Ynis Witrin v3

Les armées démoniaques assiègent le Continent, mais une île résiste toujours
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Sindanarie |Mercenaire|

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Sindanarie
Admin Diabolique
Mercenaire

avatar

Féminin Nombre de messages : 415
Age : 27
En deux mots : "Jamais je ne me fixe, jamais je ne m'attarde. De même que le vent porte un oiseau, de même je me laisse pousser par la vie. [...] Point de demeure pour moi hors du ciel étoilé, point d'abri dans les toits posés au-dessus de ma tête."
Date d'inscription : 23/06/2008

MessageSujet: Sindanarie |Mercenaire|   Lun 23 Juin - 23:15

I- Identité


Nom: Inconnu, mais souvent remplacé par le surnom Lame Brisée.

Prénom: Sindanarie.

Age: 21 ans, née le 24 juillet.

Origine : née sur la terre des hommes, mais pourtant différente d'eux, elle a grandi dans un lieu reculé, loin de la civilisation de la Terre de Cerf, dans les montagnes boisées.

Famille: On ne connait pas de famille ou de fratrie à Sindanarie.

Race: Sindanarie est issue de l'union d'un elfe sylvain et d'une femme humaine, du Royaume des Montagnes.

Profession: Mercenaire.




II- Profil psychologique





Caractère: Sindanarie a eu une histoire assez chaotique, qui lui a laissé de profondes séquelles. Elle se trouve tiraillée entre deux aspirations inverses, l'une lui commandant impérieusement de sauver sa peau tant qu'elle le peut, l'autre lui imposant un sens du devoir inébranlable. Elle est prête à tout pour une cause, mais en elle la pureté des elfes se combine à la malignité de l'homme. Elle est donc, somme toute, assez ambivalente, timide, renfermée, un peu craintive, et en même temps fière, farouche, comme une bête sauvage éprise de vie et de liberté. Impulsive, oui, elle l'est ; courageuse, comme chacun, quand il le faut ; tête brûlée le reste du temps. C'est cela qui a fait d'elle un soldat, puis une mercenaire. Elle a aussi été marquée, blessée, par la mort de son fiancé sur la terre des hommes, en Cerf.

Signe(s) particulier(s) Mental(aux): Aucune peur de la mort ne saurait l'atteindre.


Qualités: Son sens de l'honneur et du devoir, inébranlable.

Défauts: Son impulsivité, et sa violence...




III- Apparence physique




Physique: Sindanarie a hérité des elfes sa silhouette élancée, fine mais néanmoins robuste, ses yeux verts comme les bois qui auraient dû la voir naître, pailletés de Soleil. De sa mère humaine, elle n'a hérité que des formes plus arrondies que celles des elfes et ses cheveux noirs. Elle a un visage plus rond que celui d'une véritable elfe, joli sans être extraordinaire, des formes assez généreuses, et un certain charme, aux dires de certains. Si elle aime à se fondre dans le décor, il lui arrive de se permettre des extravagances : longues robes amples de simple tissu rouge ou blanc, contrastant furieusement avec les simples tuniques et pantalons noirs qu'elle a l'habitude de porter. Elle préfère souvent l'agréable au beau, et ne craint pas de sortir avec aux pieds ses bottes de cuir souple tout avachies ! Non mais ! A noter aussi que son armure, ornée d'entrelacs dorés et argentés sur le fond noirci du métal et allant de pair avec ses jambières (qu'elle ne porte qu'au combat), est du plus bel effet sur d'amples habits noirs...

Signe(s)particuliers Physique(s) : Des oreilles légèrement pointues dénotent l'origine elfique de Sindanarie... La cicatrice qui parcourt toute la longueur de son avant-bras gauche reste d'un combat malheureux, elle est généralement cachée par une parure qui va globalement du dos de la main au coude de Sindanarie.



IV- Biographie




Histoire:

Nul ne sait, nul n'a jamais révélé d'où vient Sindanarie, mais son origine elfique, sa chevelure noire et sa peau très blanche semblent indiquer qu'elle est née dans le Royaume de Montagnes, proche à la fois des forêts de son père et des terres des hommes. Dans cette région, de nombreuses légendes circulent, véhiculée par des chants plus ou moins anciens. Parmi eux, un chant mineur a, un jour, évoqué l'histoire de Sindanarie, sous le nom de Chanson de la Lame Brisée. Voici ce qu'elle racontait :

Des cendres d'un monde déchu
S'est hissée au jour la Lame Brisée;
Un jour sans lumière l'a vu naître,
Déjà ombre parmi les ombres;
De son origine l'on ne sait rien,
De la terrible guerrière sanguinaire,
De l'étrangère en tous lieux,
Rien ne subsiste que ce chant
Pour perpétuer sa gloire.
Jeune déjà elle fut accueillie
Par l'Ancienne et Blanche Nagathrem,
Elle-même légende oubliée.
Elle fut formée au combat
Par cette lame unique,
Et la magicienne lui enseigna
Bien des secrets, d'Art,
D'armes, d'assassinat, de magie.
A son contact la jeune Sindanarie
S'endurcit, d'argile devint pierre;
Mais elle rencontra et aima
Le soldat Nemesys, qui en retour
Lui demanda sa main.
Ils échangèrent promesses et serments,
Mais le sort cruel
Tua l'amant qui chevauchait
Vers le lieu de la cérémonie.
Au côté de son père
Qui devait l'offrir au soldat,
Sindanarie devint, de fiancée,
La funèbre veuve, armée de sa tristesse,
Jeune fille trop jeune pour pareille peine.
Elle fut relevée de la sobre tombe
De son amour perdu
Par le vent de vengeance qui se leva en elle.
Son épée au poing, elle traqua et trouva
Celui qui avait ôté la vie à Nemesys
Au nom déjà porteur de vengeance.
Et dans les souffrances qui prédédèrent
Sa mort, elle fit avouer
Le nom du chef de son clan,
Lui qui avait ordonné cette mort.
Une fois en possession du nom de Suhao,
On dit qu'elle trancha cette vie
Si brusquement que la lame
Se brisa dans son flanc.
Sindanarie devint la Lame Brisée,
Crainte et fuie par les siens,
Attirant et répandant le malheur.
Sur les champs de bataille de son clan,
Trompant la mort,
Elle se battit en tête,
Méprisant sa propre vie,
Arme au poing, couverte du sang
De ceux qui étaient sur son chemin.
Elle devint alors la Mort Hurlante,
L'Egorgeuse, la Faucheuse,
Et elle fut toujours plus crainte.
Les morts jonchèrent ses pas
Jusqu'au jour où elle disparut.


Oh, ce n'était guère qu'une chanson, et tous ce qu'elle dit de Sindanarie est bien loin d'être avéré, hormis ce qui concernait son fiancé Nemesys... Mais c'est ainsi que la fille d'un elfe sylvain et d'une femme Montagnarde était vue par son peuple d'adoption, en dépit de ce que chacun pouvait voir. Non, Sindanarie n'était pas seulement une brute sanguinaire, assoiffée de sang. Elle était avant tout une jeune fille blessée, brisée, et sa blessure la conduisit à mettre son bras au service des dirigeants du pays voisin, la Terre de Cerf.
Elle les servit, l'âme comme endormie, et se prêta à leurs jeux mortels, prêta son bras et sa lame à leurs entreprises, si peu louables fûssent-elles. Un jour cependant, en elle se réveilla cette âme qui sommeillait. Elle devait tuer toute une famille, sous leur propre toit. Elle s'introduisit dans la demeure et, alors même que sa dague se levait au dessus de la mère endormie, un regard d'enfant émergea des draps. Elle ne put achever son geste, l'innocence qui se révélait ainsi arrêta son bras, qui n'avait jamais tué un seul enfant. Elle prit la résolution de les cacher, les réveilla et, en deux mots, leur expliqua la situation, puis les entraina dans un lieu sûr. Elle retourna voir ses commanditaires, et leur rapporta le succès de sa mission. Hélas, l'enfant qui avait sans le savoir sauvé sa famille perdit aussi Sindanarie, en se montrant avant que les villageois des environs aient pu oublier son visage. Cela revint aux oreilles de autorités, qui ordonnèrent qu'on leur amène Sindanarie. Elle leur fut livrée, et si nul ne sait ce qu'elle livra à ses tourmenteurs, on sait cependant que dans la nuit qui suivit son supplice, elle employa son art et son habileté à sortir de sa geôle. Une fois qu'elle retrouva la pure lueur de la Lune, elle prit à peine le temps de récupérer ses armes et armures, et de passer dans son ancienne demeure prendre quelques affaires, notamment un certain matériel lui permettant de se grimer et de transformer son visage.
Quand elle prit la route, elle partit sans jamais se retourner, dépassa villes et villages, marchant droit vers l'horizon. Un jour, elle arriva près d'une sorte d'immense lac, ou de petite mer, ou peut-être d'un océan, elle l'ignorait. Au cours de la nuit qui suivit, ele entendit dans une taverne une histoire incroyable. Une île existerait, enveloppée de brumes sur cet immense miroir liquide, comme une sorte d'échappatoire au monde.
Elle attendit tout le jour dans cette modeste bourgade et, aux premières lueurs de la nuit, elle se dirigea vers l'eau. L'aubergiste chez qui elle était restée fut la dernière personne à l'avoir vue sur la terre des hommes, et nul ne la revit dans ces contrées.

Animal de Compagnie: Un fort beau choucas lui tient compagnie, fidèle compagnon de toutes les errances...




V- Armes & Pouvoirs




Pouvoirs: Sindanarie a reçu le don de communiquer avec les animaux. Sa vue est en outre, comme celle de bien des elfes, dit-on, d'une acuité extraordinaire, ce qui lui permet de voir la nuit presque assi bien qu'en plein jour.

Armes: Sindanarie a coutume de se battre avec une épée bâtarde, ouvragée comme son armure, mais ne répugne pas à se servir de sa dague, plus fine, plus discrète, quand un travail obscur l'attend...

Talents/Hobby/Loisirs: Il ne faut pas croire que Sindanarie n'aime rien tant que les armes et la guerre. C'est faux... Elle aime tout autant dessiner et peindre, se promener dans les rues et les lieux désertés par l'homme, lire, chanter aussi, à ses heures perdues. Et observer, observer toujours plus ses semblables et ceux qu'elle cotoie...



VI- Hors rp



- Comment avez vous eue connaissance du forum? Amie !
- Que pensez vous du design? Magnifique !
- Des suggestions? Non, c'est tellement beau...
- Le mot de la fin? Waaaaaaaaaaaaaaaaaaaaah ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sindanarie.blog.mongenie.com/
 
Sindanarie |Mercenaire|
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Wicaemas Lothalia [Mercenaire]
» Funeste [Mercenaire & Roublarde]
» Azrayen [mercenaire]
» Chryses de Sybrondil [Marchand et mercenaire] [KATASTROPHE]
» Mercenaire plvling

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ynis Witrin v3 :: ~.*.~ Au Commencement ~.*.~ :: Les Parchemins :: Fiches-
Sauter vers: