^^

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sindanarie.blog.mongenie.com/
 
Valerian d'Elicähre | Noble Continental |
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Une noble invitation
» Classement Continental Non Pro (S1)
» Classement Continental Professionnel (S2)
» Les relations d'un faux noble
» D'aucun dirait que c'est une noble tâche ... (Nìniel Turëen - Cerydwen)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ynis Witrin v3 :: ~.*.~ Au Commencement ~.*.~ :: Les Parchemins :: Fiches-
Sauter vers: