Ynis Witrin v3

Les armées démoniaques assiègent le Continent, mais une île résiste toujours
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Seul

Aller en bas 
AuteurMessage
Stellae
Toute Puissance
avatar

Nombre de messages : 238
En deux mots : Déesse du temps et des Etoiles, Protectrice d'Ynis Witrin
Date d'inscription : 18/05/2008

MessageSujet: Seul   Mar 24 Juin - 8:48

Blizz a écrit:
Il n'avait pas pénétré dans une forêt depuis trop trop longtemps. il avait même l'impression d'avoir du mal à respirer tellement les arbres et la forêt entière lui manquaient.
Il pénétra dans la forêt vieille de milliers d'années. Il sentit la force des arbres entrer en lui, cela le rassura, et il respira soudain mieu. Les elfes étaient ainsi, fort et fragile si on les séparait de leur chère forêt.

Il s'enfonça lentement dans l'immense forêt, il tomba nez à nez avec une immense chêne, absolument magnifique, il était immense et beau. blizz s'approcha lentement du magestueux seigneur des forêts. Il posa délicatement sa main sur l'écorce, du vieil arbre. Il caressa lentement l'écorce comme s'il s'agissait du corps doux d'une femme, il y avait quelque chose de sensuel, dans sa manière de faire.

Il remarqua une branche basse, et sauta d'un bond agile sur celle ci. Il s'assit d'abord, on avait la vague impression que l'arbre lui racontait des multitudes de choses, mais seules les elfes, savaient écouter les majestueux arbres de la forêt.

Il s'allongea alors et ferma doucement les yeux, sachant que l'arbre fabulueux lui offrirait sa protection, et sa sagesse. Il appuya lentement sa tête sur le tronc de l'arbre, et soupia, tellement il était bien...



Ael Elisharak a écrit:
Mais bien évidement quelqu'un devrait casser l'ambiance. Et la tranquillité de Blizz fut troublé par...bah oui Ael.
Il avait traversé la forêt en chantonnant et sifflant, la canne à pêche sur l'épaule. Aujourd'hui il n'avait pas travaillé donc il devait se trouver à manger par ses propres moyens. Et puis la pêche c'était aussi son activité préférée.
Et puis il s'y sentait tellement bien dans la forêt avec tout ces animaux, les oiseaux qui chantaient, les papillons qui dansaient autour des fleurs.
Il s'arrêtait toutes les deux secondes pour jouer avec un petit lapin qui était sortie du terrier, ou un écureuil perché sur un arbre. Et puis il avait tout le temps à perdre. Aujourd'hui il n'avait pas trouvé de boulot, donc il avait jusqu'à l'heure de manger pour se trouver de quoi se mettre sous la dent.

Il portait simplement son vieil haut blanc, une chemise un peu trouée et rapiécé dont les manches tombaient largement le long des bras de Ael et un genre de bermuda marron taché de boue. En fait il s'était laisser rouler par terre dans la forêt donc il était tout sale et les cheveux pleins de feuilles, mais cela ne le dérangeait pas du tout au contraire. La nature il adore ça.
Il traînait les pieds. Il portait des sandales. Même parfois il marchait pied nu dans la forêt. Mais aujourd'hui il avait quand même gardé les sandales au pied, pour ne pas avoir à les porter à la main.

Il arriva donc, tout en chantonnant, devant le chêne majestueux. Il connaissait la forêt comme sa poche. Au premier moment il ne vit pas Blizz. En fait il regardait plutôt par terre. Il y avait un nid de fourmis. Il s'accroupit et regarda comment les petites fourmis transportaient des morceaux de feuilles mortes jusqu'au nid. Pas loin du nid un petit groupes d'entre elles avait du mal à transporter une graine


" Salut les filles, vous avait l'air d'avoir trouver pas mal de choses à manger hein? Oh attendais je vais vous aider... "

Il prit délicatement la graine et l'écrasa entre ses mains faisant retomber les éclats sur le sol. Comme ils étaient plus petits et plus légers que la graines les fourmis et emportèrent rapidement.
Tout content il se releva sans faire attention à une branche trop basse et...KLONG il se cogna la tête contre ladite branche


" Aie aie aie !!! "

Blizz a écrit:
L'elfe remarqua des bruits furtifs au niveau de l'arbre mais se dit qu'il s'agissait surement d'un ours trop pataud pour être silencieux, jusqu'au moment où il entendit un violent coup dans la branche où il était posé. Il ouvrit doucement les yeux mais ne vit rien il se releva brusquement et pencha sa tête sous la branche et vit un énergumène, qui venait surement de s'assommer sur la branche vu la posture qu'il avait..

Il déscendit très rapidemment et silencieusement de sa branche, et vit un être étrange, il sentait l'elfe en lui mais il y avait autre chose, quelque chose de violent, de cruel...
Il resta sur ses gardes. il s'approcha de lui et tapota lépaule de l'inconnu pour lui montrer qu'il n'était pas seul...

Les grands yeux gris de l'elfe se posèrent sur cet être étrange et d'une voix douce et tendre, pleine de chaleur et d'amitié, une voix incroyable il dit simplement:

"Ca va pas trop mal??...Mon nom est Blizz"

Ael Elisharak a écrit:
-Gomen les exam et tout X_x-

Ael était tombé par terre et il se frottait la tête avec les deux mains les yeux serrer par la petite douleur en émettant des petit son par sa bouche. Des petit aie aie de gamin. Et pourtant...il n'avait pas la taille d'un gamin. Enfin, il était petit pour son âge cependant il devait bien faire entre 1m65 et 1m70. Oui petit pour un garçon, mais ça le rend plus chou comme ça XD.
En passant il insultait presque la maudite branche qui n'avait rien d'autre que de se trouver là sur sa tète. En fait la branche n'avait rien fait de mal, la pauvre. Elle était là bien avant qu'Ael décide de soulever sa tête...mais bon Ael devait bien râler pour ne pas se souvenir de la douleur.

C'est alors qu'un homme lui touche l'épaule. Et Ael sursaute. Bah oui il croyait qu'il était tout seul. Il lève la tête les mains toujours sur la tète et toujours assis par terre.


" Hein? "

Il ne l'avait jamais vu auparavant. À vrai dire Ael avait l'air tellement innocent que personne ne croirait qu'il est mi-démon XD. Puis on lui demanda si ça allait. NON ça n'allait pas...enfin si, il avait juste une petite bosse de rien du tout. Ael se releva avec rapidement et avec grâce. Faut dire qu'il était plutôt agile le p'tiot. Il rattrapa sa canne en même temps et l'a remit sur son épaule et offrir un grand sourire à Blizz pendant qu'il lui annoncé son nom.

" S'lut ^^ ouais ça vaaaa j'ai la tête dure!!! C’ n’est pas la première fois que je me casse la tête AHAHA!!! Moi mon p'tit non c'est Ael ^^ "

Il avait l'air tout fier de lui, fier d'avoir la tête dure et surtout fier d'être Ael. Il avait une joie de vivre contagieuse ce grand gamin XD.

" Dit dit dit tu fait quoi ici? Tu viens promener? Moi je vais pêcher! Les poissons de la rivière là-bas sont super super bon!! Tu n’veux pas venir? Tu pourra manger du bon poisson ^^ "

Ael avait l'habitude d'inviter tout le monde qu'il croise à aller avec lui pêcher. En fait il trouvait que toute activité était mieux en compagnie. Et puis c'était pour voir si jamais il trouvait quelqu'un qui veuille bien être avec lui. En général c'était un non, pour une raison assez simple, on se méfiait. On se méfiait beaucoup de sa double nature.

Blizz a écrit:
Le bel elfe regarda le jeune garçon qui lui souriait à présent. Son coeur fit un bon lorsqu'il ressentit au fond de ses entrailles la partie démoniaque qui fesait le jeune homme. Puis il fondit carrément devant le regard plein de vie du jeune garçon. Il avait un regard rieur, un rira cristallin, comme il en avait rarement entendu. il ne pensait pas qu'un être tel que ce jeune homme soit, un demi démon, mais cela devait pourtant être le cas.

Lorsque le jeune homme parla de la grosse bosse qu'il aurait sur la tête, l'elfe posa lentement sa main sur sa tête et fermant les yeux il commença à chanter doucement presque imperceptiblement, et une lueur bleue apparut. La bosse avait disparue!

Le jeune homme lui proposa d'aller à la pêche. Pourquoi pas? Cela fesait longtemps qu'il n'avait pas pêché. Cela lui ferait surement du bien, d'être en compagnie de quelqu'un. D'une voix douce et chaleureuse il dit simplement:

"Ce serait un grand plaisir de venir à la pêche avec toi Ael..."

Ael Elisharak a écrit:
-GOmen pas corriger-

" WAAA C'EST MAGIQUEUH!! "

Ael se frottait le front à la recherche de la bosse qui avait été là auparavant et qui maintenant n'existait plus. Il n'avait jamais vu faire une chose pareille, il était émerveillait par le pouvoir de cet elfe. À vrai dire Ael avait une très bonne oreille, et surtout très bonne oreille musicale et avait entendu à peine la voix de Blizz. Il trouvait qu'il chantait bien.

" Waa t'a une super voix tu sais?! et cette chanson...je ne l'avait jamais entendu mais je la trouve très belle ^^ "

Il remercia Blizz pour ses attentions du mieux qu'il su mais quand Blizz accepta la proposition d'aller a la pêche avec lui ses yeux se mirent à briller comme des étoiles. Il ne pouvait y croire. Quelqu'un, un inconu, avait accepter d'aller a la pêche avec lui? Waaa il était vraiment content. Il avait vraiment gagner au loto aujourd'hui. Il sautillait presque de joie et chantonait une vielle chanson elfe que sa maman lui chantait. Il sautillait de pierre en pierre vers la rivierre sa canne à pêche sur l'épaule.

" Säelmenán’ya stellaram nem...Balwïr maél tayev’...Harñ’amûne prostna...Paîs säelmel’a maníma • "

Il avait oublier le sens exacte de ces mots avec le temps il ne se souvenait que moyenement de l'histoire. Tout en chantonant plein de papillons l'entouraient doucement. Il prit une branche et la cassa doucement en prenant soin de l'arbre qui lui avait preté une partie de son être. En quelques minutes il avait fait une autre canne à pêche.

" Tiens je te prete la mienne ^^ comme ça tu poura pêcher des super poissons pour ce soir ^^ "

Il s'instala sur un petit roché et observa la rivière cristaline ou on voyait plein de poisson

" WAAA On voit tout!!! Dit dit dit tu prèfère les poissons de la rivière ou de la mer? Enfin c'est pas important...tu fait quoi normalement? Tu sais je trouve que tu chante mieux que moi ^^ alors que je me gagne les repas en jouant de la flûte et en chantant... tu te ferait riche ^^ "

Décidement il était tellement content qu'il ne pouvait arrêter de parler. Il posait plein de questions a Blizz sur ses goût et ses habitudes et aussi expliquait plein de choses insignifiantes sur lui. Mais il était vraiment heureux d'avoir touver un compagnon.

_________________
Toute Puissance
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Stellae
Toute Puissance
avatar

Nombre de messages : 238
En deux mots : Déesse du temps et des Etoiles, Protectrice d'Ynis Witrin
Date d'inscription : 18/05/2008

MessageSujet: Re: Seul   Mar 24 Juin - 8:53

Blizz a écrit:
L'elfe de lune lui sourit tendrement. Comment un être tel que ce jeune homme pouvait disposer d'un coeur à demi-démon? Il ne pouvait se dire que c'était le cas. Il devait surement se tromper.
Blizz fut flatter par la remarque du jeune homme. Dans son peuple aussi on lui avait dit qu'il disposait d'une voix absolument magnifique malgré le fait qu'il soit un elfe, et qu'ils disposaient tous de superbes voix.
Il remarqua la joix qui inondait le regard du jeune Ael, et se surprit à se revoir quelque années auparavant lorsqu'on lui avait annoncé qu'il deviendrait escrimeur.
Il sourit. Puis il prit doucement la canne à p^che que lui avait tendu le jeune garçon.

Il se demandait qu'el être incroyable il avait devant lui. Comment un démon et un elfe pouvaient ils créer un être tel que celui ci, plein de bonheur et de tendresse. Ils devaient surement s'aimer d'un amour pur et fusionnel.

Il entendit alors la question du jeune homme. Et le regarda de son regard gris de lune, et sourit:

"Je suis simplement vagabond, un guerrier vagabond si tu préfère..."

Son regard se perdit lentement dans l'eau comme si son passé le fesait souffrir, alors doucement il se souvint de la comptine elfique qu'avait chanté le jeune homme il y avait quelques instants. Et doucement sa voix s'éleva, d'une lenteur incroyable et d'une douceur extrème. Elle était presque imperceptible, mais on avait tout de même l'impression qu'elle emplissait chaque souffle du vent, chaque bruissement de feuille.
Sa voix douce chantait avec les arbres, avec les gardiens de la forêt. Un oiseau vint se poser sur son épaule et il ferma les yeux doucement. Sa voix s'éleva de nouveau un peu plus fort, et cette fois ci on avait l'impression d'entendre les roulis de l'eau sur les cailloux de la rivière. Cette comptine lui rappelait beaucoup de souvenirs...

" Säelmenán’ya stellaram nem...Balwïr maél tayev’...Harñ’amûne prostna...Paîs säelmel’a maníma • "


Ael Elisharak a écrit:
-Gomen pour le retard <.< les profs se sont dit tous en même temps de nous faire bosser <.<- Je corrigerais mes post demains promis -

Ael n'était pas un enfant voulu. Enfin, cela n'est pas tout à fait vrai. Son père oui qu'il le voulait, mais je ne pense pas que ça plut beaucoup à sa mère de se savoir enceinte... Je vais vous expliquer. Les parents d'Ael n'avaient rien de fusionnel et encore moins de l'amour l'un pour l'autre. C'était plutôt tout le contraire, la haine les séparait et pourtant, Ael était bien naît de "leur union".

Neuf mois avant la naissance d'Ael, les terres des elfes d'où était originaire sa maman étaient en guerre contre les démons. Et ils se firent joyeusement écraser par ces bêtes sauvages... Et ils firent ceux que tous les démons font...tuer les garçons et prendre les filles et les femmes...Tout le monde s'imagine bien la raison pour laquelle ils faisaient cela.

D'entre les femmes les plus importantes des régions il y avait la maman d'Ael. Et bien sûr elle fut la captive du général des démons. Et bon elle tomba enceinte. Au début le méchant démon pensé utiliser l'enfant qui naîtra comme un esclave. Mais il y avait parmi les démons une vielle légende... un soi-disant héros, elfe et démon en même temps qui les aiderais à conquérir tout le monde connut et pour connaître... Les enfant viables entre démon et elfes sont tellement rares qu'ils pensèrent que notre futur Ael été forcement ce héros qui les aiderais dans leur soif de conquêtes.

Ael fût utiliser pendant les 4 premières années de sa vie comme un objet, une machine de guerre qu'il fallait instruire au plus vite pour tuer. Cependant il n'en restait pas moins un elfe, même si pas tout à fait à part entière et sa maman était la seule qui puisse lui apprendre à user de son pouvoir à nature elfique. C'était la seule raison pour laquelle ils la maintenaient encore en vie. Elle vivait dans un cachot au plus profond du palais somptueux de son père. Ael grandi partagé en deux, en deux endroits: la misère du cachot et le palais somptueux, partagé entre deux natures, entre deux concepts du monde et au milieu de la haine de tous.

Comment en effet, était-il possible qu'il en soit arrivé à ce qu'il est actuellement?

Pendant sa 4ème année de vie sa maman s'échappa avec l'aide de certains elfes et emporta avec lui Ael. Il avait quitté le palais somptueux de son père et le cachot sombre de sa mère, mais de même que ces deux endroit n'étaient pas les siens là où il arriva n'était pas non plus chez lui. Ni entre les elfes ni entre les démons il pouvait vivre. Les uns le craignaient et les autres voulaient l'utiliser comme un robot à tuer. Comment était-il arrivé à l'Ael que Blizz avait devant lui?

Comme sa mère l'avait dit devant le conseil des anciens elfes : " il apprendra à aimer ce qu'on lui montrera qu'il doit aimer. "

On lui donnait une 2nd chance...l'île. Il y perdit tout, tout ce qu'il pouvait lui rester, sa mère, un futur, un nom....Il fini par vagabonder réduisant sa personne à 3 lettres, Ael, et à un sourire. C'était le seul endroit où il se sentait à sa place. Il voyait que tout ce que sa maman lui avait raconté c'était possible dans cette île et que s'il voulait que le monde entier redevienne comme cette île il devait y rester, il devait l'aimer et la protéger de toutes ses forces.

Au début il la détesta. Il n'avait rien, rien du tout. Sa vie était impossible. Il voulait retrouver un lit, de quoi manger, même si cela supposait revenir près de son père mais, quelque chose l'en empêchait à chaque fois. Un sentiment bizarre, mais chaleureux à la fois.

Au fils des années il apprit à se débrouiller et à aimer cette île et tout le monde qui y vivait même si parfois ils ne lui faisaient pas la vie facile. Mystérieusement, il su se préserver de la haine et la rage. C'est peut-être la seule chose qui lui restait de sa mère, ses conseils, ses mots doux même si c'étaient en quelque sorte des obligations.

Puis cette chanson...Il ne se souvenait plus trop du sens des mots, et l'histoire n'était restée dans sa mémoire que de façon fragmenté et grossière.

Pourquoi le rendait-elle si nostalgie, si triste à chaque fois qu'il l'entendait? C'était peut-être parce qu'il se souvenait de sa mère? Ou est-ce bien plus?

Il se jeta littéralement sur Blizz et le mitrailla de question. Que voulait dire les paroles, où l'avait-elle entendu cette chanson, connaissait-il une femme qui la chantait encore?...non c'était impossible...sa mère était morte et il le savait, il n'y avait aucun espoir, aucune raison de demander. Il l'avait attrapé par le col presque sans faire exprès et le lâcha en baissant le regard. C'était difficile de décrire ce qu'il ressentait. Un mélange d'émotions qui avaient ressurgit du plus profond de son coeur en même temps. Il ne fit que s'excuser et lui rendre la canne à pêche qu'il avait fait tomber.


" ah...pardon...je suis désolé...hm? Tiens! Il ne faut pas la laisser par terre! Sinon tu ne pourras pas pêcher un seul poisson!! "

Il s'efforçait à sourire et à paraître naturel alors qu'un tourbillon de pensées convulses prenait d'assaut sa conscience.

Blizz a écrit:
Le belle elfe concentré sur sa chanson fut surpris et prit au dépourvu lorsque le jeune homme se jeta sur lui. Il était surpris de voir tant d'espoir, tant de choses qu'il voulait découvrir dans les yeux de son jeune ami. Il le vit le lâcher brutalement et baisser le regard de façon honteuse avant de balancer d'interminable excuse.
Il lui sourit gentiment et tendrement comme il l'aurait fait face à une jeune frère, et ses yeux gris se posèrent sur l'être étrange qu'il venait de rencontrer. D'un geste affectueux il posa sa main sur le menton du jeune homme et lui releva la tête avec douceur. D'une voix douce et calme il dit simplement:

"Je vois que cette chanson te tiens à coeur, elle doit te rappeler de nombreuses choses. Je l'ai entendue dans mon enfance, une seule femme chantait cette chanson, elle disposait d'un haut rang. Mais ensuite j'ai quitté la ville elfe. Je ne me souvient plus de son prénom. Mais elle était très belle, vraiment très belle..."

Sa voix s'était perdue dans le lointain comme s'il se souvenait de certains moments de sa vie très importants...

Ael Elisharak a écrit:
"Nalaewyn"

Sa voix semblait un murmure du vent prononçant son nom. Un nom oublié à jamais dans l'histoire, mais qu’Ael conservait au chaud près de son cœur. Elle lui avait donné tout ce qu'il avait, en commençant par sa vie, sa liberté, ses yeux, la douceur de sa peau ainsi que sa gentillesse et tendresse.
Elle lui avait tout donné parce qu'elle était sa mère. Elle lui avait aussi donné son rêve et son espoir parce qu'elle croyait en lui. Parce que c'était sa mère.

C'était en effet. Elle n'y était plus. Il y a longtemps qu'elle n'y était plus. Elle était peut-être partie trop tôt, c'était même certain, il s'était senti si seul depuis. Peu à peu il avait oublié les petits détails de son visage pour n'avoir d'elle plus qu'un souvenir flou de la beauté qu'un joue brilla en elle.
Il aurait aimé la voir juste une fois, juste encore une fois, juste la voir, pour ne pas oublier complètement son visage. Il ne voulait pas demander l'impossible mais dans son cœur ce désir restait présent. Bien sûr il voulait aussi lui reparler, la sentir près de lui et tout ce qu'on pourrait désirer quand une personne qui nous ait très proche meurs. Cependant il préférait ne pas alimenter des désirs qu'il savait impossibles. Sinon il ne pourrait plus avancer. Il ne devait pas rêver du passé sinon il n'aurait pas de futur.

Et puis quelque part il avait honte aussi. Honte d'être un bon à rien, honte d'être un vagabond qui essaye de trouver, comme il le peut, un peu d'argent pour manger chaud midi et soir. Honte d'être un bon à rien qui ne savait ni lire, ni écrire, ni conter, ni se battre. Un bon à rien qui ne méritait pas de porter l'illustre nom des Elisharak et qui ne pourrait jamais accomplir ce pour quoi Nalaewyn s'était autan sacrifié, jusqu'à en donner sa vie.
Détruire son père. Ceci lui était impossible. Il préférait battre en retraire, rester cacher pour l'éternité s'il le faut mais ne jamais l'affronter. Il avait peur, peur de cet affreux monstre, ce démon sans cœur, il était terrifier à l'idée de se faire convertir en son esclave, une bête assoiffé de sang qui détruirait tout sur son passage. Il avait trop peur d'accomplir son destin comme démon, c'est pourquoi il n'accomplissait pas son destin en temps qu'elfe.


* J'ai peur...j'ai trop peur de lui...je suis faible...pas comme maman...elle... *

Perchés sur les arbres, les oiseaux chantaient heureux. L'eau du ruisseau s'écoulait lentement avec un doux murmure. Mais Ael lui n'arrivait pas à rester silencieux. Il ne pouvait contenir ses envies de parler a Blizz, lui qui avait aussi connu sa mère et qui avait été assez proche d'elle comme pour entendre cette chanson. Il voulait lui expliquer tout sur sa mère, la faire vivre dans sa mémoire et dans ses souvenirs.
Il sentait qu'il ne pouvait pas rester muet mais en même temps sa voix ne voulait pas être claire et mettre, comme si elle était troublée par un puissant et profond sentiment.


" Elle s'appelait Nalaewyn Elisharak. C'était l'héritière du clan Elisharak qui dominait sur les grandes forêts du Nord, désormais conquit par ses sales démons. C'était une femme géniale...Elle avait de magnifiques yeux vert émeraudes...Après tout Elisharak veut dire "Yeux Vert" en langue Elfe "

Sa voix était entrecoupé et on pouvait lire grâce à elle le fond de son cœur. Sa rage était palpable quand il parlait des démons. Mais quand il parlait de sa mère un sourire triste et nostalgique régnait en maître sur son visage.

Ael continua à parler même s'il avait de plus en plus de mal à parler d'elle. Il avait de plus en plus de mal à l'appeler maman dans ses pensées. Il ne pouvait pas éviter de se comparer a elle, elle qui était son seul référent depuis sa plus tendre enfance. Comparé à elle, il se trouvait médiocre, faible, bref il se trouvait un bon à rien. (1/4 d'heure de déprime d'Ael XD)

Il se rappelait très bien des jours ou il vit sa mère pour la dernière fois, elle montait un cheval blanc et le couchait du soleil se trouvait derrière elle lui conférant une auréole de pureté teinté de rouge sur les bords. Ses dernier mots avaient été: " Ael, n'oubli jamais qui tu es. Tu es mon fils et l'héritier du clan Elisharak. Ne l'oubli jamais, tant que tu vivras il y aura de l'espoir, tant que tu connaîtras ton chemin n'est pas peur. Je serrais toujours là avec toi, où que tu sois, pour te protéger et te guider. Mais tu ne doit pas oublier qui tu es, Ael, tu es mon fils "
Il eut l'impression à cet instant que sa mère était une étoile. Et elle ne tarda pas à le devenir pour de vrai.

17 ans après cet événement Ael était incapable de se définir comme le fils de Nalaewyn. "Je suis ton fils", il ne pouvait plus le dire. Néanmoins leur regard étaient les mêmes. Son visage ressemblait aussi à celui de sa mère. La plus part de ses expressions aussi. Quelqu'un qui aurait connut Nalaewyn aurait vu en Ael son fils.

Ael se concentra sur sa canne. Petit à petit ses yeux commencèrent à devenir humides. Il affichait comme toujours un sourire plaisant pour éviter inquiéter Blizz, mais les larmes se faisaient de plus en plus présentes dans ses yeux. Cependant il refusait de pleurer devant lui. Il n'avait jamais eut personne pour le consoler, il n'en avait donc pas besoin. Il ne voulait pas mettre Blizz dans l'embarras et se concentra sur les poissons qu'il pécherait pour le repas de midi.

_________________
Toute Puissance
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Stellae
Toute Puissance
avatar

Nombre de messages : 238
En deux mots : Déesse du temps et des Etoiles, Protectrice d'Ynis Witrin
Date d'inscription : 18/05/2008

MessageSujet: Re: Seul   Mar 24 Juin - 8:53

Blizz a écrit:
Le bel elfe regarda son jeune ami, il comprenait la détresse présente dans son coeur, mais tant que Blizz vivrait il ferait tout pour aider cet héritier du trône d'un clan elfe, il était l'unique survivant d'une tuerie, dont Blizz avait entendue parlé.
Il remarqua les paroles du jeune homme, sur un homme dont il avait peur. Au début il ne comprenait pas bien de qui pouvait parler Ael et petit à petit il comprit que c'était de son père qu'il s'agissait, alors d'une voix calme et douce il dit simplement:

"Si ta mère est toujours aussi qu'à l'époque où je l'ai rencontrée il ne te retrouvera pas, jamais, ...tu peux être tranquille."

Il avait était sur de lui, comme jamais il ne l'avait était auparavant. blizz se doutait que sa rencontre avec le jeune homme n'était pas un fruit du hasard. Il avait tout de suite reconnu ces grands yeux verts que l'on ne voyait plus de nos jours. Ceux des Elisharak. Puis il remarqua le regard d'Ael, il essayait de se souvenir de sa mère, mais semblait avoir quelques difficultés. Puis les souvenirs revinrent et Blizz se souvint d'un être incroyablement pur, un être d'exception comme on en trouve rarement chez les elfes, car ils sont tous exceptionnels.
Il posa ses grands yeux gris lunaire sur le jeune homme et lui sourit l'examine encore plus attentivement et d'une voix douce et suave comme s'il se souvenait en même temps qu'il regardait Ael il lui dit:

"Tu ressembles énormément à ta mère...au début je n'avait vu que tes yeux. Je ne savait plus où j'avais vu de tels yeux, si verts, si flamboyants d'amour et de tendresse. Comme si ils avaient été créés pour donner et non pour recevoir. Je pense qu'elle doit être fière de toi malgré tout ce que tu pense. Tu es loin d'être un faible, sinon tu serais allé vivre avec les démons et tu n'aurais jamais rejeté ce côté de toi. Moi en tout cas je suis fier de t'avoir rencontré Ael, et s'il faut que je t'aide je t'aiderais, jusqu'à ce que tu sois capable et reprendre le trône qui est le tien..."

Il vit alors les yeux du demi-elfe se mettre à briller d'une lueur qu'il ne lui avait encore jamais vu. De la tristesse. Une immense tristesse, quelque chose d'insoutenable pour un être si jeune et si bon. Les yeux d'Ael se mirent à briller il allait surement fondre en sanglot. Non! Blizz savait qu'il serait plus fort que ses propres émotions, et qu'il se battrait contre lui même pour ne pas pleurer.
Mais il fallait qu'il pleure qu'il évacue pour devenir plus fort encore. Alors avec une douceur venue du confins de la terre, d'une milieux extrêmement lointain, une douceur bienveillante et tendre, pleine d'amour et de calme, il prit simplement Ael dans ses bras. Il le prit et lui posa la tête contre son épaule à lui, avant de commencer un balancement régulier, et d'entonner un chant doux et calme, il fallait qu'Ael pleure pour survivre et vivre vers son avenir...

Ael Elisharak a écrit:
-Gomen, reveillon de St Jean ^^ mon papa s'apelle comme ça c'est pour ça !! Finit! beurk ça pu le cramé avec tout ces petards a la noix...-

On pouvait facilement le lire sur le visage d'Ael. Cette tristesse acumulée pendant si longtemps. C'était n'était bien evidement pas effaçable, et elle finissait bien par se manifester un jour ou l'autre. Même si tu cherche à fuir tes sentiments, un jour ou l'autre faudra y faire face. Une bonne vingtaine d'année à les fuir, ce n'étai pas maintenant qu'il voulait se laisser aller, et surtout pas devant un inconu qu'il venait de rencontrer. Mais bizarrement cet inconu, il était spécial lui. Il ne savait pas pourquoi mais depuis qu'il l'avait connu il s'était tout de suite entendu bien avec lui. C'était peut-être parce qu'il avait connue sa mère, ou tout simplement parce que Blizz ne se basait pas sur les préjugé de la plus part des habitants, allez savoir.

" Je ne ressemble pas à ma mère, je n'arrive même pas à être l'ombre de ce qu'elle avait pu être. Je ne veux pas de trône, je n'en serait pas capable de toute façon, tout ce que je sais faire c'est pêcher, jouer, chanter et me creer des problèmes, si je reste ici, c'est plus par peur de ce qui peut m'arriver en dehors de cette île que par autre raison. C'est bien plus simple pour moi rester ici que d'aller vivre avec eux. "

C'était une façon bien noire de voir les choses. Bah quoi, on a tous des moments de déprime. Bon on voyait comme deux petites perles incolores sortaient en coin de ses yeux. Il sentit comment Blizz le prit dans ses bras et il ne pu se retenir plus longtemps. Il éclata en sanglots, mouillant tous les habits de Blizz. Il ne savait pas ce qui lui arrivait mais c'était venu tout seul, cette envie de pleurer. Tout les sentiments refoulés pendant toutes ses années éclataient soudainement. C'était plutôt bizarre l'effet que Blizz avait fait sur Ael.

Blizz a écrit:
Le bel elfe brun le laissa pleurer jusqu'à ce que ses larmes se tarissent lentement, en lui chuchottant des mots réconfortant. Blizz avait remarquait malgré lui qu'il avait un effet réconfortant sur les gens, il attirait la confiance.
Il chantonait toujours la chanson douce de la mère d'Ael. Il savait que pleurer lui fesait du bien c'était ainsi, Blizz n'était pas géné par les pleure au contraire, il les acceptait avec tendresse. Chez les elfes de lune les larmes étaient interdite des le plus jeune age. Dans sa vie Blizz n'en avait encore jamais versé.

Cela le touchait énormément de voir Ael, etre lui même, ne pas se cacher derrière des façades qui ne lui correspondait pas du tout. Oui effectivement il ne savait que pécher, chanter, et se créer des problèmes et alors? Blizz lui apprendrait. Chacun a besoin d'un guide dans la vie, d'une personne qui le conduit vers l'avenir, Blizz serait cette personne pour Ael.

D'une voix douce et chaleureuse il dit simplement à Ael:

"ça va aller, tout va bien se passer ne t'inquiète pas. Tu sais il est toujours temps d'apprendre le choses de la vie, tu est jeune je t'apprendrais. J'essairais de t'apprendre les coutumes des elfes, de te méfier de tes ennemis, et même de tes amis, je t'aiderais à te débrouiller tout seul et à te battre. Je donnerais ma vie pour t'apprendre."

Bizarrement Blizz fut très surpris par les paroles qu'il venait juste de prononcer, jamais auparavant il n'avait osé prononcer ces paroles, à part devant Emma. C'était peut etre par qu'il lui ressemblait qu'elle avait prit Ael comme protégé. Il sourit à Ael, et avec la tendresse d'un grand frère, lui ébouriffa les cheveux....

_________________
Toute Puissance
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Seul   Jeu 26 Juin - 1:36

-MIchi au grande déesse pour nous avoir remit le topic! -

" Je t'interdis de te méfier de tes amis! C'est pas bien T_T ça se fait pas! Tes amis sont ceux en qui tu doit avoir confiance! Tu peux pas te méfier d'eux, ¬¬ sinon moi je vais me méfier de toi et tu vas pas aimer "

Et voilà comment le petit frère d'âme grondait son aînée. Toujours les larmes au yeux il le regardait fixement, vraiment faché par ces mots. Ses larmes avait à peine cesser de tomber après la réponse de Blizz.

Quelqu'un lui avait bien dit un jour, il y a longtemps, un souvenir enfuis dans sa mémoire,...c'était quoi déjà?

" Un jour, tu renconteras tes semblables "

À qui apartenait-elle cette voix? Il ne savait plus, mais il se rapellais de ces mots. Il était tres petit. La voix résonnait dans sa tête à côté d'un bruit de pluie, c'était il y a longtemps, peu après son arrivée sur l'île. Qui était-ce? Son souvenir se composer du noir complet et de ces bruit d'eau et de cette voix. Mais qui étaient ses semblables? C'était la même question qu'il s'était posé ce jour là. Alors, il pensait que ses semblables étaient toutes les habitants de l'île puisqu'ils partageaient la même terre protectise. Mais ce n'était peut-être pas exactement cela. C'était peut-être une façon de dire "ami" ou peut-être encore plus. Près d'une vingtaine d'année plus tard, il commençait à comprendre ce qu'avait poussée cette voix à lui dire cela. Quelqu'un voulait par cette voix qu'il recherche qui étaient ses semblables, ses amis, ou peut-être ce qu'il devait encore découvrir. En tout cas, il était heureux de pouvoir donner autant de noms à Blizz.

Mais une question persistait dans son esprit. Pourquoi lui? Enfin, pas une seule question. Pourquoi Blizz voulait l'aider? Qu'est-ce qu'il y gagnait? Ou encore, était-ce vrai? N'essayait-il pas de le tromper pour l'utiliser?

C'était des question très légitimes, mais, il ne savait pas pourquoi, il les effaça immédiatement. Pas avec lui. Il ne voulait pas s'en méfier, quite à avoir de mauvaises surprises. Tout comme chez les animaux, un petit quelque chose, comme un instinc, lui disait que lui non, lui il était digne de confiance. Il se contenta donc, de savourer l'heureux instant de s'être fait un ami.

Il se souvient de Leïla, une petite fille, déjà partie. Elle avait vu juste malgré son plus jeune âge. La clairvoyance de ceux qui ne seront plus longtemps parmis nous, peut-être. Finalement, il avait eut plusieurs amis, des petits gents qui par la vie ou par la morts s'étaient distancier de lui, malheureusement, mais qui tous, et chacun d'eux l'avaient aider a leur façon pour poursuivre son chemin. Il esperait que Blizz lui pourrait être son ami pendant plus longtemps.


" Merci "

Il lui fit un doux sourire. Ces sons parlaient plus par le ton employé par Ael que par le propre sens du mot. Les yeux d'Ael parlaient tout seuls. Il était évidement heureux. Ça se sentait, et un peu partout des papillons commençaient à sortir de leur cachette pour donner un air printanier à la rivière.

C'est alors, quand tout allait pour le mieux que la réalité les ratrapa avec toute sa subtilité.

Groooooo...Oui, c'était le ventre d'Ael. À parler comme ça ils n'avaient encore rien pêcher. Et bon, pleurer ça creuse l'estomac. Ael rougit gentilment.


" Ups, désolé, je crois que mon ventre réclame un bon poisson, tu te charge d'en pêcher un bien gros pour nous deux pendant que j'allume un bon feu pour le griller? "

Il sauta du haut de la pière sur laquelle ils s'étaient instalés et commença à recueillir des branche sèches. Il les choisissait soigneusement pour faire la meilleur braise de tout les temps, histoire d'offrir un repas digne d'un roi à Blizz. Parce que finalement, ce n'est pas le manger servis à table qui rend les repas nobles, mais ceux avec qui tu les prends.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Seul   Jeu 26 Juin - 16:14

Le bel elfe brun fut surpris par l'excés de violence et de révolte du jeune homme. Oui Ael avait raison, mais Blizz avait toujours été trahi par ses amis alors c'était normal qu'il se méfie non. Puis voyait les yeux d'Ael, se poser sur lui il se mit à sourire. Un sourire franc honnete et tendre. Il avait enfin trouvé la personne qu'il cherchait depuis tout ce temps. L'etre pour lequel sa vie aurait un sens, et vaudrait quelque chose.

Lorsque Ael, lui dit merci, le bonheur de ne plus etre seul lui sauta au visage. On venait de le remercier, d'être là, d'être vivant et de donner un sens à la vie des autres. il sourit et soudainement ses grand yeux gris se mirent à briller. Jamais auparavant les larmes n'avait coulé de ces yeux si expressifs.
Alors d'une voix douce et calme il dit simplement:

"Merci à toi Ael..."

Et dans un élan de tendresse, il prit lentement Ael dans ses bras et enfoui son visage dans les cheveux du jeune homme, pour cacher ses larmes de bonheur. Puis le ventre d'aEl émit un bruit des plus étrange, ce qui fit sourire Blizz. alors selon les ordres du jeune homme Blizz se tourna vers la rivière, et lança sa ligne, espérant attraper un gros poisson pour faire plaisir à Ael...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Seul   Dim 29 Juin - 20:39

Toutes ses émotions donnaient faim à nos deux petits elfes. Ael réfléchissait à ce qu'il s'était passé tout en ramassant le bois. Faut dire que ça l'avait très surpris sa réaction vis à vis de Blizz, tout comme celle de Blizz l'avait surpris. Il devait être très triste après ce qui était arrivé à Emma. Lui aussi y pensait souvent... surtout quand les gens murmuraient des choses sur son passage en le regardant de travers.

* Emma, tu me manques....*

Un semblant de tristesse et de nostalgie s'empara de ses magnifiques yeux vert émeraude, mais la Nature en avait décidé autrement. Il ne fallait pas que cet être soit triste, il fallait qu'il aille de l'avant parce que les choses allaient devenir certainement bien plus dures qu'elles ne l'ont été.
Les petits animaux de la forêt s'approchèrent de lui. Un écureuil sur son épaule et un petit oiseau sur sa tête. Ils le traitaient comme un des leur, il les traitait comme un des siens. C'était admirable, cette complicité qu'il avait avec les êtres vivants. Peut-être cela venait du fait qu'il à toujours vécu dans la forêt, ou peut-être cela venait de son pouvoir. Mais finalement, il était tout aussi possible qu'il ait hérité de se magnifique pouvoir parce que son cœur était remplit de bonté. Enfin, tout ceci ne sont que des conjectures, mais quelque chose était certaine, son cœur, était un cœur d'elfe malgré ses ascendances. Malgré sa double nature il faisait partie de l'élite du monde des forêts, et dans ses entrailles, il était bien plus elfe que certains de son espèce.

Enfin bref, accompagner de ces deux merveilleux garde du corps il partit chercher le bois dont il avait besoin non loin d'ou se trouvait Blizz. Il fallait le choisir soigneusement! De bonnes grillades de poisson!
Pin, Érable, Chêne, il y avait de quoi choisir. Il décida finalement de faire la sélection ultra secrète dont seul lui détenait le secret. Et quelques herbes aromatiques aussi. Il avait surtout trouvé du romarin et de l'estragon. Il prépara un petit condiment avec tous les aromates qu'il avait trouvé en plus du bois qui commençait doucement à brûler. Quand à comment il avait fait pour allumer le feu...c'est simple il avait la technique ancestrale du silex, ou alors une façon plus moderne, une boîte d'allumettes achetée il y a pas longtemps lors de son dernier passage en ville. Il avait bien prit soin de faire un lit de pierre et de terre sur lequel reposerait le feu afin de ne pas cramer l'herbe qui n'y était pour rien.

Il regardait de loin Blizz qui essayait de pêcher un bon poisson, mais apparemment ce n'était pas sa meilleure journée de pêche, il grimpa donc aux arbres avec ses deux petits compagnons, histoire de ramasser le dessert. Pommes, pêches, cerises...il y en avait pour satisfaire tout les gouts. Il prit un peu de tout et quelques noix pour le petit écureuil et quelques baies pour le petit oiseau. Le reste serait pour nos 2 grands gaillards. Il déposa les fruits sur une grosse feuille à côté du feu et alla rejoindre Blizz


" Alors ? Ya plus de poissons dans la rivière? ^^ "

C'était tout gentil comme phrase, il voulait juste un peu l'embêter ce tout nouveau petit grand frère
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Seul   Lun 30 Juin - 18:22

Blizz regarda Ael et lui sourit tendrement. C'est vrai que la pêche et Blizz ça fesait deux. Il regarda sa canne à pêche et regarda de nouveau Ael en lui disant:

"Faut croire que tu as fait fuir tous les poissons..."

Et là soudain, Blizz fut surpris, un poisson venait de se prendre au bout de la ligne. Blizz tira, tira sur la canne à pêche mais rien ne vint. Le poission été en train d'embarquer la ligne. Blizz se mit alors debout pour avoir un meilleur appuie.

Le poission se débattait, et Blizz le laissait faire pour le fatiguer et ainsi le pêcher plus vite. Il regarda les remouts que produisait le poisson dans l'eau. Blizz tira alors de nouveau sur la ligne, elle resistait, et il tirait. Il tirait, tirait tirait et à un moment la ligne céda. enfin il avait eu son poisson!

Allongé par terre, après le choc, Blizz s'assis et regarda sa prise, et là!!! Il faillit avoir une crise cardiaque. Le poisson était, comment dire, était....minuscule, environ 10 centimètres, mais pas plus. Blizz regarda sa prise complètement dépité. comme un si petit poisson avait il autant de force?
Il regarda Ael les yeux agards. Il se sentait stupide, ce qui sur le coup...s'avérait vrai!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Seul   Lun 7 Juil - 1:59

Ael avait sa main devant sa bouche histoire d'éviter d'éclater de rire devant Blizz. À vrai dire il avait du mal à se retenir. Et de toute façon, je crois que Blizz avait bien comprit que sa forme de pêché était tout à fait drôle.
Tous ses efforts pour un si petit poisson, c'était hilarant certes, ou peut-être c'était la tête que faisait Blizz en se sentait si stupide. Quelque soit, le résultat fut évident, Ael éclata de rire en se roulant sur les pierres.
Même si c'était quelque peu méchant de rire de cette façon, Ael ne le faisait pas avec une mauvaise intention, tout au contraire, et cela se sentait. Ça se sentait dans son rire cristallin, un rire d'enfant, pour qui uniquement l'instant présent compte pour de vrai, cet instant qui te fait rire pour de vrai, cet instant où tu n’es pas seul.

Finalement il s'arrêta essoufflé en se tenant les côtes. C'était épuisant de rire. Il s'essuya la larme qu'il avait au coin de l'œil et examina doucement le petit poisson.


" Tu sais, malgré tout t'es un bon pêcheur ^^ ce poisson est succulent et très rare par ici.... "

En disant ça il regarda la rivière qui s'écoulait doucement. C'est vrai qu’ils n’étaient pas au meilleur endroit pour pêcher ce genre de poisson, mais il y en avait bien d'autre à pêcher. Il regarda les petites ombres qui se dessinaient dans l'eau.

* Hum...j'devrait peut-être pas le faire devant lui....je sais pas, je pense pas que ce soit quelqu'un de méchant, il ne m'en donne pas l'impression. Et puis, j'ai envie de lui montrer... *

Ael avait déplacé son regard depuis la rivière sur Blizz qu'il fixait droit dans les yeux. Il essayait de le faire aimablement bien que son physique de mi-démon pouvait laisser penser autre chose. Il scrutait juste Blizz. On dit souvent que les yeux sont le miroir de l'âme, et justement Ael voulait connaître le fond de Blizz. Mais quelque chose lui en empêchait. Quelque chose lui disait d'arrêter de le regarder ainsi, quelque chose qui n'était pas dans sa tête mais dans son cœur. Cette toute petite chose qui était dans son cœur lui répétait sans cesse d'avoir confiance, d'avoir confiance en Blizz. Il n'était pas sûr de s'il agissait correctement, cependant, la confiance se base justement sur l'incertitude, et c'est ce qui fait sa force, de croire.
Il finit par faire un agréable sourire, léger et éphémère, et peut-être justement pour cela, plus vrai et plein de sentiment.

Quelques secondes après il reprit sa bonne humeur en annonçant...


" J'vais montrer comment je pêche moi dans ces cas là. Soit bien attentif eh?! "

Aussitôt il se mit à la tache. il fit tourbillonner l'eau afin d'attraper quelques poissons dans son tourbillon, créant en même temps une boule d'eau autour du tourbillon et des poisson. Suffit donc de soulever le tout et le tour était joué

" T'as vu? ^^ On a de quoi nous remplir l'estomac! "

Il déposa la boule à coté du feu sans que pour autan elle se déforme gardant les pauvres petits poissons qui serviraient de repas a Blizz et Ael, comment dire...bien au chaud XD
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Seul   Lun 7 Juil - 4:31

Blizz regarda le petit Ael, et le vit se tordre de rire, alors avec tendresse l'elfe brun le regarda et sourit. Il aimait le rire d'Ael, ce rire sans moqueries, ce rire innocent et futé qu'avait le jeune homme. Blizz n'était plus seul il avait trouvé un semblant de famille, mais cela lu suffisait largement.

Il regarda son pauvre petit poisson. Ah bon? Ca un poisson rare? On pouvait lire l'étonnement sur les visage de l'elfe, il n'y connaissait rien en poisson lui. Il pouvait s'agir d'un brochet ou d'une sardine. Blizz ne le savait pas. Il n'avait jamais péché auparavant, et cela se voyait.

Ael le fixa de ses grands yeux, mais quelque chose avait changé. Il scrutté Blizz comme s'il voulait pénétré son âme, savoir ce qui s'y cachait. Blizz fut étonné de cette marque de méfiance. Il en fut blessé jusqu'au moment ou Ael défit son emprise et décida de ne pas sonder l'ame de son ami, et sourit. Blizz lui rendit son sourire, tout de même un peut songeur.

Lorsqu'Ael sortit la boule d'eau de la rivière, où se déplaçaient une multitude de petits poissons, Blizz restait bouche bée. Le pouvoir du jeune homme était plus grand qu'il ne l'aurait imaginé. il regarda Ael, et d'une voix douce et tendre il dit:

"Oulaaa....j'adore ta manière de pécher...très rapide.."

Et Blizz explosa de rire, un rire libérateur et tendre....
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Seul   Ven 25 Juil - 19:52

Blizz riait. Ael aussi mais ce n’était pas pareil. Il se concentrait pour ne pas cramer les petits poissons. Beaucoup de choses passaient par sa petite tête.

« Tu sais, je n’ai pas trop l’habitude de montrer mon pouvoir à…des autres gents »

Il allait dire étranger, mais il ne voulait pas qualifier Blizz d’étranger. Pour Ael Blizz était son ami, certes, mais il ne voulait pas non plus tout lui dévoiler. Et pourtant c’était celui qui en juste quelques minutes avait appris plus sur Ael que n’importe qui, même Emma.
En y repensant, il se rendit compte que le ton qu’il avait utilisé pour parler à Blizz était plutôt rude. Ce n’était pas vraiment son intention c’est pourquoi continua à parler, quelque peu sur un ton d’excuse.


« Tu sais, c’est pas que je ne veux pas te le montrer mais, enfin, je préfère pas quoi. Ça n’a rien contre toi eh ? C’est juste que, bah, je voudrais pas que quelqu’un me vois quoi. Quelqu’un pas comme toi eh ? Euh…je veux dire, je me méfie mais pas de toi ok ? »

Il s’expliquait tellement bien… En fait, il ne savait pas comment lui expliquer exactement ce qu’il ressentait. Il se méfiait, même de Blizz. C’était ce que sa tête lui disait. Mais à la fois il ne voulait pas se méfier de Blizz, mais il se pouvait tout à fait qu’il y ait quelqu’un qui les observait. Enfin, il ne savait pas exactement quoi faire.

Les poissons cuisaient tranquillement. Bientôt ils furent prêt et Ael en passant un à Blizz sans même le regarder dans les yeux. À vrai dire il ne savait pas trop comment faire.
Il se jeta sur son poisson avec fin en cherchant désespérément un thème pour parler avec Blizz.

Les oiseaux chantaient une ode à la joie tandis que plusieurs papillons tournaient autour de Blizz et Ael.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Seul   Ven 25 Juil - 20:01

Blizz regarda le jeune Ael droit dans les yeux. Il comprenait parfaitement qu'un etre ayant un tel pouvoir ne veuille pas le montrer à n'importe qui. blizz ne lui en voulait pas le moins du monde. Devant la difficulté d'Ael à s'expliquer Blizz fit un large sourire avant de venir lui taper sur l'épaule et même temps qu'il prenait le poisson qu'Ael lui tendait:

"Ne t'inquiète pas...je comprend, ...un pouvoir d'une telle empleur ne doit pas apparaitre aux yeux de n'importe qui, je ne t'en veux pas du tout...mais sache que tu peux me faire confiance, je suis là pour toi et pour personne d'autre...sinon j'aurais surement quitté ce monde..."

Les yeux gris du bel elfe se perdirent soudain dans le lointain. il repensait à la promesse qu'il avait faite à Emma, avant sa mort, c'est peut etre grace à celle ci qu'il avait survécu à son "serment d'honneur". il faudrait qu'il explique beaucoup de chose à Ael, sur la vie des elfes, il y aurait du trvail, mais cela ne fesait pas peur à Blizz.

Il leva alors ses yeux sur cet être si fragile et si pure, et sourit de nouveau avant de dire simplement:

"Allez...mange"

Comme si les paroles prononcées n'étaient rien du tout....
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Seul   Mer 30 Juil - 16:08

« Tu sais, mon pouvoir n’est vraiment rien comparé à celui qu’avait maman, ou même…à celui des démons…Je suis donc incapable de me protéger d’eux, c’est pourquoi, je me contente de fuir et de me cacher. Mais je sais que toi tu va rien dire à personne. Emma aussi le savait. Elle te manque ? »

Il avait commencé à amener son poisson à sa bouche mais parla en arrêtant le geste. C’était comme si d’un coup quelque chose l’aurais surpris au point de ne pas pouvoir finir son geste. Ou peut-être avait-il découvert quelque chose d’important, ou plutôt avait-il perçu une sensation bizarre derrière les mots de Blizz, comme un vide, ou un néant, comme si la voix n’existerait plus malgré l’écho qui résonnait dans sa tête. Il regardait Blizz dans les yeux. Il n’y avait plus de doute possible. C’était la tristesse qui s’échappait de ses yeux, débordant de son cœur, supprimant tout ce qui pourrait l’entourer, le bonheur, la joie, la voix... Une tristesse que lui-même n’avais jamais ressentit auparavant, une tristesse qui te supprimait tout entier, de l’intérieur vers l’extérieur.
Ça lui faisait peur ce sentiment. Cette force capable d’anéantir un homme aussi fort que Blizz. Une puissance inouïe. Comment pouvait-il encore supporter ? Ael en fut impressionner, lui-même, se disait-il, n’en serait pas capable. C’est pourquoi il admirait Blizz. Puis il se dit que aussi fort que ce sentiment pouvait être, son contraire devait bien être de force égale. Que pouvait être bien aussi fort pour que son absence fasse naître en lui cet enfer ? Quoi donc ? Ah….c’était surement cela dont parlaient les légendes, les histoires et autres contes. C’était donc ça…


« Tu l’aimais ? Tu l’aime toujours ? »

L’amour. Ces mots prononcés par la bouche d’Ael prenaient un air étrange, dépourvu de tout le sens avec lequel les adultes l’enrobaient, mais il n’en restait pas moins pur, aussi pur que pouvait l’être le sentiment lui-même. C’était comme le prononçaient les enfants, qui associaient l’amour à quelque chose qu’ils voient, qu’ils comprennent et reconnaissent, et non pas quelque chose qu’ils ressentent.

Mais finalement, si ce sentiment là était si fort et si destructeur quand son absence se faisait présente, pourquoi le ressent-on-nous ? C’est quand même quelque peu contre nature de nous pousser à ressentir quelque chose qui peut nous détruire.
Certes, cela est bien un mystère qu’on ne peut résoudre qu’en se trouvant au cœur même du problème, en goutant au fruit défendu.

Il préféra ne pas faire part à Blizz de toutes ses questions qu’il se posait. Il se disait qu’il devait déjà avoir assez du mal à supporter ses sentiments pour avoir à expliquer à un gosse pourquoi on ressent cela. Il ne voulait pas le faire penser au passé. Parce qu’il en était sur, il l’aimait toujours, sinon pour quelle raison son absence pouvait lui faire autant de mal ? S’il ne l’aimerait plus, ce vide n’aurais pas lieu d’être…ah ce vide, tien qu’est-ce que ça pouvait bien être ?
Un vide. S’il y a un vide c’était bien parce qu’avant il devait y avoir quelque chose, non ? Emma peut-être ? L’amour pour Emma ? Mais non l’amour on à dit qu’il y est toujours sinon il ne se sentirait pas si mal. C’était donc Emma. Elle comblait ce vide. Un vide que Ael aussi avait, mais certainement plus petit. Il commençait à comprendre ce que ça pouvait faire que d’être amoureux, et se dit fermement de ne jamais l’être, ça risquait d’être fort douloureux.
Il décida donc de laisser son enquête sur les sentiments de Blizz à ce point là pour ce concentré sur la 2nd grande énigme que Blizz présenter. La raison qui le maintenait toujours en vie. Généralement, on reste en vie parce qu’on à des choses à faire. Comme lui, il ne peut pas se tuer par respect pour sa mère, mais certainement ça l’arrangerais mieux de mourir. La question était donc quelle est la raison de Blizz si la chose qui était la plus importante pour lui était partie.
Ceci l’intriguait au plus haut point.

Il s’était mit à manger après avoir formulé sa question. Il mangea son poisson pendant qu’il réfléchissait à ce que Blizz avait ressentir vis-à-vis d’Emma et la raison qui le maintenait envie. Il n’avait pas trouvé de réponse à la 2nd énigme. D’ailleurs elle pouvait avoir plusieurs réponses et de toute façon, ce n’était pas si important que ça de savoir les raisons pourvu que son ami puisse rester longtemps avec lui. Mais, il le comprenait un peu mieux maintenant.

Son poisson étant fini il réutilisa son bâton pour en faire cuire un autre mais sans faire exprès donna un coup de coude dans la boule d’eau qui conservait les poissons encore vivants. Elle roula, roula et roula encore vers la rivière, tombant dans l’eau. À l’instant où elle fut totalement submergé les poissons furent libérés de leur prison aqueuse, et le déjeuné de nos amis s’envola ainsi. Seul les 2 autres poissons, assez petits, qui avaient été grillés pourraient servir à leur remplir le ventre.

Quand à Ael, il eut droit à un grand plongeon. Essayant de rattraper la boule en question, il glissa sur un caillou, atterrissant dans l’eau. Même un clown n’aurais pas fait mieux.


« ATCHOUM »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Seul   Mer 30 Juil - 21:27

[Tu as fais un super topic, bravo!]

Le bel elfe brun leva son regard gris sur le jeune homme face à lui. Il était surpris par la question du jeune homme qui semblait également demander: "C'est quoi l'amour? à quoi ça sert?"
Blizz soupira et dit simplement:

"Oui, elle me manque horriblement, mais je dois apprendre à vivre sans elle. Je l'aimais, et je l'aime encore de tout mon coeur...Même si je n'ai jamais eu son amour...Elle a emportée une partie de mon coeur en mourant, et je me sent comment dire...vide..Mais tu es là..."

Il essaya de sourire tant bien que mal, même si le coeur n'y était pas. Il aurait voulu dire à Ael que l'amour était la plus belle chose au monde, et que chaque être avait besoin de celui ci pour vivre, respirer et être. Alors en soupirant il regarda cet être étrange et dis simplement:

"Ne pense pas que l'amour est toujours une chose difficile..."

Ce qui le gardait en vie encore un peu plus longtemps que prévu c'était sa promesse. Il hésita se demandant longuement s'il devait en parler à Ael. Il vit alors la boule contenant les poissons, passer devant ses yeux à une vitesse incroyable, et un Ael paniqué qui courait après, pour se retrouver en plein milieu de la rivière trempé jusqu'aux os. Blizz, sourit devant la désinvolture de cet être particulier, qu'il portait dans son corps, pour combler un peu du vide où Emma se trouvait auparavant.
Il s'approcha d'Ael et lui tendit un bras solide sur lequel il pourrait toujours s'appuyer et d'une voix douce et rieuse il dit:

"Bon...t'as fini de faire le pitre? On peut aller manger non?"

Il aida le jeune homme à sortir, le positionna près du feu, avant d'enlever sa grande capesombre et de la poser sur les épaules d'Ael, en le fictionnant pour ne pas qu'il attrape froid. Il remit du bois dans le feu, ce qui l'augmenta, et retourna derrrière le jeune homme pour le réchauffer.
blizz était à présent en chemise, légère de couleur blanche, ce qui semblait inhabituel tellement on avait l'habitude de le voir avec sa longue cape sombre, de cuir.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Seul   Jeu 7 Aoû - 19:28

[Merci beaucoup XD mais c’est aussi grâce a toi XD ce que tu écris dans tes post donnent pied à mes réponses][Celui-là il n'est pas aussi clair que le dernier dsl je l'ait fait vers minuit]

Ael le regardait avec un sourire plein de sens. D’abord il y avait ce sourire enfantin, celui qu’on affiche quand on sait qu’on à fait une bêtise, qu’on fait le pitre, quand on prend la vie comme la prendrait un enfant. Ou plutôt c’était ça ce qui rendait son sourire différent. Derrière l’innocence il y avait un choix. Le choix de sourire malgré tout. Le choix d’afficher un sourire d’enfant. Le choix aussi de prendre le temps de faire le pitre comme un enfant. Comme un clown qui choisit son métier pour ne pas abandonner sa joie d’enfant. Un choix d’adulte. Un sourire d’adulte caché sous une apparence d’enfant. Une attitude plus profonde qu’on ne le croirait. C’était peut-être cela, finalement. C’était peut-être ça Ael ? Quelqu’un qui cache bien son jeu. Qui ne se dévoile que devant la nature et peu d’autres êtres, même pas Emma. Quelqu’un qui se cache, sous un masque d’enfant, sous une fausse innocence, sous une fausse faiblesse, ou peut-être qu’il a appris à être fort en acceptant cette faiblesse. Enfin, au bout du compte, quelqu’un qui se cache, qui se cache face aux autres, pour les protéger ?

Ses yeux présentaient une lueur étrange, qui révélait la ruse, les mauvaises intentions, et tous ses sentiments hérités des démons. Par contre, son sourire était celui d’un elfe. À mi-chemin entre deux espèces contraire, laquelle était sa vrai nature ? Peut-être les deux. Un masque d’Elfe pour un cœur de Démon ? Sur le coup on avait des doutes. Qu’en allait-il penser, Blizz, de ce fait ?
Ael était tout à fait conscient que parfois ses gestes, ses expressions, son être tout entier rappelait ses êtres du continent. Quelque part il frissonnait de joie à imaginer ce que Blizz devait penser sur lui, et à la fois il espérait qu’il n’allait pas avoir peur. On va dire qu’il le testait juste. Il avait envie qu’il le connaisse, ou plutôt que quelqu’un l’accepte tel qu’il était, aussi tordu au fond de lui qu’il pouvait l’être. Il en avait peut-être marre de toujours jouer les enfants pour ne pas effrayer les autres. Mais au fond il était capable de penser les pires atrocités. Capable de penser qu’il pourrait facilement tuer Blizz avec sa garde baissé en lui tendant la main, et très certainement capable de tuer. Mais tout aussi certains qu’il ne le ferait pas, ni le ferait jamais.

Son sourire remonta sur un coin, lui donnant un air malin. Cependant, encore une fois une partie de son corps le trahissait. Ses yeux émeraudes trahissant son origine Elisharak rappelaient que cet être ne s’attaquerais pas à ses amis et au gens à qui il est loyal, cet à dire à l’île toute entière.

Étrange mélange. Il ne s’était jamais montrer ainsi avec Emma. Non, il n’aurait pas pu. Elle, elle lui avait donné un toit, elle le nourrissait, elle l’habillait et l’enseignait. Non, il ne devait pas penser des choses méchantes sur elle, ni penser à des petit tours méchants. Quand à Blizz, c’était bizarre. Il n’était pas capable d’expliquer pourquoi il agissait ainsi, c’était comme instinctif. Faire le pitre, le regarder avec cet air malin qui d’un coup te donne froid dans le dos. On le reconnaissait pas mais c’était bien la même personne. Et jusqu’au fond de lui, c’était la même personne.

Il espérait juste se faire accepter tel qu’il est. Trouver quelqu’un a qui il ne ferait pas peur, avec qui il n’aurait pas à s’excuser si jamais un regard, un sourire, dévoiler sa moitié. Il cherchait juste à ne pas devoir dire « désolé ».

Un regard, un sourire, un instant, et il prit la main de Blizz. Il n’avait rien dit, même pas réagit. Il n’avait peut-être même pas remarqué. Peu importe. Il lui mit sa cape par-dessus. Il sourit et lui dit merci.

Son regard était normal. Plutôt il a toujours était normal. Normal c’était aussi cette petite lueur étrange, noire, qui persistait dans ses yeux ainsi que dans son cœur. Il était comme ça. D’habitude personne ne la perçoit. Sauf pour ceux qui on finit par la remarquer. Et puis, qu’est-ce que cela pouvait bien faire ? Il n’allait pas pour autant devenir comme le prince des démons, ce n’était pas parce que ses parents biologiques étaient, que lui il serait. C’est ce que ses yeux semblaient crier au monde entier. « Je suis comme ça » ou encore « Je serais comme on m’a appris à être ». Comme l’avait dit sa mère, lui étant petit, il aimera ce qu’on lui apprendra à aimer.


" Ah, attend je vais m’enlever la chemise sinon je vais jamais me réchauffer "

Il s’enleva habilement la chemise dont le premier propriétaire avait était Yvan. De beaux habits de riches trainés dans la boue. C’était tout Ael, mais à la fois ceci définissait sa condition. Et pourtant, il en était fier de cette condition. Fier à sa manière. Être quelqu’un comme un autre, qui essaye de survivre comme il peut dans ce bas monde, sans que importer qui étaient ses parents, monsieur tout le monde. Mais qui finalement son corps lui-même trahissait sa naissance. Même sous une tonne de boue, la soie reste de la soie.

Il avait enlevé la cape de Blizz pour s’enlever sa chemise. Les papillons qui étaient aux alentours se mirent à tournoiller autour d’Ael et de Blizz dès qu’il s’enleva la chemise.
Ce n’était visible que si on était placé derrière Ael. Un tatouage, ou plutôt, une marque à tonalité un peu violette. Comme presque quelque chose imprimé sur la peau d’Ael. Un dessin en grand sur son épaule. Un papillon.

Difficile de ne pas penser à une quelconque relation.

Il remit la cape de Blizz sur lui s’amusant avec les papillons en même temps qu’il approchait les 2 poissons qui restaient et les fruits, l’air de rien.

Était-il conscient de cette marque ? Il n’en avait pas l’air. Il lui tendait juste une pomme verte.


" Tu en veux ? "
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Seul   Jeu 7 Aoû - 21:38

Blizz avait très bien vu la lueur étrange dans le regard du jeune homme. Mais contrairement à ce que certains gens pensent, Blizz ne prit pas peur. Il savait que cette lueur meurtrière, ne fesait pas d'Ael, un etre criminel et violent comme son père. Le demi-elfe, avait le temps de grandir, et selon le chemin qu'on lui enseignait, il prendrait le parti des démons ou des elfes.

Le bel elfe brun vit le jeune homme s'asseoir à ses coté sur le rondin de bois qui leur servait de banc. Il le vit enlever sa chemise d'un geste rapide et gracieux, comme un souffle. Il posa son regard par inadvertance sur le tatouage du jeune homme. Il semblait différent de certains qu'il avait vu. Trop différent, trop vivant.

Ael lui tendit une belle pomme verte, et pour répondre à sa question il lui sourit tendrement avant de se saisir du fruit, et de mordre à pleines dents dedans, avec un grand plaisir. Puis ses grands yeux gris se posèrent de nouveau sur l'épaule de son jeune camarade, et hésita avant de poser la question suivante:

"As tu le pouvoir de communiquer avec les animaux?"

Le bel elfe brun posa alors ses yeux sur les papillons qui semblaient attirés comme des aimants vers le jeune homme. Il ne savait pas si Ael avait conscience de ce pouvoir qu'il avait sur les animaux, il en doutait en fait. Le bel elfe se releva et posa son regard pénétrant sur le jeune homme, comme s'il le sondait. Il observait juste son élève, comme un professeur le ferait, en cherchant des forces ainsi que des faiblesses, sur lesquelles il pourrait jouer, et ainsi apprendre à Ael à les utiliser également.

Il lui sourit gentiment attendant calmement la réponse du jeune homme. Blizz cachait très souvent ses dons aux autres. Sauf peut être le pouvoir de guérison. Il trouvait bizarre, étrange que le jeune homme dont il devait s'occuper possède un pouvoir proche du sien...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Seul   Mer 27 Aoû - 21:37

[gomen ne pour l'attente ^^ je suis a la maison là HoHo]

Oui, Blizz l’avait bien comprit, Ael avait encore le temps de grandir, de grandir et d’apprendre le monde, d’apprendre à prendre partit dans un monde divisé entre les ténèbres et ce petit recoin de paradis. Mais l’heure n’était pas à la politique, mais plutôt à la camaderie. Partager une pomme, la pêche, c’est cela être copains.

C’est alors que Blizz posa la question. Ael eut une réaction bizarre, une certaine surprise accompagnée d’une certaine méfiance, non pas envers Blizz mais plutôt envers ses paroles. Peut-être ce n’était pas la première fois qu’il entendait cela, peut-être qu’il y avait déjà pensait, qui sais ?
Il le regardait dans les yeux incontestablement surpris mais le doute persistait dans son âme.


« Tu crois ? C’est quand même bizarre non ? J’aurais dût m’en rendre compte après toutes ses années n’est-ce pas ? »

Étrangement, son ton ne correspondait pas tout à fait avec ses mots. Peut-être doutait-il de ce que lui-même croyait, parce qu’il n’avait pas envie de douter de ce disait Emma ou Blizz. Certes Emma lui avait déjà fait cette remarque et c’était vrai que c’était quelque chose de pas très courant s’entendre aussi bien avec les animaux. Mais de là à les contrôler…De toute façon il n’avait pas envie de les contrôler. C’étaient ses amis, et il n’était pas leur maître. Et ça le terrifiait l’idée de les gouverner. On ne devait pas contrôler ses amis ! Il ne se sentait pas en droit de le faire, même pour une limace. Et pourtant il les attirait comme un iman…Il se demandait bien si les animaux venaient parce qu’ils l’aimaient bien ou à cause de son pouvoir. Si c’était à cause de son pouvoir il ne voulait pas l’avoir. Ils avaient été ses premiers amis, les chiens, les chats, les rats, les oiseaux, et tout cela… Au fond, il avait peur que son amitié avec Miaou’s et les autres, avec Dingo et Fofo les chiens de Monsieur Colbat, avec Gas-gas et ses compagnons, que tout cela ne soit qu’une illusion et qu’en réalité il soit tout seul.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Seul   Mer 27 Aoû - 23:07

Le bel elfe soupira. Il savait très bien que le jeune homme attirait les animaux. Etant donné que Blizz pouvait communiquer avec les animaux, il avait reçu quelques paroles d'eux.

"Les animaux t'aiment bien...ils me l'ont dit.."

Blizz avait pour habitude de ne dévoiler que son pouvoir de guérison. Il dévoilait pour la première fois son pouvoir de communiquer avec les animaux. Il mangea la moitié de sa pomme en la croquant à pleines dents. Il sourit au jeune homme face à lui et dit simplement:

"Ils sont attirés par ton tatouage."

Blizz ne savait pas comment réagirait le jeune homme face à lui. Mais Ael devait apprendre à controler ses pouvoirs, à les connaitre. Il sentit alors une présence derrière lui. Il savait de quoi il s'agissait mais comment Ael réagirait. Il se retourna et vit apparaitre deux yeux dorés dans les buissons. Il sourit, Ael découvrirait bientot celui qui était son compagnon de route....
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Seul   Ven 29 Aoû - 20:34

Ael ne comprenez pas trop qui lui avait dit à Blizz que les animaux l’aimaient. Bien sûr il ne pensait pas dans la possibilité que les animaux eux-mêmes lui aient parlé de cela. C’était trop bizarre pour lui. Il ne s’y attendait pas non plus. Lui il ne pouvait pas se communiquer avec eux, ce qui ne lui déplairait pas de pouvoir faire. Il les comprenait juste par intuition, comme il comprenait les personnes par intuition. Lui il pensait vraiment que les animaux parlaient c’est pourquoi il s’amusait à leur répondre avec des miao miao pour les chats et des wouaf wouaf pour les chiens, et ainsi de suite. Cependant il n’avait aucune idée de ce qu’il racontait. Il était très sur que les animaux le prenaient pour un fou, tout comme les êtres doués de raison. Mais de là à penser que quelqu’un pouvait vraiment se communiquer avec eux, c’était vraiment beaucoup quoi ! Mais ça devait être chouette. Enfin, il n’avait pas encore compris tout cela.

« Ils sont attirés par ton tatouage »

Et vlam ! Soudain le cœur d’Ael se serra un instant. Ça faisait mal, très mal qu’on te dise que Miaou’s et les autres venaient juste parce que t’avait un tatouage sur l’épaule depuis tout petit. Ça faisait mal de comprendre que tes premiers amis n’étaient pas libre de leur choix et venaient parce qu’il les attirait et non parce qu’ils étaient amis. C’est ce qu’il pensait. Ce tatouage influe sur eux de façon qu’ils ne puissent pas s’y résister. C’est ce qu’il se disait. Mais la question était de savoir si c’était aussi radical qu’il le pensait. Peut-être que c’était moitié moitié ? Qui sait. Mais Ael n’aimait pas avoir une emprise sur eux, ni sur quiconque d’ailleurs. Il se sentait mal en pensant que quelque part il les avait commandés tout ce temps. Il n’en voulait pas de ce pouvoir.

C’est alors que, de derrière du buisson, soudainement un loup s’élance sur Ael ! Sur le coup on aurait dit qu’il allait le manger tout crut mais très vite on entendit Ael rire. Le loup léchait notre jeune elfe. C’était un loup jeune, l’équivalant d’un adolescent.


« AHAHAHAHAHA Arrête HAHAHA arrête tu me fais des chatouilles !!! HAHAHAHAHA »

Apparemment Ael était très chatouilleux. Une fois que le loup arrêta de lui faire des petits câlins Ael fit les présentations :

« Blizz, ce p’tit farceur c’est Naranleg ; Naryl’ ça c’est Blizz… EH ! Lui grogne pas »

Pour la peine Naranleg se prit un p’tit coup gentil sur le museau. Même si Ael avait complètement oublié les langues de ses origines, quelques mots restaient inscrits dans sa conscience sans qu’il s’en aperçoive. Ainsi Naranleg était « petit loup » en elfe, et Naryl’ était une forme de diminutive courante dans la noblesse et la royauté. Faire un diminutif d’Ael serait une bêtise puisqu’il serait plus long que le même nom mais cependant il existe Ayéwyl’, c’es trop chou c’était comme sa môman l’appelait quand il faisait des câlins, ohhh…enfin bref finit le quart d’heure nostalgique.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Seul   Sam 30 Aoû - 4:08

Blizz, fut surpris de l'arriver du jeune loup, mais savait à présent que Sheitan éviterait de s'avanturer ici. elle tournant la tête vers le buisson il se mit à chantonner. Une chanson elfique, légère et douce. L'animal décida alors d'apparaitre, doucement calmement, mais avec énormément de méfiance.

Il s'agissait d'un loup de taille adulte. Il avait une carrure impressionante, et son pelage était noir de jais. Seuls les yeux jaune de l'animal contrastaient avec ce pelage de nuit. Il vint s'installer au coté de Blizz, mais ne montra aucun signe d'affection. Il était un être solitaire, seul Blizz réussit à l'approcher, parce qu'il se comprenaient.

Blizz leva ses yeux gris sur le jeune homme et d'une voix douce et calme, il dit simplement:

"Moi...je te présente Sheitan. Il est plutôt du genre distanct, mais un très très bon compagnon de route..."

Il posa délicatement sa main sur la tête du loup, sans que pour autant celui ci, n'enlève son regard fixé sur Ael. Blizz sentait la tension préente dans le corps de son compgnon, une envie irrésistible de s'approcher du tatouage du jeune homme. Mais était donné son expérience, il arriver à y résister...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Seul   Mer 17 Sep - 23:59

[DÉSOLÉ POUR LE RETARD!!! J'ai beaucoup de post à faire mais j'essayerais d'être constant! GOmen ne!]

Ael regarda le loup. Il trouvait cela magnifique d’avoir un copain comme ça. De pouvoir l’appeler et qu’il se présente. Enfin, cela lui fit penser à son tatouage. Il était vraiment déçu quand il pensait que Miaou’s et les autres, même Naryl’ avec qui il avait joué depuis tout petit, et que les autres loups ne l’aient jamais attaqué tout simplement parce que ce tatouage les attirait. Quand Blizz mit sa main sur la tête de son compagnon, Ael amorça le geste pour caresser légèrement le loup, une façon de lui dire bonjour. Il l’avorta presque aussitôt, se souvenant du fait que si les animaux l’acceptaient ce n’était pas parce que c’était lui, mais parce qu’il avait cette marque. Et aussi se souvenant que Blizz avait dit que Sheitan était plutôt distant. Il valait donc mieux ne pas le forcer. On pouvait très bien lire les pensées d’Ael sur son visage. Il était très expressif, fallait pas être sorcier pour devinait que la révélation que Blizz lui avait faite le blessait en quelque sorte. Il ne calculait même plus les pitreries que faisait Naryl’, propres à son âge.
Celui-ci, fit une petite relation entre l’état de son ami et le nouvel arrivant. Une relation précipité, cependant cela témoignait bien de l’envie d’aider Ael, qu’il n’avait pas vue depuis un certain temps et avec qui il voulait jouer. Peut-être bien que c’était le tatouage qui poussait le jeune animal à agir ainsi, une envie de le protéger, comme un instinct. Ou alors, peut-être était-ce autre chose. Peut-être était-ce à cause de tous ses moments passés ensembles ? Où Ael s’était occupé de lui comme s’il s’agissait d’un ami et d’un envie du propre animal de faire de même ? Qui sait.
Cela dit, il fit le lien entre le mal être d’Ael et le nouvel arrivant.

Il se mit à lui grogner et très certainement à lui dire des trucs pas très gentils en langage de loup. L’air menaçant ne faisait aucun doute sur l’opinion qu’il s’était fait de son aîné.
Ceci fit sortir Ael de sa stupeur, et gratifia son jeune ami d’un petit coup sur le museau.
Le ton qu’Ael utilisa après pour gronder Naryl’ sembla excessif, tout comme le regard qu’il lui dirigea. Un regard ou on pouvait sentir la partie noire de son cœur.
Naryl’ sembla perplexe. Evidement il ne s’y attendait pas. Ou plutôt ce qui le choqua fut le ton utilisé par Ael ainsi que son regard. On peut dire que si Naryl’ aurait été un humain, il aurait ressentit ce qu’on peut qualifier de sueur froide et froid dans le dos.

Au bout de quelques secondes, Ael comprit ce qu’il avait fait. Il ne l’avait pas fait exprès. Il avait juste pas réussit à se contrôler. Sa tête était une mer de questions sans réponse et son cerveau était comme un nœud impossible à défaire.


« Ore’siwanya, Naryl’ »

« Excuse-moi », l’elfe la langue de son cœur, et possiblement le seul mot dont il se souvienne, celui de s’excuser, la seule chose qu’il puisse faire à présent. Le seul mot qui soit resté à gravé à jamais, le seul mot qu’il puisse se souvenir de la langue de sa mère, de sa langue, puisque c’est le dernier mot qu’elle prononça, le dernier, pas tout à fait, il y en avait un autre qui ne résonne plus dans les oreilles d’Ael, aussi oublier, peut-être parce que le concept même que le mot représentait à été effacé pour lui. Quelque chose qu’il doit réapprendre, quelque chose d’enfuis en lui.

En tout cas, ceci le faisait se sentir encore pire. Enfant il parlait toujours avec Naryl’, quand il ne savait parler que 2 langues, celle de sa mère, et celle de l’être qu’il devrait tôt ou tard combattre, son père. Naryl’ ne semblait comprendre que quand Ael lui parlait en elfe. Au fur et à mesure, il oublia comment parler à Naryl’ et utilisait de plus en plus la langue des hommes de l’île. Cela ne semblait pas poser de problème de communication entre les deux, c’est pourquoi, par habitude, Ael utilisait la langue des hommes pour s’adresser à tous, laissant la langue elfe pour ce qui était vraiment important, les sentiments. Au fil du temps, seulement un mot resta. Pardonne-moi. Triste résumé d’une triste existence, qui pourtant Ael s’efforcer de faire briller avec le sourire, bien qu’à cet instant précis il s’en sentait incapable.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Seul   Sam 27 Sep - 15:56

Le bel elfe brun posa son regard sur son jeune compagnon. Il comprenait soudain comment réagissais Ael, lorsqu'il envoya bouler le jeune loup, Blizz comprit totalement, qu'il ne supportait pas la présence de qon pouvoir.

"Ael, même si ton pouvoir est présent, les animaux peuvent y resister, s'il le veulent...regarde Sheitan, il arrive à y resister."

Le loup noir posait ses yeux délicats sur Blizz, avec tendresse. Il comprenait que son ami elfe désirait apaiser le coeur de l'autre être. Il posa ses yeux jaunes sur l'etre qui s'énervait pour rien et soupira comme s'il ne comprenait décidemment rien aux etres à deux pattes.

"Cela ne sert à rien de t'en prendre à ton compagnon....s'il n'était pas ton ami il ne serait pas ici...c'est lui même qui le dit, mais arrête de t'en prendre à lui de la façon dont tu viens de le faire, tu lui a fait peur..."

Blizz se leva et vint se poser à coté de Ael, posant délicatement son bras sur les épaules de son protégé...
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Seul   

Revenir en haut Aller en bas
 
Seul
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Seul et perdu...
» Big Boss motorisé. Seul ou accompagné ?
» Sur une barque ... seul ... avec elle ...
» L'âme est le seul oiseau qui soutienne sa cage... ( PV Fraise des bois )
» Seul... face à une mer de cadavres [PV Noah]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ynis Witrin v3 :: ~.*.~ Hors Rp ~.*.~ :: Archives :: Topics-
Sauter vers: