Ynis Witrin v3

Les armées démoniaques assiègent le Continent, mais une île résiste toujours
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 ~Cissée Céol~

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: ~Cissée Céol~   Ven 27 Juin - 21:19

I- Identité


  • Nom: Céol
  • Prénom: Cissée
  • Age: 18 ans, 3 juin
  • Origine : SA famille habitait au beau milieu de la forêt de Brocéliande en France
  • Famille: Son grand frère et sa petite sœur avec qui elle vit dans une maison sur Ynis. Ses parents sont quant à eux tout deux décédés.

  • Race: mi humaine / mi dragon
  • Profession: chevaucheuse d'ombre


II- Profil psychologique



  • Caractère: Cissée est une jeune fille assez mûre pour son âge. Elle n’aime pas être enfermée et préfère vagabonder dehors à la recherche de tout et de rien. Elle est assez solitaire et ne se laisse pas faire comme n’importe qu’elle demoiselle de bonne famille ou créature douce et gentille. Elle ne s’est jamais vraiment intéressée aux relations humaines quelles qu’elles soient, aussi sait elle se faire très discrète… Elle ne conçoit pas ou du moins difficilement qu’un homme puisse voir sa vraie beauté et l’apprécier pour autre chose que de l’amitié Elle est plutôt du genre combattive à vouloir toujours protéger ceux qu’elle aime à tout prix. Sans peurs ou presque elle n’hésite pas à se jeter dans la gueule du loup. Elle est très téméraire et à souvent fait de nombreuses frayeurs à sa famille pour cela ! Cissée est aussi une jeune femme hyperactive, elle ne reste pas une seconde en place et elle dort très peu. Sa froideur se ressent dans son regard uniquement. Ses mots sont simples et adaptés à chaque situation en général. Fière, elle a du mal à s’avouer vaincue et à reconnaitre ses torts. Ce qui lui apporte parfois la rancœur du peu d’amis qu’elle possède. Et elle a aussi un orgueil un peu démesuré bien que mitigé tout de même. Enfin, Cissée, grâce à sa discrétion sera une fille digne de confiance qui pourra rester muette comme une tombe, qui ne révèlera rien même sous la torture, si vous lui confiez un secret.
  • Signe(s) particulier(s) Mental(aux): possède un lien particulier avec son phénix, une femelle du nom de Neïla

  • Qualités: Combattive, digne de confiance, protectrice
  • Défauts: hyperactive, orgueilleuse, téméraire, froide face au danger et parfois au sentiments des autre



III- Apparence physique


  • Physique: Cissée est une jeune fille svelte à la chevelure et au regard de braise. De taille moyenne, 1m63 environ, elle possède un visage enfantin, qui rend peu crédible ses décisions ou ses prises d’initiatives alors qu’au fond c’est une demoiselle mûre et pragmatique. Lorsqu’elle n’est pas en vadrouille en train de faire le tour des lieux pour son travail, ou alors en train de chasser ou de combattre, la jeune Cissée porte de jolies longues robes qui mettent ses formes en valeur. Sinon, elle portera une tunique de couleur feu en écailles de Dragon. Une superbe armure contre le feu et même les armes blanches qui n’arrivent pas à la percer. En outre, bien qu’elle soit humaine et qu’elle ne possède que du sang de Dragon, la jeune fille a aussi les oreilles pointues. Sa peau est assez halée à la lumière du soleil et blanche comme un lin la nuit tombée. La jeune fille malgré son apparence n’est pas des plus gracieuse, on peu même dire qu’au fil du temps, les combats et l’allure de guerrière lui ont donné une démarche de camionneur contrastant énormément avec son physique.

    Petit ajout suite aux évènements du forum:

    Cissée ayant essuyé quelques combats, son visage s'est retrouvé complètement brûlé par le jet d'une flemme de dragon. Elle porte ainsi quelques cicatrices. Concernant son corps, elle possède une longue cicatrice le long de son bras droit, ainsi que quelques petites sur les jambes.
    [size=20]
  • Signe(s)particuliers Physique(s) : Un phénix à l’aine qui lui est apparu lorsqu’elle est devenue femme. Une longue cicatrice le long du bras droit, ainsi qu’en travers de son visage, fine tel un fil mais discernable par sa blancheur. Elle lui coup le visage de l’œil droit au bas de la joue gauche.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: ~Cissée Céol~   Jeu 3 Juil - 11:18

IV- Biographie


  • Histoire:

    En une année d’hiver rude, un homme, un troubadour, débarqua dans une petite vallée tranquille du nom de Val sans Retour. Nom pas très accrocheur me direz vous ! Oui, certes, mais l’endroit est magnifique, dissimulé au milieu de la Forêt de Brocéliande ! Les conteurs ambulants prennent toujours plaisir à visiter cette contrée pour y laisser toujours un peu plus de magie !... Mais voilà que cette année là fut particulièrement froide, la neige ne quittant pas les chaumières de l’hiver ! C’est ainsi que Jean, l’un de ces troubadours, fut hébergé dans la chaleureuse demeure de la famille Céol. Cette famille se composait du père, Ulrich, et de trois enfants, Pierre le frère aîné, Lucie la cadette et Cissée la benjamine de 8 ans à l’époque…Durant cet hiver là donc, la famille Céol eut droit, chaque soir, à entendre une légende au moment du coucher des enfants, enfin surtout de la dernière ! Jean racontait donc une histoire de son cru, souvent des légendes, et endormait souvent par la même, la petite Cissée, bercée par la voix mélodieuse du conteur. Seulement, à présent, la jeune Cissée ne garde en mémoire que deux de ces légendes. La première concerne la vallée où ils demeuraient elle et sa famille.

    « Savez vous que cette Vallée possède sa propre légende ? » avait t’il demandé à une famille toute ouïe. Et sur un signe négatif de la tête il leur avait raconté.

    « Selon la légende la fée Morgane enfermait ses amants infidèles. Ceux-ci n'avaient alors plus aucun espoir de retour. Les sortilèges qu'elle y avait implantés pour les empêcher de partir furent déjoués par Lancelot du Lac qui resta fidèle à son amour pour Guenièvre….Vous voyez, votre Vallée peut receler énormément de trésors ! »

    Puis le soir suivant, mué par les évènements peu glorieux de la semaine, Jean ne put s’empêcher de conter une légende concernant les Dragons. Ils venaient d’attaquer un village non loin de là, aussi il était tout à fait normal que le troubadour en fut inspiré ! Son air fut grave mais aussi passionné.

    « Il est des légendes qui ont leur lot de mystères… »disait Jean « Et celle que je vais vous conter ce soir, n’échappe en rien à la règle….En des temps anciens, les dragons, ces créatures cracheuses de feu et à l’écaille indestructible s’installèrent parmi les hommes. Personne ne savait ce qu’ils étaient, ni d’où ils venaient. Un grand mystère les entourait ce qui attira nombreuse personnes qui se firent appelées « Chasseur de Dragon ». Jamais, les hommes ne surent s’ils devaient considérer ces créatures telles des amis ou des ennemis. Mais l’homme sait il seulement juger cet état de fait, lui qui se considère bon alors qu’il sème le mal autour de lui ? A partir de cette hypothèse, était-il à même de concevoir la suivante histoire ? Assurément, non, aussi la transforma t-il en légende !

    Tout commença lorsqu’un homme, en des temps anciens, trouva, en creusant une galerie dans les mines de sel, un squelette d’une taille gigantesque. Le squelette d’un gros lézard ailé, cela ne pouvait être qu’un dinosaure pour eux, une créature ayant vécue à l’aube des premiers temps. Mais, après cette découverte, il apparut que tous les hommes qui empruntaient cette galerie n’e revenaient jamais. Quelques téméraires curieux de découvrir le fin mot de l’histoire, s’y aventurèrent alors. Ce qu’ils découvrirent au fond de la galerie ? Un trésor, des richesses telles qu’aucun homme n’aurait pu en voir de son vivant. Et la surprise. Quatre dragons, couchés dessus, dormant profondément. Bien sûr, les hommes, viles qu’ils étaient, cherchèrent à s’emparer d’une partie du butin sans même se rendre compte qu’ils étaient là devant la plus grande découverte. Mais voilà tel est pris qui croyait prendre. Les bêtes, à l’odorat fin, très fin se réveillèrent et tuèrent trois des quatre hommes, le quatrième courant sans s’arrêter jusqu’à son village. C’est ainsi que les dragons furent découvert… »

    Jean fit une pause, et but un peu de l’eau qu’on lui avait gracieusement servie dans un grand verre. Les trois enfants étaient à ses pieds, complètement passionnés par ce qu’il racontait. Ebahis par ce récit ils en redemandaient, ne voulant même pas laisser au conteur le temps de se désaltérer. Ainsi il leur raconta tout ce qu’il savait sur les dragons, laissant de côté les légendes, jusqu’à ce que la jeune Cissée qui pour une fois ne s’était pas endormie ce soir là, pose une question des plus intéressante, mais aussi étranges.

    « Monsieur Jean est ce qu’il y a des dragons dans Le Val sans Retour ? », demanda t-elle donc, de sa voix enfantine.

    L’homme secoua la tête, non pour dire oui ou non mais plutôt en signe de compréhension. Il faisait souvent cela lorsqu’on lui posait une question à laquelle il allait répondre par un récit. L’attention se resserra alors sur lui.

    « Il est une légende selon laquelle les dragons, les plus vieux, les ancêtres, peuvent prendre forme humaine….Voilà de cela des d’années maintenant nos amis cracheurs de feux, établirent leur tanière sous la forêt si magnifique et réputée qui porte le nom de Brocéliande, car c’est là, paraîtrait il que demeure le trésor du célèbre Arthur…Ainsi pour répondre à ta question, sans doute y en a-t-il…Néanmoins personne ne les a jamais vu. Mais toujours selon le conte, un jour le patriarche s’est transformé un homme, en bel homme, le genre qui ferait succomber n’importe qu’elle femme. Il sortit alors de sa tanière, sous la forme d’un bel étalon et séduit une femme qui s’était trouvée sur son chemin dans les bois. Bien sur, totalement envoutée elle avait succombé, rompu toute ses défenses. Mais après cet après midi là elle ne revit jamais le bellâtre qui l’avait mise sans dessus dessous…Neuf mois plus tard, naissait une jolie jeune fille. Et la légende raconte que la jeune fille mi humaine mi dragon serait parmi nous à l’heure où je parle, dans votre village… »

    La tension était palpable dans la pièce, comme si toutes ses histoires étaient vraies. Puis peut être trente secondes lus tard, le père mit un terme à toutes ces histoires au plus grand damne des enfants qu’il envoya au lit.

    …Quatre ans plus tard…


    Cissée avait donc douze ans. Elle venait de devenir une femme et un étrange dessin était apparu à son aine. Elle n’en avait dit mot à personne préférant garder cette étrangeté pour elle. Souvent, elle allait aider son père à la forge, sa mère étant décédée lors de sa naissance celui-ci restait son seul modèle. Il lui avait un jour forgé une épée solide, un cadeau d’anniversaire étrange certes pour une petite file, mais qui avait fait énormément plaisir à la jeune fille qui l’avait nommée Elandhil. Toujours, elle se promenait dans les bois avec. D’ailleurs un jour, alors qu’elle ne cessait de repenser à ces légendes sur les dragons que leur avait conté Jean, elle eut une étrange sensation lorsqu’elle arriva près des grottes du village. Elle avait l’impression que son cœur ne battait pas comme d’habitude, comme si il y avait d’autres pulsations. Elle se concentra alors, essayant de récupérer son souffle. Mais, il n’avait rien à récupérer ? Elle n’était pas du tout hors d’haleine !! Que lui arrivait-il ? Elle s’était alors éloignée en courant et tout était redevenu normal. Etrange. Cissée était rentrée chez elle ce jour là car il était tard et que cette étrange sensation la tracassait. Elle sentait la curiosité monter en elle poindre à un tel point même qu’elle se décida d’aller visiter les grottes le lendemain.

    Son agilité était telle que la jeune fille téméraire ce hissa sans encombre sur la roche pointue puis de là, dans le trou de la caverne principale. Tous ses sens étaient en alerte. Elle progressait lentement, avec parcimonie dans ses gestes, et la main toujours sur la garde de son épée. Elle était bien jeune, trop jeune pour accomplir telle mission. Mais plus elle avançait, plus elle sentait les pulsations. A présent elle en était sûre, elles appartenaient à autre chose. Le chemin se révéla long et tortueux. Une heure de dur progression, pour enfin trouver un passage obstrué par quelque chose de mou et piquant tout comme la roche. Cissée avait essayé de pousser en plaçant ses fines mains entre les pointes, quand soudain la chose s’était mise à bouger. La jeune fille avait alors fait deux pas en arrière, les pulsations qu’elle ressentait devenant de plus en plus rapide. C’en était enivrant même. Puis la chose se retourna et oh malheur, Cissée se retrouva nez à nez avec un…non…si, un Dragon. Rouge sombre, comme la roche. Vite fait bien fait elle tira son épée qu’elle tint alors devant elle, mal assurée, tremblant de toutes part. Et, alors que le dragon baissait sa tête par pur et simple réflexe elle avait planté le bout de son arme blanche dans le crane de la bête qui était tombée raide morte. Ne sachant plus ce qu’elle devait ressentir, elle avait tourné les talons et courut à toute vitesse en direction de l’atelier de son père. Affolée elle lui avait tout raconté et mené vers le lieu du massacre. Monsieur Céol, avait été à la fois surpris et stupéfait !

    « Cissée, sais tu ce que tu as fait du haut de tes douze ans ? Ma Chasseresse ! »

    Son regard envers sa fille était pétillant. Cissée par contre elle, ne comprenait pas. Elle pensait avoir faite une grosse bêtise, mais apparemment non. Son père semblait aussi penser à autre chose. IL était pensif et touchait la bête comme si il s’agissait là d’un trésor. Tout en effleurant les écailles, avant même qu’elle ne puisse répondre, il reprit la parole.

    « Ne comprends tu pas, Ton initiation est faite ! «

    La gamine comprenait de moins en moins les affabulations de son père. Il s’accroupit et serra ses épaule dans ses grandes mains, la regardant droit dans les yeux. Son père était très croyant aussi ne fut elle pas surprise lorsqu’elle entendit ses mots.

    « Une légende vieille comme le monde dit que la première enfant qui tuerait le démon le jour suivant de son élévation au rang de femme, serait l’élue. La Chasseresse de Dragons. Ca à l’air fou, c’est vrai, mais regarde toi-même ma chérie, tu viens de le faire ! »

    Cissée s’était alors mis à rire à plein poumons jusqu’à ce que son père mette une de ses grandes mains devant sa bouche pour la faire taire. Lui-même jusque là avait chuchoté. Croyant rêver, ou cauchemarder même, docilement elle avait suivi son père jusqu’au village sans un mot. Ils gardèrent tout pour eux. Même ce qu'il arriva à la jeune fille le lendemain. Un phénix, oui un phénix tel que celui qui était gravé à son aine apparut à ses côtés. (relation développée en RP)

    …Trois ans plus tard…


    Près de ces mêmes grottes où elle avait tué son premier Dragon, Cissée comptait les cicatrices qu’elle avait déjà. Une trentaine environ, mais que l’on pouvait facilement dissimuler. Sa famille avait essayée de l’en empêcher mais elle avait finalement suivi sa destinée. Elle tuait ses bêtes chaque fois que l’une d’entre elle s’approchait trop du village. Mais voilà divertie par tout autre chose, elle n’avait pas aperçu, ni même senti les trois créatures qui se dirigeant sur Le Val sans Retour. Elle avait continué à rêvassez et était rentré à la nuit tombée. Qu’elle ne fut pas l’horreur qui apparut dans ses prunelles rouges ! Le feu, tout était en feu ! Elle courut alors vers l’atelier de son père. A bout de souffle, elle le retrouva allongé sur le sol, brûlé complètement brûlé. Elle le sortit alors des flemmes, sa force décuplée par la peur.

    « Papa, reste avec moi, je t’en supplie, c’est ma faute je suis désolée je ne les ai pas v ou senti, pardonne moi, reste là avec moi, ne m’abandonne pas, papa… »

    Elle sanglotait de son saoul, mais son père lui attrapa le bras. Et mourant il articula ses derniers mots.

    « Ynis Witrin, rejoint ton frère et ta sœur là bas…Ynis Witrin…le sud, va vers la sud, court ma fille co… »

    Et il s’était éteint mettant un papier dans les mains de l’adolescente. Ses yeux s’étaient fermés à jamais, laissant la jeune fille toute seule, au milieu des flemmes grandissantes. Cependant Cissée ne perdit pas pieds, elle ne prit pas le temps de pleurer son père et partit loin loin loin son armure en écailles de Dragon trop lourde pour elle, son endurance commença à faiblir au bout d’une demi heure de course ; Elle allait s’écrouler lorsqu’elle fut soulevée dans les airs. Après un petit cri de frayeur et un coup d’œil en arrière elle avait découvert…des ailes, oui des ailes étaient sorties de ses omoplates. Elle pouvait voler. Quelle étrangeté !!! Mais ainsi elle retrouva facilement son grand frère et sa petites sœur, qui dans la nuit noir attendaient sur les rives d’un lac…

    C’est ainsi que par une nuit noire, ils se rendirent sur l’Ile cachée. Ils furent très bien accueillis et se construirent une nouvelle vie paisible, mais non sans regret sans découvertes et sans surprises. Cissée, quant à elle, personnellement elle n’avait encore jamais ouvert le mot que son défunt père avait glissé entre ses petits doigts lors de sa mort. Elle l’avait gardé dans une boîte, espérant que le jour où elle se déciderait, les quelques mots qu’elle y lirait lui apporteraient des réponses

  • Animal de Compagnie:
    Neïla, un phénix qui est devenu son ami, dans son enfance alors qu’elle reçut ses dons.


V- Armes & Pouvoirs


  • Pouvoirs: crache le feu qu’elle peut contrôler et elle peut se déplacer aussi à travers, établir une connexion entre deux feux distants. Elle sent aussi les pulsations du cœur des dragons comme celles des autres créatures.
  • Armes: Elle possède une armure en écailles de Dragon et une épée, celle forgée par son père il y a six ans de cela.
  • Talents/Hobby/Loisirs: Cissée n’a pas vraiment de Hobby. Elle aime beaucoup marcher en forêt et chasser le Dragon bien que maintenant cela soit dans l’unique but d’en apprendre plus sur eux.
Revenir en haut Aller en bas
 
~Cissée Céol~
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Djibril Cissé || Panathinaikos
» [Vente] BU/ Sekou Cissé 73 - 31 ans
» [Vente] Ousseynou Cissé - 68 - 25 ans - MDC

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ynis Witrin v3 :: ~.*.~ Hors Rp ~.*.~ :: Archives :: Fiches-
Sauter vers: